BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La grande salle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: La grande salle   Sam 17 Mai - 10:57

Une table par maison qui sont disposées ainsi de gauche à droite : Serpentard, Serdaigle, Poufsouffle et Gryffondor.
La Table du corps professoral et perpendiculaire à ces dernières, tout au fond de la salle.
Le plafond magique, où flotte des bougies, reproduit le temps qu'il fait à l'extérieur.


Dernière édition par Molly (Directrice) le Dim 3 Aoû - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Lun 19 Mai - 18:56

Myosotis entra dans la Grande Salle. Elle n’était pas très remplie car il n’était que quatre heures de l’après midi. Un groupe de cinq élèves de troisième année s’étaient réunis à l’extrémité de la table des Gryffondor pour y faire leur devoirs mais ils étaient plus occupés à faire une bataille de biscuit. Sur chaque table il y avait des plats de différentes tailles sur lesquels se trouvaient diverses variétés de fruit, des paquets de biscuit ouverts, des cruches contenant du jus de citrouille  ou d’autre jus et plein d’autre chose à manger pour rassasier les élèves. Il y avait une élève de Serdaigle assise seule à sa table mais Myosotis n’y prêta point attention. Elle ne salua personne, se contentant de jeter un regard noir aux élèves du groupe de Gryffondor qui la fixaient. Elle n’aimait pas parler aux gens sauf lorsqu’il s’agissait d’Anya ou qu’elle devait aider des plus jeunes durant les cours. La petite noiraude se dirigea vers la table des Serpentard, faisant volé sa longue robe légère derrière elle. Une fois de plus, Myosotis ne portait pas la robe réglementaire mais une élégante robe de tissus fin qui traînait derrière elle. Son sac de cours à bandoulière fait de tissus noir se trouvait sur l’épaule de la jeune fille. Elle ne venait jamais dans cette pièce pour la simple et bonne raison que Myosotis ne se nourrissait pas comme les autres élèves. Elle se mit sur le banc des Serpentard le mur de la Grande salle dans son dos. Depuis cette place, la jeune fille pouvait voir toutes les personnes présentes dans la pièce. Elle posa son sac face à elle sur la table et sortit une plume vert émeraude, un encrier transparent, un parchemin vierge et son Thermos opaque. Elle avait remplis ce dernier quelques heures plus tôt dans sa salle commune, après avoir récupérer le sac plein de poche de sang qu’Anya lui avait apporté. Depuis quelques jours, Myosotis avait bizarrement repris ses couleurs; ses lèvres étaient redevenues écarlates, ses yeux verts clair n’étaient plus couvert d’un étrange voile, sa peau était redevenue clair sans pour autant être blanche et même ses cheveux avaient repris de leur éclat. Elle ouvrit son encrier et y trempa la pointe de sa plume verte. La jeune Serpentard commença son devoir sur les runes anciennes sans un regard au fantôme de la Dame Grise qui venait de faire son entrée dans la Grande Salle. En temps normal celle-ci préférait se promener aux alentours de la tour des Serdaigle, mais il lui arrivait de faire un tour dans la Grande Salle. Elle réprimanda le groupe de Gryffondor qui faisait la bataille de nourriture en les menaçants d’aller en parler à la directrice. La voix du fantôme était volontairement amplifiée, par conséquent, elle raisonnait dans toute la pièce. Les jeunes élèves de la maison rouge et or cessèrent immédiatement leur enfantillage et attendirent que le spectre quitte la salle pour pester dans son dos. Après quelques instants, leur sujet de discussion changea et ils commencèrent à émettre des hypothèses sur Myosotis qui était toujours assise loin du groupe.

« Moi je vous dit, cette fille n’est pas normale! » dit une voix de jeune fille.
« Ouais elle est trop zarb’! Vous avez vu quand elle a jeté le sortilège de je-sais-plus-quoi sur Happy… La vitesse de la meuf’!! » répliqua un garçon.
« Mais oui j’ai vu! C’était hallucinant! » répondit un autre garçon à la voix un peu plus grave.
« Graaaaave » répondirent en coeur la première fille qui avait parlé de Myosotis et sa soeur jumelle.
« Moi je pense qu’on devrait la laisser tranquille… » dit alors une petite voix timide appartenant sûrement à une jeune fille.

Myosotis n’y prêta guère attention, n’écoutant les messes basses que d’une oreille. Elle continua à griffonner sur son parchemin, trempant de temps à autre la pointe de sa plume dans l’encre pour pouvoir continuer à écrire. Après une quinzaine de minute, la petite noiraude déposa sa plume verte sur son parchemin remplis aux trois-quart et s’empara de son Thermos. Elle ouvrit celui-ci de sa main droite et le porta à ses lèvres. Elle savait pertinemment que les élèves qui se trouvaient à l’autre bout de la salle ne pouvaient voir le changement radical de la couleur de ses yeux. Elle referma son Thermos et le replaça face à elle avant de continuer son devoirs. Les yeux de la jeune fille dont les pupilles s’étaient rétractées reprenaient peu à peu leur couleur verte. Lorsqu’elle eut finit son devoir sur les runes anciennes, ses pupilles avaient repris leur taille normale et ses yeux leur couleur émeraude. Elle enroula son parchemin et en sortir un nouveau, vierge, pour rédiger son devoir de divination. Myosotis ne travailla qu’une dizaine de minute avant de s’apercevoir que les cinq élèves de Gryffondor avaient quitté la Grande Salle. Désormais, trois élèves de Poufsouffle étaient assis à leur table et mangeaient en parlant de la sélection de Quidditch. L’un des élèves de Poufsouffle désirait rejoindre l’équipe de sa maison au poste de batteur. La petite noiraude fixait l’une des filles du trio sans s’en rendre compte et, lorsqu’elle croisa son regard, elle rabaissa ses yeux verts sur son parchemin et continua son devoir sans prendre la peine de lui adresser ne serait-ce que l’ombre d’un sourire. Myosotis continua à faire ses devoirs ainsi pendant un moment sans prendre part aux discussions des autres. Trop absorbée par son travail, elle avait complètement oublié que son Thermos se trouvait devant elle. De temps à autre, la jeune Serpentard se perdait dans ses souvenirs et sa plume restait suspendue au dessus du parchemin sans écrire quoi que ce soit, l’encre se trouvant à son extrémité séchant minute après minute. Elle pensait à tout et à rien; son ami Volpe qu’elle n’avait plus revu depuis quelques jours, sa tante et Clément qui étaient partis en Transylvanie en voyage, ses buses qui s’approchaient petit à petite, bref; à tout sauf au moment présent.


Dernière édition par Myosotis (Adjointe) le Mar 20 Mai - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Ven 30 Mai - 18:20

Ambre était assis sur un banc de la Grande Salle pour prendre son petit déjeuner. Elle portait machinalement une cuillère de céréales à ses lèvres, tandis que ses yeux déchiffraient la première page de la Gazette du Sorcier.

*L'élection des membres de la Commission d'éducation... Toujours les mêmes personnes, et ils parlent encore d'une élection ! *

Elle feuilleta rapidement l'intérieur du journal, puis jugeant les nouvelles inintéressantes, elle le posa et se mit à observer les élèves présents en sirotant son jus de citrouille. Son regard tomba sur un jeune Serdaigle qui la regardait avec des yeux brûlant de haine. Elle mit un instant à se rappeler son identité.

* Ah mais bien sûr ! Ses grands-parents ont été assassinés par les miens, si je ne me trompe pas. *

Ambre lui adressa un sourire glacial, puis retourna à ses céréales. Du coin de l'oeil, elle aperçut le jeune garçon en pleine discussion avec son voisin. Il gesticulait et l'on parvenait à entendre sa voix aux accents pleins d'indignation.

