BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Une salle de classe abandonnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Une salle de classe abandonnée   Mer 7 Sep - 21:48



Une salle de classe

abandonnée





Cette salle est vide depuis des années maintenant. Il n'y a pas autant de poussière qu'on pourrait s'y attendre, mais l'air est quand même lourd. Il reste quelques tables, dont la plupart sont poussées contre le mur. Les chaises sont en pile dans un coin, et seul le bureau du professeur est resté en place. C'est un bon lieu pour avoir une discussion tranquille, même si les lourdes tentures rendent la pièce assez sombre.





Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
avatarJaesa Willsaam
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Ven 18 Nov - 17:41

Les cours sont un peu durs, même si j'adore les travailler. Je dors plutôt mal depuis quelques temps et j'ai du mal à rester avec les autres entre deux cours. Je ère un moment dans le château, ne sachant pas où m'installer tranquillement. Je n'ai pas de nouvelle de ma mère depuis deux jours et je m'inquiète. Trent est en voyage je ne sais où. Je trouve enfin ma destination.

La salle est vide, un peu poussiérieuse. Je prends une chaise sur la pile au fond et m'installe à une table pour étudier dans le calme à la lueur d'un lumos. Il fait sombre dans cette salle. Je commence par les animaux magiques, regardant plus les images que je ne lis le texte. Je prends un parchemin et un fusain et commence un croquis de Murlap en me basant sur l'image du livre. Je le fais assez rapidement, et ensuite je prends ma baguette et l'enchante. Il se met à courir tout autour du parchemin. Je pose alors ma tête dans mes bras croisé, continuant de l'observer, puis je m'endors.

[RP avec John]
Revenir en haut Aller en bas
avatarJohn Lupin
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Lun 21 Nov - 15:06

Je traînais dans les couloirs depuis un moment quand je vis une porte entrouverte. Certes, il arrivait régulièrement qu'elles s'ouvrent toutes seules, après tout on était à Poudlard, mais celle-ci était celle d'une salle de classe, ce qui supposait qu'elle ne faisait pas des siennes. Il y avait donc quelqu'un qui l'avait ouverte. Curieux, je passai la tête dans l'ouverture et aperçus une silhouette parfaitement reconnaissable, d'autant plus que sa baguette illuminait son visage. Jaesa était là, manifestement endormie. J'entrai dans la pièce, content de la voir mais ne voulant pas la réveiller. Je m'assis sur la table devant elle, appuyé en arrière. Je la regardai dormir, pensif. Elle faisait plus notre âge comme ça, paisible et mignonne. Je me passai la main dans la nuque, presque gêné de mes propres pensées. C'est alors qu'elle s'éveilla. Je souris, ravi bien qu'espérant que ce n'était pas ma présence qui l'avait éveillée.

"Salut !"
Revenir en haut Aller en bas
avatarJaesa Willsaam
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Mar 22 Nov - 15:14

Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là, mon Murlap lui-même c'est couché. Je ne vois pas tout de suite que je ne suis plus seule de mes yeux à demi-clos. Je commence à relever la tête, encore ensommeillée et j'entends:

- Salut!

Mes yeux s'ouvre grand. Il y a quelqu'un avec moi et je sais qui c'est. J'ai un peu honte. Je l'observe quelques secondes de mes grands yeux bleus éléctriques, étonnée de le voir là. Depuis combien de temps est-il là? Est-ce qu'il m'aurait regardée dormir? A cette pensée je rougis, c'est bête, pourquoi aurait-il fait ça pfff?

- Oh salut John... je... il est quelle heure? Tu es là depuis longtemps? Je me suis endormie en dessinant. C'est cool de t'voir!

Je lui souris à présent un peu mieux réveillée. Se réveiller en voyant quelqu'un qu'on aime bien c'est agréable, surtout ces temps ci.
Revenir en haut Aller en bas
avatarJohn Lupin
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Mar 22 Nov - 15:31

"Oh salut John... je... il est quelle heure? Tu es là depuis longtemps? Je me suis endormie en dessinant. C'est cool de t'voir!
-Non, pas très... j'ai pas l'heure, désolé. Je trouve aussi, ça fait longtemps, non ?"

Un silence confortable s'installa au bout d'un moment. Je me sentais bien avec elle, elle était gentille. Je lui jetai un regard en coin. Elle avait vraiment des grands yeux, d'un bleu étonnant. Je finis par reprendre, curieux :

"Tu dessine quoi ?"

