BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Salle commune Serpentard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 9 Juil - 18:21

Myosotis écouta Crépuscule parler de sa soeur. La petite noiraude n’ayant jamais eu de frère ou de soeur, elle eut un peu de mal à s’imaginer le lien qui devait les unir. Ce n’est qu’en voyant dans quel état se mettait le Serpentard parce que sa soeur allait mal qu’elle comprit que ce lien devait être inimaginable pour un enfant unique. Lorsqu’il eut fini de parler, Myosotis vit son camarade fermer les yeux, comme s’il essayait d’enfermer sa peine au plus profond de son âme. Il lui avait également parlé d’un certain Mathéo et d’après ce que la petite noiraude avait compris, celui-ci avait perdu la vie. En entendant les dernières parole de Crépuscule, la jeune fille au yeux émeraudes secoua sa tête de gauche à droite et murmura doucement:
- Non…. non ne dis pas ça… S'il te plaît, ne dis pas ça. Ta soeur s’en sortira d’accord ? Elle ira vite mieux. Il ne faut pas penser négativement… Toujours garder espoir, toujours.

En disant cela, Myosotis pressa amicalement la main de Crépuscule dans la sienne, oubliant totalement qu’il était blessé à cet endroit. Les coupures s’étaient sûrement refermées grâce au sang que Myosotis avait mis dans la tasse, mais ses yeux étant rivés sur le jeune homme, elle ne pensa pas à vérifier. La peau froide de la jeune fille devait sûrement intriguer Crépuscule tout comme il avait été intrigué lors de leur première rencontre mais il n’en montrait rien. La noiraude se releva et s’installa à côté du Serpentard sur le canapé de cuir noire sur lequel il était désormais assis. Ses yeux verts se posèrent alors sur les lunettes d’aviateur que Crépuscule avait posé précédemment sur la table basse, à côté de la tasse désormais vide.
*Drôle de lunette…*

Elle se souvenait que le jour où elle avait rencontré Crépuscule, ce dernier portait ces lunettes sur le sommet de son crâne. Ce jour là, elle avait nettement vu dans les yeux du jeune homme qu’il avait été surpris par la froideur de sa peau, mais il n’avait posé aucune question. Myosotis aimait bien Crépu car il ne posait pas de question… pour l’instant en tout cas. Une chose revint à l’esprit de la Serpentard; elle n’avait toujours pas retrouvé la bague à laquelle elle tenait tant. Détachant ses pupilles des étranges lunettes, elle posa ses yeux sur son camarade. Ne sachant pas comment aborder le sujet, elle dû réfléchir quelques instants à la façon dont elle allait poser cette question qui était, il faut le dire, hors sujet. C’est alors qu’elle demanda maladroitement:
-En fait… la dernière fois qu’on s’est vus, tu n’avais pas retrouvé une bague par hasard ? Elle est argentée et une pierre émeraude se trouve sur l’anneau.

Myosotis tenait énormément à cette bague et le fait de l’avoir perdu l’attristait quelque peu. Elle attendit donc la réponse de Crépuscule tout en priant intérieurement pour que ça soit lui qui l’ai retrouvée. S’il s’avérait que le jeune homme n’avait pas la bague, peut-être était-ce un elfe de maison qui l’avait retrouvée en faisant le ménage ? Myosotis se jura d’aller faire un tour dans les cuisine -endroit où elle ne se rendait jamais- si Crépuscule n’avait pas retrouvé cette bague. Mais peut-être était-ce un autre élève qui avait mis la main dessus ? Et si c’était une fille et qu’elle avait trouvé la bague tellement belle qu’elle avait décidé de la garder ? A cette pensée, Myosotis sentit sa gorge se nouer, mais elle reprit bien vite ses émotions en main, se calmant en une seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 9 Juil - 19:35

- Non…. non ne dis pas ça… S'il te plaît, ne dis pas ça. Ta soeur s’en sortira d’accord ? Elle ira vite mieux. Il ne faut pas penser négativement… Toujours garder espoir, toujours.

Crépu aurait voulu lui dire qu'il n'en manquait pas mais ne trouva pas la force. Sa soeur serait fragile toute sa vie, bien sur, mais elle vivait plus ou moins normalement. Et son père n'arrêterait jamais de chercher un remède contre son mal...
Il sentit la main de Myosotis se poser sur la sienne et la serrer pour lui montrer son soutien. Il la trouva de nouveaux anormalement froide et ouvrit les yeux. Ce contact lui permit de chasser ses trop sombre pensées.
Il l'a vit du coin de l'oeil s'asseoir à côté de lui après un moment. Il passèrent encore un moment dans le silence qui était réconfortant. Le brun sentit enfin ses sentiments se calmer et son chagrin s’effacer pour un temps. Il trouvait vraiment étrange d'avoir tous d'un coup ouvert son sac alors que ça faisait depuis huit mois que sa mère essayait...


-En fait… la dernière fois qu’on s’est vus, tu n’avais pas retrouvé une bague par hasard ? Elle est argentée et une pierre émeraude se trouve sur l’anneau.

Il tourna un peu la tête vers la noiraude et fouilla dans sa poche. Il ouvrit sa paume vers elle, dévoilant l'objet qu'elle avait perdue. Il savait bien qu'il lui appartenait. Elle prit délicatement l'anneau sertie d'une émeraude et la glissa à son doigt. Il eut un petit sourire en coin en voyant du soulagement dans son regard.
Après quelque seconde, il se releva et s'étira, fourbu. Il fit quelque pas vers la cheminée et regarda de nouveau ses mains en repensant à la froideur de celle de Myosotis. Il vit alors que ses coupures étaient refermé.
Il eut un légers froncement de sourcil. Et son cerveau, ayant retrouvé toute ses fonctions analytiques, lui proposa une hypothèse toute faite. Après tous il avait entendu Myo faire des allé-retour avant de venir le voir. Il se retourna vers la jeune femme, et la regarda de ses yeux bleu roi de nouveau si intense. Il avait trouvé quelque chose pour lui occuper l'esprit.


-Tu as mis quoi comme potion dans le Jus que tu m'as donné ? Ce n'est pas une simple potion de guérison, sinon je n'aurais jamais autant parlé en même temps que mes plaies ne se serait jamais refermés en même temps.

Il scruta le visage de son amie, pouvait-il la considérer comme tel avec tout ce qu'elle avait fait pour lui. Il attendit sa réponse, le feu crépitant dans son dos lui réchauffant les chevilles. Il avait l'impression de ne jamais avoir eu l'esprit aussi clair.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 9 Juil - 20:53

En voyant l'anneau tant aimé dans la paume de la main de Crépuscule, la petite noiraude ne pu s'empêcher de sourire de toutes ses dents blanches. Elle s'en empara et le glissa précautionneusement sur son annulaire, souriant toujours. Myosotis vit le Serpentard se lever et se diriger devant la cheminée. Elle croisa ses jambes puis posa son bras sur l'accoudoir du canapé sans quitter le brun de ses yeux émeraudes. La noiraude regarda Crépuscule observer ses mains. Le feu de cheminée brulant derrière lui crépitait joyeusement. Ce doux crépitement était d'ailleurs le seul bruit qui venait briser le silence de la pièce. Comme elle l'avait espéré, son sang avait bel et bien refermé les plaies du jeune homme. Lorsqu'il se retourna et posa sa question, Myosotis prit un air totalement innocent, faisant semblant de ne pas comprendre. Peut-être qu'elle lui parlerait de sa vraie nature, peut-être pas. Myosotis savait que son camarade avait des doutes, et peut-être allait-elle le laisser découvrir son secret tout seul. La petite noiraude se leva et s'approcha de Crépuscule. Arrivée devant lui, elle s'empara de ses mains et les observa. La jeune fille était nettement plus petite que le Serpentard, et, ayant fini d'observer ses mains, elle dû lever la tête pour le regarder dans les yeux. Elle dit alors d'une voix des plus angéliques:


-Je n'ai rien mis dans ton Jus... Mais peut-être que...


Elle ne pu pas terminer sa phrase car le mur qui donnait sur les couloirs du cachot venait de s'ouvrir. Ce n'était pas un élève comme Myosotis s'y attendait mais un petit oiseau de papier qui volait gracieusement. Le volatile se dirigea droit sur la noiraude et se déposa dans sa main. Elle savait de quoi il s'agissait: c'était un message de la Directrice. Madame Dragonneau utilisait souvent ce système pour faire passer des messages à ses élèves, surtout aux préfets. Myosotis déplia habilement le papier et commença à lire les quelques lignes qui y étaient écrites. La Directrice expliquait à son élève qu'elle lui donnait l'autorisation de rester au château durant les vacances car elle avait appris que sa tante et son oncle ne pouvaient pas quitter la Transylvanie. Bien entendu, il y avait des conditions pour qu'elle puisse rester au château... Comme par exemple continuer à faire ses rondes de nuit ou encore veiller à ce que les élèves qui restent également durant les vacances ne fassent pas de bêtise. Certains Professeur avaient également décidé de rester à l'école pour l'été. Après avoir finit de lire ce qui était écrit sur le petit bout de papier, Myosotis jeta celui-ci dans les flammes et rapporta son attention sur le brun qui se trouvait devant elle. Elle se contenta alors de dire sur un ton plus que convainquant:


- Il n'y avait rien de plus que du Jus de citrouille dans ta tasse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 9 Juil - 22:00

Il regarda Myosotis s'étonner et essayer de comprendre se qu'il lui disait. Puis elle se leva et lui pris les mains. Encore une fois sa peau contrasta avec la sienne. Puis elle le regarda et commença à parler...