" Moi je te dis que ce n'est pas normal, protesta-t-il. On devrait pas laisser ces gens-là en liberté, c'est dangereux. Et puis d'abord, qu'est-ce qu'elle fait à Serdaigle ? Moi je te dis que c'est un complot. Ouais, c'est sûrement ça !"

Ambre esquissa un sourire ironique en écoutant le jeune Serdaigle. Puis, elle rouvrit sa Gazette du Sorcier et replongea dedans.


Dernière édition par Ambre Rosier le Ven 30 Mai - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Ven 30 Mai - 20:44

Myosotis entra dans la Grande Salle d’un pas lent. Plusieurs élèves étaient assis aux différentes tables mais elle ne les salua pas. Les élèves se taisaient sur son passage. Depuis que des accusations avaient été faites contre elle, Myosotis sentait la crainte dans le regard de ses camarades. Tout le monde ne parlait plus que de deux choses dans l’école: la mort si mystérieuse de Tom Helmock, mais également d’une nouvelle élève du nom de Ambre Rosier. Si Myosotis ne se trompait pas, il s’agissait de la petite fille d’un Mangemort connu. La petite noiraude avait entendu dire que cette jeune fille avait été un Chapeauflou, tout comme elle. Le Choipeaux avait eu le même doute avec les deux filles: Serdaigle ou Serpentard ? Mais leur chemin avait été séparé. La petite noiraude regarda un instant la jeune fille du nom d’Ambre mais finit par détourner les yeux. Elle alla s’assoir à l’une des extrémités de la table des Serpentard mais ne mangea pas. Elle attendait que son phénix lui apporte son courrier comme tous les matins. Ce jour là, Myosotis portait une robe courte de couleur noir. Ses escarpins à talons hauts la faisaient paraître un peu plus grande que d’habitude. Ses longs cheveux noirs tombaient en une magnifique cascade de boucles parfaites dans son dos. Elle n’attendit pas longtemps avant qu’un phénix de petite taille pénétra dans la Grande Salle, un journal dans ses serres. L’oiseau aux plumes vertes se posa sur l’épaule de sa maîtresse après avoir lâcher le journal sur la table en bois. La petite noiraude remercia son animal mi phénix mi colibri et s’empara du journal, enlevant la ficelle qui le gardait enroulé. Elle vit que la première page parlait d’élection ministérielle. Elle ne s’attarda pas sur cet article et tourna la page. Myosotis trouva alors ce qu’elle cherchait. Un petit article parlait de l’incident qui s’était produit dernièrement.  


L’école de sorcellerie Poudlard est-elle toujours aussi sûre ?

Le cadavre d’un jeune homme de dix-sept ans a été découvert dans la forêt qui se trouve près du château par le garde chasse de l’école. « J’étais parti voir un troupeau de centaure et je suis tombé sur le corps de l’élève. J’ai d’abord cru qu’il s’agissait du cadavre d’un animal mais je me suis bien vite rendu compte que ce n’était pas ça. » nous confie le garde chasse encore sous le choc. La famille de la victime a été avertie par la Directrice Molly Dragonneau. Le frère jumeau du garçon dont nous préférons garder l’identité secrète est anéanti. Il a préféré ne pas se prononcer au sujet de cette affaire et nous respectons totalement son choix. Nous essayons encore de prendre contacte avec la copine du jeune homme. Une enquête à été ouverte mais les premiers résultats sont plutôt inquiétants. En effet, il paraitrait que le corps est été entièrement vidé de son sang. Le ministère en vient donc à la conclusion qu’il s’agit d’une attaque de vampire. Il a préféré ne pas donner plus d’information à ce sujet et promet de faire tout son possible pour rétablir l’ordre au sein de l’école. Nous espérons obtenir plus d’informations.



La jeune fille aux cheveux noirs esquissa un sourire et continua de lire le journal, survolant les articles les un après les autres de ses yeux verts. Elle ne regrettait pas une seconde d’avoir mis fin aux jours de Tom comme elle ne regrettait pas d’avoir tué Samantha quelques années plus tôt. Myosotis avait eu une longue discussion avec la directrice durant laquelle elle lui avait expliqué toute l’histoire de A à Z. Mme Dragonneau risquait gros, mais elle avait pris la décision de ne pas renvoyé Myosotis. La vraie erreur n’avait pas été commise par Myosotis, mais bel et bien par la directrice. En effet, l’interdiction de se rendre dans la forêt n’était pas du tout respectée et la directrice le savait bien mais n’avait rien fait pour empêcher les élèves de se rendre dans la Forêt Interdite. Des mesures allaient être prises, mais en attendant, la jeune fille ne risquait rien.

*Hééé ouais. C’est comme ça quand on a l’une des meilleures moyennes de l’école.*

Elle sentait le poids de son phénix aux plumes vertes sur son épaule. L’aile du volatile chatouillait la joue de Myosotis et cela la fit sourire. Elle continua de tourner les pages de son journal, s’attardant sur les images magiques qui bougeaient. Elle ne mangea absolument rien. Sur chaque table se trouvait des bols garnis de fruit divers; des oranges, des pommes, des poires, des bananes et plein d’autres fruits. Il y avait également des cruches remplies de jus; jus de pomme, jus d’orange, jus de citrouille, et plein d’autres. Des paquets de céréales étaient disposés sur la table ainsi que des toasts toujours chauds. La petite noiraude ne comprenaient absolument pas comment les humains pouvaient trouver ça bons. A chaque fois qu’elle avait essayé d’avaler l’un de leur aliment, elle l’avait tout de suite recraché. Elle avait l’impression d’avoir du sable dans la bouche et ne pouvait rien faire contre cela. La seule boisson qu’elle pouvait avalé en dehors du sang c’était du thé. Et tout le monde sait qu’il n’est pas très agréable de boire du thé en plein été… Elle releva la tête et balaya la salle de ses yeux verts pour voir qui se trouvait dans la pièce. Des hiboux allaient et venaient dans la pièce pour apporter le courrier à leur propriétaire. En voyant un nuage de volatile, Myosotis repensa à son Patronus qui lui ressemblait si peu: une nuée de petits papillons bleus. Son ancien professeur appelait ça un Patronus infini, étant donné que ce n’était pas un, mais des milliers de petits papillons qui s’échappaient de la baguette de Myosotis lorsqu’elle lançait le sortilège. Lorsqu’ils volaient, on avait l’impression que leurs ailes avaient des reflets gris-bleus. Elle détestait ce Patronus et avait toujours voulu avoir un serpent comme animal étant donné que c’était l’emblème de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Ven 30 Mai - 22:46

En relisant plus attentivement la Gazette, Ambre remarqua un petit article qu'elle n'avait pas aperçu lors de son premier et rapide coup d'oeil. Le titre attira son regard comme un aimant : "L'école de sorcellerie Poudlard est-elle toujours aussi sûre ?". Elle rejeta ses cheveux noirs et souples en arrière pour éviter qu'ils ne tombent dans son bol de céréales, puis se pencha en avant avec intérêt, calant ses coudes sur la table. Ses yeux gris parcoururent rapidement les lignes noires. L'article évoquait la récente mort de Tom Helmock, un élève de Gryffondor, dans la Forêt Interdite. Toute l'école était au courant et les élèves passaient leur temps à émettre diverses hypothèses, certaines plausibles, d'autres hautement improbables. Il en ressortait cependant une rumeur sur une vampire. Ses camarades parlaient d'une préfète de Serpentard, Myosotis Chrysopelea, dont le comportement était parfois étrange et s'apparentait à celui de ces créatures. Ambre laissa errer son regard sur la table des Serpentards, vers la cascade de boucles noires de la préfète en question. Myosotis était également plongée dans un journal, mais ne touchait pas à la nourriture. Ambre ne s'attarda pas sur elle et ramena son attention sur l'article. De nombreux élèves regardaient à présent la préfète avec une crainte non dissimulée. La veille, elle avait aperçu un jeune Pouffsouffle la montrant du doigt, la bouche grand ouverte. Ambre s'était éloignée avec mépris.

