BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La cour de Métamorphose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: La cour de Métamorphose   Mer 7 Sep - 23:44



La cour de Métamorphose




C’est une vaste zone herbeuse, non loin de la cour principale. Lieu de passage, elle est notamment empruntée par les élèves pour se rendre dans les serres, afin d'assister aux cours dispensés par Miss Cannon.


En été, c'est aussi un agréable lieu pour les élèves souhaitant se prélasser au soleil. Mrs Bibine a également pour habitude d'y donner les leçons de vol sur balai aux première année.





Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Mar 27 Sep - 11:48

Le soleil était à peine levé ce matin là, la fraicheur de la nuit disparaissait doucement alors que la brume s'accrochait encore à l'herbe des pelouses. A l'intérieur des murs de l'école, comme à l'extérieur, régnait un calme olympien, le désert totale ... Ou presque. Moi j'étais déjà hors de mon lit, étant d'une nature très matinale, et je ne me gênais pas pour faire du bruit, courant dans les couloirs pour sortir du château avec toute l'impatience que j'avais en moi. J'étais à peine arrivée dans ces lieux la veille et j'avais une promesse à tenir. 

Courant toujours en traversant le parc dans un pantalon marron, un pull noir et ma veste kaki, j'allais d'abord rejoindre le terrain de quidditch et les cabanons où les vieux balais devaient être rangés. Après avoir attrapé un Brossdure tout écaillé et dont le numéro était effacé depuis longtemps, je repris ma course pour trouver un coin tranquille. 

Ma course autour du château me conduisit enfin dans une petite cour avec une jolie pelouse et une tranquillité bienvenue, même si tout le monde devait encore dormir. Mais avant de tenir ma promesse je m'écroulais d'abord par terre pour reprendre mon souffle, toute cette course m'avait vidée et j'avais les poumons en feu. Je pris le temps de me remettre et me perdis dans mes pensées en attendant, me rappelant comment ma petite soeur m'avait piégée en me provoquant pour qu'au final je joue au quidditch cette année. Dans mon emportement je lui avait promis que la première chose que je ferais en arrivant ici, et je faisais ce matin, serait de me prendre en photo sur un balai et de m'inscrire dans l'équipe de ma maison. Je ne savais pas si les inscriptions étaient déjà ouvertes mais là tout de suite j'avais un balai et un appareil photo ensorcelé avec moi, sans oublier un grand sourire sur le visage. 

Une fois remise je me relevais et attrapais le balai pour me mettre en position en essayant de me remémorer le seul cours de vol que j'avais eus, en première année à Ilvermorny.

* Tu montes ... Tu tape du pieds ... Tu reste bien droit ... *

Je n'avais pas peur, je n'avais jamais peur, mais une grande appréhension m'envahissais soudain devant la nouveauté de ce que je faisais. Comme je me le rappelais, je commençais par taper du pied et j'eus une montée d'adrénaline en sentant le balai s'élever un peu. Gardant mon calme et prenant mon courage à deux main, je serra plutôt le manche avec force et essayais de redresser ce vieux Brossdure. L'adrénaline et le plaisir de réussir montèrent en même temps que moi je m'élevais plus haut dans cette petite cour. 

* Eh ! C'est cool en faite ! *

M'habituant tout doucement, mon appréhension disparut petit à petit en laissant la place au plaisir de faire quelque chose d'aussi risquer. J'étais déjà bien haut, à hauteur de la cime d'un arbre, et ma tendance à foncer dans le tas me poussa soudain à me pencher sur mon balai et à aller droit devant. Essayant d'aller de plus en plus vite, je fis plusieurs fois le tour de la cour, grisée par la sensation qui prend aux tripes quand on monte dans les montagnes russes chez les non-maj'. 

Après un long moment à voler en rond, je finis par m'arrêter car mine de rien même ce sport coupait le souffle. Je trouva mon équilibre en restant là haut et sorti enfin mon appareil photo d'une poche de ma veste et ma baguette d'une autre pour l'ensorceler. Avec un sort simple je fis léviter l'appareil pour être correctement cadrée et, grâce au retardateur, la photo se prit toute seule sans aucun soucis. 

Contente de moi, je redescendis en rangeant l'appareil et ma baguette et me posa dans l'herbe pour me reposer un peu. Je m'allongeais au sol en croisant les jambes et en mettant mes mains sous la tête, mes yeux noisettes plongée dans la contemplation du ciel bleu sans cesser de sourire. Maintenant tout le monde devait être levé et la Grande salle devait être pleine d'élèves affamés que je ne tarderais pas à rejoindre. 


rp libre
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Mar 27 Sep - 13:21

" Levez-vous, c'est l'heure les filles ! " Hurla presque la préfète dans le couloir des dortoirs des filles. La jeune femme avait déjà prit sa douche et revêtue son uniforme. Elle se rendit dans la salle commune et salua les élèves qui dormaient presque debout. " N'oubliez pas d'être à l'heure pour le petit-déjeuner. " Winonna salua le portrait d'Helga puis sorti de la salle commune.

