BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le grand Hall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Mer 6 Juil - 11:39


- Personnellement non. Mais j'ai l'impression que tu connais des gens dans le groupe là-bas. Tu veux qu'on aille leur parler ? 

Adriel Lawrence, Dorea MacHaddish et Marlène Lenoir. Les trois Serdaigle avec qui elle était gratuitement désagréable. Bon... Pour Adriel, ça se comprenait mais pour les deux autres jeunes filles, elle n'avait pas été des plus sympathique. De plus Alice Skellington c'était rajouté au groupe. Bien que la Préfète essayait d'être gentille avec elle, Maryliss n'arrivait pas à la pardonner d'avoir écouté sa discussion privée avec Walster. Son seul espoir était Winonna Diggory mais elle était apparement hypnotisée par Adriel. Maryliss remarqua Sawal Azel avec qui elle avait combattu lors de l'apocalypse de Canards Roses. Ils s'étaient assez bien entendus mais avait l'ai de bien s'amuser avec les Serdaigle. Donc, aller les voir ne serait pas une idée formidable...

- Je ne sais pas trop. Je ne sais pas vraiment si ils auraient envie de me voir, voilà tout...

Soudain, les portes s'ouvrirent avec lenteur, presque théâtralement. Les yeux de Maryliss, pétillants, regardèrent Jason avec un grand sourire.

- Waouh... lâcha t-elle.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Mer 6 Juil - 15:26

Alors qu'elle attendait plutôt la venue de Bryan ou du cavalier de Marlène, ce fut Alice qui se présenta en face de Dorea et de son amie. 

-Salut Alice! Je te retourne le compliment! Tu fais honneur à ta maison.

En effet la Gryffondor était vêtue d'une somptueuse robe rouge. Elle n'avait rien à lui envier. Et, plus encore que sa robe, c'était sa coiffure qui était magnifique. Il était assuré que la jeune femme allait faire chavirer des cœurs, au cours de la soirée. C'était peu être son objectif? Dorea ne connaissait pas beaucoup la jeune femme, pas plus qu'elle ne connaissait d'ailleurs son cavalier. 

-Dorea! Excuse-moi pour mon retard!

Cette fois-ci, le nouvel arrivant était bel et bien Bryan. Il était habillé d'une manière qui lui donnait un air de troubadour, de l'avis de Dorea. Mais il était aussi très beau, et elle se perdit dans le regard bleu du garçon. 

-Tu sais bien que je n'arrive jamais à t'en vouloir!

Elle éclata de rire. Le pire, c'est que ce n'était que pure vérité. Elle avait toujours été incpable de lui en vouloir. Il suffisait d'une excuse accompagnée d'une petite bouille attendrissante, et c'était oublié. Il lui revaudrait ça un jour, le blondinet!

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarJason Leifsson
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Le grand Hall   Mer 6 Juil - 18:56

Maryliss n'eu pas l'air très enthousiaste. Ne fréquentant pas trop les autres personnes des maisons différentes à Gryffondor, je ne connaissait pas les nombreuses histoires qui se passaient. A vrai dire, je m'en fichais un peu. Elle me répondit comme je pouvais m'y attendre:

- Je ne sais pas trop. Je ne sais pas vraiment si ils auraient envie de me voir, voilà tout... 

Je passais ma main dans mes cheveux *maudits cheveux* pour les recoiffer, et tournait le dos au groupe. Je me retrouvais alors avec le buffet dans le coin de l'oeil, ce qui n'arrangeai pas les choses. Puis je repensait à ce qu'elle avait dit et lui demandai d'un ton détaché:


- Je peux te demander pourquoi? Si ce n'est pas trop indiscret bien sûr.

C'est alors que les Grandes Portes s'ouvrirent lentement devant la foule d'adolescents impatients de rentrer, et déversa sur eux un flot de lumière. Maryliss se tourna alors vers moi et me dit en souriant radieusement: 

- Waouh...

