BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 L'embarcadère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: L'embarcadère   Mer 7 Sep - 23:50



L'embarcadère




L'embarcadère est sur le bord du lac, couvert d'une cabane en bois qui semble délabrée mais qui coupe plutôt bien le vent. Le ponton couvert en U est un endroit très apprécié des couples qui veulent s'isoler un peu ou des poètes qui souhaitent s'éloigner des autres élèves...

Quand vous êtes à l'intérieur, on n'entend presque pas à l'extérieur, à part le vent qui parfois siffle entre les lattes de bois des murs un peu ajourés, et le doux clapotis régulier des vaguelettes contre les petits poteaux en bois qui maintiennent l'édifice.





Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Dim 25 Sep - 14:40

Un peu perdue, je suis allée marcher dehors, et sans m'en rendre compte j'étais arrivée là, à l'embarcadère. J'entrai dans l'espèce de cabane délabrée. Il ne faisait pas très beau, le vent soufflait et je l'entendais chanter à travers les planches de la masure. C'était à se demander comment elle tenait encore debout. Je m'assis au bout du ponton, remettant bien ma cape sur les épaule car j'avais froid, et je regardai les vagues remous de l'eau sombre du lac. 

La rentrée s'était parfaitement bien déroulée, mais après un mois complet en présence de mon amoureux, mon prince interdit, je me retrouvais seule, et j'avais comme froid dans mon dortoir. Mon moral avait baissé et mes cheveux avaient un peu ternis à cause de mon humeur. Je n'avais pas beaucoup échangé avec mes amis, et encore moins avec Warren, que je n'avais pas revu depuis le train.

Je me demandais comment il s'en sortait dans son rôle de préfet. C'était sa dernière année. Cette pensée me rendit triste. Je devrais passer toute une année sans lui l'année prochaine. Pourquoi cela m'affectait-il à ce point? Là, tout de suite, je n'avais qu'une envie, passer un peu de temps avec lui... je ne savais pas qu'il arrivait derrière moi.

[RP avec Warren]
Revenir en haut Aller en bas
avatarWarren Peace
Prefet Serpentard Prefet Serpentard

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Dim 25 Sep - 21:28

Je la voit qui s'avance vers l'embarcadère, fixée sur son objectif et elle ne me voit pas. Je délaisse alors la sauterelle que je viens de capturer et sur laquelle je pensais m'entraîner pour rejoindre la préfète.
Je la voit assise, les pieds juste au dessus du niveau de l'eau et je me joins à elle en m'asseyant à mon tour à côté d'elle.


- Alors tes vacances étaient aussi neutre que ça ? Tu étais en bonne compagnie pourtant...

J'essaie de ne pas mettre trop de ressentiment dans ma voix, mais j en peux pas m'en empêcher.
Elle préfère un autre à moi. Un homme plus vieux, qui a plus d'expérience... Je ne peux pas rivaliser.
Si ça se trouve elle à déjà... ? Non il ne faut pas que j'y pense.
Je me renfrogne un peu plus en l'imaginant dans ses bras, ses mains qui se posent sur sa taille, ses lèvres qui se soudent aux siennes...

- Tu l'aimes ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Dim 25 Sep - 23:03

- Alors tes vacances étaient aussi neutre que ça ? Tu étais en bonne compagnie pourtant...

Je sursautai, ne m'attendant pas à le voir arriver à ce moment précis. Contente de le voir, je ne me rends pas compte que mes cheveux retrouvent soudainement leur éclat. Plus ça allait, moins je contrôlais mes émotions. Je n'allais pas pouvoir cacher ma particularité bien longtemps à ce train là. Je lui souris, à la fois contente de le voir, et de tristesse car ma réponse est d'une monotonie extrème:

- Si... si d'excellente vacances, un mois d'Août parfait... 

Mais intérieurement, même si j'ai passé d'excellent moment, j'étais en pleins doutes. Et lorsqu'il me posa cette question, mon ventre se tordit:

- Tu l'aimes ?

Pourquoi me demanda-t-il ça? Et à ce moment précis qui plus est? Je me tournai vers lui, le regarda dans les yeux, mon regard dérivant sur ses lèvres. Non! Je n'ai pas le droit de penser cela j'ai fais un choix, j'ai pas le droit de jouer avec les sentiments des autres! Je baisse les yeux pour ne pas...

- Je... Je pense... Je suis bien avec lui mais... Il manque quelque chose...