L'odeur des cuisines lui donnait faim : elle était pressée de manger ! Mais avant, un petit tour au parc pour se dégourdir les jambes et s’oxygéner avant une journée de cours. Son idée fût à peine contrariée lorsqu'elle arriva vers la cour de métamorphose. Elle reconnut Ariane, la nouvelle élève des Etats-Unis. Celle-ci volait, sur son balai, et faisait sa petite promenade. A vrai dire, la nouvelle gryffondor n'avait pas trop l'air à l'aise mais on aurait dit qu'elle appréciait quand-même d'être là-haut. Elle prit même une photo. Winonna ne put se retenir de rire, Miss Parrish lui rappelait sa première année, lors du premier cours de vol. La rouge et or décida de redescendre et s'installa dans l'herbe.


" Bonjour Ariane, tu es matinale dis-donc. Tu t’entraînes pour passer les sélections de Quidditch ? Si tu veux mieux maîtriser ton vol, tu peux demander à Alice, il me semble que cette année, elle est aussi la Capitaine de l'équipe. "

La poufsouffe s'approcha de sa camarade et s'installa aussi dans l'herbe. C'était magnifique de voir la nature se réveiller.


" Tu te plais au château ? " 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Mar 27 Sep - 14:36

Je fus interrompu dans mes rêveries par l'arrivée inattendue d'une camarade qui s'étonna de me voir déjà dehors et qui me parla ensuite de quidditch. je reconnu tout de suite Winonna qui me demanda ensuite si je me plaisais ici en s'asseyant avec moi. 

Restant allongée je tournais la tête pour lui sourire, ravit de la voir, et lui répondis sur un ton joyeux :

- J'ai l'habitude de me lever avec le soleil, bien avant tout le monde. Et je ne m'entrainais pas, je voyais ce que ça peut donner "moi sur un balai" mais c'est vrai qu'il va falloir que je m'y mette. Je me suis fais avoir et je me retrouve à devoir jouer cette année. 

J'éclatais de rire en pensant que la jeune fille ne devait rien comprendre à ce que je venais de dire et repris ensuite :

- Merci pour l'info, j'ai parler un peu avec elle hier soir et elle a l'air simpa. J'irais la voir ... C'est bien la fille-barbe-à-papa ? J'espère qu'il reste des postes à prendre sinon je suis mal. 

Cette fois je grimaça un peu à l'idée de m'être emporté et d'avoir fais une promesse que je ne pourrais pas tenir. A mes yeux il n'y avait rien de pire que de ne pas avoir de parole et ce serait bien la première fois que je n'arriverais pas à tenir la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Ven 30 Sep - 21:34

'' Tu t'es faite avoir ? Comment ça ? Tu as fait une promesse c'est ça ? ''

Winonna sourit. Ariane était vraiment une fille sympa. La gryffondor s'inquiétait de ne pas pouvoir intégrer l'équipe.

'' Barbe à papa ? Tu donnes de drôles de surnoms ! Oui c'est elle, Miss Alice. Ne t'en fais pas pour les postes, il y en a toujours à pourvoir entre les déménagements et les élèves qui quittent Poudlard parce qu'ils ont fini leur scolarité... Demande à ta préfète, elle saura mieux que moi. ''

Winonna se leva tranquillement, la rosée avait mouillé sa jupe, il fallait maintenant que ça sèche. La jeune fille regarda son poignet pour vérifier l'heure : elles avaient encore un peu de temps devant elles.


'' Tu viens, on marche doucement pour rejoindre la Grande Salle ? Je commence à avoir faim, pas toi ? ''
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Ven 30 Sep - 22:03

La poufsouffle fit une réflexion sur ma promesse, comme je m'y attendais, avant de m'assurer que l'on parlait bien de la même Alice et de me rassurer pour le Quidditch. Je ris doucement quand elle me dit que je donnais de drôles de surnom aux gens et me leva quand elle se leva : 

- Tu viens, on marche doucement pour rejoindre la Grande Salle ? Je commence à avoir faim, pas toi ? 
- Oh je veux bien ! Se lever tôt ça ouvre l'appétit ! 

Commençant à avancer, je répondis enfin à ses questions en lui adressant un sourire amical, en échos au sien. 