Car il y avait de quoi être impressionné: la Grande Salle était méconnaissable. Chaque recoin était décoré façon XVIIème. Même les personnages dans les cadres qui ornait les murs étaient déguisés, pour le plus grand malheur de certains qui se plaignaient de leurs costume. Les tables avaient été enlevées, laissant un grand espace vide au milieu de la salle, qui allait faire office de piste de danse. Un énorme buffet (Alleluia) se trouvait sur un côté. Les habituelles bougies avaient été remplacée par des lustres immense, qui se balançaient sous l'effet des nombreux fantômes volant au hasard. C'était un véritable retour dans le passé. Les élèves s'avançaient peu à peu dans la Grande Salle, et je me retournais vers ma cavalière pour l'inviter à entrer. Le problème est qu'elle n'était pas là. Elle avait disparu, sûrement emportée involontairement par la foule. Je me mis alors sur la pointe des pieds et criait pour la deuxième fois: 

- Mary ! 
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Mer 6 Juil - 19:57

Il n'est pas dans les habitudes de Kalis Antoy de danser.  Encore moins à un bal.  Le visage neutre, il rajuste sa cravate au couleurs de la nuit , relève les yeux et observe son visage. Il est pâle ,  sans expression. Aucun sourire ne l'éclaire. Les autres élèves de sa chambre sont déjà descendus , mais lui s'attarde devant le miroir posé devant son lit qui n'est même pas défait. Voir son visage, se voir dans une glace ne lui arrive jamais.  Sans ciller , il pose sa main sur sa table de chevet à sa droite, et attrape le bandeau noir qui lui servira de masque ou deux trous ont été soigneusement découpé , là ou se placera ses yeux. Le thème de la Renaissance... - Kalis n'aime pas les bals et encore plus s'il y a un thème. Il s'efforce néanmoins de faire un effort , et de jouer le jeu. De toute façon, il ne posera sans doute aucun pied dans la Grande Salle. Rapidement, il noue le bandeau derrière sa tête, émet un léger rictus contrarié. C'est pas ce qui lui va le mieux, mais il n'a que ça. Sans commentaire, il rabat la capuche noire qui plonge son visage dans le noir. Personne pas lui-même ne peut réellemment deviner en quoi il est déguisé. Il peut éventuellement être comparer à un voleur de l'époque ou quelque chose dans le genre. Avec un soupir , il remarque ses yeux bleus clairs qui brillent à la lumière de la bougie posée près de lui. Deux lueurs bénéfiques et malfaisantes qui  rayonnent dans le noir. Ce soir , il n'espère pas voir grand monde , mais c'est bien mieux comme ça. Passer le plus inaperçu possible est la meilleure des solutions. 
En remontant des cachots en direction du hall , il décide d'aller faire un petit tour dans les couloirs avant de rejoindre la salle de bal. Salle de bal qui va être bourrée de monde - chose qu'il veut absolument éviter. Mais les couloirs sont pratiquement tous vides. Capuche sur la tête , la moitié des personnes qu'il croise ne le remarque pas. Satisfait, il emprunte les escaliers qui bougent vers le Grande hall. A quelques mètres , il entend déjà les cris, et les discussions. Son coeur se met à tambouriner rapidement contre sa poitrine, il serre un poing puis le desserre presque aussitôt. Ralentissant, il aperçoit une silhouette de dos qu'il a déjà vu devant lui. Le souffle court, Kalis s'arrête, l'observe, l'analyse. Un petit sourire vient apporter un bourgeon de Lumière sur son visage de fer alors qu'il reconnait Luvion. Retrouvant son masque de fer, il s'avance et arrivant derrière l'élève, pose une main sur son épaule en balayant l'endroit d'un rapide regard. Trop de monde. Il cherche déjà le moment ou il se faufilera parmi la foule pour rejoindre la forêt. Il presse légèrement l'épaule de Luvion puis el jauge de haut en bas avant de reposer son regard devant lui, ni vu, ni connu.
- Tu es là , dit il d'une voix aussi froide que neutre. Il laisse sa main glisser le long de son dos puis retomber le long de son corps. Je ne comprend pas ce que les gens ont à être aussi enthousiasmés par un simple... bal, ajoute t-il avec un rictus méprisant. Si je le pouvais, je ne serais pas venu.
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Le grand Hall   Jeu 7 Juil - 1:07