* Toi! *

Je n'aurais jamais dû lui dire cela, lui montrer que je doutais. Et si il s'imaginait des trucs, j'allais le faire souffrir. Puis, sans même réfléchir, un soupçon de jalousie de ma part pointa son nez, et je ne pus retenir mes paroles:

- Peace? ... Cette fille dans le train... qui t'a offert ce joli panier... Tu l'aimes bien?
Revenir en haut Aller en bas
avatarWarren Peace
Prefet Serpentard Prefet Serpentard

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Lun 26 Sep - 9:22

Sa réponse me rembrunit un peu plus encore quand elle me dit qu'elle a passé de bonnes vacances. Mais la suite me laisse penser qu'elle doute. Oui, elle doute, car on ne pense pas qu'on aime quelqu'un on le sait. Ca prend aux tripes, ça fait se tordre de douleur quand on voit la personne discuter avec un autre ou même pire : l'embrasser. On est impuissant et pourtant on aimerait tant pouvoir agir.

Donc, elle n'est pas sûre d'elle... Un bon point pour moi, et la suite m'amuse un peu plus quand elle se met à me parler de Parish et de son panier qui est toujours intact sous mon lit. Serait-ce de la jalousie ?
Skellington, tu me donnes de l'eau à mon moulin !


- Tu veux parler de Parish ? Ouais, elle est mignone tu trouves pas ? En plus elle sait s'y prendre pour se faire pardonner : son panier est super.
Je pense que je vais l'inviter à boire une bierraubeure un de ces jours pour la remercier et faire plus ample connaissance...
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Lun 26 Sep - 10:19

Ses paroles me firent l'effet d'une bombe dans la poitrine et mon hésitation n'était absolument pas discrète. Je ne pus retenir une rapide pensée qui franchit alors mes lèvres sans mon consentement:

- Faire plus ample connaissance...

Je l'avais à peine chuchoté, les yeux dans le vague, mais c'était tout à fait audible. Oh non, mais je ne pouvais pas me taire moi? J'avais une boule dans la gorge, mais je ne pouvais rien dire et encore moins lui en vouloir. Une idée me vint de l'embrasser, là maintenant, j'eus d'ailleurs un mouvement vers lui mais je me retins et avant de faire une erreur regrettable, je m'écartai légèrement et lui souris:

- Oui... tu as raison, elle a l'air gentille... elle semble t'apprécier aussi. 

Ces derniers mots me brûlèrent la gorge comme jamais. Ce genre de choses risquaient de le faire aller vers elle, et je ne le voulais pas. Je le voulais pour moi. Mon dieu, mais que m'arrivait-il? Il fallait que je pense à autre chose, plus de William, plus de sentiments, autre chose, n'importe quoi. Le Quidditch!

- Tu... Tu t'inscris dans l'équipe de Serpentard en Quidditch cette année?

Pitoyable! Si il n'a pas compris mon malaise alors c'est le roi des candides! Je me tords les mains d'une force que s'en est presque effrayant, je rougis, je me suis limite recroquevillée et j'évite son regard. Bravo la discrétion, sans compter mes cheveux qui sont en train de virer au mauve. Par pitié pas ça! 
Revenir en haut Aller en bas
avatarWarren Peace
Prefet Serpentard Prefet Serpentard

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Lun 26 Sep - 10:49

Je la regarde changer de couleur littéralement. J'ai deviné depuis longtemps qu'elle est métamorphomage, mais je lui laisse le soin de me l'annoncer quand elle sera prête. Après tout, je vois bien qu'elle fait des efforts incommensurables pour prendre sur elle et je la regarde se tordre les mains en me parlant de Quidditch.


- Tu veux vraiment me parler Quidditch ?! Non mais sérieusement Skellington !

Je fond sur elle, passe une main dans ses cheveux, l'attire contre moi et pose alors mes lèvres contre les siennes forçant de ma langue le passage de sa bouche.
Je veux la posséder, je veux qu'elle soit à moi, qu'elle m'appartienne, et si ça doit mettre le bordel dans son couple avec son beau professeur, c'est tant mieux.
Je la presse contre moi, je me fou de ce qui m'entoure et de si elle me frappe ou non, ce baiser je le lui vole et elle ne me le reprendra pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Lun 26 Sep - 11:06

- Tu veux vraiment me parler Quidditch ?! Non mais sérieusement Skellington !

Ben oui, comme je l'avais pensé, il avait compris mon malaise. Avec ça j'allais encore lui faire des noeuds dans la tête, c'était certain. Mais c'est alors qu'il glissa sa main dans mes cheveux, et m'attira à lui, m'embrassant d'un baiser d'une fougue telle qu'il n'en avait jamais fait preuve. Je pouvais ressentir la répression de ces derniers mois, tout ce temps où il s'est retenu par politesse et par respect. J'ai entrouvert une porte avec mes hésitations, ce n'était pas étonnant qu'il l'ouvre à la volée. 

J'aurais dû le repousser, j'aurais dû crier, le gifler et m'en aller. Au lieu de ça, je le laissa faire, quelques secondes je ne fis rien, et envahie d'une chaleur qui m'avait tant manquée, je finis même par répondre favorablement à ce baiser que, semblerait-il, j'avais tout autant attendu que lui. Cela dura, il dura plusieurs minutes, c'était intense et puissant. Puis, je baissa la tête, détachant mes lèvres des siennes. 

