BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Salle des objets cachés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Salle des objets cachés   Mer 7 Sep - 23:18



Salle des objets cachés




Des piles plus ou moins grandes d'objets s'entassent dans cette pièce, certains dissimulés depuis des générations en ces lieux, et très certainement oubliés par leurs propriétaires il y a longtemps déjà. On pourrait passer des heures à observer ses montagnes de biens parfois dans un équilibre bancale, mais jamais vous ne parviendriez à savoir tout ce qui se cache ici tant il y a de choses. Au fil des années, des objets se sont détériorés et quelques lutins malicieux se sont appropriés les lieux.





Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Dim 30 Avr - 20:48

[28 avril, 17h20]

Encore un après-midi à rien faire. Winonna voulait tellement partir à l'aventure, mais ici, à Poudlard, ce n'était pas gagné. Sauf si … La préfète se rendit, d'un pas déterminé au septième étage, vérifiant qu'elle n'était pas suivie. Puis elle pensa très fort à ce qu'elle voulait. La porte apparut et la préfète entra.

Quelle surprise, la salle des objets cachés ! Cela allait faire l'affaire pour distraire la jeune femme. Elle parcourut les allées, à la recherche d'objets prometteurs à étudier. C'était vraiment une brocante ici, il y avait de tout et de rien. C'était l'endroit idéal pour enfuir ses secrets.

Puis il apparut, en haut d'une immense pile. Enfin, il scintilla et l’œil de la poufsouffle capta sa lueur. C'était un livre, d'après ce qu'en déduisait la préfète. Elle était toute excitée à l'idée de feuilleter ce livre qui brillait. Mais il fallait qu'elle grimpe pour l'attraper …


Ni une ni deux, elle escalada les tables qui étaient empilées non loin. Elle approchait du but, de son trésor du jour. Puis elle senti une des tables basculer et elle tomba avec l'objet. Winonna allait-elle se fracasser sur le sol ?  

rp libre
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Wilkes
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Dim 30 Avr - 23:13

Ce vendredi après-midi-là, Myosotis errait dans le couloir du septième étage, un sac fait en papier kraft coincé entre ses bras croisés devant elle et son ventre. Que contenait le sac ? Bonne question. Elle se rendait dans la salle sur demande. Charles, alias Chuck, lui avait fait découvrir cette pièce géniale et lui en avait expliqué le fonctionnement quelques mois auparavant. Elle avait donc décidé de s'y rendre, seule, pour une fois, afin de se débarrasser de son fardeau. Elle n'avait pas pris la peine de retirer son uniforme scolaire : elle portait donc la chemise blanche réglementaire et la jupe plissée. Elle avait enfilé par dessus une fine cape fluide qui touchait le sol. 

Arrivée devant une vieille tapisserie représentant un sorcier tentant en vain d'apprendre l'art de la danse classique à des trolls, la demoiselle s'arrêta et se retourna pour faire face au mur qui se trouvait de l'autre côté du couloir. Elle ferma alors les yeux et passa trois fois devant le mur en pensant très fort qu'elle souhaitait trouver un endroit où entreposer l'objet qu'elle désirait cacher. C'est alors qu'une porte se dessina sur le mur. Une fois que la porte eu fini de se matérialiser, la brune poussa le panneau de bois et entra dans une salle gigantesque où des objets en tous genre s'entassaient. Elle passa entre les montagnes de choses mais s'arrêta lorsqu'elle vit qu'une silhouette était en train d'escalader une pile de tables.

Myosotis plissa les yeux pour tenter de reconnaître l'acrobate. Il s'agissait de la Préfète de Poufsouffle dont elle ne parvenait jamais à se rappeler le prénom immédiatement. S'apprêtant à faire demi-tour pour ne pas avoir à justifier sa présence dans cette salle, la Serpentard suspendit son geste en voyant la table sur laquelle se tenait sa camarade vaciller dangereusement. La préfète bascula. Sans attendre une seconde de plus, la brune dégaina sa baguette et la pointa sur... La table en bois. En effet, même si elle parvenait à ralentir la chute de la Préfète, l'objet lui tomberait dessus. D'un geste rapide et précis, elle dévia la trajectoire de la table avant de pointer sa baguette sur la Poufsouffle qui se rapprochait dangereusement du sol et qui avait emporté avec elle dans sa chute ce qui semblait être un livre. 

"MOLLIARE !"

Sous l'effet de l'adrénaline, Myosotis avait crié la formule du sortilège. Elle vit sa camarade rebondir sur un coussin invisible : la demoiselle resta ainsi à quelques centimètres du sol durant une seconde avant de finalement retrouver la terre ferme. La table que la brune avait dévié était tombée une dizaine de centimètres plus loin, se brisant en mille morceaux à l'instant même où elle avait touché le sol. S'approchant de sa camarade tout en rangeant sa baguette là où elle l'avait sortie (à savoir une poche intérieure de sa cape), Myosotis s'arrêta devant le Préfète. Elle lui tendit simplement sa main libre –l'autre tenant toujours son sac en papier kraft contre elle–. Lui adressant un sourire malicieux, elle jeta un bref regard aux fragments de bois éparpillés au sol et lui dit tout simplement : 

"Qu'est-ce qu'elle t'a fait pour mériter pareil traitement, c'te table ?"


