BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La grande salle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 16 Juil - 21:00

En voyant le regard interrogateur de son amie, Serenna se rendit alors compte qu'elle s'est peut être mal exprimée. En effet Winonna, sa meilleure amie, était partie pour les vacances.

- je ne sais si je me suis bien expliquée mais quand je disait que Winno partait c'était pour les vacances. Sinon tu as prévu de faire quelque chose pendant ces vacances ? Parce qu'on va rester à Poudlard. Personnellement j'aimerais demander à Myo ou Anya si je pourrais aller avec l'une d'elle dans la forêt interdite. Je pense que la réponse sera... Négative mais on ne sait jamais

Elle rit quelques instant en regardant Ever.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Jeu 17 Juil - 11:59

Myosotis était occupée à regarder la Française. Elle vit à travers son regard que cette dernière était en train de se perdre dans ses pensées. Elle attendit donc qu’elle en ressorte, tout en continuant à la regarder de haut en bas. Il était d’ailleurs étrange qu’Auror essaie de fuir le regard de Myosotis à ce point. Qu’elle ait un regard déstabilisant, d’accord… Mais à ce point ?! Lorsqu’elle la vit ressortir de ses pensées, la petite noiraude était toujours occupée à la regarder. Elle dégageait vraiment quelque chose de très étrange. En entendant la question d’Auror, les doutes de la petite noiraude quant à la probabilité que cette jeune femme ait autre chose que du sang de sorcier -et ou de moldu- dans les veines s’intensifièrent. Myosotis ne pu s’empêcher de sourire en l’entendant poser cette question. Elle lui répondit alors d’une voix calme et totalement détendue.

-Oh tu sais, il y a beaucoup de rumeurs sur beaucoup de gens. Par exemple Alexender, un serpentard, tout le monde le prend pour un vampire juste parce qu’il a la peau claire et des cernes… Du grand n’importe quoi ! Il y a aussi Anya qui est considérée comme une créature avec qui il ne faut pas être. Beaucoup de rumeurs courent à son sujet, et toute te les dire serait extrêmement long. Et toujours d’après les rumeurs, je suis une fille mi-harpie, mi-vélane. Enfin, ça c’est la rumeur qui revient le plus souvent. Il y’en a beaucoup d’autre comme le fait que je sois un loup-garou ou… bref, tu m’auras compris: beaucoup de rumeur mais on ne sait pas lesquelles sont vraies et celles qui ne le sont pas. Mais j’imagine que tu ne me demandes pas ça sans raison… Me cacheriez-vous quelque chose, Très Chère ?

Elle avait prononcer ses deux dernière phrases en Français, sachant pertinemment que peu d’élève à Poudlard savaient parler cette langue. Peut-être que la Serdaigle serait plus confiante et un peu plus ouverte si leur conversation continuait dans sa langue natale ? En espérant que ça soit le cas, Myosotis ne quitta pas la jeune fille de ses yeux verts. Bien qu’elle connaisse déjà la réponse -enfin, elle avait sa petite idée- elle voulait entendre Auror le dire de vive voix. Les élèves avaient arrêter de les fixer mais certains d’entre eux continuaient à leur jeter des regards de temps à autre. Myosotis repensa à la façon dont la Blonde avait posé sa question… c’était comme si elle cherchait ses mots, comme si elle voulait cacher quelque chose. La Serpentard avait déjà émis plusieurs hypothèse quant à la nature probable d’Auror.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Jeu 17 Juil - 16:06

Myosotis commença à réfléchir à ce que venait de dire la Française…. Mais elle fut coupée dans ses réflexions car Auror venait de reprendre la parole. Myosotis esquissa un sourire en entendant la jeune fille lui poser la question où elle avait appris la Français. Bien évidemment, la jeune fille l’avait apprise toute seule, ainsi que les autres langues qu’elle parlait. Elle venait d’ailleurs de commencer l’apprentissage du Russe. Elle expliqua donc dans un Français parfait:

-Je l’ai apprise toute seule. Je parle plusieurs langues juste pour le fun. J’ai beaucoup de facilité pour apprendre une nouvelle langue, donc j’en profite !

Elle ne voulait pas lui expliquer comment elle faisait pour apprendre des langues… par pour l’instant en tout cas. Elle ne rajouta donc rien de plus et laissa Auror reprendre la parole. Au plus grand plaisir de Myosotis, la nouvelle remettait sur le tapis le sujet de sa véritable nature. La petite noiraude avait déjà une petite idée derrière la tête mais elle commença à dire sa démarche à voix haute. Elle parlait toujours en Français, juste pour être sûre que personne ne puisse les comprendre. Elle ne parlait pas non plus trop fort, pour être sûre de ne pas attirer l’attention:

- Ta peau n’est pas assez claire pour que tu sois un vampire et tu n'as pas de cernes visibles. D’ailleurs la Directrice ne laisserait jamais une telle créature mettre un pied au château ! Ils ne savent pas se contrôler et ça finirait vite en boucherie si tu veux mon avis. Tu es beaucoup trop belle pour être une harpie, donc j’écarte aussi cette hypothèse. Je ne vois pas de trace de fatigue dans tes yeux ou sur ton visage, et tu ne sembles pas plus préoccupée que ça par le fait que la pleine lune s’approche, donc tu n’es pas non plus un loup-garou. J’opte donc pour la dernière option : tu es une Vélane. Ou en tout cas tu as du sang de Vélane dans les veines… Je me trompe ?

Myosotis n’avait pas oublié la dernière partie de sa phrase, mais elle ne voulait pas y répondre… Et peut-être que son petit speech sur ce qu’Auror pouvait être ou non lui avait fait oublié sa question ? En espérant que ça soit le cas, Myosotis adressa un sourire resplendissant à la jeune fille. Auror était vraiment très belle et la petite noiraude était presque contente que les gens la prenne elle pour une semi-Vélane.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Lun 28 Juil - 20:24

Aujourd'hui Serenna n'avait rien fait de spécial, elle vagabondait dans les couloirs de Poudlard.
Elle portait une petite robe verte évasée et fluide. Le temps n'étant pas exceptionnel elle portait aussi sa cape de sorcier.  
Elle s'avança et décida alors de s'installer dans la grande salle. Elle s'avança vers la table des serpentards. La Grande salle était silencieuse.
Elle posa son petit sac argenté sur le banc et prit un verre d'eau. elle observait la salle en espérant voir quelqu'un... mais rien.

Soudain elle entendit Démon son hibou. Il s'avança et se posa à coté d'elle avec beaucoup d'élégance. Il lui posa une lettre. Elle venait de sa meilleure amie Winonna. Elle ouvra le parchemin.


" Ma chère Serenna ,

Suite à des travaux , je loge au chaudron Baveur . Je suis assez satisfaite car je vais pouvoir rendre visite à George et faire des folies sur le chemin de Traverse. J'espère que tout ce passe bien au château . Si tu as besoin e que quoi que ce soit , écris moi.

Avec toute mon amitié ,
Wino"


Serenna sourit et prit un parchemin et son encre rose afin de répondre à son amie.

" Ma chère Winonna,

Tout va bien à Poudlard malgré que les couloirs soit quelque peu silencieux.
J'espere que tu pourras rentrer chez toi un peu avant le début des cours; mais au moins tu peux voir George. Comment va-t-il ?
Au fait on pourrait se voir le dernier week-end avant la reprise des cours. Il y a un train et Poudlard ferme pour être nettoyé mais ça tu dois le savoir. Bon je parle beaucoup même dans mes lettres.

Je t'embrasse, à bientôt.
Serenna.


Elle donna le parchemin à Démon et il s'envola aussitôt. Elle le regarda partir.
Elle s'allongea sur le banc et observa le ciel magique d'un air pensif.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Lun 4 Aoû - 18:39

Tous les élèves qui étaient restés au château étaient réunis dans la grande salle sur ordre des préfets, que la Directrice avait mandatés.
C'est d'un pas énergique que la Directrice habillée d'une robe de sorcière noire décorée finement de perles arriva dans la grande salle, quelques mèches de ses cheveux rouges voletant derrière elle. Les regards des élèves présents la suivirent durant son trajet jusqu'à l'estrade où la jeune femme se plaça derrière son pupitre.
Le hibou sculpté sur ce dernier qui faisait face aux élèves s'anima et écarta ses ailes.
Les dernières conversations chuchotées s'arrêtèrent et le silence se fit.
 
- Bonjour à tous, merci d'être réunis ici de si bonne heure...

J'ai à vous parler d'une affaire qui nécessite la participation et l'aide de tous. Certains élèves parmi vous, n'écoutent pas les consignes en ce qui concerne votre sécurité...

Je tiens donc à commencer mon discours en vous rappelant à tous et à toutes, que la Forêt Interdite, n'est pas interdite pour rien, et qu'il est inutile de braver le règlement pour mettre votre vie en danger.

En effet, une élève de Serdaigle, Miss ChatBlade a été des plus imprudente en enfreignant cette règle. Suite à son aventure dans les bois, cette dernière à fait la rencontre d'un loup garou... Heureusement, il ne l'a pas mordue, et elle n'est pas infectée. Mais, Miss ChatBlade n'en est pas sortie indemne pour autant. En voulant fuir, le loup garou l'a frappée, et c'est après un vol plané de quelques mètres qu'elle est tombée sur le sol tête la première...
 
La Directrice fit une pause en regardant les visages tournés vers elle. La consternation ou la colère pouvaient se lire sur bon nombre d'entre eux.
 
- Après un examen à l'infirmerie, par notre infirmière Mme Pomfresh, et quelques Médicomages de Ste Mangouste, il en ressort que Miss ChatBlade est amnésique. Ses souvenirs les plus récents remontent à une période de sa vie qu'elle aurait passé à Paris, en France.

C'est pourquoi, je vous demande à toutes et à tous, d'être attentifs aux besoins de cette élève qui est désorientée. S'il y en a parmi vous qui la connaissent, je vous serait gré de vous manifester auprès de cette élève et de faire preuve de patience et de gentillesse.

Elle n'a nullement besoin de reproches ou d'animosité envers un acte dont elle n'a aucun souvenirs.
 
Examinant tour à tour tous les visages tournés vers elle, la Directrice mesurait si les élèves prenaient conscience de ce qu'elle leur demandait.
 
