BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les couloirs du chateau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Sam 13 Sep - 13:21

Crépu vit Molly s’asseoir vers lui en regardant le groupe de Jaune et Noir s’éloigner.

- Qu'est-ce qu'ils ont à te dévisager comme ça ?

Le brun ne répondit pas.
*Elle entendra la rumeur un jour ou l’autre…*
Néanmoins, la jeune femme ne s’arrêta pas à la non-réponse du Serpentard. Et enchaîna avec un sourire.

- Tu as une soeur jumelle ? Aurore est ta jumelle alors... Je comprends mieux pourquoi tu parais si distant... J'ai une soeur jumelle aussi. Elle est à Poudlard avec moi...

Et la blonde s’arrêta de parler se perdant complétement de ses pensées. Il ne releva pas. Mais il comprenait enfin ce qui l’intriguait chez la Rouge et Or. Il avait le même lien qu’Aurore et lui. Le lien magique des Jumeaux. Un lien unique unissant deux sorciers et très loin d’être une légende dans tout le monde sorcier. Il l’avait senti…
Retournant son visage vers la blonde, il la vit encore complétement perdu.


- Molly ?

L’appela-t-il doucement. Il la vit papillonner des yeux et le regarder avant qu’un sourire ne refende de nouveaux son visage. Et elle se remit à parler alors que le brun garda un visage inexpressif.

- Heu pardon... Oui, je te disais, Happy, tu as déjà dû la voir, elle me ressemble comme deux gouttes d'eau, mais elle a les cheveux bleus. Me demande pas pourquoi.

Elle rigola légèrement. Il voyait qui était Happy, comment la louper avec ses cheveux bleus. Pourtant il n’avait jamais tilté à leur ressemblance.

- Vous avez de la chance de pouvoir vivre ensemble ici à Poudlard. Vous devez vraiment passé de bons moments…

Une petite douleur s’alluma dans son cœur, mais il resta imperméable à toutes émotions. Il aurait aimé lui aussi pouvoir partager autant avec sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Sam 13 Sep - 13:22

Molly écoutait Aylen lui parler... Elle était d'une empathie impressionnante, et elle ressentit la douleur que le jeune homme brun cachait....

- Ben écoute, oui depuis qu'on s'est retrouvée, on partage tout ce qu'on peut...

La blondinette, regarda ailleurs, et repris d'une traite pour ne pas s'arrêter sachant que l'émotion la submergerais surement...


- Happy et Moi on a été séparée très jeunes. Nos parents sont morts... je ne sais pas comment, ni pourquoi... Tout ce que je sais c'est qu'on s'est retrouvées à l'orphelinat, que ma famille, une famille Moldue, ne pouvait en prendre qu'une de nous deux...

Et c'est tombé sur moi...

Molly marqua une pause. Elle était sûre que le Serpentard la relèverait, et donc reprenant son courage, elle continua son récit. Elle préférait qu'il lui pose ses questions une fois qu'elle aurait tout dit.

- Ma "famille" me considère comme un monstre. Un être anormal, et ils regrettent de m'avoir adoptée...


Une larme coula le long de la joue de Molly, et elle la sécha d'un geste rageur.

- Happy, à été adoptée par une famille de sorciers. Elle à été élevée comme un enfant aimé, choyé...
Je me dis souvent que je préfère que ça soit tombé sur moi que sur elle... je ne souhaite à personne ce que j'ai vécu...
On s'est rencontrées la première fois lorsque j'ai été appelée pour passer sous le choixpeau. Elle m'a dit qu'elle avait eu l'impression de se voir dans un miroir, les cheveux bleus en moins.

Molly sourit faiblement en se rappelant ces souvenirs. Elle a écrit à ses parents pour leur parler de moi, et aujourd'hui je vais régulièrement chez eux. Mes "parents" ne me supportent pas, et c'est à double sens...

Molly se força à regarder l'herbe, attendant une réaction d'Aylen, car elle avait fini son récit.‏
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Sam 13 Sep - 13:24

Crépuscule écouta Molly lui parler de son passé, qui n’était finalement pas comme il se l’était imaginé. Elle avait vécu sans connaitre l’existence de sa sœur et dans une famille qui ne l’aimait pas. Leurs situations n’était pas comparable, en aucun cas…
Il voyait toutes sortes d’émotions passer sur le visage de la blonde. Il vit même une larme couler…


- Elle a écrit à ses parents pour leur parler de moi, et aujourd'hui je vais régulièrement chez eux. Mes "parents" ne me supportent pas, et c'est à double sens...