-Je n'ai rien mis dans ton Jus... Mais peut-être que...

Elle s’interrompit et rompit le contact visuel qu'elle avait avec le brun. Crépuscule secoua la tête. Il venait de se passé quoi là ? Il regarda la noiraude lire le message de la directrice. Il avait sentit son aura magique  autours de lui. Qui était-elle réellement... Il avait déjà ressentis ça lors de sa première rencontre avec elle. Et il se posait de plus en plus de question. Ses sens lui criaient qu'il y avait quel que chose sous se beau sourire charmeur et cette voix douce envoûtante...
Elle jeta la lettre dans le feu et reporta son regard sur le brun.


- Il n'y avait rien de plus que du Jus de citrouille dans ta tasse.

Il recula d'un pas et secoua la tête pour chasser ses idées, passant ta main dans ses cheveux.

- Arrête. Arrête de faire... ce que tu fais. dit-il dans un sourire crispé. Je ne sais pas comment tu t'y prends mais arrête d'essayer de me "charmer". Ne me prend pas pour le dernier des abrutis. Mes coupures n'ont pas put se volatiliser en 30 minutes, il aurait fallut au moins deux jours. Alors ne me mens pas, je sais pas ce que tu as fait... mais il y a un truc... Je ne sais pas qu'elle pouvoir tu as... mais tu n'as pas que du sang humain en toi. Je le sens. J'en suis sûr même. J'ai côtoyé suffisamment de créature magique pour détecter une trace sur toi.  Mais pour l'instant se n'est pas ce qui m'importe, je veux juste que tu ne me mentes pas. Ah tu oui ou non mit quelque chose dans le verre que tu m'as donné pour me soigner ?

Il reporta son regard sur Myo et la fixa dans les yeux. Il ne flancherait pas. Il voulait juste la vérité. En faite il se fichait de se quel avait bien put mettre dans son verre, mais cette guérison miraculeuse ne venait pas des soin de Charm et ni de lui. Alors il ne voyait pas qui d'autre à par la si mystérieuse Myosotis pouvait lui être venu en aide.  
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Jeu 10 Juil - 0:00

Myosotis leva ses yeux émeraudes au plafond. Mais qu’est-ce qu’il pouvait être têtu celui-là ! Lorsqu’elle l’entendit dire qu’il avait côtoyé beaucoup de créatures magiques, la petite noiraude ne fut pas surprise qu’il ait « détecté une trace » sur elle. Il n’y avait que sept vampires-sorciers après tout. Des créatures aussi dangereuses qu’envoutantes. Sûrement plus dangereuses que n’importe quelle autre créature. Sur ces sept semi-vampires, cinq avaient décidé de faire taire leurs sentiments et une de les atténuer. C’était Lyra qui avait choisi cette seconde option, la meilleure amie de Chat. Myosotis quant à elle était la seule à avoir pris la dernière option qui s’offrait à eux; gérer ses sentiments. Un apprentissage très complexe et qui lui avait demandé beaucoup de temps. Elle ne regrettait absolument pas d’avoir fait ce choix, car cela lui permettait désormais de pouvoir faire de la magie noire bien qu’elle soit encore jeune. La petite noiraude ne savait pas pourquoi, mais elle aimait bien Crépuscule. Il semblait être une personne de confiance, d’autant plus qu’il s’était confié à elle. Elle l’observa un instant, le dévisageant presque, avant de lâcher dans un murmure à peine audible pour le jeune homme:


-Semi-vampire.


Après avoir dit cela, la jeune fille lui tourna le dos et alla s’asseoir dans un fauteuil de cuire près de la table basse où les lunettes d’aviateur du jeune homme était encore posées. Crépuscule était resté devant la cheminée mais il n’allait sûrement pas tarder à la rejoindre pour en savoir plus. La curiosité du Serpentard avait sûrement été piquée par ce que venait de lui dire Myosotis. Avant de s’asseoir, la petite noiraude avait sortit sa baguette en bois de sapin. Elle la faisait tourner entre ses doigts, passant de temps à autres son doigt sur le serpent en relief qui tournait tout autour du manche de sa baguette. C’était l’un des objet que Myosotis chérissait le plus. Il contenait tout de même la seule larme d’amour d’un vampire connue à ce jour. Les vampires pleuraient, parfois, mais ce n’était que de fausses larmes préméditées. Jamais un vampire n’avait pleurer par amour… Jamais jusqu’au jour où Myosotis vint au monde. Armeria avait pleurer en voyant sa fille. Elle eut tout juste le temps de lui donner un prénom avant de s’endormir à jamais. Les vampires n’étaient pas sensés mettre un enfant au monde…


*Alaric… Il s’appelait Alaric… Mais est-il encore en vie ?*


Ne sachant pas trop pourquoi, Myosotis pensa à son père. Elle ne l’avait jamais connu et ne savait que peu de chose à propos de lui. Elle ne savait même pas son nom de famille. Sa tante lui avait appris qu’il s’appelait Alaric et que c’était un grand sorcier, pratiquant de la très belle magie. Il avait entre autre fabriquer un pendentif pour Armeria; pendentif qui lui permettait de se rendre au soleil sans finir en un tas de cendre. Ce même pendentif qui pendait à ce moment même au cou de Myosotis; un serpent. Le père de la petite noiraude avait disparu sans laisser de trace, ne donnant même pas son nom de famille à Armeria. C’était pour cela que la jeune fille portait le nom de sa mère: Chrysopelea. Ce nom appartenant également à une espèce de serpent, Myosotis ne fut pas étonnée lorsque le choixpeau l’envoya à Serpentard… Peut-être y avait-il un lien entre son nom de famille et cette maison ? Chassant toutes ces pensées inutiles de sa tête, Myosotis rapporta son attention sur le jeune homme, tout en continuant à faire tourner sa baguette de bois sombre dans sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Jeu 10 Juil - 21:54

Crépuscule attendait une réponse. Un oui ou un non. Et la réponse que lui avait donné Myosotis avait eu une sonorité étrange et l’avait complètement figé. En fait, il n'était pas sûr d'avoir bien entendus, malgré que son corps lui crié de courir loin. S’il avait bien entendu, la noiraude avait du sang de vampire en elle. S’il avait bien entendus, il avait compris ce qu’il y avait eu dans son verre. Si’il avait bien entendus, pourquoi était-il remplis de curiosité au lieu d’avoir peur…

Et malgré la certitude que Myosotis ne mentait pas, il ne pouvait s’empêcher de douter. C’était tellement… invraisemblable ? … incroyable ? Il manquait de mots pour décrire la situation. Il se retourna pour fixer Myo cherchant des réponses dans ses yeux verts. Il ne vit que de la sincérité. Ne savant pas comment réagir il revint s’asseoir sur le canapé. Il passa sa main dans ses cheveux brun pour essayer de remettre c’est idée au clair. Il ne s’attendait vraiment pas à ça… Et pourtant ça expliquer tellement de choses. Sa peau froide, son regard hypnotisant et son aura…

Comment ne l’avait-il reconnu. Il avait déjà côtoyé des vampires. Enfin, par réellement mais les souvenir de son arrière-arrière-grand-mère étaient encore suffisamment clair dans son esprit. Il revoyait toute cette verdure de cette forêt amazonienne, son aïeul et son guide au sang-froid. On ne se souvenait plus de comment elle avait fait sa connaissance, mais il la mena dans un rassemblement exceptionnel. Combien de fois elle avait frôlé la mort, si son ami ne l’avait pas protégé. Tant de vampire solitaire rassemblé en un même lieu pour une raison oublié… Crépuscule en avait été fasciné…

Reportant son attention sur son ami. Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais aucun son ne sortis. Tous simplement parce qu’il ne s’avait pas quoi dire. Si elle était là, ce n’était certainement pas incognito alors il n’y avait sans doute peu de risque. Mais il n’y a pas de risque zéro… Jamais avec les mélanges de sang.
Il rouvrit la bouche de nouveau. Mais la referma ne sachant toujours pas quoi dire. Puis il se mit à rire, un peu gêné, en se rendant compte du ridicule de la situation. Il s’était confié à elle et elle à lui. Il n’y avait pas de raison d’être mal à l’aise, elle était son amie.


