BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Entrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Entrée   Mer 7 Sep - 17:11



Entrée




L'entrée donne directement accès à la salle commune, circulaire et vaste. A gauche, une cheminée, avec à côté d'une fenêtre, un piano à queue blanc. Près de l'entrée et entourant la zone "musique/cheminée" quelques fauteuils moelleux et une harpe, et vers la droite, le long des murs, entre les fenêtres, des étagères, encore et encore, avec quelques tables de travail. Pour plus de détails lire la Note du Staff + Plan.

Cette zone est une zone de RP non libre, ce qui signifie que pour RP après quelqu'un vous devez avoir son accord si le RP précédent est toujours en cours, sauf en cas de RP unique, ou si le RP précédent est un RP libre, ou encore si le RP précédent, non clôturé, est sans réponse depuis un mois.





Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Sam 24 Sep - 14:06

- Serdaigle avec moi ! s'exclama Adriel guidant le petit groupe de Bleu et Bronze à travers les couloirs du château. La Salle Commune n'est pas loin. Les Premières Années, regardez autour de vous, il vous faudra mémoriser le chemin si vous ne voulez pas vous perdre dès le premier jour.

Le Préfet jeta un rapide coup d'œil derrière lui. Tout le monde suivait. Parfait. Au bout de cinq petites minutes de marche à travers les couloirs, les élèves entrèrent dans la Tour de Serdaigle. Adriel s'arrêta un moment et se tourna vers les premières années.

- Voilà la Tour de Serdaigle. La Salle Commune se trouve quelques escaliers en haut. Il est facile de se perdre dans la tour ou dans les couloirs du château car les escaliers bougent sans cesse. Mais j'imagine que je ne vous apprend rien. - petit sourire - Au cas où vous vous perdrez, comme bon nombre d'étudiants avant vous... - il posa un regard amusé sur Sawal Azel avant de se retourner vers les premières années - N'hésitez pas à demander votre chemin aux élèves plus âgés. Ils se feront un plaisir de vous aider.

Puis il reprit sa marche à travers les couloirs. Quelques escaliers furent grimpés puis ils arrivèrent enfin à la porte de la salle commune. C'est alors que le heurtoir en forme d'aigle se mit à parler :

- Qui est arrivé le premier ? L’œuf ou le dragon ?
- Le cercle est un éternel recommencement, dit Adriel sans hésitation tandis que la porte s'ouvrait avant de se tourner vers le nouveaux élèves. Le heurtoir vous posera des énigmes. Vous devrez y répondre correctement pour entrer dans la Salle Commune. Rowena Serdaigle tenait à ce que ses élèves apprennent chaque jours, soit en échouant, soit en gagnant - se tournant vers Marlène - Lenoir ! Tu passes devant et tu guides tout ce beau monde à l'intérieur. Je ferme la marche.

La blondinette prit sa place et tout le monde entra et se plaça dans la salle commune. Les premières années et le nouveaux regardaient autour d'eux avec émerveillement. Adriel ferma la porte de la salle commune avant de se positionner devant le petit groupe et de commencer son discours.

- Déjà, je voulais vous souhaiter la bienvenue à Poudlard ou re-bienvenue pour les anciens. Les premières années, voici la salle commune, l'endroit où vous passerez le plus de temps en dehors des cours après la bibliothèque et la salle de repos je pense. Les dortoirs des garçons sont dans la tourelle de gauche et ceux des filles dans la tourelles de droite en prenant pour repère la statue de la Fondatrice. Vous trouverez vos valises respectives et vos uniformes sur vos lits. Bien, mon discours sera bref car il me semble que le directeur a été très clair en ce qui concerne les tragiques événements de cet été. Je vous demanderai simplement de rester vigilants et prudents et de ne pas tenter d'actes irréfléchis sous peine d'être sévèrement puni et en prime de nuire à la réputation de notre maison - petite pause - Je vous ai intentionnellement fait quitté la Grande Salle un peu plus tôt pour que vous puissiez avoir le temps de vous installer et de parler un peu. Cependant, tout le monde devra être au lit dans une heure ! Bonne année à Poudlard, tout le monde.

Puis Adriel se tourna vers la cheminée puis sortit sa baguette et d'un Incendio informulé, fit apparaître un bon feu pour réchauffer les Serdaigles qui s'activaient dans la salle commune pour ranger leurs affaires ou parler entre eux.