Le brun sentait tout le méprit et la douleur dans sa voix. Elle en avait vraiment souffert. Du coin de l’œil, il vit qu’elle avait baissé son visage vers le bas, sans doute pour ne pas lui montrer son visage. D’une voix calme il lui posa alors une question.

- Pourquoi, tu ne demandes à être transférer dans la famille de ta sœur ?

C’était une question anodine, simple, mais pourtant évidente. Si ses parents ne voulaient pas d’elle, pourquoi la garder alors qu’ils pourraient se « débarrasser » d’elle en la laissant vivre chez Happy. Le brun n’y connaissait strictement rien en Justice Magique, mais il devait forcément y avoir des lois qui devaient jouer en faveur de la blonde.
*J’ai déjà du mal à vivre loin d’Aurore… Alors j’imagine bien la douleur qu’elles doivent ressentir…*
Un voile de tristesse passa dans les yeux bleu roi de Crépu et ses poings, comme sa mâchoire, se crispèrent légèrement. Il repensait à la demi-journée ou il avait vu sa sœur en fin de vacances. Ou il n’avait même pas pu lui parler et lui dire à quel point elle était importante pour lui, qu’elle lui manquait et qu’il ferait tout pour la protéger…
Contre le bois Crépuscule sentit quelque chose l’effleurer. Une conscience nouvelle se coulait dans la sève de l’arbre derrière lui. Il entendit alors un élèmentaires des Bois lui chuchoter des mots de réconforts dans son langage, qu’il fut le seul à entendre, comme d’habitude. Le brun l’écouta distraitement restant concentrer dans sa conversation avec Molly. Mais au moins, ça eut le mérite de le détendre un peu. Les êtres des Bois étaient les plus possessifs mais aussi les plus attentionnés des élèmentaires. Et celui qui l’avait rejoint avant sentit sa peine. Plus le temps passait, plus son hypersensibilité se développait et la réciproque était également vraie. Il attirait de plus en plus toute sorte de créature magique curieuse de voir qui était ce bien trop jeune sorcier capable de communiquer avec eux…
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Lun 15 Sep - 10:28

- Pourquoi ?

Prise d'un rire sarcastique, sans joie, Molly enchaîna :

- Bien que je les détestes, quelque part, ça reste mes parents, et je ne voudrais pas m'imposer dans la famille de Happy...
Je ne saurais pas l'expliquer, mais bien qu'ils me prouvent qu'ils m'aiment, je ne voudrais jamais prendre la place de ma sœur, qu'elle ait le sentiment que je lui vole ses parents...
Je ne lui souhaite que le meilleur, et ne voudrait être en aucun cas, un boulet attaché à sa cheville...

La voix de la jeune femme mourut dans un étranglement... Molly retenait ses larmes, et regarda Aylen afin de voir comment il réagissait, s'il comprenait un peu ou pas du tout les pensées de la rouge et or.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Lun 15 Sep - 18:47

-... Je ne lui souhaite que le meilleur, et ne voudrait être en aucun cas, un boulet attaché à sa cheville...

La blonde fixa alors son regard dans celui du brun. Le Préfet des verts et argents vit alors toute la tristesse et les autres sentiments dans les yeux de la jeune femme. Elle était bouleversée et déchirée, ça se voyait. Il hocha alors légèrement de la tête. Montrant qu'il avait comprit et qu'il n’insisterait pas sur ce sujet.
*Après tout, si j'ai bien compris, cela fait presque six ans qu'elles fonctionnent ainsi... Et si ça leur convient... Je n'ai rien à dire...*
Le visage toujours inexpressif, il se remit à fixer le feuillage qui bougeait légèrement au dessus de lui. La brise qui les effleurée sentait les pins de la Forêt Interdite, preuve qu'il avait plus la vielle. Et Crépu aimait bien cette odeur, ça l’apaisait encore un peu plus que les chuchotement de l'être des bois.
En tout cas, il n'avait en aucun cas voulu blessé la griffon par ses propos et par ce silence il espérerait qu'elle se remettre de ses émotions. Lui laissant ainsi le choix de relancer quand elle le souhaitait, ou non, la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Mar 16 Sep - 10:36

- Je suis bête hein ? de réagir ainsi ...
- Je me doute que tu dois être fou d'impatience de retrouver ta sœur...

Ce fut Aylen qui baissa le regard à ce moment là, et Molly regretta aussitôt d'avoir dit ces choses là.

Toute rouge, et confuse, Molly dit :
- Pa... Pardon... je me mêle de ce qui ne me regarde pas, et j'ai tendance à toujours trop parler...

La jeune femme se mordit la langue pour ne pas continuer à piailler... Elle se mordit un peu trop fort la langue et jura intérieurement de s'être fait mal...