J'adorais dessiner. Je n'étais pas mauvais, même si j'étais incapable de faire un quelconque portrait. Je pouvais dessiner un paysage ou un animal que je voyais, mais un humain, c'était une autre paire de manche. Et de manière générale, je dessinais peu d'après modèle. En voyant le dessin de mon amie, je ne pus retenir une exclamation admirative.

"Wah, trop classe ! Tu dessine bien !"
Revenir en haut Aller en bas
avatarJaesa Willsaam
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Mar 22 Nov - 16:12

- Non, pas très... j'ai pas l'heure, désolé. Je trouve aussi, ça fait longtemps, non ?

- Oui c'est vrai... tu m'aurais presque manqué!

*Oh mais n'importe quoi, pourquoi j'ai dis ça moi?*

Il regarde mon dessin et me complimente avec enthousiasme, ça fait plaisir! Je souris, ravie que ça lui plaise. Je lui dessinerai peut-être un petit truc un de ces jours. 

*Non là tu aurais vraiment l'air ridicule!*

Il a le don de me faire oublier tout le reste lui quand même. Je regarde mon Murlap qui se remet à se mouvoir, faisant une balade tranquille, puis je me tourne vers John:

- C'est mon père qui m'a appris à ensorceler un dessin. Tu peux donner vie à n'importe quoi... Je t'apprendrai si tu veux!

C'est agréable de discuter avec qulqu'un, surtout de mon âge. Depuis quelque temps je ne vois plus Zoé, je crois qu'elle est très prise par ses cours. Elle est née-moldue, je peux comprendre qu'elle a deux fois plus de travail que moi à faire! 
Revenir en haut Aller en bas
avatarJohn Lupin
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Jeu 1 Déc - 10:26

Je souris.

"J'comprends, c'est pareil pour moi. On devrait se voir plus souvent !"

Je parlais sérieusement, elle était trop sympa. Harry disait que si on se voit trop souvent, on perd du plaisir à se retrouver. Possible, mais j'allais quand même pas me priver de passer du temps avec elle pour une maxime. Quand elle me proposa de m'apprendre, je sautai de la table, un immense sourire aux lèvres.

"Génial ! Tu me montre comment faire ?"

Je sortis une feuille de mon sac sur laquelle il y avait un papillon. La fleur sur laquelle il était était à peine crayonnée, mais j'avais fait un effort pour l'insecte... à qui j'avais lancé un immobilis pour pouvoir le dessiner en paix. Je le trouvais à vrai dire plutôt réussi, pour une fois. Je tendis le dessin à la Serdaigle.

"J'aimerais bien faire bouger celui-là. Possible ? Je lui fis des yeux de bébé phoque. Steuplait, Jae, apprends-moi !"
Revenir en haut Aller en bas
avatarJaesa Willsaam
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Dim 4 Déc - 20:46

Sa phrase résonne dans ma tête. Elle me surprend un peu mais me fait plaisir. Il faudrait qu'on se voit plus souvent... je suis tooootalement d'accord! J'essaie de ne pas montrer à quel point ça m'a fait plaisir, mais un petit sourire satisfait se dessine sur mon visage malgré moi et je n'arrive pas à le décrocher. Puis il saute de joie quand je lui dis que je peux lui apprendre à ensorceler un dessin.


Il me sort un dessin super joli d'un papillon. Mince, il dessine lui aussi? Génial! Je sens qu'on va passer du temps à griffonner ensemble moi! Je regarde son dessin avec intérêt:


- Il est super chouette ton dessin! Je... je savais pas que tu dessinais aussi!

Je me glisse à côté de lui pour qu'on ait le même angle de vue. Je ne suis pas professeur, alors je vais essayer de lui expliquer comme mon père l'a fait avec moi. C'est la première fois que j'apprends à quelqu'un quelque chose. Assise à ses côtés, particulièrement proche je m'en rends compte maintenant mais si je m'éloigne il va se rendre compte de mon malaise alors je fais comme si de rien n'était et j'entame.