Dernière édition par Myosotis Wilkes le Lun 8 Mai - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Sam 6 Mai - 16:09

Winonna n'eu pas le temps de réagir, tout s'était passé très vite. Une voix qui avait hurlé un sort, Winonna qui avait rebondi sur un truc invisible, la table s'était brisée à cause de son violent impact contre le sol. La préfète avait tourné le regard sur la jeune fille qui venait probablement de lui sauver la vie, Myosotis Wilkes. C'était une nouvelle élève, répartie à serpentard. Elle avait quelques problèmes avec la discipline d'après ce que Winonna avait entendu dans les couloirs, mais elle n'en savait pas plus. Quelle chance qu'elle soit entrée dans la salle sur demande … Les dégâts auraient pu être pire qu'une simple table cassée. La poufsouffle aurait fait un petit séjour à Sainte Mangouste ou même un séjour prolongé au cimetière …


Myosotis s'était avancée vers elle. La blonde lui fit un sourire reconnaissant et lui prit la main.


Merci beaucoup Miss Wilkes, sans vous, cela m'étonnerait que j’aurai pu me tenir immédiatement sur mes jambes. “


La jeune femme avait légèrement honte de cette chute et en avait presque oublié le livre qu'elle serrait contre elle, ce livre pour qui elle avait risqué sa vie. * La prochaine fois, j'utiliserai ma baguette pour prendre ce que je veux au lieu de vouloir jouer les escaladeurs. *


En fait, je suis venue ici pour essayer de passer mon interminable ennui. J'ai vu ce livre qui brillait et … Je suis montée sur les tables. Ce n'est pas très malin, je vous l'accorde. J'ai pas trop réfléchi, je le reconnais volontiers. “


La jaune et noir montra la couverture du livre à sa camarade. Elle était en fait nacrée, le peu de lumière qu'il y avait dans la salle avait du se refléter dessus, ce qui avait donné l'impression qu'il brillait. Winonna fut un peu déçue lorsque le titre du bouquin indiquait qu'il s'agissait d'une petite encyclopédie sur les pierres précieuses.



Tout ça pour ça. Je pensais à trouver quelques choses d'inédit … Tant pis, le lire m'occupera quelques soirs devant la cheminée... Et toi, tu es venue chercher quelque chose en particulier ? ”
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Wilkes
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Dim 7 Mai - 11:28

La blonde remercia d'abord chaleureusement la Serpentard avant de se saisir de sa main pour se remettre sur ses pieds. Une fois debout, la Préfète expliqua sa présence dans ce lieu : apparemment, elle cherchait à fuir son ennui et s'était réfugiée dans ce lieu. Elle avait alors aperçu un livre brillant en haut d'une montagne d'objets et avait décidé d'escalader les tables pour récupérer le bouquin. La blonde avoua finalement que son geste était irréfléchi. Myosotis observa alors le fameux livre et remarqua qu'il n'avait rien de brillant : il s'agissait juste d'une encyclopédie sur les pierres précieuses dont la couverture était nacrée. S'étant apparemment rendue compte que son trésor n'avait rien d'extraordinaire, la Poufsouffle ajouta : 

“Tout ça pour ça. Je pensais trouver quelque chose d'inédit… Tant pis, le lire m'occupera quelques soirs devant la cheminée... Et toi, tu es venue chercher quelque chose en particulier ?”

Myosotis fit un sourire en coin. Allait-elle répondre sans mentir ? Bonne question. Son sourire disparut et laissa place à un visage presque stoïque. Oui, "presque" car une lueur étrange brillait au fond de ses yeux. Une douce lumière s'infiltrait dans la pièce par des trous ovales au plafond. Désignant d'un bref regard ce qu'elle tenait dans son bras gauche, la Serpentard glissa sa main droite dans la poche de sa cape tout en parlant : 

"Non, je suis rien v'nue chercher, je suis plutôt v'nue déposer quelque chose. Tu sais, une de ces choses qu'on a pas forcément envie de détruire mais sur laquelle on ne veut plus tomber en ouvrant son armoire... Mais bref, je n'ai pas envie qu'une personne à la recherche de quelque chose d'inédit tombe dessus." rajouta-t-elle en souriant avant de poursuivre : "Plus sérieusement, si tu veux mon avis, j'doute que ton bouquin n'ait rien d'particulier. P't'être qu'il avait juste une valeur sentimentale pour son premier possesseur, c'est vrai.... Mais si ça s'trouve il cache quelque chose d'extra ! Comme beaucoup d'choses dans cette pièce... On fait un tour pour fouiller un peu ?"

