BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le bureau de l'infimière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Le bureau de l'infimière   Mer 7 Sep - 22:52



Le bureau de l'infimière




Tout de suite à gauche en entrant dans l'infirmerie, on trouve une porte à demie vitrée, donnant donc sur le bureau de Poppy Pomfresh, aussi surnommée Pompom. Elle possède un petit bureau qui ne paie pas de mine, mais ses placards regogre de potions, d'onguent, de pommades et de sirops en tous genres. Si on est malade il est rare que l'antidote ne soit pas déjà là!




Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le bureau de l'infimière   Sam 8 Oct - 13:13

Nous arrivions dans le calme dans l'infirmerie qui était vide pour une fois. Madame Pomfresh n'était pas dans l'infirmerie alors je nous dirigeai vers son bureau où j'étais sûre de la trouver. Je toquai et entrai:

- Bonjour Pompom, je vous amène une jeune fille pour une retenue pour avoir blessé un hibou avec un pétard dans la volière... C'est Miss Cannon qui l'envoie ici... Et moi j'arrive avec mon rapport de l'été...

La vieille femme souriante se leva et nous salua. Elle vint nous serrer la main et se tourna gentiment vers Ariane:

- Eh bien jeune fille, un peu d'aide ne sera pas de refus! Les lits sont à refaire, pour commencer, et j'ai un peu de vaisselle à faire, t'en sens-tu capable pour commencer? Comment vous appelez-vous?

Madame Pomfresh était curieuse et surtout adorable, elle souriait gentiment à Ariane, en attendant sa réponse.

[RP avec Ariane]
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Le bureau de l'infimière   Sam 8 Oct - 15:22

Je suivis docilement Alice dans l'infirmerie et ensuite dans une autre pièce ou une femme d'un certain âge travaillait à son bureau. Elle avait l'air simpatique et ne me fit pas plus de reproche quand ma camarade lui annonça pourquoi j'étais là.

Quand la gentille infirmière me parla de lit à faire et de vaisselle je ne perdis pas mon sourire et lui répondis avec motivation. 

- Ariane madame, et le travail ne me fait pas peur ! Je commence tout de suite ! 

Et avant même qu'elle me le dise, je posais mon sac dans un coin et laissais Alice avec elle pour aller m'atteler aux taches demandées. Je sortis du bureau et jeta un regard dans toute l'infirmerie pour repérer les lits à refaire et la vaisselle à récupérer aux quatre coins de la pièce qui était à laver ensuite. 

* Tu parles d'une punition, miss Cannon me l'a donné pour la forme. Faire des lits et laver des assiettes c'est pas difficile, je le fais tout le temps à la maison. *


(suite de ce rp dans "lit isolé au fond à gauche")
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le bureau de l'infimière   Mar 11 Oct - 10:08

Madame Pomfresh sourit à Ariane, contente de son engouement, puis, lorsqu'elle quitta la pièce, elle se retourna vers moi. Elle était toujours souriante, c'est ce que j'adorais chez elle. Elle prit mon rapport et le feuilleta. Elle leva alors ses yeux vers moi:

- Visiblement, la pommade n'était pas terrible...

- Si elle était bien pour les maux de tête classiques, mais pour les migraines non, peut-être pas assez puissante.

- Je vais repartir sur l'élixir, il semble tout de même être le plus fonctionnel, je vais essayé de jouer sur les dosages, tes indications concernant les légères nausées et le bourdonnement sont très utiles, je devrais pouvoir trouver quoi changer. 

- Pompom! Quelqu'un arrive à l'infirmerie! Un première année avec une blessure au genou...

- Parfait, ta camarade va pouvoir exercer une punition en rapport avec son méfait!

Nous nous dirigeâmes vers l'infirmerie.