- Tu te rappel de Didi ? Ma soeur. Elle sait s'y prendre pour me faire promettre des choses, et donc oui j'ai fais une promesse : jouer au quidditch, pour ne pas passer pour une trouillarde du balai. 

Lui indiquant l'appareil qui faisait un boule dans ma poche, je rajoutais sur un ton rieur :

- Et puis je lui devais une photo pour lui prouver. D'ailleurs Winonnna ? ... Toi aussi tu vas te retrouver avec un surnom ! T'as un nom compliqué ! ... Bref, tu sais où est la volière ? Je dois lui envoyer un hiboux du coup. 

Nouvelle grimace mais cette fois en pensant aux volatiles que je n'aimais pas beaucoup. Les sorciers s'en servaient pour le courrier, je n'avais pas le choix que de les approcher quand même, et un de l'école de préférence parce qu'il était hors de question que j'ai un animal et encore moins un truc qui vole.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Ven 30 Sep - 22:34

Oui, Winonna se rappelait bien de Judith, la petit soeur d'Ariane. Elle était tellement mignonne ! La préfète voulait vraiment avoir des enfants après avoir fini ses études, c'était uns des plus beaux cadeaux.


'' Tu vas y arriver ! Tu sais, voler sur un balai c'est pas si difficile, tu as pu le constater tout à l'heure, n'est-ce pas ? '' 

La jeune fille sourit à sa nouvelle amie avant de continuer. 


'' Je n'ai pas un prénom difficile ! C'est Maman qui la choisi. Tu connais la légende de la princesse Winona ? C'est une légende amérindienne, donc tu devrais non ? Maman aimait bien cette histoire ... '' 

La jeune femme soupira : le destin de la princesse était tragique, pourquoi Ilona aurait voulu appeler sa fille comme ça ? 


'' La volière c'est par là-bas ! Tu trouveras facilement, ne t'inquiète pas. '' 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Sam 1 Oct - 11:21

Tout en avançant la jeune fille me rassura sur mon vole, me parla de l'origine de son prénom et finalement m'indiqua où je pouvais trouver la volière. J'éclatais de rire en pensant à tout en même temps et me tournais vers Winonna en marchant un petit moment à reculons :

- Voler oui mais jouer non ! Et je vais avoir du boulot si je veux atteindre votre niveau, vous devez tous être de bon joueurs à force ... Tiens ! Voilà ! Je ne connais pas ta princesse mais j'ai trouvé ton surnom ! Win comme gagnante, ou Winner. 

Je lui adressa un clin d'oeil et repris ma marche dans le bon sens en terminant par la remercier pour m'avoir indiqué le chemin que je cherchais. Il allait falloir que j'y passe rapidement parce que Judith allait attendre mon courrier et elle pouvait être toute aussi impatiente que moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Sam 1 Oct - 11:41

'' L'entraînement est la clef de la réussite ! Courage. Win! C'est mignon, non ? Ce surnom me plait, j'approuve ! A plus tard Ariane ! '' 

La gryffondor se dirigea vers la volière tandis que la préfète continua son chemin. Quel bonheur ! Il faisait bon ! Bientôt le froid allait envahir l'Ecosse et la neige allait recouvrir le château. La jeune fille préférait de loin le printemps. Les oiseaux et les fleurs, elle adorait les dessiner. Winonna marcha plus vite pour rejoindre ses camarades dans la Grande Salle. Elle avait tellement faim et n'aimait pas arriver en retard, surtout qu'elle avait fait la leçon aux poufsouffles avant de sortir ... 


* Il faut que je présente Ariane à Philippine. Cette fille est vraiment gentille, Phi' ne peut que l'aimer  ! * 

La jeune femme entra dans le château et se dirigea vers les grandes portes en chêne.

Fin du rp 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Sam 1 Oct - 12:31

Winonna partit au devant du petit déjeuné plus vite que moi, elle devait avoir vraiment faim, où elle croyait peut être que j'irais à la volière ce matin. Elle me fit une remarque, approuvant le nom que je venais de lui donner et lui cria en souriant avant qu'elle ne soit trop loin :

- Je t'aurais appelé comme ça que tu aimes ou pas, de toute façon !

Ensuite, les mains dans les poches de ma veste, je marchais en trainant le pas et en regardant en direction de la tour que je pouvais apercevoir de loin, entourée de quelques bestioles volantes. Non, finalement j'irais plus tard, et puis après manger je devais repasser par mon dortoir, je ne pouvais pas aller ne cours en tenue non-maj', même si ce n'était pas l'envie qui me manquait. 

