BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La grande salle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 17 Déc - 12:46

Le bal de Noël, L'événement tant attendu et qui nourrissait les conversations des élèves depuis trois semaines était enfin arrivés. Lune descendit les marches et chercha ses amis dans la foule des élèves, tous très bien habillés.  Elle les rejoignit, tentant de se faufiler entre robes, étoles et costumes, sans se faire écraser les pieds.

-Hey Lune ! T'es enfin prête !, s'exclama Louise en la prenant dans ses bras.
-Oui, oui, c'est bon,hein ! Je suis la dernière ?
-Non, la rousse est encore en haut !
-Vous êtes toutes trop belles !, déclara Lune, un peu jalouse devant les bustiers de ses camarades.
-Merci, mais toi aussi, Lune.
-T'y vas avec qui ?, demanda soudainement Marie, en se tournant vers Lune.
*Avec qui ? Hoo non, le cavalier ! J'avais complètement oublié !*
-Heu…
-Moi je vais avec Corentin, Louise avec Vincent et Kelly avec Arthur. Et toi ? (Tous les regards se dirigèrent vers elle)
-Hum, commença Lune, mal à l'aise, jetant un regard désespéré vers Louise, laquelle avait déjà tout compris, et bien disons que ...


- Mesdemoiselles, Messieurs, chers Professeurs... Je suis ravie de vous annoncer que le bal de Noël est ouvert !

Et les portes s'ouvrirent, laissant passer un flot d'élèves se ruant, impressionnés dans la grande salle, magnifiquement décorée avec ses sapins vert, son plafond étoilé et ses guirlandes scintillantes rouges vertes bleues et jaunes.
-Et bien, on peut dire que la directrice t'a sauvé, me dit Louise avec un sourire.
Nous entrâmes ensemble et nous nous dirigeâmes vers le buffet. Lune se servit un verre de Bièraubeurre, pendant que Louise essayait de trouver où était passé son cavalier.
-Personne ne t'a demandé ?, dit-elle, en se mettant sur la pointe des pieds, scrutant la salle de danse.
-Non...Lune secoua la tête, l'air las.
-Et tu n'as demandé à personne ?  Je sais bien que tu préfère les garçons galants et romantiques mais tu peux bien faire le premier pas pour une fois ! ,n'obtenant pas de réponse, Louise soupira.
Les deux amies s'installèrent à une table vide, regardant les couples qui se formaient et qui évoluaient sur la piste de danse, au son des violons des Bizarr'sisters
Tout à coup, Vincent surgit de nulle part et se retrouva debout près des jeunes filles.
-Salut, Lune, salut Louise. Tu viens danser ?, demanda-t-il, en prenant la main de la dernière.
Les deux jeunes gens s'en allèrent, laissant Lune toute seule avec sa Bièraubeurre.

*Pfff, elle a de la chance d'avoir un partenaire. Mais elle a raison, j'aurais du demander, me renseigner, sur qui était libre et tout…, Maintenant, je me retrouve comme une idiote solitaire. En plus j'avais bien envie de danser… Mais il n'y a que des couples qui dansent. Tout le monde est en couple. Haa non, presque tout le monde, les deux jeunes filles de la table voisine ont l'air d'être seules elles aussi. C'est Serrenna et Winonna, je les ait déjà vues au cours. Toujours assises à côté.
Peut-être que je pourrais les rejoindre ? Pour former les groupe des gens sans partenaires ? Pff, je sais pas, elles sont tout le temps à deux, si je m'incruste, genre « salut, vous n'ont plus vous n'avez personne avec qui danser ? », ça va pas le faire… En plus peut etre que leurs cavaliers ne sont pas encore arrivés et je risque de les embêter *
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 17 Déc - 15:13

- " Merci beaucoup, mais je dois avouer que cette robe te va à ravir. Qui sont-ils ? Ils sont dans ta maison ? "

- " Tu trouves ? Merci.Oui , ce sont Anatole et Philippine , deux amis de cinquième année à Poufsouffle , ils faisaient parti de la bande de Luke quand il était encore là."

Luke , son bon ami.Elle serait surement allée au bal avec Luke cette année si il n'avait pas fini ses études à Poudlard.Eric avait bien demandé à Winonna d'aller au bal avec lui , mais celle ci avait refusé , car elle savait que sa meilleure amie allait être seule , elle aussi , pour le bal.Eric s'était donc empressé d'aller demander à Victoria d'être sa cavalière.Et il s'était prit un deuxième vent.La préfète ne se faisait pas de soucis : il avait dû quand même trouver une partenaire pour ce soir.La jeune fille prit le verre de jus de fruits que sa meilleure amie venait de lui servir et bu une gorgée.Elle lança un regard sur la piste de danse , et vit Molly , une Gryffondor , en train de danser avec son petit ami.Un couple attira son attention , c'est alors que d'un coup elle se retourna vers son amie de Serpentard.

- " Mais Serenna , c'est Kai là bas avec ... "

La jeune fille ne fini pas sa phrase.Elle avait vu le visage de sa meilleure amie changer de mine lorsqu'elle avait prononcer le prénom Kai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 17 Déc - 17:42

- Tu trouves ? Merci.Oui , ce sont Anatole et Philippine , deux amis de cinquième année à Poufsouffle , ils faisaient parti de la bande de Luke quand il était encore là.

Serenna acquiesça en souriant. Mais lorsqu'elle regardait tous les couples danser elle ne faisait que de scruter les faits et geste de cette gryffondor. Evidement la jeune serpent allait agir mais pas maintenant. Heureusement l'une des seules personnes qui pouvaient la retenir était à coté d'elle. Malheureusement Kalis n'était pas encore arrivé.
Les minutes passèrent, les danses et les rires continuèrent mais Serenna ne bougea pas. Son regard devenait de plus en plus sombre.
Elle prit une gorgée de son jus de fruit. Ne lâchant pas son verre elle le serra. Plus elle les regardaient plus elle tentait de contrôler son impulsivité. Elle n'allait quand même pas se donner en spectacle.
La pression montait, elle serrait son point de plus en plus fort.

- Mais Serenna , c'est Kai là bas avec ...

Son verre se brisa en un bruit assourdit par la musique. Elle tenta de se contrôler mais sa meilleur amie avait bien vu sa réaction. Quelques goutes de sang glissèrent sur son bras. Elle ouvrit sa main et enleva les quelques morceaux de verre qui n'étaient pas tombé au sol.

-Oui c'est Kai

Elle prononça ses mots sur un ton monocorde.
Apres quelques secondes, Serenna fit un grand sourire à sa meilleure amie et cacha sa main meurtrie avec l'une de ses innombrables serviettes blanches présentes sur les tables.

-Je vais aller me nettoyer la main, je te laisse.

Sur ces mots Serenna se leva et alla prendre de l'eau afin de nettoyer le sang sur sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 17 Déc - 18:28

Ally était assise sur l'une des nombreuses chaises, depuis le début de la soirée elle s'amusait a observé les différentes personnes présentes dans la salle. Elle s'était résolue à faire acte de présence pour pouvoir tranquillement regarder ses camarades évoluer ensemble dans un même espace, elle trouvait cela très intéressant.
La grande salle avait été redécorée pour cette occasion spéciale, les tables des différentes maison avaient disparues pour laisser place a quelque chose de plus intime, des petites tables rondes disposées un peu partout dans la salle, au plafond, stalactites de glace flottaient dans les airs. Les mines étaient radieuses, tout le monde avait l'air de plus ou moins trouver son compte.

La jeune Serdaigle portait une robe bleue inspirée de la mode moldue des années trente, avec des kickers bleus et un collant noir, pour compléter le tout les portait une chaîne en argent et avait mit des barrettes en forme de papillon dans ses cheveux bouclés. Elle n'avait pas spécialement envie de faire un effort vestimentaire, mais parfois il fallait savoir se plier aux règles.

Le bal avait commencé depuis une petite heure, la bleu et bronze avait discrètement emporté son petit carnet de cuir et dés que quelque chose lui semblait intéressant elle le notait.
Il y avait beaucoup trop de monde pour se concentrer sur une personne en particulier, aussi se contenta t'elle d'observer l'ensemble, comme si elle regardait une peinture dans un musé.

* Aujourd'hui il y a tellement de statues de cire, impossible de tout observer en détail, c'est dommage, mais c'est joli, au final ça donne un joli tableau ou une joli photographie. J'ai oublié mon appareil photo, c'est triste, il faudrait immortaliser tous les mouvements et ces regards*

Ally continuait ses observation quand elle aperçut au milieu de l'espace de danse le Poufsouffle qu'elle avait croisé au lac l'autre jour, juste avant cette fameuse attaque, il lui avait parut très sarcastique mais elle n'avait pas relevé, son nom était Jack, il avait l'air un peu trop sûr de lui et la bleu et bronze n'était pas sûr de l'apprécier. Quant à sa cavalière (enfin elle le présumait) elle portait une robe rouge à strass blanc, elle semblait complètement sous le charme du Poufsouffle. La scène était plutôt drôle et Ally se mit à rigoler toute seule.

*Je ne sais pas vraiment quoi penser du tableau , je suppose que c'est mignon, enfin si il ne joue pas avec elle*

Au fond cela n'avait pas vraiment d'importance puisque pour le moment elle avait décidé qu'elle ne l'aimait pas, pendant quelques secondes elle se demanda si elle devait noter quelque chose sur ce couple puis elle se dit que non, cela n'allait pas lui apporter grand chose. Alors ses yeux naviguèrent de nouveau dans la salle à la recherche d'une action ou d'une situation intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 17 Déc - 20:15

Amy était arrivée dans la grande salle. Elle avait remonté ses cheveux en un chignon et s'était vêtue d'une robe qui, noire sur le haut de son corps se blanchissait au fur et à mesure qu'elle descendait, passant du noir puis virant sur le gris pour finir blanche. Un pendentif en forme de Pentacle ornait son cou. Et ce fut ainsi qu'elle entra dans la grande salle. Amy semblait une des seules à ne pas avoir de cavalier. Elle observa autour d'elle et son regard s’arrêta sur une jeune gryffondor que la Poufsouffle réussit à  identifier. C'était Lune. Une jeune fille qui était elle aussi sans cavalier visiblement. Peut être attendait elle quelqu'un mais, vu son expression, elle aussi devait être seule.
Amy s'approcha d'elle et lui sourit:


-Coucou! Toi non plus tu es sans cavalier? Je suis Amy. Amy Handerson ! Et toi?