Voulant changer de sujet, car ne sachant pas s'il souhaitait parler de sa sœur, Molly regarda les lunettes d'aviateur que le jeune homme portait toujours au sommet de sa tête...

* Ça lui donne un style sympas, mais je me demande d'où il les a eu, et quelle histoire elles ont...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Mar 16 Sep - 18:30

- Je me doute que tu dois être fou d'impatience de retrouver ta sœur...

A ce moment là Crépuscule revint brutalement à la réalité, ramener sur la terre ferme à la simple évocation de sa soeur. Il avait l'impression qu'on venait de lui planter un couteau dans le coeur et pour masquer la douleur qui devait se lire sur son visage il baissa la tête. Il s'obligea à fermer les yeux et à se concentrer pour paraître le moins atteint possible. La gryffon n'avait rien dit de blessant après tout, mais ça lui faisait toujours mal de songer à la distance qui les séparés.

- Pa... Pardon... je me mêle de ce qui ne me regarde pas, et j'ai tendance à toujours trop parler...

Il sentit toute la gêne dans la voix de la rouge et or et devina sans peine son visage devenir aussi rouge que la couleur de sa maison.

- La folie est un mot bien trop léger pour ma situation... chuchota-t-il pour lui même.

Sans y faire attention des images de son passé défilèrent devant les yeux clos du serpent. Le visage d'Aurore depuis qu'elle était petite jusqu'à aujourd'hui, à la fois joyeux, ou marqué par la maladie, embarrassé, ou apaisé. S'ajoutait à ça les visages de ses parents, celui de son frère puis de Mathéo. Et des murmures innombrables, d'humain ou d'être magique en tous genre lui résonnaient dans ses oreilles et par-dessus tout ça, des cris et des larmes. Puis vient un vide, un noir total, profond et juste une plaie béante au niveau de la poitrine...

Soudainement, le brun rouvrit les yeux et releva la tête. Ses sens en éveil, comme ça faisait longtemps qu'ils ne l'avaient pas été. Derrière ses mèches brunes il jeta un oeil ça et la comme s'il avait l'impression d'être observé. Il finit par tomber sur le regard interrogateur de Molly. Il ne s'avait pas combien de temps il avait "sombré" mais c'était très inquiétant... Du moins de son point de vue...
Il se redressa un peu, et lança un bref sourire à la blonde. Jetant un oeil à sa montre il vit qu'il avait encore du temps avant le prochain cours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Mer 17 Sep - 20:25

Lune consulta une fois de plus son emploi du temps :
1ère heure : Métamorphose avec le Professeur Louanne

La jeune fille le roula et le glissa dans sa poche pendant qu'elle parcourait les couloirs au pas de course. Pas question qu'elle arrive en retard à son premier cours de l'année !! L'année dernière avait été une année difficile et elle n'avait pas pu participer à tous les cours. Mais cette année, elle était bien décidée à n'en manquer aucun !
Les préfets avaient distribué les emplois du temps aux élèves de leur maison la veille au soir, dans la salle commune et chacun avait pu découvrir joyeusement ou pas son horaire de toute cette année. Ce matin, pendant le petit-déjeuner, Lune avait relu rapidement ses cours de métamorphose de l'année précédente. Enfin, le peu de notes qu'elle avait prises...
Elle était très contente d'être de nouveau à Poudlard, l'école de ses rêves et de recommencer les cours, tous intéressants. En plus cette année, allaient commencer les entraînements et matchs de Quidditch ! Elle s'était entrainée durant l'été dans son jardin à rattraper une pomme que sa mère avait préalablement ensorcelée pour ralentir sa chute (les sorciers du premiers degré n'étant pas autorisés à utiliser la magie en dehors de Poudlard et Lune n'avait vraiment pas envie de se faire renvoyer !)

Perdue dans ses pensées elle ne remarqua même pas qu'elle était arrivée devant la classe de Métamorphose. Celle-ci était encore fermée et la professeur n'était pas encore là. Lune s'assit un peu plus loin dans le couloir et en profita pour relire ses cours.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Lun 22 Sep - 10:29

- Ça va ?? tu m'as fais peur... tu étais tout bizarre....

Molly vit Aylen embarrassé, mais ne put s'empêcher de lui poser à nouveau une question qui à coup sûr l'embarrasserait :


- Pourquoi tu dis que la folie est un mot bien trop léger pour ta situation ?

La jeune femme attendait tant de réponses du jeune homme... Elle aimait "creuser" au fond des choses afin de connaître une personne. Elle avait une sensibilité très développée due à son enfance, et arrivait très vite à cerner les gens. C'est pourquoi elle posait autant de questions.
Elle cherchait toujours à connaître une personne de fond en comble...
La Gryffondor posait sur les gens un regard perçant, qui déstabilisait souvent, mais il en était ainsi, elle ne pouvait pas changer, et surtout, n'en avait pas envie.
Elle s'était construite tant bien que mal malgré les épreuves qu'elle avait dû subir, et était très fière de la personne qu'elle était devenue.