N'attendant pas vraiment la réponse de sa camarade, Myosotis se mit à errer entre les piles gigantesques d'objets. Elle était curieuse de voir ce qu'elles aillaient bien pouvoir trouver d'intéressant dans cette pièce. Il y avait tellement de chose qu'il était sans doute impossible de faire l'inventaire des objets présents. Etrangement, certaines piles semblaient défier les lois de la physique : comment diable ces chaudrons empilés pouvaient-ils rester ainsi sans s'écrouler ? La magie était omniprésente dans ce lieu. Myosotis fut rapidement rejoint par Winonna* et elles commencèrent ensemble à observer de nombreux objets, faisant parfois remarquer à l'autre une table aux pieds étranges ou une lampe dansante. C'est alors que...

1. L'une des deux filles marche sur un vieux tapis marocain sans se rendre compte qu'il s'agit d'un tapis volant. Le tapis s'envole à une dizaine de mètres du sol et refuse d'avancer, de reculer ou de rejoindre le sol. 

2 & 3. L'une des deux filles découvre un étrange exemplaire du Manuel avancé de préparation des potions dont la couverture est fortement abîmée. Le livre est rempli d'annotation et sur la page de garde il est écrit : "Ce livre appartient au Prince de Sang-Mêlé". 

4. Les deux filles sont attaquées par une demi-douzaine de lutins de Cornouailles qui ont surgit de nulle part.

5 & 6. L'une des deux filles tombe sur un Epouvantard en ouvrant une armoire tremblotante qui a retenu son attention. 

7. Myosotis s'installe à un piano à queue qui, étrangement, et accordé parfaitement juste. Prise d'une envie soudaine, elle se met à jouer. L'instrument est enchanté : Winonna est envoutée et n'arrive que difficilement à sortir de sa torpeur pour arracher la Serpentard de cet objet maléfique qu'elle n'arrive pas à quitter. 

8. Les deux filles tombent sur un coffret contenant deux petits flacons remplis d'un liquide ayant une couleur d'or fondu : du Felix Felicis. 


Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Dim 7 Mai - 11:28

Le membre 'Myosotis Wilkes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 8 faces' : 7
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Lun 8 Mai - 19:06

Myosotis était une jeune femme … étonnante, presque à l'opposé de ce que Winonna avait entendu sur elle et pu constater en classe. La serpentard était plutôt cordiale et calme. Elle proposa même à la préfète de faire un tour de cette salle bondée de bric à brac. Sans dire un seul mot, la poufsouffle se mit à suivre Miss Wilkes, observant au passage les objets spéciaux entassés les uns sur les autres. Cette salle était celle qui ressenssait le plus de magie dans le château, c'était certain.


Arrivées à la fin d'une allée, les deux filles tombèrent sur un piano. L'instrument était superbe, en meilleur état que celui que Winonna avait réparé plusieurs mois auparavant. Sa camarade s'installe sur le tabouret. La blonde la regarda attentivement et fût surprise lorsqu'elle commença à jouer. Elle n'était pas au courant qu'une autre personne savait jouer du piano dans le château.


Mais, assez rapidement, la préfète se senti assez mal, puis d'un coup, très active, puis de nouveau mal pour enfin être de nouveau très excitée. Elle se mit à rigoler et à tourner sur elle-même, faisant des dizaines de tours sans avoir le tournis. Elle riait aux éclats, sans même savoir pourquoi, se sentant légère comme l'air, se sentant ailleurs. En fait les deux filles avaient été presque instantanément coupées de la réalité lorsque Myosotis Wilkes avait commencé à jouer.


Cette folie dura encore et encore, jusqu'à ce qu'un lutin de cornouailles s’emmêle . Il vient voler autour de la poufsouffle, qui pensait que c'était un monstre. Dans son combat contre l'animal fantastique, elle fit tomber une pile de casseroles qui vinrent la percuter. Un peu sonnée, elle se releva, sans aucun souvenirs de se qu'il venait de se passer. Elle se retourna vers Myosotis, qui avait l'air complément hypnotisée par ce qu'elle faisait. La blonde se senti de nouveau patraque.


La musique ! “


Winonna comprit finalement ce qu'il se passait et se boucha les oreilles, criant le nom de sa camarde, sans succès. Comment allait-elle faire ? Elle observa autour d'elle pour trouver quelque chose qui pourrait les aider. Elle fouilla dans les chaudrons se trouvant à proximité, et elle trouva des bouche-oreilles contre les cris des mandragores et les mis. Elle courut vers la serpentard, qui était toujours assise sur le tabouret. Elle faisait tellement peur. Son visage était de marbre, elle ne réagissait pas à la voix de la jaune et noire, son regard était si noir. Miss Wilkes était complètement ensorcelée.