-Désolé… Heu, j’ai été surpris. Je ne pensais pas que… tu me lâcherais ça comme ça. Juste, promet moi de ne jamais vouloir goûter mon sang, parce que je trouverai ça vraiment, vraiment très glauque, étrange et complétement… déstabilisant. dit-il dans un sourire sincère
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Ven 11 Juil - 0:25

Myosotis regarda le garçon sans bouger, toujours assise dans le fauteuil. Crépuscule semblait troublé et totalement déstabilisé par l'annonce que venait de lui faire Myosotis. Il était figé et ouvrit plusieurs fois la bouche sans dire quoi que ce soit. Peut-être ne savait il pas comment poser sa question ? Une fois qu'il arriva à parler, la petite noiraude l'écouta, le fixant toujours de ses yeux verts. Elle ne pu s'empêcher de rire en entendant ce que venait de dire le jeune homme. Après avoir rit, elle répondit à Crépuscule:

- Ah mon Crépu, tu crois vraiment que la Directrice aurait accepté une demi-vampire sans prendre de précautions ? Elle fait verser de la Veine de Vénus dans toutes vos boissons. C'est une plante qui rend le goût de votre sang infecte. Alors je me contente de sang en pochette, fourni par un hôpital moldu. C'est pas terrible, mais c'est toujours mieux que le sang d'animaux. Mais j'imagine que tu dois avoir des millions de questions à me poser non ?


Elle attendit de voir si le jeune homme avait des questions à lui poser. Elle aussi voulait savoir certaines choses sur ce garçon, mais ses questions à elle attendraient. Elle commença à faire tourner sa bague argentée à l'aide de son autre main. Myosotis baissa un instant ses yeux émeraudes sur sa main, regardant l'anneau scintillant qui se trouvait à son annulaire. Elle rapporta ensuite son attention sur le jeune homme, toujours debout devant la cheminée. Elle ne se rappelait pas en quelle année était Crépuscule, mais il devait sûrement être plus vieux qu'elle.
*Je me demande bien quand est-ce que les autres vont revenir...*

La plupart des élèves étaient en train de manger dans la Grande Salle. C'était d'ailleurs étonnant que Crépuscule n'y soit pas lui aussi. La petite noiraude n'allait jamais dans la Grande Salle lorsque les autres y mangeaient. Elle s'y rendait parfois pour faire ses devoirs où écrire des lettres à la table des Serpentard. Elle aimait bien cet endroit, malgré le fait que les élèves chuchotent et murmure en la voyant. Toutes les rumeurs qui couraient à son sujet étaient toutes plus invraisemblables les unes que les autres, pourtant, certaines étaient vraies.
" C'est une Vélane. "
" C'est une descendante de Lord Voldemort. "
" Elle a du sang de loup-garou dans les veines. "
" C'est une Hybride; mi-vampire, mi-harpie. "
" Elle fait de la magie noire avec son amie Anastasiya. "

Telles étaient les paroles des élèves sur son passage. Anya non plus n'étaient pas épargnée par les rumeurs. Le fait que les deux filles s'entendent bien ne faisait d'ailleurs que les accentuer. Bien entendu, certains élèves s'approchaient parfois de la vérité, mais très peu donnait le terme exact: semi-vampire. Désormais, il n'y avait que quatre élèves qui connaissaient la vraie nature de Myosotis: Anya, Chat, Crépu et Volpe. Volpe connaissait le secret de Myosotis depuis cinq ans maintenant. Mais la jeune fille et Volpe ne pouvaient pas se voir souvent à cause de leur horaire différent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Ven 11 Juil - 18:28

Crépuscule sourit en entendant rire Myosotis. C'était exactement ce qu'il voulait, détendre la tension qui c'était installé. Et s'est pour ça qu'il avait dit ça. En fait, aussi bizarre que cela puise paraître, il avait une confiance totale en Myo.
Il se doutait effectivement que la directrice avait pris des mesures pour une situation aussi particulière que celle de la noiraude.


- Mais j'imagine que tu dois avoir des millions de questions à me poser non ?

Il s’appuya dans le canapé. Dire qu'il avait des millions de questions était un pur euphémisme. C'était bien pire que ça. Les questions se bousculaient dans son esprit sans qu'il n'arrive à les saisir et à les poser. Parmi elle, certaine avait déjà trouvé des réponses, notamment la veine de vénus dont il connaissait déjà les propriété et l’approvisionnement en sang humain de son amie. Et pourtant... De qui tient-elle sa partie vampire ? Et-elle plus vielle qu'il n'y parait ? Fait-elle partie d'un clan ? Comment a-t-elle vécu jusqu'à aujourd'hui ? Le sang a t-il un gout différent selon l'ABO ? Selon les rhésus ? Craint-elle les rayons du soleil ? Fait-elle des rituels lier à sa lignée ? A-t-elle déjà transformé quelqu'un ? Peut-elle transformé quelqu'un ? Que se passe t-il si elle mange de la nourriture autre que du sang ? A-t-elle des particularité magique spécifique ? etc...
Il la regarda, et celle-ci le regardait déjà de ses yeux vert hypnotique.


-Des questions ? Oh oui ! Je suis de nature curieuse. Néanmoins, je préfère découvrir au fur et à mesure qui tu es. Mais... As-tu mis de ton sang dans mon jus de citrouille ? J'ai entendu dire que le sang de vampire avait des propriétés extraordinaires mais complètement imprévisible. Celui des semi-vampire on-t-il pareil ? Enfin, ce ne serait pas étonnant. Pourtant avec le mélange avec du sang sorcier, je ne peux m’empêcher de pensé que cela à une conséquence sur les effets. D'ailleurs je n'aurais jamais pensé que les semi-vampire existait. C'est sans doute l'un des peuples le plus mystérieux qu'il m'ait été possible d'étudier. Et pourtant tellement fascinant...

Le brun était reparti dans ses pensées, se rappelant une nouvelle fois des souvenirs de son arrière-arrière-grand-mère et de Lisandro. Il se ressaisit vite et tourna de nouveau sa tête vers Myosotis. Il n'avait pas entendu si elle avait répondu et s'en voulait un peu de se distraire aussi facilement...
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Sam 12 Juil - 15:20

-Des questions ? Oh oui ! Je suis de nature curieuse. Néanmoins, je préfère découvrir au fur et à mesure qui tu es. Mais... As-tu mis de ton sang dans mon jus de citrouille ? J'ai entendu dire que le sang de vampire avait des propriétés extraordinaires mais complètement imprévisible. Celui des semi-vampire on-t-il pareil ? Enfin, ce ne serait pas étonnant. Pourtant avec le mélange avec du sang sorcier, je ne peux m’empêcher de pensé que cela à une conséquence sur les effets. D'ailleurs je n'aurais jamais pensé que les semi-vampire existait. C'est sans doute l'un des peuples le plus mystérieux qu'il m'ait été possible d'étudier. Et pourtant tellement fascinant...


Myosotis esquissa un sourire, elle s’apprêta à répondre à sa question mais elle s’arrêta avant d’ouvrir la bouche. Elle voyait bien que le jeune homme n’était pas attentif et elle préférait attendre que celui-ci le redevienne. Les flammes qui dansaient dans la cheminée devant eux se reflétaient dans les yeux des deux Serpentard. En attendant que le jeune homme sorte de ses pensées, la petite noiraude attacha ses cheveux en une haute que de cheval à l’aide d’un élastique qui se trouvait à son poignet. Deux mèches s’était échappée et entouraient joliment le visage de la noiraude. Voyant Crépuscule se ressaisir, Myosotis lui dit alors:


- Nous ne sommes que sept. Sept semi-vampires éparpillés aux quatre coins du monde, ce n’est donc pas étonnant que tu n’aies pas pensé que l’on puisse exister. Les vampires ne sont pas fait pour enfanter, pourtant sept d’entre eux y sont parvenus. Elles sont toutes tombées sous le charme de sorcier, il n’y a donc pas de vampires-humains mais que des vampires-sorciers. Et pour ce qui est du sang, oui j’en ai mis une goutte dans ton verre, ce qui m’a permis d’en savoir plus sur son effet. D’après ce que j’ai pu voir, il décuple les sentiments du buveur. C’est pour ça que tu t’es senti si triste après avoir fini ton verre… J’en suis d’ailleurs désolée… Le sang des semi-vampires est plus rare et plus puissant que celui des vampires. Mais également plus dangereux… A grande quantité, notre sang peut rendre fou, voir pousser au suicide. Tu sais sûrement que le sang de vampire est addictif, et bien le notre l’est encore plus. Des sorciers se drogue au sang de vampire, beaucoup meurt après avoir pris une trop grande dose... Ils ne savent plus s'arrêter quand ils commencent. C’est pour cela que les semis-vampires sont si recherchés par les sorciers… Mais avant que tu continues à m’interroger sur ma vraie nature, j’ai une question à te poser; tu rentres chez toi ses vacances où tu restes au château ? J’imagine qu’avec l’état de santé de ta soeur, tu va vouloir rentrer, mais qui sait: peut-être tu ne le peux pas parce que tu préfères ne pas la voir dans cet état au risque de te sentir trop mal de la voir malade à ce point…. En tout cas, si tu ne parts pas, sache que je reste également ici !



Myosotis conclut sa phrase avec un ravissant sourire. Elle espérait ne pas l’avoir mis mal à l’aise en posant cette question et en parlant de sa soeur. La petite noiraude espérait qu’il reste au château, car ça leur permettrait de pouvoir discuter de tout et de rien à longueur de journée. Peut-être que les allés-retour de ses parents à l’hôpital empêchaient ceux-ci de faire venir leur fils à la maison ? Elle attendit sa réponse en le dévisageant. Il n’y avait pas à dire: ce jeune homme avait l’air de quelqu’un de bien. Une personne de confiance qui semblait pouvoir garder n’importe quel secret. Leurs camarades n’allaient pas tarder à rejoindre leur dortoir ce qui risquerait de leur couper leur discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Sam 12 Juil - 19:53

Crépuscule écouta attentivement ce que lui dit la noiraude, gardant dans un coin de son esprit toutes les informations plus fascinante les unes que les autres.