* Nul doutes, que certains ne pourront pas s'empêcher de faire des reproches, mais au moins cela limitera peut être les dégâts*
 

- Merci de votre compréhension à tous, et de votre attention.
 
S'éloignant du pupitre, le hibou replia ses ailes, et les conversations reprirent. Un professeur la demanda pour discuter, et la Directrice alla à sa rencontre.
Soudain, les conversations se turent à nouveau, et c'est sous les regards de toutes les personnes présentes que Chat fit son entrée dans la grande salle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mar 5 Aoû - 17:01

Le Serpentard arriva de bonne heure dans la grande salle après avoir rendu ses livres à la bibliothèque. Il avait écouté le discourt de la directrice et se posait pas mal de question sur Chat.
*Qui était elle réellement...*
Après le discourt il reporta son attention sur sa tasse de café et continua à la siroter tout en lisant un livre de poche qu'il avait acheté en France. Puis un mouvement d'aile attira son regard. Il leva la tête et regarda le hibou petit duc qui venait de se posé près de lui. C'était Eclipse, le hibou de son cousin. Il détacha le rouleau de la patte du rapace et lui donna un cookie émietté pour le faire patienter.
Le brun ouvrit alors la missive.


"Crépu,
tes parents m'ont mis au courant de ta situation pendant ces vacances. Crois moi, j'aurais aimé t'accueillir chez moi pendant ce temps, mais avec mes entraînements, ça aurait été compliqué.
Enfin...
Si ça te conviens, je pourrais venir de chercher à King's Cross le 1er Septembre et durant les cinq jour nous pourrons allez sur le chemin de traverse pour aller chercher tes fournitures pour ta nouvelle année et même aller voir Aurore en France.

Réponds moi vite
Ton Cousin, Zénith Aylen"


Un micro sourire apparut quelque seconde sur le visage de Crépuscule avant qu'il ne reprenne un visage neutre. Il prit un parchemin vierge dans son sac et écrivit une réponse rapide.

"Zen,
je suis ravi de pouvoir passer quelque jour avec toi. Je suis bien à Poudlard, mais c'est très dur de faire face seul avec tout ce qui se passe en dehors du Château, et être aussi loin d'Aurore.
Je t'attendrais donc sur la voie 9 3/4 le 1er Septembre.

Affectueusement
Ton Cousin, Crépuscule Aylen"


Le brun attacha le parchemin à la patte du hibou qui lui mordilla un peu les doigts.

-Va rejoindre Equinox à la volière, et repose toi Eclipse. Après tu retourneras voir Zen.

Après un hululement joyeux, l'oiseau s'envola. Il rangea la lettre de son cousin et son livre dans son sac et termina de boire sa tasse de café, parcourant la grande salle des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 6 Aoû - 4:34

Comme tout les élèves qui était restés au château, Kate se trouvait dans la grande salle. La jeune serpentarde c'était adossée à un mur, elle ne comptait pas rester plus de temps que durerait le discours de la Directrice.
Elle écouta attentivement ce que la Directrice disait sur la forêt interdite mais elle savait d'avance que sa curiosité la pousserait à aller voir ce qui se trouvait dans cette mystérieuse forêt, Kate se dit qu'elle évitera juste d'y aller les nuits de pleine lune.
En entendant la dernière partie du discours de la Directrice, la jeune fille parcoura la salle du regard afin de voir où était Chat mais ne la trouva pas
.

*la Directrice a dû nous parler sans la présence de Chat pour nous préparer à sa récente amnésie. Mais il y a une chose qui m'intrigue, je ne connaissais pas vraiment Chat mais elle n'avait pas l'air d'une fille qui enfreint les règles donc pourquoi était-elle dans la forêt interdite ?*

Kate n'est pas le temps d'approfondir son idée que Chat entra dans la salle et tout le monde la fixa, elle semblait un peu mal à l'aise face à tant de regards. La jeune amnésique se dirigea vers une griffondor qui assurait les cours de métamorphose.

Bon comme elle était venue seulement pour le discours, serpentard se dirigea vers la sortie mais devant les porte de la grande salle, elle se dit que manger lui ferai pas de mal. Kate fit donc demi-tour, en espérant que personne ai vu son petit aller retour et s'assit à la table de sa maison en regardant ce qu'il y avait à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 27 Aoû - 15:42

Serenna venait de rentrer du parc. Elle repensait à cette discussion qu'elle avait eu avec son amie Ever.
Elle était aller se changer avant d'aller dans la grande salle.
Serenna portait alors une petite robe verte décolletée dans le dos, cintrée et évasée vers le bas. Elle avait mis ses ballerines noire et sa nouvelle robe de sorcier. Elle portait ses cheveux relevés.

Serenna entra avec douceur dans la grande salle où étaient installées Lou et Chat. Toujours plongée dans ses pensées, Serenna ne perçue pas la présence des deux filles. Elle s'installa alors sur le banc des serpentard et prit son carnet pour commencer à écrire.

Sur sa feuille nous pouvions voir trois colonnes. Dans la première étaient inscrits des noms, dans la seconde "oui" et dans la dernière "peu probable"
Serenna posa sa tete dans sa main et regarda au plafond.

*c'est peu probable qu'Ernie m'ait envoyé se pendentif, il serait plutôt du genre à me faire une leçon de morale pour cause de mon séjour dans la fôret* Elle se mit à rire.

*Et pourquoi pas,... non impossible hum...
Elle se mit à réfléchir. Quelques minutes s'écoulèrent.


- pffff
Serenna soupira.


*Je ne sais vraiment pas qui cela pourrait être*


Elle ferma aussitôt son carnet et le rangea dans la poche interne de sa cape. Elle entoura sa tête dans ses bras sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 7 Sep - 9:33

Le professeur Wolkoff, la directrice de la maison des Serpentard, installa un tabouret en bois à quatre pieds devant les nouveaux élèves qui allaient entrer en première année. Sur le tabouret elle déposa un chapeau pointu de sorcier. Le chapeau était râpé, sale et rapiécé… Personne n’avait envie de le porter, pourtant tous les élèves avaient les yeux fixés sur le chapeau pointu. Pendant quelques instants, il régna un silence total...
Puis, tout à coup, le chapeau remua. Une déchirure, tout près du bord, s’ouvrit en grand, comme une bouche, et le chapeau de mit à chanter. Lorsqu’il eut terminé sa chanson, des applaudissements éclatèrent dans toute la salle. Le chapeau s’inclina pour saluer les quatre tables, puis il s’immobilisa à nouveau. Le professeur Wolkoff s’avança en tenant à la main un long rouleau de parchemin.

-Quand j’appellerai votre nom, vous mettrez le choixpeau sur votre tête et vous vous assiérez sur le tabouret. Je commence: Abbet, Justin !

Elle continua a appeler les nouveaux les uns après les autres. Lorsque tous les élèves eurent été répartis, le professeur Wolkoff roula son parchemin et emporta le Choixpeau. Elle alla ensuite rejoindre ses collègues à la table des Professeurs. La directrice s’était levée, le visage rayonnant, ses bras largement ouverts. On aurait dit que rien ne pouvait lui faire davantage plaisir que de voir tous les élèves rassemblés devant elle.

-Bienvenue, s’exclama-t-elle. Bienvenue à tous pour cette nouvelle année à Poudlard. Si vous le voulez bien, nous allons d’abord nous rassasier et ensuite, nous passerons aux choses sérieuses ! Que le festin… Commence !

Elle se rassit tandis que tout le monde l’applaudissait joyeusement. En l’espace d’une seconde, les plats disposés sur la table s’étaient emplis de victuailles: roast-beef, poulet, côtelettes de porcs et d’agneau, saucisses, lard, steaks, gratins, pommes de terres sautées, frites, légumes divers, sauces onctueuses, ketchup et des bonbons à la menthe. Les élèves commencèrent à manger avec appétit.

Lorsque tout le monde se fut bien rempli l’estomac, ce qui restait dans les plats disparut peu à peu et la vaisselle redevint étincelante de propreté. Ce fut alors le moment du dessert: crèmes glacées à tous les parfums possibles, tartes aux pommes, éclairs au chocolat, beignets, fraises et gâteau de riz.

Après que les desserts eurent à leur tour disparus, Molly Dragonneau se leva à nouveau et le silence se fit dans la salle.

-Maintenant que nous avons rassasié notre appétit et étanché notre soif, je voudrais dire quelques mots en ce qui concerne le règlement intérieur de l’école. Les élèves de première année doivent savoir qu’il est interdit à tous les élèves sauf exemption de pénétrer dans la forêt qui entoure le collège. Certains élèves plus anciens feraient bien de s’en souvenir....


La directrice tourna son regard pétillant en direction de Haley et Chat, deux Serdaigles.

-Mr. Rusard, le concierge, m’a également demandé de vous rappeler qu’il est interdit de faire des tours de magie dans les couloirs entre les cours. Si vous souhaitez rejoindre l’équipe de Quidditch de votre maison, je vous laisserai vous adresser directement au capitaine de votre équipe. Enfin, comme depuis bien des années maintenant, l’accès à l’aile nord du château vous est formellement interdite. Comme vous le savez sûrement, cette aile est en ruine; alors ne vous y rendez pas, à moins que vous ne teniez à mourir dans d’atroces souffrances dans un éboulement...

Sans un sourire, la directrice balaya la salle de son regard perçant.

-Et maintenant, je vais vous présenter vos professeurs. Le professeur Anastasiya Wolkoff se chargera des cours de Potions et de Défenses contre les forces du mal. Elle sera également présente durant les cours d’Histoire de la Magie donnés par le Professeur Ness. Les cours de métamorphose seront donnés par le Professeur Louanne. Quant à la botanique et à l’étude des objets magiques, cela vous sera enseigné par le Professeur Chrysopelea. Comme durant les années précédentes, je me chargerait moi-même de vous donner vos cours de Sortilège, de Divination, de Soins aux créatures magiques et d’Etudes des Moldus !

Concernant, la coupe des 4 maisons, voici l'ordre d'arrivée des maisons :
A la 4e place, Poufsouffle avec un total de 389 points!
A la 3e place, avec un total de 391 points, Serdaigle !
A la Seconde place, Gryffondor avec 690 points !
Et la maison qui remporte la coupe des 4 Maisons : Serpentard avec 719 points !

Un tumulte s'éleva de la table des serpentards heureux de gagner la coupe. Le Professeur Wolkoff s'était levée et applaudissait chaleureusement sa Maison.

