BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Weasley, Farces pour sorciers facétieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   Dim 6 Juil - 12:46

Le Magasin de Farces et Attrapes, un lieu unique et impossible à rater lorsque l'on vient sur le Chemin de Traverse, avec ses couleurs vives et diverses. Si vous regardez bien, vous ne verrez pas un seul sorcier sortir de cette boutique sans le sourire aux lèvres, un sachet bien plein à la main. C'est la boutique incontournable pour les jeunes élèves espiègles du collège Poudlard.

Tenue autrefois par les jumeaux Weasley, Fred et Georges, seulement ce dernier tient encore la barque familiale, le premier étant décédé dans une explosion lors de la grande guerre le 2 mai 1998. Il n'est cependant pas seul, son jeune frère Ronald a rejoint les rangs de la fine équipe à présent composé de Georges, Ronald, Verity et Diagon.

En rentrant dans la grande boutique, la plus grande de la rue, vous serez étonné par son accueil chaleureux, les odeurs alléchantes, les couleurs vivifiantes, et surtout, cette petite cage là, dans lequel on trouve des Boursoufflets tous plus adorables les uns que les autres, des animaux que Ronald Weasley apprécie particulièrement pour leur gout prononcé pour les araignées, évitant la présence de ses "immondes bestioles" dans la boutique.

Dans l'arrière boutique, les Weasley entreposent les réserves des articles les plus demandés. Ils savent suivre la demande !











Dernière édition par Maître du Jeu le Sam 8 Aoû - 11:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   Sam 19 Juil - 21:55

Diagon était parti plus tôt du Chaudron Baveur pour flâner un peu dans les rues du Chemin de Traverse. Lorsqu'il arriva enfin devant la boutique Weasley, il était 14h30. Diagon entra difficilement car l'endroit était bondé de monde. Jeunes ou vieux, tout le monde venaient ici acheter les articles, créés par les jumeaux dans le passé et aujourd'hui uniquement par George. En parlant de celui-ci, il était derrière le guichet à ranger quelques cartons, pendant que l'un de ses amis que Diagon ne connaissait pas s'occupait de la caisse. Tout était plein de vie ici. Diagon s'avança et dés que George le vit, il fit un grand sourire et s'avança vers lui pour lui faire une rapide accolade avant de s'exclamer d'une voix rapide et sans reprendre son souffle.

-Les retrouvailles plus tard, là on a pas le temps. Tu arrives au bon moment pour nous donner un coup de main!

Il était déjà repartit aussi vite qu'il avait parlé, ne laissant pas le temps à Diagon de dire un seul mot. Diagon le suivit. George lui expliqua rapidement qu'il fallait remettre des articles dans les rayons et lui montra la liste. Diagon ne put poser de questions que déjà son ami était partit s'occuper d'un client. Diagon apprit donc sur le tas et durant tout le reste de la journée, il ravitailla les rayons, listant les objets qui commençaient à être épuisés. C'était la folie.
Enfin, la pause arriva. Le moment de la journée qui était toujours plus calme, approchant du soir. Ils purent donc se permettre de souffler un peu et de parler.


- C'est la folie ici George! Rassure moi que c'est pas tout les jours comme ça?!

George se mit à rire et lui répondit d'une voix joyeuse qui contrastait avec son regard un peu éteins.

-Non je te rassure, pas tout les jours. Le dimanche et le Lundi, c'est plutôt mort ici.
-Tu te moques de moi la Forge! Tu me parle des jours de fermeture!!

Diagon soupira, déjà épuisé.

-Comment tu fais pour supporter ça toutes les semaines, en plus de tes nuits d'inventions, de toutes tes paperasse, de...
-wohoho! Calme, calme! Te fatigues pas inutilement l'ami! -il se remit à rire- on a prit l'habitude de tout ça avec Fred.