Plus le temps passait, plus Luv se demandait ce qu'il faisait là. Du coin de l'oeil, il vit Maryliss et son cavalier. Celle-ci ne semblait pas l'avoir vu et c'était peut être mieux ainsi. Les élèves étaient de plus en plus nombreux, les couleurs de leurs tenues tourbillonnaient dans le hall. Soudain, Luv se tendit imperceptiblement. Il sentait un regard dans son dos, un regard appuyé. Il n'eut pas le temps de se retourner qu'une main se posait sur son épaule. L'odorat sensible de Luv reconnut immédiatement l'odeur de Kalis.

- Tu es là. 

C'était un simple constat énoncé d'une voix froide à l'oreille du sang-mêlé. Kalis lâche son épaule et laisse son bras glisser contre le dos du jeune homme. Luv frissonna, il n'était pas habitué à de tels contacts.


 - Je ne comprend pas ce que les gens ont à être aussi enthousiasmés par un simple... bal. Si je le pouvais, je ne serais pas venu, poursuiviy Kalis.

Luv se retourna pour faire face au préfet. Celui-ci était tout de noir vêtu, un bandeau noir masquait le haut de son visage, ne laissant apparaître que ses yeux bleus glace. 
Luv ne savait comment réagir face à lui, et semblait perdre ses moyens. Il serra brièvement les poings avant de sourire légèrement.

- Je m'en serai bien passé aussi, lâcha-t-il d'un souffle. Au moins, on est pas obligés de danser.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAnton Vlagasda (Thanaël)
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Jeu 7 Juil - 3:48

L'heure du bal approchait de plus en plus, mais impossible de mettre en ordre mes pensées pour tenter de réfléchir de façon ordonnée. J'avais passé beaucoup trop de temps à glandouiller dans la baignoire, et peut-être même m'y étais-je endormis. Résultat, je devais retourner ma chambre de fond en comble pour retrouver les habits pour le bal. Ce n'est qu'après ce qui me semblais une éternité que je finissais par être enfin prêt. Un dernier passage devant le miroir pour vérifier si tout était à peu prêt bien en place et je fonçais aussi vite que possible dans le hall. J'avais bien prévenu Marlène que j'aurai surement du retard (comme d'habitude d'ailleurs...) mais là je devais être en train d'exploser tout les records. Je la pensais même déjà au bras d'un autre cavalier, qui aurait été plus prompt à réagir que moi. C'est seulement au milieu du chemin que je constatais qu'il me manquait quelque chose : j'avais oublié de remettre mon pendentif en me préparant. Il était bien trop important à mes yeux pour le laisser seul toute la soirée, aussi je me dépêchais de faire demi-tour pour le récupérer. Arrivé devant l'encadrement de la porte de la chambre, en constatant le foutoir qui y régnait -et principalement grâce, encore une fois, à moi- je me servais d'un sortilège d'attraction tout simple pour le récupérer. C'est aussi à ce moment là que je me faisais la remarque que j'aurais gagné un temps fou en faisant cela dès le début avec le reste...

Je repartais donc en direction de la salle, mais non sans employer des qualificatifs assez fleurit pour me décrire d'avoir été aussi idiot. J'apercevais finalement ma cavalière qui m'attendais depuis tout le début devant les portes de la Grande salle, en compagnie d'un drôle de pirate. J'approchais rapidement et saluais Marlène avec un sourire gêné sur le visage :

- Salut Marlène... Désolé j'ai... Erm... Enfin j'avais un peu... disons paumé ma tenue... J'essayais d'embrayer la conversation sur autre chose que mon premier échec de la soirée, en employant un ton bien différent de précédemment. Vous êtes très élégante dans cette robe damoiselle ! Encore plus que d'habitude devrais-je dire... Cependant... Dois-je vous débarrasser de cet ignoble pirate qui ose s'approcher de vous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Jeu 7 Juil - 11:22

Bryan arriva et je souris en le voyant aux côtés de Dorea. Ils étaient vraiment mignons ensemble... j'essayai de ne pas être décue. Les portes étaient à présent ouvertes, et Anton n'était toujours pas là. Au moment où je songeai ça, je l'aperçus dans les escaliers. Il s'approcha de moi et je souris.

