BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La salle de Potions désaffectée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Lun 15 Mai - 20:19

- Papa ...

Le coeur de Sawal se serra. Ce mot n'avait jamais rien signifié pour lui et le fait qu'il ait un sens pour Kalis l'emplissait d'une jalousie malsaine. Sa main se crispa légèrement mais il ne s'arrêta pas. Kalis finit par se redresser et se rendre compte de la présence du Serdaigle à côté de lui. Il se redressa immédiatement, essuyant ses larmes. Sawal recula, les mains dans les poches.

- Sawal. Tu n'avais pas besoin de me voir dans cet état.

Il haussa les épaules.

- Si je t'avais dit ça dans les serres, tu serais parti ? Non, évidemment. alors commence pas à me faire la morale. J'aurais pour faire l'enfoiré et tenter par tous les moyens de te faire avouer ce qui te mets dans cet état, il glissa un regard accusateur vers lui, mais je l'ai pas fait. Je t'ai aidé. Maintenant que t'es calme, t'as pas une clope ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Lun 15 Mai - 21:00

  La salle de potions désaffectée
Sawal & Kalis






Evidemment que non, il ne serait pas parti.Kalis garda le silence après avoir passé une main dans ses cheveux et fouilla ses poches à la recherche d'un paquet de clopes. Par chance, il en trouva un avec deux clopes qui restaient. Le serpentard lui lança le paquet, frissonnant à présent. Il ne savait pas comment le prendre... L'avait il vraiment aidé ? Au moins il était venu s'agenouiller près de lui pour tenter de le réconforter.


Il se leva, fit quelques pas puis fit passer son tee-shirt trempé par-dessus sa tête. Il étendit les bras et se décrispa les muscles. Apparemment, sa crise commencait peu à peu à partir. La question maintenant, c'était de savoir ce que Sawal faisait debout. Il se frotta les yeux, des yeux rouges et gonflés.


Qu'est ce que tu fous debout ? Demanda t-il d'une voix cassée après avoir crié.
Il revint s'asseoir sur la table et posa ses mains sur les bords. Il regarda longuement Sawal ; ses yeux clairs brillant d'une étrange lueur à la Lumière de la lune. Vrai. Il ne l'avait pas fais chier, il ne l'avait pas attaqué malgré leur relation ambïgue.


Merci , souffla t-il. Merci d'être venu me réconforter.
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Jeu 18 Mai - 9:19

Kalis lui tendit une clope que Sawal coinça entre ses lèvres. Il l'alluma avec le briquet qui se trouvait dans sa poche. Il tira une longue bouffée silencieuse et recracha la fumée, observant les arabesques s'y dessiner.


- Merci, souffla-t-il.

Il s'accroupit, épiant Kalis du coin de l'oeil. Ce dernier retira son tee-shirt dévoilant un torse bien dessiné. Sawal fronça les sourcils, comme s'il en avait quelque chose à faire. Il ne savait même pas pourquoi il ne partait pas, après tout, le Serpentard était calmé.

Qu'est ce que tu fous debout ? finit par demander Kalis

Sawal haussa les épaules.

- Le sommeil a tendance à me fuir ces derniers temps.

"Ces derniers temps" ... depuis bientôt un an en fait. Bientôt un an que sa vie s'était effondrée comme un château de cartes. Il frémit en y repensant et se concentra sur Kalis pour tenter d'oublier. Ce dernier le fixait, ses yeux clairs paraissaient presque blancs sous la lune. Ceux, vairons, de Sawal restaient ternes et vides, comme depuis bientôt un an.

Merci. Merci d'être venu me réconforter.

Un maigre sourire étira ses lèvres. Kalis le remerciait, une première. Leur relation s'améliorerait-elle ?

- Pas de quoi.


Néanmoins, Sawal était curieux.

