BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La tour d'astronomie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: La tour d'astronomie   Mer 7 Sep - 21:49



La tour d'astronomie



Bienvenue dans la tour d'Astronomie. C'est la plus haute des tours du château de Poudlard, elle se trouve presque directement au-dessus des portes d'entrée du château. Elle est entourée d'un parapet et surmontée d'une tourelle et on y accède grâce à un escalier en colimaçon depuis le quatrième étage. C'est du haut de cette tour que le professeur Dumbledore est tombé après avoir été atteint d'un Sortilège de Mort durant la Grande Guerre.

Quand on arrive en haut, la première chose qui nous frappe, c'est le vent. Il y en a souvent au sommet, pensez donc à vous couvrir avant d'assister aux cours, surtout que ceux-ci sont dispensés très tard dans la nuit, à partir de minuit, pour que les étoiles et les planètes soient visibles. Dès qu'on a passé le seuil, on se retrouve  dans un espace entouré de télescopes. Il vaut mieux éviter d'y toucher si vous ne voulez pas vous attirer les foudres de votre Professeur et de votre Directrice.


Par ailleurs, la tour d'Astronomie est interdite d'accès le reste du temps. Là aussi des sanctions seront prises si certains d'entre vous sont surpris en ces lieux. Pire, la nuit, vous pourriez rencontrer le Baron Sanglant qui gémit et fait du bruit avec ses chaînes. Ce fantôme n'accueillera pas favorablement un élève en infraction dans la tour d'astronomie et tentera sûrement de le terroriser avant d'aller faire un rapport à un professeur, surtout si l'élève en question n'est pas à Serpentard.



Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La tour d'astronomie   Ven 14 Oct - 14:48

(mi octobre - un samedi vers minuit)


Après le soir où j'étais aller faire un tour dans la forêt interdite et où je m'étais fais attraper par ma préfète de maison, je m'étais promis de ne plus y retourner. Du moins pas à des heures aussi tardives. Mais aujourd'hui l'envie d'une autre balade nocturne m'avait tenté toute la soirée jusqu'à ce que finalement j'y cède et sorte de mon dortoir une fois tout le monde endormit. 

Comme la dernière fois j'avais fait un tour aux cuisines pour prendre un en-cas et j'avais traversé les couloirs pieds nus, mes chaussures à la main et mon sac sur le dos. Mais au lieu de sortir dehors, j'étais plutôt monté dans un endroit que j'aimais beaucoup dans ce château : la tour d'astronomie. 

Je savais que ce soir là il n'y avait aucuns cours d'astronomie et j'en avait profité pour être le seul spectateur de la voûte étoilée. Depuis maintenant une heure j'étais là, assise à un télescope braqué sur une constellation lointaine, un plaid sur les genoux et une tasse de café dans les mains. Mon sac trainait près de moi, ouvert, et laissait voir un thermos de café et quelques fruits et chocolats à grignoter. De temps en temps je jetais un oeil dans le télescope, quand je n'observais pas le ciel sombre illuminé d'étoiles en levant simplement la tête. 

C'était dans ces rares cas à que j'arrivais à rester calme et tranquille pendant des heures, en soupirant de bien être avec un vague sourire heureux sur les lèvres. Et que, même à des milliers de kilomètres, je me sentais aussi proche de mon père qu'il était possible de l'être. 


rp avec Madame Raggio


Dernière édition par Ariane Parrish le Mar 25 Oct - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarLeï Raggio
Directeur Serdaigle Directeur Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La tour d'astronomie   Ven 14 Oct - 21:00

Leï aimait ces moments où la nuit s’abattait sur la magnifique école de Poudlard. Ce n’était pas pour rien qu’elle était devenue professeure d’Astronomie (et de Potions, accessoirement). Tandis que la plupart de ses collègues étaient déjà dans les bras de Morphée, quand elle n’assurait pas ses cours, elle aimait à parcourir les lieux enchanteurs de ce majestueux château, dans ces moments de calme.
 
En cette fraîche nuit d’automne, elle avait revêtu une longue robe pull noire sous sa cape de sorcière. Son éternel étrange collier fait de sortes d’épingles à nourrice noires entourait comme à son habitude son cou. Elle portait un sac également, aussi noir que sa robe, histoire d’avoir de quoi contenir de quoi se ravitailler.
 
Ce soir, nul cours à assurer, même si la sorcière âgée elle se dirigeait pourtant vers la tour d’astronomie, son territoire. Et quel territoire ! Elle ne se lassait pas d’en profiter.
 