*Qu'ils aient peur, certes, mais je ne vois pas l'intérêt de rester bouche bée devant elle à chaque fois qu'elle passe. On dirait qu'ils pensent qu'elle va se jeter sur eux en plein milieu du couloir devant tous les professeurs. Je crains que la plupart de mes camarades ne soient doués d'une stupidité remarquable...*

La jeune fille reposa la Gazette, puis croisa ses doigts, songeuse.

* Si Helmock ne s'était pas cru assez malin pour aller se promener dans la Forêt Interdite en pleine nuit, il ne serait pas mort. D'ailleurs, il a dû s'appliquer à faire craquer toutes les brindilles sous ses pieds pour se faire remarquer. Il doit faire parti de ceux-là mêmes qui considèrent que leur cerveau est le dernier élément à faire fonctionner en cas de nécessité. *

Ses réflexions l'avait irritée. Ambre termina rapidement son bol, rassembla ses affaires, et remonta dans sa salle commune, son uniforme noir flottant derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Ven 20 Juin - 20:19

Winonna arriva dans la Grande Salle , avec une robe en tulle violette et des ballerines noires vernies, ainsi qu'un sac à main noir , rectangulaire.Il y avait , dans la Grande Salle , Rose , une gryffondor , et sa meilleure amie , Serenna qui était à Serpentard .Elle sourit à son amie , salua Rose , et s'installa à la table de sa maison.Elle avait à peine faim. Elle se contenta de prendre une clémentine et de se servir un thé au citron.
Elle pela sa clémentine , et la mangea , doucement , quartier par quartier.Ensuite , elle prit ses cheveux blonds , qu'elle adorait , et se fit une tresse.Elle sortit de son sac son calepin vert , qu'elle avait acheté au début du mois , à Pré au Lard , et déchira une feuille ocre de celui-ci.Elle prit sa plume et commença à établir une liste de chose à accomplir , tout en buvant , alternativement , son thé au citron:

" Nourrir Tisamène
Aller racheter de l'encre chez Scribenpenne
Faire visiter à Serenna
Envoyer une lettre à Maman "


Winonna rangea sa plume et plia son papier , qu'elle glissa dans la poche de sa robe.Elle avait l'air plutôt satisfaite et pensait ne rien avoir oublié.Puis elle fini son thé , et se resservit.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 29 Juin - 9:33

Molly entra dans la grande salle. Aujourd'hui le ciel magique annonçait qu'il faisait plutôt beau temps à l'extérieur.
La jeune fille avança machinalement vers la table des Gryffondor. Le peu de personne qu'il y avait dans la pièce était réparti entre la table des Poufsouffle et celle des rouges et or.

*Les autres doivent être en train de faire la grasse matinée. On est dimanche après tout*

Molly s'avança donc, vers la longue table située tout à droite, dépassa un groupe de 3-4 élèves qui mangeaient ensemble avant de voir une personne assise toute seule. C'était Happy, la sœur jumelle de Molly, à ceci près qu'elle avait les cheveux bleus.


L'histoire de Happy et Molly n'était pas une histoire très joyeuse, jusqu'au jour où elles se sont rencontrées à la répartition lors de leur passage sous le choixpeau.
Les deux jeunes filles nées jumelles, avaient été adoptées séparément à la suite du décès de leurs parents. Cette partie de son histoire restait assez floue pour Molly qui n'aimait pas en parler, rouvrant ainsi une plaie invisible dans son cœur.
Séparées à la naissance, Happy fut adoptée par une famille de sorciers généreux, aimant et chaleureux. S'ils avaient suent qu'elles étaient deux, ils auraient certainement adoptés les deux petites, mais la famille adoptive de Molly était arrivée la première, choisissant un des deux bébés, ne pouvant n'en élever qu'un.
Il en était mieux ainsi, pensait souvent Molly, une plutôt que deux à subir le calvaire qu'elle avait dû subir tant d'années avant de recevoir sa lettre de Poudlard.
La famille adoptive de Molly était loin d'être chaleureuse. Alors que les dons magiques de la jeune fille faisaient parfois apparition, ses parents voyaient là quelque chose d'anormal. Molly les avaient entendus un jour parler entre eux, se disant qu'elle était un monstre, et que les autorités voudraient l'étudier.
Quelques jours plus tard, alors que la rouge et or pensait prendre la fuite et partir loin de cette famille abominable, elle reçu sa première lettre de Poudlard d'un hibou Grand Duc.
Elle était une sorcière, inscrite dès sa naissance, à l'école de Sorcellerie...
Plus qu'heureuse, de pouvoir enfin quitter cette horrible famille, Molly ne tenait plus en place le jour du départ pour Poudlard.
S'émerveillant de tout, elle n'avait pas croisé encore Happy.
C'est en arrivant dans le château, alors que la Directrice Adjointe appelait les noms des jeunes gens pour passez sous le choixpeau, que Happy eu l'impression de se voir dans un miroir, les cheveux bleus en moins. C'est ce que Happy avait dit à Molly lorsqu'elles se sont assises l'une en face de l'autre à la table des Gryffondor suite à la répartition.
Elles n'avaient pas le même nom de famille, logique, puisqu'elles avaient été élevées par des familles différentes. Différentes était bien le mot qui convenait...
Cela faisait 5 ans qu'elle étaient à Poudlard rattrapant le temps comme jamais, faisant presque tout ensemble.

- Ben tu es déjà debout ? ça va toi ce matin ?
N'attendant pas vraiment de réponse, Molly s'assit sur le banc en face de sa sœur jumelle et se servit de quoi petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 29 Juin - 11:53

Serenna étant arrivée dans la grande salle après être sorti de la salle commune serpentard, elle était assise à sa table.
Elle regarda sa meilleure amie, Molly et Happy en souriant et continua ce qu'elle faisait. Elle était en train d'écrire une lettre pour ses parents. Muni de sa plus belle plume, de son encre rose et de papier à lettre elle commença:

Ma chère maman,

J'espère que tu vas bien et que papa aussi. J'ai appris par Ernie que mirabelle c'était sauvée. Ne t'inquiète pas elle a dû suivre un papillon ou je ne sais quel insecte.
Je voulais te dire que l'autre jour pendant un cours sur les épouvantards, ma peur est revenue. L'epouvantard a pris la forme de cette créature qui m'effraie. Mais j'ai décidé d'y remédier. J'essais de m'informer sur ces créatures de lune.

De plus j'ai participé à un cours sur les objets moldus qui était assez drôle. Te souviens tu de ce Noël passé en tant que "touristes" chez les moldus ? C'était le meilleur Noël qu'on ai passé.

Je t'écris aussi pour savoir s'il va bien.. Il ne me parle plus depuis cette nuit où je me suis fais attaquée par un loup garou. De plus comme il n'est plus à Poudlard je ne peux plus lui parler. Il ne répond plus à mes lettres..

Enfin peu importe ma chère maman tu sais déjà tout ça. Souhaite lui un joyeux anniversaire de ma part tout de même.
Je vous embrasse fort, à bientôt.
Serenna qui vous aime.


Serenna était très émue par ce qu'elle pensait. Quelques larmes se laissaient tomber sur la lettre.
Elle essuya ses larmes et appela son hibou.
Il était petit et d'une couleur sombre. Elle l'avait appelé démon. Elle lui donna la lettre et lui demanda de l'apporter à sa maman. Le hibou s'exécuta et parti.
Serenna rangea ses affaires et se servit un thé.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 29 Juin - 16:08

Molly regarda Happy avec un grand sourire.