Regardant sa montre, la jeune femme espérait des réponses du Serpentard, car les cours n'allaient pas tarder à commencer pour les 6e années, et Molly ne voulait pas être dérangée par les autres, afin d'obtenir le plus d'informations possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Lun 22 Sep - 19:09

- Ça va ?? tu m'as fais peur... tu étais tout bizarre....

Crépuscule ne répondit pas. Mais le léger sourire qu'il avait afficher s'effaça. Molly n'y fit pas attention et posa une nouvelle question.

- Pourquoi tu dis que la folie est un mot bien trop léger pour ta situation ?

Crépuscule soupira. Comme Louanne, une autre Gryffondor qu'il avait rencontré quelque mois plus tôt, elle posait ses questions au mauvais moment. Il n'avait pas envie de parler de son passé. Pas après ce qui venait de ce passer et pas à Molly. Pas qu'il ne l'appréciais pas mais il ne se sentait pas assez proche d'elle pour lui parler de cette chose en particulier. En fait il n'y avait qu'avec Aurore qu'il pouvait en parler et encore, c'était encore un peu tabou...

- La folie dans ma situation est au-délà de ce que tu peux imaginer -et même imaginer la plupart des être vivant-. Mais je pense que tu comprendras une partie du problème par toi même bien assez tôt...

*Elle entendra les rumeurs un jour ou l'autre... et elle tirera ses propres conclusions... Comme tout le monde...*
Crépuscule se leva et épousseta son uniforme, il ne restait plus que quelques minutes avant de se rendre en cours. Mais étrangement le brun sentit que ses réponses ne satisfaisait pas la blonde. Il se retourna et la regarda.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Jeu 9 Oct - 17:04

- Peut être, oui... mais je préfèrerais le comprendre par toi. Après tout tu es le mieux placé pour m'expliquer...

La jeune femme se leva à son tour, suivant Aylen à travers la pelouse pour aller à leur cours.

- J'ai entendu dire que tu étais préfet des serpentards ? tu dois être très à cheval sur le règlement non ?

* il va falloir que je fasse attention à mes petites manies, car je ne voudrais pas qu'il me colles pour usage de baguette en dehors des cours... ça et tout le reste...*

Molly ne put s'empêcher de pouffer de rire, et Aylen posa sur la rouge et or un regard interrogateur.

- Rien ne t'inquiètes pas, je pensais à quelque chose de drôle...

Molly à son habitude devint rouge comme une pivoine.
Voulant changer de sujet, en espérant qu'il ne lui poserait pas plus de question, la jeune femme lui dit :

- Il y a trop de monde ici !! ils ne connaissent pas d'autres accès à leurs salles ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Jeu 9 Oct - 18:01

- Peut être, oui... mais je préférerais le comprendre par toi. Après tout tu es le mieux placé pour m'expliquer...
J'ai entendu dire que tu étais préfet des Serpentards ? tu dois être très à cheval sur le règlement non ?


Crépuscule n'avait même pas eut le temps de répondre à quoi que ce soit que la Gryffondor commencer à rire toute seule. Le brun la dévisagea un instant mais elle se reprit très vite en devenant une nouvelle fois aussi rouge que son uniforme.

- Rien ne t'inquiètes pas, je pensais à quelque chose de drôle... Il y a trop de monde ici !! ils ne connaissent pas d'autres accès à leurs salles ?

Crépuscule retenut un soupire. Molly était une vrai pile électrique contrairement à lui.

-C'est normal pour les premières années, ils ne connaissent pas aussi bien le château que nous...

Crépuscule se souvenait lors de son arrivé l'an dernier il avait aussi eut besoin d'un temps d’adaptation pour prendre ses repères. Ça en plus de tout le reste, il connaissait maintenant le château comme sa poche. Et avec ses devoirs de Préfet, il en avait besoin, notamment lors des rondes nocturnes.

Soudain des éclats de voix se firent entendre non loin d'eux. Des Serdaigles et des Pouffsoufles étaient en train de commencer une dispute. D'autre élève d'autre maison ce joignant aux différents partis. Laissant Molly, il se dirigea vers le groupe perturbateur, des deuxièmes ou troisième années à vue d'oeil.
Crépuscule n'eut qu'à apparaître près d'eux pour que tous se fige et le regarde. Sa carrure de gardien de Quidditch aidait fortement à impressionner les plus téméraires.