* Bah ! Un jour je leur ferais le coup, et je brulerais toues mes jupes ! *

Ravis de mon idée, je souriais doucement en continuant mon chemin vers ces bonnes odeurs d'oeuf, de bacon et autre qui s'échappaient de la Grande Salle. 


fin de rp 
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Mar 29 Nov - 18:33

[jeudi, début décembre, pendant le cours de DFCM]
Pourquoi elle était venue icic, déjà? Dorea ne s'en souvenait plus trop. Elle était allongée dans l'herbe, et avait froid. Très froid. En même temps, on était début décembre, le temps n'était pas beaucoup plus froid que de saison, mais le vent venait du Nord, gelant les mains, le nez et toutes les parties du corps non recouvertes de Dorea. 
Maintenant, le souvenir lui revenait. La salle commune, en ce début de jeudi après midi, était pas mal vidée par les élèves, partis en cours de Défeznse contre les Forces du Mal. Mais elle était là, cette gamine avec la voix stridente, qui parlait fort des potins offerts par les journaux avec ses amis et sciait le crâne de Dorea, alors même que celle-ci se trouvait dans son dortoir. Ayant alors trop chaud, elle avait prit une direction plus... Réfrigérée. Et maintenant, la saison le lui faisait payer avec ses rafales brusques de vent.
De toute façon, elle n'était plus en état de bouger, alors Dorea s'enveloppa un peu plus dans sa veste pour lutter contrre le froid. Au moins, couchée sur le sol, elle offrait moins de prise au vent qui passait au dessus d'elle, un petit peu. Enfin, il y en avait toujours pour s'engouffrer dans sa veste. 
Toute occupée à lutter contre le froid, Dorea ne sentit pas le second risque que cela représentait, et ne sentit même pas ses paupières se fermer après quelques minutes. Elle était tellement fatiguée...
Morphée faisait la folle, et arrivait, souriante et les bras ouverts, à une moment un peu inoportun, alors qu'elle fuyait Dorea depuis un bon moment. Sans même sans appercevoir, elle se laissa glisser au creux de ses bras doux et, pour la première fois depuis un moment, appaisants. 

RP Libre

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Ven 2 Déc - 18:28

ah ! J'aimais bien le jeudi après midi, je n'avais pris aucun cours qui y étaient donnés et j'avais des heures de libre pour trainer et m'amuser. Et justement cette fois là, emmitouflée dans ma cape d'hiver neuve et mon écharpe aux couleurs de ma maison, j'étais prête à partir me faire une petite balade en forêt avec mon sac à dos spécial promenade. C'est à dire avec mon thermos de café, un plaid vu le saison et de quoi grignoter. Oh je ne comptais pas aller aussi loin que la dernière fois, mais juste retrouver ma petite clairière en lisière des bois pour lire un bon polar que papa m'avait envoyé en début de semaine. 

J'arrivais dans la cour pour la traverser quand je vis quelqu'un part terre et ma première réaction fut de m'approcher pour voir si ce n'était pas un élève en plein malaise. Ensuite quand je vis qu'il s'agissait de Doréa je perdis ma bonne humeur, me rappelant que je lui en voulais comme aux autres de ne pas être venu me voir à l'infirmerie la semaine précédente, et haussais simplement les épaules en continuant mon chemin dans l'intention de rejoindre la forêt. Mais je ne pu m'empêcher de penser qu'elle pourrait finir comme moi quelques jours avant. Allongée comme ça dans le froid elle allait surement aussi attraper la crève. 

Je lui jeta un autre coup d'oeil, remarquant cette fois qu'elle dormait, et repensais à toutes les fois où je l'avais vu avec une tête de déterrer. En fait je ne l'avais jamais vu avec une bonne tête et c'était surement dut à la mort de son amie, elle ne devait plus dormir très bien depuis des mois. Soupirant de lassitude et ne lui en voulant plus, je finis par faire demi tour et allait m'assoir près d'elle. Pour une fois la serdaigle semblait détendue et arriver à se reposer alors je préféra ne pas la réveiller et sorti plutôt le plaid de mon sac à dos pour la protéger du froid et lui éviter, comme moi, une grippe. J'étalais donc le plaid sur Doréa et en garda un petit bout pour moi, pour ne pas avoir froid à rester sans bouger si je devais rester comme ça un bon moment, à veiller sur la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Sam 3 Déc - 10:49