- Hum voyons voir... Tu sais j'ai un agenda très rempli moi...

MAIS BIEN SUR QUE J'ACCEPTE ! QUELLE QUESTION !
Tu ne croyais quand même pas que je voulais retourner chez ce qui me sert de parents moldus...


Dis moi y aurait moyen de moyenner pour rester tout l'été chez tes parents ?


Tous les regards s'étaient fixés sur les deux jeunes filles.
*Heureusement que la grande salle est vide*
Molly pouffa de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mar 1 Juil - 21:41

Cette journée avait été riche en émotion aujourd'hui pour Serenna.
Tout avait commencé ce matin à son réveil. Pour une fois elle avait passé une nuit paisible. Elle s'était réveillé doucement mais dès qu'elle sorti de son lit un sentiment d'angoisse s'était abattu sur la jeune fille. Elle espérait recevoir une réponse de sa maman. Mais elle angoissait à l'idée de reparler de son frère. Il ne lui avait pas parlé depuis plusieurs cette nuit où un Loup-Garou avait surgit devant elle. Depuis cette nuit Serenna angoissait à chaque fois que quelqu'un prononçait ce mot. Mais depuis le cours de la remplaçante du professeur de Défenses contre les forces du mal cette peur c'était affirmée.
Depuis elle ne pensait plus qu'à une chose : la combattre. Elle voulait vaincre cette peur... Quitte à aller en trouver un... Elle cherchait tout ce qu'elle pouvait sur le sujet dans les livres, en demandant aux préfets, professeurs, élèves, etc. Elle voulait remédier à cette peur.
Mais quand elle envoya cette lettre à sa maman elle voulu prendre des nouvelles de son frère. Peut être qu'il lui en voulait d'être aller dans la forêt ce jour là. Peut être qu'il en voulait à Serenna de ne pas l'avoir écouté alors que la jeune fille ne voulait que regarder la pleine lune.. Elle ne savait pas. Toutes ses hypothèses se confondaient dans sa tête. Elle aimaient beaucoup son frère.

Mais aujourd'hui sa vie allait être bousculé. Suite à la lettre envoyée à sa maman, elle reçue une réponse mais non de sa maman.
Un grand bruit de fit entendre dans la pièce. Tout le monde s'était d'ailleurs retourné avant de retourner à ses occupations.
Tout à coup le petit hibou du nom de Démon se posa plus ou moins délicatement sur la table des serpentards en déposant une lettre. L'enveloppe était d'un blanc éclatant. Elle vit son nom écrit dessus avec une encre de feu. Elle ne reconnu pas l'écriture de sa maman mais celle de son frère.
Elle s'empressa d'ouvrir l'enveloppe. Elle ouvrit la lettre et une couleur verte jaillit tout à coup. Elle commença à la lire:


Ma chère sœur,

Cela fait maintenant quelque temps que je ne t'écris plus. Maman m'a dit que tu m'avais souhaité un joyeux anniversaire et je t'en remercie.
Mais je t'écris avant tout pour t'expliquer. Te souviens tu de cette soirée où je t'avais interdit d'aller dans la forêt ? C'était un soir de pleine lune et je devais sortir pour quelques affaires.
Tu étais tellement passionnée par les astres à cette époque. Tu tenais absolument à voir la pleine lune sous les arbres. Tu voulais voir la lueur de la lune sur les plantes de la nuit. Mais je te l'avais interdit. Je t'avais donné comme raison la dangerosité de cette forêt. Mais tu es très têtu, tu n'es pas ma sœur pour rien, et tu es partie en courant en direction de cette maudite forêt. Tu étais jeune, tu étais naïve, tu étais déterminée.
Je n'ai pu te rattraper et je m'en suis toujours voulu. Mais je pense qu'il est temps que je te présente mes excuses de t'avoir ignoré tout ce temps. Je m'en suis tellement voulu que j'ai préféré partir.
L'autre jour j'ai reçu une lettre de notre cousin Ernie qui me disait que tu cherchais à te renseigner sur les loups-garous. Puis une autre lettre de maman qui me disait la même chose: alors j'ai décidé de prendre les choses en mains.
Je me suis éloigné tout ce temps de toi pour te protéger, et j'espère que tu ne m'en voudra pas après cela. Il faut que je t'avoue que je suis moi même un loup-garou. J'ai été mordu quand j'avais ton âge.
À mon réveil le lendemain de cette soirée, j'ai découvert que tu avais été pourchassée par une de ses créatures. Je me suis renseigné mais personnes n'était dans les parages à par moi. Quand j'ai appris tout cela j'ai préféré fuir et te laisser de reconstruire seule. J'ai eu tord et maintenant j'aimerais remédier à cela.
S'il te plais Serenna accorde moi quelques minutes que je puisse te voir et te prendre dans mes bras. Je m'en suis toujours voulu et je pense que tu ne me pardonnera jamais mais accorde moi juste quelques minutes. Je te demande juste cela.

Je m'excuse.
Ton frère qui t'aime.
"

À chaque mot, Serenna laissa tomber une larme. Elle aimait tellement son frère. Elle ne pouvait concevoir qu'il ait pu lui cacher ça après tout ce temps.
Elle s'effondra en larmes. Rien ne pu lui faire sécher ses larmes. Elle restait figer devant sa lettre assise sur la banc à sa table. Elle pleurait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 2 Juil - 17:29

Toujours assise sur le banc avec la lettre dans les mains, Serenna entendit une voix à côté d'elle. Elle referma la lettre, la rangea dans son enveloppe et essuya d'un coup de mains ses larmes coulées sur ses joues.
Elle se retourna et regarda la jeune fille qui qu'était présentée. C'était Ever Moon. Serenna se souvenait l'avoir déjà vu à Poudlard, elles étaient toutes les deux dans la même maison.
Ever Moon lui demanda si tout allait bien mais Serenna se demanda comment répondre à cela alors qu'elle était en larmes. Serenna prit alors son sac rangea la lettre et prit un petit paquets de mouchoirs afin de sécher entièrement ses larmes.
Elle reprit son souffle et regarda Ever Moon.

Je suis Serenna. Et comme tu peux le voir je ne vais pas bien mais merci de t'en inquiéter. Mon histoire est que j'ai reçu une lettre des plus bouleversante donc il me faut un peu de temps pour m'y faire...

*elle parait si gentille ! Je ne peux lui raconter toute mon histoire car je ne la connaît pas..

Serenna se retourna le temps de respirer et quand elle se retourna Ever Moon lui tendait un chocogrenouille. Ces petites friandises la fascinait.
Elle trouvait cet acte très gentil de la part de cette "inconnue".
Serenna accepta.

merci beaucoup je peux t'appeler Ever ? Je suis touchée. C'est très gentil de venir me voir alors qu'on ne se connaît pas vraiment.

Un petit sourire encore timide commença à se dessiner sur le visage de Serenna.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Jeu 3 Juil - 18:21

Serenna écouta Ever et lui répondit:

oui bien sûr tu peux m'appeler Serenna. Mon nom complet est Serenna Macmillan. Et pour revenir à la lettre elle vient de mon frère qui ne m'a pas parlé depuis un moment. Bon je te raconte ma vie alors que ce n'est pas intéressant. C'est très gentil de ta part et c'est vrai que faire confiance comme ça peut être difficile mais je fais très facilement  confiance aux gens. Cependant ce que j'ai appris pourrais choquer parce que je le suis moi même.
Je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire mais je suis encore un peu bouleversée..


Serenna s'emmêla dans ses mots, paroles, pensées. Tout était mélangé dans son esprit. Elle espérait ne pas paraître trop "bizarre" devant Ever.

Je sais pas si je suis claire dans mes paroles.. Et je pense que je peux te faire confiance. Est ce que tu accepterais de m'aider ?