-Vos noms ? demanda-t-il au trois instigateurs de la bagarre, deux jaune et un bleu.
-Heu...
-Oui ?
- ...Duncan.
- Berkelay...
- She-shepherdson...
- Bien, j'informerai vos directeurs de maison de votre comportement. On ne se bat pas dans les couloir. Et surtout pas avec vos baguettes, Miss Duncan et Mister Berkelay, ce qui vous vaudra 15 points en moins à chacun. Vous irez aussi tout les trois voir le concierge ce soir à 19 heures. Il aura sans doute quelque chose à vous faire faire.

Les trois concernés déglutirent mais hochèrent silencieusement la tête. L'attroupement autours d'eux s'étaient un peu dispersé et d'autre élèves chuchoter entre eux.

- Maintenant récupérez vos affaires et retournez en cours. Tout le monde ! Et vous trois... je vous ai à l'oeil.

Après plusieurs hochement de tête frénétique, ils partirent droit comme des "i".
Le visage du préfet était resté totalement inexpressif pendant tout l'échange et il ne s'en plaignait pas...


- Il fait vraiment flippé...
- Il parait qu'il parle le fourchelangue !
- Tu déconnes ?!

Le Serpentard se retourna sur une Serdaigle qui chuchotait avec une Gryffondor. Il les fixa et elles partirent après avoir rougis et bafouillé quelque mot.
Le Serpentard aurait bien voulu soupirer mais sa "carapace Aylen" resta en place.

*Fourchelangue... On me l'avait pas encore faite celle-là...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Jeu 9 Oct - 21:24

Je traversais la cour au pas de course, étant en retard a mon prochain cour, et en chemin croisa plusieurs élèves au prise avec un préfet de serpentard que j'avais déjà aperçue dans plusieurs matières en commun.

*Oh ils ont du faire un truc pas clair ... Ou alors il est pas commode *

En passant tout près d'eux j'entendis des bribes de conversation:

- Il fait vraiment flippé...
- Il parait qu'il parle le fourchelangue !
- Tu déconnes ?!

Et je ne pu m'empêcher de murmurer dans mon coin :

- Et alors ! C'est pas une tare !

Au dernier moment de m'éloigner de je jetais un œil à ce soit disant fourchelangue et me pris une gifle émotionnelle : un visage angélique, une promesse de sourire à damner et surtout des yeux d'un bleu jamais vu. Mon rythme cardiaque s'emballa sans que je ne comprenne pourquoi et je m'éloigna soudain d'un pas pressant en rougissant, le regard rivé au sol.[/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Ven 10 Oct - 18:54

Molly avait regardé la scène de loin, et s'était dit que c'en était cuit pour ses bêtises avec Aylen, le préfet ne laisserait rien passer...
Alors que le groupe qui était la cause de la dispute s'éparpillait, la rouge et or entendit certains d'entre eux dire que le Préfet aux couleurs Vert et Argent parlerait le Fourchelangue.

La jeune femme allait sortir une réplique, lorsque une jeune femme dont l'uniforme était celui des Poufsouffles passa non loin de Molly et dit pour elle même :

- Et alors ! c'est pas une tare !

Lorsque le regard de la jaune et noir se posa sur Aylen, la Préfète, dont l'insigne brilla au soleil se mit à rougir et traversa en hâte la pelouse.

Molly qui n'avait rien raté de toute la scène, était morte de rire lorsque Aylen arriva près d'elle.

- Je crois que tu as une admiratrice !
La préfète des poufsouffle, tu lui fais de l'effet dit donc ! elle était toute rouge et est partie en trombe dès qu'elle t'a vu !

Molly n'en pouvait plus tellement elle rigolait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Ven 10 Oct - 19:39

Soupirant intérieurement Crépuscule tourna les talons et repartit vers la Gryffondor qui l'attendait plus loin pour aller en cours. Elle le regardait avec un immense sourire et à moitié morte de rire. Ça démonstration d'autorité de préfet était si ridicule que ça ? En même temps y pouvait-il quelque chose, son air insensible et sa carrure faisait tout pour lui. Il n'avait jamais besoin d'haussé le ton.
Mais ce dont lui parla la rouge et or surprit, même si son visage resta impassible, le vert et argent.


- Je crois que tu as une admiratrice !
La préfète des poufsouffle, tu lui fais de l'effet dit donc ! elle était toute rouge et est partie en trombe dès qu'elle t'a vu !


Il regarda la blonde explosé de rire et se fondre la poire quelque minute. Ce moquait-elle des sentiments de la jeune femme de Poufsouffle ? Une fois qu'elle fut calmé, ils repartirent vers leurs salle de cours.