Quelle ne fut pas sa surprise, quand elle constata que quelqu’un était déjà présent sur les lieux, devant elle, de dos, concentrée parfois sur un télescope, parfois sur le ciel : Pas de doute, ce ne pouvait être qu’un ou une élève –on ne savait jamais, les cheveux longs n’étaient pas l’apanage des demoiselles-. Un élève qui, certes, ne faisait rien de mal, au contraire, mais à cette heure, cela l’était déjà moins. Elle se racla la gorge pour signaler sa présence. Elle ne souhaitait absolument pas l'effrayer.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La tour d'astronomie   Dim 16 Oct - 9:49

En étant monté ici ce soir, il y avait déjà de ça une heure, j'avais pensé ne pas du tout tomber sur quelqu'un. Enfin mis à part peut être un préfet qui ferait sa ronde, comme quand j'étais tombée sur Alice la dernière fois. 

Je fus donc assez surprise quand j'entendis un raclement de gorge dans mon dos et me tassa sur ma chaise en imaginant tomber nez à nez avec ma préfète ou celui des serpentards qui, à ce que j'avais entendu dire, était dure avec ceux qui n'étaient pas dans leur lit après le couvre feu. 

Je me retournais et fut soulagée de voir qu'il s'agissait de mon professeur préféré et lui lança un petit sourire, tout de même gênée de m'être fait prendre. Je pris le temps de de réfléchir avant de dire quoi que ce soit pour éviter le moins de casse possible : c'était le professeur d'astronomie et, même si je ne devais pas être là, c'était bien de l'astronomie que faisais et elle n'aurait peut être pas à coeur de me punir. Je pouvais jouer sur notre passion commune et atténuer ses foudres si elle était vraiment en colère. Mais j'en doutais, ça faisais déjà un mois que je côtoyais cette prof et je ne la connaissais pas sévère, c'était plutôt le contraire. Enfin bon je ne l'avais pas encore croisé en dehors des heures de cours et encore moins en dehors des heures acceptables. 

Ma tendance à foncer dans le tas reprit le dessus et je pensa très fort "après tout advienne que pourra" avant de lui lancer cette fois un grand sourire :

- Bonsoir professeur, la nuit était si belle ce soir, je n'ai pas résister. Je sais, je ne devrais pas être là à cette heure et je vais rentrer ... Mais je peux rester encore un peu ? Le temps de finir mon café ? 

Pour illustrer mes dires je lui montrais ma tasse fumante en la levant avant de la reposer sur mes genoux et frissonna en laissant échapper une dernière remarque, plus pour moi même que pour elle. 

- Brrrh, les nuits sont plus fraiches qu'à Chicago ici ... 
Revenir en haut Aller en bas
avatarLeï Raggio
Directeur Serdaigle Directeur Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La tour d'astronomie   Mar 25 Oct - 15:03

La première réaction de l’élève fut bien entendu prévisible, elle se faisait toute petite sur sa chaise. Leï sourit, se souvenant de ses ballades nocturnes à Beauxbâtons lorsqu’elle y était scolarisée, la peur au ventre de se faire attraper par un professeur peu commode. Aujourd’hui, c’était elle, le professeur tant redoutée, et désormais c’était à Poudlard qu’elle enseignait. C’était un autre cadre, une autre époque.

Ariane, heureusement, reprit vite contenance. Elle tentait le tout pour le tout, la professeure le voyait bien, et sa réponse l’amusa. Au moins, il n’y avait pas à dire, c’était une réponse honnête que l’élève lui fournissait. Et cela, Leï apprécia.

Comment donc la japonaise pouvait-elle refuser que la Gryffondor reste encore un peu ici, la tête dans les étoiles ? Elle s’assit à côté d’elle.

- Hé bien, hé bien ... Se balader dans les couloirs en pleine nuit, ouvrir la porte de la salle d’Astronomie alors que celle-ci était fermée en utilisant, de surcroît, un sortilège hors des cours … Cela va chercher dans les -50 points pour Gryffondor, à moins que ...

Elle fit mine de réfléchir avant d’ajouter, sans laisser le temps à Ariane de protester ou de réagir.

- A moins que je n’aie … malencontreusement … oublié de fermer ladite porte à clé et que vous soyez venue ici pour faire votre … punition, Ariane, et que celle-ci soit en train de se terminer.

Elle lui adressa un clin d’œil. Au moins, si un fantôme ou un autre professeur débarquait à ce moment-là, l’excuse était toute trouvée. Elle se servit un café, tirant son propre thermos de son propre sac.

- C'est pire encore en hiver, je crois. Si besoin, il y a des couvertures de survie ici, je peux vous en chercher une, Ariane.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La tour d'astronomie   Mar 25 Oct - 15:51

En écoutant mon professeur parler à son tour, j'étais passé d'un air offusqué pour la pénalité à un air mi-suprit, mi amusée pour l'excuse qu'elle me trouva. Et, alors qu'elle était maintenant assise près de moi, je pensais soudain que j'avais une sacré chance ce soir de n'avoir aucune punition ni remontrance. Cette prof était vraiment aussi simpa qu'elle en avait l'air dans ses cours, si ce n'était plus, et plus ça allait plus je l'aimais bien. Elle avait ce quelque chose de familier qui réchauffait et que j'essayais d'identifier depuis déjà un mois. 