"Salut Marlène... Désolé j'ai... Erm... Enfin j'avais un peu... disons paumé ma tenue..."


J'éclatai de rire. Certes, ce n'étais pas très sympa, mais son air gêné était vraiment drôle.


"Vous êtes très élégante dans cette robe damoiselle ! Encore plus que d'habitude devrais-je dire... Je rougis du compliment -c'était en train de devenir une habitude - Cependant... Dois-je vous débarrasser de cet ignoble pirate qui ose s'approcher de vous ?
- Il ne m'importune pas tellement. J'avais répondu sur le même ton distingué, amusée. Je repris : Voici Sawal Azel, un ami."


Je ne présentai pas Anton à mon camarade, préférant observer discrètement le Serpentard. Il avait vraiment fière allure... et à mon avis ce n'était pas uniquement le costume. Jeme tournai vers lui et dut lever la tête, le garçon étant beaucoup plus grand que moi. Je réalisais une de fois de plus à quel point être petite pouvait être agacant.

"On entre, Anton ?"

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Jeu 7 Juil - 14:23

Marlène fit volte face et le fusilla du regard. Il lui tira la langue, moqueur.

- Sawal Azel tu es un crétin irresponsable doublé d'un idiot, s'énerva-t-elle ce qui eut pour effet d'élargir le sourire du jeune homme.

Elle finit tout de même par afficher un sourire radieux.

- Comment ça va ?  Ca fait un bail !

- Ouais et toi ? 

Le jeune homme sourit, il se sentait bien. Le cavalier de Dorea arriva sur ces entrefaites. C'était un Serdaigle que Sawal avait aperçu une ou deux fois en salle commune. Le compagnon de Marlène débarqua également, gêné d'être en retard. Il s'excusa et complimenta Marlène sur sa tenue avant de remarquer Sawal.

- Dois-je vous débarrasser de cet ignoble pirate qui ose s'approcher de vous ?

- Eeeeh ! s'offusqua ledit pirate. Je suis pas ignoble.

Marlène sourit et affirma que Sawal ne "l'importunait pas". Le jeune homme leva les yeux au ciel. Décidément ce thème de la Renaissance leur avait tapé sur le système. Marlène proposa alors à son cavalier, Anton apparemment, d'entrer dans la salle. C'est alors que Sawal remarqua qu'il était le seul à ne pas avoir de cavalière. 


- Me sens seul tout à coup, marmonna-t-il. 

Il s'était naïvement dit qu'il pourrait rester avec Marlène et Dorea mais vu le regard qu'elles portaient sur leur cavalier respectif, il était fort probable qu'elles veulent un moment d'intimité avec eux. Haussant les épaules, il rangea son sabre et se dirigea vers la salle d'un pas traînant.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Jeu 7 Juil - 16:22

Le malaise que ressent Luvion face à lui provoque une joie inexplicable à Kalis. De son côté, il est parfaitement calme face à son camarade. Du coin de l'oeil, il détaille rapidement l'allure de Luvion. Avec un sourire, Kalis est lui même étonné de le trouver adorable dans cette tenue. Ca fait du bien de savoir que tout le monde n'adhère pas non plus à la pratique de la danse; il se sent tout de suite moins seul. Sur cette même pensée, il enlève le bandeau autour de sa tête et le tient dans une main. Comme il s'y attendait, la plupart des élèves sont tous accompagnés par leur cavalier ou leur cavalière.
-Tu attends ta cavalière pour le bal, je suppose, commente t-il. 