- Maintenant que t'es calmé, tu me dirais ce qui te mets dans cet état ? Après, je ne te force à rien, je vais pas non plus te menacer au couteau.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Dim 21 Mai - 11:20

  La salle de potions désaffectée
Sawal & Kalis



Bien qu'ils ne pouvaient pas se saquer, les deux élèves avaient beaucoup de points en communs. Kalis aperçut un petit sourire sur le visage du serdaigle et il ne put s'empêcher d'être étonné. Leur relation n'était plus comme avant. Avant, dès qu'ils se croisaient, ils n'arrêtaient pas de se chercher , voir de s'insulter et il leur était impossible de tenir une conversation à peu près normale.



Néanmoins, Sawal l'avait retrouvé ici et il était normal pour lui de connaître la raison pour laquelle il était dans cet état quand il est rentré. La boule au ventre et jouant machinalement avec ses mains ,le serpentard détourna le regard et secoua légèrement la tête. Il ne pouvait pas lui en parler, bien qu'il en mourrait d'envie. D'ailleurs , il allait devoir prendre sur lui s'il ne voulait pas faire une gaffe et tout révéler dans son état de semi-fatigue.



... Rien. Enfin... Juste que j'ai quelque chose sur le coeur qui me pèse énormement et je ne sais pas.. comment en parler, si je dois le faire ..


C'était déjà trop, beaucoup trop. Maintenant Sawal chercherait peut être à savoir de quoi il s'agissait.
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Mer 31 Mai - 22:35

— ... Rien. Enfin... Juste que j'ai quelque chose sur le coeur qui me pèse énormement et je ne sais pas.. comment en parler, si je dois le faire .. 

Sawal haussa les épaules, tirant une nouvelle fois sur sa clope. Il souffla la fumée et l'observa se déliter dans l'air avec un détachement presque enfantin. Il se sentait étrangement calme. Il avait l'impression d'être là où il devait être. Il avait l'étrange sentiment que si quelqu'un pouvait l'aider à combattre la bête noire qui rongeait son âme, c'était bien Kalis. Mais Sawal avait, depuis bientôt un an, cessé de faire confiance à son instinct. Aussi balaya-t-il cette sensation et reporta son attention sur Kalis. 

- Je suis pas psy mais j'ai le mérite d'être là. T'en fais ce que tu veux.

Sawal avait plus ou moins deviné la source des pensées troublées de Kalis, du moins il le pensait. Les Panseurs, dont le Serpentard semblait faire partie, n'étaient pas des enfants de choeur. Peut être retenaient-ils son père ? Et il ne pouvait pas en parler. 

- Je suis pas là pour te forcer, ajouta Sawal qui avait décidemment assez mal digéré le couteau sous la gorge.

Il s'assit en tailleurs sur le sol, les coudes sur les genoux, la cigarette coincée entre les lèvres. Il fixait son camarade du coin de l'oeil, espérait fortement qu'il parle.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Ven 2 Juin - 12:27

  La salle de potions désaffectée
Sawal & Kalis







Etait il plus simple de parler à quelqu'un d'entièrement sain pour se guérir de ses problèmes ou à quelqu'un qui, comme Sawal, ressentait sans cesse la même chose ? La peur, l'angoisse, la tristesse, la colère, toutes ces petites choses. Il avait besoin d'une épaule sur laquelle se reposer mais ça faisait aussi très longtemps qu'il s'était vraiment habitué à vivre sans. AUssi trouva t-il la présence de Sawal étonnemment réconfortante, comme quelqu'un tout près de lui qui le comprenait enfin.

Kalis se retourna sur son banc, s'asseyant ainsi en tailleur comme le serdaigle et lui faisant face. Il resta un instant silencieux, juste apaisé avant de s'allumer à son tour une clope. Visiblement, Sawal avait mal accepté l'évènement dans la serre et cela étonnait quelque peu le jeune homme. Après tout , il ne l'avait pas blessé.


Ecoute Azel, j'suis désolé, ok ? Pour le couteau. J'aurais pas du... réagir comme ça, il m'arrive d'être impulsif et dans ces cas là je me contrôle mal soupira t-il enfin. Je m'excuse.