- Bon je suis pas prof mais je vais essayer de te dire comme il me l'a expliqué, j'ai réussi du premier coup donc je suppose que c'est une bonne explication... Déjà, tu prends ton dessin face à toi et tu imagines les mouvements que tu veux lui voir faire... et dans l'idéal, si ton dessin est figuratif, qu'il représente bien quelque chose concrètement, tu imagines la chose réelle, ce sera encore mieux. En fait, là, tu dois imaginer un papillon, semblable à celui-là, le modèle que tu as utilisé idéalement, et tu le visualise le mieux que tu peux. Tu prends ta baguette, tu touches le dessin et tu prononces Mobiliconsilium [Voir Spoiler]... et d'ailleurs, si c'est une image qui n'est pas de toi tu dois utiliser la formule Mobiliimago [Voir Spoiler] Vas-y essaie!

Je lui tends le dessin, le regardant de mes grands yeux bleus électriques. Je veux voir sa réaction qui, je n'en doute pas sera très touchante. J'ai versé des larmes quand j'ai fait bouger mon premier dessin.

Sortilèges inventés:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarJohn Lupin
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Mer 14 Déc - 10:47

"Si, un peu... j'aime bien ça."


Je repensai avec attention au papillon, qui s'était posé sur la plante, à son vol, je le visualisai intensément, fermant les yeux pour mieux me concentrer. Je sentais avec accuité la présence de Jaesa à mes côtés. Troublante. Je l'occultait pour me focaliser uniquement sur le sort. Je sortis ma baguette et la posai sur le dessin.

"Mobiliconsilium."

Je ne m'étais pas rendu compte que je fermais les yeux si fort. Lorsque je desserai les paupières, le papillon volletait sur la page.

"Wow..."


C'était... incroyable. Magique, évidement. Mais incroyable. Ce dessin prenait vie, et c'était moi qui l'avait créé. Même si ce n'était que sur une feuillle de papier, c'tait fascinant. Je restai à le regarder un certain temps, émerveillé. Puis je me tournai, attrappai les mains de Jaesa et m'écriai :

"Merci merci merci !"


Je la lâchai, parce que c'était un peu gênant, quand même, et lui lançai un sourire éclatant.

"C'est génial ! Tu es géniale !"

Je ris, comme ça, pour rien. Parce que ce truc était vraiment cool, et parce que, plus largement, j'étais heureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatarJaesa Willsaam
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Mer 14 Déc - 20:17

John se concentre, il ferme les yeux très fort. Je souris et j'espère qu'il va réussir. Je penche la tête. C'est alors qu'il lance le sortilège et que son papillon prend vie. Je souris de plus belle. Il ouvre alors les yeux et s'émerveille sur sa réussite. Puis il se tourne vers moi et attrape mes mains. Surprise, mon sourire diminue tant je suis mal à l'aise et étonnée. Il me lâche, ouf, visiblement un peu troublé aussi puis il me lance:

- C'est génial! Tu es géniale!

Mes yeux s'écarquillent, je ne sais pas trop comment réagir. Je me mords la lèvre et tortille mon piercing. Evidemment je rougis certainement, et chez moi c'est plutôt visible étant donné mon teint clair. Je rigole, un peu bêtement, ce qui ne me ressemble pas. Et là je me mets à bégayer *Oh non pas ça!*

- Tu... tu... j'ai entendu dire que... qu'il y avait un club d'arts plastiques, tu... tu voudrais venir avec moi? Ou... ou sinon, j'aime bien m'installer près du lac pour... dessiner... si tu veux... enfin...

Je ne comprends pas mon malaise, mais je souris comme je peux quand même. Je prends une inspiration... ça va un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatarJohn Lupin
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Dim 25 Déc - 17:55

Jaesa a l'air gêné. Je la comprends. Je détache mes yeux de son piercing, qui roule entre ses lèvres, pour la regarder dans les yeux et lui sourire.

"Super idée !"


Je sautai de la table, attrapai ma feuille de papier. Mon regard fut une fois de plus hypnotisé par le dessin qui bougeait, grâce à moi.



"On fait ça quand tu veux, Jae' !"


Je me penchai à nouveau pour ramasser mon sac, et glissai la bretelle sur mon épaule.

"On se croisera peut-être pendant les vacances... En tout cas, c'est cool. Merci."


Je dépose un bise légère sur sa joue, lance un dernier "à plus" et sors de la pièce. Je crois que suis heureux. Ca faisait longtemps.