A vous les Aigles !
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Entrée   Dim 25 Sep - 9:23

Dorea se trouvait plutôt au début de la file des Serdaigle et pu ainsi se réfugier dans un canapé rapidement. Les retrouvailles, comme l'avait indiqué Adriel, ce n'était pas vraiment pour elle. Sa seule vraie amie était Marlène et elles étaient dans le même dortoir. Seul l'espoir de croiser Bryan empêchait la jeune femme de se réfugier dans la pièce qui serait sa chambre pour la journée à venir. Elle avait besoin de réfléchir et de se calmer, apprendre ce qui était arrivé à Sony par le biais du directeur avait été terrible pour elle. Sonny, son coéquipier de Quidditch... Ils n'avaient joués aucun match ensemble mais s'étaient beaucoup entraînés. Ils étaient tellement acharnés que parfois ils se retrouvaient sur le terrain en dehors des horaires d'entraînement pour se perfectionner,et même s'ils n'avaient jamais beaucoup parlé ensembles des liens s'étaient créés... Si possible Dorea était encore plus dévastée qu'avant. Le discours du directeur avait été pour elle terriblement violent.
Dorea soupira et se laissa glisser dans une position à mi-chemin entre allongée et assise. Les yeux clos, elle se concentrait sur sa respiration. Elle sentit le canapé s'affaisser sous un poids supplémentaire, et reconnu l'odeur de Bryan. Elle avait un effet apaisant sur la Serdaigle qui se détendit un petit peu. Il lui était plus facile de penser à Bryan que de penser à rien, et actuellement ses pensées étaient pleinement dirigées vers leur proximité et leurs mains qui se frôlaient.


-Salut...

Dorea avait une voix éraillée, depuis quelques jours déjà à force d'avoir trop pleuré. Avant, ça allait encore mais la jeune fille souffrait maintenant d'un mal de gorge assez horrible, et sa voix avait continué à décroître, jusqu'à se qu'on ne reconnaisse plus rien de l'ancienne, trop aiguë. 
Elle finit par ouvrir les yeux qur ce décors qu'elle connaissait bien, cette salle commune qui l'abritait depuis cinq années, et qui allait encore l'abriter les deux années à venir. Le décors qu'elle connaissait moins, en revanche, c'était sur elle le regard gris de Bryan. Il la fixait, et finalement lorsqu'elle croisa son regard ils restèrent là, elle presque allongée et lui assis, les yeux dans les yeux, sans parler. Son regard était un peu triste, comme triste pour elle, et voir cette tristesse fit ressortir toute celle logée en Dorea, qui sentit les larmes s'agglomérant une fois de plus au fond de ses yeux. Quelques secondes plus tard et sans qu'elle ne comprenne comment, elle était dans les bras de Bryan et pleurait violement. Il ne parlait pas et n'avait pas parlé depuis le début mais la serrait fort contre lui, et c'était suffisant et rassurant. 
Après quelques minutes, c'était passé mais Dorea était toujours confortablement callée contre le torse de Bryan et aucun des deux ne semblait vouloir bouger. Elle était bien, même si elle se sentait vraiment petite, puisque lui était si grand. Malheureusement l'arrivée d'un groupe de troisième année aux retrouvailles plus que bruyante finit par rompre leur étreinte, et Dorea eut soudainement froid, maintenant que Bryan l'avait lâchée.


-Ça va aller ? 

Il était trop plein de sollicitude, tellement que ça gênait Dorea parfois. Elle se contenta de hocher la tête, et après l'avoir salué, finit par prendre la fuite vers le dortoir : il commençait à y avoir vraiment trop de monde.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Mar 27 Sep - 10:33

Sawal se leva au moment où Adriel sortait de la salle avec les premières années. Il les suivit d'un pas lent et traînant. Il n'avait pas envie de retrouver la salle commune, les dortoirs, la tour ... Il ne voulait pas retrouver cet univers dont il avait tant rêvé et qui avait causé la disparition de sa soeur. Il parcourut les couloirs, les yeux baissés, évitant les tableaux avec qui il avait tant aimé discuter l'année passée. Il sentit leurs regards interrogateurs comme il avait senti celui de Marlène. 