- Bravo Serpentard, Bravo !
Sachez cependant, que les sabliers ont été remis à 0, et que je compte sur l'effort de tous les élèves ici présents pour donner le meilleur d'eux même. La coupe se gagne au mérite !
Cette année, les matchs de Quidditch interfèreront également dans la coupe, mais vous aurez des explications en temps venu...

Bien, et avant d’aller nous coucher, chantons tous ensemble l’hymne du collège !


En cœur, les élèves chantèrent la fameuse chanson qu’ils connaissaient tous, sauf les premières années, tandis que les paroles qui s'étaient inscrites dans les airs brillaient au fur et à mesure, telles des paroles de karaoké.

Une fois la chanson finie, les préfets, prièrent les élèves de leur maisons respectives de les suivre dans le calme afin de gagner leurs salles communes et leur communiquer le mot de passe une fois devant ces dernières.

La Directrice fit un petit signe à son neveu qui s'était retourné et lui avait fait un sourire.

*Il faudra que je le convoque dans mon bureau pour savoir si son année a bien commencée*
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 7 Sep - 14:08

Winonna était arrivée, avec ses autres camarades de Poudlard, à la gare de Pré au Lard. Des diligences étaient venues les chercher alors que les premières années montaient dans les barques. La jeune Diggory arriva au château, et tous, s’installèrent à leurs tables respectives : Serpentard, Serdaigle, Poufsouffle et Gryffondor. Ce fut au tour des premières années de pénétrer dans la Grande Salle. Un par un, il furent répartis dans chacune des quatre maisons qui composaient l'école de Poudlard.
Le professeur Wolkoff emporta le Choixpeau lorsque la cérémonie de répartition fut close. Il n'y avait eu aucun choixpeauflou cette année. La directrice s’était levée, elle était tellement heureuse de voir tous les élèves rassemblés dans la Grande Salle, pour une nouvelle année.
Le festin commença. La Grande Salle était bruyante, les élèves étaient contents de se retrouver. Le dessert était le moment préféré de la jeune fille. Une fois le repas terminé, la Directrice rappela quelques règles comme l'interdiction d'aller dans l'aile en ruine du château. Puis elle présenta les professeurs et elle continua avec la coupe des maisons.

-" Concernant, la coupe des 4 maisons, voici l'ordre d'arrivée des maisons :
A la 4e place, Poufsouffle avec un total de 389 points!
A la 3e place, avec un total de 391 points, Serdaigle !
A la Seconde place, Gryffondor avec 690 points !
Et la maison qui remporte la coupe des 4 Maisons : Serpentard avec 719 points ! Bravo Serpentard, Bravo !"


Plusieurs cinquièmes années n'étaient guère contents du résultat de Poufsouffle.

-" Encore derniers. Cela fait un bon bout de temps que notre maison n'a pas remporté la coupe ! Cela me désespère. Cette année , cela va faire pareil..."

-" Mais, il faut positiver. Vous vous entendez ? Il ne faut pas baisser les bras dès le début de l'année. Ce n'est pas grave si on ne gagne pas la coupe, cela ne veut pas dire que nous sommes bons à rien. Après tout, l'important ,c'est de participer."

Les paroles de Winonna n'avaient guère rassuré les élèves de sa maison, qui en avaient marre d'être aussi transparents et sous-estimés à Poudlard.

Les premières notes de l'hymne de l'école résonnèrent dans la Grande Salle.

-"«Poudlard, Poudlard, Poudlard
Apprends-nous ce qu'il faut savoir,
Que l'on soit jeune ou vieux ou chauve
Ou qu'on ait les jambes en guimauve,
On veut avoir la tête bien pleine
Jusqu'à en avoir la migraine
Car pour l'instant c'est du jus d'âne
Qui mijote dans nos crânes
Oblige-nous à étudier
Répète-nous c'qu'on a oublié
Fais de ton mieux, qu'on se surpasse
Jusqu'à c'que nos cerveaux crient grâce.»"


Une fois l'hymne fini, Winonna et ses camarades, précédés des préfets, se dirigèrent vers la salle commune de Poufsouffle. La jeune fille était heureuse de parcourir, à nouveau, les couloirs de la célèbre école de sorcellerie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 7 Sep - 18:13

Crépuscule avait retrouvé Poudlard avec une pointe de tristesse. Bien sûr il était content de revenir entre ses murs mais il avait plus que tout envie de retourner auprès de sa jumelle. Une après-midi à la voir ce n'était vraiment pas assez. Il n'avait même pas pu lui parler ni même la prendre dans ses bras. Ils n'avaient pu qu'essayer de se comprendre au travers d'une vitre...
Chassant ses idées noires, Crépuscule entra dans la Grande Salle pour assister au premier banquet de l'année. Il s'assit avec ses camarades retrouvant avec un petit sourire certains camarades qu'il n'avait pas vu depuis le début des vacances et d'autres qu'il avait quitté il y avait à peine cinq jours. Certains furent étonnés de voir le brun un peu sourire, lui qui avait été tellement renfermé l'année dernière. Il faut dire que Crépu avait petit à petit réussi à s'ouvrir aux autres. Mais la carapace était toujours là, prête à se refermer au moindre débordement d'émotion.
Il y avait une autre donnée qui entrait dans le changement d'humeur du Serpentard de sixième année, contre toute attente il avait été nommé préfet. C'est ce que virent ses amis quand il épingla le petit badge en argent sur sa poitrine une fois installé à la table. Il devait donc se montrer exemplaire devant les premières années.


-Quand j’appellerai votre nom, vous mettrez le choixpeau sur votre tête et vous vous assiérez sur le tabouret. Je commence: Abbet, Justin !

Le brun reporta son attention sur Anya qui était maintenant devenu Professeur à plein temps, et ça lui fit penser qu'il avait encore un cours à rattraper...
Il félicita les nouveaux venus avec toute sa table. Puis le festin commença et s'acheva dans une ambiance enthousiaste. Il écouta la directrice puis chanta en choeur avec les autres l'hymne de Poudlard, qu'il découvrait également comme les premières années.
Puis ce fut l'heure de prendre ses responsabilités. Il se leva, remontant ses lunettes d'aviateur sur son crâne coinçant les mèches brunes qui lui tombaient devant les yeux, puis se tourna vers les premières années qui se levaient dans la cohue la plus totale. Comme il entendit ses homologues le faire, il inspira profondément et les appela d’une voix forte voyant que Myo les attendaient au bout de la table près des portes.


- Les Premières Années ! Par ici s’il vous plait !

*Qu’ils sont petits… Par Salazar, il me semble pas que j’étais aussi petit à mon entrée à Beaux-Bâtons…*

Toutes ces têtes le regardaient avec de grands yeux écarquillés de curiosité et même de peur. Il vit même une ou deux jeunes filles reculer de quelque pas. Bon, d’accord il était grand et plutôt bien bâti, mais il faisait pas peur à ce point…
Il leur adressa un micro sourire encourageant avant de reprendre la parole d’une voix plus posée.


- Bien, je suis Crépuscule Aylen, votre Préfet. Je suis en sixième année pour ceux qui se poseraient la question. Bien allons retrouver la Préfète, ensuite nous rejoindrons notre salle commune. Suivez-moi !

Il se dirigea alors vers la noiraude qui les attendait de pied ferme avec un petit sourire malicieux. Les nouveaux tous silencieux marchant derrière lui. Après les nouvelles présentations et les recommandations de bien faire attention au chemin qu’ils allaient prendre, ils se dirigèrent tous vers l’entrée des cachots.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 7 Sep - 21:01

Myosotis avait été présente lors de la répartition des nouveaux élèves. Elle s’était assise au bout du banc à côté d’élèves de troisièmes années qui la regardaient de travers et qui étaient devenus étrangement silencieux à l’approche de la Préfète. Plus un son ne sortait de leur bouche, au plus grand plaisir de la noiraude. La Serpentard était heureuse de voir que son amie Anya avait accepté le poste de professeur, mais elle avait peur que leur relation change… Essayant de penser à autre chose, elle applaudissait chaque fois qu’un élève était envoyé dans la maison des vert et argent. Une fois que tous les élèves eurent été appelés et que la directrice eut annoncé le début du festin, Myosotis s’était levée discrètement pour quitter la Grande Salle. Elle n’avait pas besoin de se faire remarquer une fois de plus parce qu’elle n’avalait aucune des succulentes choses qui recouvraient les plats. Enfin… « succulentes » pour les autres, mais pas pour elle: tous les aliments dits « normaux » avaient un gout de sable pour la jeune fille: autant dire que faire semblant de manger aurait été un vrai supplice pour la Préfète. Comme pour les boissons… Aucun gout, aucune fraicheur: rien à part le sang ne la désaltérait. Une fois seule, Myosotis s’installa sur les marches de l’immense escalier. Elle attendit patiemment que le festin se termine. Le brouhaha qui s’échappait de la Grande Salle était incessant. De temps à autre, un fantôme traversait le hall d’entrée pour se joindre aux festivités. Le seul spectre qui n’avait pas le droit de mettre les pieds dans la Grande Salle était Peeves, l’esprit frappeur. La tête appuyée contre le mur derrière elle, Myosotis ferma les yeux, les mains jointes devant elle.

-Mais qu’est-ce qu’une demoiselle comme vous fait ici, seule, loin des autres ?

Rouvrant les yeux, la noiraude vit d’où provenait cette voix accompagnée de bruit métallique: c’était le chevalier du Catogan qui s’était incrusté dans un tableau représentant une sorcière totalement ivre. La sorcière en question était dans un tel état qu’elle ne semblait pas avoir remarqué qu’un intrus se trouvait dans son cadre. Restée assise sur la marche de brique froide, Myosotis répliqua du tac au tac:

-Et qu’un ce qu’un portrait du septième étage fait ici ?

-Ma curiosité m’a poussé à venir voir la tête des nouveaux élèves ! Il parait même que l’un des nouveaux a des cheveux bleus !

-Pure sottise. Je les ai vu de mes propres yeux, et aucun d’eux ne sort de l’ordinaire.