Le froid engourdissait tout les membres de Dorea depuis quelques minutes, et elle n'en était pas consciente. Quelqu'un la couvrit de quelque chose de chaud, et finalement cela l'aida à reprendre conscience: elle sentait maintenant le froid sous elle. Mais la force lui manquait, elle était si bien... En fait c'était un froid agréable, et elle dormait.. 
Oui, elle aurait put rester là longtremps... Mais, encore quelques minutes après, alors qu'elle était vraiment oà la limite de plonger dans un sommeil profond, encore sur le fil du rasoir, Dorea se remémora une viille histoire Ecossaise que lui avai raconté son père.
Un bucheron s'était laissé prendre dans une tempête de neige, et c'était trouvé perdu. En tentant de rentrer, il avait finit par s'endormir et était mort d'hypothermie. 
C'eétait ce que son père lui avait raconté pour la convaincre de ne jamais s'endormir dans la neige. Hors là, il ne neigeait pas, mais le froid était mordant, et Dorea, comme une petite fille, avait peur. Ses yeux se rouvrirent, sur Ariane qui était juste à côté.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Sam 3 Déc - 16:33

J'étais à peine installée, ayant sorti mon polar pour commencer à le lire, quand Doréa ouvrit les yeux et me vit près d'elle. Moi qui voulait la laisser dormir, j'étais déçut de l'avoir finalement réveiller. Enfin, à moitié car je vis dans son regard qu'elle était fatiguée et prête à se rendormir, et je comptais bien la forcer à se reposer. Lui souriant, je pensa qu'elle manquait peut être encore un peu de chaleur et me résigna à lui laisser tout le plaid. Posant mon livre à coté de moi, je tira la couverture qui était plutôt grande et fit doucement rouler la jeune fille sans lui demander son avis pour qu'elle soit entièrement dedans. 

- Voilà, un beau buritos géant. Murmurais-je doucement. Rendors toi ...

Il était étrange que je joue les grandes soeurs avec quelqu'un d'autre qu'un première année, mais la serdaigle me faisait tant pitié par sa détresse qu'elle m'attendrissait. Reprenant ma position précédente, je m'asseyais en tailleur et reprit mon polar pour continuer ma lecture sans plus faire attention à Doréa. Du moins j'en donnais l'air car au fond je guettais tout autour de moi, veillant sur la jeune fille et les élèves qui pourraient passer par là. Au besoin j'avais ma baguette dans ma poche et prête à m'en servir pour éloigner quiconque viendrait trop près d'ici, en risquant de la réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Dim 4 Déc - 14:46

En quelques secondes, Dorea était de nouveau bien au chaud, et sans plus attendre replongea dans le sommeil, ayant tout juste le temps de sourire à sa camarade Gryffondor.

L'homme de droite était masqué. Enfin, il ne portait pas de masque, mais son visage semblait attirer l'ombre et rendre ses traits invisibles à tout les autres occupants de la pièce. Ils étaient trois, au total. L'homme,  grand, élancé. Et les deux jeunes filles.



Dorea s'agita dans son sommeil, espérant chasser le rêve. Elle le connaissait déjà, et ne souhaitait pas le revivre.

Le seul être doué de mouvement semblait être l'individu masqué par l'ombre. Les deux jeunes silhouettes étaient clouée au sol comme si une gravité extrème les y attiraient, ne tenant même plus sur leurs jambes.



Cela faisait maintenant un moment qu'elle dormait, car le temps dans les rèves s'écoulait toujours plu lentement. C'est en tout cas ce qu'on lui avait apprit. 

L'homme se tourna vers la lumière, et tendit la main aux demoiselles, pour les aider à se relever. Ils n'étaient plus dans une pièce, mais dans un parc, et il y avait une petite couverture de pique-nique. Ce n'étaient plus deux jeunes femme, mais une adulte et son bébé. La femme était noire de peau, et familière. Le bébé avait hérité de ses cheveux noirs crépus, et l'homme étaitun parfait inconnu, typé Européen.



La scène angoissante était partie. Dorea était un peu soulagée, et intriguée en même temps. Qui étaient ces gens? La femme était dans un cadre chez ses parents. Se tournant sur le côté, elle replongea dans le sommeil.

T'as mon libre arbitre pour la faire ou non se réveiller

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Lun 5 Déc - 11:42

Doréa avait finit par s'endormir et avait eu un sommeil agité, elle avait dut rêver sans doute, mais j'avais été contente qu'elle se repose enfin. Moi j'avais passer le temps avec mon polar et mon thermos de café, avançant l'un et vidant l'autre petit à petit. 

Deux bonnes heures étaient passées quand la serdaigle se réveilla enfin en se tournant moi. Oui, j'étais encore là ! Et je lui souris en coin, en baissant mon livre de mes yeux pour lui dire sur un ton amical :

- Bien dormit ? Miss burritos ! 