Ils parlèrent ainsi pendant plusieurs minutes, leurs rires attirant quelques personnes et ils durent se remettre au travail, continuant de rire, mêlant les clients à leur bêtises, montrant des articles, George utilisant Diagon comme un cobaye qui se retrouva avec des cheveux vert fluo et une langue longue et violette. Il se vengea, bien entendu, obligeant George à tester des nouveaux articles, ressemblant à un porc épique rose toussant des bulles. Du grand n'importe quoi. Diagon comprenait maintenant pourquoi George ne voulait pas quitter cet endroit. De un, car c'était tout ce qui lui restait de Fred. Ils avaient créés cet endroit à deux. Mais aussi car ici, tout était si vivant, si joyeux qu'on ne pouvait qu’être atteins par cette ambiance. C'était comme un baume pour George, lui permettant de rester sur terre et de ne pas sombrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatarGarance D
Eleve Poufsouffle Eleve Poufsouffle

MessageSujet: Re: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   Sam 19 Juil - 23:28

Garance se baladait sur le Chemin de Traverse quand elle croisa la fameuse et grande boutique Weasley. Cette boutique était mondialement connue et Garance se demandait si elle pourrait y entrer un jour tellement la population sorcière y était concentrée. Cependant il serait intéressant d'y faire un petit tour, une petite visite, pour voir ce qu'il y avait.
Il se faisait tard et quelques boutiques étaient déjà fermées. La jeune Poufsouffle se demanda si la boutique de farces et attrapes était encore ouverte. Elle colla son nez à la vitre et tenta d'y voir quelque chose. Une lumière était allumée dans la boutique, c'était certain. Deux hommes discutaient, leurs voix étaient assez audibles grâce au calme de la grande allée. Mais était-ce encore ouvert ...
L'adolescente se décrocha de la vitre, se rendant compte qu'il était très déplacé de se coller aux vitres.


*Tu en perds toutes tes bonnes manières !! Non mais dis donc, que dirait ta mère ...*

La jeune fille s'éloigna doucement de la boutique quand un éclat de rire se fit entendre. Garance s'arrêta net et fut parcourue d'un léger frisson. Cette voix, elle la connaissait. Du moins il lui semblait l'avoir entendue quelque part un jour. La deuxième également lui était familière.

*Non, ce n'est pas possible ... C'est pas vrai ... Tu rêves un peu trop, c'est ...*

Mais les rires se renforcèrent et le doute ne fut plus permis.

*C'est bel et bien George Weasley et le jeune homme du Chaudron Baveur ...*

Effrayée, Garance s'en alla en courant, ayant peur qu'à tout moment l'un d'eux sorte et croie qu'elle était en train d'écouter leurs conversations. La jeune fille reviendrait un autre jour sans doute, elle avait des tas de questions à poser à Mr Weasley. La plus grande guerre des sorciers la passionnait énormément. Elle avait déjà interrogé le professeur Londubat qui était très gentil avec Garance. Si elle pouvait avoir quelques paroles et un petit autographe du célèbre Mr George Weasley, elle tenterait sa chance. Mais la sachant très timide et le sachant très occupé, la tâche ne s'annonçait vraiment pas simple ...
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   Lun 21 Juil - 18:08

A peine sortie du Chaudron Baveur , Winonna s'aventura sur le chemin de traverse , elle emprunta d'abord un hibou pour envoyer une lettre à sa meilleure amie Serenna qui était restée à Poudlard pour les vacances puis, malgré ce monde , elle ne pût résister d'aller voir George..

George et elle s'étaient rencontrés il y a cinq ans maintenant , lors d'un regroupement d'anciens élèves au Terrier chez les Weasley.Winonna habitait à côté avec sa marraine , et elles avaient accompagné Amos , son oncle , à ce rassemblement.Amos était le père du défunt Cédric Diggory , mort durant l'année 1995.Il avait été invité par les Weasley , en mémoire à Cédric.Là bas elle avait rencontré , entre autre , Luna Scamander-Lovegood  , le professeur Londubat , tous les Weasley , et surtout George.Winonna était émerveillée par le travail de Monsieur Weasley , et ils avaient beaucoup parlé de farces et attrapes , et avaient sympathisé.

Winonna entra dans le magasin et vit George en pleine discussion avec Diagon , le jeune homme du Chaudron Baveur.Elle déambula dans les rayons , essayant de se frayer un chemin au milieu de la foule , pour rejoindre George.Le magasin était toujours bondé , et s'était , selon Winonna , merveilleux à voir.Elle aimait voir les gens heureux et rire grâce aux articles du magasin.Elle aperçut de loin Verity , et elle lui fit signe.
Elle arriva enfin à la hauteur du jeune homme et de George.