Kalis descend une marche, s'apprêtant à partir. Avant que les autres ne le remarquent, il veut trouver un moyen pour s'eclipser loin de la musique et des danseurs qui partagent tous un univers auquel il n'est pas très attaché. 
- Peut être que je devrais te laisser maintenant, ajoute t-il en posant ses yeux de saphir sur lui. Si Luvion en a l'envie, peut être qu'il peut l'accompagner pour éviter tous les deux d'être forcer à danser.
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Le grand Hall   Ven 8 Juil - 2:19

Luv ne savait ni quoi ni penser. Il vit Kalis sourire légèrement sans qu'il sache pourquoi puis celui-ci retira son bandeau, libérant ses courts cheveux sombres. Les yeux de Luv s'attarderent dessus, il mourrait d'envie de passer sa main dedans.


- Tu attends ta cavalière pour le bal, je suppose, constata le jeune homme.

Luv ne put empêcher un léger sourire poindre sur ses lèvres.

- Quelle cavalière ? demanda-t-il ironique.

Luv ne connaissait personne réellement et personne ne venait à lui. Kalis ne sembla pas l'entendre et commença à descendre vers le hall en lui-même.

- Peut être que je devrais te laisser maintenant.

- Non ! s'écria Luv avant de rougir brusquement surpris lui-même par sa réaction. Je ne veux pas rester ici, au milieu de tout ces gens.

Il posa un regard interrogateur sur Kalis qui le fixait, quelques marches plus bas. Pouvait-il l'accompagner ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Ven 8 Juil - 11:42

Qu'elle cavalière ? Luvion est donc comme lui ; en solitaire pour danser sous la pleine lune. Boh , le jeune homme ne s'inquiète pas, il finira par trouver quelqu'un pour s'occuper pour le restant de la soirée. De son côté, il ne doit pas s'attarder ici, qui sait qu'une fille toute seule peut lui sauter dessus et l'harceler afin qu'il l'accompagne. Hautain comme il est, il risquerai de la regarder de haut en bas d'un air méprisant et de se barrer. Kalis s'apprête à laisser Luvion planter sur place tout seul quand celui ci hurle un "non" qui attire des regards interloqués. Dos à lui , il esquisse un petit sourire puis fais demi tour sur ses deux pieds et plonge son regard dans celui du plus jeune.  Sans répliquer ni prêter importance au rougissement de Luvion qui colorie ses joues de rouges, il remonte et se poste devant lui , à quelques petits centimètres. Trop proche. Juste pour voir comment il va réagir. Le surplombant de sa hauteur, il le dévisage sans un mot, sourire aux lèvres - sourire presque intimidant. Sans avoir prit le temps d'y réfléchir,  il lui tend une main sous le menton. A Luvion de décider de la prendre ou pas. 


- On peut y aller ensemble s'tu veux. Danser ou pas danser, j'men fous. Sache juste que je risque de te laisser tomber au cours de la soirée pour aller me balader , précise t-il avec un petit sourire éloquent.  En attendant, ça lui coûte rien d'avoir un peu de compagnie - compté que la présence de Luvion est tolérable par rapport à toutes les autres.


- On profite un peu du début de soirée et après on ira faire ce que tu veux , propose t-il avec un vague hochement d'épaules. Qu'importe le regard des gens sur la proposition qu'il vient de lui faire, si ça peut faire plaisir à Luvion tiens.
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Le grand Hall   Lun 11 Juil - 4:55

Kalis se retourna lentement vers Luv avec un petit sourire. Leurs regards se croisèrent et ne se lachèrent plus. Luv était lui-meme étonné de parvenir à soutenir ces yeux bleus glace à l'intensité dévastatrice. Kalis ne dit rien et s'approcha de Luv, ce dernier se sentit rougir et déglutit avec difficulté. Le préfet le surplombait de toute sa hauteur. Luv pouvait sentir son odeur et sentir son souffle. Il frissonna brièvement. Kalis lui tendit une main. Luv, pris au dépourvu ne sut que faire.