Le chevalier semblait être un peu déçu par cette nouvelle. La voix de la directrice se fit entendre derrière la Grande Porte de bois. Myosotis se leva, salua le Chevalier en lui souhaitant une bonne fin de soirée et regagna la Grande Salle silencieusement. Avant d’entrer dans la Salle, la noiraude entendit distinctement l’armure du chevalier grincer dans le cadre derrière elle. Une fois de plus, la Serpentard était parvenue à éviter une question dérangeante. Elle était très douée pour ça et arrivait toujours à faire oublier les questions qui la gênait à son interlocuteur. Ne voulant pas aller s’asseoir sur le banc des Serpentard, elle décida de rester debout près de l’entrée, les bras croisés sur sa poitrine. Tous les élèves étant occupés à écouter le discours de la Directrice, les yeux rivés sur cette dernière, aucun d’eux n’avait remarqué le retour de la noiraude. Lorsque les élèves se mirent à chanter l’hymne de l’école, Myosotis resta totalement muette; elle détestait par dessus tout chanter. Elle se contentait donc de suivre de ses yeux émeraudes les lettres dorées qui apparaissaient dans les airs au fur et à mesure que la chanson avançait. Comme tous les élèves de la salle, la noiraude portait la tenue règlementaire: une robe noire. La sienne était légèrement plus serrée que celle des autres au niveau de la taille et le tissus semblait être plus léger. Tout en écoutant ses camarades chanter, Myosotis détacha son long chignon; une cascade de soyeuses boucles noires tomba sur ses épaules. Une fois la chanson finie, les élèves se levèrent. La noiraude vit Crépuscule Aylen, l’autre Préfet de Serpentard, appeler les premières années. Myosotis fit un signe aux nouveaux pour qu’ils s’approchent d’elle.

-Approchez, je ne vais pas vous manger.


Aussi bizarre que cela puisse paraitre, la jeune fille souriait. Il faut croire que son aura se faisait sentir par les nouveaux élèves car aucun d’eux ne vint près d’elle. Haussant les épaules, elle leur parla tout de même, se présentant comme il se devait. Elle leur rappela ensuite qu’ils devaient essayer de se rappeler du chemin qu’ils s’apprêtaient à emprunter. Elle précisa bien sûr que si l’un d’entre eux venait à oublier l’endroit de leur salle commune, il n’aurait qu’à demander à un élève plus âgé de la même maison de leur montrer le chemin. Après ces quelques phrases, elle laissa le troupeau d’élève passer devant elle, Crépuscule ouvrant la marche. La noiraude se plaça derrière le groupe et suivit tranquillement les élèves, murmurant à l’oreille des retardataires qui papotaient qu’ils devaient se dépêcher. Les Serpentard traversaient ainsi les sombres cachots, tournant de temps à autre pour emprunter un couloir parallèle. Les premières années semblaient avoir froid; il est vrai qu’il fallait un certain temps d’adaptation pour supporter les températures basses de ces lieux. Bien qu’elle soit nettement plus vieille que les nouveaux élèves, la noiraude ne les dépassait que d’une dizaine de centimètre; avec son mètre cinquante-sept, elle n’était pas bien grande mais son attitude faisait froid dans le dos à plus d’une personne. Une petite fille au teint mate et aux cheveux frisés n’arrêta pas de poser des questions à Myosotis tout au long du trajet. Au bord de l’exaspération, la noiraude aux yeux verts fut bien contente d’arriver ENFIN à destination après une dizaine de minutes de marche. Crépuscule s’était arrêté devant le mur qui marquait l’entrée de la Salle Commune des Serpentard pour prononcé d’une voix haute et intelligible le mot de passe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Lun 8 Sep - 19:09

Lune était très contente de rentrer en deuxième année. Elle ne serait plus dans les plus petits et elle espérait que les autres élèves la prendraient plus au sérieux.

Cet après-midi, après avoir embrassé ses parents sur le quai, elle s'était installée dans le dernier wagon vide, n'ayant plus de place dans les autres compartiments. Comble de malchance, un garçon de première année, était monté dans le Poudlard-Express encore plus en retard que la jeune Gryffondor et s'était assis juste en face d'elle. " ça me fera un peu de compagnie," se résolut à penser Lune. Mais il advint que le garçon, (qui se nommait Justin ) était un compagnon très embêtant et pas du tout intéressant. Il s'était mis à lui raconter ses vacances en Espagne dans les moindres détails, des horaires du bus touristique au couleurs des rideaux de son appart. Bref, pendant qu'il lui racontait quelles marques de moteur existent pour les bateaux de telle sorte, Lune essayait de trouver un moyen de lui fausser compagnie. Finalement, lors du voyage, elle avait passé la plus grande partie de son temps dans le wagon-restaurant ou devant les lavabos des toilettes pour "se recoiffer". Ce n'est juste à la fin du voyage qu'elle avait trouvé un groupe de gryffondors de son année et elle était restée avec eux quelques minutes avant l'arrivée à Pré-Au-Lard.

Les élèves étaient ensuite montés dans les diligences et les premières dans les barques avec Hagrid. Maintenant, Lune était assise aux côtés de Annabeth et de Mazdah, deux élèves de gryffondor.

Après la répartition, la directrice se leva et prit la parole :

-Bienvenue, s’exclama-t-elle. Bienvenue à tous pour cette nouvelle année à Poudlard. Si vous le voulez bien, nous allons d’abord nous rassasier et ensuite, nous passerons aux choses sérieuses ! Que le festin… Commence !


A ce moment, les plats se remplirent par magie et tout le monde se pencha pour se servir. Lune prit un peu de tout et quand les assiettes et les plats furent vides, la directrice se leva de nouveau.

-Maintenant que nous avons rassasié notre appétit et étanché notre soif, je voudrais dire quelques mots en ce qui concerne le règlement intérieur de l’école. Les élèves de première année doivent savoir qu’il est interdit à tous les élèves sauf exemption de pénétrer dans la forêt qui entoure le collège. Certains élèves plus anciens feraient bien de s’en souvenir....


-Mr. Rusard, le concierge, m’a également demandé de vous rappeler qu’il est interdit de faire des tours de magie dans les couloirs entre les cours. Si vous souhaitez rejoindre l’équipe de Quidditch de votre maison, je vous laisserai vous adresser directement au capitaine de votre équipe. Enfin, comme depuis bien des années maintenant, l’accès à l’aile nord du château vous est formellement interdite. Comme vous le savez sûrement, cette aile est en ruine; alors ne vous y rendez pas, à moins que vous ne teniez à mourir dans d’atroces souffrances dans un éboulement...

Sans un sourire, la directrice balaya la salle de son regard perçant.

-Et maintenant, je vais vous présenter vos professeurs. Le professeur Anastasiya Wolkoff se chargera des cours de Potions et de Défenses contre les forces du mal. Elle sera également présente durant les cours d’Histoire de la Magie donnés par le Professeur Ness. Les cours de métamorphose seront donnés par le Professeur Louanne. Quant à la botanique et à l’étude des objets magiques, cela vous sera enseigné par le Professeur Chrysopelea. Comme durant les années précédentes, je me chargerait moi-même de vous donner vos cours de Sortilège, de Divination, de Soins aux créatures magiques et d’Etudes des Moldus !


Ensuite, les préfets se levèrent et emmenèrent les premières années, les autres suivant derrière. Tout le monde se retira dans sa salle commune.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mar 9 Sep - 19:21

Ambre était assise sur son banc, parfaitement droite, assistant à la Répartition du coin de l’œil. Son masque de froideur et d’impassibilité sur le visage, elle restait parfaitement calme et silencieuse, ne s’attardant pas à entretenir des conversations futiles avec ses voisins de table.
Elle était rentrée quelques jours chez Zephyr, son responsable légal, dans les environs de Liverpool. Ce court séjour avait suffi à la faire replonger dans les intrigues de famille qui se tissaient perpétuellement au sein des grandes lignées. Chaque mot, chaque geste pouvait compter, et la maîtrise de soi devait être parfaite pour ne pas tomber. Zephyr avait tenté de la tenir éloignée du reste de sa famille, mais Ambre ne voulait pas s’en faire une ennemie. Cela aurait été trop dangereux. Elle devait donc rester en bons termes avec les Blackburn, sa famille maternelle, pour conserver leur respect et ne pas s’attirer leur hostilité, mais elle ne devait pas non plus en être trop proche, pour éviter toute suspicion quant à son positionnement sur la pureté du sang. Ce travail requérait une attention de tous les instants, et pouvait s’avérer véritablement épuisant, même si, bien entendu, il ne fallait rien en laisser paraître. Garder l’estime et la bienveillance d’un groupe d’aristocrates, tout en restant assez éloignée d’eux pour ne pas avoir à se prononcer sur ses idées était extrêmement difficile, d’autant plus que les Blackburn étaient rompus aux techniques de manipulation.

* Heureusement que la lignée des Rosier va bientôt s’éteindre avec moi. L’effort à fournir pour les Blackburn me suffit amplement… *

Sa rentrée à Poudlard avait donc été un soulagement, et elle retrouvait agréablement le calme du château.

Les applaudissements qui retentirent à la table des Serdaigle sortirent Ambre de ses pensées. Elle tapa deux fois dans ses mains pour accueillir le nouvel élève, l’examinant rapidement du regard. S’étant assis trop loin pour qu’elle puisse le féliciter, elle se retourna vers la Répartition sans l’ombre d’un sourire. Elle appréciait sa maison, mais ne voyait pas l’intérêt des gestes mielleux et des expressions fausses lorsqu’il fallait accueillir de nouveaux Serdaigle. Dans un autre contexte, peut-être, mais pas ici, ni avec eux. Elle n’allait pas courir après des élèves pour discuter avec eux alors qu’ils ne la connaissaient même pas, ni leur faire croire qu’elle pouvait être une mère ou une sœur de substitution pour eux. Elle était là pour les guider et les accompagner, et elle accomplirait cette tâche de son mieux, point à la ligne.
Lorsque la Répartition fut finie et que le professeur Wolkoff, nouvellement nommée, emporta le Choixpeau, la Directrice, le visage rayonnant, se leva et les invita à festoyer. Ambre jeta un coup d’œil sur les victuailles qui venaient d’apparaître sur les tables et grinça des dents. Tous ces mets lui rappelaient beaucoup trop les réceptions et les dîners auxquels elle avait assisté peu avant la rentrée.
Une fois le banquet terminé, la Directrice se leva pour commencer son habituel discours de début d’année. Lorsqu’elle annonça les nouvelles fonctions du professeur Wolkoff, Ambre entendit des murmures divers dans la Grande Salle. Un élève en particulier, assis en face d’elle, protestait à voix basse, mais avec une violence étonnante.