-" Bonjour George ! Comment vas tu ?"
-" Bonjour Wino' ! Très bien et toi ? Tu es descendue au Chaudron ?
-" Je vais bien merci.Oui en effet George , nous sommes toujours en travaux."
-" Tu aurais pût venir à la maison , Angelina , Fred et Roxanne auraient été contents de te voir."
-" Pour tout te dire , je n'y ai pas pensé , et je ne veux pas vous déranger , vous avez tellement de travail ici ... mais je vois que quelqu'un vient t'aider "


Winonna se retourna vers le jeune homme du Chaudron Baveur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   Mer 30 Juil - 20:24

Diagon riait avec George lorsqu'une jeune fille s'approcha d'eux. Il l'a reconnue immédiatement. C'était l'une des jeunes filles au Chaudron Baveur. Diagon resta silencieux, laissant George et la jeune fille parler ensemble sans s'imposer. Il se souvenait maintenant de son prénom, Winnona. Il était écrit dans le registre et il les avait entendu elle et ses amies parler au pub. Diagon remarqua que la jeune fille s'était tournée vers lui, parlant à son sujet. Il se mêla donc à la conversation avec un sourire.

- En effet, j'aide George ici. Son frère étant parti profiter de ses vacances à la coupe du monde de Quidditch, je me suis proposé pour lui donner un coup de main en plus du Chaudron Baveur. Je me suis arrangé avec Tom pour pouvoir m'occuper de mes trois petits boulots sans problème. Je travail aussi chez l'apothicaire mais comme c'est souvent très calme là-bas, le proprio, si il a besoin de moi, m'enverra simplement un hibou urgent et si je peux je viendrais l'aider. Mais aujourd'hui je suis arrivé à temps pour aider Georges. Tu vas te tuer un jour à travailler ainsi!

Diagon se mit à rire, tapant dans l'épaule de George qui riait lui aussi légèrement.

- Au fait, j'en oublies les convenances. Mon nom est Diagon, enchanté!

Il tendit une main d'un mouvement énergique vers Winnona, gardant son sourire amicale et, comme dirait Morgane, légèrement charmeur. L'idée l'amusa mentalement d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   Mer 30 Juil - 20:39

Le jeune homme enchaina la conversation en expliquant qu'il s'était arrangé avec le propriétaire du Chaudron pour pouvoir venir aider George.C'est ainsi , au fil de l'explication du jeune homme , que Winonna apprit que Diagon cumulait trois boulots.

* Il est tellement sympa de venir l'aider ... , et George à l'air de l'apprécier , c'est une bonne chose.*

- Au fait, j'en oublies les convenances. Mon nom est Diagon, enchanté!

Diagon tendit une main à Winonna , qui la fit sortir de ses pensées.Elle le regarda , et lui serra la main
-" Winonna Diggory , mais je pense que vous vous en souvenez."

Winonna se retourna vers George :

-"Je suis désolée Georgie , mais je crains de devoir te laisser , je ne veux pas te retarder plus longtemps.J'essayerai de repasser , si j'ai le temps , j'ai tellement de chose à acheter pour la rentrée ! Mets-moi de côté un carton de farces de tout genre.A bientôt ! "

Elle embrassa George sur la joue droite , et regarda Diagon , en souriant.

-" Heureuse d'avoir fait votre connaissance."

Winonna se retira , et essaya , comme pour entrer , de se frayer un chemin dans la foule qui avait encore prit plus d'ampleur que quinze minutes auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   Dim 7 Juin - 9:33

La chouette Harfang des neiges, Pearl arriva à la boutique pour livrer la missive que sa maîtresse lui avait confié. Il s'agissait d'un bon de commande ainsi que d'un petit mot :


Bonjour, veuillez trouver ci joint ma commande et dans la bourse la somme dûe.

Merci à vous.

Cordialement.

