BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Entrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Entrée   Mer 7 Sep - 18:42



Entrée




En arrivant, vous serez en haut d'un escalier, vous donnant une magnifique vue sur la splendide salle commune créée par Serpentard lui-même. Les plafonds, ressemblant à ceux d'une église, sont très hauts. En bas des escaliers sur la droite, un coin salon, en face, à gauche donc, une cheminée. En face de vous les tables de travail. Pour plus de détails lire la Note du Staff + Plan.

Cette zone est une zone de RP non libre, ce qui signifie que pour RP après quelqu'un vous devez avoir son accord si le RP précédent est toujours en cours, sauf en cas de RP unique, ou si le RP précédent est un RP libre, ou encore si le RP précédent, non clôturé, est sans réponse depuis un mois.




Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
avatarTori A.Blake
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Jeu 8 Déc - 16:48



Escapade nocturne
Rp avec Anton Vlagasda (Thanaël)



23h17. L'heure du crime. Bon ok peu être pas du crime mais au minimum du délit, enfin question de point de vue, encore et toujours. Je me glissai hors du dortoir des filles en évitant soigneusement de faire le moindre geste brusque menaçant de trahir ma position et entrai le plus silencieusement possible dans la Salle Commune, faiblement éclairée en cette heure tardive. C'était à la fois un avantage et un inconvénient d'ailleurs. D'une part, je n'étais ainsi qu'une ombre parmi tant d'autres, mais de l'autre je voyais que dalle dans cette obscurité intense, et le risque de me casser la gu**le était multiplié par dix. On a beau connaître sa Salle Commune sur le bout des doigts, personne n'est jamais à l'abri qu'un troll de mes deux ait déplacé des chaises ou tout autre objet pouvant entrer en collision avec votre corps soudainement.

L'entrée était enfin en ligne de mire. Plus que quelques mètres, et je serais libre, enfin dans les couloirs du château tout du moins, ou il faudrait jouer a cache-cache avec Peevees ,Rusard et toute les compagnie... Mais bon, c'était un détail, il ne lui restait plus que quelques pas et... BAM !

Soudainement, je me retrouvais par terre dans un bruit sourd, sans comprendre le pourquoi du comment j'avais atterri là. Du fait de mon petit gabarit, j'avais comme l'impression d'avoir foncé dans un mur. Mais comme les murs ne porte pas de vêtements, j'en déduisit très vite que ce n'en n'était pas un. Mes yeux n'étant pas encore très bien habitué a la pénombre, je ne voyais pas son visage, et pour tout dire je m'en fichais pas mal. En fait, j'en avais carrément rien à carrer, parce que ça pouvait bien être Merlin, il m'avait fait tomber en faisant la statue au milieu de l'entrée, aussi je chuchotais furieusement:

- Non mais tu pourrais pas stagner ailleurs ? Jveux pas dire, mais c'est un peu flippant un grand type qui bouge pas dans le noir !

Toujours à terre, je tentais de me relever sans grand succès, trop agacée pour entreprendre quoi que ce soit.


Code de Tori
Revenir en haut Aller en bas
avatarAnton Vlagasda (Thanaël)
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Jeu 8 Déc - 19:15

J'avais épuisé ma potion de sommeil sans rêves, et comme pour ne pas changer j'avais oublié d'aller en quémander un autre flacon. Bah... Je rattraperai bien ça le lendemain avec une sieste, et peut-être un ou deux sortilèges. Je n'essayais même pas de dormir. Pourquoi s'infliger ça, quand je savais que c'était forcément me condamner à revoir le même rêve ? Faudrait que je pense à m'en débarrasser aussi. Ce serait pas mal; mais peu faisable dans l'immédiat. Alors plutôt que de rester allongé sur mon lit, à contempler le noir de la chambre, je décidais d'aller me poser dans un des fauteuils de la salle commune. Ces bons gros fauteuils bien confortables, placés devant la cheminée... Un vrai paradis.
Je me laissais aspirer par les flammes et leur danse frénétique. A croire que mon esprit partait en vacance pendant quelques heures, laissant mon corps où il était et revenait après un moment. C'était la seule explication que j'avais à ce qui m'arrivais.