- Non ! Ils n’ont pas pu faire ça ! Non, je refuse ! Je vais… je vais écrire à mes parents, ils n’ont pas pu la nommer au poste de professeur. C’est complètement insensé !

- Je te prie de bien vouloir garder tes commentaires pour toi, au moins pour les oreilles de tes voisins de table, si l’honneur de ta maison n’est pas une raison qui te soit venue à l’esprit. Merci bien.

Ambre l’avait interrompu calmement, malgré son irritation. Elle préférait éviter d’être affiliée à une maison colportant des médisances sur le monde entier. L’élève réprimandé lui lança un regard noir, mais cessa de parler.
Enfin, lorsque le professeur Dragonneau annonça les résultats de la Coupe, Ambre applaudit la maison vainqueure avec le reste de la Grande Salle. Serdaigle devrait faire mieux la prochaine fois.

- Bravo Serpentard, Bravo !
Sachez cependant, que les sabliers ont été remis à 0, et que je compte sur l'effort de tous les élèves ici présents pour donner le meilleur d'eux même. La coupe se gagne au mérite !
Cette année, les matchs de Quidditch interfèreront également dans la coupe, mais vous aurez des explications en temps venu...

Bien, et avant d’aller nous coucher, chantons tous ensemble l’hymne du collège !


Ambre se figea en entendant les paroles de la Directrice et une grimace horrifiée se forma sur ses lèvres. Déjà qu’elle était sensible aux moindres fausses notes, cet hymne allait être une véritable torture pour son ouïe. Elle garda la mâchoire contractée durant la chanson. Lorsqu’elle fut achevée, elle laissa échapper un infime soupir de soulagement et se leva pour guider les nouveaux élèves.

- Les premières années, veuillez me suivre, s’il vous plaît.

Elle avait parlé calmement, sans crier, mais sa voix était restée parfaitement audible, grâce à son timbre métallique et froid très reconnaissable. Certains élèves la regardèrent avec hésitation. Ambre esquissa un bref sourire pour atténuer cette première impression glaciale et se dirigea vers les portes de la Grande Salle, suivie par les premières années.

- Je suis Ambre Rosier, préfète de Serdaigle. Je vais vous conduire à votre salle commune, où je vous ferai une présentation un peu plus détaillée. Cela sera plus commode que de parler dans le tumulte de la Grande Salle.

Sur ces mots, elle repartit en direction de la tour de Serdaigle, en vérifiant régulièrement que les nouveaux élèves la suivaient. Les autres n’ayant pas besoin de mot de passe, ils pouvaient déjà rentrer dans la salle commune, à moins qu’ils échouent à l’énigme du heurtoir.


Dernière édition par Ambre (Préfète) le Jeu 18 Sep - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 13 Sep - 15:50

Une nouvelle année qui commence... Elle sera semblable aux autres, les mêmes cours, dans les mêmes salles, le château que l'on connait tous si bien.. Même les premières années se fonderont bientôt dans le moule, prenant la place et les habitudes de ceux qui l'année dernière ont eu l'honneur, comme chacun de nous ici, de s'assoir sur le tabouret apporté par un professeur, alors que le Choixpeau les répartit tel qu'il en fut décidé il y a des décennies. Les habitudes sont les mêmes et pourtant, pourtant il y a toujours quelque chose qui détonne, une nouvelle nomination, un nouveau discours de Choixpeau, mille et autres petites choses plus ou moins importantes, plus ou moins insignifiantes, mais qui participent à élaborer cette conclusion, une nouvelle année commence.
Je promenais mon regard le long des tables de la Grande Salle, reconnaissant quelques visages, bien que mes années précédentes ne m'aient que très peu permis de faire connaissance. Trop souvent absente. J'entamais ma cinquième année pourtant sans redoubler, mais cette fois-ci décidée à être plus présente. L'année des BUSES. A part la septième année, celle des ASPICS, on pouvait bien qualifier celle-ci de pire -d'un point de vue scolaire en tout cas.
Après la répartition -qui permit à Poudlard d'agrandir sa collection de Howl avec l'arrivée de ma petite sœur à Serdaigle- le banquet avait commencé, laissant apparaître des plats somptueux auxquels les premières années faisaient particulièrement honneur. Comme à chaque table -excepté certainement celle des professeurs, les conversations se basaient essentiellement sur : le repas, le trajet à bord du Poudlard Express, les présentations de chacun, chacun voulant faire part de son arbre généalogique sans pour autant écouter celui des voisins, ce qui eut pour effet un brouhaha indescriptible.
Lorsque chacun eu fini son repas, la directrice se leva et le silence se fit immédiatement.


-Maintenant que nous avons rassasié notre appétit et étanché notre soif, je voudrais dire quelques mots en ce qui concerne le règlement intérieur de l’école. Les élèves de première année doivent savoir qu’il est interdit à tous les élèves sauf exemption de pénétrer dans la forêt qui entoure le collège. Certains élèves plus anciens feraient bien de s’en souvenir....
Mr. Rusard, le concierge, m’a également demandé de vous rappeler qu’il est interdit de faire des tours de magie dans les couloirs entre les cours. Si vous souhaitez rejoindre l’équipe de Quidditch de votre maison, je vous laisserai vous adresser directement au capitaine de votre équipe. Enfin, comme depuis bien des années maintenant, l’accès à l’aile nord du château vous est formellement interdite. Comme vous le savez sûrement, cette aile est en ruine; alors ne vous y rendez pas, à moins que vous ne teniez à mourir dans d’atroces souffrances dans un éboulement...
Et maintenant, je vais vous présenter vos professeurs. Le professeur Anastasiya Wolkoff se chargera des cours de Potions et de Défenses contre les forces du mal. Elle sera également présente durant les cours d’Histoire de la Magie donnés par le Professeur Ness. Les cours de métamorphose seront donnés par le Professeur Louanne. Quant à la botanique et à l’étude des objets magiques, cela vous sera enseigné par le Professeur Chrysopelea. Comme durant les années précédentes, je me chargerait moi-même de vous donner vos cours de Sortilège, de Divination, de Soins aux créatures magiques et d’études des Moldus !


Comme il fallait s'y attendre il y eut un bruissement à l'annonce de la nouvelle nomination et beaucoup d'élèves se mirent à chuchoter, certainement pour colporter quelques médisances à son sujet.
* La meilleure manière de montrer l'absurdité de leur propos est de faire plus fort...*

Je me mêlai ainsi à leurs conversations, prenant un air de conspiratrice mise dans la confidence des plus hautes informations.
- Vous trouvez surprenant que Melle Wolkoff soit professeur ? Il était pourtant évident que cela arrive, vu l'influence qu'elle a sur la directrice... Pas étonnant, elle lui a certainement jeté un sortilège d'Impérium, ah faut dire qu'elle est douée la Wolkoff, puis baissant la voix, elle en connait un rayon sur les sortilèges et c'est bien pour ça qu'elle a demandé le poste de Professeur de Défense contre les Forces du Mal, elle compte profiter de son autorité sur les élèves afin de les utiliser comme cobayes.

Les élèves étaient maintenant pétrifiés, bouche ouverte pour certains, suspendus à mes paroles alors que le reste de l'école était passé à la chanson traditionnelle

- Enfin, le pire sera certainement en cours de Potions vu qu'elle est capable de mettre la Mort en bouteille...
 Je secouai la tête d'un air docte.
 
Ne jamais, jamais boire ce qu'elle vous donne ! Ah bien sûr, si elle y tient vraiment, elle arrivera à vous forcer, mais au moins, vous êtes prévenus !


L'un d'eux, le teint blême, balbutia :
-Mais, mais... Le Ministère ne fait rien ?
- Parce que tu crois qu'il en a les moyens ? Il est cerné par son armée de Gladiateurs revenus des Morts (ressuscités grâce à l'une de ses potions traitant de magie noire), au moins un millier de soldats indestructibles ! Sans compter son pouvoir de persuasion auprès des zombies, elle doit certainement faire partie de la Secte des Stögarlums, je vois pas d'autres soluti..- Aïe !


Je tournai la tête pour voir d'où venait le coup que j'avais reçu à la nuque, et vis mes chers préfets qui me regardaient d'un air réprobateur
- Non mais tu comptes terroriser les nouveaux dès le premier jour ?
Puis se tournant vers ceux-ci qui commençaient à comprendre le pourquoi du comment...
Voici Ash Callisto Howl, une tête de mule croisée chieuse de la pire espèce quand elle s'y met.. Tous ce qu'elle vous a raconté sont des craquebedaines, le nouveau professeur est quelqu'un de très bien, choisi pour ses compétences et non parce que la Directrice avait perdu la tête...
- "Chieuse de la pire espèce quand elle s'y met", et tu ne te demandes ce qui m'y a poussé justement ? Tu as devant toi une belle brochette de nigauds qui prennent au premier degré toutes les rumeurs qui circulent... Que cela leur serve de leçon
avais-je répondu d'un air narquois, mon demi-sourire flottant sur mes lèvres, creusant la fossette à mi-chemin entre le menton et la joue droite.
Les deux préfets de Poufsouffle levèrent les yeux au ciel en soupirant mais ni l'un ni l'autre ne firent de commentaires et se contentèrent d'appeler les premières années pour les mener à la Salle Commune des Poufsouffle, alors que les préfets des autres maisons faisaient de même.

Je restai quelques instants songeuse, assise sur le banc, attendant que le flot d'élèves s'atténue. Malgré la conversation que j'avais eue, j'avais entendu l'énonciation du classement des Quatre Maisons. Et Poufsouffle était, une fois encore, bon dernier avec quelques 389 points. Pas glorieux tout ça. Je n'avais pas manqué la remarque de la jeune Poufsouffle assise un peu plus loin -Winonna si mes souvenirs sont exacts- et je ne pouvais que lui donner raison.
Les Poufsouffles étaient trop défaitistes, mais il y avait intérêt à ce que cela change. Peut-être ne serions nous pas cette année les vainqueurs de la Coupe, peut-être même que nous serions encore les derniers, mais je me fis la promesse que nous obtiendrons plus de 389 points. Question d'honneur.