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
avatarNolsø Torbjørn Eivøsson
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle

MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Mar 17 Jan - 15:38

[RP avec Kalis Antoy
Vendredi 20 Janvier, 7hoo du soir]

Une flèche grise surgit du mince couloir, franchit le seuil de la porte et disparaît dans la pénombre. C'est à peine si l'on peut entendre l'écho de ses pas, des bonds et des rebonds agiles et silencieux, étouffés par le pelage de l'animal... Lapin court, s'enfuit, disparaissant de la salle commune des Serdaigle sans la moindre gène, inconscient des lois de passages du dortoir.
Le jeune homme lui sait qu'il ne faut pas être en retard, que le non-respect du couvre-feu engendre une visite dans le bureau de Rusard... Par chance, la soirée est encore peu avancée, la plupart des élèves actuellement dans la Grande Salle pour le repas. Le Serdaigle ne les accompagne pas, incapable de manger quoique ce soit. Le ventre noué, les yeux cernés, Nolsø a bien du mal a s'acclimater chez les Anglais.

Le jeune homme attrape son pull de laine posé sur l'accoudoir d'un fauteuil de la salle commune et l'enfile en courant hors de la pièce. Il frissonne, pieds nus sur les pierres froides du château, son regard bicolore scrutant les couloirs obscurs. Un mouvement sur la gauche attire son attention et Nolsø s'élance à la poursuite de Lapin qui détalle dans des escaliers. Le jeune homme a beau l'appeler en anglais, danois et féroïen, l'animal fait la sourde oreille, continuant sa course. Nolsø peste une avalanche de jurons en féroïen et dévale les escaliers, les yeux rivés à la boule de poils bruns-gris au lointain. Soudainement le sol semble se dérober sous son pieds et des échardes de bois éraflent sa jambe nue jusqu'au genoux. Le Serdaigle baisse la tête surpris de découvrir une marche farceuse qui s'est escamotée à son passage et retire tant bien que mal sa jambe du piège avec de nouveau force de jurons, en danois cette fois.

Finalement délivré, Nolsø repart d'une allure plus lente en prenant garde ou il pose ses pieds. Lapin a disparut de son champ de vision et le jeune homme n'a pas la moindre idée de comment le retrouver. Au bout de quelques minutes, il ne sait même plus comment retrouver son chemin... Errant dans les escaliers déserts, Nolsø hèle son animal en vain, perdu dans les passages sombres de Poudlard. Et puis, alors que le jeune homme s’apprête à se laisser glisser au sol pour s’asseoir en attendant de tomber sur quelqu'un qui pourrait le renseigner, il aperçoit deux grandes oreilles à quelques mètres de là, sur un autre escalier. Avec un tout nouvel entrain l'élève part à sa rencontre, courant vers lui alors que le lapin poursuit sa descente des marches, tournant l'angle d'un couloir pour se faufiler dans une salle.
Nolsø accélère, passe l'angle à sa suite et se retrouve face à face avec Lapin et sur ses lèvres un sourire de soulagement... soulagement qui se transforme en surprise en découvrant que l'animal n'est pas seul. Dans la même pièce sombre se trouve un autre jeune homme que Nolsø, regard clair et cheveux noirs en bataille. Le Serdaigle s'arrête, restant immobile sans que ne lui vienne à l'esprit d'idée de se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Jeu 19 Jan - 20:51




Tandis que Kalis rejoignait la Grande salle pour prendre part au dîner qui avait déjà commencé, son regard avait dérivé vers le couloir opposé - celui qui menait vers quelques salles vides, ou il pourrait être au calme.

Après un moment d'hésitation ; à se dire qu'il devrait manger mais qu'après tout, il n'a pas si faim que ça, il fend la foule d'élèves pour rejoindre le couloir le plus proche et se diriger vers le seul endroit qui lui vient à l'esprit: La salle de classe abandonnée.

Après être passé devant de nombreuses fenêtres, et de nombreux élèves se rendant dans la Grande salle, il atteint la petite porte de bois derrière laquelle se trouve la pièce abandonnée depuis des années.

