BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La grande pelouse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La grande pelouse   Jeu 26 Jan - 13:16

Tout le long du retour j'étais restée silencieuse sans lâcher la main de Judith et je fus soulagée quand nous revenions enfin dans l'enceinte du château. Au moins ici personne ne pourrait venir me la prendre. Mais Quand Alice se mit à chuchoter qu'elle avait une idée pour cacher ma petite soeur qui risquait de ne pas me plaire, je sentis un pic de peur remonter et accélérer les battements de mon coeur. 

Toujours silencieuse j'ouvris la bouche pour m'apprêter à protester en fronçant les sourcils, mais rien ne sorti de mes lèvres comme si j'étais muette. J'avais un air mi apeuré mi mécontente et pensai que si ma camarade était sûr que ça ne me plairait pas, pourquoi me l'imposer ? Judith, elle, nous regarda à tour de rôle, plantée entre nous deux sans nous lâcher ni l'une ni l'autre. Elle me connaissait trop bien, savait que je tardais à répondre parce que j'hésitais, et me ramena à la réalité en pressant sa prise sur ma main. Je baissa les yeux sur la petite poupée alors qu'elle me disait de faire confiance du regard, un peu comme moi tout à l'heure, et elle eut raison de moi. 

- Ok ! Soupirais-je, pas totalement convaincu. Tu pense à quoi ? 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande pelouse   Sam 28 Jan - 13:18

Ariane mit un long moment avant de me répondre, mais accepta finalement avec une réserve qui se voyait comme le nez au milieu de la figure. Elle me demanda quels étaient mes plans. Je me pinçai les lèvres. Je savais que de l'extérieur l'idée ne semblait pas bonne, mais c'est le seul plan parmi les deux dizaines que j'avais élaborés pendant le trajet, qui me paraissait réellement digne de confiance. Je cherchais mes mots pour ne pas lui balancer l'information brute qui l'aurait immédiatement effrayée:

- Bon, j'ai réfléchis sur le trajet, la tour de Gryffondor c'est même pas la peine d'y penser, donc le dortoir on oublie, une salle abandonnée ce serait trop risqué si Rusard passe par là... J'ai pensé aux cuisines aussi, Dobby aurait été ravi de me donner un coup de main, mais il parle trop et il est ami avec Betty... Il n'y a qu'une personne en qui j'ai une totale confiance dans ce château... je sais qu'il s'en occupera, pourra la cacher, que tu pourras aller la voir... je sais que c'est risqué, mais c'est clairement le plan le plus fiable que nous ayons... on va pas la cacher dans la forêt quand-même! Ariane... On va aller frapper au bureau de William Turner... 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: La grande pelouse   Sam 28 Jan - 15:09

- On va quoi ?!

Je n'avais pas pu garder mon calme ni le silence mais la seconde d'après je mettais mon point sur la bouche pour m'empêcher de hurler plus, en fronçant les sourcils. J'avais bien tout entendu et compris qu'Alice avait prit le temps de choisir ses mots quand elle avait hésité à me répondre à son tour. Je devais bien reconnaitre qu'elle avait réfléchit à tout et qu'elle avait raison mais la dernière chose que je voulais c'était bien d'impliquer quelqu'un d'autre et encore moins un professeur. J'avais eu raison de rester sceptique et elle de penser que ça ne me plairait pas, parce qu'effectivement je détestais son idée. Ce fut une fois de plus Judith qui me fit garder les idées clairs et rester raisonnable en posant une bonne question :

- C'est qui William Turner ? Il est gentil ? 
- C'est ... Oui, c'est un de nos profs ... Un des plus cool.
- Alors viens.

Judith commença à reprendre le chemin vers le château en me tirant la main pour que j'avance mais je ne bougeais pas, bloquée par la peur de la perdre si notre professeur décidait de nous dénoncer. Alice était si sûr qu'il allait nous aider, et puisque j'avais dis à ma petite soeur de me fier à elle, cette dernière la suivait aveuglément et je me retrouvais à deux contre un. La petite fille se tourna encore vers moi quand elle senti que je n'avançais pas et reprit sur un ton impatient.

- Ariane, soit logique ! 
- Quoi ? 
- Tu me dis toujours ça quand j'ai peur. "Soit logique". La logique te dit quoi ce soir ? 
- ... De faire confiance à monsieur Turner. Finis-je par soupirer. Puisque j'ai confiance en Alice et qu'elle, lui fait confiance. 
- Tu vois, tes conseils ne marchent pas que sur moi. 