Je finis par me lever, me dirigeant vers la sortie. A chaque pas je ne pouvais m’empêcher de penser que ce qui me tenais le plus à cœur actuellement n'était ni les points, ni les rumeurs sur le nouveau professeur, mais bien la question de savoir si ma petite sœur était la dernière de la famille à faire son entrée à Poudlard ou si le plus grand rêve de mon jeune frère allait se réaliser.

* Allez p'tit frère, l'année prochaine soit là, Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle ou Serpentard, peu importe, soit là, c'est tout *
Sur cette dernière pensée, je quittai la salle.


Dernière édition par Ash C. Howl le Mar 23 Sep - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Sam 20 Sep - 13:24

Kate arriva dans la grande salle avec tous les élèves à part les premières années qui eux entrèrent un peu plus tard car ils furent emmené au château par les barques. Elle aurait bien aimée aussi aller dans ses barques mais étant été transféré l’année dernière directement en sixième années, elle n’avait pas eu privilège.La jeune serpendarde s’assit à sa table avec ses camarades.

Les premières années furent appelées les un après les autres par le Professeur Wolkoff, Anastasiya Wolkoff. Chaque première année avait l’air satisfait que leur nouvelle maison, au vu des sourires qu’ils arboraient.


-Bienvenue. Bienvenue à tous pour cette nouvelle année à Poudlard. Si vous le voulez bien, nous allons d’abord nous rassasier et ensuite, nous passerons aux choses sérieuses ! Que le festin… Commence ! s’exclama la directrice qu’une voix forte, et la seconde d’après plein de plat apparu sur la table. La plupart des gens se ruèrent sur la nourriture avec appétit.

Une fois le ventre de tout les élève bien remplit la directrice repris la parole.


-Maintenant que nous avons rassasié notre appétit et étanché notre soif, je voudrais dire quelques mots en ce qui concerne le règlement intérieur de l’école. Les élèves de première année doivent savoir qu’il est interdit à tous les élèves sauf exemption de pénétrer dans la forêt qui entoure le collège. Certains élèves plus anciens feraient bien de s’en souvenir.... dit-elle en regardant deux jeunes serdaigles, Chat et Haley

*Hum…j’étais au courant que Chat, elle avait enfreint le règlement mais que Haley l’avait fait aussi. Et je compte toujours voir ce qu’il y a dans cette forêt pour qu’elle soit interdite*

La directrice continua à donner des lieux où il ne fallait pas pénétrer, mais il semblait que cela ne défendrais pas certain élève d’aller dans ces lieux interdit. Apres cela elle présenta les différents professeurs et pour finir elle annonça qui avait gagné la coupe des 4 maisons.

-Concernant, la coupe des 4 maisons, voici l'ordre d'arrivée des maisons :
A la 4e place, Poufsouffle avec un total de 389 points!
A la 3e place, avec un total de 391 points, Serdaigle !
A la Seconde place, Gryffondor avec 690 points !
Et la maison qui remporte la coupe des 4 Maisons : Serpentard avec 719 points !


Kate se mit à applaudir sa maison, comme ses camarades, tous était heureux d’avoir remporté la coupe des 4 maisons.
Avant de nous congédier la directrice nous fit chanter l’hymne de Poudlard, Kate n’aimant pas chanter et étant une très mauvaise chantant bougea seulement les lèvres affin de donner l’impression qu’elle chantait.
Une fois l’hymne fini.

-Les Premières Années ! Par ici s’il vous plait ! Kate sursauta, elle ne s’était pas demander qui était les nouveaux préfets, celui qui venait des crier était Crépuscule Aylen mais où était le deuxième préfet ?
*Je pari que le deuxième préfet est Myosotis*

Les premières années suivirent Aylen, ils avaient un peu l’air effrayé. Cela fit sourire Kate.
Elle décida de rentrer dans sa salle commune après que les nouveaux soient installés. Elle sorti donc un petit carnet de sa poche ainsi qu’un petit crayon et se mit à faire un petit croquis de la grande salle.
Au bout d’une quinzaine de minute elle referma son carnet et le rangea dans sa poche.

*J’espère que les première années se sont déjà installé*
La serpentarde se leva et parti en direction de sa salle commune.


Dernière édition par Kate Michaelis le Sam 20 Sep - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Ven 10 Oct - 13:25

Il pleuvait : il avait plu toute la journée. La pluie ne s’arrêtait pas. Winonna, assise sur un des bancs qui entouraient la table de sa maison, regardait par une des grandes fenêtres de la Grande Salle. Le temps était gri , le vent faisait danser les branches des arbres, et il pleuvait. La jaune et noire n'aimait pas ce temps morose. Elle ne pouvait pas aller dehors, car elle avait une santé sensible aux changements de température. Un coup de froid et hop ! Elle était malade et cela durait un moment.
Le château avait subi ce changement de temps : les couloirs étaient devenus glacials, et les salles communes étaient devenues les endroits les plus chauds du château. Mais trop petite pour contenir tous les membres des maisons. Winonna avait dû se résigner à quitter la salle des poufsouffle et sans réfléchir, elle s'était dirigée vers la Grande Salle où elle avait établit son " campement ". Des manuels de cours, des feuilles de parchemin, de l'encre ainsi qu'une théière qui contenait du thé à l'orange d'Espagne bouillant. La jeune fille avait prit ses précautions. Elle avait enfilé un gros pull de laine jaune, avait coincé son pantalon noir dans de hautes chaussettes de la même couleur que son pull. Une écharpe grise venait entourer son cou délicat.
Winonna était seule dans cette Grande Salle, mais de temps à autre, des fantômes passaient par là, et venaient la saluer avant de traverser le sol ou le mur pour rejoindre leurs destinations.

* Cette pluie... *

Il pleuvait , et il pleuvait sans un moment de répits.La jeune Diggory se fit , difficilement , une raison et attaqua ses devoirs après s'être servit son thé favori.Elle avait beau être une sorcière , elle ne pouvait pas influencer les saisons , et elle ne devait pas.
Dit on pas que " la Nature fait bien les choses " ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Dim 12 Oct - 1:04

J'entrais timidement dans la grande salle et repérais bien vite la table des poufsouffle pour m'y précipiter ensuite d'un pas rapide, n'aimant pas me faire remarquer d'une manière ou d'une autre.
En m'installant à ma table je reconnue mon capitaine de quidditch :

*Tien c'est miss Diggory ... et elle à l'air occupée je ne vais pas la déranger*

Mon estomac me rappela à l'ordre en se tordant de douleur et j'attrapais quelques gâteaux à grignoter ainsi qu'un délicieux bol de chocolat chaud. Tout en dégustant mon encas je survolais la grande salle du regard : quatre tables, une autre de face pour les professeurs, de grandes fenêtres qui laissaient passer la lumière et ce fameux ciel magique.

*Bon d'accord le temps est gris aujourd'hui ... Mais ça reste magnifique à voir !*

Quelques minutes plus tard mon admiration pour cette pièce fut interrompue par l'arrivée de la chouette hulotte que j'avais envoyée aux Potter il y avait de cela deux jours. Elle se posa en douceur devant moi et me tendit une lettre dont je reconnue l'écriture.

*Hum ! ... Ginny !*

- Merci l'oiseau !

Donnant distraitement un peu de gâteau au volatile je commença ma lecture :

<<Ma chère Ria,

Nous avons été ravie de recevoir si vite de tes nouvelles et bien sûr nous sommes fière de te savoir parmit les poufsouffles mais sache que nous l'aurions tout été si tu avais été placée dans l'une des trois autres maisons. Ce qui compte c'est que tu soit enfin à Poudlard et que tu t'y sente bien ma chérie, que tu te sente chez toi.
Les autres bonnes nouvelles que tu nous apporte nous font chaud au cœur à Harry et moi, préfète ! quelle surprise ! Mais ne t'inquiète pas tant, si tu as été nommée c'est que tu es à la hauteur, ai un peu plus confiance en toi. Quand au quidditch Harry était fou de joie avec ton oncle Ron, ils ont même trouvée cette occasion pour improviser une petite fête. Vraiment ils ne savent plus quoi inventer ces deux là !
Et effectivement tante Mione est fière de toi en ce qui concerne les cours, tout comme nous, je pense que tu prendras très bientôt sa relève d'élève model quand tu seras plus à l'aise pour participer.
Pour finir les enfants te passent le bonjour et nous attendons tous ton prochain hiboux avec impatience, peut être cette fois avec des nouvelles de notre cher Hagrid.

Avec toute notre affection
la famille Potter
PS : je t'ai mis un peu d'argent si le cœur t'en dit de t'offrir un hiboux à toi. >>

Je relus ma lettre une deuxième fois pour le plaisir avec un sourire tendre tout en grignotant mon encas, les pensées à des kilomètres d'ici. Une minute plus tard, soupirant de contentement, je rangeais ma lettre et la petite bourse que je n'avais pas vu tout à l'heure dans mon sac.

* Merci Ginny, je ne manquerais pas d'aller m'acheter un hiboux à Pré-au-lard*


Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Mar 14 Oct - 16:32

Après la pause juste avant midi, Molly suivie de James, se dirigea vers la grande salle pour manger. Le repas n'allait pas tarder à être servit.
La Gryffondor aperçut Aylen, le préfet des serpentard, qui était en train de dire à un troupeau de premières et deuxièmes année, de ne pas bousculer, tout le monde irait manger.
Il n'en fallait pas plus à la jeune femme pour saisir l'occasion ! Se retournant vers son beau brun elle lui dit :

- Tu me réserve une place à table ? j'ai un truc à faire...

Chuchotant plus pour elle que pour ne pas être entendue des autres elle ajouta :


- Cupidon entre en action.

Sachant, que sa petite chérie était intenable quand elle était en mode pile électrique, le compagnon de Molly lui sourit, l'embrassa et partit réserver leur place à la table.
Molly se fraya alors un chemin jusqu'à Aylen, le prit par le bras, le préfet sentant qu'il y avait anguille sous roche, se retint une fois de plus de soupirer tandis que la jeune femme rigolait déjà.
C'est bras dessus, bras dessous, que la rouge et or se dirigea vers la table des Poufsouffles sous le regard interrogateur du préfet.

- Aylen, je voulais te présenter Victoria. Tu te souviens d'elle ? je t'en ai parlé quand on l'a croisée l'autre jour dans les couloirs... Victoria, je te présente Aylen.