Amy était arrivée légèrement en retard au bal, si bien qu'il avait déjà commencer et que tout le monde ou presque s'était lancés sur la piste de danse. Elle fit un sourire timide à Lune. Elle éspèrait ne pas être la seule sans cavaliers. Après tout, si il le fallait elle danserait en la seule compagnie de son ami imaginaire. (autrement dit: Elle danserait seule pour le plaisir de danser un point c'est tout! Qu'elle ai un cavalier ou non.) Elle continua de sourire passant d'un pied sur l'autre et tripotant machinalement son pendentif. Elle ne savait pourquoi, cette ambiance la mettait autant à l'aise que...mal à l'aise. Cette musique lui plaisait et la mettait de bonne humeur, mais toute cette agitation et la joie des élèves trop apparente la stressait. C'est ainsi que, souriant à sa camarade (et peu être future amie) elle se perdit dans quelques pensées intrigantes:

         *Je ne sais pas pourquoi j'ai envie de tout repeindre. De changer un peu                                                                                             de  décor. Enfin...On en change souvent de décor ici, mais je sais pas...J'ai besoin de changements...C'est un peu bizarre mais, finalement, les personnes normales sont si ennuyeuse. Je suis heureuse d'être ici mais, sans savoir pourquoi, j'aimerais bien connaitre d'autres choses que...Ce que je sais déjà en fait. Non à la réflexion..."Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes !" !!
Et c'est à ce moment que je pense: "Tais toi Amy"
Même si logiquement je ne peut pas me taire vu qu'actuellement je ne parle pas! Donc arrête de panser des bêtises comme celles la!*


Joignant la parole (ou plutôt la pensée) à l'acte, la jeune fille arrêta de penser à ce genre de bêtises et attendit la réponse de Lune.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 17 Déc - 20:56

Je n'avais jamais pensé qu'à la fin de cette journée, j'allais danser au bal. Encore moins avec cette tenue.

Le matin même, je m'étais réveillé en sursaut. Pourquoi ? Autant ne pas le cacher: j'avais le trac. Peur de ce qu'il adviendrait de cette soirée. Peur de la fin de celle-ci. Imaginez si une demoiselle m'invitait, que nous dansions au milieu de la piste, et que, par inadvertance, je mets le pied sur sa robe, mais celle-ci continuant de danser, le tissu qui recouvre sa peau se déchire lentement et... Enfin, je pense que vous imaginez bien la fin.
Des fois, il m'arrive de me dire que je suis vraiment psychotique, mais ça fait parti de moi.
Je devais donc me rendre à cette soirée, d'autant plus avec une cavalière... Ah, je ne sais pas ce qui m'a prit aujourd'hui, j'étais sûrement sous le choc, ou une chose dans la même famille.

Je sortais tranquillement du parc, les parties visibles du corps noires de traces de suie et de saleté, et à certains endroits, mes habits s'étaient déchirés, révélant une peau un peu brulé. En serrant des dents, je me dirigeais vers mon dortoir, où je pourrais me masser les endroits touchés avec une pommade et m'enlever toute cette saleté avant le bal.
Puis je suis tombé sur ma future cavalière. Elle se rendait aussi dans son dortoir. Enfin, je crois, je en savais pas quelle direction elle prenait. Tout ce que je voyais, c'était une vache rose qui dansait dans un pré, sur ses pattes arrières. Dans ma tête. J'imagine des choses assez étrange, en effet.
Et c'est là que je lui ai rentré dedans. Surpris, j'ai fais un bond en arrière et j'ai atterri sur mon derrière. Souffrant silencieusement, j'ai marmonné un simple "Pardon" quand j'ai levé mon regard vers elle.
C'était elle qui m'avait regardé lors de l'annonce du bal. Celle qui avait un truc qui clochait, qui attirait mon regard... Je plissais tout doucement les yeux, pour essayer de comprendre. Mais je crois que ça lui a fait peur, car elle commença à s'excuser, et à partir. Je ne sais pas pourquoi j'ai fais ça, mais je lui ai couru après.

-"Hé ! Ne t'en vas pas comme ça !"

Je l'ai rattrapé en deux secondes et je me suis posté devant elle. Quelque chose chez elle me fascinait. Son regard, ses lèvres, la beauté qu'elle émanait. C'était assez étrange. C'est pour ça que je me suis entendu dire:

-"J'ai entendu dire que tu voulais danser, mais ne pas aller au bal. Or, si je te proposais de m'y accompagner, changerais-tu d'avis ? En échange, je ne te demande qu'une chose: ton prénom."

Et c'est ainsi que j'ai su qu'elle s'appelle Aurore Grayford. Et que je devais danser pour le bal.
Mais le problème, c'est que je n'avais pas de tenue appropriée. Mais... Ce problème s'est arrangé vite fait. Et cela m'effraie beaucoup.
Après ma douche, je me suis rendu dans l'armoire publique du dortoir. A l'endroit où les costumes étaient accrochés sur des cintres, le mien s'y trouvait (il y avait mon nom dessus). Chance ou mauvaise farce, je l'ai pris et l'ai déposé sur mon lit, les sourcils froncés. Mon regard qui suit est devenu effrayé. Si c'était une farce, je tuerai celui qui me l'a faite.
Car ce costume... C'est celui de mon père.

Et maintenant me voilà, dans le bal, devant les portes de la Grande Salle, à attendre ma cavalière. De là où j'étais, je pouvais voir plusieurs personnes qui dansaient, dont Chrysopelea et Crépuscule (le seuls dont j'ai retenu les noms), une fille de Poufsouffle et...

*LA DIRECTRICE DES SERPENTARD !? Je rêve ?*

Je n'en croyais pas mes yeux. C'est avec un regard surpris que je les ai regardé quelques secondes, avant de concentrer mon regard ailleurs si je ne voulais pas me faire tuer par les deux personnes en question. Ou plutôt cette directrice.
Mon costume était... Spécial. J'avais un simple costard noir, un pantalon de smoking, ainsi que les chaussures qui vont de paire avec. Une chemise blanche se trouvait sous cette tenue, et une cravate rouge faisait ressortir mes cheveux. Mais c'est cette cape qui couvrait mes épaules, qui était plutôt bizarre. De la même couleur du costard, elle avait des bandes rouges sur les épaules et des brindilles de ces bandes pendait de chaque côté du début des bras. La cape était grande et arrivait à ses pieds. Une chaine en or attachait la cape au niveau de mon torse, une chaine avec des symboles en or massif accroché dessus. Au niveau de la chaine, sur chaque côté de la cape, se trouvait l'emblème de la famille à mon père. Une sorte de coquillage. Puis en dessous de la chainette se trouve un fil doré pour resserrer un peu plus la cape.

Et c'est dans cette tenue que j'attendais silencieusement la mystérieuse Aurore Grayford.

[HRP: Tenue de fête de Duncan]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Jeu 18 Déc - 3:17

*Et maintenant ? Je suis censé faire quoi ?*
L'arrivée des Bizar'sister tranchait avec l'ambiance musicale précédente, et autant il m'était possible de valser avec la potionniste, autant pour le coup, participer à l'hystérie venue du groupe rock en compagnie de la jeune femme me semblait extrêmement peu probable. Sans compter que vu comment elle s'était habillée, j'avais vraiment de mal à l'imaginer.. Et puis elle avait dis dans son bureau ne pas aimé particulièrement la danse. Donc bon. En déduction, fuyons la piste de danse ^^

Ce qui ne me disais toujours pas ce que je devais faire, même si j'avais une idée de ce que je ne devais pas faire.. Et c'était tellement compliqué d'anticiper ce qu'envisageait la jeune femme -pour ne pas dire impossible- alors qu'avec mon rôle de cavalier, j'étais censé prendre les initiatives.
*Ouais bah on va pas la faire à la traditionnelle, qu'elle se démerde pour changer, à chaque fois quoique je fasse elle donne l'impression d'avoir un coup d'avance, alors changement de technique, son coup d'avance, elle le fait avant que j'essaie de trouver un truc. -Très intelligent comme technique Ash, le meilleur moyen de ne plus rien contrôler de cette situation. -Parce que tu crois vraiment que je contrôlais le début ? Si la directrice ne m'avait pas forcer la main pour aller valser, je serai peut-être encore à l'extérieur de la grande salle, figée comme une statue. -Et bien vas remercier la Directrice pour sa délicate attention de t'avoir réservé la première valse. -Mais bien sur, manquerait plus que ça tiens, rhalala mais sérieux, que faut-il que je fasse là..*
J'étais étourdis, indécise, les pensés en vrac.

Et pour combler mon manque de réaction actuel, je ne pouvais m’empêcher de repenser à la valse. Le sourire amusé que la jeune femme avait parfois eu, contrastant avec celui qu'elle avait eu lorsqu'on avait croisé un couple de Serpentard -les Préfets me semblait-il.
Lorsque les deux jeunes hommes s'était adressé à Miss Wolkoff.. Ces deux là semblaient se permettre de lui parler sur un ton désinvolte, avec même une pointe de provocation pour le premier ? Et cela n'avait pas sembler déranger ma cavalière. Peut-être les connaissait-elle depuis suffisamment longtemps pour que cela ne la choque pas.
*Ce qui explique en tous cas sa façon d'être quand je sors conneries sur conneries.. Elle doit pas être dépaysée *
Et le troisième un peu plus loin, qui dansait avec un jeune homme, entraînant une remarque d'un Serpentard -Olric ? Impossible de me rappeler les noms. Le rire léger de la jeune femme. Son soupir.

Misère mais j'étais totalement perdu, connecte toi Ash, et bouge toi, tu vas pas rester éternellement à réfléchir non plus ?
Je regardai vaguement dans la salle, certains élèves étaient repartis danser, d'autres restaient près du buffet, des petits groupes d'amis-non-danseurs s'étaient formés. Ce qui me posa un nouveau dilemme, étais je censé passer toute la soirée avec ma cavalière ou dans les soirées de ce style les "couples" se regroupaient ? Et dans ce cas, de quel coté aller ? J'avais du mal à imaginer Miss Wolkoff parmi mes amis, en particulier avec les jumeaux -qui me fixent d'ailleurs, ils ont une idée derrière la tête que je ne serai pas étonnée- et je ne voyais pas trop avec qui la jeune femme passait du temps en dehors des cours.