-Ne t'excuse pas, tu as crus faire le mieux pour moi. Et puis, j'ai pus vider mon sac. Ça faisait sans doute un peu trop longtemps que je gardais certaine chose pour moi. sourit-il à Myo. Concernant les vacances, je vais rentré. Voir ma soeur, quelque soit son état et toujours une sorte de délivrance et je-

Il fut interrompu par l'arrivée d'un patronus en forme de cobra royal. Il se dressa majestueusement dans ses voluptés argentés face au jeune homme. Crépu se figea instantanément, c'était son père. Et si son père utilisait son patronus, ce n'était que lors des urgences. C'est aussi tendu qu'un arc qu'il regarda la gueule du reptile s'ouvrir et parler avec la voix grave et profonde de son père.

"-Fils, je suppose que tu as reçu la lettre de ta mère, ta soeur va bien, son état est stable et j'espère que tu as été digne de ta famille et que tu ne t'es pas donné en spectacle. Les Aylen contrôle leur émotions en toute situations, ne l'oublie pas. Néanmoins, mon cher Crépuscule, ce n'est pas pour parler des préceptes de la famille, que tu connais depuis longtemps, que je prend contacte. L'un de mes anciens collège en France à pris contacte avec moi. Ça fait quelque année qu'il travaillait sur un programme de soin et vient de le terminé. Il a demandé à Aurore si elle voulait participé. Comme tu le doute, elle a accepté. Mais cela veut aussi dire que l'on va partir pour la France pour les vacances. Ce programme est très strique, tu l'imagine bien et elle n'a pas le droit d'avoir d'accompagnateur. Tu t'imagines bien que je ne vais pas la laissé y aller seule et comme je fais partie du corps médical, j'ai réussit à négocier. Tu sais aussi que ta mère va voir Blue pendant les vacances. J'ai donc fait la demande auprès de ta directrice pour que tu restes au château pendant les vacances.
Ne m'en veux pas, tu sais que c'est une opportunité pour ta soeur. Je t'embrasse, fils. Garde espoir et reste digne pour la famille. Ton père Cosmos Aylen."


Le cobra se dissipa et l'endroit que fixait Crépuscule resta vide. Ses mains se mirent à trembler. Il se foutait de lui. Son père ne lui avait pas imposé ça ?! Son père ne lui avait quand même pas empêcher de voir Aurore ?! Furieux, il se leva et alla s'appuyer contre les pierre froide de la cheminée. Perdant son regard dans les flammes. Il fallait qu'il se calme, il ne verrait pas sa soeur et alors ? Elle avait déjà participé à des études, des recherches, des essais et toute sorte de programme médicale... Alors en quoi celui-là était différent ?
*Les autres se déroulait pendant les cours, je pouvais facilement m'occupé l'esprit... mais là, pendant les vacances... Qu'est-ce que je vais faire... Je vais faire je peux même plus rentré à la maison maintenant, ni aller chez mes grand-parents, et encore moi voir Zénith... Père. Pourquoi m'a tu fais ça !*
Serrant la mâchoire il entendait déjà sa réponse d'ici *-Tu as loupé trop de cours en fin d'année dernière et en début d'année!* Soupirant, il pris deux minutes pour se calmer, même si ça lui resté en travers de la gorge.
Il se retourna alors vers Myosotis avec son visage neutre habituel et eut un sourire blanc.


-Je crois que finalement je vais rester pour les vacances.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Sam 12 Juil - 21:50

Myosotis écouta la réponse de Crépuscule mais ressentit une pointe de déception en l’entendant dire qu’il comptait partir voir sa soeur pendant les vacances. C’est alors qu’apparut un Patronus argenté qui avait la forme d’un majestueux cobra royal. Les yeux émeraude de la noiraude pétillaient à la vue de cette forme. Elle avait toujours rêvé que son Patronus prenne la forme d’un serpent, mais quelle ne fut pas sa déception le jour où elle avait réussit à lance son premier Patronus corporel. Même s’il était très « spécial », Myosotis n’aimait pas la forme qu’il prenait. Bien trop occupée à admirer le cobra argenté, elle n’écouta que la moitié de son long discours. Elle comprit immédiatement ce qu’il se passait: Crépuscule ne pourrait pas rentrer chez lui pour les vacances. Lorsque le Patronus se dissipa dans un nuage argenté, Myosotis regarda son ami, mais celui-ci venait de se lever pour s’appuyer contre la cheminée. Il détacha alors ses yeux du feu et se retourna.

-Je crois que finalement je vais rester pour les vacances.


Telles étaient les paroles prononcées par le jeune homme une fois retourné. La fureur qui s’était emparée du jeune homme quelques instant plus tôt se lisait encore dans ses yeux. Son sourire était faux et Myosotis arrivait bien à voir qu’il n’allait pas bien. La petite noiraude se leva et s’approcha lentement vers Crépuscule. Elle dû se frayé un chemin entre la table basse et un fauteuil, mais cela n’était pas bien compliqué. Arrivée devant lui elle dû lever la tête pour le regarder dans les yeux. Penchant légèrement sa tête sur la droite, Myosotis ne clignait pas des yeux, comme si elle cherchait quelques chose sur le visage du Serpentard. Elle avait entendu les premières paroles prononcée par la voix grave du Patronus; la voix du père de Crépuscule. La petite noiraude avait retenu une chose: la famille Aylen essayaient d’être maîtres de leurs sentiments. Myosotis prit alors la main doute de Crépuscule dans la sienne et s’adressa à lui de son éternelle voix envoutante malgré elle:

-Ne me mens pas Crépu…. Et je ne parle pas de tes paroles, je parle bien entendu de ton sourire. Ne souris pas si tu n’en as pas réellement envie. Je t’en supplie, ne te force pas. Pas devant moi.

Tout en parlant, elle hochait sa tête de gauche à droite, signe qu’elle n’était pas d’accord que Crépuscule se comporte ainsi en sa présence. Elle ne voulait plus qu’il lui mente, que ça soit dans ses paroles ou dans ses gestes. D’après ce qu’elle avait pu voir jusqu’à maintenant dans les yeux du Serpentard, il ne lui avait pas encore menti. C’était la première fois qu’il le faisait: dans ce sourire si faux. Il essayait de lui faire croire qu’il allait bien alors que ce n’était pas le cas et Myosotis trouvait cela totalement inutile. La petite noiraude ne pouvait pas lire dans les pensées, mais elle pouvait voir ce que les gens ressentaient rien qu’en regardant leurs yeux. Elle était prête à lui dire toute la vérité sur sa vraie nature, mais elle souhaitait que lui aussi ne lui cache rien. Myosotis attendit qu’il lui réponde sans le quitter des yeux, la main du garçon toujours dans la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Sam 12 Juil - 23:05

Crépuscule sentit encore la peau si froide de Myosotis contre sa main. La petite noiraude le regardait en secouant la tête de gauche à droite.

-Ne me mens pas Crépu…. Et je ne parle pas de tes paroles, je parle bien entendu de ton sourire. Ne souris pas si tu n’en as pas réellement envie. Je t’en supplie, ne te force pas. Pas devant moi.

Il aurait voulu rire de cette situation. Mais il avait été élevé comme ça, dans le moule de la famille Aylen. Et encore, le côté jovial de sa mère ressortait dans ses traits, dans ses yeux et dans ses sourires. C'était d'ailleurs pour cela que son père avait épousé sa mère contre l'avis de ses parents. Quand il l'avait rencontré, il avait simplement aimé la joie de vivre de la jeune aristocrate qui contrastait avec la retenue de sa famille. Et sa mère avait juste aimé ce jeune homme mystérieux qui se cachait derrière une armure. Et malgré l'amour qu'il portait à sa femme, son père les avaient élevé son frère, sa soeur et lui pour qu'ils soient digne de la réputation de la famille, les si distants et si indifférents Aylen.
*"Carapace Impénétrable" tel est le fondement principale que doit connaitre chaque personne naissant au sien de la famille et je ne l’oublierais pas, je ne trahirais pas mon nom. Mais pourquoi...*
Crépuscule se demandait pourquoi, il avait eu ce sourire hypocrite. De l'ironie. Voilà ce que s'était. L'ironie du sort ou la fatalité. Il n'aurait su dire...
Oui il avait envie de rire, rire à gorge déployer de sa situation. Un rire de désespoir face à tous ce qui lui arrivait.
Mais Crépuscule ne rit pas. Il se contenta juste de prendre un visage totalement inexpressif et de retourner s'asseoir dans le canapé. Il prit dans ses mains ses lunettes qu'il avait laissé sur la table et les serra. Sa soeur allait lui manquer encore plus que d'habitude. Sa mère aussi et même son père. Et il ne reverrait pas Blue avant l'année prochaine. Il ne pourrait même pas se rendre sur la tombe de Matt, ni voir les match de Zen...
Il allait passer les vacances à Poudlard. Réprimant un soupir, il s'adressa à Myo de sa voix la plus neutre alors qu'il fixait ses lunettes.