- On peut y aller ensemble s'tu veux. Danser ou pas danser, j'men fous. Sache juste que je risque de te laisser tomber au cours de la soirée pour aller me balader.  On profite un peu du début de soirée et après on ira faire ce que tu veux. 

Luv réfléchit à toute vitesse. Tous ces gens l'oppressaient mais il mourrait d'envie d'aller voir la Grande Salle. Kalis avait toujours la main tendue et Luv y plaça la sienne, espérant que sa gêne ne soit pas trop visible. 

- On peut aller voir la Grande Salle et après on part si tu veux, proposa Luv.

La main de Kalis était chaude et ... rassurante. Luv se mordit la lèvre, ses mains à lui étaient abîmées et caleuses à cause de ses longues cavalcades dans les arbres.


- J'aimerai voir les décorations et le buffet, expliqua le sang-mêlé avec un sourire émerveillé.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Mar 12 Juil - 9:07

Un instant, Kalis croit que Luvion va décliner sa proposition , ce qui est, sur les bords compréhensible. La main du petit vient finalement se glisser dans la sienne. Sensation étrange; il n'a jamais tenu la main de personne auparavant, à part celle de Rory, quand ils étaient encore ensembles. Un long frisson parcourt l'échine de son dos ; derrière lui, il sent quelques regards qui se posent sur eux deux mais les ignore. Quoi ? Ne savent ils donc pas qu'il est à moitié gay ? Quand il se tourne vers la foule , la moitié des têtes sont tournées vers les deux garçons, ce qui reserre sa poigne autour de la main de Luvion. Geste inexplicable qu'il fait sans même s'en rendre compte. Il la caresse du pouce un court instant puis baisse ses yeux de saphir sur les mains abîmées de Luvion. Les siennes ne sont pas parfaites non plus mais elles ne sont pas dans le même état. Sans y prêter plus ample attention, il reporte son regard sur la porte de la Grande Salle qui vient de s'ouvrir. Il déserre la poigne qui écrase pratiquement les doigts de son camarade.
- Qu'est ce que tu t'es fais aux mains ?
La question est simple et claire ; inutile d'essayer de la dévier. Il se met à descendre les marches qui mène au lieu de rendez vous commun pour le début de la soirée sans grande conviction. Son esprit lui hurle de faire demi tour ; chose auquelle ses pieds refusent d'obéir.
- Le buffet ? Ajoute t-il avec un petit rire en se rappelant les désirs du jeune homme. Il opine du chef avec l'ombre d'un sourire amusé au coin de la lèvre. Ce qui le tente lui, c'est rien qu'un évènement inattendu pour pimenter un peu la soirée. Tout a l'air si monotone ce soir ; ambiance presque trop normale mis à part l'agencement de la salle, les décorations et la musique. Lui n'a pas d'envie particulière pour le moment ; mis à part sortir à l'air frais. Dans un endroit pareil bondé de monde , il a par moment l'impression d'étouffer et de se perdre. La porte de la Grande Salle est déjà grande ouverte, c'est un bon point, ils n'auront pas à attendre plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Le grand Hall   Ven 22 Juil - 19:07

Luv rougit et baissa la tête. De nombreuses personnes les regardaient avec curiosité, étonnement et, parfois, dégoût. Comme s'il avait senti ce malaise, Kalis resserra sa prise sur la main du sang-mêlé et la caressa doucement du pouce. Luv releva la tête, rassuré. Le regard de Kalis passa sur les mains couturées de petites cicatrices de Luv, il lui demanda ce qu'il s'était fait. Luv sourit timidement.


- Je me balade beaucoup en forêt, surtout dans les arbres et ... disons que j'ai eu quelques ratés, expliqua-t-il.