Myosotis, s'il te plait arrête, c'est mal. ”


Elle tenait les bras de sa camarade pour l'empêcher de jouer mais celle-ci se débattait, avec violence et réussit à se libérer. Winonna n'avait pas dit son dernier mot. Elle devait la sortir de là, elle ne pouvait pas la laisser seule en partant demander de l'aide à un professeur, c'était trop dangereux. La préfète prit un peu d'élan et bouscula Myosotis assez fort pour qu'elles se retrouvent toutes les deux à terre. Elle se releva immédiatement, se pencha sur la jeune femme et lui plaqua les bras contre le sol.


Ce piano, c'est le mal incarné ! “


La lueur démoniaque s'estompa dans les yeux de la verte et argent., la musique ne la manipulait plus. La poufsouffle se résolu à la lâcher.



Comment tu te sens ? “ 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Wilkes
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Lun 8 Mai - 21:59

Ce piano se trouvait à la fin d'une des nombreuses allées. Myosotis s'y était installée sans réfléchir, comme si c'était la chose la plus censée à faire. Elle avait donc déposé son fardeau au pied du tabouret, avait rabattu sa cape en arrière et s'était assise d'une manière presque théâtrale, comme l'aurait fait un pianiste professionnel s'apprêtant à donner un concert devant une salle bondée. C'était comme si elle devait s'asseoir sur ce tabouret, qu'elle devait poser ses pieds sur les pédales et qu'elle devait jouer. Un devoir qu'elle se devait d'accomplir. 

Cela faisait de nombreuses années qu'elle n'avait plus rejoué du piano, et pourtant, c'était comme si elle s'était entraînée de nombreuses heures tous les jours. Son niveau était exceptionnel.... Inattendu. Inné. Vous l'aurez compris : le piano ne modifiait en rien la manière de jouer de sa victime, et plus ladite victime jouait bien, plus son pouvoir hypnotique était fort. L'instrument n'avait sans doute jamais connu pareil pianiste. Winonna était assez éloignée du piano, et pourtant elle fut presque instantanément sous l'influence de l'objet. C'était puissant. 

Les mains de Myosotis dansèrent sur les touches sans s'arrêter. La brune sentit comme un lien se tisser entre elle et l'instrument : elle avait l'impression d'être le piano. Tout son corps vibrait sous les notes, et plus elle jouait, plus elle s'enfonçait dans les méandres de cette douce musique. Un sentiment de pouvoir s'infiltra dans ses veines. Elle avait cette impression étrange qu'elle ne devait en aucun cas cesser de jouer. Si elle s'arrêtait, la Mort s'emparerait d'elle. 

C'est alors qu'un immense fracas lointain retentit. C'était la Faucheuse ! Myosotis en était certaine. Elle ne jouait pas assez bien pour mériter de vivre ! Il fallait qu'elle redouble d'effort. Elle changea donc de musique, jouant un morceau infiniment plus compliqué qu'elle ne pensait même pas être capable de pouvoir jouer un jour. L'un des morceaux considérés comme étant complexes à apprendre. Comment Myosotis faisait elle pour connaître les partitions par coeur et avoir ce niveau de maîtrise ? Je vous l'ai dit : un don inné. 

La Mort se mit à l'appeler au loin. Son cri n'était que murmure. Elle appelait la Serpentard : sans doute était-ce pour la prévenir de sa venue. La brune ne se laissa pas déconcentrer et joua mieux encore (était-ce possible ?). Les pupilles complètement dilatées, en transe, Myosotis se débattit avec la Faucheuse qui tentait de l'emmener avec elle. Elle ne la voyait pourtant pas, non, tout ce qu'elle voyait, c'était les touches du piano. Elle avait réussi à se débarrasser de la Mort et se remit à jouer pour lui prouver qu'elle méritait sa place sur ce tabouret. Mais la Fossoyeuse revint à la charge. 

C'est alors que Myosotis fut projetée dans les ténèbres. Du moins, c'est ce qu'elle croyait. Tout comme elle avait cru être attaquée par la Faucheuse alors qu'il s'agissait juste de sa camarade qui tentait de la ramener à la raison. Mais n'était-ce pas une certaine mort que d'être ainsi arrachée à sa seule raison de vivre ? Reprenant peu à peu conscience de l'endroit où elle se trouvait, la Serpentard croisa le regard de Winonna qui était agenouillée à côté d'elle et lui demandait comment elle se sentait. 

"Comme une personne qu'on force à redescendre sur terre pour y vivre tristement après qu'elle ait côtoyé un bonheur inaccessible aux vivants."

Se relevant, elle alla chercher le sac en papier kraft qu'elle trimballait partout avec elle depuis qu'elle était dans la pièce et qu'elle avait déposé au pied du tabouret. La brune se redressa et passa une dernière fois ses doigts sur les touches de l'instrument sans pour autant succomber à la tentation : maintenant qu'elle savait ce que cet objet cachait, elle parvenait à se retenir d'y jouer. Sans doute que Winonna se tenait prête derrière elle à bondir si elle jouait à nouveau. Myosotis referma brusquement le couvercle du piano sur son bonheur passé.