-La préfète des Poufsouffles ? Elle est arrivé cette année. Elle est en sixième année comme nous. Mais je le la connais pas.

Crépuscule se mit à réfléchir. C'était étrange qu'une nouvelle accède directement au titre de Préfète. C'était son homologue de Serdaigle qui lui avait dit au détour d'un couloir. Victoria Lester si il se souvenait bien de se qu'il lui avait dit. Il ne savait même pas à quoi ressemblait la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Ven 10 Oct - 19:52

- Tu ne la connais pas ? la directrice ne vous a pas prévenus d'une nouvelle préfète ?

Molly était en train de réfléchir à tout cela. Un grand sourire se dessina sur ses lèvres, et Aylen se retint encore une fois de soupirer. La jeune femme devinait très facilement quand il se retenait, car elle avait l'habitude que les gens soupirent quand elle parlait, mais le fait que le vert et argent tente de le dissimuler faisait que Molly l'appréciait.

- Comptes sur moi, pour enquêter.
La jeune femme lui fit un clin d’œil qui en disait long...

- Je sais pas si tu es au courant, mais j'adore les histoires d'amour, et il n'y a rien de mieux pour se sentir mieux...

Molly fit un grand sourire au vert et argent qui une fois de plus se retint de soupirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Ven 10 Oct - 20:00

-Tu ne la connais pas ? la directrice ne vous a pas prévenus d'une nouvelle préfète ?
Comptes sur moi, pour enquêter.
Je sais pas si tu es au courant, mais j'adore les histoires d'amour, et il n'y a rien de mieux pour se sentir mieux...


Soupirer intérieurement semblait devenir quelque chose de récurant chez le Serpentard. Néanmoins il finit par répondre à la blonde.

- J'étais absent lors de la réunion des préfets en début d'année alors, non, je ne la connais pas, je n'ai pas été courant et c'est Clive qui m'en a parlé en premier.
Concernant ton enquête, ne va pas harceler la préfète de question, je doute qu'elle apprécie. Elle n'est peut-être pas aussi patiente que moi.


Il regarda alors la rouge et or et une sourire s'afficha une demi seconde sur son visage neutre, marquant clairement son amusement. Il continua son chemin en se demandant quel était son prochain cours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Sam 25 Oct - 12:15

Ce samedi matin là je venais de sortir tôt de ma salle commune, comme j'aimais le faire, pour me promener dans le château. Je finis par trouver une cour pavée intérieur et m'y arrêta avec un sourire ravit.

*Ici ça sera parfait !*

Je m'asseyais sur un des banc en pierre et posa mon sac à côté de moi en levant les yeux au ciel, le temps étais claire malgré un reste d'humidité qui donnait au lieu un quelque chose de mystérieux. Continuant de sourire je soupira d'aise en entendant le château si silencieux, les oiseaux au loin dans le parc, le bruissement du vent dans les feuilles des arbres, et pas un murmure humain.

*Bien ! Ma lettre maintenant !*

Baissant la tête sur mon sac j'en sortis du parchemin et une plume et commença à écrire sans me départir de mon sourire .

<<Cher Harry et Ginny Potter.

Merci pour votre soutien qui, encore une fois,m'aide à tenir debout. J'ai bien rit en lisant ta lettre à propos de Harry et oncle Ron, il n'arrêterons donc jamais !
En ce qui concerne le quidditch les entrainements ont commencés et je me débrouille plutôt bien, il n'y a que sur un balai où je me sent pleinement en confiance et sur de moi. D'ailleurs je me suis déjà fait une super amie de ma maison qui joue aussi au quidditch et je suis sur que quand nous nous connaitrons mieux avec le reste de l'équipe nous ferons un malheur sur le terrain, enfin j'espère.

Ah ! Et merci pour l'argent ! je ne manquerais pas d'aller me prendre une chouette ou un hibou à Pré-au-Lard, en plus d'une nouvelle cape plus chaude, je n'imaginais pas qu'il fasse si froid ici. Tien j'y pense je dois y aller avec Amy, la fameuse amie.

Je fini avec d'autres bonnes nouvelles, j'ai rendue cette visite à Hagrid, il était surprit mais content quand je lui ai parlé de vous. Il ma bien fait rire en me racontant votre scolarité à tous et vous pouvez rassurer oncle Ron je n'ai pas touchée aux biscuits de Hagrid.

Voilà pour le moment ! J'embrasse tout le monde à la maison et je vous dit à la prochaine lettre.

Votre Ria.>>


Contente de moi en relisant ma lettre je la rangea ensuite dans mon sac en pensant qu'il faudrait que je passe à la volière un peu plus tard.