Il planta des yeux sincères dans ceux de Sawal, ne voulant pas le moins du monde devoir à porter une autre de ses erreurs sur les épaules ce soir. Il s'en retourna ensuite au précédent sujet de leur conversation, à savoir la raison de son anxiété et par la même occasion, de sa présence ici.


Ensuite, pour ce qui est de ma crise de colère de ce soir, s'il te plaît, n'en parle à personne. Il y a déjà trop de rumeurs à mon sujet et je n'ai franchement pas envie d'avoir à en affronter d'autres. Je sais que tu ne veux pas me forcer à en parler, c'est juste que... bref, t'vois, j'ai pas le droit d'en parler.

Les sous-entendus parlaient d'eux mêmes. Toujours est il que même la nuit, les murs avaient des oreilles. Qui sait qui peut bien se cacher dans l'ombre, même quand on pense être entièrement seuls.
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Sam 3 Juin - 0:56

- Ecoute Azel, j'suis désolé, ok ? Pour le couteau. J'aurais pas du... réagir comme ça, il m'arrive d'être impulsif et dans ces cas là je me contrôle mal, fit Kalis en soupirant. Je m'excuse.

Sawal ricana et soutint le regard que lui lança le Serpentard avec force. Il voyait bien la sincérité de Kalis, ses yeux pâles étaient clairs, mais ceux, bicolores, de Sawal lançaient plutôt un avertissement : "La prochaine fois, tu ne t'en tireras pas aussi bien !" 

- Ensuite, pour ce qui est de ma crise de colère de ce soir, s'il te plaît, n'en parle à personne. Il y a déjà trop de rumeurs à mon sujet et je n'ai franchement pas envie d'avoir à en affronter d'autres. Je sais que tu ne veux pas me forcer à en parler, c'est juste que... bref, t'vois, j'ai pas le droit d'en parler.

Sawal hocha la tête. 

- Ouais je vois, je crois.

Maintenant, il était certain du sujet de préoccupation de Kalis. La curiosité suicidaire du Serdaigle mourrait d'envie d'en savoir plus. Il se leva et avança vers Kalis, toujours assis sur son banc. Sawal le surplombait - fait assez tard pour être souligné -, sa clope entre les lèvres. Il n'avait qu'à se pencher un petit pour que son nez finisse dans les cheveux de Kalis. Ce dernier était obligé de lever les yeux s'il ne voulait pas fixer bêtement son torse. 

- Je crois que je sais, et ça me rend d'autant plus curieux. 

Il souffla sa fumée sur le visage de Kalis et se détourna comme si de rien était.

- Dommage que tu sois trop lâche pour en parler ...

La provocation .... ça marchait presque toujours.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Sam 3 Juin - 5:08

  La salle de potions désaffectée
Sawal & Kalis











- Ouais je vois, je crois. Je crois que je sais, et ça me rend d'autant plus curieux.


Le ton de Sawal avait changé et Kalis analysa immédiatement comment. Il resta immobile tandis que le serdaigle se levait pour s'approcher, le surplombant de sa hauteur. Le serpentard resta là comme un con à fixer son torse tandis qu'il soufflait sa fumée sur son visage et que Kalis détournait légèrement la tête pour tenter de lui échapper, en vain. Il releva finalement son regard dans celui de Sawal et affronta des yeux narquois, amusés, qu'il savait qu'il allait devoir affronter un jour ou l'autre dans la soirée.


  Sawal ... , commença t-il, sentait la tension qui montait d'un coup. Au mot 'lâche', il se leva d'un bond et sentit sa colère qui dans un élan fulgurant, revint à la surface. Kalis attrapa ses cheveux entre ses mains, tremblant à nouveau, et ayant lâché sa cigarette. Pourquoi tu fais ça !? Tu sais très bien que j'déraille, que j'suis instable et incontrôlable !


A ce moment précis, il voulut tout péter autour de lui mais Sawal était là, juste derrière lui, il ferait la victime idéale.... Ne te laisse pas faire par tes démons... , mais ses poings se serrèrent et pendant une minute, il ne voulut simplement plus se calmer.

