BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La grande salle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La grande salle   Mar 4 Aoû - 20:47

Maddie s’était réveillée tard et eut juste le temps d’enfiler un jean et un T-shirt pour ne pas louper le petit déjeuner. Elle était assise à la table des poufsouffle et regardait ce que ces camarades avaient pu lui laisser. Au loin dans une grande assiette, elle vit une dernière part de tarte au potiron qu’elle saisit juste à temps avant un autre poufsouffle qui semblait l’avoir plutôt bien appréciée. Mais les cheveux en pagaille de Maddie et son teint plus que pâle avaient dû l’effrayer car il lui laissa. 
La blonde saisit ce qui devait être la théière et en remplit sa tasse. Le reste ne l’intéressait pas et de toute manière, elle n’avait pas très faim. Son estomac était comme noué. La jeune sorcière attendait par dessous tout l’arrivée de la réponse de Phil. Elle bue cul sec son thé et vit un hibou rentrer dans la grande salle. C’était un hibou aux plumes chocolat qui avait des reflets or au soleil. Maddie aurait pu le reconnaître entre mille, il s’agissait du hibou des Stuart. Il se posa sur la table juste devant Maddie. Elle saisit l’enveloppe et regarda le hibou repartir. La poufsouffle ne pouvait attendre, elle se leva et partit en direction de l’aile abandonnée, là où elle pouvait être seule et tranquille. A peine eut-elle le dos tournée que le poufsouffle prit sa tarte au potiron qu’elle n’avait finalement pas touchée

Maddie: #ffcc00
RP unique (suite aile abandonnée)
1091 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Grande salle   Mer 12 Aoû - 20:15

Crépuscule était en train de manger avec Eric et Clive le long de la longue table unique encore présente dans la grande salle pour les vacances. Treize était déjà passé mais les trois amis s'était retrouvé un peu tard pour manger. Mais le service pendant les vacances était plus long qu'en période scolaire.
Au milieu de la conversation, un cri mélodieux d'oiseau résonna dans la grande salle. Tout le monde leva les yeux et les exclamations des plus jeunes et moins jeunes se firent entendre. Le Serpentard reconnu immédiatement le volatile. C'était celui de Myo. Un phoenix-colibri d'un vert éclatant. L'oiseau vint directement se poser à côté du brun et tendis la patte. Autours de lui, les conversations reprirent mais tous ce qui l’intéressait c'était la lettre qu'il détachait. Ouvrant l'enveloppe d'un coup de couteau habile, il sortit le papier et ce mit à lire.

Hello mon Chéri,
Je voulais tout d’abord te remercier pour ton petit mot qui m’a fait extrêmement plaisir ! Mais… Tu n’aurais peut-être pas dû demander à ta Chouette de faire un si long voyage… C’est de la folie d’en demander autant à un simple oiseau ! Tu sais, je suis partie en Transylvanie, chez mon Tuteur (qui n’est autre que le frère de mon oncle). 
Bref, j’ai pensé qu’il était mieux pour ta chouette qu’elle ne fasse pas le voyage du retour. Je vais donc m’en occuper quelques temps avant de te la renvoyer. Je t’envoie donc Phosphène, qui ne souffrira certainement pas du voyage. En temps normal, il est très câlin, et je ne doute pas une seconde qu’il le sera également avec toi. 
J’espère que tout se passe bien pour toi ! Excuse-moi de ne pas t’avoir envoyé de lettre avant, mais la distance qui nous sépare me rendait un peu réticente à cette idée. Tu me manques terriblement. Si tu veux, tu peux utiliser le cadeau que je t’ai fait lors du bal… Pour un trajet !
En espérant te voir au plus vite mon Amour, Je t’aime.
Ta Fleur.

Crépuscule sourit en sentant l'oiseau se frotter un peu contre son épaule, quémandant une caresse. Sans se faire prier, il cajola Phosphène.

- Chrysopelea ?
- Oui. On va se retrouver à la fin des vacances.
- Cool.

Le brun hocha la tête. Le châtain se réintéressa à son assiette mais en face de lui Eric ne dit pas un mot étrangement. Si on était observateur on aurait pu voir ses yeux se plisser légèrement et ses mains se crisper autours de ses couverts pour une raison obscure.
Le Vert et argent sortis de ses poches de quoi écrire. Il avait toujours un bout de parchemin et une plume rechargeable sur lui, juste au cas ou. Il répondit alors à Myosotis.

Ma fleur, 


Ici tout va bien. Ce serait avec plaisir que je viendrais te voir. Je devais rentrer chez moi le 17, mais se serra avec plaisir que je te retrouverais avec ce que tu sais le même jour.


A très vite, 
Je t'aime
Crépuscule

D'un accio, il attrapa un bougie volante et fit tomber de la sire sur le papier plier et la scella. La bougie repartis à sa place et il accrocha le parchemin à la patte du Phoenix.

- Repose-toi. Et quand tu es prêt retourne voir Myo. D'accord ?

L'oiseau piailla joyeusement et se remit à boire dans le verre d'eau de Crépuscule.
La lettre de la noiraude était daté du 27 Juillet, le jour de son anniversaire. Il n'aurait jamais imaginé qu'Equinox mettait autant de temps à apporter la lettre, il regrettait un peu mais Myo s'occuperait très bien de sa chouette. On était le 2 Août et si Phosphène m'était autant de temps à revenir à la Serpentard, elle n'aurait plus qu'a attendre sa venu dans une dizaine de jours. L'attente serait plus longue pour Crépu mais il était heureux de revoir celle qu'il aimait.
Il rangea la lettre de Myo dans sa poche avec sa plume et termina son assiette. Les trois jeunes hommes finirent de déjeuné et quittèrent la grande salle. Crépuscule portant le Phoenix-colibri sur son épaule, se dernier se reposant avant de reprendre son envol.

RP Unique
Caractères 3093
Crépuscule :#3366ff
Clive (f) : #ff9900
Revenir en haut Aller en bas
 
La grande salle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-