Je n'avais pas le droit de faire ça, ni à Warren, ni à William, je n'avais pas le droit. Reprenant mon souffle peu à peu, toujours contre lui, je levai les yeux sans lever la tête:

- Je ne suis pas comme ça, je n'ai pas le droit, je suis en couple et tant que je serai en couple je n'ai pas le droit de t'embrasser...

Je laissai un blanc, pendant lequel Warren ne fit que me regarder et, me mordant la lèvre je ne pus m'empêcher de le dire à demi mot:

- Même si j'en ai envie...

Voilà je l'avais dit, il avait l'information que je retenais au plus profond de moi, celle que je refusai de m'avouer pour ne pas mettre le bazar dans ma tête...


Dernière édition par Alice Skellington le Lun 26 Sep - 12:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarWarren Peace
Prefet Serpentard Prefet Serpentard

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Lun 26 Sep - 11:56

Ma préfète répond favorablement à mon baiser avant de me dire qu'elle ne peut pas parce qu'elle est en couple.
Je me lève et lui tends la main pour l'inviter à me joindre un sourire en coin quand elle m'avoue qu'elle en a envie :

- Alors viens avec moi. Viens on va régler cette situation maintenant et tu pourras être à moi pour de bon. Tu pourras te laisser porter par tes sentiments et laisser tes émotions s'exprimer clairement : du rose au violet ou toute autre couleur que tu voudras.

Je lui fais un clin d'oeil.

- Viens Skellington, viens avec moi...

Mes yeux ne la quittent pas une seconde et je n'ai qu'une envie : qu'elle accepte de me suivre pour aller voir Turner et lui dire qu'elle et lui c'est fini. Qu'elle en aime un autre : moi et que de toute façon leur histoire pouvait pas tenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Lun 26 Sep - 12:12

Warren se leva soudain, me tendant la main et me proposa alors qu'on aille le voir, qu'on lui annonce tout ça, comme ça, de but en blanc. Je ne bouge pas, je ne peux pas, je panique, cette situation n'était absolument pas prévue, mais alors pas du tout. Je me lève doucement, hésitante et gardant mes distances je m'adresse à lui:

- Je peux pas, enfin pas comme ça, c'est une longue conversation qui s'annonce et je t'avouerai que je suis un peu perdue avec tout ça... Je ne veux faire de mal à personne, mais je sais que ça arrivera, et c'est très dur, je dois vraiment réfléchir avant d'agir...

Je m'approche avec douceur, glisse ma main dans la sienne. Elle est chaude et douce, elle est forte aussi. Je la sers et inspire. J'approche un peu plus encore, et me laisse aller contre son torse, ma tête contre sa clavicule, sentant sa chaleur corporelle particulièrement contrastante avec la température ambiante. Instinctivement, je glisse ma main sur sa taille, par dessus son T-shirt, mais sous sa veste de cuir que j'aime tant, j'ai froid. Blottie contre lui, je me sens bien même si mon cerveau tourbillonne terriblement. Je reste là quelques instants. Je relève un peu la tête pour lui parler:

- Je peux pas comme ça, mais je te promets de faire quelque chose... Je...

J'avais envie de lui dire que je l'aimais mais ça je ne me l'autoriserais pas, pas tant que je serai officiellement en couple, même si finalement ça n'a rien d'officiel. Je ne pouvais pas faire ça. Je ne pensais pas que l'on pouvait aimer deux personnes, mais finalement, ils étaient tellement différents. Qu'est-ce que j'allais faire? Mon ventre se tordit, je me sentais vraiment mal à l'idée de faire du mal à quelqu'un. Je restai là, tout contre lui. J'avais reposé ma tête sur sa clavicule, je pouvais sentir son odeur, une odeur que je n'avais pas pris le temps de savourer avant cela. Sans m'en rendre compte, ma main gauche avait cramponné son T-shirt, et de ma main droite, j'avais glissé mes doigts entre les siens. Je n'avais pas envie de partir, et pourtant j'allais devoir aller parler à William, je ne pouvais pas lui faire ça...
Revenir en haut Aller en bas
avatarWarren Peace
Prefet Serpentard Prefet Serpentard

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Sam 1 Oct - 15:48

Skellington parle trop, et surtout trop de l'autre. Aussi, je soude mes lèvres aux siennes agrippe sa tête à travers ses cheveux pour la plaquer à moi et qu'elle ne se refuse pas à mon étreinte.
Je la fais reculer doucement contre un des murs délabrés de cette masure tout en me disant qu'il serait bien qu'ils fassent quelque chose pour éviter que tout s'écroule car avec cette fille je serai prêt à bien des choses.
Alors qu'elle bute et se retrouve coincée entre les planches et moi, je lui agrippe les mains au dessus de sa tête, et descend mes baisers de plus en plus tendre dans son cou.
Je cherche à la rendre toute chose et occuper toute la place que je mérite dans son esprit alors qu'elle va aller le voir, lui...