Je posa ensuite le livre par terre, en cornant la page pour ne pas la perdre, et fouilla dans mon sac pour en sortir du chocolat, des gâteaux et une bouteille de jus de citrouille que j'avais garder pour le gouté. Je posa le tout entre nous deux et ajouta sur le ton de la conversation, oubliant pourquoi je lui en avais voulus quelques jours avant :

- Tiens ! T'as faim ? Un petit gouter ça nous fera du bien. 
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Mar 6 Déc - 20:19

On se souvient rarement de comment on se réveille, n'est-ce pas ? Ça arrive juste, et on est de nouveau conscient, et près pour une nouvelle journée. Dans le cas de Dorea il s'agissait plus d'une demie journée, voir d'une fin de journée. Processus habituel: reveil, on se redresse, les paupières collantes. La lumière de fin d'après-midi suffisait à aveugler la Serdaigle, qui frotta ses yeux sans doute encore rougis de sommeil.
Elle avait cette petite perte de repère des gens qui s'endormaient dans un endroit inhabituel et ne savait plus trop où elle était, mais la voix de Ria la ramena dans la cour de Métamorphose.

-Oui, merci..


En fait, Dorea était surprise : de s'être endormie, déjà, mais surtout à cet endroit. Ses souvenirs étaient un peu vagues, comme à chaques fois quand elle rêvait. Son rêve était par contre très nett dans sa petite tête, et elle se promit d'y réfléchir plus tard.
À la question d'Ariane, la Serdaigle se posa effectivement la question, et fut, pour la seconde fois en peu de temps, surprise. Oui, elle avait faim. Ça faisait un moment... C'est Bryan qui aurait été content de voir ça.
Dorea eut un geste parasite : non, elle ne devait pas penser à lui ! Enfin, zlle pouvait, si, mais pas tout le temps comme ça, elle en avait du mal à se concentrer.

-Oui, pourquoi pas... Il est quelle heure ?


Dorea passa sa main dans ses cheveux, manie qu'elle avait depuis longtemps, mais ne réussit pas à la ressortir et fit une grimace : passer la brosse ce soir là allait être douloureux.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Mer 7 Déc - 15:00

La jeune fille se redressa et, à la voir se réveiller avec difficulté, je lui adressa un sourire moqueur en attendant qu'elle émerge complètement. Elle me demanda ensuite l'heure et je lui répondis sans regarder ma montre :

- Oh ! Il doit être l'heure du gouté justement ! J'ai entendu l'horloge sonner les 4h, il me semble. 

J'attrapais la bouteille de jus de citrouille et la décapsula avant de la tendre à Doréa pour qu'elle boive la première. De l'autre main, attentant qu'elle prenne la boisson, j'attrapais un biscuit et croqua dedans pour l'entamer. Repensant que quelques heures avant je lui en voulais encore pour la semaine précédente que j'avais passée seule, je lui posa une question sur un ton curieux.

- T'as fait quoi de ta semaine ? Tu étais débordée ? 

Bon ok, mon ton était légèrement soupçonneux et intéressé. Je voulais qu'elle me donne une bonne excuse pour ne pas avoir remarqué mon absence. Enfin, si c'était bien passé inaperçu. Ou si, comme Lilion, la serdaigle était quand même venue mais interdite d'approcher.
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Mer 7 Déc - 16:06

Dorea attrappa la bouteille que lui tendait Ariane, flaira bien pour vérifier que c'était du jus de citrouille (elle ne souhaitait pas se faire avoir deux fois) et bu au goulot quelques gorgées. Après l'avoir rendu à Ariane, la jeune Serdaigle attendit de s'être essuyé le contour des lèvres avant de répondre, un peu interloquée par le regard légèrement soupçonneux d'Ariane:


-Beeh... Les cours. Et je suis quasiment pas sortie de la salle commune le reste du temps. Peeve a squatté notre tour pendant presque toute la semaine, il en devenait impossible de sortir ou d'entrer dans la salle commune. Puis j'avais le devoir de Bota à finir.... Fin bref une semaine assez normale finalement, pourquoi? 

Quelque chose lui grattait la gorge, aussi Dorea toussa deux fois dans sa manche. À réflexion, elle ne se souvenait pas avoir croisé la Gryffondor cette semaine. Son ventre grogna, alors la Serdaigle attrappa elle aussi l'un des biscuits d'Ariane avant de croquer dedans, et de fermer les yeux. Ils étaient vraiment délicieux, lui rappellaient un peu la cuisine de son père. En effet, chez elle, c'est son père qui se chargeait de la cuisine, car Melissa avait une facheuse tendance à rater tout les plats.


-T'es pas allée en cours, au fait. Je ne me souviens pas t'avoir vue... En divination par exemple. Tu n'étais pas là, j'me trompe?