*J'aurais du me renseigner sur le rôle du mec dans un bal, je suis paumé là.. Magnuuuus pourquoi tu n'es plus à Poudlard, t'avais toujours la classe toi, tu m'aurais réglé la situation en même pas trois minutes
Bon, fais quelque chose, parce que t'assures pas là, dis quelque chose, de préférence un minimum intelligent, histoire de lancer une conversation convenable.. De quoi pourrait-elle bien vouloir parler ? Veut-elle seulement parler ? A moins qu'elle ne compte faire une de ses rondes qu'elle avait évoquées dans son bureau..  *

J'avais fini par me tourner vers elle, décidée à être classe, mais cela ne fut pas une réussite vu que je ne pu que lui dire
- Bon, honnêtement, là je ne sais pas que faire.
*Ash, un truc un minimum intelligent je t'avais dis ! Mais oui mais je sais pas quoi dire moi, alors autant être sincère et lui dire que je ne sais pas quoi lui dire -Non, non, c'est pas le truc à dire, ça va lui permettre de partir sur n'importe quelle discussion, c'est pas une bonne idée de lui laisser champ libre, trouve un truc, n'importe quoi*  
J'avais eu une moue désolé avant d'ajouter
-désolé, je me désespère moi même là, mais pour tout vous dire c'est la première fois que je vais vraiment à un bal avec quelqu'un et je suis un peu paumé avec les coutumes.
*Et bien voilà, j'ai trouvé un truc, maintenant j'ai plus qu'à me tirer une balle dans la tête pour être tragique jusqu'au bout, sérieux mais lui avouer que c'est la première fois, misère mais c'est à se foutre des baffes. -T'avais raison Ash, laisse la choisir le sujet, ça ne pourra pas être pire. Et la prochaine fois qu'il te vient l'excellente idée d'aller au bal avec quelqu'un, tu OUBLIS. Si tu sors vivante de ce bal ci, bien sur. *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Jeu 18 Déc - 9:12

J'eu comme un retour brusque à la réalité quand les valses s'arrêtèrent et j'étais légèrement étourdie par l'euphorie de ce début de soirée. Jack aussi semblait beaucoup s'amuser et il me gratifia du même grand sourire qui ne quittait pas mes lèvres  depuis un moment.
En quittant la piste de danse je jeta enfin un œil aux couples autour de moi qui comme nous allaient se poser et ne pas s'épuiser si vite. Je reconnue Molly et son petit ami ; Aylen et une superbe jeune femme qui devait être cette fameuse Myosotys ; Et d'autres camarades croisés en cour comme une poufsouffle avec une coiffure exotique ...

*Elle a dansée avec notre prof de potion ?!! C'est vraiment une soirée surprenante*

M'amusant de tout ça je remarqua enfin Amy qui n'avait pas eu froid aux yeux et qui apparemment avait dansée toute seule. Sous les cris hystériques de nos camarades face à l'arrivée du célèbre groupe de rock sorcier - les Bizar'sister - j'entraina Jack avec moi pour rejoindre mon amie.

-- AMY ! Coucou ! Finalement tu t'es trouvée une robe ? Elle super jolie ! ... Jack tu te souviens de mon amie ?

Excitée par la bonne humeur générale je me jetais presque sur mon amie, l'agressant d'un grand sourire, et entraina tout mon petit monde près du buffet pour nous servir à boire. Avec toute cette agitation j'avais perdue toute timidité sans m'en rendre compte, il fallait aussi dire que j'étais très bien entourée. La minute d'après je vis Mélinda pas très loin de nous et lui fis un grand signe de la main pour lui dire de nous rejoindre. Elle approcha de notre groupe et j'en fus ravis, toutes les personnes que j'appréciais le plus dans cette école étaient réunit autour moi.
Je passa un verre à mon cavalier et trinqua avec lui avant de faire les présentations :

--Jack je te présente Mélinda, elle est à serdaigle et elle aussi est nouvelle ... En faite on est tous arrivés cette année ... Mel' ... Pardon, Mélinda voici mon cavalier et un camarade poufsoufle, Jack.

Je ne pouvais décrochée mon sourire de mes lèvres, vraiment ravit d'être là avec ces trois personnes.


Dernière édition par Victoria Lester le Jeu 18 Déc - 20:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Jeu 18 Déc - 21:55

Est-ce moi qui vous met tant de pression?
*Même pas, je me mets moi même la pression toute seule en imaginant que vous pourriez me mettre la pression. Ce qui est totalement illogique m'enfin.*
Je la regardais s'éloigner en direction du buffet, vérifiant les boissons après m'avoir "libérée" de l'obligation de passer la soirée avec elle. Je l'aurait bien accompagnée mais.. je me retrouvais assise, ou plutôt il serait plus juste de dire affalée sur une chaise la tête appuyée contre le rebord de celle-ci, le regard dans le vide. Songeuse.
Pour la première fois de la soirée je fis attention au décors de la Grande Salle
*Les profs se sont donné de la peine.. Et moi j'ai l'impression d'être épuisée alors que je n'ai fais que deux danses, Ash, ta flemmingite s'aggrave. C'est pas la flemme, c'est l'après coups de la tension. Mais oui, a d'autres.*

De là ou je me trouvais, je pouvais voir presque toute la salle, pourtant, mon regard finissait toujours par se diriger vers la potionniste. Je secouais la tête en fermant les yeux
*Laisse tomber, tu as déjà survécu à une invitation de bal et tout dans son bureau, plus venir en robe -même si question robe elle m'a bien battue pour quelqu'un qui n'aime pas se fringuer comme ça- plus deux valses avec elle, dont celle de l'ouverture du bal.. Va pas chercher plus, tu vas te brûler à jouer avec le feu. Et vu que tu ne pensais même pas passer la première épreuve, tu peux t'estimer heureuse d'être aller aussi loin. -Oui mais.. -Oui mais que dalle. Maintenant tu restes normale. -Normale ? Pff, ça veut rien dire de rester normale.*

Une tape sur l'épaule me fis rouvrir les yeux, puis les refermer aussitôt.
-Vlaaad', non, c'est pas le moment, laisse moi agoniser en paix
-Te laisser ? Certainement pas, tu vas me devoir des explications sœurette ! Vois tu, quand tu disais aller avec quelqu'un, j'imaginais pas vraiment quelqu'un comme ça.. Alors je veux tout savoir ! Elle t'a drogué ? D'une main il attira mon visage vers lui, soulevant mes paupières de l'autre afin d'observer mes pupilles.
Non dilatées, c'est bien ce que je pensais, tu y es allée de ton plein gré.. voir tu es à l'origine de cette idée ?
Mon silence avait surement été plus parlant que tous ce que j'avais dis jusqu'à présent vu qu'il soupira, se prenant la tête entre ses mains.
- Okaaay, c'est toi qui l'a invité. Je crois que je ne préfère même pas savoir pourquoi en faite.

Je consentis à ouvrir l’œil droit afin de le regarder
-Et pourquoi donc ?
-Pour ne pas entendre de vive voix ce que ma raison me dit. Tu es complètement cinglé sœurette. Au cas où tu n'aurai pas bien vu, cette femme est une prof.
-J'avais remarqué, merci
-Alors je te laisse méditer sur ta condition pour le reste de la soirée. Et comme, malgré le fait que tu es complètement irrécupérable, tu es ma sœur, et bien sache que je viendrais ramasser tes morceaux pour te remettre en état de fonctionnement lorsque tu seras allé au bout de ton délire.
-Merci de ta sollicitude Vlad' mais je suis pas sure d'aller au bout de mon délire. Je vais peut-être me contenter de prendre un verre et aller discuter avec quelques amis.
Je le suivi des yeux alors qu'il retournait vers ses amis, puis me dirigeais vers le buffet, prenant un verre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Jeu 18 Déc - 22:45

Ambre était entrée dans la Grande Salle avec le reste des élèves, reconnaissant que les professeurs avaient fait un travail remarquable. Avec un sourire amusé, elle observa Ash ouvrir la danse avec la très respectable Anastasiya Wolkoff. La Poufsouffle avait décidément un certain culot. Peu de temps après, certains couples commencèrent à rejoindre la valse, tandis que d’autres préféraient coloniser le buffet. Ambre se dirigea vers un coin plus reculé, élégante et droite sur ses talons. Certains élèves sans partenaire restaient assis en groupe à discuter, d’autres se regardaient amoureusement les yeux dans les yeux ou lançaient au contraire des regards jaloux.

- Ambre Rosier. Ravissante, comme toujours.

Un Serpentard de sixième année s’était placé devant elle, s’inclinant en une légère révérence.

- Edward Nott. Bonsoir.

Le dénommé Edward se redressa, nettement moins guindé que précédemment, et lui adressa un demi-sourire moqueur.

- A quand remonte notre dernière vraie conversation ? Ce n’était pas lors cette journée de rappel historique organisée en juillet dernier par le Ministère pour les descendants de Mangemorts ?
- Certainement. Je me souviens très bien de ce petit lavage de cerveau…
- Qui d’ailleurs ne sert strictement à rien puisqu’il n’a d’effet que sur les idiots. Et des idiots sans meneur ne peuvent de toute façon rien faire. Tu vois Roger Crabbe arriver à monter subtilement les échelons du Ministère pour mener une politique anti-Moldus sans qu’on le remarque ?
- En effet, je ne vois pas. Il est plutôt bien parti pour être converti à leur bonne cause.
- Ce qui nous amène à dire que le Ministère de la Magie fait preuve d’une naïveté stupide et complètement dépassée.


Ambre esquissa un léger sourire amusé en observant Edward. C’était un garçon qui ne manquait pas de prestance. Ses cheveux bruns foncés étaient parfaitement coiffés et son costume noir sur mesure le faisait paraître complètement à sa place dans ce bal. Il fixait la Serdaigle de ses yeux vairons : L’un bleu turquoise, l’autre vert foncé. Cette particularité en troublait plus d’un et il savait en jouer avec une certaine virtuosité. Edward ne manquait pas d’intelligence, surtout en ce qui concernait l’art de la manipulation et il savait manier les codes traditionnels des Sangs-Purs à la perfection. C’était un homme du monde et ses talents lui promettaient un avenir brillant malgré son ascendance.

- Comment vont tes parents ?

Edward déforma ses lèvres en une grimace contrôlée, mais bien expressive. Il baissa la voix pour que leur conversation ne parvienne pas à des oreilles indiscrètes.

- Mon père continue à vivre sur ses rentes. Il voulait trouver un emploi au Ministère, mais ça a bien entendu été un échec à cause de son implication dans la guerre. Avoir un père Mangemort et être soi-même connu pour avoir été favorable à la théorie du sang pur ne l’a pas réellement aidé. Ma mère pourrait travailler, mais Père s’y est formellement opposé.

Ambre hocha la tête sans rien dire. Elle ne pouvait rien ajouter de plus. Les Nott, tout comme les Rosier et de nombreuses autres familles de Mangemorts, avaient été mis en marge de la société. Soit admirés, soit haïs, le juste milieu était généralement impossible.

-  Veux-tu être ma cavalière pour cette valse ?
- Merci, mais je crois que j’ai déjà assez dansé pour le restant de ma vie.
- Parfait, moi aussi. Mais j’aurais manqué de politesse si je ne t’avais pas fait de proposition.


Tous les deux sourirent imperceptiblement, puis allèrent s’asseoir à une table vide éloignée du reste de la foule.

- Cela m’étonne que tu n’aies pas de cavalière, Edward.
- Je pourrais te faire la même remarque. Tu connais déjà la réponse, Ambre. J’ai les mêmes raisons que toi de ne pas avoir de partenaire.


Ambre acquiesça d’un air pensif et laissa son regard dériver vers la piste de danse. Tous ces élèves avaient l’air, à quelques exceptions près, de s’amuser. Mais Edward et Ambre avaient déjà trop assisté à ce genre de soirée, avec en plus la pression d’une réputation à tenir, pour pouvoir en profiter.