*ll faudrait que je lui montre la lettre.. Mais je sais pas si elle pourra m'aider... Je sais pas je suis perdue là...*

Serenna paraissait vraiment perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Ven 4 Juil - 17:31

-c'est vraiment très gentil de ta part. Je vais te faire confiance. Peut être que tu pourras m'aider même si mon histoire est assez particulière. Mais même si tu ne peux pas m'aider je suis très contente que tu veuilles m'aider.

Serenna prit son grand sac vert brodé d'un serpent en argent. Elle ouvra son sac et prit la petite enveloppe où était ranger la lettre. Elle ouvra l'enveloppe et en sorti la lettre afin de la donner à Ever. Elle hésita mais la lui donna quand même. Après tout elle n'avait rien à perdre.

- tiens voilà ma lettre. Lis là et dis moi se que tu en penses
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 5 Juil - 13:26

Myosotis entra dans la Grande Salle, ce qui provoqua un silence quasi-complet de la part des quelques élèves qui s’y trouvaient. Ce brusque silence fut immédiatement suivit de chuchotements frénétiques. Cela faisait longtemps que la petite noiraude avait décidé qu’elle ne prêterait plus attention aux élèves qui parlaient dans son dos. Ce jour-là, elle portait une jupe noire courte et ample et un top émeraude qui faisait magnifiquement bien ressortir ses yeux verts. Ses longs cheveux noirs lâchés formaient de belles boucles. Bien qu’ils soient bouclés, les cheveux de Myosotis n’étaient absolument pas épais ce qui lui évitait de ressembler à un mouton. Elle se dirigea directement vers la table des Serpentard, son sac noir à bandoulière sur son épaule droite. Arrivée à destination, elle enleva son sac de son épaule et le posa sur la table de bois vernis. Elle se posa sur le banc et s’apprêta à sortir des affaires de son sac lorsque son geste fut arrêter par un bruissement d’aile. Elle leva les yeux en direction d’un hibou aux yeux sombres qui s’approchait d’elle. Les plumes de cet hibou étaient noirs, blanche mais également marron. Lorsque l’oiseau se posa devant Myosotis, la jeune fille était perplexe. Qui pouvait bien lui envoyer une lettre ? Elle avait reçu une lettre de son ancien Professeur quelques jours plus tôt, alors pourquoi lui en renverrait-il une autre ? Elle s’empara tranquillement de l’enveloppe qui était attachée à la patte du hibou. La petite noiraude eut à peine le temps d’ouvrir l’enveloppe que l’oiseau aux yeux noirs s’était déjà envolé en direction de la fenêtre ouverte de  la Grande Salle. Aucune adresse n'était écrite sur l’enveloppe jaunie. Elle en sortit une parchemin plié en quatre. Après avoir déplié la lettre, elle reconnu immédiatement l’écriture de sa tante. Cette dernière se trouvant en Transylvanie pour un voyage, Myosotis n’avait pas pensé une seconde que cette lettre pouvait venir de Nymphéa.

Ma petite Myosotis,
Tout se passe bien ici, la famille de Clément est très accueillante mais nous allons sûrement rester un peu plus longtemps que prévu. En effet, l’oncle de Clément est mort. Il s’est fait tué par un chasseur de vampire… Un pieu en plein coeur. Nous allons donc rester pour l’enterrer comme il se doit. Nous nous sommes également renseigné à ton sujet. Etant donné qu’il n’existe que sept demis-vampires sur terre il est très difficile d’en savoir beaucoup quant à la durée de votre vie. Heureusement, la grand mère de Clément connaissait une personne comme toi. Elle nous a donc appris que tu vieillirai tout à fait normalement jusqu’à ce que tu aies trente ans, tout comme les enfants vampire à 100%. Mais tu sais qu’eux ne vieillissent plus du tout après ça et sont par conséquent immortels. Mais ce n’est pas pareil pour toi. Lorsque tu auras atteint tes trente ans, tu continueras de vieillir mais d’une façon peut commune; tu ne prendras qu’une année tous les dix ans. C’est un peu complexe a expliquer par écrit mais j’espère que tu as compris le principale. J’espère que tout se passe bien pour toi et n’hésite pas à nous envoyer une lettre si tu as un souci. Tu n’as pas besoin de me répondre car le voyage pour un hibou (et même pour Phosphène) est très long. Salutations de la part de Clément.
Bisous,
Ta tante Nymphéa.


L’écriture de Nymphéa était joliment penchée. Elle avait utilisé une encre verte foncée qui semblait presque noire sur le parchemin jaune. Myosotis replia la lettre et la remit dans son enveloppe. Elle rangea ensuite l’enveloppe dans son sac et balaya la Grande Salle de ses yeux verts. Elle s’attarda quelques instants sur deux filles de Serpentard qui étaient installées un peu plus loin sur le banc de bois. Elles semblaient être en pleine conversation. Myosotis connaissait ses deux filles; Evermoon et Serenna. Elle connaissait Evermoon pour lui avoir déjà parler, et Serenna pour les rumeurs qui circulaient à son sujet. En effet, la petite noiraude n’était pas la seule personne visée par les rumeurs. Mais Serenna était connue pour avoir échapper à un loup-garou. Myosotis en savait beaucoup sur ses créatures de la nuit et elle savait surtout qu’il était quasiment impossible d’y échapper. La seule personne qui peut arrêter un loup-garou (en dehors d’une créature ayant la même force; un vampire) c’est le loup-garou lui-même. Même s’ils ne sont pas eux-mêmes durant leur transformation, ces créatures arrivent tout de même à se contrôler un minimum. Il est très difficile pour eux de le faire, mais ce n’est pas impossible. La plupart du temps, ils arrivent à se contrôler lorsqu’ils s’apprêtent à attaquer un membre de leur famille. Cela voulait donc dire que Serenna avait une personne de sa famille qui était un loup-garou. Myosotis se rappela alors d’avoir surpris un jour une conversation entre cette fille et une autre élève; Serenna souhaitait se rendre dans la forêt interdite un soir de pleine lune. La petite noiraude se leva alors, s’empara de son sac et s’approcha des deux filles. Serenna attendait patiemment qu’Evermoon finisse de lire une lettre. Une fois arrivée à la hauteur des deux filles, Myosotis parla à Serenna de sa voix presque envoutante, calme, posée:

-Bonjour les filles. Serenna, je voulais justement te parler. J’ai entendu dire que tu voulais te rendre dans la forêt interdite un soir de pleine lune et je te le déconseille fortement. Ce n’est pas parce que tu as échappé une fois à un loup-garou qu’il en sera toujours ainsi. D’autant plus que le loup-garou en question devait sûrement faire partie de ta famille. Je ne sais pas si tu le sais, mais les loups-garous ne savent se contrôler que lorsqu’ils s’apprêtent à attaquer un membre de leur famille. Donc ne va pas dans cette forêt… compris ? Il y a eu déjà assez de mort.


Dernière édition par Myosotis (Adjointe) le Sam 5 Juil - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 6 Juil - 16:12

Serenna donna la lettre à Ever qui semblait vraiment avoir envi d'aider la jeune fille.
Elle regarda Ever lire la lettre.
Mais Myosotis s'approcha des deux jeunes serpentardes. Elle voulait parler à Serenna. Les "rumeurs" tournaient assez vite dans l'école et Myosotis avait entendu que Serenna voulait aller dans la forêt. Ainsi elle voulait la prévenir. Serenna écouta attentivement Myosotis et dès que cette dernière lui annonça qu'elle avait sûrement été attaqué par une personne de sa famille l'inquiétait encore plus.