Mon sourire s'adoucit quand la vieille femme me proposa une couverture et, je ne savais pourquoi, sa façon de faire était encore plus familière. Légèrement troublée par cette sensation, je lui répondis après avoir bu un peu de café pour garder contenance, me sentant soudain comme une petite fille.

- Non merci, madame, mon plaid me suffit. 

Me raccrochant à quelque chose de familier et d'identifiable en même temps, je me tournais de nouveau vers les étoiles et posa une question distraitement, un peu sur le ton de la plaisanterie. 

- Est ce que je pourrais être collé ici de temps en temps ? Pour nettoyer les télescopes par exemple ... 

Finissant ma tasse de café en attendant que la prof me réponde, je remarquais qu'elle était vide et soupirais tristement en pensant que c'était le moment de partir. J'avais dis "le temps de finir mon café" et c'était le cas. J'aurais tellement aimé resté plus longtemps, être encore un moment proche de mon père qui me manquait beaucoup. Ca avait toujours été ça le plus dur durant mes années d'étude : la distance avec mon père et ma petite soeur. Elle aussi me manquait et, en pensant à la petite poupée, j'eus un nouveau soupir triste sans faire attention au fait que ma peine avait un spectateur ce soir, ce qui était très étonnant de ma part de me laisser aller comme ça si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
avatarLeï Raggio
Directeur Serdaigle Directeur Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La tour d'astronomie   Jeu 27 Oct - 12:17

-Très bien. Je suppose que le café a dû aider également.

Elle but à son tour quelques gorgées également. C’était vrai, les nuits étaient fraîches ici. Bien plus qu’en Italie également, en tout cas, un pays en moyenne bien plus chaud.

- Cela devrait, je pense, pouvoir s’arranger … Si vous me donnez un petit coup de main quand je vous le demande, bien sûr.

On n’obtenait rien sans rien dans la vie, et bien que Leï apprécie beaucoup la jeune Ariane, cette dernière devait aussi comprendre qu’un privilège devait se mériter. Et puis, l’idée d’avoir une assistante pour certains cours lui effleurait l’esprit. Et notamment pour les potions, lorsqu’il y avait du matériel à distribuer. Et peut-être cela inciterait-il à la petite Ariane d’éviter de faire un peu trop d’ « expériences » par la suite quand on lui demandait de réaliser une potion. Et bien sûr, elle pouvait aussi préparer les téléscope.

- Ariane, tout va bien ? Ton pays et ta famille doit te manquer, j’imagine.

Leï était passée soudainement du vouvoiement au tutoiement sans même s’en rendre compte, l’air inquiet. Si Ariane voulait parler, alors la professeure serait ses oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La tour d'astronomie   Jeu 27 Oct - 13:50

- Cela devrait, je pense, pouvoir s’arranger … Si vous me donnez un petit coup de main quand je vous le demande, bien sûr.

Je relevais brusquement mon regard triste qui s'illumina en une seconde en entendant la réponse de ma professeur à ma requête d'enfreindre le règlement de l'école. Retrouvant tout mon enthousiasme je lui répondis sur un ton surexcité :

- Oh merci madame ! Tout ce que vous voudrez ! Je rangerais et nettoierais la classe ! Et pas que en astro ...

Mais je fus coupée dans mon élan bavard par la question de mon professeur. Elle était soudain passé du vouvoiement au tutoiement et avec un air si inquiet que ça ne pouvait pas tromper. Je connaissais ce ton, c'était certain, et cette fois ce sentiment familier avait une identité et cela me troubla profondément. J'en avais perdu mes mots et j'avais l'impression, enfin je savais, que perdre mes moyens comme ça ne m'était pas arrivé depuis une éternité. Ce ton, cette étincelle qui éclaira soudain mon esprit, me ramenèrent en arrière alors que j'eus un temps d'arrêt en fixant ma prof. 


FLASH BACK

Une petite fille de 4 ans sur un beau vélo rose et blanc qui rit aux éclats. Une femme encore jeune et blonde qui lui cours après en riant tout autant. Un dérapage et la petite fille qui chute sur le bitume du trottoir en pleurant et la femme qui se précipite sur elle. 

- Ariane ! Tout va bien ma chérie ? 
- Oui maman. 

Un ton si inquiet que la petite arrête de pleurer pour ne plus faire peur à sa maman. Elle se relève et remonte en riant sur son vélo. 