Adriel s'arrêta devant la porte de la salle commune et expliqua son fonctionnement aux premières années. Il jeta un regard amusé à Sawal en parlant des couloirs tortueux. Avant Sawal aurait souri et répliqué avec insolence. Avant. Là, il ne releva même pas et continua de fixer le vide avec détachement. Le préfet fit entrer les élèves dans la salle commune et les invita à faire connaissance. Sawal ne voulait pas monter seul dans son dortoir avec ses démons, aussi s'installa-t-il dans un fauteuil à l'écart. Ses yeux parcoururent l'assemblée bruyante avant de se perdre dans le plafond. Il rejeta sa tête en arrière et ferma les yeux, se laissant aller dans un demi-sommeil perturbé.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Mar 27 Sep - 12:16

J'entrai avec plaisir dans la chaleureuse salle commune, retrouvant ses canapés moelleux, ses tentures bleues et bronze et le feu dans la cheminée qui faisait régner une confortable chaleur. Une fois que le préfet eut fini sa présentation des lieux, et ceux malgré mon envie de m'écrouler avec délice sur mon lit, je m'avançai vers lui.

"Lawrence ?"


Une fois que j'eus son attention, je continuai, mal à l'aise.

"Tu m'en veux, je suppose... Tu veux bien qu'on en parle ?"

J'aurais tellement aimé une discussion tranquille et raisonnable. Mais je connaissais Adriel Lawrence§. Il n'était jamais raisonnable quand il s'agissait de Marianne. Elle étais sa faiblesse, ou un truc comme ça. En tout cas, il était fou d'elle et moi je l'avais blessé. Même si c'était involontaire, jem'en voulais.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarJaesa Willsaam
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Mer 28 Sep - 8:39

Nous arrivons à un heurtoir qui se met à se mouvoir et pose une question, une énigme plus précisément. La réponse me vient presque en même temps que mon préfet. Je suis manifestement dans la bonne maison. J'entre à la suite des autres élèves, curieuse, je regarde partout. Marlène rentre d'abord, puis Adriel nous fait un discours nous expliquant les différents lieux, les consignes de sécurité et tout ce qu'il y a d'important à savoir. Je me sépare un peu du groupe, ravie d'être enfin dans ma nouvelle maison. 

J'observe les lieux, les nombreuses étagères, les fauteuils moelleux, la cheminée, la statue. Qu'elle est belle cette statue! Je souris en pensant à la fierté que va ressentir Trent en apprenant que je suis dans cette maison. Je sors Fourchette de sous ma cape, la pauvre elle doit en avoir marre d'être là-dessous. Ma petite chouette sort en sautillant. Et moi je me dirige vers les dortoirs.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Mar 4 Oct - 18:10

Tout le monde se dispersa dans la salle. Dorea et Sawal sur des fauteuils et la petite Jaesa Wilsaam vagabondant un peu partout dans la salle avant de monter dans ses dortoirs comme un grand nombre de Serdaigle. Adriel contemplait le feu, debout, les mains dans les poches de sa robe de sorcier impeccable, noire comme l'ébène. Quand soudain, la voix de Marlène Lenoir parvint à ses oreilles.

- Lawrence ?

Le cœur d'Adriel tambourinait avec force dans sa poitrine et sa mâchoire se crispa. Il trouvait cette fille vraiment sympathique quoi qu'un peu gauche jusqu'à ce qu'elle embrasse sa petite amie. Mais qui pourrait penser à faire ça, sérieusement...

- Tu m'en veux, je suppose... Tu veux bien qu'on en parle ?
- Quelle brillante observation Marlène ! Bravo ! Dix points pour Serdaigle ! répondit ironiquement Adriel d'un ton méprisant avant de soupirer longuement et de reprendre en un français embellit par un léger accent anglais. Oui, j'aimerai qu'on parle parce qu'entre Marianne et toi, je pense que tu es la plus raisonnable. Vous pensiez que c'était un jeu mais pour moi c'en était pas un.

L'entendre parler français devait choquer Marlène. Il avait quelques progrès à faire en plus mais avait bien l'intention de travailler ça durant l'année, comme il avait durement travaillé pendant les vacances. Il soupira d'exaspération en se massant les tempes avant de continuer toujours en français, pour que d'une façon, cette conversation soit privée :

- Vous êtes cousines ? Elle ne m'en a pas parlé...


Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Dim 16 Oct - 10:50

Je jettai un regard surpris à Lawrence en l'entendant parler en français. Je décidai de lui parler honnêtement, employant également ma langue maternelle :

"Ecoute, on a fait une blague à mon père. Et je l'avoue, c'est moi qui ai commencé. Je ne pensais qu'elle irait aussi loin, même si ça a pu m'amuser. Et tu connais Marianne, mec, tu sais comment elle est. Tellement désinvolte qu'elle en perds presque toute empathie. Je l'adore, mais c'est un fait."