- Tu vas. Aller. Lui parler...

Mes mots sont entrecoupés de petits baisés tandis que de ma main libre j'effleure les contours de son visage.

- Je ne pourrai pas attendre plus longtemps... Tu es à moi, il faut qu'il le sache. A moi et uniquement à moi.

Je ne lui dirait pas que j'ai gagné la guerre silencieuse qu'il y a entre le directeur de ma maison et moi, mais elle existe, et je viens de la remporter pour de bon : elle est lui c'est fini !
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Sam 1 Oct - 16:15

Warren me surprit alors, me plaquant contre un mur qui devait tenir par magie et m'embrassant avec tendresse, et chuchotant à l'oreille. Je frissonnai de tout mon corps. Même si je savais que vis-à-vis de William c'était malhonnête, je me sentais bien, parce que ce n'était pas interdit. Avec Warren, j'avais le droit, je n'aurais pas à me cacher. Enfin, aux yeux des autres... William en souffrirait, et moins il en saurait, mieux ce serait. J'ignorais comment j'allais faire.

Je me laissai emporter, penchant ma tête sur le côté, lui laissant libre accès, le laissant me posséder. Une larme coula sans que je comprenne. Elle y mêlait la joie et la tristesse... et surtout la culpabilité finalement. Les mots fatidiques faillirent franchir mes lèvres, mais je les retins. Je me redressai, signifiant au jeune Serpentard mon intention de prendre congé. Je m'écartai par le côté, lui ne me retenant pas.

- Je dois y aller...

Je n'en avais pas envie, mais je me devais d'être honnête. Restant là quelques secondes, j'hésitai à l'embrasser une dernière fois et cette envie profonde se lisait dans mes yeux. Mais je tournai les talons, serrant le poing, et je le laissai là, ignorant quand nous aurions la possibilité de nous revoir et surtout, comment cela se passerait-il?

[Fin de RP]
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Mer 5 Oct - 22:06

[RP avec avec Warren, encore]

C'était le dimanche matin, j'avais fait tout le tour du lac et j'allais finir par être en retard quand je l'aperçus. Il était là, à l'embarcadère, là où tout avait... recommencé finalement. Je m'approchai lentement, à la fois excitée et hésitante. Tellement de choses s'étaient déroulées cette première semaine. Il était dos à l'entrée de l'embarcadère et portait toujours sa veste en cuir râpée que j'aimais tant. J'avais envie de m'y cacher, mais je restai à bonne distance.

J'arrivai donc silencieusement. Dans l'encadrement de la porte, je jaugeais un peu l'ambiance, il semblait rêveur et un peu perdu. J'avais vu mon prince interdit la veille, et je m'étais faite moucher net, j'en avais pleuré une bonne partie de la journée, dans le fond de mon bain, dans la salle de bain des préfets. J'étais entre deux eaux, et Warren n'était certainement pas sans le savoir. Je m'adressa à lui afin de lui signifier ma présence, en marchant vers lui:

- C'est agréable le lac un dimanche matin... il n'y a personne, on a l'impression d'être seul au monde... Tu vas bien?
Revenir en haut Aller en bas
avatarWarren Peace
Prefet Serpentard Prefet Serpentard

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Jeu 6 Oct - 9:56

Je l'entends qui arrive et qui me parle et je ne bouge pas si ce n'est d'un quart de tête sur le côté droit pour hocher en signe d'accord.
Oui il fait beau, oui on a l'impression d'être seuls au monde, mais je n'ai pas oublié qu'elle voulait qu'on parle elle et moi et je sens l'ombre menaçante du prof d'objets magiques rôder au dessus de nous.

J'attends qu'elle soit à côté de moi, regardant dans la direction qu'est la mienne et je lui prends doucement la main dans la mienne. Un goût amer me remplit la bouche et l'air grave j'enchaine. On dirait que l'un de nous va mourir. C'est vraiment ce que je ressens en ce moment et j'élude un peu avant le moment fatidique de la conversation tant redoutée

- Viens on va s'assoir là.

Je désigne un endroit un peu caché des regards et me pose à même le sol attendant que ma préfète en fasse autant avant de poursuivre :

- Désolé pour les points l'autre jour... Mais on est préfets on aura vite fait de les récupérer...

une pause avant d'enchaîner sur le sujet sensible :

- Tu voulais qu'on parle...
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Jeu 6 Oct - 11:46

Warren me prit doucement la main, mais gardait ses distances, ce que je pouvais comprendre. Généralement, quand un fille dit qu'il faut qu'on parle, ça pue. Il m'invita à m'asseoir dans un recoin un peu plus caché, ce qui m'arrangeait en somme. Je m'exécutai et l'écoutai s'excuser concernant les points, puis se résoudre à me demander de quoi je voulais parler.