Il découvre alors un endroit entièrement vide et silencieux, dont la seule source de Lumière présente est le petit bourgeon blanchâtre à l'extrémité de sa baguette qui créeait des halos lumineux  éclairant une grande partie de la classe. Après avoir vérifié que personne ne le suit, il s'engouffre dans l'ouverture et dépose son sac sur une table. Une fois la porte presque close, il inspire un grand coup. Il fait encore plus froid que dans le couloir mais c'est agréable ; le silence le calme.
Kalis s'installe à une table inoccupée, s'affale sur sa chaise et rabat sa capuche au-dessus de son visage ; celui ci est instinctivement plongé dans l'ombre. Le Lumos de sa baguette l'éclaire un peu , mais lui donne ce petit air effrayant qui lui correspond si bien — la noirceur de son âme.

D'un petit coup de baguette, il allume toutes les lanternes accrochées au mur, pour réchauffer l'endroit glacial. Après cela, il vient glisser une clope entre ses lèvres et l'allume, fermant les yeux. Rien de mieux que d'être seul avec la nuit. Dès qu'il a fermé les paupières, il lui semble revoir tous les évènements de la nuit dernière , tout ce qu'il s'est passé dans son sommeil. Le jet de lumière verte, le cri, les cris, le sang etc. Toute une succession de choses qu'il aurait du oublier depuis longtemps mais qui sont restées ancrées dans sa mémoire, comme gravées dans son esprit.

•••

Son moment de solitude est interrompu par la porte de la salle qui s'ouvre toute seule dans un gricement aïgu ; porte qu'il avait oublié de refermer entièrement. Sa main trouve instinctivement sa baguette, posée sur la table. Il relève le menton pour lancer un coup d'œil au-dessus des autres tables , et soudain agacé par cette intrusion mystère, siffle longuement. Jugeant que le problème ne doit pas être si grave qu'il en a l'air, il referme la porte d'un enième mouvement du poignet jusqu'à ce qu'il se rende compte de la présence d'une boule de poil brune-grise à sa droite. Le serpentard , les sourcils froncés , tourne sa tête vers cette chose , qui n'est rien d'autre qu'un lapin , semblant avoir perdu son chemin dans l'immense château. Sa main en suspens , sa cigarette continuant de se consumer peu à peu, il observe d'abord cet animal, qui n'a rien à faire ici.

Là, la porte se rouvre sur un élève ; le maître du lapin, c'est certain. Intéressant. Sans lui prêter attention ni croiser son regard, il porte la clope entre ses lèvres fines , inspire un coup puis pointe sa baguette sur le lapin.

Il est à toi ?   Il dévie son regard sur l'élève , et remarque son blason: Serdaigle. Avec un sourire narquois, celui ci se pose sur ses pieds nus. Signe d'un gamin qui a du quitter le dortoir en hâte pour rattraper son animal avant qu'il ne disparaisse. Fumant à nouveau, il soupire doucement, conscient que son moment de tranquilité prend fin ici. Nom, prénom, année, qu'il lui demande d'une voix calme ponctuée d'un ton menaçant, incitant à répondre.

Revenir en haut Aller en bas
avatarNolsø Torbjørn Eivøsson
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle

MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Ven 27 Jan - 18:10

Debout et immobile, Nolsø observe le spectacle qui lui fait face. Lapin qui furète à son aise les locaux éducatifs abandonnés pendant qu'un élève fume en toute tranquillité, comme s'il était chez lui et que les autres ne pouvaient rien y faire. Air narquois, capuche sombre, voix posée et menaçante à la fois. Les sourcils du Serdaigle se froncent sur son regard bicolore et le jeune homme finit par répondre à la question du fumeur.
- Eivøsson, Nolsø Torbjørn-Gøtuskegg, 6e année.

Si l'Insulaire n'avait pas terminé par nommer sa classe en anglais, sans doute que le Serpentard n'aurait jamais deviné que ce qui précédait était la réponse à sa question, et donc bel et bien son nom, et son prénom. L'élève n'avait fait aucun effort pour atténuer son accent féroïen au dialecte du Sud-Est et ignorant superbement l'inconnu, il partit récupérer Lapin sous les bureaux abandonnés.
L'animal dans les bras, le jeune homme reporta finalement son regard sur l'Anglais, promenant ses yeux vairons sur sa silhouette pour le détailler avec le même désintérêt qu'il avait eu pour répondre à la question. Frissonnant dans son pull ample, il s'approcha du Serpentard, sans prendre conscience que l'autre élève n'était pas ravi de le voir troubler sa tranquillité. 
Et ignore sa première interrogation, d'une réponse évidente alors que Lapin mordille la laine de son vêtement. 
Bien sur que Lapin est avec lui.