[Suite "le lit près de l'entrée (urgences)" avec Ariane]
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Wilkes
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le bureau de l'infimière   Dim 9 Avr - 15:01

Myosotis arriva à l'infirmerie en toussant. Elle reniflait tandis que la porte se refermait derrière elle. Une sinusite doublée d'une angine. Rien de grave, pensait-elle, mais assez agaçant pour que la brune décide de se rendre à l'infirmerie de l'école. De chaque côté de la longue pièce se trouvaient des lits aux draps blancs immaculés. Tous les lits étaient vides : il faut dire qu'il était rare que les élèves restent très longtemps dans cet endroit. Essuyant le bout de son nez sur le dos de sa main, Myosotis avança. Ses lourdes bottes, des Dr. Martens, provoquaient un son grave à chaque fois qu'elles rencontraient le sol. Elle se dirigea vers la gauche, là où se trouvait le bureau de Madame Pomfresh, l'infirmière. 

Arrivée devant la porte à demi vitrée, elle frappa trois coups et attendit un instant. Après qu'elle ait entendu une douce voix féminine l'inviter à entrer, Myosotis poussa le panneau de bois qui tourna sur ses gonds. Elle avança jusqu'à ce qu'elle se trouve devant le bureau de la femme habillée de blanc et s'apprêta à parler lorsqu'elle fut prise d'éternuements. Après avoir éternué à trois reprises dans l'intérieur de son coude, elle essuya son nez sur la paume de sa main. Elle renifla un coup et demanda tant bien que mal, sa gorge douloureuse rendant sa voix plus grave et plus enrouée que d'habitude : 

"'jour... J'arrête pas d'tousser, d'éternuer et j'crois qu'j'ai l'rhume. Vous auriez quelque chose contre tout ça ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatarFictif
Moderateurs Moderateurs

MessageSujet: Re: Le bureau de l'infimière   Jeu 15 Juin - 10:37

[Dans le rôle de Mme Pomfresh]

Avec Myosotis Wilkes

L'infirmière de Poudlard trempait sa plume une nouvelle fois dans son encrier, lorsque qu'elle entendit les pas sourds traverser l'infirmerie avec la grâce d'un troll des montagnes. La sorcière eut le temps de finir son parchemin avant que trois coups brefs ne frappe. Elle roula son parchemin avant d'inviter l'élève à entrer, et reconnut immédiatement la crinière brune de la Serpentarde, qui était visiblement bien enrhumée:

- 'jour... J'arrête pas d'tousser, d'éternuer et j'crois qu'j'ai l'rhume. Vous auriez quelque chose contre tout ça ?

En un clin d'oeil, l'infirmière se retrouva aux cotés de la jeune sorcière pour l'ausculter de sa baguette. Cette dernière luisant d'une faible lueur, elle la passa devant sa gorge, remontant aussi jusqu'au front pour prendre sa température. Notant toutes les informations sur un parchemin vierge, la femme se retourna vers Myosotis:

- Je vois en effet que vous avez une sacrée toux jeune fille ! Je vais vous prescrire tout ça. Et un petit onguent contre les coups et blessures légères... fit-elle avec un léger sourire.

L'infirmière n'était pas de la dernière promotion, et elle connaissait bien la réputation de la verte et argent. Lançant un Accio sur les différentes bouteilles dont elle avait besoin, la sorcière passa ensuite derrière son bureau afin de finir de remplir sa feuille d'un air concentrée. Elle leva de nouveau les yeux vers la jeune fille en lui tendant un petit sac accompagné du parchemin avec un sourire bienveillant:

- Et voilà mademoiselle ! Deux jours de soin, et vous serez comme neuve. Vous aviez besoin d'autre chose ?...

Elle laissa sa phrase, presque comme en suspens, attendant de voir si la Serpentarde avait besoin de son aide. Aider les élèves était toujours un plaisir pour la femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Wilkes
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le bureau de l'infimière   Jeu 15 Juin - 14:04

L'infirmière se retrouva bien vite aux côtés de Myosotis. Elle passa sa baguette dont la pointe luisait faiblement devant la gorge et le front de la Serpentard. Cette dernière se laissa faire : elle était cependant quelque peu perplexe face à la manière dont s'y prenait la sorcière. Non pas qu'elle contestait ses méthodes, mais elle n'avait jamais eu droit à une telle auscultation : Myosotis se contentait généralement de soins précaires faits par ses colocataires ou d'autres sorciers n'ayant jamais eu droit à une quelconque formation de médicomage. Ayant terminé de griffonner ce qu'elle avait relevé lors de sa petite auscultation, l'infirmière se retourna et prit la parole : 

"Je vois en effet que vous avez une sacrée toux jeune fille ! Je vais vous prescrire tout ça. Et un petit onguent contre les coups et blessures légères..."