Et puis au bout d'un moment, le feu et les fauteuils tout ça... C'était bien mais cette Salle Commune qui pourtant était grande me donnait l'impression d'étouffer. Je me levais et allais chercher ma cape. Ça doit pas faire bien chaud dehors, surtout à cette heure-ci. Je me ferai surement attraper par un préfet mais bon... De toutes façons, avec le retard de points que nous avions, ça n'allait pas changer grand chose. Sortis de ma chambre, ladite cape sur les épaules, je dirigeais vers la porte. Je m'arrêtais une dernière fois pour jeter un regard sur la pièce aux tentures vertes et aux vitraux sombres. C'était beau. Même en pleine nuit, c'était beau.

Et soudain un bruit. Des bruits de pas feutrés, comme si un chat essayait de s'échapper. Car oui, si l'élève en question s'était juste levé pour aller boire un verre, il ne mettrait pas autant d'application à se faire discret. Mais d'un autre coté je ne savais du tout qui cela pouvait bien être... Dans le doute je me raidissais et rallongeais ma respiration, essayant presque de devenir éthéré.
Sauf que je n'étais pas un spectre, et que le chat me rentrait dedans comme si il était guidé sur la première forme de vie qu'il rencontrerait. Après réflexion ce n'était pas un chat, mais bien un élève. Une élève pour être précis. Et sa voix ne correspondait pas aux préfets de ma maison. Après qu'elle eut finit de râler après moi, je lui lançais sur un ton amusé :

- Diantre...  Dis donc t'aurais pas du sang de dinosaure par hasard ? Ton acuité visuelle a l'air basée sur les mouvements...

Je m'accroupissais et faisais un peu de lumière du bout de ma baguette. Après le bruit qu'elle avait fait, plus besoin de se cacher. Si quelqu'un était réveillé, il était au courant que des gens n'étaient pas dans leurs lits. Alors tant pis pour l'effet ninja, et autant voir où on mettait les pieds. Je tendais la main à la jeune femme aux yeux verts pour la relever.

- T'en fais du bruit pour un chat... Désolé pour le coup de la statue, mais il me semble qu'on a pas trop le droit d'être debout à cette heure là, et les préfets sont pas tendres sur cette règle. J'm'appelle Anton.
Revenir en haut Aller en bas
avatarTori A.Blake
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Ven 9 Déc - 18:19



Escapade nocturne
Rp avec Anton Vlagasda (Thanaël)



- Diantre...  Dis donc t'aurais pas du sang de dinosaure par hasard ? Ton acuité visuelle a l'air basée sur les mouvements..

L'élève, un jeune homme d'après la voix, semblait plus amusé qu'autre chose par la situation. Ce n'était pas mon cas pour le moment, principalement parce que premièrement j'étais par terre et que mes fesses était dorénavant douloureuses, mais aussi parce que l'objet de sa blague était moi en relation plus ou moins lointaines avec un dinosaures. Franchement, est-ce que j'avais la dégaine d'un monstre à écailles de la préhistoire ? Définitivement pas.

*Et toi, on t'e parles souvent de ton parenté avec les gargouilles, à surprendre les gens comme ça sans bouger ?*

Le vert s'accroupi ensuite près de moi, lumos au bout de la baguette. D'abord, je fut aveuglée littéralement par la lumière, alors que je venais tout juste de commencer à m'habituer à l'obscurité ambiante. Puis ensuite je put discerner sa main, tendue vers moi, visiblement prêt à m'aider pour me relever. Plissant les yeux, j'essayais d'abord de savoir à qui j'avais à faire avant d'accepter une quelconque aide de sa part. En forçant un peu, je fini par distinguer un élève de taille moyenne, avec des cheveux châtains et des yeux verts se reflétait à la lumière. Sa tête me disait vaguement quelque chose, et je savais que je l'avais très certainement déjà croisé sans pour autant le connaître. En même temps, normal pour quelqu'un de la même maison que moi. J'acceptais finalement sa main tendue tandis qu'il continuai:

- T'en fais du bruit pour un chat... Désolé pour le coup de la statue, mais il me semble qu'on a pas trop le droit d'être debout à cette heure là, et les préfets sont pas tendres sur cette règle. J'm'appelle Anton.