Je m'en fichais que ma cousine apprène ce que j'avais dit, après tout, c'était un peu vrai. Un peu calmé me sembla-t-il, encore qu'il avait toujours l'air en colère, il demanda :

"Vous êtes cousines ? Elle ne m'en a pas parlé..
- Peut-être parce qu'on l'a appris que cet été ? Parce qu'on a caché, et quand je dis on je dis son père, son existence à toute sa famille maternelle et vice-versa. Ma mère était persuadée que sa soeur comme l'enfant n'avaient pas survecu à l'accouchement. J'ai trois cousins et j'le savais même pas. Tu te rends compte ? Mari a un jour de moins que moi, on aurait dû passer notre vie ensemble, ou presque."

Je baissai la tête. Penser à ça me rendait toujours triste. Merwin et moi, on était toujours seuls ou presque. J'aurais tellement aimé avoir une famille, alors penser que j'aurais pu la connaître... Je repris encore une fois ma tirade :

"Je te comprends. Si j'avais été à ta place, je l'aurais sûrement mal pris. Je sais pas si j'aurais tapé une gueulante et si je me serais effondrée si Jason avait embrassé un mec devant moi, mais..."


Je m'interrompis, légèrement rougissante. C'était pas officiel. Bon, au pire, je m'en fichais que le préfet le saches. Mais ce n'était pas le sujet du moment. Je gardai le silence, attendant sa réaction.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Mer 19 Oct - 7:19

Apparemment, elles voulaient faire une blague à monsieur Lenoir. Drôle de blague vraiment. Mais Adriel devait reconnaître que Marlène n'y était pour rien. Que c'était Marianne qui l'avait entraîné dans son jeu. Oui, elle ne l'avait pas embrassé par amour pur. Mais elle l'avait embrassé... Adriel restait neutre tandis que Marlène répondait à la question concernant leur lien de parenté :

- Peut-être parce qu'on l'a appris que cet été ? Parce qu'on a caché, et quand je dis on je dis son père, son existence à toute sa famille maternelle et vice-versa. Ma mère était persuadée que sa soeur comme l'enfant n'avaient pas survecu à l'accouchement. J'ai trois cousins et j'le savais même pas. Tu te rends compte ? Mari a un jour de moins que moi, on aurait dû passer notre vie ensemble, ou presque.

Adriel eut du mal à dissimuler son étonnement face à cette nouvelle. Il grimaça légèrement lorsque la blondinette baissa la tête visiblement triste et mélancolique.

- Je te comprends. Si j'avais été à ta place, je l'aurais sûrement mal pris. Je sais pas si j'aurais tapé une gueulante et si je me serais effondrée si Jason avait embrassé un mec devant moi, mais...

Marlène rougit tandis qu'Adriel restait d'une neutralité déconcertante. Il ne releva pas. Finalement il soupira en se massant légèrement les tempes avant de continuer leur petite discussion en français :

- Je pensais que la gueulante était nécessaire. Tu sais, sur le moment, j'ai pensé qu'elle t'aimait vraiment et qu'elle ne voulait plus de moi après ces mois et ces mois d'absence à m'ignorer. Ca, p*tain, je peux te dire que ça fait très très mal.

Il soupira à nouveau avant de lever à nouveau les yeux sur Marlène :

- Elle me pardonnera ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Mer 19 Oct - 16:32

"Je pensais que la gueulante était nécessaire. Tu sais, sur le moment, j'ai pensé qu'elle t'aimait vraiment et qu'elle ne voulait plus de moi après ces mois et ces mois d'absence à m'ignorer. Ca, p*tain, je peux te dire que ça fait très très mal.
- Marianne ? Elle est folle de toi.
fis-je, surprise. Puisje repris sur un ton plus doux : Mais si tu as pensé ça, je comprends ta réaction. Non, elle n'a pas viré de bord, pas plus que moi, et ce n'est pas une coutume froggy de pratiquer l'inceste."

J'avais utilisé avec amusement le surnom que les britaniques donnaient parfois aux français. Je souris gentiment au préfet. Après tout, je l'aimais bien...

"Elle me pardonnera ?"

La question me fit rire. Ouais, j'aimais bien Lawrence.