La lettre de son frère lui paraissait insensée. Cependant après cette "nouvelle" des plus surprenante, Serenna compris alors que si elle pouvait encore vivre aujourd'hui c'était grâce à un amour fraternel immense. Elle était soulagée mais était inquiète pour son frère. Comment aurait pû-t-il devenir un loup-garou ?

Ever regarda Serenna. Elle avait fini de lire la lettre. Ever expliqua ce qu'elle pensait. La jeune serpentarde était assez réaliste. Serenna pensa alors à remettre son voyage dans la forêt à plus tard. Il n'était pas sûr que cette fois si elle s'en sorte.
Sur les conseils de son amie, Serenna décida de revoir son frère comme il le désirait afin de mieux comprendre.
Cependant elle voulait savoir pourquoi son frère était devenu comme cela.
Elle regarda Myosotis et lui dit:

Je comprend mais il faut comprendre que je me sentais dans l'obligation de comprendre pourquoi j'ai survécu.
Mais quand tu dis que c'est sûrement une personne de ma famille est ce que c'est vrai ? Tu ne dis pas ça pour me dissuader ?!


En attendant sa réponse elle regarda de nouveau Ever afin de lui dire:

Tu as raison, nous étions très proche jusqu'à cette soirée. Je voudrais lui pardonner mais j'aimerais comprendre ce qu'il s'est vraiment passé cette nuit de pleine lune. Enfin merci Ever de tes conseils et de ton soutien.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 6 Juil - 22:34

En entendant la question de Serenna, Myosotis secoua lentement sa tête de gauche à droite, faisant ainsi rouler ses boucles noires dans son dos. Ses yeux émeraudes fixes sur sa camarade. Elle voyait bien dans les yeux de celle-ci qu’elle savait déjà qui pouvait bien être le loup-garou au sein de sa famille. A vrai dire, la petite noiraude avait la particularité de savoir lire les pensées à travers les yeux de ses interlocuteurs. La seule personne dont elle n’arrivait pas à voir ce qu’elle ressentait rien qu’en plongeant ses yeux dans les siens était Anya. Peut-être était-ce parce que cette Serpentard était une dresseuse de dragon…. Quoi qu’il en soit, Myosotis n’avait jamais réussit à voir quoi que ce soit dans les pupilles de sa camarades.

-Non. Je ne dis pas ça pour te dissuader, je te dis ça car c’est vrai. La personne qui t’a attaquée devait t’aimer du plus profond de son coeur pour réussir à passer outre sa nature de loup-garou et te laisser la vie sauve. Sur ce, au revoir les filles. Serenna, si tu as d’autres questions, tu peux toujours me trouver dans la salle commune, j’y suis souvent.

Après avoir dit ces quelques phrases, la petite noiraude leur tourna le dos et se dirigea vers la sortie de la Grande Salle, mais elle s’arrêta à mi-chemin, intriguée par des cris de rage. C’était Louanne, une Gryffondor, qui était en train de réprimander des élèves. Elle se retourna lentement et regarda la jeune fille engueuler des élèves plue jeunes qu’elle. Tous les élèves s’étaient tu pour l’écouter, certains étaient bouche bée de voir une fille d’ordinaire si calme crier de cette façon.

« Oh!! Vous ne pouvez pas arrêter de dévisager et chuchoter ainsi à chaque fois que vous voyez Myosotis!! Vous n'en avez pas marre de toujours colporter des ragots sur elle. Il serait temps: soit d'assumer vos paroles et lui dire en face si vous connaissez la notion de respect, soit, et à mon avis sa serait le mieux, de vous taire!! Et si mon petit speech ne vous convient pas, vous n'avez qu'a venir me le dire ou vous plaindre à la directrice... Je suis sure qu'elle appréciera votre comportement face à des meilleure élève du collège et sans histoires. »

Ne sachant pas que dire ni que faire, Myosotis resta debout devant la Grande Porte, suivant Louanne qui était allée se rasseoir de ses yeux verts. Une Gryffondor qui prenait sa défense? Etait-ce donc possible ? En temps normal, c’était Anya qui se chargeait de remettre les jeunes élèves qui s’égaraient un peu trop à leur place… Mais pas cette fois. La petite noiraude était reconnaissante envers Louanne mais ne parvint pas à croiser son regard pour le lui faire comprendre. Elle se contenta donc d’esquisser un sourire et continua son chemin vers la sortie de la Grande Salle. Une fois la jeune fille sortie de la pièce, les discussions reprirent de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Lun 7 Juil - 2:49

Serenna semblait toujours un peu bouleversé mais se sentait rassuré. Elle gonfla ses poumons au maximum afin de prendre une grande respiration. Elle regarda Myosotis et elle comprit alors que le simple fait de demander si c'était possible qu'une personne aimant ne puisse contrôler sa nature,montrait qu'elle savait déjà.
Des cris arrêta sa pensée. Elle se retourna, c'était Louanne. La Gryffondor semblait énervé contre quelques élèves de la salle. Serenna se souvînt alors avoir entendu des rumeurs sur Myosotis mais il y avait tellement de rumeur sur la maison serpentard. Les rumeurs circulaient autant que les élèves dans les couloirs. Il y en avait sur Myosotis, Anya, évidement sur les personnes importante de Serpentard, mais il y en avait aussi sur Serenna.
La jeune fille au cheveux d'or de demanda pourquoi dès qu'une personne faisait quelque chose de "différent" il était sujet à des rumeurs plus extravagantes que l'acte en lui même. Elle était dépité par les chuchotements des autres mais avait autre chose à penser que ses paroles futiles qui courraient sur les serpentards.
Elle regarda Muosotis s'éloigner. Serenna se leva pour la rattraper.

- Merci lui dit-elle en souriant.
Elle retourna s'asseoir en posant de son regard noir sur les élèves qui se faisaient disputer. Louanne avait raison il ne devait y avoir aucune rumeurs.

Quand elle retourna s'asseoir elle se retourna vers l'autre bout de la salle comme si quelqu'un la regardait. Ce qui était le cas. Anya était là.  Serenna c'était toujours demandé comment Anya faisait pour être là sans que personne ne la voit. Elle devait être la personne la plus discrète de l'école.
Elle regarda longuement Anya. Serenna s'assura que la lettre était toujours là.
Elle regarda Anya sortir de la salle d'un pas lent. Tous les élèves s'arrêtaient de parler. L'ambiance devenait presque froide. Serenna montra un sourire de satisfaction. Peut être y avait-il une justice. Finalement Myosotis et Anya, étant au centre des rumeurs, avaient tout de même une aura importante et puissante afin de laisser une telle peur dans les yeux et esprit des autres élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Lun 7 Juil - 17:47

Serenna écouta son amie. Elle lui sourit pour lui montrer sa reconnaissance.
Serenna savait à présent qu'elle pouvait compter sur Ever. Elle si dis alors que quoiqu'il arrive elle serait toujours là pour Ever. C'était comme avec sa meilleure amie Winonna, elle pouvait compter sur elles.
La jeune fille prit le soin de ranger, ou plutôt de cacher la lettre de son frère. Si jamais quelqu'un tombais dessus avec de mauvaises intentions, la jeune serpentarde risquait d'être "traqué" par les rumeurs.

Malgré les différents points de vu qu'elle venait d'avoir écouter, Serenna voulait tout savoir, sur son frère,... Mais attendez Ever vient de dire qu'un autre créature encore plus dangereuse tuait dans la forêt...
Serenna fut intriguer. De quoi pouvait bien parler sa nouvelle amie ?
Voyant son amie s'éloigner elle se leva d'un coup et couru aussitôt vers elle.

comment ça une autre créature ? demanda-t-elle à Ever.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mar 8 Juil - 20:14

Après être arrivé vers Ever, la jeune serpentarde lui demanda de quoi elle parlait.
Ever semblait avoir compris l'inquiétude de Serenna.
Serenna commença à se souvenir de toutes les créatures qui existaient et réfléchissait à celles qui étaient aussi ou plus dangereuses que les Loups-Garou. Tout en pensant à tous ces éléments, Serenna écouta son amie avec attention.