- Si j’invite une cavalière de sang impur, je peux dire adieu à ma famille et à mes relations. Si j’invite une cavalière de sang pur, je perds toute crédibilité aux yeux du Ministère, murmura Edward.
- Exactement…
- Je vais aller nous chercher des boissons.


Edward s’éloigna en direction du buffet tandis qu’Ambre balayait la Grande Salle du regard pour faire son travail de surveillance. C’est à ce moment-là que les Bizarr’ Sisters arrivèrent au milieu d’acclamations hystériques. Le volume musical monta jusqu’à ce qu’on ne puisse plus entendre quelqu’un parler s’il se trouvait à plus d’un mètre de distance. Une foule d’élèves sans partenaire se rua sur la piste de danse, se déhanchant avec fureur. L’élégance et la grâce précédentes de la valse étaient parties en fumée. La rage collective rendait la Grande Salle de plus en plus difficile à surveiller à cause de tous les mouvements imprévisibles et aléatoires et la musique qui excitait les élèves.

- Complètement stupide.

Edward était revenu avec deux Bièraubeurre qu’il posa sur la table avec agacement.

- En effet.
- On ne peut même plus circuler correctement avec tous ces animaux en chaleur. Mon père dirait que ces Sangs Impurs n’ont aucune retenue, mais nous sommes à Poudlard et ce genre de paroles pourrait être très mal interprété.
- En admettant que quelqu’un arrive à t’entendre avec ce volume sonore…
- Oui, peut-être pourrions-nous dire tout ce que nous voulons, mais je ne prends jamais de risque inutile. Pourquoi parler franchement alors que nous nous comprenons parfaitement à mots couverts ?


Un demi-sourire amusé apparut sur les lèvres d’Ambre et tous les deux contemplèrent quelques instants les élèves qui dansaient.

- Tout saute et s’agite dans tous les sens. Que penserais-tu d’un pourcentage légal de pertes à Poudlard ? Cela pourrait régler bien des problèmes, dit Edward avec un sourire cynique. Peut-être que ton oncle pourrait nous arranger ça ? Terence Blackburn a conservé une certaine influence secrète au Ministère, même après cette histoire de procès biaisés en défaveur des Sangs-de-Bourbe, je me trompe ?
- Oui, mais il veut rester discret.
- Il a raison. Il a toujours été subtil et talentueux, après tout.  


Leur conversation fut un instant interrompue par les cris suraigus d’un groupe de filles qui tentaient de s’approcher du bassiste des Bizarr’ Sisters. Edward lâcha un soupir exaspéré avant de se retourner vers Ambre.

- Au fait, pourrais-tu m’ôter un doute?
- Mais je t’en prie.
- Comme toi, j’imagine, j’ai eu quelques arbres généalogiques à apprendre. Si l’on peut qualifier de « quelques » la totalité des généalogies des familles dont le sang est considéré comme « pur ». Dans mon esprit, Terence Blackburn est marié à Diane Selwyn et a eu deux fils. Or, dans la réalité, Blackburn n’a qu’un fils unique : Adrian.


Un demi-sourire se forma sur les lèvres d’Ambre qui leva un sourcil et plongea son regard gris dans les yeux vairons de son interlocuteur.

- Et quelle conclusion en tires-tu ?
- Soit ce que j’ai appris est erroné, soit ma mémoire est défaillante, soit ce fils cadet dont je ne me rappelle plus le nom a été mystérieusement effacé de l’arbre généalogique.


Le sourire ironique de la Serdaigle s’accentua, mais elle ne détacha pas ses yeux de ceux d’Edward qui semblait happé par son regard gris foncé.

- Très perspicace. Et quelle conjecture te semble la plus probable ?
- La dernière. D’où ma curiosité.


Ambre continua à le fixer jusqu’à ce qu’il baisse les yeux devant la pression de son regard d’acier quasiment insoutenable.  

- Cracmol, murmura-t-elle alors dans un souffle presque inaudible.

Edward leva de nouveau les yeux vers elle et hocha lentement la tête.

- Merci pour cet éclaircissement. Blackburn n’a donc qu’un seul fils.
- C’est exact.


La conversation s’interrompit durant quelques minutes avant qu’Edward ne reprenne la parole.

- Ce n’est pas le professeur Wolkoff que je vois en train d’analyser les boissons ?

Après avoir jeté un coup d’œil vers le buffet, Ambre confirma d’un signe de tête.

- Tu n’as pas encore touché à ta Bièraubeurre ?
- Non.
- Alors buvons à notre possible empoisonnement, ma chère Evannah !


Ambre haussa un sourcil interrogateur en entendant son deuxième prénom.

- Comment as-tu su ?
- Je l’ai appris dans l’arbre généalogique des Rosier. Je t’avoue que c’est toujours très agréable de converser avec quelqu’un qui a été nommé en hommage à un Mangemort.
- N’attends pas de commentaire de ma part, Edward.
- Bien sûr. Ne jamais se compromettre.
- Jamais.


Edward lui adressa un sourire entendu, avant de se lever et de déposer un baiser sur la main d’Ambre.

- Je vais malheureusement devoir m’éloigner, au moins pour quelques instants, sinon les élèves vont croire que nous complotons pour renverser le Ministère.
- Ce n’est pas ce que tu veux faire ?
Demanda Ambre en levant un sourcil faussement étonné.
- Pas encore, pas encore. Mais quelle impatience !

Ambre retint un rire et laissa Edward s’éloigner vers une autre extrémité de la Grande Salle en l’observant d’un air pensif, réfléchissant sur sa personnalité et ses intentions.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Ven 19 Déc - 21:22

S'étant éloigné pour chercher de quoi nettoyer sa plaie, Serenna enroula sa main d'une serviette blanche afin de protéger sa blessure.
Ensuite elle revint vers sa meilleure amie afin de ramasser les bouts de verres au sol. Personne ne devait se blesser en cette soirée. La magie n'étant pas réellement autorisée pour les élèves, Serenna prit une assiette présente sur la table afin d'y déposer tout les plus gros morceaux de verre. Elle posa alors délicatement cette dernière sur la table.

-Fais attention à ne pas te couper Wino, je vais chercher de quoi balayer.

Serenna était très impulsive. Seule le temps et certains de ses vrais amis pouvaient la calmer.
Une fois un balais de ménage trouvé, Serenna traversa toute la salle afin de nettoyer ses bêtise. Evidement quelques élèves se retournaient sur elle en se demandant ce qu'elle faisait mais trop préoccupé à danser ils ne vinrent pas la chercher afin de lui poser des questions.
Une fois les brisures de verre ramassées, la jeune Serpentard alla chercher un autre verre de jus de fruit.
Souriant àà sa meilleure amie elle lui en proposa un autre mais elle le refusa sachant que son premier verre n'avait pas été terminé.
Les musiques s'enchaînèrent, les couples se formèrent, ou du moins se rapprochèrent, et la jeune fille n'était qu'une simple spectatrice.
Les musiques étaient vraiment bien. Le pied de Serenna commençait à se balançait au rythme des diverses chansons qui passèrent.
Elle se mit alors à chantonné. Puis la musique se termina. Certain élèves s'étaient installé au buffet, d'autre parlaient à leur table pendant que les plus courageux continuèrent.
Kai et sa partenaire de dernière minute était installé à une table tout près de Serenna et de Winonna. Il regardait la jeune serpent, il la fixait. Serenna ne détourna pas son regard, elle le défiait.
Qui des deux allaient lâché le premier ? Les paris étaient lancés.
Kai commença alors à lui sourire, a lui faire des regards charmeurs mais Serenna restait de marbre. Son visage était comme figé dans le temps. Plusieurs minutes s'écoulèrent avant que la jeune gryffon qui l'accompagnait se rendit compte de se petit jeux entre les deux serpys. Elle l'interpela, obligeant alors Kai à détourner son regard. Serenna lui lança alors un regard de satisfaction ainsi que son sourire respirant le sadisme. Puis elle repensa à son ami de Serpentard : Kalis. Que faisait-il ? Se cachait-il ?
La jeune fille ne se posa pas plus de question, il était si discret et mystérieux.
Revenant aux couples présent dans la salle, elle ne pus s'empêcher de voir les deux Poufsouffles Victoria et Jack. Les deux semblaient de vraiment bien s'amuser.
Puis elle regarda les autres élèves. Tous avait le sourire aux lèvres.


*Quelle bonne idée d'avoir instauré ce bal, pourvu qu'il y en ait un autre*

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Ven 19 Déc - 23:49

J'avais passé toute la journée à visiter le château et à assister à mes premiers cours. Les débuts avaient été difficiles : en Roumanie j'avais un professeur pour moi toute seule, alors qu'ici je devais le partager avec une trentaine d'élèves. Ce que j'avais préféré jusqu'à maintenant était la classe des "Soins aux créatures magiques". Mon seul regret était que les animaux les plus dangereux que nous allions rencontrer était les hippogriffes.
Depuis dix minutes j'étais dans la salle de bain. Mes cheveux étaient encore mouillés par la douche froide que je venais de prendre. L'eau fraîche m'aidait à me réveiller. Il fallait que je me dépêche si je ne voulais pas être trop en retard au bal. Je pouvais déjà entendre la musique de là où j'étais. *Une valse*, pensai-je. * Le bal a commencé. Dépêche-toi !*. J'avais pris avec moi ma robe en soie d'un bleu clair qui se dégradait en blanc ivoire. Elle avait un col rond, pas de manche et s'évasée  à partir de la taille marquée par une ceinture noire, jusqu'aux genoux.
Je décidais de ne pas trop me maquiller, seulement d’assombrir le contour de mes yeux pour faire sortir  leur couleur gris perle, comme ma mère me l'avais appris quelques années plus tôt. Je soulignai la courbure de mes lèvres par un léger rouge-à-lèvre rose et attachait mes cheveux en une natte en épis de blé sur le coté. Elle montrait la mèche blanche qui tranchait sur mes cheveux châtains.
Je descendais les escaliers à toute vitesse. Maintenant c'était les Bazar'sister qui jouaient leur morceau :

"Do the Hippogriff"

"Can you dance like a hippogriff?
Ma ma ma, ma ma ma, ma ma ma
Flyin' off from a cliff
Ma ma ma, ma ma ma, ma ma ma"


Je croisai quelques personnes, la plupart était en train de s'embrasser dans les coins des couloirs. J'arrivai devant les porte et soudainement je ne pus plus bouger. *Et si je n'arrivai jamais à m’intégrer dans cette école.*  Je n'étais là que depuis deux jour et j'avais déjà remarquer qu'un fossé me séparait des autres élèves. J'avais grandi dans une bulle, un cocon duquel je n'étais jamais sortie.
Je soupirai. * Il va bien falloir que tu t'y fasse, ma grande ! Tu n'es là que depuis deux jours tu te feras des amis !* J'entrai dans le Grande Salle. Elle était somptueuse : des stalactites de glace pendaient du plafond, un dizaine de sapins tous plus beaux les uns que les autres trônaient dans le salle.
J'avançai vers le bar pour prendre une boisson. Je n'avais pas vraiment soif mais je ne me voyais pas aller danser seule. Je ne regardais pas vraiment où j'allais alors je trébuchai sur une élève et manquai de renverser mon verre sur sa robe.