Assise en tailleur face à lui, je ne savais pas trop par où commencer. Les choses ne s'étaient pas du tout déroulées comme prévu. Dans ma vision de l'année scolaire et de mes histoires d'amour, Warren n'y était même pas, mais tout s'était enchainé très vite, et ne m'avait au fond, même pas surpris:

- En cours... ce n'était vraiment pas malin, je m'en fiche des points mais... tu m'as mise dans une situation très compliquée. L'autre jour, quand on s'est vu ici... Je suis allée le voir pour lui parler. Mais, je n'ai pas pu...

Le voyant se renfrogner, je poursuivis tout de suite:

- Pas que j'ai pas osé, disons que je n'en ai pas eu l'occasion... en fait, il n'était pas seul...

Voyant l'air presque mauvais dans le regard de Warren, je me rattrapai:

- Il était avec un membre du ministère venu l'interroger... En fait, j'ai envoyé un courrier à ma mère pour lui parler de la situation concernant William et moi et... il a été intercepté. Il semblerait qu'ils surveillent les courrier entrant et sortant du château... Du coup, on a dû faire un serment inviolable, comme quoi il ne pourrait plus rien y avoir entre nous tant que je suis son étudiante... On a de la chance de ne pas être allé trop loin...

Warren parut songeur à ma dernière remarque. Il devait certainement se demander jusqu'où j'étais allée avec William et semblait bruler d'impatience de me le demander, mais je décidai de continuer sur ma lancé:

- Comme les choses ne se sont pas du tout passées comme prévu, j'avais eu dans l'idée d'attendre avant de lui dire, mais... Miss Cannon lui a parlé, et mon nom a bien sûr été cité... J'ai discuté avec lui... enfin on s'est disputé assez violemment à la boutique... 

J'en vins alors à ce que je tenais tant à lui dire:

- Warren... J'ai toujours des sentiments pour lui, je ne te le cache pas, et je n'ai pas envie de le faire souffrir mais... c'est avec toi que j'ai envie d'être...
Revenir en haut Aller en bas
avatarWarren Peace
Prefet Serpentard Prefet Serpentard

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Lun 10 Oct - 21:10

- Comment peux tu avoir toujours des sentiments pour lui et vouloir être avec moi ? Vous êtes si compliquées les filles, c'est de la folie...
Toi et moi ça a toujours été jusqu'à ce que tu le choisisse lui. Je me suis effacé pour lui laisser la place, alors je ne veux pas de son ombre au dessus de nous. Je ne le supporterai pas Skellington.
Promets moi qu'il ne planera pas comme une ombre néfaste à notre bonheur. Promets le moi, quitte à faire un serment inviolable.

Je sais bien que je demande la lune, mais c'est pour moi une manière de lui signifier l'importance de ce que nous décidons ici ensemble et maintenant. Puis je la regarde et une question me vient :

- Tu lui a donné quoi comme motif de rupture ?

Pour un peu, il ne sait rien de notre relation ni du fait que je sais pour eux...
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Mar 11 Oct - 0:45

Les paroles de Warren semblaient troublées par ses sentiments. Je ne savais pas trop quoi en penser, ni comment lui dire certaines choses. Et je ne voulais surtout pas lui dire les "mots fatidiques", je ne voulais pas lui dire "je t'aime", certainement parce qu'au fond de moi j'avais peur. Je pris bien en compte ses paroles et je le laissai finir avant de lui répondre le plus franchement du monde, en faisant attention à mes paroles:

- Ce n'est pas être compliqué... si j'ai des sentiments pour lui c'est surtout... je ne peux pas non plus l'oublier... mais... en fait, il manque quelque chose, il a toujours manqué quelque chose... 

Je n'arrivai pas à lui expliquer clairement, c'était très compliqué, mais j'ajoutai, sans même réfléchir et les paroles franchir mes lèvres sans même que je ne m'en rende compte:

- Avoir encore des sentiments... ça ne signifie pas aimer...

Mal à l'aise, je décidai de répondre à sa dernière question tout en évitant toujours de lui dire...

- Je n'ai pas eu à lui donner de motif, il m'a demandé et j'ai confirmé... Il avait parfaitement compris que je t'aimais...

Mon souffle se coupa net. Flûte je l'avais dit, même si la formulation n'était pas celle que je redoutais, c'était dit. Je voulais fuir, là tout de suite. Mais bizarrement, je n'en fis rien. Au vu de son regard, il avait parfaitement saisi le sens. Maintenant le tout était de savoir si il allait aimer la révélation ou mal réagir. Parfois, il pouvait être tellement imprévisible. J'avais envie qu'il me prenne dans ses bras, m'embrasse et ne plus le lâcher. Je me mordis la lèvre, me retenant, et à la fois j'avais un peu peur de sa réaction. 
Revenir en haut Aller en bas
avatarWarren Peace
Prefet Serpentard Prefet Serpentard

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Lun 17 Oct - 13:00

Je laisse la gryffondor parler sans l'interrompre et elle avoue enfin ce que je ne pensais pas qu'elle dirait : elle m'aime.
Je suis perdu, je vois trouble et soudain j'ai besoin de me lever comme si le sol était en fusion. J'ai besoin d'action, besoin d'aller voir son ex pour lui rire au nez et lui dire qu'il a perdu la guerre. Que je suis le seul et unique champion qui a su gagner le coeur de la princesse.
Je marche, je fais les cents pas et je m'arrête prenant conscience que Skellington doit sûrement se demander ce qui m'arrive.