Le seul Féroïen qui ne l'a pas abandonné dans le pays des Anglais en quelque sorte, même s'il vient de tenter de se faire la malle. A son tour le jeune homme pose une question, mais sans s'embarrasser de politesses et présentation.
- Cet air mauvais que tu te donnes... c'est parce que tu es Anglais, ou juste parce que tu es toi ?
Le visage mince du Serdaigle ne montrait aucun signe d'animosité, encore moins de querelles inter-maisons n'ayant d'ailleurs pas proposé comme autre option « ou parce que tu es Serpentard ? ». Simplement une question innocente, peut-être un peu naïve aussi, d'un jeune homme qui passait plus de temps sur mer qu'avec ses pairs.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Ven 3 Fév - 19:50


Eivøsson, Nolsø Torbjørn-Gøtuskegg, 6e année.
Voici un bon élève qui a compris à qui il avait à faire. Kalis l'observe une demi-seconde avant d'hocher la tête et de reporter sa clope à ses lèvres. Du coin de l'œil, il voit le jeune serdaigle s'approcher et plisse les yeux, méfiant, sans faire le moindre geste de recul. Derrière cette gueule d'ange, il y a un mec bien inconscient. Ce soir, particulièrement là maintenant, il se sent nerveux, et il n'a aucune autre envie que de rester seul. C'est depuis la présence de ce Nolso , il a le corps crispé, l'air profondément agacé, caché derrière son habituel masque de fer.

Cet air mauvais que tu te donnes... c'est parce que tu es Anglais, ou juste parce que tu es toi ?

La cigarette à cinq centimètres de ses lèvres s'immobilise, ses yeux sur lui aussi. Il ricane doucement et décroise les jambes.

Tu considères les anglais comme des gens râleurs , ennuyeux, froid, horriblement repoussant, ou bien j'me trompe ? Non, je t'assure, ca n'a rien à voir. Je suis comme ça, c'est tout.

Il se relève et s'approche de la fenêtre tout au fond sans lui prêter plus ample attention. Un long silence s'installe, provoquant une ambiance pesante.

Tu peux me dire ce que tu fous avec un lapin à Poudlard ?

C'est une idée originale il faut le dire, mais le serpentard n'aurait jamais pensé que cela serait autorisé. Remarque, posséder un loup est encore plus étrange. Nostalgique, il se demande s'il aura la possibilité d'aller faire un p'tit tour dans la forêt ce soir. Avec le lapin peut être... ? Quoi que, lapin et loup, ça doit pas coïncider  très bien ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
avatarNolsø Torbjørn Eivøsson
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle

MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Ven 24 Fév - 17:30

La réponse du Serpentard laissa l'Insulaire songeur. Les Anglais, des "gens râleurs, ennuyeux, froids, horriblement repoussants" ? Si seulement ce n'était que cela... leur tord était bien plus conséquent du point de vue du Serdaigle. Restant silencieux, Nolsø observa le jeune homme qui s'était levé rejoindre la fenêtre. Dans la salle désormais muette, le Serdaigle ne peut s’empêcher de porter un jugement sur celui qui se donne un air mauvais, n'ayant pas manqué de remarquer la satisfaction qu'il avait eu en l'entendant donner son nom et son année. 
Une satisfaction narcissique. Démontrant son besoin d’asseoir une supériorité sur toute personne rencontrée, juste pour se prouver soit même de ne pas être celui qui est manipulé par les autres... Tellement anglais.

Le lapin tire le jeune homme de ses pensées, escaladant la manche de son pull pour se jucher sur son épaule, son pelage effleurant la joue de Nolsø. Et voilà que le Serpentard se rappelle de la présence des deux Féroïens, questionnant le plus humain des deux sur son compagnon. Le Serdaigle ne comprend pas vraiment en quoi la présence de Lapin à Poudlard pose problème, après tout d'autres élèves ont des rongeurs, des chats ou des chouettes, alors pourquoi pas une petite boule de poils comme celle blottie contre son cou ? Encore sur les bateaux, il savait la superstition des autres marins sur le sujet, même si lui ne s'y était jamais attardé. Rien n'était plus innocent et adorable que Lapin. 
Et finalement, Nolsø hausse un sourcil avant de répliquer sur le même ton "Tu peux me dire ce que tu fous avec une clope à Poudlard ?", une lueur maligne flottant dans son regard vairon.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Sam 4 Mar - 15:49


C'est qu'il était insolent ce petit serdaigle. Une clope ? Une clope c'était déjà plus normal à Poudlard qu'un lapin à ses yeux. Le serpentard se rapprocha de lui et avança une main pour caresser cette boule de poil qui s'était blottie dans le cou de son maître. L'animal était adorable, c'est vrai.