-Je vais être franc. J'ai la fâcheuse habitude d'être le digne descendant de la famille Aylen quand quelque chose me contrarie fortement. Normalement, les cours m'aident à sortir de cet état car ils m'occupent l'esprit, donc je suis moins fermé. Mais là, c'est les vacances. Alors je risque d'être dans cet état un petit moment...

Il tourna son visage totalement inexpressif vers la noiraude qui le regardait de ses yeux verts éclatants dans lesquels se reflétaient les flammes. Puis il remit ses lunettes sur le sommet de son crane aplatissant par la même occasion les mèches brunes qui lui tombait devant les yeux.
*Si je trouve pas une distraction rapidement, je vais redevenir le zombi que j'étais avant d'arriver ici... Je devrais peut-être retourner à la bibliothèque pour parfaire mes études de runes ou bien aller voler avec les Êtres des Cieux... En aurais-je seulement l'envie...*
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Dim 13 Juil - 12:19

Myosotis s’apprêta à lui répondre mais un bruit se fit entendre derrière elle. C’était une dizaine d’élèves qui revenaient de la Grande Salle. Ils s’engouffrèrent les uns après les autres dans le trou qui s’était formé dans le mur. Cinq d’entre eux partir immédiatement dans leur dortoir respectif alors que les cinq autres, trois filles et deux garçons, s’étaient réunis en cercle pour finir la discussion qu’ils avaient commencée. Agacée par leur arrivée, Myosotis soupira et rapporta son attention sur le jeune homme. Elle haussa les épaules pour lui faire comprendre qu’ils finiraient leur discussion un autre jour. Hésitant un instant, elle finit par s’approcher du Serpentard assis dans le canapé et lui déposer un bisou sur la joue sous les regards presque choqués des cinq Serpentard présents. Il faut dire que ce n’était pas dans les habitudes de la jeune fille de faire ce genre de chose. Une fois redressée, Myosotis lui dit tout en souriant de ses dents d’un blanc éclatant:

-Bonne nuit « digne descendant de la famille Aylen ».

Après avoir dit cela, elle passa à côté du petit groupe devenu soudainement silencieux. Elle les ignora et se rendit immédiatement dans son dortoir. Il y avait cinq élèves du même âge par dortoir. Sur la porte en bois de sa chambre était gravé ceci: 5c. Elle dû traverser plus de la moitié du couloir avant d’arrivé devant sa porte. En entrant dans sa chambre, elle vit que deux des filles avec qui elle la partageait depuis maintenant un an étaient en train de se déshabiller pour enfiler leur pyjama. L’une d’elle était rousse et l’autre brune. Voilà un an que Myosotis partageait sa chambre avec ces filles et deux autres pourtant, aucune fille de sa chambre ne lui avaient adressé la parole. Peut-être leur faisait-elle trop peur ? Oh et puis tant pis ! Myosotis n’avait pas besoin d’être amie avec ce genre de fille vraiment trop superficielles à son gout. La petite noiraude se changea bien plus vite que ses deux camarades . Une fois cela fait, elle alla dans la petite salle de bain adjacente où elle se lava les dents. Une fois dans son lit, elle entendit les deux filles chuchoter à tour de rôle:

« Elle est vraiment trop bizarre »

« Mais tellement…. »
« En plus elle traine avec l’autre fille là, Anastasiya. »
« Ouais, je crois qu’on a les deux préfètes les plus flippantes de toute l’école. »

Les deux filles pouffèrent de rire. Elles étaient toutes les deux sûres que Myosotis était profondément endormie. Mais ce qu’elle ne savait pas, c’est que les semi-vampires ne dorment pas, ils se reposent. De ce fait, ils peuvent entendre tout ce qui se dit et se passe autour d’eux. La noiraude les entendit parler encore une dizaine de minute. Deux autres filles vinrent bientôt les rejoindre. Rapportant les rumeurs qui circulaient au sujet de Myosotis et Anya, elles y croyaient dur comme fer. La rumeur qui revenait le plus souvent était que la noiraude aux yeux émeraude était une Vélane. En effet, elle était belle. Mais delà à être une Vélane… quand même pas! Esquissant un sourire, Myosotis continua de les écouter. Leur sujet de discussion étant bientôt épuisé, les quarte Serpentard se souhaitèrent une bonne nuit et allèrent toutes se coucher mais aucune d'entre elle ne pensa à éteindre la lumière. Un silence complet s’installa bien rapidement dans la grande chambre comme si les quatre filles attendaient que l'une d'elles se décide à aller éteindre la lumière. Les élèves n'avaient pas le droit d'utiliser la magie en dehors des cours.

-Bonne nuit.

Myosotis avait dit cela pour montrer aux autres filles qu'elle ne dormait pas. Bien entendu, personne ne lui répondit. Certaines filles avaient même arrêter de respirer en entendant la voix de la noiraude. Contente de l’effet qu’avait produit sa petite intervention, Myosotis ne pu s’empêcher de sourire. Elle pensa alors que même si les filles avaient peur d’elle, la moindre des politesses serait de lui répondre! Elle n’allait pas non plus les bouffer. D’accord elle se nourrissait de sang, mais au grand jamais elle n’avait mordu un élève. Enfin… sans compter Tom Helmock. La lumière étant toujours allumée, Myosotis claqua des doigts ce qui l’éteignit immédiatement après. Elle aimait bien utilisé la magie sans baguette, même si elle ne savait que gérer des sorts mineurs. Elle pouvait éteindre ou allumer des lumières, faire voler des objets ou encore ouvrir ou fermer des portes, mais ça s’arrêtait là. Se perdant dans diverses pensées, Myosotis passa toute la nuit à écouter les respirations régulières des quatre filles
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Dim 13 Juil - 13:25

La noiraude allait lui répondre quelque chose mais des élèves rentrèrent dans la salle commune. Elle poussa un soupire, manifestement contrarié et elle se leva. Elle finit par déposé un bisou sur sa joue avant de déclarer en souriant.

-Bonne nuit « digne descendant de la famille Aylen ».

Elle partit après. Le silence s'était installé à son action et le brun sentait encore la trace froide des lèvres de Myo sur sa joue. Le silence dura même après que la noiraude soit parti. Puis un chuchotement lui parvient.

-Allez va le voir !
-Il est dans ton dortoir non ?
-Allez !


Il entendit des pas se déplacer. Et quelqu'un s'asseoir à côté de lui alors que les chuchotements continuaient derrière lui.

-Heu... Crépu... Ça va ?

Le brun reconnut la voix de Charles, l'un de ses camarades de dortoir. Il tourna son visage vers le blond et lui répondit de sa voix neutre.

-Oui, ça va.
-Tu es sur ?
-Oui. Pourquoi ?
-Heu... Tu sais tu devrais pas traîner avec Chrysopelea...
-Pardon ?
-Elle va finir par t’envoûter et te dévorer... Tu sais qu'elle est à moitié Vélane et à moitié Harppie, quand même?!

Crépuscule réprima un rire.

-Je ne pense pas Charles, Myo n'est pa-
-Myo ? Tu l'appelles déjà par son surnom ? Elle t'a déjà prise dans ses filets ! Crépu ! Réveille-toi ! Elle t'a jeté un sort !

Le blond prit Crépuscule par les épaules et le secoua un peu. Avec son air inexpressif, le brun enleva les mains de Charles de son uniforme. Il se leva du canapé et lui jeta un regard neutre ainsi qu'aux autres derrière qui n'avaient pas loupé une seule miette de la conversation.

-Elle ne m'a lancé aucun sortilège, Charles. Et de toute façon je ne vois pas en quoi mes fréquentations te regarde.
-Mais elle est mauvaise ! Elle traîne avec Wolkoff ! Je ne voudrais pas qu'il t'arrive quel-
-Il ne m'arrivera rien. £Apprend à connaitre avant de juger.. Imbécile...£

Il avait dit cette dernière phrase dans le langage des Etre des Flammes. Sa voix avait donc craqué et crépité comme le feu qui lèche les bûches. Ses camarades le regardaient avec horreur et il tourna les tallons pour monter au dortoir. Il poussa la porte marqué d'un 5 et s’allongea sur son lit fixant le plafond. Il finit par fermer les yeux.
*Demain sera une autre journée*
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mar 15 Juil - 1:47

Myosotis venait de sortir de son dortoir. Elle arriva sur la pas de la porte qui séparait les dortoirs des filles de la salle commune. Voyant qu’un élève était assis sur le canapé, elle l’observa un instant. Il lui tournait le dos et, ne le connaissant que de vue, Myosotis eut un peu de mal à l’identifié. C’est alors qu’elle se rappela une discussion qu’elle avait eu un peu plus tôt au sujet de ce garçon avec son amie Anya. « Alexender, dix-sept ans, va passer en septième année, passé trouble ». Telles étaient les informations que Myosotis détenait à propos de ce jeune homme. Il était pale et squelettique avec des cheveux noirs. Il ne semblait pas avoir vu que la jeune fille venait d’entrer dans la pièce. Il était occupé à lire un bouquin. Profitant de l’inattention du Serpentard, la noiraude alla s’asseoir -peut-être un peu trop vite- sur un fauteuil à proximité du garçon. Les jambes passées par dessus un accoudoir, la petite noiraude observa rapidement l’élève. Des yeux bleus glaces et cernés toujours en train de parcourir les lignes de son livre.