Molly Dawkins, 6e année, Gryffondor.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   Lun 8 Juin - 19:05

Opale allait sur le chemin de traverse, pour remplacer son beau frère dans la boutique des Weasley. Elle soupçonnait Diag' et Morgane de l'avoir sollicitée afin qu'elle se change les idées. Cela allait faire deux mois... Deux mois passé plus ou moins dans un brouillard rarement parsemé d'éclaircies. En plus, afin de commémorer ce triste événement la jeune femme avait commencé, avec l'autorisation de la directrice, à organiser quelque chose, sa sœur n'ayant pas eut de funérailles digne d'elle. C'est aussi pour cela que la brune avait accepté d'aller aider au magasin de farces et attrapes.

*Elle aurait aimé ce que je prépare. Elle aurait sauté partout.. *

Les yeux embués de larmes mais le sourire aux lèvres, Opale commença à travailler. Après plus d'une heure à faire un peu de ménage, la sorcière s'occupa des bons de commandes reçus. Ces préparations, entrecoupé des clients qui venaient directement sur place, l'occupèrent tout au long de la journée. La jeune femme s’apprêtait à ramasser le classeur de commandes croyant en avoir finit, lorsqu'elle remarqua que l'un des bons était tombé par terre. En reconnaissant le nom, le jeune professeur soupira le nom de la cliente.

Molly Dawkins.. Mais c'est pas vrai ?! Va falloir que je la surveille. Cette gamine m'en aura fait voir de toutes les couleurs..

Obligée de préparer le colis, la jeune femme ne put qu'avoir cet air frustré et désapprobateur que peu de personne lui connaissaient,à moins de la décevoir, ce qu'aucun élève n'avait fait.. Pour le moment.

*Bon j'en ai finis avec ça. Mais pourquoi a t-elle besoin d'autant de poudre instantanée du Pérou ?.. J'aime pas ça. *

Elle encaissa l'argent, marqua le nom de son élève sur le carton et mit l'argent dans la caisse enregistreuse. Le reste de la journée s'écoula plus tranquillement, ce qui permit à la jeune femme de faire partir tous les colis avant la fermeture du magasin.
Corrigé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   Lun 17 Aoû - 13:26

Je séjournais sur le Chemin de Traverse depuis maintenant une semaine et j'avais déjà fais le tour des boutiques intéressantes, passant mes après midi chez Fleury et Bott ou Florian Fortarôme. Par curiosité j'avais même observé les vitrines de la ménagerie ou de l'apothicaire sans encore jamais osé entrer. 

Une des boutiques que je n'avais pas encore pris le temps d'aller voir c'était celle de mon oncle par alliance, George Wealey. Je me décidais donc ce matin un peu sur un coup de tête, et parce que l'envie de lire ne me tentait pas aujourd'hui, alors que je flânais dans la rue principale. Habillée d'une robe rose en jean, je poussais la porte orange et entrais dans la boutique en faisant tinter la petite clochette. Un homme, un peu plus vieux que Harry et Ron, se tenait debout derrière un comptoir et s'occupait d'emballer une commande pour une cliente. La jeune fille blonde sorti juste après mon entrée avec un grand sourire. Exceptionnellement la boutique n'était pas bondée : un groupe de fillettes s'extasiait devant un bac plein de boursoufflets, un autre d'adolescents s'existaient devant un rayon de boites à flemmes, il y avait même des adultes.

* On se demande s'ils viennent pour leurs enfants ou pour eux, à voir leurs aires de gamin à Noël *


- Bonjour Victoria.


Sortant de mes pensées et décrochant mon regard des trentenaires qui riaient près des feux d'artifices, je m'approchais du comptoir où George en avait fait le tour et laissais le gérant de la boutique me faire une brève accolade pour me saluer. 

- Bonjour oncle George. 
- Je commençais à croire que tu ne viendrais jamais. 
- ah oui, excuse moi, tu as dû me voir passer souvent.
- Ca et ma soeur m'a envoyé un hibou.


Sur le coup je repensais au jour où j'avais découvert que depuis le début de l'année scolaire Hagrid m'avait plus ou moins surveillé, et j'avais de nouveau l'impression de régresser. Je sentais la colère monter mais ça ne durait qu'une seconde. Après tout, normal de prévenir que sa nièce était dans les parages. Restant bouche bée pendant cette seconde d'énervement intérieur, je la refermais ensuite en souriant tranquillement. 

- Alors ? C'est vide ce matin.
- Oui mais attends de voir cette après midi. Tu venais pour me rendre visite ou quelque chose te fait envie ? 
- Te rendre visite. 