Ensuite, puisque le château était toujours aussi silencieux et la cour toute aussi vide, je décidais d'en profiter encore un peu avant que la vie ne reprenne. Je sorti un livre, un roman que je n'avais pas encore eu le temps de lire, et l'ouvrit en m'appuyant sur l'arbre derrière moi qui me servit de dossier. Je commença ma lecture dans ce calme apaisant sans plus faire attention à ce qui pouvait m'entourer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Lun 27 Oct - 11:22

Après une petite heure de lecture dans un calme apaisant des bruit m'en sortirent. Le château se réveillait : des murmures de bavardage, des pas qui évoluaient vers la grande salle ... Je décidais de les rejoindre pour prendre mon petit déjeuner et rangeais mon livre dans mon sac avant de me lever de mon banc en pierre. La brume matinale s'était levée mais le temps gelé annonçant l'hivers se maintenait dans la petite cour.

En rentrant dans le château j'eu soudain une autre envie que la faim et me rendis d'abord aux toilettes du deuxième étage. Dans les couloirs de ce vieux Poudlard j'y croisais nombre d'élèves se dirigeant dans la direction opposée à la mienne. Une marée que je prenais à contre sens pour rejoindre les lieux que Mimi geignarde hantait depuis bientôt une centaine d'année.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Jeu 30 Oct - 21:41

Le silence du matin, lorsque le château est endormi et les couloirs vides, c'est un instant suspendu dans le temps. Un moment que j'appréciais en somme. Bien sur, c'est aussi le moment où l'on est pas tout à fait autorisé à circuler dans Poudlard puisque le couvre-feu qui démarre à 22h se termine à 6h30, le lever du jour. Et c'est là qu'est tout ce qu'il faut comme information pour se promener dans les couloirs en cette période, puisque suite au décalage horaire, il fait désormais jour dès 6h, ce qui laisse une demi-heure de tranquillité avant l'autre partie de l'information, le réveil de 6h30. Un sourire s'esquissa sur mes lèvres lorsque je pris conscience que je commençais à raisonner comme Charlie : à la recherche de l'élément prouvant ce qui est improuvable. De toute manière, inutile de se faire d'illusions, si un prof ou un préfet venait à passer il n'hésiterait pas à me retirer des points et me reconduire aux dortoirs. Même si à la base j'en étais sortis pour la raison louable de vouloir expliquer la raison de mes absences à ma directrice de maison -et aussi parce que j'avais passé la nuit dans le fauteuil de la salle commune et qu'il n'était pas si confortable que ça.
*Sauf que maintenant tu ne veux plus l'expliquer, donc tu n'as pas de raison valable d'être à cette heure ci / mais l'éventuel personne que je vais croiser ne sera pas censé le savoir/ oui mais...*
Alors que je débattais mentalement le sujet, mon regard s'arrêta sur une silhouette au pied d'un mur. J'avançais lentement, observant le jeune homme. Il semblait endormis, la tête reposant sur son sac. De sa capuche qui dissimulait en partie son visage s'échappaient quelques mèches sombres.
*Un Serpentard, d'après son uniforme. Qu'est ce qu'il fait là ? Sa salle commune ne se trouve même pas dans ce couloir ! Une chance que les rondes des Préfets ne l'aient pas trouvé, il se serait pris une de ses réflexions... Sans compter Rusard !*
Je jetai un coup d’œil à droite, puis à gauche. Personne.
Je me rapprochais de quelque pas. Pas de doute, il dormait bien, sa respiration était régulière.

*Encore heureux que ce ne soit pas un malaise, j'aurais pas su quoi en faire...*
Je m'agenouillai à sa hauteur, la main à quelques centimètre de son épaule pour le réveiller. Et je le reconnu.
Kalis.
Malgré mon absence de ses derniers jours, j'avais su ce qu'il s'étais passé. Enfin, disons plutôt que les jumeaux m'avaient fais part des rumeurs et que Charlie s'était opposé à leurs discours en faisant remarquer que "si les punitions ne l’assagissaient pas c'est que ce n'était pas la bonne méthode et qu'il fallait mieux essayer de le comprendre plutôt que de l'accabler."