"Jolie cache-oreilles." lâcha-t-elle en souriant après s'être retournée pour faire face à la Poufsouffle. "Mais fais gaffe, si ça s'trouve elles vont t'bouffer les oreilles." Elle sourit de plus belle avant de poursuivre : "Bref, on continue à s'balader ? J'suis sûre que des armoires mangeuses d'hommes n'attendent que nous !"
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Jeu 1 Juin - 16:29

Winonna se crispa lorsque Myosotis évoqua la possibilité que le cache-oreille soit aussi démoniaque. Elle le retira vite fait et le posa sur le piano maléfique. Les deux jeunes filles se mirent en route, à la recherche d'autres choses aussi palpitantes les unes que les autres. C'est sûr, il fallait être vigilant car il y avait des mauvaises choses d'entassées. Elles venaient d'en faire l'expérience.


 Winonna regarda entoure d'elle, tout en marchant d'un pas lent. Elle se dit que la majorité des objets avaient une signification pour leurs propriétaires ou que c'étaient surement des objets perdus, peut-être même volés. Il se pourrait qu'un trésor les attende sagement. Elle s'arrêta brusquement.


Viens, on prend à droite. “


La préfète ne laissa pas Myosotis réagir. Elle lui prit le bras pour la faire pivoter dans l'allée. Il y avait des lustres, des planches de bois, des tableaux qui bizarrement, n'étaient pas animés. Il y avait même, en haut des piles, des lanternes chinoises qui étaient accrochées.


On a jamais fêté le Nouvel An chinois à Poudlard d'après ce que je sais. Je me demande pourquoi et comment elles sont arrivées là... Oh regarde un coffre ! “


La jeune fille couru et l'ouvrit. Rien à l'intérieur. Déçue, Winonna souffla, le referma et se posa dessus. Il y avait rien de vraiment intrigant finalement dans cette salle. C'était soit des trucs banals, soit des trucs dangereux. La blonde tapota le coffre pour faire comprendre à Myosotis de s’asseoir à côté d'elle. Elles allaient pouvoir, si la serpentard le désirait, discuter un peu. C'est alors que …


1. L'une des deux filles marche sur un vieux tapis marocain sans se rendre compte qu'il s'agit d'un tapis volant. Le tapis s'envole à une dizaine de mètres du sol et refuse d'avancer, de reculer ou de rejoindre le sol. 

2 & 3. L'une des deux filles découvre un étrange exemplaire du Manuel avancé de préparation des potions dont la couverture est fortement abîmée. Le livre est rempli d'annotation et sur la page de garde il est écrit : "Ce livre appartient au Prince de Sang-Mêlé". 

4. Les deux filles sont attaquées par trois féroces hamsters ayant la taille d'un chien, qui ont surgit de nulle part.

5 & 6. L'une des deux filles tombe sur un Epouvantard en ouvrant une armoire tremblotante qui a retenu son attention. 

7. Les filles aperçoivent un mystérieux vase, qui se déplace tout seul. Il a l'air de dater de l'Egypte Ancienne.

8. Les deux filles tombent sur un coffret contenant deux petits flacons remplis d'un liquide ayant une couleur d'or fondu : du Felix Felicis. 


Dernière édition par Winonna Diggory le Jeu 1 Juin - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Jeu 1 Juin - 16:29

Le membre 'Winonna Diggory' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 8 faces' : 2
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Wilkes
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Mer 14 Juin - 13:16

Suite à la remarque de Myosotis, Winonna retira précipitamment son cache-oreilles et le déposa sur le piano. Ensuite, les deux filles continuèrent leur petite balade entre les montagnes d'objets. La Serpentard avait remarqué que sous lesdites montagnes le sol semblait être recouvert d'une couche de cendre plus ou moins épaisse selon les endroits. Mais était-ce réellement des cendres ou s'agissait-il seulement de poussière qui s'était accumulée au fil des années ? Elle n'en avait aucune idée. Quoiqu'il en soit, le sol de la pièce ne semblait pas avoir été nettoyés depuis des années. 

Elles continuèrent leur chemin un instant quand soudain Winonna décida de bifurquer à droite, attrapant Myosotis par le bras pour l'entrainer avec elle. La Serpentard se laissa faire, car elle ne voyait pas réellement de raison de refuser. Tandis qu'elles continuaient à marcher, la Préfète des Poufsouffles fit remarquer à la Serpentard des lanternes chinoises accrochées en haut des piles, disant qu'elle ne comprenait pas pour quelle raison elles se trouvaient là. Winonna remarqua un gros coffre posé à même le sol – à même la cendre – et courut pour l'ouvrir. 