Avant que Sawal n'ai pu comprendre quoi que ce soit, il se jetta sur lui et lui adressa un coup de poing mémorable, imaginant tous ses pires démons à la place du visage du serdaigle. C'était si bon, la puissance. Puis il l'attrapa par les cheveux et lui plaqua le côté de la tête contre la table, ses dents serrées.

J'te jure, tu recommences à me provoquer et j'vais faire de ta vie un enfer.



Spoiler:
 


Dernière édition par Kalis Antoy le Sam 3 Juin - 5:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Sam 3 Juin - 5:08

Le membre 'Kalis Antoy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 3 faces' : 2
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Lun 26 Juin - 23:01

Kalis avait du mal à regarder Sawal dans les yeux et cela le faisait doucement sourire. Il oscillait entre compassion et provocation dans vraiment comprendre. Mais de toutes façons, ça faisait un an qu'il avait arrêté de comprendre. C'est long une année, surtout quand on se meurt à petit feu. Kalis explosa aux mots du Serdaigle. Comme prévu. Presque trop facile.

- Pourquoi tu fais ça !? beugla Kalis. 

Il l'avait chopé par les cheveux et le tenait à sa hauteur. La pauvre tignasse brune de Sawal n'en menait pas large et le jeune homme non plus. Il avait planté ses ongles dans le poignet de Kalis pour le forcer à lâcher. Il ne savait même pas pourquoi il faisait ça. Simplement, dans sa tête, rien ne comptait ou n'avait de sens alors à quoi bon. Et tester les limites, se balancer sur un fil d'araignée était toujours une expérience fascinante. Sawal n'eut rien le temps de dire, de faire. Kalis le jeta au sol et décocha un violent coup de poing dans sa mâchoire. Le Serdaigle sentit immédiatement le goût métallique du sang envahir sa bouche. Sonné, il ne réagit pas vraiment quand Kalis plaqua sa tête contre le bois froid de la table. Il ricana.

- Ma vie est déjà un enfer Kalis Antoy. C'est pas toi qui va la rendre pire. 

Il ne bougeait pas. Un tigre aux aguets. 

- C'est bon ? Tu te sens plus virile maintenant que t'as frappé un gosse ? Tu peux me lâcher ?

La même voix moqueuse, le même regard de défi. Il pouvait recommencer autant de fois qu'il voulait, Sawal n'avait plus peur d'avoir mal. Il avait déjà mal.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Mar 27 Juin - 12:22

  La salle de potions désaffectée
Sawal & Kalis



Le cri de Kalis avait sans doute résonné bien au-dela de la porte de la salle. Mais clairement, il s'en fichait. Pas un seul instant Sawal n'avait essayé de se défendre. Et là, la tête appuyée contre le bois de la table, il avait seulement envie de le voir chialer et le supplier comme une fillette pour qu'il le lâche enfin. Son comportement de gamin qui traîne trop avec des panseurs et la violence qu'il voyait tous les jours avait prit le dessus et pour une fois, il avait désespérement besoin de se sentir simplement... supérieur. Fort. Parce que le reste du temps devant l'ennemi, il était faible.



Pas sur Sawal, pas sur Sawal... , répéta la petite voix dans sa tête.



- Ma vie est déjà un enfer Kalis Antoy. C'est pas toi qui va la rendre pire. - C'est bon ? Tu te sens plus virile maintenant que t'as frappé un gosse ? Tu peux me lâcher ?



Il observait Sawal du coin de l'oeil, d'un oeil méprisant. Le serdaigle cherchait à le pousser hors de ses gongs dans l'unique but de le tester. Il aurait put garder son sang froid et son calme comme il le faisait devant les Panseurs ; il aurait pu , mais cette nuit, ce n'était pas la bonne nuit pour le provoquer et évidemment , Sawal était tombé au bon ? mauvais ? moment. Les deux. Après avoir effectué une dernière pression sur sa tête, il le lâcha enfin, passant sa main sur son visage.