Et comment s'appelle t-il ? Demanda Kalis sans répondre en faisant mine de s'y intéresser vraiment. Tu sais... Il attrapa doucement le lapin par-dessous pour l'éloigner de son maître et le caler dans ses bras. Il avait souvent l'occasion d'en voir des animaux et s'y prenaient particulièrement bien avec eux. Surtout avec les loups. Tu devrais faire attention au ton employé.. Si tu tiens à ton lapin...


En effet , l'air qu'avait pris Nolso en lui parlant lui avait quelques peu déplu. Bien sûr, il ne s'agissait là que d'un très bon moyen de pression, beaucoup trop, qu'il aimait utiliser. Il ne ferait pas de mal à cet animal , il souhaitait juste que les choses soient claires entre lui et le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Sam 18 Mar - 20:33

STOP RP!


Intervention MDJ en cours de préparation!
Wink 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Mer 22 Mar - 18:32

INTERVENTION DU MDJ : EVENEMENT ALEATOIRE


Soudainement, traversant le mur derrière Nolso avec un caquètement strident qui lui est propre, Peeves entre et s'exclame:
- Hey mais c'est Antoy!!! Encore en train d'enfreindre le règlement! 
Son arrivée brutale effraie le lapin qui bondit des bras de Kalis, non sans le griffer, et se réfugie sous une armoire poussiéreuse, tremblotant.
Peeves se dirige en ricanant vers le tableau sans faire attention à si on lui parle ou non, trouve quelques craies qui trainaient encore par là, les ramasse en une grosse poignée et leur lance. Il ne rate jamais sa cible! Puis il disparait derrière le mur opposé.


[Vous devez répondre en fonction de l'intervention évidemment, et Kalis tu feras un lancé de dé à 8 faces s'il te plait pour l'infraction... je ne sanctionne pas cette fois Wink ]


Tu prendras le lancer de dé à 8 faces du premier message de CE SUJET  Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatarNolsø Torbjørn Eivøsson
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle

MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Jeu 18 Mai - 16:50

Le jeune Serdaigle observait tranquillement l'autre élève se saisir de Lapin, le prenant dans ses bras tout en continuant de parler. La menace à peine voilée n'avait en rien inquiété le jeune homme... Nolsø connaissait Lapin mieux que quiconque, s'il s'était laissé prendre par le Serpentard, c'était qu'il ne le craignait pas. Et s'il le craignait pas, d'une part cela voulait dire que l'Anglais malgré son air mauvais ne saurait faire du mal à l'animal, et d'autre part que Nolsø n'avait pas à s'en faire pour lui. C'était donc avec son naturel habituel que le Serdaigle s'adressa au fumeur.
- J'ai employé exactement le même ton que le toi, s'il ne te convient pas, commence par changer le tien. D'ailleurs, de nous deux ici c'est toi qui te comporte le plus mal : Je ne suis qu'avec Lapin, un animal accepté par le Directeur de cette école. Toi, tu es avec du tabac, interdit par le regl...

Le Féroïen n'avait pas eu le temps de finir sa phrase, brusquement interrompu par un étrange caquètement. Le bruit strident effraya la boule de poil qui s'échappa des bras du Serpentard afin de se réfugier sous une armoire, labourant au passage ceux-ci de ses pattes arrières. Nolsø, interloqué, fixait immobile l'Esprit Frappeur qu'il n'avait encore jamais croisé dans l'école alors que celui-ci ricanait, visiblement ravi d'avoir pu surprendre le Serpentard en train de fumer.
Le Serdaigle écopa d'un lancé de craies en même temps que le dénommé "Antoy" et l'apparition s'évapora derrière un mur. Ces Anglais étaient vraiment Anglais. Nolsø renonça à l'idée de parler avec le Serpentard de ce qui venait d'arriver, après tout ce dernier avait clairement montré qu'il n'appréciait pas sa compagnie, et ce dirigea vers l'armoire. Chantonnant en féroïen une mélodie pour apaiser l'animal effrayé, le Serdaigle s'allongea à plat ventre sur le sol poussiéreux, posant une joue contre les dalles glaciales. Ses yeux bicolores scrutaient sous le meuble et le jeune homme glissa un bras pour attraper Lapin avant de se rasseoir en tailleur, cajolant la boule de poils. Après quelques murmures féroïens à l'animal, Nolsø se releva d'un seul élan, tenant toujours Lapin dans ses bras. Ses pieds nus tracèrent l'empreinte de ses pas dans la poussière, de l'armoire jusqu'à la porte de la salle. Juste avant de la franchir, le Serdaigle sembla se rappeler de la présence du jeune homme et il se retourna le temps de lui adresser quelques mots.