-Bonsoir Alex.

Myosotis avait parlé d’une voix calme et affichait un léger sourire sur ses lèvres écarlates. Bien que la peau de la jeune fille soit elle aussi claire, elle ne l’était pas autant que celle de son interlocuteur. L’été étant arrivé, elle avait même pris une jolie couleur pêche. Ses yeux émeraude fixés sur le garçon de dix-sept ans, elle commença à triturer machinalement son pendentif en forme de serpent de sa main libre, son autre bras étant posé sur l’accoudoir. Myosotis attendait de voir la réaction du garçon lorsqu’elle entendit un bruissement inaudible pour toutes les personnes normalement constituées dans un coin sombre de la salle commune. Ils n’étaient pas seuls et Myosotis savait pertinemment qui était avec eux. Le fait qu’elle soit là fit sourire encore plus la noiraude. Après tout ce n’était pas si étonnant, elle était très douée lorsqu’il s’agissait d’être discrètement cachée dans l’ombre à écouter les conversations des autres. Faisant comme si de rien était, elle n’avait pas détaché son regard d’Alexender.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 16 Juil - 13:15

Myosotis s’apprêta à répondre à son interlocuteur lorsqu’elle entendit un frôlement derrière elle. Elle attendit donc patiemment que son amie prenne la parole, sachant pertinemment que c'est ce qu'elle allait faire. Elle n’avait pas besoin de se retourner ou même d’attendre qu’elle prenne la parole pour vérifier si c’était bel et bien Anastasiya vu qu’elle savait que c’était elle. C’est pour cela que la noiraude ne se retourna pas lorsqu’elle reconnut la voix de son amie. Ses paroles firent sourire Myosotis qui avait le regard toujours rivé sur le garçon aux yeux de glace. Elle voyait bien dans le regard froid du Serpentard qu’il était furax pour avoir été dérangé en pleine lecture, mais elle s’en fichait pas bien mal. Lorsqu’Anya prononça son dernier mot, Myosotis ne laissa pas le temps à Alexender de répondre quoi que ce soit, parlant de cette voix que les autres élèves qualifiaient d'hypnotisante:

-Alexis ? Aurait-on une double personnalité Monsieur Alexender ? Il serait fort idiot de ta part de continuer sur le ton que tu as utilisé pour t’adresser à moi il y a de cela quelques minutes… Étant donné que tu connais mon nom, j’imagine que tu as dû entendre les rumeurs qui courent à mon sujet… Alors si je peux te donner un conseil; fais un effort quand tu me parles... Tu ne me connais pas, mais je peux te dire que les rumeurs sont bien loin de la vérité. Je suis pire que tout ce que tu aurais pu entendre jusqu'à maintenant...


Elle n’avait pas quitté le jeune homme de ses yeux émeraude, sentant son amie appuyée contre le dossier de son fauteuil et légèrement penchée en avant au dessus d’elle. En entendant Anya prononcer le prénom « Alexis » la petite noiraude s’était fortement intéressée à ce petit détail. Il n’y avait pas de doute, Alexender -ou Alexis- essayait de cacher quelque chose. Beaucoup d’élèves voulaient cacher des choses; que ça soit une partie de leur passé, leur véritable nature ou des facultés à parler des langues étranges… Myosotis ne savait pas si son amie allait reprendre la parole. Après tout les deux filles étaient tout à fait capables de s’adresser au jeune homme sans jamais lui laisser le temps de parler jusqu’à lui faire péter un plomb. Si Anya prenait cette option, alors Myosotis la suivrait, juste pour le plaisir de voir combien de temps le Serpentard tiendrait en leur présence.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Jeu 24 Juil - 23:59

Myosotis étant occupée à écouter la conversation de deux filles se trouvant près de la cheminée, elle ne répondit pas tout de suite à Anya. Même si Evermoon chuchotait, la noiraude l’entendait parfaitement bien et arrivait à comprendre ses paroles. La fille aux yeux verts n’eut pas le temps d’écouter la réponse de l’interlocutrice d’Evermoon qui n’était autre que Serenna. Myosotis esquissa un sourire en entendant Anya donné son opinion sur le drôle de personnage qu’était Alexender. Posant ses yeux émeraude sur son amie, elle lui répondit simplement de sa voix chantonnante:

-Blasant, en effet. Ah oui, je te cherchais justement. Je me rendais à la forêt pour aller courir un peu, alors je m’occupe de la ronde extérieure ce soir, Okay ? En plus, je ne veux pas que tu sortes après l’épisode Komaroff. Bye !

N’attendant même la réponse d’Anastasiya, Myosotis quitta la salle commune et remonta les marches menant au rez-de-chaussé quatre à quatre. Elle n’était pas habillée comme une personne se rendant dans la forêt. Elle portait une robe d’un blanc éclatant mais elle n’avait pas peur de la salir. Myosotis avait tout de même enfilé des baskets pour pouvoir courir aussi vite qu’elle le désirait. Cet accoutrement ne lui permettrai pas de passer inaperçu dans la forêt mais elle s’en fichait; elle y allait pout courir donc personne ne pourrait la voir à moins d’avoir une vue surdéveloppée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 6 Aoû - 14:15

Le château était tellement calme que Serenna préférait aller dans la salle commune des serpentard. La jeune fille arriva devant l'entrée, regarda autour d'elle et énonça le nouveau mot de passe d'un ton lent et mystérieux.

-Coeur de Dragon

Elle entra lentement.
Elle était vêtue d'une robe de couleur verte très sombre et de sa cape de sorcier noire à la boucle argentée. Elle avait à ses pieds des petites ballerine noire. Serenna portait ses cheveux longs blonds très légèrement ondulés dans son dos.
Contrairement à son habitude, Serenna n'était pas souriante.
Son visage était neutre, sans aucune expression, son regard était vide.

Quand elle arriva dans la salle, elle ne fit pas attention aux autres.
Elle s'installa sur son fauteuil préféré à côté de la cheminée.
Elle posa sa cape sur le bord du fauteuil et seulement à se moment elle regarda autour d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 6 Aoû - 22:58

Crépuscule était allongé sur son nouveau lit dans le dortoir des Sixième années. Ses affaires venaient tout juste d'être déplacer et il se sentait bien dans cet nouvel espace. Il n'y avait pas encore les affaires de tout ces camarades, mais avec la rentrée, ça ne saurait tarder.
Les bras derrière la tête, une jambe replié et ses lunettes reposant sur son torse il fixa le plafond. Une nouvelle année aller recommencer... Mais elle n'allait pas être comme les autres. Il allait avoir de nouvelles responsabilités...
Il tendit le bras vers sa table de nuit et pris le petit badge qu'il y  avait dessus et le leva au dessus de sa tête. Argenté avec une petite forme de blason, un petit "P" gravé à l’intérieur, il l'avait trouvé dans une enveloppe déposé sur son oreiller en rentrant dans le dortoir. Il allait être Préfet cette année. Et il n'avait personne avec qui partagé cet événement...


Flash-Back

Crépuscule venait de remonter de la grande salle ou il avait appris que son cousin viendrait le chercher à la gare pour passer cinq jours avec lui juste avant la rentrée. Il était partis peut de temps après, une fois qu'il eus finit son petit déjeuné. A l'entrée des cachots il avait croisé Charles, qui l'évitait depuis la soirée qu'il avait passé en compagnie de Myosotis.
Le blond tirait sa malle derrière lui. Apparemment il rentrait enfin chez lui. Crépuscule l'accosta pour faire bonne figure.


-Bonne fin de vacances, Charles.
-... De même Crépu...

Le blond s'arrêta de parler cherchant ses mots. Le brun attendit patiemment qu'il reprenne la parole. Il voyait bien qu'il voulait lui poser une question.

-Au fait...

Charles réprima un soupire et détourna le regard.

-Ils ont fait les changements de dortoir, on est maintenant dans celui des Sixièmes année. On se revoit à la rentrée.

Et le blond partie sans demander son reste. Crépu tourna les talons et s'enfonça dans les cachots.

-C'est ça...

Il arriva rapidement devant le mur cachant la salle commune et prononça le mot de passe.

-Coeur de Dragon.

Il s'engouffra dans le passage, il ne fit pas attention au personne dans la salle et monta directement vers les dortoirs des garçons. Comme lui avait indiqué Charles il ouvrit donc la porte des Sixième Année et trouva effectivement sa malle au pied du deuxième lit. Il vit aussi une enveloppe à son nom sur l’oreiller. Il l'ouvrit et en sortit une feuille alors qu'un badge tombé sur ses genoux.

"Cher Monsieur Aylen,

J'ai le plaisir de vous informer qu'à partir de l'année prochaine vous serez nommé Préfet de la maison Serpentard.
En acceptant ce poste, vous vous engagez à respecter le règlement et à le faire respecter par vos pairs.
Afin de vous permettre de faire respecter le règlement, vous aurez la possibilité de donner des punitions allant de l'heure de colle(dont vous déciderez le contenu), au retrait de points.