Ever lui expliquait que pour elle les différents meurtres ayant eu lieu n'étaient pas des coïncidences mais plutôt des actes étouffées.
Serenna se demanda alors s'il était possible qu'un sorcier ou qu'une sorcière de Poudlard ait pu faire cela. Et si c'était une personne qu'elle côtoyait tous les jours ? Et si c'était une créature liée à quelqu'un qu'elle connaissait bien ?
Serenna se posa beaucoup de questions... Peut être trop.

Ever se sentant écouté, s'approcha de Serenna. Les éléments qu'elle ajouta intrigua encore plus Serenna.
Ever lui proposa alors de l'accompagner dans la foret. Elle habitait juste à côté.

Serenna se demanda alors se quelle pourraient bien voir comme créatures mais elle accepta de suite.

-un peu de compagnie dans un endroit sombre serait la bienvenue. elle lui sourit avec beaucoup de satisfaction. Serenna avait elle bien fait d'accepter comme ça ? Que ou qui pourrait elle bien voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Ven 11 Juil - 22:00

Serenna entendit un bruit qui lui semblait étrange. Elle se retourna alors avec beaucoup de curiosité et s'aperçut qu'une petite chouette de couleur sombre venait de faire son entré dans la salle. Elle portait une lettre accompagnée d'un colis.

Mais pour qui pouvait bien être ce courrier se demanda-t-elle

Elle regarda la chouette s'approcher des deux amies.
Soudain la chouette déposa... Enfin fit tomber vers Ever se quelle apportait.
Serenna regarda Ever surprise mais qui semblait impatiente d'ouvrir le colis.
En effet, Ever s'empressa de lire la lettre de d'ouvrir la petite boîte.

Serenna se demanda qui avait écrit à son amie.
Après avoir lu la lettre Ever la donna à Serenna. Elle hésita à lire la lettre de son amie mais après instance Serenna se mît aussitôt à lire le parchemin.

Elle comprit alors que cette lettre venait de la cousine d'Ever. Elle ne la connaissait pas mais elle pensait qu'elle s'entendrait bien avec. Enfin la question n'était pas là mais plutôt dans l'explication subtile d'un plan secret fait par sa cousine. Que pouvait bien vouloir faire Ever ?
Après avoir terminé de lire Serenna replia la lettre et la donna à sa nouvelle amie.

Ever lui demanda alors si elle connaissait un endroit secret, caché.
Serenna pensa aussitôt à plusieurs endroits mais voulait être sûre des intentions de son amie.
Lui disant:
"-tu cherches un lieu "légal" ou "illégal" en esquissant un sourire Serenna regarda autour d'elle et continua en chuchotant.
parce qu'il y a toujours la forêt, les falaises, un certain étage de Poudlard.. Enfin tu dois déjà le savoir

Coupé dans son élan Serenna vu une fille entrer dans la salle. C'était "Auror" une jeune fille envoyé à Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Ven 11 Juil - 22:08

Lorsque Myosotis entra dans la Grande Salle, elle fut surprise par le nombre de personne qui s’y trouvaient. Et voilà… elle avait oublié le banquet de fin d’année et aussi que c’était le dernier soir que les élèves passaient à Poudlard avant de retourner chez eux pour les vacances. Le plafond magique montrait que le ciel à l’extérieur était totalement découvert et que le soleil était en train de se coucher. On voyait déjà quelques étoiles faire leur apparition dans le ciel bleu roi. Des milliers de bougie étaient allumées et flottaient dans les airs à différentes hauteurs. Myosotis était arrivée en retard et avait loupé le banquet ainsi que le discours de la directrice. Mais tant pis, maintenant qu’elle était là, elle n’allait tout de même pas faire demi tour. La table des professeurs était à moitié vide mais les élèves étaient presque tous restés dans la Grande Salle pour profiter un maximum de leurs camarades avant de devoir leur dire au revoir. Les plus jeunes avaient été dormir, mais les septièmes années étaient presque tous présents. Les tables avaient été débarrassée et certaines filles s’étaient assise dessus, sous les regards réprobateurs de la directrice. Mais cette dernière ne les rappela pas à l’ordre, sûrement parce que c’était le dernier soir. Lorsqu’elle entra dans la salle, les conversations s’arrêtèrent peu à peu, tous les regards tournés vers elle. Ce calme fut immédiatement suivit d’une vague de chuchotements frénétiques.

*Ils ne vont donc jamais s’arrêter….?!*

Tout en restant de marbre la petite noiraude se dirigea vers la table des Serpentard. C’était la table qui se trouvait tout à gauche de la salle. Juste à côté, il y avait la table des Serdaigle, suivie par celle des Poufsouffle. Tout à droite se trouvait à table des Gryffondor. Myosotis passa donc entre la table de sa maison et celle des aigles. Tournant le dos au reste de la salle et faisant face au mur, elle s’installa sur l’extrémité du banc. Beaucoup d’élève se trouvait à la table, mais étrangement, ils s’étaient tous décalé pour laisser environ cinq place de libre à côté de la noiraude. Les élèves qui se trouvaient sur le banc en face s’étaient également levé pour aller à l’autre bout de la table. N’étant absolument pas vexée, Myosotis déposa sa table sur le bois vernis de la table. Elle en sortit un parchemin vierge, sa plume bleu tachetée et son encrier. Elle devait envoyer une lettre à sa tante pour lui annoncer qu’elle resterait à Poudlard pendant les vacances et que par conséquent, elle n’aurait pas besoin de se prendre une chambre au Chaudron Baveur. Elle s’apprêta à tremper le bec de sa plume dans l’encrier qu’elle venait d’ouvrir lorsqu’elle sentit quelqu’un lui tapoter sur l’épaule. Se retournant lentement, elle se retrouva face à face avec une jeune fille blonde vêtue d’un uniforme absolument pas réglementaire. En voyant un écusson sur lequel deux baguettes magiques étaient croisées, elle comprit alors que la jeune fille devait être française et qu’elle venait tout juste d’arriver. Ses soupçons s’intensifièrent lorsqu’elle entendit le léger accent qu’avait la jeune fille lorsqu’elle s’adressa à Myosotis:

«  Excuse-moi? Pourrais-tu me dire, où est la table des Serdaigle? »

Myosotis entendit alors un élève de Serdaigle qui se trouvait juste derrière la nouvelle chuchoter à l’oreille de son voisin. Ce n’était pas le seul élève à avoir réagit, mais c’était le seul qui parlait de la mort des jumeaux. Beaucoup d’élève traitèrent la nouvelle de folle ou encore de suicidaire, mais ceux-ci étaient bien trop éloignés pour que la blonde les entende. Mais Myosotis, elle, les entendait; et parfaitement bien en plus. La noiraude plongea alors ses yeux verts dans les yeux bleu océan de son interlocutrice. Elle vit alors que celle-ci se fichait complètement des rumeurs. La Serpentard arrivait à lire dans les yeux des personnes comme dans un livre ouvert. Elle pouvait déduire leurs sentiments en tout cas, et elle avait vu dans les yeux bleus de la blonde qu’elle était blasée par toutes ses rumeurs. La Française s’installa sur le banc à côté de Myosotis avant que celle-ci ait eu le temps de dire quoi que ce soit, ce qui fit encore plus réagir les élèves présents dans la salle. Un large sourire éclaira alors le visage de la noiraude, à la grande surprise de tous. Certaines rumeurs qui courraient à son sujet disaient même que c’était une Vélane, ou encore un loup-garou. Mais très peu trouvait le terme adéquat: semi-vampire. La noiraude parla alors de sa voix calme et détendue, presque hypnotisant, tendant sa main droite et gelée à la blonde lorsqu'elle prononça son nom de famille:

-C’est la table juste derrière nous, mais tu peux rester ici si tu le souhaites. Tu es nouvelle à ce que je vois, alors je me présente: je m’appelle Myosotis. Myosotis Chrysopelea.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 12 Juil - 9:48

Bonjour à tous ! Vous voici tous réuni ici pour célébrer la fin de l'année scolaire, et quelle année !
Chacun de vous à fait de cette école, un endroit où vous vous êtes épanoui, avez grandi et appris de nouveaux sorts, enchantements, potions et autres choses tout à fait passionnantes j'en suis sûre.