- J'ai gagné... j'ai gagné...

Aussitôt je me jette sur elle pour la prendre dans mes bras et l'embrasser.

- Tu es à moi...

Je glisse dans ses cheveux, au creux de son cou dans un souffle léger :

- Je t'aime aussi, et depuis toujours. Maintenant on est enfin réunis.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Lun 17 Oct - 14:08

Warren sembla mettre du temps avant de réagir, il semblait retourner mes paroles dans sa tête puis se leva et fit les cent pas. Je me levai à mon tour intriguée par son manège. Je penchai la tête quand il se tourna vers moi en me lançant un:

- J'ai gagné, j'ai gagné...

- Peace... il n'y avait rien à gagner, ce n'était pas une compèt'!

C'est alors qu'il m'embrassa, me surprenant. Je ne savais pas trop comment réagir. J'étais à la fois contente de son engouement et désarçonnée par ses paroles. Je n'aimais pas l'entendre parler ainsi. J'avais juste l'impression:

- Tu es à moi...

- Je ne suis pas un lot à gagner!

Glissant jusqu'à mon cou, il me chuchote:

- Je t'aime aussi, et depuis toujours. Maintenant on est enfin réunis.

Je me recule soudainement. Mal à l'aise d'entendre de tels propos. Qu'il m'aime et soit heureux d'être avec moi me touche, j'ai envie de pleurer de bonheur mais... Cette façon qu'il a de me voir, tel un prix de tombola... 

- Warren je... est- ce que tu m'aimes vraiment pour ce que je suis ou... ou est-ce que c'est l'inaccessible qui t'attirait? J'ai pas envie d'être juste une trophée... J'ai mis du temps mais...

Je m'approche doucement de lui en posant les mains sur son torse. Je le pousse vers un mur et remonte mes mains de chaque côtés de son visage. Je le regarde droit dans les yeux, les larmes s'apprêtent à couler même si je les retiens du mieux que je le peux:

- Je crois que... en fait non, je ne crois pas, je me suis rendue compte que je... je suis amoureuse de toi depuis ce jour-là, en Botanique, quand je galérais avec mes branchiflores... quand tu t'es fichu de moi pour finalement m'aider... j'ai eu peur, et j'ai pris une autre porte mais... Warren je t'aime... Ne me fais pas de mal s'il te plait...

Une larme avait coulé sur ma joue droite. Je déglutis et me colla à lui. Maintenant son visage, je l'embrassai fougueusement, enfin libre de le faire sans crainte et surtout sans culpabilité. Je l'embrassai longuement, laissant mon corps parler. Je me hissai doucement sur la pointe des pieds pour être un peu plus à sa taille avant de décoller mes lèvres des siennes juste un peu, et je me dirigeai, le coeur palpitant, dans une suite de doux baisers sur sa joue et dans son cou, puis proche de son oreille, respirant difficilement, je lui chuchotai alors:

- Peace... J'aimerais... J'aimerais que tu sois le premier...

A ces mots, je me détachai de lui assez soudainement. Je me doutais qu'il se demandait si avec William... Je me mordis la lèvre. Tout cela allait vite, je n'avais pas l'habitude et j'avais un peu peur aussi. Je laissai ma main tomber dans la sienne. Il semblait sous le choc, tout autant que moi finalement... Mon coeur battait la chamade.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWarren Peace
Prefet Serpentard Prefet Serpentard

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Mar 18 Oct - 14:01

- Skellington... Je...

Cette fille est complètement dingue ! D'abord elle me dit qu'elle trouve que je la voit comme un trophée de guerre, ensuite elle m'allume en me plaquant contre le mur pour me dire qu'elle a peur, qu'il ne faut pas que je joue avec elle, pour enfin me dire qu'elle veut que je sois le premier !!!
Une larme coule le long de sa joue et je l'essuie du bout de mon pouce alors que je pose ma main doucement contre son visage.

Des envies contraires m'assaillent : l'envie de l'embrasser à mon tour, de la plaquer contre le mur et lui faire des caresses pressantes pour la tester, l'envie de partir mais tout ce que je trouve à faire c'est rester planté là après cette énorme révélation qui m'en dit bien assez sur celle qu'elle avait avec Turner : ils n'ont pas couchés ensemble.
Aussi je la regarde droit dans les yeux pour lire en elle et à travers elle, pour atteindre son âme et qu'elle comprenne bien mes paroles.