Je lui tira une grimace pour lui dire "plus facile à dire qu'à faire" mais il fallait bien reconnaitre qu'elle avait une fois de plus raison. Après tout j'avais toujours réussit à la rassurer et si je suivais mes propres conseils je devrais arriver à faire pareil avec moi même. Jetant ensuite un regard résigné à ma camarde, mais en manquant toujours de conviction, je lui fis un signe de la tête pour lui dire que nous pouvions y aller. Et pour me rassurer un peu plus je glissai tout de même ma main libre dans ma poche pour attraper ma baguette, prête à m'en servir au moindre doute que tout tourne mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande pelouse   Sam 28 Jan - 18:06

Ariane réagit au quart de tour, ce qui ne m'étonna pas. Je n'eus même pas le temps de lui dire de se taire après son exclamation qu'elle avait collé son poing devant la bouche pour réprimer ses éclats de voix. J'attendis un peu que son énervement s'estompe. C'est alors que sa petite soeur prit doucement la parole, la ramenant étonnamment à la raison. Elle me signifia d'un signe de tête accepter les conditions, sans grandes convictions, et nous nous mîmes en route. Je gardai le silence quelques instants, réfléchissant à la meilleure manière d'aborder William avec ce sujet épineux. C'était une demande dangereuse une fois de plus. Je repris la parole sans me tourner vers ma camarade, et sans cesser de marcher vers le chateau:

- Je suis désolée, tout ça a été précipité, je n'ai vraiment pas d'autre solution, du moins qui ne soit pas vouée à l'échec. Dans les couloirs on reste silencieuses d'accord? Il est super tard, et Judith baisse ta tête et mets ta capuche... si on crois quelqu'un tu relève pas la tête, Rusard reconnait tous les élèves... vous êtes deux élèves que je ramène dans les dortoirs... 

Je m'arrêtai devant la grande porte du hall, entrouvris et entrai en silence...

[Suite dans le bureau de William Turner]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande pelouse   Lun 26 Juin - 11:11

[Samedi 24 juin, 15h30.]

Le soleil était au rendez-vous. Ce genre de journée était parfait pour s'installer dehors, sur la pelouse et dessiner un peu. Nombreux étaient les élèves qui profitaient de cette belle journée de samedi. Il n'y avait pas cours, peu de devoirs et de leçons à apprendre. La fin approchait. Bientôt l'année scolaire allait se terminer, bientôt Winonna allait retourner loger sur le chemin de Traverse. Elle ne voulait pas retourner en Irlande, elle allait être isolée. Elle préférait rester à proximité du château et de ses amis.

La planning de cet été n'était pas encore établit. Est-ce le monde des sorciers allait accueillir un grand événement ? L'année dernière, il y avait eu la coupe du monde de Quidditch, un moment inoubliable pour la jeune fille. Cette année, on ne pouvait pas deviner si quelque chose d'énorme allait être organisé. Winonna l'espérait, elle voulait bouger et voir des gens.

La poufsouffle espérait surtout voir son amie Garance au Chaudron Baveur. L'été, elles se retrouvaient les deux là-bas et passaient de bons moments ensembles. Miss Désier avait pas de mal problèmes personnels ces derniers temps. La préfète ne l'avait pas revu depuis le bal.


La blonde continua à dessiner dans son carnet vert préféré. Le temps était vraiment parfait pour esquisser quelque chose. 

rp libre 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande pelouse   Lun 26 Juin - 14:23

J'avais mis une jupe, une fois n'était pas coutume. Une jupe trapèze en lin beige avec un débardeur basique, un peu moulant mais pas trop pour ne pas avoir trop chaud. Le bleu roi était une couleur que j'aimais, pas uniquement par un quelconque sentiment d’appartenance à ma Maison, au contraire je l'appréciais depuis que j'étais enfant. J'aperçus la Préfète de Pouffsouffle à quelques mètres sur un coin assez confortable de la grande pelouse où je m'installais souvent.

"Salut ! Tu dessines quoi ?"


Je commençais à travailler sur ma tenue pour le bal qui deviendrait bientôt traditionnel. Il y avait plusieurs rumeurs sur le thème, notamment le temps - dans tous les sens du terme - ou les éléments, qui étaient les plus probables. Je me demandais combien de temps je passerais à Bristol cette année avant d'aller en Bretagne, ne sachant pas si l'association qui gérait les colonies sorcières pour enfants referait quelque chose cette année avec les élèves de Poudlard. Je pensais travailler un peu cet été si je trouvais le temps, pour avoir des économies autres que mon argent de poche. Je pensais déjà à ma future orientation, avec un an d'avance : étudier pour devenir Oubliator, comme je l'envisageais fortement, ou devenir joueuse de Quidditch professionnelle, mon rêve d'enfant. Encore fallait-il que j'y arrives. Je sortis de mes pensées pour écouter la réponse de Winonna.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande pelouse   Mar 27 Juin - 12:11

La jeune fille n'avait pas vu que quelqu'un s'était rapproché d'elle. Elle leva le nez de son carnet lorsqu'on lui demanda ce qu'elle faisait. Winonna se tourna et vit Marlène Lenoir, sa camarade de serdaigle. Elle sourit et lui montra les pages du livret.


“ Je dessine le château. Cela fait maintenant six années que je suis là et je ne l'avais encore jamais dessiné ! “

La préfète des poufsouffles ferma le carnet et le rangea, avec ses crayons de couleurs, dans son sac en tissus qu'elle traînait un peu partout. Puis, elle tapota la pelouse à côté d'elle pour inviter la bleue et bronze à s’asseoir. Les deux blondes n'étaient pas si proches que ça. Elles étaient juste camarades de classe. 


“ Alors, quoi de neuf ? Cela fait un moment qu'on ne s'est pas retrouvées toutes les deux. “  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La grande pelouse   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande pelouse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: Le parc-