Le coffre étant vide, la Poufsouffle, déçue, le referma et s'installa dessus. Elle fit signe à Myosotis de la rejoindre en tapotant le couvercle de sa main. C'est alors que le coffre se mit à vibrer de plus en plus fort. Instinctivement, Winonna s'était relevée. Au lieu de reculer, la Serpentard se rua vers le coffre pour l'ouvrir. Cela aurait pu être dangereux : il aurait pu exploser ou contenir quelque chose de dangereux. Mais à peine le couvercle ouvert, le coffre cessa de vibrer. Il était maintenant plein d'objets divers. Lançant un bref regard à sa camarade, Myosotis se pencha pour explorer le contenu de cet étrange coffre. 

Les objets étaient tous calcinés : un vieux chandelier en or était fondu, un coffret en étain était tout déformé, un vieux numéro de la Gazette du sorcier était presque totalement calciné. Pourtant, le coffre qui contenait tous ces objets ne semblait pas avoir été la proie des flammes. Myosotis en vint à la conclusion qu'il avait été ensorcelé pour résister à un incendie... Mais dans ce cas, pourquoi son contenu avait été touché ? Le feu qui avait causé cela avait dû être bien plus puissant que ce contre quoi le coffre pouvait se protéger. Certaines flammes avaient dû s'infiltrer par l'interstice entre le couvercle et le coffre. 

Continuant à fouiller, la brune trouva tout au fond du coffre un vieil exemplaire du Manuel avancé de préparation des potions à peine reconnaissable. La couverture était plus qu'abîmée. Les pages étaient presque toutes noircies dans leur entièreté. La page de garde avait été l'une des moins touchées : il était inscrit dessus "This book is the property of The Half Blood Prince*". Feuilletant rapidement le manuel calciné tandis que Winonna continuait à observer les objets contenus dans le coffre, Myosotis s'attarda sur les pages dont certaines parties étaient encore déchiffrables. 

Certaines recettes de potion semblaient avoir été modifiées par ce mystérieux Prince de sang-mêlé. Il donnait divers conseils, comme par exemple celui de ne pas couper une fève sopophorique pour en extraire le jus mais de l'écraser avec le plat de la lame d'un couteau en argent. Continuant à survoler les pages lisibles, elle vit que dans la marge de l'une d'entre elles il était écrit "Sectumsempra – For Ene...**". La fin du dernier mot était malheureusement illisible. Tendant le bouquin à sa camarade, elle lui demanda : 

"Tu penses que ce sortilège est pour quoi... Enervation ? Energy ? Enemies ?***" 

* "Ce livre appartient au Prince de Sang-Mêlé."
** "Sectumsempra – Pour Ene..."
*** "(...) Affaiblissement ? Energie ? Ennemis ?"

[Avec l'accord du MDJ]
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Dim 25 Juin - 16:23

Le coffre trembla. Instinctivement, pour éviter le danger, Winonna se leva et recula. Myosotis, elle, s'avança et ouvrit le coffre. La préfète s'attendait à ce que quelque chose tel un animal mystérieux sorte, mais rien. La serpentard fouilla dedans. Winonna s'avança un peu pour voir ce qui s'y passait. Une odeur de brûlé effleura ses narines. C'était un étrange objet que les jeunes filles venaient de découvrir. A quoi pouvait-il servir ? Etait-il au point ? Etait-ce une sorte de barbecue ? La blonde ne comprenait vraiment pas pourquoi deux secondes avant il n'y avait rien et que d'un coup des objets brûlés étaient apparus.

Myosostis avait sorti un livre mais Winonna s'était agenouillée vers elle et fouillait dans le coffre, essayant de trouver des réponses à ses interrogations. Sa camarade lui tendit finalement le bouquin.

La poufsouffle regarda la couverture et vit que c'était un livre de potions. Puis elle regarda attentivement la page que la vert et argent venait de lui demander de déchiffrer.


“ Ce que je peux te dire c'est que cette édition est parue vers les années 1970 je pense. Les manuels ont été modifiés ensuite. Il est vraiment pas tout jeune. Et cette phrase … Je n'ai pas connaissance d'une formule avec ce nom. Enervation peut-être ? En tout cas elle est pas officielle car elle a été rajoutée à la main et je ne l'ai jamais vu et lu dans nos manuels ou à la bibliothèque. Faudrait demander à Monsieur Turner. “

Winonna marqua une pause. Non c'était pas une bonne idée, personne ne devait savoir qu'elles avaient fait un séjour dans la salle des objets cachés.

“ En fait non, il nous demanderait comment on la connait. Si ce livre est là, c'est qu'il y a surement une raison non ? On devrait le laisser dans ce coffre.“

La blonde rendit le livre à Myosotis. Elle retourna près du coffre et saisit le numéro de la Gazette. On en pouvait plus rien lire. On pouvait encore apercevoir en Une un morceau de photo d'Albus Dumbledore. Quel sombre passé renfermait ce coffre.