Myosotis se demandait comment l'infirmière avait fait pour en venir à la conclusion qu'un tel onguent était nécessaire à la Serpentard. Malheureusement, la brune fut prise d'une sévère quinte de toux lorsqu'elle ouvrit la bouche pour poser la question. Tandis qu'elle se ressaisissait, l'infirmière avait fait venir à elle diverses bouteilles qu'elle plaça ensuite dans un petit sac. Elle termina de remplir le parchemin tandis que Myosotis regardait distraitement des flacons alignés sur une étagère. Elle sortit de son observation silencieuse lorsque la femme vêtue de blanc lui tendit le sac et le parchemin tout en prenant la parole : 

"Et voilà mademoiselle ! Deux jours de soin, et vous serez comme neuve. Vous aviez besoin d'autre chose ?..."

Myosotis s'empara du sac en remerciant la femme. Elle ajouta également qu'elle n'avait besoin de rien d'autre et tourna les talons pour quitter le bureau. Ce n'est qu'une fois arrivée devant la porte, la main sur la poignée, qu'elle s'arrêta, repensant à une chose qui la taraudait depuis quelques jours déjà. Se retournant, elle prit alors la parole, faisant quelques pas en direction du bureau pour revenir à l'endroit exact où elle se trouvait lorsque l'infirmière l'avait auscultée. 

"En fait... J'ai une question.  J'étais dans la bibliothèque, l'autre soir. Et... j‘ai lu une chose assez étrange sur un sortilège très rare. Je suis tombé sur ce sort dans un texte et je ne l’ai pas totalement compris, alors j’ai pensé que vous pourriez m’éclairer. La formule est, si j'ai bien compris... Sectumsempra."

Bien évidemment, Myosotis n'avait pas donné le véritable lieu où elle avait fait la découverte de ce sortilège : elle n'avait pas envie que l'infirmière aille fouiner dans la Salle sur Demande à la recherche de ce vieux bouquin presque entièrement calciné. Elle préférait donc mentir en disant qu'elle l'avait lu dans un livre de la bibliothèque. Après tout, l'infirmière n'allait sans doute pas aller lire l'entièreté des bouquins dans l'espoir de retrouver celui qui mentionnait cette formule magique... N'est-ce pas ? 
Revenir en haut Aller en bas
avatarFictif
Moderateurs Moderateurs

MessageSujet: Re: Le bureau de l'infimière   Dim 25 Juin - 19:42

Mme Pomfresh aimait aider les élèves - bien qu'elle râle parfois intérieurement face à sa charge de travail. Elle était donc à l'écoute de ceux d'entre eux qui désiraient lui parler, quelle que soit leur demande. En revanche la question de Myosotis lui fit froncer les sourcils ; elle était à Poudlard de puis de nombreuses années et connaissait l'origine de ce sortilège et savait que personne ne l'avait jamais notifié dans un livre depuis son créateur.

- Miss Wilkes, j'étais déjà dans cette école quand ce sortilège fut créé et je puis vous assurer qu'il n'est pas dans la bibliothèque. Je ne sais pas si on vous en a parlé ou si vous l'avez lu, mais ce sortilège est extrêmement dangereux, vous devez à aucun prix l'utiliser - pas plus que ovus ne devriez sous-estimer le personnel de cette école.


L'infirmière avait parlé d'un ton calme mais ferme, légèrement réprobateur, qu'elle utilisait pour forcer les plus récalcitrants à se laisser soigner. Elle referma son placard d'un geste de baguette et ajouta d'un ton bienveillant :

- Allez jeune fille, vous pouvez y aller. J'espère que je peux vous faire confiance.