- Tu es sûre de toi ? Saches que jamais je ne te ferai de mal volontairement. Je ne te vois pas comme un trophée de guerre mais comme ma princesse que j'ai été libérer.

Je glisse alors ma main dans la sienne, entrelace nos doigts sans pour autant la quitter du regard.

- Je veux que tu sois sûre de toi Skellingon. Prends le temps de la réflexion.

Je lui fais un baiser rapide sur la joue avant de lui glisser un je t'aime au creux de l'oreille et de me diriger vers la sortie. J'ai besoin de faire un tour en balai, de laisser sortir ma joie mêlée à l'excitation et au doute. Je prends ma baguette et lance un informulé pour appeler mon fidèle destrier en regardant en coin ma petite Préfète un sourire idiot sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Mar 18 Oct - 16:04

- Je veux que tu sois sûre de toi Skellingon. Prends le temps de la réflexion.

* Je le suis! *

Ma pensée est venue en moi comme une arme qu'on dégaine. Il me fait une douce bise, me chuchote un petit Je t'aime à l'oreille et s'éloigne, me laissant là face au mur. Je me retourne doucement, un peu incertaine. Cette douceur dans sa voix, ses gestes, des frissons me parcourent l'échine une fois de plus. Je le regarde lever sa baguette, attirer son balai et l'enfourcher. Puis il me sourit. Je ne souris pas, je suis sous le choc de mes propres paroles, puis des siennes, mais on peut lire sur mon visage une certaine légèreté, du soulagement même.
 
Warren prend alors son envol, et je reste là seule. Soudain, sans que je comprenne, un sourire gigantesque se dessine sur mes lèvres. J'ai arrêté de me mentir! Je sais enfin ce que je veux et je vais dans une direction que j'ai choisie, seule. Finalement, si je ne lui avais pas un peu montré ma jalousie concernant l'américaine... peut-être n'aurait-il jamais fait le premier pas!? Je m'adossai au mur branlant dans un soupir béat, puis me laissai glisser jusqu'à être assise sur le ponton. Je posai mes coudes sur mes genoux, puis ma tête dans mes mains, me répétant chaque mot de la conversation qui venait tout juste de se dérouler. 
J'avais seize ans, et j'étais prête. J'étais prête à aller plus loin et à me livrer à quelqu'un. Peeta, mon boursouflet, sortit de mes cheveux écarlates en grognant et vint se frotter à ma joue.

- Hey salut toi, tu as bien dormi? 

Je lui fis quelques petites caresses et gratouilles, le faisant ronronner plus fort encore. Puis je soupirai. Tout ce que j'espère maintenant, c'est que ça ne jouera pas sur ma scolarité, ou sur le travail de William. Je lui dirais, plus tard, que je suis avec Warren... Réfléchissant je me dis... Sommes-nous vraiment ensemble déjà? C'est tellement étrange comme relation... 


[Fin de RP]
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Dim 20 Nov - 16:32

(3e semaine de novembre - mercredi après midi)

J'avais cherché Alice partout dans le château, je voulais la voir, lui parler. Ou plutôt lui dire que je pouvais l'écouter. Je m'étais confié à elle et je voulais lui rendre la pareille. D'autant plus que j'avais compris pourquoi la gryffondor n'avais pas osé m'en dire plus le soir où elle m'avait surprit dans la Grande Salle. Il n'aura fallut qu'un gros titre et un article dans un journal pour tout comprendre. Le même journal que j'avais lu ce matin en prenant mon café, le journal que je tenais à la main en la cherchant maintenant. 

Je finis par arriver au bord du lac, à un vieil embarcadère, et je décida d'y faire une pause en tournant en boucle les recoupements que j'avais fais. Traversant la petite cabane, j'allais m'assoir sur le ponton en posant mon exemplaire à coté de moi et en laissant mes pieds se balancer dans le vide entre le bois et l'eau. J'avais compris son regard noir en potion à notre premier cours quand j'avais lancé je ne savais plus quelle remarque sur le professeur Turner. J'avais compris son manque de motivation la veille d'aller travailler à son stage un soir où elle m'avait attrapée hors de mon lit. J'avais compris ce qu'elle m'avait expliqué très vaguement comme "quelque chose assez grave pour que le ministère s'en mêle". 

Je soupira de lassitude en regardant le lac, je me fichais de ce qu'Alice avait bien pu faire, mais j'avais passé la journée à brûler le journal de tout ceux que j'avais croisé et qui médisaient sur la jeune fille. Je ne savais pas si on pouvait nous qualifié d'amies mais je ne laissais personne dire du mal de la gryffondor, je ne voulais pas qu'on la blesse. Et j'étais là, à sa cherche, justement pour m'assurer qu'elle allait bien même si je me doutais que non. 


rp avec Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Dim 20 Nov - 19:35

Je marchais sans trop savoir où aller, le journal du matin m'avait juste assassinée, les regards au petit déjeuner s'étaient tous tournés vers moi et mon professeur. Je ne savais plus quoi faire. Nombreux était ceux qui, avec un clin d'oeil, m'avaient lancé une boutade du genre "hey bien joué Skellington!" ou encore "Un prof, rien que ça! Chapeau!". Certains regards étaient admiratifs, d'autres jugeurs et je n'avais vraiment pas besoin de ça en ce moment.