"Oui, probablement. Si tu lui explique sans t'énerver, si tu mets ton égo de côté si tu te comportes pas trop comme un péteux... Je m'interompits, pas sûre qu'il connaissait ce mot en français. Bah, après tout, il avait dire merde. Enfin bref, la réponse est oui. Je pense." conclus-je en langue de Shakespeare.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Sam 22 Oct - 15:23

La Serdaigle rit franchement de sa question, ce qui le fit tout de même sourire. Il ne détestait pas Marlène. Il en était certain. Se mettre en colère contre elle était une erreur monumentale. Elle n'avait rien fait.

- Oui, probablement. Si tu lui explique sans t'énerver, si tu mets ton égo de côté si tu te comportes pas trop comme un péteux...
- Un... quoi ? C'est une insulte ?
sourit-il en levant un sourire interrogateur pour bien montrer qu'il plaisantait.
- Enfin bref, la réponse est oui. Je pense, conclut-elle en anglais ce qui fit soupirer le Préfet de soulagement.

Il se passa une main dans les cheveux, ses yeux verts fixant le sol, soudainement et bizarrement gêné. Puis il regarda à nouveau la blondinette dans les yeux avant de sourire :

- Il fallait absolument que j'apprenne à parler français. Entre Marianne, toi et l'autre serpent, dit-il en serrant les dents, le visage de Maryliss passant en éclair dans son esprit. Ce n'est pas encore parfait et je... - prenant une grande inspiration - je me demandais si... si tu pouvais m'aider à m'améliorer. Plutôt être transformé en Boursoufflet plutôt que de prendre des leçons avec Maryliss ! Elle me tuerai certainement ! - petite pause - Ne lui dit pas surtout. Et je crois qu'avec Marianne c'est un peu trop tôt. Donc... Tu veux bien ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Sam 12 Nov - 14:04

Je ris en voyant sa véhémence. Décidant de le faire mariner un peu, je pris un air songeur :

"Tu serais plutôt mignon, en boursoufflet... et puis, ça ferait de la compagnie à Inky... Je ris puis lâchai : Ok pour t'aider, Lawrence, c'est quand tu veux ! Enfin... pas ce soir, tu m'excuseras, mais je vais comptes aller retrouver Dorea."


Je lançai un sourire complice au préfet, attrapai Inky et le posai sur mon épaule, non sans lancer un clin d'oeil au préfet, m'arrangeant pour qu'il voit bien le boursoufflet bleu.


"Allez, bonne nuit Lawrence. Porte toi ien, et bonne chance avec ma cousine... elle est vraiment butée quand elle s'y met !"



Je me dirigeai rapidement vers les escaliers, que je montai quatre à quatre pour me diriger versle dortoir des sixième année, avant de jeter mon sac sur mon lit.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Entrée   Lun 1 Mai - 18:59

(ven. 30 avril)

Dorea était montée en trombe après sa journée de cours dans la salle commune, pour arriver la première et pouvoir parler à tout ceux qui entraient. En effet pendant le repas de midi une annonce avait été faite à propos du prochain match de Quidditch et la jeune Serdaigle, voyant que la saison reprenait, voulait intéresser de nouveau les élèves de sa maison pour avoir des supporters et des camarades de jeu.
Dès que les premiers élèves eurent pénétré dans la pièce circulaire, Dorea les stoppa pour leur dire d'attendre quelque temps pour qu'elle puisse s'exprimer à eux tous. Quand le groupe d'élèves curieux se fut changé en petite foule, elle prit la parole à voix forte :

-Bonjour à tous. Certains le savent peut-être déjà, mais je m'appelle Dorea MacHaddish et je suis la capitaine de notre équipe de Quidditch. Vous le savez sûrement, mais la nouvelle saison va bientôt débuter, et il nous manque des joueurs. Le prochain entrainement est demain matin, alors si certains sont intéressés par les postes de batteurs ou de poursuiveurs, vous pouvez nous rejoindre! Ce n'est pas seulement la Coupe qu'on joue, mais aussi l'Honneur des Serdaigle. Sans équipe, nous seront obligés d'abandonner. Vous avez déjà été raillés par toute une école? Si on doit déclarer forfait, tout le monde nous traitera de "lâches" et toutes les rumeurs sur les Serdaigles interessés uniquement par les cours vont ressurgir. Montrez-leur tous que nous ne sommes pas "juste des Serdaigles coincés" mais des personnes à part entière, courageuses et determinées à gagner!

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entrée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: La salle commune-