Tu me fatigues Azel. Vous me fatiguez tous.



Il effectua quelques pas dans la salle avant de retourner s'asseoir sur la table. Ses mains tremblaient toujours, et il ferma les yeux. Le silence, la nuit, participèrent à le calmer. Après tout, ce n'est pas si grave. Il se tourna vers le serdaigle, le visage fermé:



Maintenant, à moins que tu ai d'autres choses à me dire, tu ferais mieux de déguerpir. Tu sais très bien que nous sommes incapables de nous comporter en adultes quand nous sommes dans la même pièce que l'autre.



Ses mots étaient durs, et froids, mais sincères. Le serpentard était fatigué, et il avait peur, sans arrêt.
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Mer 5 Juil - 23:12

Sawal soutenait le regard mauvais de Kalis avec une pointe de défi. L'intimidation ne marchait pas avec lui et ce depuis bien longtemps. Le Serpentard appuyaune dernière fois la tête de Sawal contre le bois de la table avant de le relâcher. Ce dernier s'étira nonchalamment, peu perturbé par ce qui venait de se passer. Ou plutôt, s'il l'était, il n'en montrait rien.


- Tu me fatigues Azel. Vous me fatiguez tous. 

Kalis s'assit, les poings tremblants, les yeux clos. Sawal serra les poings et s'approcha. Il posa ses mains à plat sur la table et se pencha vers son 'camarade'.

- Je ne suis pas un Azel, que ça soit bien clair. 

Kalis l'ignora, lui conseillant de partir, qu'ils étaient incapables d'être adultes l'un avec l'autre. Sawal recula et éclata de rire, un rire cynique.

- D'accord, je prends note, la prochaine fois, on commentera le cours de la bourse tout les deux. Et comme tu me le demandes si gentiment, je retourne à ma pelle et mon seau. 

Il se dirigea vers la sortie d'un pas lent et peu décidé. Dans un sens, il était presque déçu de partir ainsi, aussi vite. Il espérait que Kalis le retienne au moins un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Lun 31 Juil - 12:15

La salle de potions désaffectée
Sawal & Kalis


Quand Sawal se pencha sur lui, Kalis put sentir son souffle brûlant lui caresser la joue mais il n'en fit rien et resta immobile. Il sentait que la pression remontait lentement, à son rythme, mais qu'elle n'allait pas tarder à être de nouveau présente. Je ne peux pas rester seul , lui dit une première voix dans sa tête. Bien sûr que si, tu peux, tu l'as toujours fais, en rétorqua une autre. Il pressa très fort les poings tandis que sawal s'éloignait puis en leva soudain un.

S'il te plaît, attends. Attends. Il inspira un grand coup. Reste un peu. S'il te plaît.

Il s'en voulait. S'en voulait d'être certain qu'il avait encore besoin d'une quelconque présence pour rester calme. Surtout si c'était Sawal qui devait rester. Mais là, tout de suite, la perspective de rester sel le terrorisait presque même s'il ne voulait pas se l'avouer. Il n'osa pas se tourner vers lui mais murmure dans un souffle:

Prends moi dans tes bras, s'il te plaît.

Il fut presque surprit d'entendre sa propre voix qui le suppliait à travers un chuchotement inaudible.

Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Mar 8 Aoû - 20:25

Kalis ne bougea pas, comme insensible aux railleries de Sawal, celui-ci en fut presque déçu. Tant pis. Il avait senti que le Serpentard était tendu. Mais il ne réagissait pas. Pourtant, une voix interrompit Sawal dans sa sortie, faisant naître un sourire victorieux sur ses lèvres.

- S'il te plait, implorait Kalis.

Il ne regardait même pas Sawal. Il paraissait presque tremblant comme un petit animal apeuré. Le Serdaigle ne pouvait le quitter des yeux, il se voyait prostré chez lui, dans le même état, craintif, perdu et terrorisé après la mort d'Hilly. La vision miroir que lui renvoya Kalis le perturba profondément. Il avait pensé à une réplique cinglante, moqueuse mais elle mourut avant d'avoir pris forme. L'idée même de cette pique s'éteignit quand le jeune homme murmura, si vas qu'on aurait dit un rêve :

- Prends moi dans tes bras, s'il te plait.