FIN FLASH BACK


Ce souvenir était si loin, tellement à l'opposée de ce que ma mère était aujourd'hui, que je l'avais cru oublié depuis longtemps. Je pensais même avoir rêvé cette mère si chaleureuse et aimante. Je savais maintenant comment nommer le comportement de cette prof, elle était parfois maternelle avec sa classe, et je n'avais plus côtoyé quelqu'un comme ça depuis des années. 
Après une bonne minute à fixer madame Raggio sans rien dire, je me repris et lui répondis enfin, ma voix trahissant mon trouble. 

- Euh ... Non, ça va ... Ma famille me manque bien sûr ... Mais pas mon pays.

Je me levais de ma chaise et me dépêchais de ranger ma tasse et mon plaid dans mon sac à dos. Ce n'était pas une fuite, je voulais juste réfléchir à ce qui venait de ce passer, ou seulement oublier ce que cette femme venait de réveiller en moi. Je n'avais plus de mère depuis longtemps et ça ne me manquait pas, du moins j'essayais de m'en convaincre, et je ne voulais pas voir ce prof plus que nécessaire. 

* Je n'irais pas l'aider, tant pis pour les sorties à la tour d'astronomie ! ... Mais ça serait passer pour une trouillarde et une fuyarde et ça il en est hors de question ! *

Fronçant les sourcils fasse à mes pensées désordonnées et perturbantes, je soupirais et mis mon sac sur mon dos, prête à partir. 

- Je crois que je vais y aller finalement, Je devrais aller me coucher maintenant. Bonne nuit Ma.. Madame !

* Non mais quelle buse ! J'arrive pas à croire ce que j'ai faillis dire ... Elle va me prendre pour une folle ! *

Cette fois c'était trop, après l'erreur que j'avais faillis dire, je ne pus que me troubler d'avantage devant cette personne qui avait creusé involontairement mon esprit et mon coeur là où il ne fallait pas. J'avais pourtant tout scellé il y avait longtemps et jamais personne n'avait pu briser ce mur, ce fut sur ces pensées je m'enfuis de la tour d'astronomie en courant, dévalant les marches comme si j'avais le feu aux fesses. 


(fin de rp pour moi - tu peux clore)
Revenir en haut Aller en bas
avatarLeï Raggio
Directeur Serdaigle Directeur Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La tour d'astronomie   Dim 30 Oct - 22:53

Leï vit immédiatement que la jeune Ariane semblait ravie de sa proposition. Son regard ne mentait pas, et la professeure le savait bien. La fondatrice de Magicaland avait eu une assez longue expérience auprès des élèves pour le savoir. Au cours de ses vingt-huit années d’enseignement, elle avait en effet eu l’occasion d’observer le comportement de tant et tant d’élèves.

En tout cas, elle était elle-même véritablement enthousiaste à l’idée de prendre Ariane comme assistante à l’occasion. Au moins, pourrait-elle ainsi transmettre son savoir à quelqu’un, de manière plus développée. Bien sûr, par le passé, elle aurait aimé pouvoir donner tout cela à l’ensemble de ses trois enfants, mais la vie en avait voulu autrement.

Finalement, aucun de ses enfants n’avait choisi la voie de l’enseignement. Après la perte douloureuse son fils ainé Daniel, en 2008, à qui elle aurait souhaité pouvoir confier l’école, de concert avec sa sœur jumelle Danila, il ne fut plus jamais question pour Danila de remettre ne serait-ce qu’un pied à Magicaland. Et pour Leï non plus, qui confia au Ministère de la Magie d’Italie le soin de faire ce qu’il voulait de ladite école. Pire encore, cela avait créé un fossé entre la mère et la fille, l’enfant lui reprochant ce décès qui, à ses yeux, n’aurait jamais dû se produire. Ainsi que la mort de tous les autres présents lors de la terrible attaque de 2008 ...

Quant à la petite dernière, Leïa, celle-ci allait prochainement épouser un certain Swan, et les deux tourtereaux songeaient plutôt à fonder une famille. En parlant de famille, celle-ci lui manquait un peu également. Elle était si impatiente de pouvoir les revoir prochainement.

Mais ce n’était pas le moment d’y penser. Pour l’heure, la professeure eut la surprise de voir que sa question venait de troubler profondément Ariane qui s’enfuit à toutes jambes après avoir rangé ses affaires.

Visiblement, pour elle aussi, des démons du passé semblaient la perturber pour l’heure. Etonnée par sa réaction soudaine, elle l’appelle avant de s’élancer à sa poursuite. Mais seul le silence de la nuit lui répondit, et bien vite, la Gryffondor fut hors de vue.

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La tour d'astronomie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tour d'astronomie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: Intérieur du château :: Les couloirs du château-