J'avais quitté la grande salle, croisant le regard de Turner qui semblait aussi désemparé que moi, mais sans un regard pour Warren que ça devait certainement affecter aussi. Il méprisait William de tout son être depuis le début, et je craignais un regard de "j'te l'avais dit!" et ça m'aurait fait d'autant plus mal. 

Sans m'en rendre compte, je me dirigeai là où tout a commencé entre Warren et moi, là où par un soupçon de jalousie de ma part il avait compris qu'il avait une chance et m'avait embrassée fougueusement. Cet endroit voulait dire beaucoup pour moi et peu nombreux étaient les élèves qui y allaient tant il semblait délabré: l'embarcadère. Mais ce jour-là, lorsque j'arrivai, il y avait quelqu'un d'autre, et ce quelqu'un d'autre ce n'était pas Warren.

Ariane était là, et bizarrement depuis que Molly avait pris de la distance avec tout le monde pour je ne sais quelle raison, elle était la personne dont j'étais la plus proche. Pourtant nous ne nous connaissions que peu. J'hésitai un instant, je me doutais qu'elle espérait me parler de ÇA... étant donné le journal qu'elle avait posé à côté d'elle. Je ne savais n revanche pas trop si j'avais envie d'aborder ce sujet. Finalement, je me dis qu je verrai bien où la conversation nous mènerait et surtout si j'allais réussir à en parler. 

- Salut Parrish... Qu'est-ce que tu fais là?
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: L'embarcadère   Dim 20 Nov - 21:36

- Salut Parrish... Qu'est-ce que tu fais là ?

Je me retournais vivement sur la personne que je cherchais depuis des heures et me levais précipitamment avec un sourire ravit mêlé à un brin d'inquiétude. J'entama un geste, comme pour la prendre dans mes bras, mais me ravisais après coup. Les câlins ce n'était pas mon genre et je ne voulais pas lui montrer trop de sympathie. De plus ça voudrait dire donner de l'importance à ses soucis et ça je ne le voulais pas, je préférais lui montrer que je ne la jugeais pas en faisant comme si de rien n'était. 

- Alice ! Je t'ai cherché partout !

Mettant mes mains dans les poches je croisa le regard d'Alice qui fixait quelque chose par terre, j'eu un sursaut de lucidité en mettant un coup de pied dans le journal pour le faire tomber à l'eau et lui souris en lançant sur un ton naturel :

- Ah, oui, excuse moi. 

Ensuite je sortis mon sourire taquin et ajouta sur le ton de la conversation, pour lui faire comprendre que tout était normal, du moins si elle cherchait de la normalité elle en trouverait avec moi :

- Je suis quand même soulagée que ce ne sois pas une histoire de drogue ... Au fait, j'ai brûlé quelques journaux depuis ce matin, tu vas me punir ? 

Oui, comme j'aimais le faire souvent, je me vantais d'une bêtise et puis d'autant plus en cet instant dans l'idée et l'espoir de remonter le moral de ma préfète préférée. Je lui lança même un clin d'oeil pour pousser ma provocation.
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: L'embarcadère   Dim 20 Nov - 22:56

Ariane avoua m'avoir cherché partout et je ne quittai pas le journal des yeux. Elle le remarqua et le jeta à l'eau en s'excusant. C'était donc ça. Puis elle me dit être soulagée d'apprendre que ce n'était pas une histoire de drogue. La remarque aurait dû me faire sourire mais non. Je baissais les yeux avant de prendre la parole:

- Tu me cherchais pour parler ragôts... Ben désolée j'en ai qu'un en stock et tu l'as déjà lu alors que dire de plus... 

J'étais déçue qu'on ne s'intéresse qu'à moi pour mes prouesses amoureuses. Je détournai le regard et m'avançai vers le bord du quai, et m'assis là, observant le journal flottant au gré des vaguelettes dont le clapotis retentissait contre les poteaux en bois. Sans voir si elle m'avait suivi je repris la parole:

- Excuse-moi... j'avais pas à te parler comme ça... c'est juste que... on voulait pas que ça se sache, le ministère nous a obligé à arrêter tout ça... je pensais pas que ça irait jusqu'au journal... Vive la réputation que je vais me payer! Et je vois bien le truc, la fille qui se tape le directeur des Serpentard et leur préfet... Voir même pire... pfff, je sais même plus où me foutre!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'embarcadère   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'embarcadère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: Le parc-