Sawal était toujours figé près de la porte. Il avait envie de fuir ce miroir de lui mais se sentait incapable de l'abandonner. Il se mordit la langue et le goût métallique du sang emplit sa bouche. Il ne se sentait pas capable de serrer Kalis dans des bras. Il s'approcha néanmoins à petits pas, comme s'il était timide. Il s'assit à côté de son camarade sans un mot. Épaule contre épaule et attrapa sa main, la serrant pour lui montrer sa présence. Il fixait le mur devant lui, n'osant regarder Kalis ni même parler.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Jeu 10 Aoû - 23:33

  La salle de potions désaffectée
Sawal & Kalis


Kalis ne savait pas. Il ne savait pas ce qu'allait faire Sawal. Le rejetter, ou au contraire, accepter de le prendre sous son aile rien qu'une seconde. Mais il l'espérait. Il ne rêvait plus que de ça en cet instant précis : Une épaule sur laquelle sur tenir, une oreille attentive, des bras dans lesquels se réfugier. Sawal était la seule personne qui pourrait lui donner ce qu'il attendait. Le serpentard ne se retourna pas. Il attendit.
Finalement, le premier bruit de pas dans sa direction et il comprit qu'il ne serait plus seul ce soir. Le serdaigle s'installa à nouveau contre lui et il le laissa attraper sa main. Il aurait voulu que ce soit Luvion, mais Luvion n'était pas là. Là, c'était Sawal, quelqu'un avec qui il ne s'entendait que rarement, ou jamais, quelqu'un qui devait le détester. Mais la seule personne qui lui ressemblait vraiment dans cet immense château.

Merci, chuchota t-il simplement.

Il s'autorisa un contact plus osé et posa sa tête sur l'épaule du serdaigle. Il ferma les yeux. Il se calma, respira lentement - comme si chaque souffles comptaient.

Pourquoi tu ne veux pas qu'on t'appelle Azel ? Et dis moi ce qu'il s'est passé avec cette... Holly, c'est ca ?

La question était sortie de nul part , mais maintenant qu'elle était là, il l'entendait encore flotter dans les airs et il était sûr que Sawal allait soit mal réagir, soit ne pas lui répondre, tout simplement. Il garda les yeux fermés dans l'espérance que le serdaigle se confie, non pas pour avoir des informations cette fois ci, mais bien parce qu'il voulait ce qui tracassait tant son camarade. De la compassion, de la générosité ? Appelez ça comme bon vous semble, mais pas de la pitié. Jamais ça.

Il attendit, espérant entendre la voix de Sawal briser le silence de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Mar 15 Aoû - 11:35

- Merci, chuchotta Kalis.

Le coeur de Sawal se serra. Que répondre ? Il ne savait pas quoi dire. Les mots restaient bloqués dans sa gorge comme si une infranchissable barrière les retenait. Il aurait voulu pouvoir le réconforter, l'aider, peut être aller chercher son copain, Luv, pour qu'il le console. Mais il était incapable de bouger, paralysé par cette proximité qu'il n'avait pas eu depuis ... depuis trop longtemps. Il luttait contre l'envie de virer Kalis et se renfermer dans sa carapace protectrice. Elle était en train de s'ouvrir, de se fissurer face au miroir que lui offrait le Serpentard. Ce dernier posa sa tête sur l'épaule de Sawal qui se raidit. Kalis ne parut pas le sentir, sa respiration se calmant peu à peu.

- Pourquoi tu veux pas qu'on t'appelle Azel ? Et dis moi ce qu'il s'est passé avec cette... Holly, c'est ça ?

Sawal serra les poings, et la main de Kalis par la même occasion. Ses yeux se remplirent de larmes irrépressibles. Son corps tremblait d'une tristesse - d'une colère ? - trop longtemps retenue.