Se doutant qu'il leur faudrait un sujet de discussion pour ne pas qu'ils se quittent sitôt présentés, Molly ajouta :


- Alors cette réunion des préfets ? c'est bientôt ? J'ai entendu Louanne en parler l'autre jour... Et puis vous avez entendu parler de cette histoire ? celle qui s'est passé dans les couloirs ? il parait que Peeves y était pour beaucoup...

Molly avait ferré les poissons, et fière d'elle Aylen engagea la conversation :

- Tu en a entendu parler toi ?
demanda-t-il à la préfète jaune et noir.

Ne s'attardant pas sur ce qu'ils allaient se dire, Molly prit la poudre d'escampette en disant :

- Ha vous m'excuserez mais, j'ai mon James qui m'attends pour manger...

C'est avec un sourire triomphant, que Molly partit à la table des rouges et or, fière de cette première rencontre un peu forcée, mais qui elle n'en doutait pas aller donner suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mar 14 Oct - 18:22

Crépuscule venait de sortir des cachots. Il avait le visage complètement fermer et hermétique à toute émotion. Ce qui c'était passé le matin même dans les toilettes et l'intervention de Myo juste après lui tournait encore dans l'esprit. Et il aurait sans doute du mal à penser à autre chose t'en qu'il n'aurait pas parler avec sa jumelle. C'est donc avec un ton neutre et fort qu'il demanda à un groupe de première et deuxième année d'arrêter de se marcher dessus pour entrée dans la grande salle car les plats n'allaient pas s'envoler. Les jeunes se figèrent quelque instant avant de blêmir et de renter sans se bousculer dans la salle.
Alors qu'il allait se diriger vers la table des Serpentard le Préfet sentit quelqu'un lui agripper le bras. Et le tirer vers la table de Poufsouffle. Il reconnu alors la blonde. Molly, la gryffondor électrique. Ce doutant de ce qu'elle était en train de faire Crépuscule se demanda quand même en son fort intérieur comment elle avait fait pour amener la nouvelle Préfète à collaborer.
Arrivé vers la cible de Molly, Crépuscule vit la jeune femme de Poufsouffle se redresser face à eux.


- Aylen, je voulais te présenter Victoria. Tu te souviens d'elle ? je t'en ai parlé quand on l'a croisée l'autre jour dans les couloirs... Victoria, je te présente Aylen.
-Enchanté-
- Alors cette réunion des préfets ? c'est bientôt ? J'ai entendu Louanne en parler l'autre jour...
- Pas encore fixer, on attends un hibou des deux Préfètes en Chef-
- Et puis vous avez entendu parler de cette histoire ? celle qui c'est passé dans les couloirs ? il parait que Peeves y était pour beaucoup...

Crépuscule s'arrêta alors de répondre du tac au tac au question de Molly qui ne semblait pas l'entendre et de se ficher de lui couper la parole. Il regarda la blonde avant de se tourner vers la châtain. Il avait du loupé un truc avec la matinée de fou qu'il avait eu.

- Tu en a entendu parler ? demanda-t-il de sa voix neutre
- Ha vous m'excuserez mais, j'ai mon James qui m'attends pour manger...

La blonde électrique, s'enfuit alors vers la table des Rouge et Or ou Crépu remarqua le brun qui la suivait des yeux avec un oeil plus qu'interrogateur. Retournant son regard sur la jaune et noir le Préfet attendait que son homologue lui réponde. Après tout il n'était au courant de rien. Croissant les bras sur sa poitrine il plongea son regard voilé par ses mèches brune dans les yeux noisettes de Victoria.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mar 14 Oct - 23:14

Pendant que j'étais encore plongée dans les nuages en pensant à ma lettre je vis ma nouvelle amie Molly déjà à l'attaque en se ramenant à ma table avec le préfet de serpentard, Aylen. Je ne pu qu'être surprise qu'elle passe si vite à l'action, seulement quelques heures après notre conversation dans les toilettes des filles.

*Mais non Molly pas maintenant !*

Je n'eu pas le temps de réagir qu'ils étaient arrivés devant moi, Molly avec son air trop contente d'elle et hilare, et Aylen avec un air renfermé et froid dont je soupçonnais une habitude.

- Aylen, je voulais te présenter Victoria. Tu te souviens d'elle ? je t'en ai parlé quand on l'a croisée l'autre jour dans les couloirs... Victoria, je te présente Aylen.
-Enchanté-
- Alors cette réunion des préfets ? c'est bientôt ? J'ai entendu Louanne en parler l'autre jour...
- Pas encore fixer, on attends un hibou des deux Préfètes en Chef-
- Et puis vous avez entendu parler de cette histoire ? celle qui c'est passé dans les couloirs ? il parait que Peeves y était pour beaucoup...

Tout ça allait trop vite pour moi, Molly, son complot du matin, sa manigance actuelle, je ne pu que restée muette en rougissant devant le serpentard. Je devins encore plus nerveuse quand Molly prit la poudre d'escampette en nous laissant seuls.

- Tu en a entendu parler ?

Une grande nervosité me reprit alors que Aylen restait planté devant moi, les bras croisé, sans cesser de me fixer de ses yeux bleu trop craquant. je ne réussit qu'à bafouiller ma réponse en jetant un regard de détresse à Molly et ensuite au serpentard.

-- Euh Salut ... Euh Oui ... je crois.

*Ok ! ca va ! Calme toi ! On parle c'est tout ! C'est facile de parler !*

Je lui tourna le dos trente secondes et bu mon chocolat pour me reprendre, très vite je me calma et fus très contente de moi, je pu me retourner de nouveau avec un grand sourire sur le jeune homme qui commençait à s'impatienter et je repris sans bafouiller cette fois.

-- Oui Peeves ? C'est bien le fantôme dont il faut se méfier ? Si c'est lui il a mit un sacré bazar dans le couloir de la bibliothèque !

*Bah voila ! c'est pas difficile !*

D'accord j'avoue j'étais encore très troublée par le vert et argent mais au moins j'arrivais à parler normalement, ce qui étais inédit depuis cinq ans et que quelque chose me rendait nerveuse. J'osa même aller un peu plus loin :

-- Si tu veux que je te raconte assis toi cinq minutes ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 15 Oct - 15:07

Myosotis venait de quitter son dortoir. Après les cours, elle s’y était réfugiée pour se changer et y faire ses devoirs au calme. Elle n’avait parlé à personne à part Mimi Geignarde depuis sa discussion avec Crépuscule dans les toilettes des garçons. Elle avait retiré son uniforme scolaire pour enfiler à la place un short noir, un top émeraude ainsi qu’un sweat noir bien trop grand pour elle qu’elle laissait ouvert. Myosotis était la seule personne qui portait un short à cette période de l’année mais les autres élèves s’étaient habitués aux tenues hors-saison de la Préfète. La jeune fille était tellement déboussolée par la mort de la seule famille qui lui restait qu’elle n’avait pas enfilé de chaussures; elle était donc pieds nus. Elle sentait à peine les briques gelées sous ses pieds. Ses boucles noires étaient retenues en un chignon coiffé-décoiffé. Ses joues habituellement teintées d’une jolie couleur pêche avaient un peu perdu de leur éclat. C’est donc habillée à la va-vite qu’elle se rendit à la Grande Salle. Ce n’était pas pour y manger comme ses camarades, mais pour vérifier si Anastasiya Wolkoff ne s’y trouvait pas. Myosotis avait été toquer à la porte du bureau de son amie mais n’avait pas obtenu de réponse. Peut-être qu’Anya avait décidé de manger avec les autres profs dans la Grande Salle, pour une fois? La Serpentard en doutait, mais elle se devait d’aller vérifier. Après tout, Anya lui avait dit qu’elle parlerait de toute cette histoire… Ses yeux émeraude rivés sur le sol, Myosotis parcourut rapidement le chemin qui séparait les cachots de la Grande Salle. Ses mains gelées enfouies au plus profond des poches de son sweat, elle arriva enfin à destination. La porte de la Grande Salle était entrouverte ce qui permettait à la Préfète d’entendre sans peine des cris de joie ainsi que des bruits de couvert provenant dans l’intérieur de la pièce. Elle s’enfila dans l’entrebâillement de la porte. Myosotis se mit sur la pointe des pieds pour apercevoir la table des professeurs vu qu’un groupe de sixième année qui n’était pas encore installé sur un banc lui bouchait la vue. Le seul professeur qui y était attablé n’était autre que Diagon qui mangeait tout en lisant la Gazette du Sorcier sous les regards admiratifs d’une dizaine de filles complètement gagas. Après avoir lever les yeux au ciel car elle était dépitée face à tant de bêtise, Myosotis s’attarda sur la contemplation du ciel magique. Il y avait très peu de nuage et les premières étoiles du soir faisait leur apparition. Alors qu’elle s’apprêtait à quitter la salle, le regard de la Préfète de Serpentard vu attiré par quelque chose qui la troubla un instant; Crépuscule Aylen se tenait debout près de la table des Poufsouffle.. Mais que faisait-il là? Pour répondre à cette question, Myosotis se décala légèrement sur la droite et compris immédiatement; son ami était en pleine discussion avec une jeune fille. Jeune fille qui n’était autre que la Préfète des Poufsouffle; Victoria Lester. Crépuscule faisait face à Myosotis, mais Victoria lui tournait le dos. La Serpentard serra les points dans ses poches ainsi que sa mâchoire. Pourquoi est-ce qu’il lui adressait la parole, hein ? La rage qui bouillonnait au fond de la jeune fille était telle que quelque chose d’improbable se produisit: en même pas une seconde, ses yeux virèrent au rouge. Un rouge écarlate à faire peur… En temps normal, ses yeux ne prenaient cette couleur que lorsqu’elle se nourrissait ou qu’elle chassait. Mais alors pourquoi maintenant ? La température de la pièce chuta soudainement, comme si un détraqueur venait de faire son entrée. Un brouillard s’éleva peu à peu dans la salle, provenant d’on ne sait où mais ne dépassant pas la hauteur des genoux. Diagon était tellement absorbé par la lecture de son journal qu’il ne s’en était pas encore rendu compte. Certains élèves commençaient à frissonner et regardaient tout autour d’eux pour voir d’où provenait cet étrange brouillard. Préférant partir pour ne pas commettre un meurtre qu’elle pourrait regretter par la suite, Myosotis tourna les talons. Pour ouvrir l’immense porte de bois que les autres élèves qualifiaient de « super lourde », la Serpentard y donna un immense coup de son pied nu pour l’ouvrir. Comme s’il s’était agit d’une simple porte, le panneau de bois tourna facilement et rapidement sur ses gonds pour finir sa course contre le mur. Le bruit qui suivit cela était tonitruant, donnant l’impression que les murs du château en tremblaient. Ce bruit tira de sa lecture Diagon qui releva ses yeux de son journal. Lorsqu'il comprit la cause de l'agitation des élèves il se leva de sa chaise en tentant vainement de le rappeler à l'ordre. Il essaya de dissiper le brouillard, en vain. Après plusieurs tentatives qui étaient toutes vouées à l'échec, il cria de toute la force dont il était capable que les coupables devait cesser cela immédiatement. La Préfète était déjà partie et n'entendit bientôt plus du tout les cris de élèves couvert par ceux du prof'. Ses mains toujours dans ses poches, Myosotis repoussa brusquement contre le mur un Poufsouffle de septième année qui lui bouchait le passage des cachots et qui devait faire deux têtes de plus qu’elle. Le Poufsouffle en question était bien bâti et devait sûrement faire partie de l’équipe de Quidditch au poste de gardien. Il s’apprêtait à insulter son agresseur lorsqu’il vit qu’il s’agissait d’une fille nettement plus petite que lui. Plus étonné contre chose, il se contenta de la traiter de malade. Folle de rage, Myosotis ne lui répondit pas et continua son chemin pour se rendre là d'où elle venait; son dortoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 15 Oct - 18:34

- Euh Salut ... Euh Oui ... je crois.