“ Il est vraiment bizarre ce coffre. Il n'y a pas eu d'incendie devant nous. Mais les parois intérieures sont intactes mais le contenu … Quel casse-tête. “

La poufsouffle se retourna finalement vers Miss Wilkes.


“ Tu veux faire quoi toi de ce livre ? “  
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Lun 26 Juin - 14:56

Note de modération
[Le LA accordé par le MDJ était concernant la trouvaille du livre calciné et quasi inutilisable, dans l'idée que Myosotis ne puisse pas utiliser de sortilège dangereux, comme Sectumsempra qui est vraiment un sortilège négatif. Une fois de plus il nous aurait fallu être plus claires, plus précises... il n'y aura pas de sanction, mais attention à ne pas faire mauvais usage de cette information les filles.]
Marlène Lenoir
Post-Scriptum : Nous postons ce message suite à la question d'un membre qui était surpris que nous ayons laissé à quelqu'un l'autorisation d'apprendre ce sortilège.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Wilkes
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Mar 27 Juin - 12:23

« Ce que je peux te dire c'est que cette édition est parue vers les années 1970 je pense. Les manuels ont été modifiés ensuite. Il est vraiment pas tout jeune. Et cette phrase … Je n'ai pas connaissance d'une formule avec ce nom. Enervation peut-être ? En tout cas elle est pas officielle car elle a été rajoutée à la main et je ne l'ai jamais vu et lu dans nos manuels ou à la bibliothèque. Faudrait demander à Monsieur Turner. »

Myosotis écouta sa camarade sans bouger, les yeux toujours rivés sur le bouquin. Lorsqu’elle l’entendit dire qu’il leur faudrait demander au Professeur Turner quelle était cette formule, la brune afficha rapidement un air de désapprobation. Si on lui avait demandé de classé par ordre de préférence les gens qu’elle pouvait questionner au sujet de ce sort, William Turner se trouverait sans aucun doute tout en bas de la liste. Après les fantômes, les elfes de maison, et même les trolls. Winonna avait sans doute elle aussi réfléchit plus longuement à la proposition qu’elle venait de faire car elle ajouta : 

« En fait non, il nous demanderait comment on la connait. Si ce livre est là, c'est qu'il y a surement une raison non ? On devrait le laisser dans ce coffre. »

La raison pour laquelle elle était revenue sur sa proposition n’avait rien à voir avec la rancoeur personnelle que la Serpentard avait vis-à-vis de son Directeur de Maison, mais elle tenait la route. La blonde rendit le livre à sa camarade et retourna près du coffre pour en extirper le numéro calciné de la Gazette du sorcier. Sur la première page on pouvait apercevoir un vieux sorcier qui portait des lunettes sur son long nez et dont la longue barbe argentée scintillait. Rapportant son attention sur le bouquin qu’elle avait toujours entre ses mains, Myosotis n’écouta que d’une oreille distraite ce que disait la Poufsouffle. 

« Il est vraiment bizarre ce coffre. Il n'y a pas eu d'incendie devant nous. Mais les parois intérieures sont intactes mais le contenu … Quel casse-tête. » Elle se retourna avant d’ajouter : « Tu veux faire quoi toi de ce livre ? »

Se rendant compte que la Préfète s’était adressée à elle, Myosotis sortit de sa torpeur momentanée et releva la tête. Elle regarda Winonna, puis le livre, et à nouveau sa camarade pour finalement poser ses yeux sur la couverture du bouquin. La demoiselle n’avait pas envie de sortir un objet de la pièce, quel qu’il soit, car à ses yeux tous les objets contenus dans cette salle pouvait être potentiellement dangereux. Balançant le livre qu’elle venait de refermer dans le coffre comme s’il ne s’agissait de rien de plus qu’un déchet, Myosotis se baissa pour récupérer son fardeau qu’elle avait déposé à côté du coffre et prit la parole après s’être redressée. 

« Même si y’a des pages encore vite fait lisibles, j’préfère pas prendre le risque de l’emporter... On sait jamais. J’me d’mande juste si les potions qui ont été modifiées sont vraiment plus efficaces avec les conseils qui ont été écrits à la main... Mais bon. Pour c’qui est d’la formule qu’on a lue, j’pense qu’j’vais d’mander à quelqu’un d’qualifier -mais pas Turner. J’aime pas Turner- c’que ça peut être. Mais t’inquiète, hein, j’vais pas dire où j’l’ai lue ! Bref. Tu veux encore explorer les lieux ou on y va ? »

Pour Myosotis, les deux propositions qu’elle venait de faire lui convenaient. Cela lui était entièrement égal si elles poursuivaient leur exploration ou si elles y mettaient un terme, et cela s’était entendu dans sa manière de proposer les deux variantes. La brune se demandait si elle et la Poufsouffle allaient se séparer une fois sorties de la pièce... Après tout, elle n’avait jamais réellement discuté jusqu’à ce jour et, bien qu’elles avaient passé un bon moment dans cette salle, Myosotis doutait que la blonde désire réellement être vue à ses côtés. Il faut dire que la réputation de la Serpentard était loin d’être bonne...