Après m'être enfin redressée, je m'époussetais un instant avant de lui répondre. Déjà, il était à noté qu'il avait parlé de chat, ce qui était tout de même d'un bien meilleure goût que le dinosaure, et qu'il s'excusait. Ensuite, il avait beau dire que ce n'était pas vraiment autorisé de se balader à cette heure-ci, il faisait pareil hein. Pis j'en avais rien à carrer des préfets.

- Moi c'est Tori. Pour tout te dire l'heure ou les préfets j'm'en tape un peu, j'essaie de les éviter au maximum quoi. Et pis bon pour quelqu'un qui me parle d'heure, t'es aussi là à c'que je sache... D'ailleurs on peut savoir pourquoi t'étais planté ici ?

Un léger sourire se dessina sur mes lèvres a la fin de ma phrase. Bien que mes paroles ne soit pas des plus chaleureuses, je voulais pas qu'il pense que j'étais contre lui. Après tout, on était un peu dans le même bateau dans cette histoire.

- Au fait, pour le sang de dinosaure tu repasseras, parce que jpense pas que je soit la seule dont le parenté pour être fait avec un truc bizarre... On t'as jamais dis que tu faisais penser à une gargouille comme ça dans le noir ?


Code de Tori
Revenir en haut Aller en bas
avatarAnton Vlagasda (Thanaël)
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Lun 12 Déc - 22:21

A première vue le chat préhistorique semblait doté d'humour. Car même si ses premiers mots n'étaient pas prononcés sur un ton amical, le sourire qui les suivait prouvait le contraire. En même temps, c'était un peu à cause de moi si elle venait de se ramasser le sol alors je pouvais bien lui accorder quelques grognements à mon égard. Je lui répondais cependant le plus sérieusement du monde, en gardant une expression neutre :

- Ce que je fais ici ? Eh bien je bloque le passage aux chats somnambules. C'est mon boulot. Et je surveille les tapis; pour ne pas qu'ils s'en aillent.


Je m'écartais de quelques pas et ouvrais le... Mur ? Porte ? Enfin la chose qui servait à boucher l'entrée de la salle commune, et avec une révérence qui aurait fait pâlir certains  fantômes du château (était-ce seulement possible ?), j'invitais la jeune femme a sortir dans le couloir.

- Bien que j'apprécie le compliment, je suis comme tu t'en doute malheureusement aussi gargouille que tu es un chat. Comme je te l'ai dis, les préfets aiment pas qu'on soit dehors à cette heure, et c'est pour ça que je m'étais transformé en statue de pierre tout à l'heure. J'men tape aussi d'eux, mais le truc c'est qu'on est bon derniers de la Coupe en ce moment, et j'en connais qui ont bien envie de changer ça. Mais l'essentiel c'est de les éviter en effet.

Je réajustais mon manteau sur mes épaules et renvoyais son sourire à cette drôle de fille.

- Tu vas où comme ça Tori ? Perso j'ai besoin de prendre l'air.
Revenir en haut Aller en bas
avatarTori A.Blake
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Entrée   Mar 13 Déc - 22:39



Escapade nocturne
Rp avec Anton Vlagasda (Thanaël)



- Ce que je fais ici ? Eh bien je bloque le passage aux chats somnambules. C'est mon boulot. Et je surveille les tapis; pour ne pas qu'ils s'en aillent.