- Hilly, souffla-t-il, elle s'appelait Hilly et c'était ma grande soeur.

Il ferma les yeux, les mots coulaient sans qu'il puisse les retenir. Le rire, son rire, résonna à ses oreilles. Il vit brièvement son sourire encourageant, une brise imaginaire agitant ses boucles blondes angéliques. Une première larme s'écrasa sur son genou, rapidement suivie d'autres, pressantes.

- La seule personne qui ait jamais compté pour moi. Et ...

Sa voix de brisa, il revit le sourire de son père, l'indifférence de sa mère, la corde se balançant,  Son noeud béant hurlant un appel à l'aide jamais entendu.

- Je l'ai tuée. Elle est morte par ma faute.

Il lâcha la main de Kalis, et la porta à sa tête. Il serrait son crâne, ses ongles griffant la peau. Il tremblait de tout son corps, les larmes ruisselant sur ses joues. Ses paupières étaient fermées, serrées à en faire mal pour ne plus voir ces images de sa soeur mourante.

- Ma faute, ma faute ... répétait-t-il, envahi d'une douleur brûlante.

Kalis avait ouvert les vannes de ses mots mais avec la vérité venait la souffrance et les souvenirs que Sawal niait depuis un an.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Mer 16 Aoû - 20:45

 La salle de potions désaffectée
Sawal & Kalis


Un murmure. Un seul. Prononcé d'un ton glacial, loin, perdu. Tout s'enchaîna par la suite et Sawal se mit à pleurer. Kalis baissa les yeux sur leurs mains. Quelque chose avait changé cette nuit. Il ne dit rien cependant, et le laissa poursuivre ; sentant que le serdaigle n'avait pas fini de se confier. Jamais il ne l'avait fait auparavant et jamais Kalis n'aurait pensé qu'il le ferait un jour, surtout pas avec lui.

De plus, il ignorait si Sawal avait compté ne serait-ce qu'un instant le faire ce soir. Ce dont il était sûr, c'était que ça le libérait. Et voir que le serpentard arrivait seul à le faire parler lui faisait du bien aussi. Entre eux, ça n'avait jamais été très simple mais chaque fois que Kalis croisait le regard de Sawal, il y voyait une tempête torrentielle, que personne n'arrivait à éteindre. Il comparait ces mêmes larmes qui coulaient à présent sur ses joues à cette tempête qui se calmait peu à peu.

Une fois la révélation , la pire, sortie d'entre ses lèvres, Sawal marqua une légère distance entre eux deux. Kalis resta de marbre, mais sans le lâcher des yeux. Qu'avait il dit ? Contre toute attente, il lâcha un soupir et attrapa les poignets de Sawal pour l'empêcher de se faire du mal d'une main ; utilisant l'autre pour essuyer les larmes qui coulaient sur ses joues. Puis, il le força à se tourner vers lui:

Dis moi ce qu'il s'est passé précisément.

Il n'attendait pas d'histoire détaillée, il attendait que Sawal libère tout ce qu'il avait sur le coeur. Ou assez pour se sentir enfin un minimum bien pour le restant de la nuit, et des jours à venir. Il prit une grande inspiration, comme s'il réunissait tout ce qu'il allait lui dire à présent:

Je vis avec des panseurs, finit il par avouer dans un murmure presque inaudible. Le château ne devait pas l'entendre ; personne ne devait l'entendre. Il n'osait plus croiser son regard à présent, et il ne voulait plus pleurer non plus. Ca fait des années que j'en cotois, parce que je suis persuadé que mon père en fait parti.