Respectueusement
La Directrice"


Il regarda le badge et sourit. Il était seul dans le dortoir, alors il pouvait laisser tomber sa "Carapace" pour le moment. Il se précipita dans sa malle pour en sortir son coffret en Chêne Rouvre et en sortit le satin bleu protégeant le miroir-à-double sens.

-Auror-

Sa voix se coupa dans sa gorge et son visage se décomposa. Il fixa le miroir rectangulaire qui le lui reflété que son reflet et ça pour un certain temps encore. Une larme unique s'écrasa sur la partie réfléchissante encadrer d’entrelacs argent...
Bien sur, sa soeur n'était pas à la maison. Comment aurait-elle pu...
Il soupira et s'allongea sur son lit posant sa lettre, et son badge sur sa table de nuit et son miroir à côté de lui.


Fin du Flash-Back


Il en était là. A regarder son badge. Il ne pouvait pas le dire à Aurore, ni à Blue, ni à ses parents...
Poussant un soupire il se leva pour ranger son miroir dans son coffret et le déposé précieusement au fond de sa malle. Il replia la lettre et la rangea également. Il se recouche sur son lit se mettant sur le côté en direction de la porte d'entrée, pour pouvoir voir qui entrerait, et continua à observer le badge en le faisant tourner entre deux doigts.
Il était honoré de devenir Préfet, mais il n'avait personne avec qui le partager. A part peut-être le souvenir de Mathéo...

*T'as vu ça Matt ? On va peut-être réussir à faire quelque chose de moi finalement...*
Un rire sans joie s'échappa de ses lèvres puis il ferma les yeux, fatigué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Jeu 7 Aoû - 9:45

Serenna venait de se réveiller. Elle s'ouleva délicatement la couette et se leva pour aller se préparer.

Elle avait mît un slim noir, un chemisier vert, elle portait ses chaussures ouvertes vertes compensées.
Elle avait laissé des cheveux lâchés comme à son habitude. Elle retourna dans les dortoirs pour prendre sa baguette rangée et cachée au fond d'un coffre. Elle prit aussi un livre qu'elle avait trouvé dans le monde moldu.

Elle sorti de la chambre et alla s'installer dans son fauteuil préféré dans la salle commune.
La salle était calme se matin, il n'y avait aucun bruit. Elle posa sa baguette sur la petite table à côté du fauteuil noir en cuir, se servi une tasse de thé et ouvra son livre. Le feu de la cheminée n'était pas allumé pour une fois.
Serenna inspira quelques instants en repensant aux changements ayant eu lieu la veille, et se plongea dans son livre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Lun 11 Aoû - 22:31

Ce soir Serenna avait décidé d'aller dans la salle commune de sa maison. Elle aimait beaucoup y aller. Malgré son apparence peu chaleureuse Serenna adorait cette endroit.

Elle sortait tout juste de la grande salle pour se diriger vers les sous sols de Poudlard.
Elle alla aussitôt devant le mur de pierre avant d'énoncer le mot de passe. La salle s'ouvrit et les rayons de la lune qui traversaient le
Lac noir inondaient la salle de reflets verts.

Comme à son habitude, la jeune Serpentard s'installa sur l'un des fauteuils de cuir noir et ouvragé qui se trouvaient à côté de la cheminée. Elle posa ses affaires sur la petite table et sorti de son sac un livre que son père lui avait ramené du monde moldu.
Serenna était très intrigué par celui-ci ainsi, elle se servit un tasse de thé et se plongea dans cet ouvrage.
Entre chaque chapitre, la jeune fille prit une, deux gorgés de son thé. Quand la tasse fut vide, Serenna ne s'arrêta pas de lire sauf pour regarder les reflets de ma lune dans le lac noir.

La nuit était de plus en plus noire et la lune de plus en plus brillante. Les rayons de celle-ci arrivait aux yeux bleu de Serenna. Elle releva les yeux afin de regarder le spectacle. Tous ces reflets formaient différentes ombres. Elle pouvait voir les ombres des différentes créatures vivant dans le lac.

La nuit était là, la fatigue aussi. Serenna continuait de lire mais sentait ses yeux se fatiguer. Elle ferma les yeux un instant mais ne pût les réouvrir.
La jeune Serpentard s'était endormie dans le fauteuil noir avec son livre dans les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Ven 29 Aoû - 13:37

Aujourd'hui Serenna n'avait pas trop le moral. Elle était restée dans son lit à penser toute la matinée. Elle décida alors de descendre dans la salle commune.

Elle sorti de son lit et pris son sac et sa baguette. Elle entra dans la salle commune. La pièce était plus sombre que d'habitude. Le temps devait être nuageux voir même pluvieux. Mais Serenna s'en moquait.
Elle s'installa dans son fauteuil préféré et prit une grande inspiration.
Elle tenait dans sa main sa baguette. Elle commença à dessiner des formes avec celles ci.

Soudain Démon arriva avec une lettre. Elle reconnu immédiatement l'écriture de sa meilleure amie. Un léger sourire s'afficha sur le visage. Elle caressa son hibou noir et prit la lettre.
Elle ouvra délicatement la lettre et commença à lire:

" Ma chère amie ,

Je suis pressée que tu viennes me rejoindre sur le chemin de traverse , j'ai tellement de choses à te raconter... Pourrait on partager la chambre que je loue ?
J'ai déjà tout acheté mais je t'accompagnerai pour tes achats.
Préviens moi lorsque tu quitteras Poudlard.

Je t'embrasse , W.D"


*Wino moi aussi je suis impatiente de te rejoindre*

Serenna prit son sac et en sorti un rouleau de parchemin et sa plume afin de répondre à Winonna.

" Chère Winonna,

J'ai bien reçue ta lettre et je voulais te dire que j'étais aussi impatiente de te revoir.
J'ai hâte de t'entendre me raconter tes aventures.

Pour ce qui est de la chambre pas de problème. Et il est vrai que j'aurais besoin d'acheter quelques fournitures pour la rentrée.

Je ne sais pas encore quand j'arriverais.

À bientôt je t'embrasse
Serenna"


La jeune serpentard chargea son hibou d'apporter la lettre à son amie, se qu'il fit immédiatement.

Elle regarda Démon s'envoler et se replongea dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Lun 8 Sep - 21:59

Crépuscule arriva dans l’antichambre qui se trouvait être l'entrée de la salle commune. Il s'arrêta devant le mur et attendit sans se retourner que tout le monde arrive. Il entendit les premier chuchoter en se demandant ce qu'il faisait là, que ce n'était qu'une impasse. Ça fit lever les yeux au plafond au brun avec un sourire.
Néanmoins, il reprit un visage plutôt neutre avant d’élever à nouveau la voix.


- Coeur de Dragon !

Il entendit alors des exclamations quand une grande arche apparut devant eux. Crépuscule avança rapidement dans la salle commune dont il connaissait tous les recoins et se retourna pour faire face aux premières années.
Il vit avec un amusement masqué leurs regards remplis d'admiration et les mâchoires tomber aux sols. Il fut rapidement rejoints par Myo pendant que les plus jeunes se rassemblaient devant eux. Puis avec un regard complice avec la noiraude, il reprit la parole avec un petit sourire.


- Bienvenue à Serpentard ! Nous nous trouvons ici dans la salle commune de notre maison. Vous aurez largement le temps d'apprécier chaque détail aux cours de vos sept années à Poudlard. Mais sachez une chose. Salazar Serpentard la conçu aussi grande et aussi majestueuse parce qu'il savait que chacun des élèves qui posait un pied en ce lieux à quelque chose de grand et de majestueux au plus profond de lui. Soyez fier de l'héritage qu'il nous a fait et respecter le. A présent cette salle est votre foyer. Vous trouvez toujours quelqu'un qui vous aidera si vous avait le moindre problème, et si ce n'est pas le cas vous pouvez toujours aller trouver notre directrice de maison.

Il posa un regard sur les nouveaux élèves. Puis après un léger silence, il reprit.

- Les garçons. Suivez moi. il monta les quelque marches et arriva dans le grand couloir des dortoirs, Vos chambres se trouve derrières ces deux portes inscrite d'un 1A et d'un 1B. Vos affaires vous attendes dans l'un des dortoirs. Si vous voulez échanger de lit avec l'un de vos camarades au cours de l'année, c'est autorisé. A condition bien sur que cela se passe dans le calme. Il ne vous ait pas interdit de vous rendre dans les dortoirs de filles qui se trouve à gauche en entrant dans la salle commune, mais bien sur j'attends de vous un profond respect et un comportement digne de maison. Encore une fois, si vous avez le moindre problème quel qu'il soit, vous pouvez en parler à n'importe quel membre de Serpentard. Si vous voulez venir me trouver, je suis dans le dortoir avec le numéro 6B. Bon, je ne vous retiens pas plus longtemps, vous devez avoir hâte de découvrir vos chambres. Une dernière chose néanmoins. La Directrice de Maison viendra vous accueillir alors venez directement dès que l'on vous appellera.