- Pardon, Excusez-moi. Je suis vraiment desolé.
* Tais-toi, tu ne vas pas lui dire toutes les excuses que tu connais !*

Je rougis et me pinçai les lèvres en attendant de me faire incendier. Mais elle ne le fit pas et se mis seulement à rire. *Ai-je un accent anglais aussi horrible que ça ?*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 20 Déc - 10:24

Amy dansait lors ce que son amie Victoria l'interpella:

- AMY ! Coucou ! Finalement tu t'es trouvée une robe ? Elle super jolie ! ... Jack tu te souviens de mon amie ?

Ria, toute excitée faillit renverser Amy qui en rit beaucoup par la suite. Qu'est ce que son amie pouvait lui faire penser à elle !  

-Ria! Oui j'en ai trouver une et  à ce que je vois toi aussi. Elle te va à ravir! Tu es juste sublime dedans!  

Son amie l'entraina vers le buffet. Le bal la rendait de si bonne humeur qu'elle donna l'impression à Amy de tout renverser sur son passage. Riant, la Poufsouffle la suivit. Son fou rire ne s'arrêta que lors ce que Ria se dirigea vers Melinda, la Serdaigle auquel elles avaient discutées à la bibliothèque. Amy était heureuse de se retrouver avec ses deux amies (et Jack qu'elle ne connaissait pas mais qui semblait être le cavalier de son amie). Victoria lui fit des grands signes et la Serdaigle se fraya un passage entre les élèves afin de les rejoindre. Sa camarade de Poufsouffle se chargea des présentations:

-Jack je te présente Mélinda, elle est à serdaigle et elle aussi est nouvelle ... En fait on est tous arrivés cette année ... Mel' ... Pardon, Melinda voici mon cavalier et un camarade poufsoufle, Jack.

-Tu peux m'appeler Mel tu sais. Oh mon Dieu je ne sens plus mes pieds, une vraie torture ces talons ! Mais je ne peux pas m'empêcher de danser, j'aime vraiment beaucoup ce groupe ! Je commence à comprendre les groupies!

Amy senti son fou rire la reprendre:

-Oui c'est une torture effectivement.Moi non plus je ne peut pas m'en empêcher. J'aime trop danser. L'avantage du cavalier imaginaire, c'est qu'il est en totale incapacité de vous marcher sur les pieds! Oh ouii! Moi aussi j'adore ce groupe !

-Vous comptez aller danser ? Si oui je vous rejoindrais plus tard, il faut que je fasse une pause... Sinon je suis bonne pour subir une amputation des pieds!

La Poufsouffle hésita à retirer ses chaussures, puis, après une longue réflexion décida que, de toute façon, tout le monde avait déjà remarquer son cavalier imaginaire et qu'il ne valait mieux ne pas continuer à passer pour une folle ainsi. Mais, hélas, son envie de danser l'emporta. Elle retira ses talons et se dirigea pieds nus vers la piste de danse. Puis se ravisant, elle se retourna et fit signe à Melinda de venir:

-Viens, si on est deux a ne pas avoir de chaussures on passera moins pour des folles!

Soudain, une gryffondor trébucha sur sa robe et renversa sa boisson sur Amy:

- Pardon, Excusez-moi. Je suis vraiment désolée.

-Aha pas la peine de me citer toutes les excuses du monde tu sais! Et puis tutoie moi s'il te plait! Ce n'est pas la peine de me vouvoyer hein! J'ai l'impression que ça me rend vieille!

En souriant, Amy regarda la jeune fille. Elle semblait toute timide.

*Oh la pauvre...Elle à vraiment l'air perdue. Aller à moi de l'integrer dans cette école! Bon, vu que je suis pieds nus, que je danse avec un cavalier imaginaire et que, maintenant, ma robe es toute mouillée (et collante) je crains de lui faire peur...De toute manière, vu mon état actuel je n'ai rien à perdre !*

-Tu es nouvelle non? Alors bienvenue hein! Je vais pas t'embêter avec toutes les salutations habituelles, tu dois déjà en avoir assez entendu pour le reste de ta vie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 20 Déc - 12:31

Lune avait arrêté d'observer les occupantes de la table voisine et, prenant machinalement une gorgée de Bieraubeurre, reporta son attention sur les Bizarr'sister, installées sur la scène, de l'autre côté de la salle. Elle étaient habillées un peu bizarrement et se trémoussaient en chantant.

La jeune Gryffondor reporta ensuite son regard sur les couples qui évoluaient gracieusement (ou pas) au milieu de la grande salle. Elle suivit des yeux ses camarades, se disant qu'ils avaient de la chance. Sinon, d'autres couples, se tenaient près du buffet ou à une table, discutant de tout et de rien.

Soudain, une fille s'approcha de la table de Lune, regardant celle-ci et lui souriant.

-Coucou! Toi non plus tu es sans cavalier? Je suis Amy. Amy Handerson ! Et toi?
-Salut, je m'appelle Lune Roverside. Et non malheureusement je n'ai pas de cavalier non plus. Assieds-toi, si tu veux, dit-Lune en montrant d'un signe la chaise en face d'elle,
En fait, personne ne m'a demandé d'être sa partenaire et je n'ai demandé à personne non plus. Je ne sais pas si on peut aller danser, comme ça seules. Mais je ne resterai pas assise ici, toute la soirée !
-Je suis complètement d'accord, viens, dit-Amy en se levant, on va danser .

Et les deux jeunes filles se dirigèrent vers la piste de danse et dansèrent, tout en discutant et faisant connaissance.

Quelques minutes plus tard, Lune partit chercher des choses à manger pour elles-deux au buffet. Elle rencontra là Louise, accrochée au bras de son cavalier.
-Ca va Lune ? Tu n'es pas restée à te morfondre à table ?
-hé ! Je me morfondais pas ! Et oui, j'ai trouvé une autre fille, Amy qui comme moi n'a pas de cavalier et là, je dois vous laisser parce qu'elle m'attends !  A plus tard.

Et Lune disparut dans la foule de danseurs, laissant son amie déconcertée.
Mais lorsqu'elle revint à l'endroit où elle avait laissé Amy, celle-ci avait disparu. La jeune fille, quelque peu déconcerté, jeta un regard aux alentours et vit que Amy dansait maintenant avec deux autres filles et un garçon que Lune reconnut comme Victoria, Melinda et Jack et qu'ils semblaient bien s'amuser.
*Et ben d'accord, je la laisse deux minutes et voilà qu'elle trouve d'autres gens… Ca doit être ses amis. Et voilà,je me retrouve encore une fois toute seule ! Chouette !! *

Lune baissa les yeux et vit les deux verres qu'elle tenait et dont l'un était pour Amy.
La jeune fille regarda celle-ci qui s'amusait avec ses amis. Amy leva les yeux et croisa le regard de Lune, une lueur d'excuse dans les yeux. Mais elle lui fit un signe de venir la rejoindre.

*Très bien, je vais aller lui donner son verre et ensuite je retournerais en solitaire à ma petite table préférée*

Lune s'approcha du groupe et se planta devant Amy, résolue à prendre sa 'trahison' avec humour.
-Tiens, je t'ai pris une boisson, dit-elle en lui tendant le verre. Alors comme ça je m'absente deux petites minutes et tu me laisse tomber ?
Quelque chose dans le visage d'Amy montrait que ce n'était pas son intention et qu'elle était sincèrement désolée.
-Ne t'en fais pas, ce n'est pas si grave. Par contre j'aimerais bien que tu me présente à tes amis, si tu veux bien… Parce que je n'ai aucune envie de retourner m'asseoir là-bas, déclara Lune, souriante, en désignant d'un geste du menton les tables de l 'autre coté.


Dernière édition par Lune Roverside le Dim 21 Déc - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 20 Déc - 14:49

-Tu peux m'appeler Mel tu sais ... Oh mon Dieu je ne sens plus mes pieds, une vraie torture ces talons ! Mais je ne peux pas m'empêcher de danser, j'aime vraiment beaucoup ce groupe ! Je commence à comprendre les groupies ... Vous comptez aller danser ? Si oui je vous rejoindrais plus tard, il faut que je fasse une pause... Sinon je suis bonne pour subir une amputation des pieds.

Je me mis à rire doucement devant son problème de chaussure et lui souris ensuite, ravis de lui avoir trouvée un petit surnom sans le faire exprès. Je sentais que nous allions devenir de bonnes amies et peut être même un trio de choc avec Amy. Jack ajouta après "Mel" :

-Quel idée de mettre des chaussures à talons regardes autour de toi certaine personnes on des chaussures simple et leur tenue n’en perd aucun charme ... De plus je compte bien danser jusqu’à une apparente fatigue de ma cavalière.

Sa remarque sur les instruments de tortures féminins me fis un peu perdre mon sourire et je regarda mes superbes escarpins gris argentés en me sentant idiote. Mais la suite me fis soudain relever la tête avec un nouvel air comblé. Son clin d'œil me fit même manquer un battement et quand il me prit pas les épaules je cru devenir folle de plaisir malgré que je ne laissa rien paraitre extérieurement.

-- Oui, bien sûr Jack, mais je me demande qui va tenir le plus longtemps, rappel toi que je joue au quidditch donc j'ai une bonne endurance !

Je lui envoya un sourire complice, complètement dé-intimidé à cause de ma bière-au-beurre et de l'atmosphère de fête qui régnait. Ensuite Amy se sauva sur la piste de danse en emportant notre nouvelle amie avec elle. Mel avait l'air ravit de se faire kidnappée de la sorte et se mit à danser avec ma poufsouffle préférée.

-Viens, si on est deux a ne pas avoir de chaussures on passera moins pour des folles !


J'éclatais de rire en les suivant du regard jusqu'à la piste de danse. Là Amy eu un petit accident avec une autre élève que je ne connaissais pas. Elles discutèrent une minute avant de danser toutes les trois.

Moi je me tourna vers mon cavalier qui finissait son verre et nous échangions un sourire. Je lui avais lancé un défis et nous attendions donc de reprendre un peu nos forces avant de rejoindre les filles pour un marathon dansant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 20 Déc - 15:33

-Aha pas la peine de me citer toutes les excuses du monde tu sais! Et puis tutoie moi s'il te plait! Ce n'est pas la peine de me vouvoyer hein! J'ai l'impression que ça me rend vieille!