Ses yeux brillèrent d'excitation lorsque les souvenirs de ses escapades lui revinrent. Il n'eut soudain envie que d'une chose, sortir et courir dans la nuit vers la forêt. La Grande Salle qui ouvrait des portes coupa court à ses réflexions. Kalis commença à descendre les marches mais Luv voyait bien qu'aller dans la Salle ne le réjouissait pas spécialement. Il baissa les yeux, se sentant coupable d'imposer ses caprices à son camarade. Les élèves se pressaient de toutes parts autour d'eux et Luv se sentait de plus en plus oppressé. Il se rapprocha imperceptiblement de Kalis qui tourna vers lui un regard amusé. 


- Le buffet ? 

Il avait l'air amusé par la demande de Luv. Ce dernier jeta un coup d'oeil dans la Salle et aperçu, entre élèves et décorations, le fameux buffet. Il frissonna aussitôt. Il était bondé. Tous se pressaient autour, des dizaines de mains plongeaient à la recherche de nourriture. Luv se mordit la lèvre. Il ne voulait plus y aller. Il n'avait pas assez d'espace, d'air, il fallait qu'il sorte. Il accrocha le bras de Kalis du bout des doigts et murmura à son oreille d'une voix tremblante.


- S-si tu veux on peut sortir ... Il y a un peu beaucoup de monde.

Il refusait d'avouer sa faiblesse et espérait de tout coeur que Kalis accepte sans poser de question.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Sam 23 Juil - 13:06

La forêt ? Ainsi Luv y allait souvent lui aussi ? Kalis remarque qu'il porte soudain un meilleur intérêt au jeune garçon qu'avant. Ils ont beaucoup plus de points communs qu'il ne le pensait. Il a à peine descendu deux marches que Luv se colle à lui , lui attrape le bras et lui murmure des mots tremblants à l'oreille. Que lui arrive t-il ? Il tourne ses yeux sur lui , tente de savoir ce qu'il se passe. Mais au moins, il n'est pas obligé de passer par la case Grande Salle maintenant. Sans rien ajouter sur le moment, il hoche la tête.
- D'accord, on sort. Tu choisis l'endroit.
Pourtant, il se questionne sur le malaise de Luv. Il sait bien au fond que ça risque d'être compliqué d'obtenir une réponse du serpentard mais il ne peut pas rester sans rien dire ? Une fois qu'ils sont suffisamment éloignés du reste des élèves , et en route pour l'extérieur, il tente un regard en biais vers son élève.
-Tu peux... m'expliquer ce qui t'arrive ? Demande t-il les paupières plissées sans le lâcher des yeux. T'étais hyper pressé à l'idée d'aller dans la Grande Salle et t'as l'air de te sentir hyper mal maintenant..Tu as peur de la foule, c'est ca ?
Pas difficile de le deviner vu sa réaction. Mais il veut en être sûr et l'entendre de sa bouche. Après tout, il ne veut pas le forçer à dire quoi que ce soit. Mettre Luv était un jeu au début mais maintenant peut être que c'est différent.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le grand Hall   Mer 27 Juil - 9:30

Tout était simplement magnifique. Tout en observant la salle, Mary se demanda si elle n'avait pas changé d'époque en une demie seconde. A peine avait-elle posé un pied sur une marche pour descendre qu'elle se fit entraîner par la foule. Jouant des coudes et lançant quelque "Excusez moi" pour se dégager, elle parvînt à retrouver les escaliers où elle avait laissé Jason. Elle aperçut celui-ci sur la pointe des pieds en criant son nom.

- Mary ! 
- Je suis là ! dit-elle en grimpant à nouveau les marches, souriante, en regardant la foule d'élèves excités qui entrait dans la salle. Pfiou ! Cette foule est incontrôlable... J'ai failli me faire emporter !

Elle épousseta sa robe en riant et arrangea sa coiffure en quelques secondes. Elle était prête. Son tout premier bal... Elle était prête à y participer. Prenant un petit air théâtral, elle fit la révérence en souriant.

- Monsieur. Je crois qu'il est temps d'entrer.



HRP:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le grand Hall   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le grand Hall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2031/2032 (2015/2016) :: Été 2032 (2016) :: Le Bal de fin d'année :: Les couloirs-