- Tu disais qu'être "râleur, ennuyeux, froid, horriblement repoussant", c'était juste être toi... Je ne pense pas. Même si tu es Anglais, tu n'es pas cela. "Puisse tu trouver le chemin de ton bonheur !"
Nolsø entrouvrit la porte de la pointe de son pied, se faufila dans l'interstice avec Lapin blottit contre lui et observa le couloir qui lui faisait face en tentant de se souvenir par où il était venu.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Mer 31 Mai - 16:28

Une salle de classe abandonnée 
Nolso & Kalis



Le serdaigle n'avait pas l'air mal à l'aise devant ni lui, ni le ton qu'il employait. D'ailleurs, il semblait trouver la situation un peu ridicule étant donné que le plus en tord des deux, c'était clairement Kalis. Le serpentard le savait, oh mais il prenait toujours un malin plaisir à tester les gens, à s'occupait comme il pouvait. Il s'apprêtait à répondre à sa si juste remarque mais un craquement le coupa dans son élan. Peeves venait de les rejoindre et il fut rassuré de voir qu'au moins, ce n'était que lui. L'esprit frappeur était une vraie canaille mais ils leur arrivaient de s'entendre... rarement, mais ça arrivait. Après tout, ils avaient un peu les mêmes habitudes.

Le serpentard roula des yeux et grimaça légèrement quand l'animal dans ses bras sauta, et partit se réfugier sous une armoire. Tandis qu'il suivait les mouvements du lapin du regard pour vérifier qu'il ne se fasse pas la malle une seconde fois, Peeves s'empara de quelques craies et se mit à les bombarder avec. Comme toujours, il faisait son intéressant. Glissant sa clope encore un peu allumé entre ses lèvres, il se saisit de son sac nonchalemment et le lave à hauteur de son visage pour éviter de se prendre des craies au passage. Par chance, Peeves disparut rapidement et il remarqua avec indifférence que son sac était à présent coloré de quelques points de couleurs ici et là à cause des craies qui avaient atteries dessus.

Pendant ce temps, le serdaigle était parti s'occuper de son lapin et il se rassit en tailleur avec l'animal dans les bras. C'est à ce moment là que le serpentard aperçut ses pieds nus, de nouveau, puis il s'approcha. Il ne put s'empêcher de sourire, de sourire d'un air narquois devant les paroles de Nolso. Les gens étaient si naïfs, c'était lassant et très amusant à la fois. Apparemment, celui ci ne comptait pas s'éterniser plus longtemps et c'était une bonne chose. L'intervention surprise de Peeves avait sans doute alertés pleins d'élèves dans le couloir et il valait pour lui qu'il s'éclipse avant d'être vu en sa compagnie. Quand enfin Kalis se retrouva seul, il entreprit de nettoyer du mieux qu'il pouvait son sac sali par les craies.

 


Le silence lui faisait du bien et il en profita pour finir sa clope avant de l'éteindre, de la faire disparaître et de partir à son tour de la salle de classe abandonnée. Par chance, personne ne passerait ici étant donné que rares étaient les élèves qui aimaient s'y aventurer. Mais ça arrivait, comme lui par exemple. L'odeur de la cigarette finirait par s'estomper avec le temps.

Fin du rp.


 

Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Kalis Antoy le Mer 31 Mai - 16:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   Mer 31 Mai - 16:28

Le membre 'Kalis Antoy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 8 faces' : 8
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une salle de classe abandonnée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une salle de classe abandonnée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: Intérieur du château :: Les couloirs du château-