Je rougis de plus belle. *Ah, ce que je peux être...gourde*. Je n'en voulais horriblement. C'était vraiment super comme première impression... " Ah elle ! Oui, je la connais. C'est la Roumaine qui m'a renversée du jus de citrouille dessus le jour tu bal". Il allais falloir que j'apprenne à me maîtriser.
Pour la première fois j'osai relever la tête et  détaillai la jeune femme sur laquelle j'avais renversé mon verre. Elle avait remonté ses cheveux châtain clair en un chignon sophistiqué. Dans son cou étincelait un pendentif en forme d'étoile à cinq branche. Elle ne portait pas de chaussures, je trouvai ça un peu bizarre mais ne fis pas de commentaire. Et, à cause de moi, une énorme salissure de jus de citrouille à la menthe faisait tache sur sa belle robe noire. . Honteuse je baissai la tête de nouveau. Elle sourit et me dit :

-Tu es nouvelle non? Alors bienvenue hein! Je vais pas t'embêter avec toutes les salutations habituelles, tu dois déjà en avoir assez entendu pour le reste de ta vie!

- Je m'appelle Roxane. Je viens de Roumanie. Je ne suis pas si maladroite d'habitude mais ici j'ai un peu perdu tous mes repères.

*Pourquoi est-ce que je lui raconte ça ?* Je ne la connaissais pas vraiment et je devais surement l'ennuyer. Mais c'était la première personne qui ne me traitait pas comme un extraterrestre débarqué de nul-part ou une gamine un peu bête. Je réussit à calmer les battements de mon cœur. J'avais si peur de faire mauvaise impression. Je soupirai intérieurement  Ah, les humains étaient bien plus difficile à comprendre que les dragons ! Eux si ils n'étaient pas content ils essayaient de vous carboniser: c'était plus radicale mais aussi plus explicite. Et dans  leurs jours de bonne grâce vous pouvez espérer les approcher d'un peu plus près.  

*Aller! tu ne vas pas rester une ermite toute ta vie ! Le monde évolue, la vie change mais tu dois faire avec et t’adapter toi aussi* . Certes la vie ici était bien différente de chez moi mais je ne pouvais dire si c'était en bien ou en mal. Je ne resterais que trois ans à Poudlard alors autant en profiter pour m'amuser et découvrir le monde qui m'avais été fermé jusque là. Je relevai un peu plus haut là tête et souris:

- Et toi c'est quoi ton prénom ?

Je sentis un frisson d’excitation me traverser l'échine. Ma nouvelle vie allais enfin commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 20 Déc - 21:40

Serenna, toujours assise sur sa chaise aux coté de sa meilleure amie, elle regardait avec insistance Kai, elle scrutait aussi la venu de son ami Kalis.
Mais en voyant que si elle continuait comme ça elle n'allait pas beaucoup danser, Serenna se leva et décida de squatter vers Louanne, la préfète en chef. En regardant Winonna qui ne semblait pas vouloir bouger elle déposa son second verre, cette fois ci sans le casser, sur la table lui se dirigea vers le couple gryffondor.
Cependant elle se rappela qu'elle venait d'assister à un spectacle très drôle. Son petit ami Maël venait en quelque sorte de se faire repousser. La jeune serpy alla alors les rejoindre en souriant. (c'était d'un sadisme !)
La jeune vert et argent, ce soir vêtue de blanc se mit à danser. Elle croisa le regard de Kai à plusieurs reprise mais fut très vite arrêter par la jeune griffon au nom inconnu. Evidement les choses allaient changer.
Soudain, Kai se rapprocha d'elle en vitesse afin de ne pas la faire fuir. Il lui prit le bras.

- Qu'est ce que tu fais là ?

Serenna lui fit un grand sourire.
-Et bien je danse, ça ne se voit pas ?

-Serenna me prend pas pour ce que je ne suis pas.

Il lui prit la main.
-Et tu t'es encore fais mal.. Je t'écoutes !

-Vas la rejoindre elle t'attend regardes..
Elle le repoussa et s'éloigna sans un regard.

Une fois la salle traversée, elle vit enfin le visage de Louanne. Elle lui fit alors un grand sourire. Serenna venait de s'incruster encore une fois entre Maël et Louanne. La jeune fille trouvait tellement de plaisir à embêter le jeune Gryffon qu'elle en abusait certes un peu trop.

-Bonsoir Lou, bonsoir Maël vous dérangerai-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 20 Déc - 22:19

Crépuscule était arrivé en compagnie de Myo dans la grande salle qui était déjà bien remplie. Ils avaient réussit à se faufiler jusqu'au premier rang grâce à la petite taille de la noiraude. Le brun prit directement dans ses bras le petit bout de femme qui était sa cavalière et il ne résista plus à la tentation de la pureté de son cou en attendant l'ouverture de la grande salle. Plongeant, ses lèvres effleurée la peau douce et sucré avec un sourire. Il s'enivrait de l'odeur de fleur sauge de la semi-vampire.

Il fut un peut deçu de devoir arrêter à l'entrée de la directrice, mais il devait un peu retrouvé sa dignité de sang-pur. Il reprit la main de Myo la passant une nouvelle fois et la guidant dans la grande salle. Il s'arrêtèrent prés de la piste de dance et attendirent. Crépuscule se fichait bien de la décoration ou des autre couple se qui lui importait à lui c'était celle qu'il tenait par la taille en ceux moment même. Il envoyait des regards mauvais, malgré son visage de marbre, à tout ceux et celles qui posait un peu trop longtemps les yeux sur la silhouette parfaite de sa cavalière. Il avait décidé d'être possessif ce soir.

Le début du bal fut lancé. Il ne prêta nullement attention à Ash qui dansait avec Anastasiya en ouverture. Il n'était pas comme tout le monde à juger sur les autres sur les apparences. Crépuscule tourna alors ses yeux sur sa partenaire qui ne tarda pas à lever les siens émeraudes sur lui. Il s'inclina alors de nouveau devant elle en une révérence et lui tendit la main pour l'invité à danser avec un sourire qu'il ne faisait qu'à elle. Elle accepta et il la mena comme le voulait les traditions au milieux de la piste en tenant sa main en hauteur pour montrer à l'assistance sa partenaire. Quand ils s’immobilisèrent, le brun s'inclina de nouveaux devant Myo avant de s'approcher, de la reprendre par la taille rapprochant sensible son corps du sien et de prendre sa main dans la sienne. Il avait le coeur qui battait à la chamade, il était tellement heureux d'être là avec elle.

Ils commencèrent alors à valser. Crépuscule menait Myo avec aisance. Il faut dire que le jeune sang-pur avait l'habitude des bals guidés de la société française. Il savait danser depuis son plus jeune âge, mais jusqu'à aujourd'hui, sa seule partenaire avait été sa soeur. Il n'y avait plus que la noiraude et lui maintenant.

Ils enchaînèrent quelques danses, Crépuscule mena ensuite son aimée en dehors de la piste de dance. Il l’emmena près d'un buffet un peu à l’écart des autres, il se servit un verre et en tendit un autre à la jeune femme qui l'accepta, même si il était persuadé qu'elle ne le boirait pas. Les Bizarr' Sister venait d'arriver pour continuer le show.

Pendant qu'il buvait le breuvage quelconque de son verre, le brun détaillé encore et encore la noiraude qui avait le regard perdu dans la foule. La courbe de son corps, ses épaules dénudé, son cou si délicat, son visage angélique, ses lèvres si tentante. Sans y prêter attention, pendant son observation il s'était approché et avait une fois de plus coller son corps à celui de Myo. Et avant qu'il n'en prenne conscience, il avait de nouveau capturer les lèvres de Myosotis. Il l’embrassait à perdre haleine, son corps s’enflammant au contact de celui de sa partenaire. Une chose était sur à ce moment là, Crépuscule était heureux.  
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 21 Déc - 0:20

Les deux Serpentards s’étaient retirés de la piste de danse en entendant que les Bizarr’ Sisters prenaient la relève. Lorsque Crépuscule lui avait tendu un verre à moitié plein, Myosotis ne put s’empêcher de sourire. Les boissons sentaient la Veine de Vénus à plein nez. Bien évidemment, elle l’accepta, pour le simple fait de pouvoir tenir un verre à la main. La jeune demoiselle rapporta son attention sur la foule de jeune qui dansaient et hurlaient à plein poumon pour manifester la joie qu’ils ressentaient d’entendre ce groupe de chanteur si connu. D’autres sorciers s’étaient retirés autour des tables ou près des buffets pour discuter de tout et de rien. Myosotis les regardait sans les voir, glissant lentement son regard de gauche à droite pour finalement se poser sur son cavalier qui s’était un peu rapproché d’elle. Le parfum enivrant de Crépuscule fit oublier à la semi-vampire l’odeur de la Veine de Vénus qui s’échappait des boissons juste à côté d’elle. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, le Gardien avait posé ses lèvres sur celle de la fille au cheveux noirs. Cette dernière eut le reflex de poser son verre pour éviter que le peu du liquide qu’il contenait de se renverse avant de s’abandonner. C’était comme si tout ce qui les entouraient avait disparu. Myosotis n’entendait même plus la musique. A vrai dire, elle n’entendait plus rien en dehors des battements de plus en plus rapides du coeur de Crépuscule. Combien de filles rêvaient être à la place de la semi-vampire ? Sûrement une bonne trentaine. Et combien de garçons enviaient le Préfet ? Il n’y avait pas à douter: la jalousie était bel et bien présente dans la Salle. Qui sait ce qui se serait passé ensuite s’il n’était pas arrivé ce qui arriva ? Peut-être les deux Serpentard se seraient-ils retirés à ce moment là dans un endroit quelconque, un endroit calme, un endroit désert, pour pouvoir profiter de leur jeunesse comme étaient sûrement en train de le faire certains de leur camarades ? Personne ne pourra répondre à cette question car le destin fut bien différent de cette hypothèse. Myosotis sentait que quelqu’un tirait le coin de sa robe. Au début elle cru que ce n’était qu’une mauvaise impression, mais plus le temps passait, plus l’impatience de faisait sentir dans ces gestes désagréables. A son plus grand regret, la noiraude dû s’écarter de son camarade pour voir qui était l’auteur de cette impatience mal dissimulée. Au début elle ne vit rien. Mais lorsqu’elle baissa ses yeux émeraudes vers le sol, ceux-si rencontrèrent deux yeux globuleux aussi grands que des soucoupes.

« Dipsy ! Qu’est-ce que tu fais là ?! » s’exclama la Préfète qui ne s’attendait pas à voir l’elfe de maison à cet instant.

L’Elfe en question baissa immédiatement la tête. Comme s’il s’en voulait d’avoir interrompu les deux Serpentard. Relevant la tête après avoir marmonner quelque chose d’incompréhensible (il devait sûrement s’agir d’excuses sincères) il regarda la demoiselle de ses immenses yeux qui s’étaient remplis de larme.