Le brun regarda les premières années tous sourires entrer dans les chambres et chercher leurs affaires, puis il se redirigea dans la salle commune ou il s'allongea de tout son long dans un des canapés inoccupés. Il n'y avait presque personne dans la salle pièce. Tous le monde étant en train de ranger leurs affaires respectives.
Il ferma les yeux et soupira. Il n'avait vraiment pas l'habitude de faire ce genre de chose. Le calme autours de lui l'apaisa. Et pendant quelque minutes il n'entendit que le son du feu brûlant dans l'antre de marbre.
Il entendit alors un petit cliquetis non loin de lui et s'obligea à rouvrir les yeux malgré le sommeil qui commençait à l'emporter.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mar 9 Sep - 18:48

Arrivée la dernière dans la pièce, Myosotis vit les élèves de première année ébahis face à la grandeur de leur salle commune. Elle rejoignit son ami qui se tenait debout devant les jeunes apprentis sorciers. Après que Crépuscule ait accueilli les élèves comme il se doit, la noiraude accompagna les filles dans le couloir menant à leur dortoir. Arrivée dans ledit couloir, elle prit la parole.

-Votre chambre se trouve derrière l’une des trois portes qui se trouvent derrière moi. Vous pouvez voir que sur chacune d’entre elle est inscrit 1A, 1B et 1C. Vous êtes 18 filles de première année à Serpentard et vous serez donc 6 par chambre. Il me semble que les garçons sont 14 et dorment à 7 par chambre… Mais ne nous attardons pas sur ce détail ! Normalement, vos valises vous attendent dans votre dortoir, mais il arrive que certaines d’entre elles aient été envoyées dans la mauvaise salle commune… Si c’est le cas, n’hésitez pas à venir vers le Préfet ou moi-même pour que l’on règle ce problème au plus vite. Si vous voulez échanger de lit, ou même de dortoir avec l'un de vos camarades au cours de l'année, c'est autorisé mais n’oubliez pas de nous tenir au courant de ce changement. Il nous est toujours utile de savoir dans quel dortoir dorment quelles personnes. Un changement de chambre est permis seulement si cela se passe dans le calme et que personne n’est dérangé par ce changement. Vous avez également le droit de vous rendre dans le dortoir des garçons qui se trouve à droite en entrant dans la salle commune. Mais bien évidemment, si vous les dérangez vous serez sanctionnées comme il se doit. J'attends de votre part un profond respect envers vos camarades et un comportement digne de votre maison. Encore une fois, si vous avez le moindre problème quel qu'il soit, vous pouvez en parler à n'importe quel élève de Serpentard. Si vous voulez venir me trouver, je suis dans le dortoir 6A et si par malheur je suis absente, vous pouvez vous adresser à Crépuscule Aylen qui lui se trouve dans le dortoir des garçons dans la chambre 6B. Bon, je ne vous retiens pas plus longtemps, vous devez avoir hâte de découvrir vos chambres. Ah oui attendez, j’ai une dernière chose à vous dire; la Directrice de Serpentard viendra vous accueillir alors si vous entendez un coup de sifflet ou un autre appel du genre, rendez-vous directement dans la salle commune.

A peine avait elle prononcée cette dernière phrase que les 18 filles s’engouffrèrent dans une chambre au hasard. Certaines d’entre elles en ressortaient immédiatement après avoir remarqué que leur valise de s’y trouvait pas. Myosotis ne s’attarda pas plus longtemps dans cet endroit et descendit les escaliers.

-…ressourcer encore un instant de se calme que tu aimes tant.


Arrivée en bas des escaliers, la noiraude vit son amie -qui était désormais professeur- debout l’autre côté de la pièce, juste à côté du canapé dans lequel Crépuscule était allongé. Myosotis aperçut les lunettes du jeune homme dans les mains d’Anya. Elle savait elle aussi que le Serpentard détestait plus que tout qu’on les lui prenne. D’ailleurs, elle voyait très nettement sur le visage de ce dernier que cela le dérangeait énormément. En l’espace d’une seconde, la jeune fille aux yeux émeraude s’était retrouvée à côté de son Professeur de potion et s’était emparée des lunettes d’aviateur de Crépuscule. Elle s’était déplacée aussi vite que sa condition de demi-vampire le lui permettait. Un sourire en coin, elle rendit à Crépuscule les lunettes qu’elle venait d’arracher des mains d’Anya.

-Il ne faut pas embêter ce pauvre chou ! Il a eu une journée épuisante ! Tu sais, traverser le Poudlard expresse à plus d’une reprise pour y faire régner l’ordre c’est extrêmement fatiguant pour un simple mortel ! Ou devrais-je dire « Vous savez » Ooooh très vénérée professeur Wolkoff !

Myosotis accompagna cette dernière phrase d’une courbette profonde et extrêmement théâtrale. Elle n’allait pas appeler son amie de cette façon, mais elle savait que cela la ferait sourire. La noiraude était bien décidée à rester la même envers Anya. Après tout. ce n’est pas parce qu’elle était devenue directrice de maison et professeur à plein temps qu’elle avait changé ! Myosotis ne comptait même pas la vouvoyer lorsqu’elle ne se trouverait pas en présence d’autres élèves dont elle n’était pas proche. Après un court instant penchée en avant, la Serpentard se redressa avec un sourire en coin. Ses yeux verts trahissaient le bonheur profond qu’elle avait de se retrouver à cet endroit. Elle adorait Poudlard et considérait désormais ce lieu comme sa deuxième maison. Tentant de reprendre son sérieux, la jeune fille demanda d’une voix enjouée:

-Bon on appelle les mômes ou on attend qu’ils s’endorment sur leur valise ? Faut pas oublier que ces pauvres petites créatures sans défense et totalement désorientée sont crevées après le loooong voyage d’aujourd’hui… Encore plus que Crépu’ ! Enfin, si c’est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mar 9 Sep - 19:35

Face à lui se trouvait Anya qui le regardait.

- Tu peux les appeler si tu veux pour les réunir. Mais tu peux aussi attendre un peu et te ressourcer encore un instant de se calme que tu aimes tant.

Elle eut alors un geste qui surprit au plus haut point le Serpentard. Anastasiya s'était emparée de ses lunettes avant qu'il n'ait put dire quoique se soit. Il se redressa mais bloqua sur les mots qu'il devait employer face à Anya, sentant une colère familière monter en lui. Il la considérait sans doute comme une amie, mais maintenant elle était professeur. Il n'eut pas à penser très longtemps que d'un coup Myo se tenait près de lui avec ses lunettes d'aviateur en main.


-Il ne faut pas embêter ce pauvre chou ! Il a eu une journée épuisante ! Tu sais, traverser le Poudlard expresse à plus d’une reprise pour y faire régner l’ordre c’est extrêmement fatiguant pour un simple mortel ! Ou devrais-je dire « Vous savez » Ooooh très vénérée professeur Wolkoff !
Bon on appelle les mômes ou on attend qu’ils s’endorment sur leur valise ? Faut pas oublier que ces pauvres petites créatures sans défense et totalement désorientée sont crevées après le loooong voyage d’aujourd’hui… Encore plus que Crépu’ ! Enfin, si c’est possible.


Le visage de Crépuscule s'était totalement fermé et n'exprimait plus aucune expression.
*Elles me font quoi là ?... *
Il reprit rageusement ses lunettes des mains de la noiraude, avant de se redresser de toute sa taille. Au travers des mèches brunes qui lui tombaient devant les yeux, il les regarda d'un air meurtrier avant de reprendre le chemin des dortoirs dans un silence de plomb. Ses lunettes d'aviateur dans l'une de ses mains, il sentis malgré lui ses poings se contracter.
*Personne ne touches aux lunettes de Blue... Personne... Elles le savent pourtant...*
Il s'arrêta dans le couloirs et se mit à parler dune voix forte, pour que tous le monde entende, et aussi très sèche, étant donné son état de rage intérieur actuel.

- Tout le monde dans la salle commune ! La Directrice de Serpentard est là !

Les portes s'ouvrirent les unes après les autres, laissant apparaître les élèves des différentes années. Les premières années le regardèrent avec un sourire auquel il ne put hélas répondre. Certain le dévisagé presque ce demandant sans doute si il avait une deuxième personnalitée. Ce qui n'était pas le cas. Il y avait juste eut un petit élément déclencheur qui avait ramené la Carapace Aylen à sa juste place...

Un seul et tout petit élément...

Il croisa Charles qui lui jeta un regard en coin mais qui ne lui dit rien. Puis finalement une fois que les septièmes années furent passés, il termina la marche et s'arrêta au pied des escaliers menant au dortoir. Tous le monde était maintenant rassemblé et Anastasiya fit enfin son discourt.
Quand il prit fin, le brun tourna les tallons et regagna le premier son dortoir. Il s'allongea sur son lit le dos tourné à la porte et essaya de se détendre, la main toujours crispé sur ses lunettes.

Il avait fait des efforts aujourd'hui, beaucoup d'effort pour être digne du rôle qu'on lui avait confié. Et ça lui avait plu, d'une certaine manière, de faire en sorte de se montrer plus avenant. Les quelques jours passés avec Zénith y avaient beaucoup contribué...
Mais les habitudes étaient tenaces. Il était un Aylen, et rien n'y personne ne pourrait changé ça. Même si il faisait des efforts, il resterait lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle commune Serpentard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-