[HRP : Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises bonnes ! Plus sérieusement, je promets que Myosotis ne fera jamais usage de ce sortilège : elle demandera tout simplement plus d'informations à son sujet mais ça s'arrêtera là ! Smile]
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Sam 8 Juil - 14:21

Winonna écouta Myo lui expliquer qu'elle allait demander des informations mais surtout pas à Turner. La serpentard ajouta qu'ellle n'aimait pas le professeur de défense. La blonde se demanda pourquoi. Il était un peu stricte mais assez gentil. Peut-être avait-il prit en grippe Miss Wilkes ? La poufssoufle hocha la tête.

“ Je pense qu'on devrait sortir de là, ça fait un moment qu'on traine dans cette salle. Les autres vont surement se demander ce que l'on fait. En plus, il doit pas être loin de dix-neuf heures maintenant. “

Winonna se releva tranquillement et regarda autour d'elle. Il y avait encore tellement de choses à découvrir mais si elles manquaient le repas, elles allaient se faire réprimander. De plus, la préfète devait montrer l'exemple.

“ On aura peut-être l'occasion de revenir ici, si la salle nous le permet. On peut se rendre dans la Grande Salle ensemble si tu veux. “

La jeune femme fit une pause.

“ Merci encore de m'avoir sauvée tout à l'heure … Je t'attends à l'extérieur si tu veux. “

Winonna commença à se diriger vers la sortie de la salle sur demande.  

fin du rp pour Wino' 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Wilkes
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   Sam 8 Juil - 20:07

Après que Myosotis ait achevé sa prise de parole d’une question, la Poufsouffle répondit tout en accompagnant sa première phrase d’un hochement de tête. Elle proposa qu’elles s’en aillent, donnant comme arguments qu’il devait être environ dix-neuf heures et que « les autres » allaient sans doute remarquer leur absence. A cette pensée Myosotis éclata d’un rire clair et plus mélodieux encore que le chant d’une grive des bois.  Elle expliqua sa réaction en deux mots : 

« Désolée, mais l’idée que qui qu’ce soit dans c’château remarque qu’j’suis absente pour le repas et s’inquiète de ne pas m’voir assise sur les bancs d’ma maison m’étonnerait... »

Tandis que Winonna se releva, le regard de Myosotis se posa sur une commode non loin d’elles qui tremblait étrangement. C’était comme si quelque chose tentait d’en sortir... La Serpentard s’apprêtait à avancer vers l’objet pour délivrer ce qui se trouvait à l’intérieur, mais la Poufsouffle la stoppa dans son geste en reprenant la parole : 

« On aura peut-être l'occasion de revenir ici, si la salle nous le permet. On peut se rendre dans la Grande Salle ensemble si tu veux. »

Myosotis se contenta d’hocher la tête, lançant un énième regard à l’étrange commode avant de rejoindre sa camarade. Qui sait ce que ce meuble renfermait, et peut-être valait-il mieux que cette chose, quelle qu’elle soit, reste là où elle se trouvait. Cependant, la brune savait qu’elle ne pourrait pas s’empêcher d’imaginer de quel genre de bizarrerie il s’agissait. La préfète prit à nouveau la parole tandis qu’elle commençait à se diriger vers la sortie de la Salle sur Demande : 

« Merci encore de m'avoir sauvée tout à l'heure … Je t'attends à l'extérieur si tu veux. »

Sans s’en rendre compte, la Serpentard continuait de fixer le meuble mouvant. Secouant rapidement sa tête pour sortir de sa rêverie, elle posa son regard sur la Poufsouffle qui se trouvait déjà un peu plus loin : elle semblait avoir compris que Myosotis était fascinée par l’objet de bois et attendait une réponse de la fausse brune pour savoir si oui ou non elle désirait qu’elle aille l’attendre à l’extérieur. 

« Hein ? Heu... Non non, c’est bon, j’viens avec toi ! » répondit la demoiselle tout en rejoignant sa camarade. « Et de rien, c’était normal... J’allais pas t’laisser t’écraser au sol ! »

La porte de la pièce aux mille secrets se referma sur les deux élèves et disparut l’instant d’après, laissant les occupants de la salle dans un silence perturbé uniquement par les bruits qu’eux-même produisaient. Une chaude vapeur s’échappant d’une théière capricieuse brûla les pattes d’un lutin de Cornouaille qui voletait au dessus d’elle, un tapis volant récalcitrant se déplia de lui-même et s’envola à travers la salle et la commode continua de trembler sans raison apparente. 


[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Salle des objets cachés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle des objets cachés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: Intérieur du château :: La salle sur demande-