Et comme toujours, elle se rendait rarement compte de l'absence des gens, qui qu'ils soient. Enfin, sauf de Bryan. Dorea savait toujours quand Bryan était là ou non, mais c'était complètement différent. Et ça avait un lien avec son petit côté lunatique. La Serdaigle n'était pas la personne la plus attentive aux autres qui soient, mais au moins avait-elle conscience de ce défaut.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Jeu 8 Déc - 15:38

* Peeves hein ! Ouais une bonne excuse ... Les devoirs aussi ... J'ai dû me monter la tête pour rien moi. *

Terminant mon biscuit le temps que Doréa me réponde, j'attrapais la bouteille de jus de citrouille pour me désaltérer et répondis à mon tour à ses questions. 

- Bah, ouais j'ai raté tout les cours de la semaine : bloquée à l'infirmerie.

Je ne lui détaillais pas pourquoi mais me senti soudain un peu bête et honteuse d'en avoir voulu comme ça à tout le monde. Lui jetant un oeil maintenant d'un air gêné, je continuais :

- J'avoue que je t'en ai voulu, de ne pas venir me voir. Me souvenant de ce que Lilion m'avait dit la veille de ma sorti, j'ajoutais : Mais bon, d'après Lil', tu n'aurais pas pu. Madame Pomfresh n'a laissé personne m'approcher avant la fin de la semaine. 

Pour finir dans mes explications, je repensais au fait qu'au fond j'avais été déçut parce qu'à la base je m'étais attaché à la jeune fille. Et tout comme avec Alice, j'essaya de le lui dire en espérant qu'elle comprenne comme la préfète. 

- Excuse moi, je ... La semaine à été longue, toute seule ... Comme tu disais t'inquiéter une fois, je m'attendais à te voir ... Enfin pas que toi. Mais je ... je m'inquiétais aussi de ne voir personne ...

Pour me donner contenance, j'attrapais un autre gâteau, appréhendant la réaction de la serdaigle. De nouveau mal à l'aise à parler sentiments, je grignotais mon gouté du bout des lèvres, les yeux baissés sur mes pieds posés en tailleur.
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Sam 10 Déc - 11:27

Mince alors! Dorea se sentait coupable maintenant: elle avait ce coté égocentrique, qu'elle détestait pourtant. Souvent centrée sur ses problèmes, elle avait parfois du mal à réaliser ceux des autres et se détestait à chaques fois un peu plus pour ça. Il fallait ajouter à ça se côté lunatique, et cela expliquait entièrement l'es nouvelles que n'avaiet pas reçues sa camarade.


-J'suis désolée... J'y pense rarement, en fait, c'est juste... Ça ne veut rien dire. Je tiens à toi, c'est juste que j'men étais pas rendu compte. J'me rend compte de rien, en ce moment.

Et Dorea passa une deuxième fois sa main dans ses cheveux, gênée. Elle passait vraiment, on pouvait le dire, sa vie dans sa bulle, là sur le moment mais pas au quotidien... Elle n'était pas la meilleure amie que les gens puissent rêver, elle en avait bien conscience. 
Elle s'inquiétait quand même pour les autres, était même plutôt altruiste, en temps normal, mais depuis quelques temps elle c'était recentrée sur elle-même en fermant un peu les yeux sur les douleures des autres. La Serdaigle fronça d'ailleurs les sourcils


-Tu ne m'a pas dit pourquoi t'étais à l'infirmerie, en fait?

Elle se pencha pour reprendre un gateau, puis se redressa en faisant le clown avant de lancer à Ariane un regard faussement scrutateur, accompagné d'un sourir tordu:


-C'est contagieux?

Incapable de rester sérieuse plus longtemps, Dorea éclata de rire, relâchant son souffle qu'elle retenait pour gonfler ses joues quelques secondes auparavant. Changer de sujet pour détendre un peu l'athmosphère, elle savait faire, même si ça suivait encore une logique: n'avait-ellle pas dit que Mme Pomfresh lui refusait les visites? En même temps, elle n'avait jamais été réputée pour sa générosité à ce niveau là, l'infirmière. Dorea n'était pas étonée

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Sam 10 Déc - 18:05

Je m'étais inquiété pour rien, encore, et quand Doréa me répondis je relevais les yeux sur elle avec un air étonné. L'entendre dire clairement qu'elle tenait à moi me toucha et je lui répondis sur un ton mal à l'aise :

- Tu ... ? Ah, ok ... Bah, moi aussi ... 

Mon mal aise disparut quand la jeune fille changea de sujet sans en changer vraiment, et encore plus quand elle éclate de rire. C'était étonnant venant d'elle mais ça faisait chaud au coeur et je me mis à rire aussi, contaminée par son hilarité. La conversation reprit sur un ton normal, amusé même, quand je répondis à sa question :

- Si tu veux tout savoir, j'aime pas aller à l'infirmerie pour pas grand chose, alors j'ai laissé trainer un rhume, qui s'est finit en grippe. Mais je crois que c'était surtout à cause de mon empoisonnement à la belladone qu'elle n'a laisser personne me voir. 