« Di.. Dipsy est désolé mademoiselle. Veuillez excusez son insolence. Mais vous aviez dit à Dipsy que Dipsy devait vous avertir dès qu’il recevait le colis et… et… Et Dipsy l’a reçu Mademoiselle. »

Myosotis n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que l’Elfe avait posé entre ces mains un tas de tissu rouge avant de disparaître dans un bruit sourd. Le tissu en question était en fait une couverture épaisse. Mais le colis dont avait parlé l’elfe n’était pas cette couverture; c’était ce qu’elle contentait. Serrant contre elle la couverture, elle attrapa la main de Crépuscule avant de le tirer hors de la salle. Ils n’allèrent pas bien loin, s’arrêtant à l’entrée des cachots. Ils entendaient encore la musique qui résonnait dans la Grande Salle, mais au moins ici ils pouvaient parler sans avoir besoin de crier. Sans un regard vers son cavalier, la demoiselle gardait ses yeux fixés sur la couverture écarlate. Elle espérait que cette simple protection avait suffit à garder intacte ce qu’elle contentait. Avec des gestes fébriles, elle déplia la couverture en faisant extrêmement attention. Elle tomba alors sur une toute petite bourse noires presque transparente qui était fermée. Elle ressemblait aux bourses qui sont offertes dans les bijouteries lorsque les clients achètent des boucles d’oreilles par exemple… L’attrapant dans sa main droite, elle continua d’ouvrir la couverture. Bien évidemment, ce n’était pas pour le contenu de cette petite pochette qu’elle s’était faite le plus de soucis. Elle tomba alors sur un coffret en bois noir. Sur le couvercle, un serpent avait été gravé. D’un simple regard, elle vit que le coffret était intact ce qui la soulagea grandement. On aurait pu croire qu’il s’agissait d’une simple boîte à musique, ou un coffret à bijoux, mais ce n’était pas le cas. Ses rebords avaient eux aussi été finement sculptés de divers arabesques. Sur le devant, une petite serrure était à peine visible. Myosotis avait mis beaucoup de temps pour trouver un artisan assez doué pour faire un tel travail. Comme vous l’aurez sûrement compris, la petite pochette qu’elle avait préalablement sorti de la couverture contenait la clé qui permettait d’ouvrir ce coffret. Une petite clé en or. Relevant ses yeux émeraude, la demoiselle regarda Crépuscule qui n’avait rien dit jusque là. Il s’était contenté de la suivre et de l’observer lorsqu’elle avait ouvert la couverture. Les lèvres de la semi vampire s’étirèrent en un magnifique sourire. Elle tendit alors le coffret aussi sombre que ses cheveux à son cavalier. Elle le glissa dans ses mains qu’il avait levée instinctivement puis déposa sur le couvercle la petite pochette dans laquelle on pouvait apercevoir la petite clé en or. Refermant ses bras sur l’immonde couverture qui était presque tombée lors de l’échange, elle ouvrit la bouche. C’est alors qu’elle parla sans s’arrêter. Ses paroles étaient rapides mais étonnamment compréhensibles. Tout en parlant, Myosotis gardait ses yeux émeraudes rivés sur le petit coffret qu’elle venait d’offrir à Crépuscule.

« La boîte est pour ta soeur, ce qu’elle continent est pour vous deux. Dans cette boîte, tu ne verras rien. Mais si toi ou ta soeur vous y plongez la main, vous pourrez sortir ce qu’elle contient. Je vais te dire ce qu’elle renferme parce que je ne veux pas, et il ne faut pas, que tu l’ouvres maintenant. Au fond du coffret qui a subit un sortilège d’extension indétectable, tu trouveras quatre bourses pleines de poudre de cheminette. Enfin.. Quand je dis pleines, ça veut dire que chaque bourse contient assez de poudre pour un trajet. Le calcul est vite fait; tu pourras aller voir ta soeur deux fois. Comme tu le sais, il est de plus en plus compliqué de trouver de la véritable poudre de cheminette car désormais, les charlatans sont nombreux. Après il faut encore parvenir à l’acheminer jusqu’ici sans qu’elle ne tombe entre les mains de la direction, car bien évidemment, c’est interdit. J’ai entendu Madame Dragonneau refuser à une élève l’accès à sa cheminée en lui expliquant que le départ pour les vacances de Noël était déjà passé… Et en plus, avec cette histoire de Scrouts à Pétards dans le parc ! Donc même si elle t’apprécie, ça m’étonnerait qu’elle te laisse rentrer chez toi ces vacances. C’est pour ça que j’ai… Comment dire… Traficoté momentanément la cheminée de notre salle commune. C’était compliqué, il m’a fallu une semaine pour y arriver, mais j’y suis parvenue. Bref, tu pourras aller voir ta soeur. Je te demanderai juste deux petites choses… Offre lui le coffret de ma part, et dis lui que je suis de tout coeur avec elle et que si je peux faire quoi que ce soit pour l’aider dans sa maladie, je le ferai. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 21 Déc - 10:52

Amy était toujours en train d'attendre la réponse de Mel lors ce qu'elle aperçut Lune qui revenait  vers elle tenant deux verres à la main.

*Zut! Peut être que je l'ai vexée? Peut être qu'elle croit que je l'ai abandonnée... Alors qu'en fait, je croyait juste qu'elle avait oubliée et qu'elle était partie voir ses amis...Pas grave! Autant s'éxcuser. Franchement elle à l'air sympa et je suis sure qu'elle comprendra.

La jeune fille s'éxcusa d'un signe de tête car, malgrès sa résolution,elle ne su trouver les mots justes.

-Tiens, je t'ai pris une boisson. Alors comme ça je m'absente deux petites minutes et tu me laisse tomber ?

Lune n'avait pas l'air de lui en vouloir, ce qui rassura Amy. La Poufsfoulle comptait bien lui prouver qu'elle n'était pas du genre à lacher qui que ce soit. Elle décida donc de faire les présentation. Mais Lune prit la parole avant que Amy n'ai pu placer un mot encore

-Ne t'en fais pas, ce n'est pas si grave. Par contre j'aimerais bien que tu me présente à tes amis, si tu veux bien… Parce que je n'ai aucune envie de retourner m'asseoir là-bas.

-Mais bien sur! Alors la Serdaigle c'est Melinda.Tu verra Lune elle est vraiment géniale ! Melinda,Lune. Lune, Melinda!

commença la jeune fille. Elle désigna par la suite sa très chère amie Victoria:

-Elle c'est Victoria, ma première amie ici! Tu verra elle aussi est géniale! Victoria, Lune. Lune ,Victoria. Et enfin Jack que je connais très mal! En réalité je ne lui a parler pour la première fois que ce soir car c'est le cavalier de Ria!
Sinon merci pour les boissons! C'est très gentil à toi de m'en avoir pris!


Puis Amy se tourna vers Roxane qui venait de lui poser une question:

- Je m'appelle Roxane. Je viens de Roumanie. Je ne suis pas si maladroite d'habitude mais ici j'ai un peu perdu tous mes repères. Et toi c'est quoi ton nom?
-Amy! Amy Handerson! Tu viens de Roumanie? J'aimerais tellement y aller un jour!

Cette Roxane avait l'air vraiment gentille et Amy était heureuse de lui avoir parler. Elle se tourna vers ses amis en souriant et, en faisant un clin d'oeil à Roxane ajouta:

-J'avais oublier de vous présenter Roxane! Elle est nouvelle comme moi, et viens de Roumanie! C'est à elle que je dois les couleurs de ma robe! Merci d'ailleurs,elle est très belle ainsi!

Pronnonça la jeune fille tout en adressant son plus beau sourire à la personne qui serait surement sa future amie.Amy éclata  de rire, très vite imitée par ses camarades. . Mais elle n'avait pas tort au fond, sa robe était magnifique avec quelques taches. Cela lui donnait une touche exotique! Comme la Poufsouffle avait peur d'avoir gêner Roxane elle ajouta à son oreille:

-T'inquiète je t'en veux pas hein! Franchement elle est magnifique comme ça ma robe! Enfin elle est un peu humide mais tant mieux j'avais chaud!


Dernière édition par Amy Handerson le Dim 21 Déc - 19:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 21 Déc - 18:45

Amy prit le verre dans les mains de Lune et entreprit de faire les présentations.

-Mais bien sur! Alors la Serdaigle c'est Melinda.Tu verra Lune elle est vraiment géniale ! Melinda,Lune. Lune, Melinda!
-salut, enchantée de faire ta connaissance, dit Lune en souriant et se penchant pour faire la bise à Melinda.

-Elle c'est Victoria, continua Amy, ma première amie ici! Tu verra elle aussi est géniale! Victoria, Lune. Lune ,Victoria. Et enfin Jack que je connais très mal! En réalité je ne lui a parler pour la première fois que ce soir car c'est le cavalier de Ria!
Sinon merci pour les boissons! C'est très gentil à toi de m'en avoir pris!


Lune se tourna vers le couple.
-Bonsoir à vos deux. Enchantée.
Lune fit la bise à Victoria et se tourna vers Jack.
-Je peux te faire un bisous à toi aussi ou ta cavalière ne va pas être contente ? demanda Lune, en riant.
Victoria sourit et Lune prenant ça pour un oui, embrassa Jack sur la joue avant de se tourner vers victoria et melinda.
-J'ai du vous croiser quelques fois dans les couloirs ou aux cours, Victoria et Melinda. Mais toi, Jack, je ne t'ai jamais vu. Est-ce que tu es nouveau ? Et si oui, bienvenue à Poudlard!

Soudain, Lune croisa le regard de Louise, son amie par dessus l'épaule d'Amy. Louise lui lança un regard d'exaspération et de reproche.
*Quoi !? Elle ne s'imaginait quand même pas que j'allais rester assise toute seule en attendant qu'elle en ait marre de danser avec son prince charmant !*
Lune détourna les yeux et reporta son attention sur la conversation de ses nouveaux... heu... camarades ? ou peut-être même amis ?

-Quelle belle soirée vous ne trouvez pas ? lança-t-elle aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 21 Déc - 20:11

Non du tout, en plus j'aime bien danser avec plusieurs personnes, c'est plus attrayant je trouve. Et puis Maël ne va pas se plaindre. Il a la chance d'avoir deux filles pour lui se soir. D'ailleurs.. Je pensais que tu aurais un cavalier. Et qui était le garçon avec qui tu parlais ? Si ce n'est pas indiscret…

Avant de répondre, Serenna se retrouva entre le couple. Lou venait de l’embrasser et il semblait assez content. Serenna riait intérieurement. En effet la jeune Serpentard était spectatrice de tous ses couples qui se formaient, qui continuaient leur histoire.
C’était un peu étrange de ce retrouver seule en se soir merveilleux de Noël. D’ailleurs Louanne semblait surprise que la vert et argent soit sans cavalier.
Tout d’abord Serenna revint sur la première réflexion de la Gryffondor.

- Oui plus on est de fou plus on rit.
Elle fit un petit sourire plein de sarcasme au jeune couple.

- Il est vrai que ça ne doit pas te déranger Maël…
Serenna éclata de rire puis elle soupira.

-Moi aussi j’aurais voulu avoir un cavalier mais c’est pas le cas, je suis condamnée à valser avec mon verre.

- Et lui…
Serenna se retourna en direction de Kai.
C’est une personne qui a fais un choix..