Il acheva ses mots dans un silence de plomb. C'est comme si Poudlard venait de cesser de respirer. Ces derniers temps, ses lèvres bougeaient toutes seules et il avait de plus en plus de mal à garder le secret. Il lâcha Sawal et se tapa le front de sa paume. B*rdel, qu'elle connerie sa misérable vie. Le point positif, et qui réussissait à le garder calme après avoir dit cela, c'est qu'une étoile semblait avoir brillé plus fortement que toutes les autres cette nuit , et les avaient rapprochés.
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Lun 28 Aoû - 11:28

Au début, Kalis ne dit rien. Et ce fut presque pire. Sawal ne savait pas ce qu'il pensait. Il n'osait pas le regarder, ne pensait même pas à le regarder ... les yeux serrés pur retenir des larmes qui coulaient quand même. Ses ongles griffaient sa peau. Kalis finit par attraper ses poignets, l'arrachant à ses lamentations. Il le força à le regarder. Sawal ne sut tenir ses yeux de glace, lui qui d'habitude faisait tout pour ne jamais plier. Presque avec tendresse, le Serpentard essuya des joues humides. Le contact de cette main contre sa peau parut durer une éternité. Kalis planta ses yeux dans les siens, exigeant qu'il explique, qu'il raconte. Sawal se tendit brusquement, il n'en était pas capable, il n'y arrivait pas. Kalis dut le sentir et prit une profonde inspiration. Visiblement, Sawal n'était pas le seul à avoir besoin de se confier.

- Je vis avec les Panseurs, souffla-t-il si bas que Sawal sur tendre l'oreille pour l'entendre. Ça fait des années que j'en cotois, parce que je suis persuadé que mon père en fait partie.

Sawal ne fut même pas surpris. En fait, il s'en fichait. Les rumeurs qu'il évoquait devant Kalis avait surtout pour but de l'énerver et cela marchait. Il se doutait que quelque chose n'était pas net avec le Serpentard mais sans vraiment chercher à comprendre quoi. Et ce soir, il se livrait. Un tel secret devait peser sur ses épaules plus lourdementque n'importe quoi d'autre. Sawal eut un vague sourire, brièvement arraché à sa douleur.

- J'en étais sûr, souffla-t-il presque moqueur.

Il ne voulait pas reparler d'Hilly. Pas encore. La carapace était fissurée mais pas brisée. Il ne voulait pas la détruire. Il avait trop peur de ce qui se passerait.

- Ça va mieux ? demanda Sawal comme si ce n'était pas lui qui venait de péter un câble.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   Lun 25 Sep - 18:04

 La salle de potions désaffectée
Sawal & Kalis


Bien sûr qu'il en était. Bien sûr qu'il s'en doutait.
Kalis l'avait toujours su. Sawal était malin, autant que lui et avec un air de fouineur comme le sien, son secret mélangé aux rumeurs devaient lui avoir rapidement fait deviner la vérité.

Il s'était passé ce soir entre eux une alchimie assez inattendue et étrange. Le « ca va mieux ? » de Sawal le fit soupirer. Il ne pouvait pas dire que ça allait mieux mais il ferait avec, assurément.

J'vais me débrouiller. Va dormir si tu veux, je ne vais pas tarder non plus de toute façon.

D'ailleurs, il fut le premier à se lever. Dehors, la lune ne semblait pas avoir bouger d'un poil, comme si elle s'était contentée de les observer durant toutes ces minutes. Il pourrait rester là à la regarder pendant encore des heures. Mais son lit l'appelait et la raison aussi. Il devait dormir un peu même si c'était le week end demain.

Il ignorait encore comment se passerait la suite des choses. Maintenant que Sawal connaissait un tiers de la vérité sur ce qu'il cachait, bien évidemment que les choses allaient être différentes entre eux. Maintenant, reste à savoir si c'était en bien ou en mal. Il ne voulait pas se laisser aller à d'autres interrogations étouffantes pour ce soir.

Le serpentard salua son camarade d'un signe de tête silencieux qui les représentaient si bien tous les deux: Ils étaient des êtres du silence, deux garçons se battant pour leurs secrets respectifs et rien au monde ne pouvait les torturer plus que ce qu'ils gardaient au fond d'eux.

Maintenant le but c'était de rester debout.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La salle de Potions désaffectée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La salle de Potions désaffectée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: Intérieur du château :: Les cachots-