Je pouffais légèrement à sa réponse. On ne pouvait certes pas dire qu'elle m'avançait en quoi que ce soit, cependant le serpy avait le mérite de vouloir faire rire, et de ne pas s'être offusqué de lui gueuler dessus. De toute manière, cela se serait mal passé dans le cas contraire, ce qui aurait été fortement dommage que ce soit pour l'un ou l'autre. Une dispute à plus de minuit n'était jamais une bonne idée, surtout alors qu'ils voulaient sortir faire une petite balade nocturne. Je finis donc par répondre les sourcils légèrement haussé, un sourire toujours accroché au coin de ma bouche:

- Si j'étais un chat somnambule, j't'aurais attaquer en tombant sur toi avant d'me barrer en courant, on réveille pas un somnambule ma ptite gargouille ! Pour les tapis, tu fais bien: C'est fou le nombre de tapis volants qui se cachent dans Poudlard...

Tandis que je répondais aux bêtises du brun, ce dernier s'était écarté de quelques pas pour ouvrir le passage permettant de sortir de la Salle Commune, avec un révérence des plus conventionnelle et classique. Dans la pénombre, mes cheveux foncèrent légèrement quelques secondes avant de revenir à la normale. J'étais heureuse que cela arrive dans la pénombre, car cela ne se remarquait ainsi quasiment pas. La révérence m'avait soudainement - trop soudainement - rappelé à des souvenirs enfouis et douloureux, qui n'avait rien à faire dans mon esprit. Revenant à la situation présente, je remarquais que le vert et argent m'invitais ainsi à sortir tout en prenant la parole:

- Bien que j'apprécie le compliment, je suis comme tu t'en doute malheureusement aussi gargouille que tu es un chat. Comme je te l'ai dis, les préfets aiment pas qu'on soit dehors à cette heure, et c'est pour ça que je m'étais transformé en statue de pierre tout à l'heure. J'men tape aussi d'eux, mais le truc c'est qu'on est bon derniers de la Coupe en ce moment, et j'en connais qui ont bien envie de changer ça. Mais l'essentiel c'est de les éviter en effet.

- Donc pour résumer, afin de pas t'faire attraper en situation de danger, tu restes sur place sans respirer en espérant devenir invisible ? J'suis pas convaincue par ta technique... Enfin j'dis ça j'dis rien !

Concernant la coupe, je n'émettais aucun commentaire à ce sujet. Ce n'était à mes yeux qu'un simple bout de ferraille associé à un titre honorifique qui n'apportait rien de bien extraordinaire à ma vie. Si encore on pouvait y gagner quoi que ce soit, comme un peu de gallions ou une semaine de vacances, ce serait un peu plus intéressant et encore. Fallait quand même bosser toute l'année pour l'obtenir... Le brun réajusta son manteau avant de me sourire:

- Tu vas où comme ça Tori ? Perso j'ai besoin de prendre l'air.

En entendant mon prénom, je m'apercevais que je n'avais même pas demandé le sien, un oubli pourtant rare de ma part. Son manteau me semblait aussi bien chaud comparé au mien, ma petite veste en cuir de dragon toujours aussi peu utile depuis quelques temps. Mais elle devrait faire l'affaire ce soir, puisque je n'avais pas que ça à faire de retourner dans les dortoirs, sachant que de toute manière, je n'avais rien de mieux que ça. Je sorti dans les couloirs du cachots avant de lui répondre:

- Jsais paaaas... Dehors je dirais pour commencer ! Jdois éviter les bars pendant quelques temps, du coup j'dirais pourquoi pas les embarcadères.

Je m'élançais de quelque pas avant de me retourner soudainement:

- Bah alors, tu me suis ? A moins que tu ne préfères surveiller des tapis toute la nuit...

Tout en lui indiquant de venir avec moi du doigt, je continuais à m'enfoncer dans la pénombre des cachots en riant doucement. Qu'il me suive, et la nuit serait plus intéressante. Autrement, elle pourrait seulement l'être. Mais d'après ce que je pouvais voir du Serpentard, il ne semblait pas lâche ou froussard.


[Suite à l'embarcadère]


Code de Tori
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entrée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: La salle commune-