Bien, avant que le buffet ne commence, veuillez notez que le train partira Samedi 12/07/2014 à 8h pour ceux qui souhaitent rentrer chez eux.
La Coupe des 4 maisons sera décernée le 5 Septembre et les sabliers seront remis à 0 ce jour pour la nouvelle année.


Et maintenant, que le buffet commence !

Des plats apparurent sur toutes les tables plus appétissants les uns que les autres, des pichets de jus de citrouille, et autres mets délicieux.
La Directrice rejoignit la table du corps professoral et les élèves se ruèrent tous sur la nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 12 Juil - 14:14

Myosotis regarda la Française repousser ses longs cheveux dorés derrière ses épaules. Sa robe bleue lui allait terriblement bien. Cette fille dégageait quelque chose de très étrange…. Beaucoup de garçons s’étaient retournés à son passage ce qui avait éveillé de la jalousie au fond des yeux des filles présentes. La peau de cette fille était parfaite… étonnamment parfaite… A vrai dire: tout était parfait chez elle. De sa coiffure à ses ongles manucurés: il n’y avait rien à redire. Mais elle avait un comportement bizarre… On aurait dit qu’elle essayait de fuir le regard de Myosotis, comme si elle avait compris que cette dernière arrivait à lire au fond d’elle comme dans un livre ouvert. Mais que pouvait-elle bien cacher ? La petite noiraude avait vu de la surprise dans le regard d’Auror lorsque celle-ci lui serra la main. Bien que sa voix soit douce et son sourire éclatant, ses yeux ne mentaient pas: elle avait été quelque peu déstabilisée par la froideur de la main de Myosotis. Tout en écoutant les questions que lui posait la nouvelle, la Serpentard esquissa un sourire; qu’est-ce qu’elle pouvait être curieuse ! Cette fille semblait être une personne des plus charmante, bien qu’elle cache un secret. La petite noiraude lui répondit alors calmement:

- En temps normal, il y a un préfet et une préfète par maison. Mais au fil des années, la Directrice s’est rendue compte que les garçons n’étaient pas aussi digne de confiance que les filles et c’est pour cette raison que désormais, il y a une ou deux préfètes par maison, mais ça dépend du nombre d’élève qui s’y trouve. Par exemple, dans ta maison, il n’y a qu’une seule préfète Kara Scott. Chez les Serpentard, il y a Anastasiya Wolkoff et moi-même. Ensuite, passons à la maison des Poufsouffle, elle aussi, a un effectif peu élevé. La préfète de cette maison se nomme Garance Désier. Maintenant passons à la maison des Gryffondor: la seule préfète se nomme Louanne, mais elle est souvent accompagnée dans ses rondes par son amie Happy. Pour ce qui est des cours, la Directrice nous distribue des horaires fixes en début d’année. Je t’avouerai que moi-même je courbe certaines branches mais je ne me suis jamais faite attrapée dans les couloirs. C’est ça le secret pour courber les cours: pas vu, pas puni ! Les classes sont toujours pleines à craquée à cause du nouveau système: les cours ne se font plus qu’avec les personnes de la même maison, mais les quatre maisons mélangée ! Donc il est rare qu’un professeur se rende compte de l’absence d’un élève, d’autant plus qu’aucun d’entre eux ne fait d’appel au début du cours. Ensuite tu m’as demandé si la salle-sur-demande existait réellement et la réponse est: oui. Bien qu’elle ait été bousillée durant la guerre qui s’est passée ici-même à Poudlard, elle fonctionne toujours. Mais maintenant, on ne peut plus lui demander de faire apparaitre une pièce pour cacher des objets… Elle refusera catégoriquement de s’ouvrir si tu lui demandes une telle pièce. Et pour la chambre des secrets, oui elle existe bien mais elle a été détruite lors de la Bataille de Poudlard qui est désormais entrée dans l’histoire. Tu dois sûrement avoir d’autre question à me poser non ? Et si quelque chose que je viens de te dire n’est pas clair, n’hésite pas à m’arrêter ou à me demander des précisions !

Myosotis avait essayé de parler lentement. Elle ne savait pas si la nouvelle parlait l’anglais couramment et l’accent qui se faisait entendre lorsqu’elle parlait accentuait encore plus ce doute chez la Serpentard. Cette dernière aurait pu encore parler des heures, mais elle avait essayé de ne pas s’égarer dans ses explications. Bien qu’elle n’ait passé qu’une année dans ce château, Myosotis connaissait déjà le fonctionnement de cette école avant même d’y avoir mis les pieds. En effet, son meilleur ami Volpe lui avait expliqué tous ce qu’il y avait à savoir sur le château. La petite noiraude retira sa cape noire qu’elle n’avait pas enlever en arrivant dans la pièce. Sous celle-ci, elle portait une chemise blanche ainsi que la cravate verte réglementaire. Elle portait également une jupe noire et des ballerines de la même couleur. Elle avait fait un effort pour les derniers jours de cours car en temps normal, elle enfilait non pas les vêtements réglementaire mais des robes qu’elle appréciait. Les élèves avaient le choix: soit ils enfilaient leur robe de sorcier noire, soit il pouvait porter une chemise avec cravate. Les filles pouvaient porter une jupe noire avec cette chemise et les garçons un pantalon de la même couleur que les jupes des filles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 12 Juil - 14:23

En voyant son amie à la limite de l'éclat de rire Serenna afficha un grand sourire.
apres je t'ai dis ces endroits comme ça j'ai jamais pensé à faire quelque chose de contraire au règlement dans l'établissement dit elle avec beaucoup d'ironie.
Elle rigolait.

Elle regarda la salle se remplir d'élèves. Tous était prêt à partir mais Serenna allait rester.
La directrice prit la parole et Ever lui demanda d'aller s'assoir. C'est vrai que Serenna commençait à avoir un peu faim.
Elles dirigèrent toutes les deux vers leur table où était déjà installé plusieurs élèves ainsi que Myosotis et Auror "la nouvelle serdaigle".
Les deux amies s'installèrent et Serenna en profita pour regarder si il avait des personne qu'elle connaissait dans la grande salle.
Ever lui demanda si elle allait rester à Poudlard.

Oui je reste et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 13 Juil - 20:13

-Oui je comprend, perso je voulais rester parce que j'aime Poudlard. Du coup on va passer les vacances ensemble. Mais j'avoue que je suis très intrigué.. Que veux tu faire ?
Bon on en parle après il y a peut être trop de monde. Petite question à part mais... Tu connais Winno, Winonna Diggory ?


Serenna regarda autour d'elle. Elle prit un peu de tout afin de goûter. Elle était très gourmande. Elle pensait que les deux allaient passé de très bonne vacances à Poudlard. Dommage que sa meilleure amie Winno partait. Tiens mais Ever connaissait peut être Winno

- Oui je suis un peu fatigué mais avant d'aller dormir je vais tous les soirs dans la salle commune pour lire sur le fauteuil à côté de la cheminée alors si tu veux on peut y aller. Question à part tu connais Winno ? Winonna Diggory ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La grande salle   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande salle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-