Chose étrange, la châtain se retourna et but dans sa tasse avant de regarder de nouveau Crépuscule et de lui sourire. Ce dernier s'impatientait, il voulait avoir le temps de manger avant son prochain cours.

- Oui Peeves ? C'est bien le fantôme dont il faut se méfier ? Si c'est lui il a mit un sacré bazar dans le couloir de la bibliothèque ! Si tu veux que je te raconte assis toi cinq minutes.
- Je ne crois pas que...

Des exclamations commençaient de monter de toute part de la salle. Le brun avait sentit la température baisser mais n'avait pas fait plus attention que ça. Mais maintenant de la brume leur arrivée aux genoux... Il sentit alors un regard sur lui et tourna la tête juste à temps pour apercevoir Myo quittant la grande salle, son hypersensibilité s'éveilla enfin, et il comprit que c'était elle qui avait déclenché cela. Mais pourquoi...
*Il faudra que je lui parle...*
Il n'eut pas le temps de réfléchir plus qu'il entendit le Professeur d'Astronomie ordonner à tout le monde de se calmer, ce qui ne fut pas un grand succès. Après plusieurs tentative rater pour dissiper la brumes par tout les moyens, le professeur ordonna une fois de plus aux élèves de se calmer et de continuer de déjeuné le temps que la brume se dissipe ou que le Professeur Opale arrive.
Crépuscule jeta un oeil à la table des Serpentard et le peu de personne qui captèrent son regard firent vite circuler à leurs voisins qu'ils étaient surveillés.
Le calme revint assez rapidement et Crépuscule regarda de nouveau la Poufsouffle qui était toujours face à lui. Avec toute cette agitation, il avait perdu beaucoup de temps pour le repas et il devait manger un peu avant le prochain cours. Sans plus réfléchir, il s'assit à la table des Jaunes et Noirs. Certains lui lancèrent des regards intrigués et d'autre n'avait pas fait plus attentions que ça. Il faut dire que le mixage des maisons était beaucoup plus fréquent qu'à une certaine époque. Il se servit dans les plats qu'il y avait en face de lui puis se tourna vers Victoria pour lui demander ce qu'elle savait au juste de cette histoire sur Peeves.
Mais il fut interrompus une nouvelle fois. Quelqu'un venait de lui mettre une bourrade dans le dos.


- Ça alors Crépuscule. Mais qu'est-ce que tu fais là ? Tu viens très rarement nous rendre visite, chez les Pouffy. T'es venus pour moi c'est ça ? Fallait pas tu sais !
- Bonjour à toi aussi, Eric.

Regardant le blond qui prit place à côté de lui, Crépuscule ne put que réprimer un soupire. Le préfet des Poufsouffles était un peu comme Molly, mais à la fois complètement différent. Et pour cause, aussi vif que lui permettait sa carrure, il prit le Serpentard par les épaules, se pencha vers lui et sonda son regard avec le visage le plus sérieux du monde. Le Jade de l’Empereur contre le Bleu du Roi.

- Toi. Y a un truc qui cloche.
- Et ce ne sont pas tes affaires.
- A ta guise !

Et avec un sourire il relâcha le brun et entama la conversation avec un autre membre de sa maison. Le préfet des Poufsouffle était l'un des rares à de 1: l'appeler par son prénom; de 2: pouvoir lire dans ses yeux; et de 3: ne pas le juger sur son caractère trop neutre. De plus le blond était vraiment quelqu'un de tactile, tout le contraire du Serpentard qui avait pris l'habitude des brusqueries de son camarade.
Se retournant une nouvelle fois sur Victoria, il jeta un coup d'oeil aux alentours pour être sur de ne pas être à nouveau dérangé.


- Donc, raconte moi ce qui c'est passé avec Peeves ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mer 15 Oct - 20:48

Amy entra dans la grande salle.Elle découvrait tout juste cette pièce,donc elle se sentait légèrement perdue.Elle s'assit à la table des Poufsouffles,essayant de reconnaitre un visage ou bien une voix familière.Elle n'en vit point,ce qui la perturba.
Amy soupira et regarda autour d'elle.Les couleurs vertes et argents pour les serpentards,celles rouges et or pour les gryffondors,les bleus et argents pour les aigles et surtout celles de sa propre maison,les couleurs noires et jaunes, la fascinait au plus haut point.Elle ne sut ou donner de la tête.Tellement de monde,tellement de visages nouveaux pour elle,tellement de...tout! Elle aimait la joie qui rayonnait de cette pièce!

Elle n'en pouvait plus.Trop de chose d'un coup.Amy croyait vraiment être dans un rêve.Toutes ces couleurs...C'était...magique.Vraiment magique.

Elle ne pouvait y croire,mais c'était pourtant bien réel!


*Maman!J'y suis!*

Pensa t-elle.

Se calmant enfin,elle sorti une feuille de son sac,puis se mit à faire des bateaux de papier avec.Des dizaines de petits bateaux.Il lui plaisait à imaginer qu'un jour,elle se retrouverait dans l'un d'eux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Jeu 16 Oct - 9:26

- (...) assis toi cinq minutes.
- Je ne crois pas que ...

Soudain toute la salle se mit en effervescence et je ne compris pas tout de suite pourquoi, je me mis d'abord à frissonner avant de voir une brume étrange envahir tout le monde jusqu'au genoux.

*Poudlard est vraiment bizarre, et je devrais aller à Pré au lard dès que je pourrais, je ne tiendrais jamais avec un temps pareil*

Distraitement j'entendis mon professeur d'astronomie qui ordonnait que l'on se calme, ce que les centaines d'élève firent petit à petit. J'étais encore absorbée par Aylen que je vis remettre de l'ordre à sa table d'un bon regard parleur. Nous étions à bonne distance mais il y réussit sans problème, et m'impressionna au passage, avant de regarder l'heure.

*Mais il fait quoi ?!*

Je paniqua intérieurement en le voyant s'assoir à table près de moi et de commencer à remplir son assiette, je devais juste parler cinq minutes avec lui pour établir un premier contact et voila qu'on mangeait ensemble. C'était tout simplement pas croyable.

*Ok, tu te calme sinon il va te prendre pour une folle*

Une fois de plus je bu mon chocolat pour reprendre contenance alors que le préfet se tournait vers moi, apparemment près à parler. mais il fut interrompu par l'arrivée très chaleureuse d'un de ses amis. Je regarda les deux garçons discuter, étonnée, mais profita de ce moment d'inattention sur moi pour calmer ma panique.

- Ça alors Crépuscule. Mais qu'est-ce que tu fais là ? Tu viens très rarement nous rendre visite, chez les Pouffy. T'es venus pour moi c'est ça ? Fallait pas tu sais !
- Bonjour à toi aussi, Eric.

Cet Eric semblait très sympathique et très perspicace concernant Aylen alors qu'il le prenait par les épaules pour une accolade amicale. Je faillis m'étouffer dans mon bol quand mon cœur se mit à battre la chamade à force de fixer ses yeux bleu, alors que je frissonnais toujours de froid.

*Reste calme ... Reste calme ...*

- Toi. Y a un truc qui cloche.
- Et ce ne sont pas tes affaires.
- A ta guise !

Très vite le poufsouffle reporta son attention sur d'autres amis et je me retrouvais une nouvelle fois seule avec le trop craquant préfet des serpentards qui se retourna sur moi.

- Donc, raconte moi ce qui c'est passé avec Peeves ?

Le cœur battant à cent à l'heure je me concentra sur cette histoire et j'étais tellement prise dedans que je me détendis malgré moi :

-- Et bah je n'y étais pas à ce moment là, mais quand je suis arrivée dans le couloir ... Quoi ? Cinq minutes après ? ... Le couloir était dans un état épouvantable ! Apparemment Peeves s'était mit à balancer des choses contre le mur - d'après mon père il aime faire ça : balancer n'importe quoi sur les élèves ... Bref ! - J'ai vu des tables , des chaises , des armures ... En miettes ! Mais c'est surement à cause de ce qu'il a balancé en dernier ! Il aurait piqué un pétard magique à un élève ! Le dernier model bien corsé de chez les Weasley. Enfin on ne peux pas en douter en voyant le couloir.

Je me stoppa enfin pour reprendre mon souffle en souriant franchement, j'avais l'air de quelqu'un qui venait de descendre de balai avec mes joues rouges et le souffle court. J'ajouta une dernière chose avant de laisser Aylen parler :

-- Excuse moi si j'ai l'air un peu bavarde, je ne parle pas beaucoup aux gens en général ... C'est bon je me tais !

J'attendis tranquillement qu'il réagisse en continuant de grignoter mon gâteau et de siroter mon chocolat chaud. Et heureusement chaud car cette brume mettait du temps à se dissiper et j'en frissonnais toujours de froid.


Dernière édition par Victoria Lester (Préfète) le Jeu 16 Oct - 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La grande salle   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande salle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-