Elle lui jeta un regard appuyé. Elle était celle qui travaillait depuis le plus longtemps à Poudlard et connaissait ses élèves. Elle espérait simplement ne pas se tromper sur celle-ci...
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Wilkes
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Le bureau de l'infimière   Mar 27 Juin - 13:53

L’infirmière fronça la sourcils en entendant la question de Myosotis. La Serpentard en déduisit qu’elle était perplexe. De marbre, la jeune fille attendit la réponse de la femme sans bouger, ses yeux fixés dans ceux de Madame Pomfresh. Prenant la parole de manière calme, cette dernière répondit :

« Miss Wilkes, j'étais déjà dans cette école quand ce sortilège fut créé et je puis vous assurer qu'il n'est pas dans la bibliothèque. Je ne sais pas si on vous en a parlé ou si vous l'avez lu, mais ce sortilège est extrêmement dangereux, vous devez à aucun prix l'utiliser - pas plus que vous ne devriez sous-estimer le personnel de cette école. »

La brune ne put empêcher un léger sourire de se dessiner au coin de ses lèvres. L’infirmière n’était pas dénuée d’un certain sens de l’humour, et faire le rapprochement entre la manière dont Myosotis sous-estimait les connaissances du personnel de Poudlard et celle dont elle allait, d’après l’infirmière, sous-estimer la dangerosité du sort relevait du génie. Se rappelant de ce qu’avait dit Winonna en voyant le livre de Potions dans la Salle sur demande, la Serpentard se rendit compte que la sorcière qui se tenait face à elle devait être particulièrement âgée : en effet, l’édition du bouquin datait d’une cinquantaine d’années auparavant. Myosotis était toujours fascinée de voir à quel point certains sorciers pouvaient vivre longtemps. Madame Pomfresh referma son placard à l’aide de sa baguette et ajouta sur un ton moins réprobateur que le précédent : 

« Allez jeune fille, vous pouvez y aller. J'espère que je peux vous faire confiance. »

Le regard appuyé qu’elle lui lança mena Myosotis a pensé que, pour l’infirmière, même si elle donnait sa parole, elle se servirait de ce sortilège. Par pure fierté, et aussi parce que la Serpentard aimait montrer aux autres qu’ils se trompaient en la prenant pour une demoiselle dont la parole ne valait pas grand chose, elle répliqua :

« J’suis p’t'être une Peste, M’dame, mais j’ai qu’une parole, et j’m’engage à ne jamais faire usage de ce sortilège au sein d’Poudlard. Maint’nant, libre à vous d’me croire ou non. Sur ce... »

La brune fit un bref signe de tête en guise d’au revoir avant de tourner les talons. La porte se referma derrière elle et elle traversa l’infirmerie déserte tout en repensant au nombre de fois où elle s’était retrouvée face à quelqu’un qui était persuadé que sa parole n’était pas sincère. Il y avait eu entre autres Novembre, et Luvion. Puis Kalis et maintenant Madame Pomfresh... Il était vrai que la jeune fille n’avait pas une bonne réputation, et le fait qu’elle aime par dessus tout s’amuser à jouer avec les nerfs de ses connaissances avait sans doute son rôle à jouer dans le fait qu’elle n’était pas considérée comme une personne de confiance... Et pourtant. Myosotis était sans aucun doute la meilleure gardienne de secrets d’Europe. Sa capacité à savoir à qui elle pouvait dévoiler quel secret -comme le fait qu’elle ait su qu’elle pouvait dire à Kalis qu’elle connaissait Novembre- n’y était pas pour rien. 

*Les gens abusent un peu à toujours croire qu’ma parole vaut rien... Mais bon. P’t’être qu’un jour ils s’rendront compte qu’ils ont eu tort !*

Sur cette pensée, elle quitta l’infirmerie sans un regard en arrière, emportant avec elle les onguents et les médicaments prescrits par la vieille sorcière. Elle toussa une dernière fois tandis que la porte de bois se referma derrière elle. Sa toux se répercuta contre les murs du long couloir désert.    

[Fin du RP pour Myosotis]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le bureau de l'infimière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bureau de l'infimière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: Intérieur du château :: Infirmerie-