J'avais dis ça sur un ton vague en me perdant dans la contemplation du bac à boursoufflet. Il était vrai que j'aimais beaucoup les animaux et je craquais facilement pour les boules de poils attendrissantes. George remarqua mon attitude et se mit à rire en m'attrapant le coude pour nous approcher du bac et des fillettes toujours ébahis. 

- Ils sont adorable n'est ce pas ? Ca attire tout le monde ces petites choses là. Tu te laisse tenter ? 
- Je ne sais pas ... On s'en occupe comment ? 
- Avec de l'amour ... Non je plaisante, enfin presque, ils adorent être câliné et ils mangent de tout, les restes de repas leur suffisent. 


George attendit encore quelques minutes que je me décide, non sans me tenter encore plus, et attrapait une petite boule de poils rose pétant pour le caresser. La petite boule se mit à faire de petits bruits adorables comme un chat qui ronronnerait et il n'en fallu pas plus quand ce traitre de rouquin me mit le boursouflet dans les mains. 

- Oh ! D'accord mais vite, avant que je ne change d'avis ! 
- Yeh ! Je suis doué pour les affaires.
- Pour le chantage affectif tu veux dire !


Tenant l'adorable boule rose dans mes paumes ouvertes, je rejoignais le comptoir du gérant avec celui-ci. Chacun d'un coté du meuble, lui pianotait sur sa caisse enregistreuse et moi je continuais d'observer tendrement mon nouvel ami. 

- Je te fais un prix d'ami ...
- Oh ! Non surtout pas !


J'avais complètement oublié le groupe de fillettes toujours près du bac mais qui ne s'y intéressaient plus du tout. Elles trouvaient plus intéressant de voir une connaissance du gérant de cette boutique, et étaient bien curieuses d'écouter notre conversation, peut être espéraient elles entendre quelques anecdotes croustillantes sur l'entourage du grand Harry Potter. Ne faisant pas du tout attention à elles ni à leurs messes basses, je répondis avec un air gêné.

- Je préfère payer le prix habituel.
- Comme tu veux, alors 3 gallions et 8 mornilles s'il te plait. 


je posais délicatement la petite boule rose sur le comptoir et me dépêchais de sortir porte monnaie et argent en voyant qu'elle se promenait sur la surface en bois. Ensuite je repris le boursouflet qui était maintenant à moi et souriais à mon oncle, tout de même ravie. 

- Je vais y aller, mais je reviendrais. 
- N'attends pas trop la prochaine fois. 
- D'accord, bonne journée, oncle George.
- Et n'hésite pas à venir me voir si tu as besoin de quelque chose, ou un problème.
- Promis ... Bye.


Une main contre mon ventre pour garder l'animal rose avec moi, l'autre saluait une dernière fois le rouquin alors que je quittais la boutique, non sans un sourire conquis. 

rp unique
débit du compte de 3 gallions 8 mornilles
3873 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   Lun 24 Aoû - 16:41

Henry venait d'acheter son paquet de croquettes pour Creamy, mais ne sachant quoi faire, il rangea d'abord le paquet dans son sac extensible, puis se mit à se promener au milieu des boutiques du chemin de traverse. Les grandes vitrines éclairées étaient admirées par enfants et adultes, tous rêvant d'obtenir les objets présentés.
Au bout de la rue, il vit la grande façade de la boutique Weasley. Même si il ne pensait rien acheter, il décidé d'entrer et de visiter la boutique. Après tout, peut-être que quelque chose le tenterai. Lorsqu'il ouvrit la porte, il sentit toute les odeurs de la boutique et il sentit la bonne humeur des clients, tous émerveillés devant les articles proposés par les frères Weasley. 
Il s'avança alors dans la boutique et vit des gens rire et discuter un peu partout. Il s'approcha alors d'un objet étrange, une oreille accrochée à un fil. Il la prit dans ses mains et l'examina. A quoi cet objet pouvait bien servir ? Tout à coup il sentit une pression sur son épaule, ce qui le fit sursauter.


                                                                                                                                               rp libre
                                                                                                                                      814 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Weasley, Farces pour sorciers facétieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Weasley, Farces pour sorciers facétieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2032/2033 (2016/2017)-