*enfin c'est une personne que je n'ai pas su garder, parce que je pensais à quelqu'un d'autre*

La jeune fille eu un léger regard attristé mais elle devait être heureuse en cette magnifique soirée où tout s’était mal passée. Elle se mit alors à sourire et à danser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 21 Déc - 21:58

Kate arriva devant la grande salle dont les portes étaient toujours fermées par la Directrice  qui voulait garder la décoration de la salle la plus secrète possible.
Kate s’était vêtu d’une robe blanche en tulle, serré à la taille par un ruban noir et de cette ceinture jusqu’à la fin de la robe qui était à mi-cuisse, des flocons de neiges noir tombaient. Elle revêtait aussi une parure de cristal noir, ainsi que des escarpins noirs et un petit sac de la même couleur. Tout ceci avait été choisi et envoyer pas son père.
Elle avait changé sa couleur de cheveux pour la soirée grâce à une potion, ses cheveux était maintenant noir mettant en valeur ses yeux gris clair qui était en plus mis en valeur par son maquillage.


La serpentarde regarda autour d’elle, elle vit plusieurs personne avec des cavaliers, la jeune fille n’ayant pas était invité pas quelqu’un et ni même chercher à inviter un garçon, se retrouvait à aller au bal seule.

- Mesdemoiselles, Messieurs, chers Professeurs... Je suis ravie de vous annoncer que le bal de Noël.

A ses mots Kate entra comme tous les élèves présents et alla s’assoir à une table.

-Pour l'ouverture de ce bal, je vous prie d'applaudir Miss Ash C. Howl qui va danser une valse pour la première danse...

Kate vit sa directrice de maison danser avec une jeune fille qu’elle avait déjà vue dans un des cours. Elle en déduit donc que Ash était la jeune fille qui dansait avec Anastasiya Wolkoff.
La jeune serpentarde vit des couples rejoindre la piste afin de danser. Elle n’aimait pas trop les soirées comme celle-ci mais comme elle adorait danser, et que dans ses soirées on dansait, ses soirées lui devenait plus supportable.

*Mais sans cavalier c’est plus difficile de danser la valse.*
La serpentarde soupira regrettant de n’avoir invité personne. Elle sortit alors un petit carnet de son sac, ce petit carnet lui avait été offert par sa meilleure amie afin qu’elle se confie à lui, mais elle avait trouvé idée de tenir un journal intime intéressant mais ce n’était pas son genre de se confié à un journal, ni même à une personne, Kate avait donc abandonnée au bout de quelque jour. Et aujourd’hui elle dessinait dedans ce qu’elle voyait, les endroits qu’elle visitait, les gens qu’elle connaissait à cet instant elle s’était mis à dessiner la grande salle ainsi que tous les danseurs de la piste de danse.
Ce qu’elle aimait bien dans ce carnet c’est que si quelqu’un autre qu’elle essayait de l’ouvrir il verrait des pages vierge et si il essayait de révéler le contenu du carnet tous les pages écrite sur trouvait écrit dans une langue oublier et les dessins serait tous des chats miaulant.

Elle traça son dernier coup de crayon quand la musique changea pour laisser place aux Bizarr' Sisters. Tous les sorciers se mirent à sauter, gesticuler, crier.
Cela amusa beaucoup Kate que le montra pas. Elle ferma et posa son carnet sur la table où elle était la seule occupante. La serpentarde se leva et alla grignoter au buffet et demanda deux verre, un jus de citrouille et une bière au beurre. Elle rejoignit sa table ses deux verres en mains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Lun 22 Déc - 11:23

Entre la musique des Bizar's sister qui envahissait la salle et empêchait les conversations, l'arrivée de cette Roxane et ensuite de notre camarade Lune, souvent croisée en cour, je ne savais plus où donner de la tête. Les présentations volaient dans tout les sens et la seule chose à quoi je pouvais me raccrocher c'étais les bras de Jack. J'avais du mal à entendre notre conversation.

-- (...) la Serdaigle c'est Melinda (...) Melinda, Lune. Lune, Melinda ! ... Elle c'est Victoria, ma première amie ici ! (...) Victoria, Lune. Lune ,Victoria. Et enfin Jack que je connais très mal ! (...) car c'est le cavalier de Ria !

- Je m'appelle Roxane. Je viens de Roumanie (...) Et toi c'est quoi ton nom ?
-Amy ! Amy Handerson ! (...)

-J'avais oublier de vous présenter Roxane ! Elle est nouvelle comme moi (...) C'est à elle que je dois les couleurs de ma robe !

Donc si j'avais bien compris nous comptions deux nouvelles filles dans notre groupe ce soir alors que le bal continuait dans son brouhaha de rock et de danses endiablées. Pur leur faire comprendre que j'avais saisit l'essentiel je lançais des sourires à tout le monde et nos deux nouvelles camarades semblaient ravit de se trouver avec nous. Lune nous fit même la bise en finissant par Jack, hésitante avec un regard moqueur pour moi. Je ne l'entendis pas me parler mais ensuite elle éclata de rire.

*Hum ! J'imagine qu'elle voulais blaguée sur une quelconque jalousie de ma part si elle embrassait mon cavalier ... C'est vrai que je suis la seule à en avoir un ... Et bah non je n'suis pas comme ça ! *

Pour leur faire voir comme je n'étais pas possessive, de plus avec un garçon que je venais à peine de rencontrer, je me penchais vers Jack et lui murmurais à l'oreille :

-- Si tu invitais une de mes amies à danser à la prochaine valse ? Je suis sûr qu'elles seraient contente ... Enfin si tu veux.

Je m'accrochais à son bras avec un petit sourire ayant soudain peur qu'il croit que je le repoussais alors que depuis des jours mon cœur ne s'affolais que pour lui. J'attendis de voir ce qu'il allait faire ou répondre, plus très sûr de moi et mon sourire commençait à disparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Lun 22 Déc - 12:50

J'avais du mal à croire ce que je voyais. Le changement d'ambiance à cette fête était tout bonnement incroyable. En plissant les yeux, l'épaule appuyé contre les portes de la Grande Salle, je regardais les couples danser sur la piste de danse, entamant tranquillement une petite valse. Je ne voulais pas regarder une fois de plus cette professeur et sa cavalière, enfin, je ne savais pas trop. Donc je baladais mon regard un peu de partout. Certaine personnes étaient assises, seules, aux tables de la Grande Salle, petite tables quand même, et s'ennuyaient profondément. Personnellement, si j'étais dans leur cas, j'aurai pensé à amener un li... Ah ? Une jeune fille écrivait sur un carnet, à ma droite. Ou elle dessinait, vu qu'elle effectuait de grands gestes avec son crayon. Et je crois que c'est la seule personne qui faisait autre chose que de regarder le bal.

En soupirant, j'ai levé la tête vers le plafond. Les professeurs en ont sacrément bavé pour installer ce décor: des stalactites de glaces flottaient dans les airs, sans fondre et rependre son eau glacée sur les élèves. Même des flocons de neiges tombaient du plafond, mais ils s'arrêtaient au niveau des stalactites. Pas mal.
Je redescendais la tête vers la piste de danse, et continuait de regarder les couples, lorsque je vis quelques regards d'élèves se tourner vers moi. Me demandant ce qu'il se passait, j'ai compris au bout de quelques secondes que ce n'était pas moi qu'ils observaient:

-"Bonsoir Duncan, ta tenue te met très en valeur. J'aime beaucoup."


Je reconnaissais cette voix. Tournant légèrement la tête vers le son qui était apparu, j'ai remarqué que ma cavalière était arrivée. Si, habillée normalement, elle avait un charme qui attirait ma curiosité, sa tenue et le regard gêné qu'elle lançait était au comble du charisme. Et après elle m'avait complimenté... Un sourire étira mes lèvres, tandis que je tendais ma main vers elle, en guise d'invitation à aller danser.

- "Me feriez-vous l'honneur de m'accompagner pour une valse, ravissante demoiselle ?"

Ses joues prirent une teinte rosée, et elle mit sa main dans la mienne, ce qui veut dire qu'elle approuvait mes paroles. Surement. Si ce n'était pas ça, je ne comprendrais jamais rien aux femmes...
Serrant légèrement sa main, je pris les devant, ma cape flottant derrière moi, et accompagna ma cavalière sur la piste de danse. Certains élèves continuaient de nous observer. Mais qu'avons-nous de si intéressant ? Il faut plutôt observer la directrice des Serpy et sa cavalière ! Là, c'est intéressant.
Arrivés sur la piste de danse, je me plaçai devant elle et lâchai sa main, pour que mon bras puisse entourer sa taille. Puis mon autre main s'accrocha doucement à la sienne, tandis que je sentais son autre main se déposer sur mon épaule.
Et c'est là que la partie la plus difficile du bal commença. N'étant pas du tout un pro de la danse, je devais quand même assurer et ne pas trébucher sur elle, afin de ne pas la ridiculiser. Alors je comptais dans ma tête les pas que je faisais, et je répétais les mêmes mouvements en boucle... Même si quelques fois un de mes pieds dérapait, je restais maître de la situation.
J'ai donc observé son regard qui m'attirait tant. Ses fines lèvres qui souriaient de temps en temps, reflétant sa gêne. Ses joues, prenant quelques fois une teinte rosée. Et ses longs cheveux or, qui flottait derrière elle. Quelques fois, une mèche se plaçait sur son visage, et elle souriait, gênée, ses joues devenant rose, son regard penchant légèrement vers le sol, et ma main qui ramenait inlassablement cette mèche derrière son oreille.
Même après avoir partagé une danse, je ne pouvais expliquer ce qui m'attirait chez elle.

La valse s'arrêta sur une dernière note aiguë, et nous nous arrêtâmes doucement. A ce moment-là, je ne ressentais qu'une joie immense: J'AI RÉUSSI A DANSER SUR UNE VALSE ! YOUHOU ! Et cette joie immense fut submergée par un cri féminin puissant qui fit apparaître sur mon visage une douloureuse grimace. Avant que la piste de danse ne soit envahit par la foule des élèves, j'attrapais rapidement la main d'Aurore et je l'emmenais hors de cette foule dangereuse.
Il semblerait que les Bizarr' Sisters ont commencé à joué.

J'ai abandonné Aurore quelques secondes, le temps que j'aille chercher de quoi se rafraîchir un peu. Evidemment, on peut danser, mais danser sans boire, et c'est la déshydratation complète ! Je suis donc allé chercher deux verres de jus de citrouille, et je commençais à faire demi-tour, en regardant la piste de danse. Les élèves étaient défoulés. On aurait dit une horde d'Inféris voulant tout détruire sur leur passage. La comparaison m'avait fait rire. Oui, quelques fois, je ris tout seule.
Je vis ma cavalière, assise à une table, en train d'observer la piste de danse. Je m'assieds donc à côté d'elle et inséra son verre dans sa main. Puis, en buvant une gorgé du miens, je me suis mis à lui poser une question:

-"Tu veux encore aller danser ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La grande salle   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande salle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-