Je soupira avec un petit sourire, fière de mes bêtises et fis une dernière remarque sur un ton "comme si de rien n'était" en lui jetant un regard en coin pour voir sa réaction. 

- C'est ça de sortir en pleine nuit dans la forêt et de ne pas voir où on va. Et de ne pas rentrer tout de suite quand il pleut. 
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Dim 11 Déc - 20:51

Soudain Dorea n'était plus dans le parc mais chez elle, avec ses cousins infernaux et turbulents. Il n'y avait pas qu'eux pour se mettre dans des positions totalement débiles et être suffisamment obstinés pour ne pas rentrer quand ça se compliquait encore plus.
Ça, elle ne comprenait pas, Dorea. Parce que, de un, elle n'allait jamais se balader dans la forêt de nuit, et que la pluie... Nan mais franchement... Enfin, ça ne la surprenait pas plus que çà de la part d'Ariane, en même temps. Tout les Gryffondor n'étaient pas tête brûlés comme ça, mais elle si, sans en douter une seule seconde.

-Dans la forêt ? La nuit ? Mais t'es vraiment inconsciente, c'est pas possi... Attend, t'as parlé de belladone ?


L'esprit curieux de Dorea s'éveillait maintenant. La belladone... Déjà, ça servait en potion, mais ça elle s'en fichait un peu parce que au vu de ses capacité en potions elle n'irait pas faire de miracle... Nan, mais si elle voulait empoisonner les joueurs de Gryffondor pour leur prochain match, ça pouvait être intéressant
À sa blague interne, Dorea rit seule et à voix haute, probablement sans qu'Ariane ne comprenne réellement pourquoi. Elle était folle...

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Lun 12 Déc - 10:35

Doréa commença à me dire que j'étais inconsciente avec mes sorties nocturnes et je lui lança un sourire rieur avant qu'elle même n'éclate de rire en parlant de belladone. Soupirant doucement, je m'allongea dans l'herbe en faisant attention à rester bien sur ma cape d'hivers et lui répondis en croisant les jambes et en mettant mes bras sous la tête. 

- Ouais, enfin je te rapporte seulement ce que madame Pomfresh m'a dit. J'ai un gros trou de mémoire sur la nuit où je suis allé à l'infirmerie. 

Fixant le ciel clair, je fis une pose en essayant de me souvenir une fois de plus de cette nuit là. Je repris sur un ton absent, toujours dans mes réflexions.

- Je me souviens avoir fait des rêves bizarres, comme me faire attaquer par un véracrasse géant ... Et discuter avec une barbe-à-papa ... 

Reprenant mes esprits, je me mis sur le coté et appuyais ma tête sur ma main, coude au sol, pour regarder la serdaigle avec un air amusé. 

- Je me suis renseigné, il existe un antipoison pour les empoisonnements à la belladone... A base de belladone ! Et apparemment c'est ça ferait halluciner.  

J'eus un petit rire avant d'attraper un autre gâteau et de le grignoter tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   Mar 20 Déc - 14:36

Dorea hocha la tête aux explications d'Ariane sans vraiment en comprendre grand chose, et c'est là qu'elle se dit que quelque chose clochait. Baillant profondément, elle fronça les sourcils, à la recherche de ce que venait de dire sa camarade. C'était il y a moins de trente secondes mais déjà c'était impossible pour elle de se remémorer le contenu ou même l'esprit. Un second bâillement lui fit prendre conscience d'une fatigue profonde, et elle offrit un sourire désolé à la Gryffondor :

-Je crois qu'il serait pas mal d'aller me coucher dans un dortoir..


Si elle était fatiguée, et sachant qu'elle n'avait pas cauchemarder, Dorea comptait bien se rendormir en profitant de sa chance. Un peu déçue de laisser la Gryffondor alors qu'elles n'avaient pas eu le temps de trop discuter, elle se leva et la salua de la main avant de faire quelques pas, puis de faire demi-tour et de lui coller un bisous sur la joue :

-Bonne journée !


Cette fois elle ne se retourna pas en s'engouffrant dans les couloirs dans lesquels s'engouffraient aussi bien trop de courants d'air, mais se dépêcha plutôt d'arriver jusqu'à La Tour Serdaigle.
fin dunrp pour ma. part, j'avais plus d'inspi

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La cour de Métamorphose   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cour de Métamorphose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: Entre les murs-