*En tous cas tant qu'il dort il peut oublier tous ce qui lui tombe dessus en ce moment..*
Je suspendis mon geste et, me ravisant, m'adossai contre le mur opposé.  *Si quelqu'un arrive, je le réveille pour qu'on file, si personne vient je le laisse dormir. De toute façon, j'ai rien de spécial à faire.*
Croisant les jambes devant moi, je me mis à jouer avec une de mes perles suspendue à l’extrémité de mes atebas en regardant Kalis d'un air songeur.
*Dague, drogue, insolence, solitaire.. il s'en dit des choses sur toi très cher...*
Quelques instants plus tard, le jeune homme bougea dans son sommeil, comme s'il avait sentis ma présence et le regard que je posais sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Lun 3 Nov - 23:37

-Qui es tu ?
L'unique question du jeune homme me fis sourire. Il l'avait prononcée d'un ton serein, tellement éloigné de ce que l'on aurait pu s'attendre de sa part. Pas un mot sur le fait qu'il ait dormi dans le couloir, pas d'étonnement non plus à ce que je me trouve près de lui à cette heure, juste une question que l'on entend tous les jours alors que l'on peut y répondre de mille façons différentes. Je continuais de le scruter d'un air amusé mais détaché alors qu'il s'agenouillait face à moi, ses yeux clairs à hauteur de mon visage.
-Qui suis-je ?
Mes yeux bleus pétillaient de malice, détonnant sur mon visage fatigué -mais qui néanmoins n'atteignait pas l'allure de celui de Kalis. Ses mèches de cheveux balayaient un visage blême, presque blafard.
*Il se reposerait mieux s'il ne passait pas la nuit dans des couloirs froids et humides*
- Et bien on pourrai dire que je suis une Poufsouffle issus de famille nombreuse et à la recherche d'un havre de tranquillité. Ou une élève rebelle désertant sa salle commune pour se balader dans les couloirs. Ou une jeune fille qui veille le jeune homme endormis -bien que dans tous les contes c'est censé être l'inverse- afin de lui éviter les désagréments d'une rencontre avec le concierge...
Tout en parlant j'avais ouvert mon sac, retiré une thermos de café et servis deux tasses. J'en remis d'office une fumante dans les mains de Kalis.
*pas des mitaines qui vont le réchauffer celui-là*
Je sortis également une boite métallique contenant sucre et lait avant de poursuivre
- ... ou alors on peut tout simplement dire que je suis Ash Callisto Howl. Et toi tu es Kalis, le jeune Serpentard qui fais murmurer sur son passage.
Ma dernière phrase relevait d'un simple constat, comme si cet état des lieux était naturel. Quoi de plus normal que de siroter du café à l'aube en compagnie d'un -presque- inconnu, inconnu qui serait, de plus, peu fréquentable d'après les rumeurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Ven 7 Nov - 22:19

-Eh bien enchanté.   Je lui serai la main alors qu'un léger sourire passait sur son visage à l'évocation du surnom que je lui avait donné. Celui-ci s'évapora lorsqu'il me questionna   -Dis.. J'ai dormi combien de temps ?

Je fronçais les sourcils, réfléchissant. J'étais certainement resté environ quinze minutes à ces côtés, mais j'ignorais combien de temps il avait passé ultérieurement. Une heure ? Deux ? Plus ? La nuit entière peut-être. Je pris une gorgée de café avant de me tourner vers lui, le timbre de voix rendu rauque et bas par la chaleur de la boisson
- Je ne peux pas vraiment te répondre, je ne suis là que depuis une quinzaine de minutes. Ton sommeil avait l'air profond.
Je jetai un bref regard dans le couloir, dont l'atmosphère ne montrait rien du temps écoulé de la journée.
- Mais c'est l'aube, et si tu veux éviter d'avoir plus d'ennuis, tu ferais mieux de filer avant de te faire choper Kalis, ça va encore te retomber dessus, quelques soient tes arguments sur ta présence ici...
*Ash, tu lui dis ça alors que tu as encore moins de raison de traîner ici... Mets la en veilleuse Call*
- ...A croire que tu as une tête de bouc émissaire Mister Le Serpentard Qui Fait Murmurer Sur Son Passage.

Je lui adressai un sourire compatissant avant de me pencher sur sa tasse. Le liquide noir se trouvait encore dans son intégralité. Sortant ma baguette d'un geste vif, je la pointais et modifiais le contenu par un informulé. Il avait à présent une couleur ambré
- Mmmh j'ai perdu la main, ça sera de toute évidence un rhum et non un whisky pur feu.
Après m'être à nouveau adossé contre le mur froid, je laissai s'écouler quelques minutes, gardant le silence. Je sentais la présence du jeune homme à mes côtés et avais perçu son léger coup d’œil lorsque j'avais fait usage de magie dans les couloirs -chose interdite comme chacun sait..-
* Pas la peine d'être un Serpentard pour déroger au règlement... J'en ai une assez bonne expérience avec les jumeaux ! Et lui, à quoi peut-il bien penser lorsqu'il garde cet air si grave.. Les élèves de Poudlard sont tellement différents, pourquoi certains semblent naïfs lorsque d'autres portent le poids du monde sur leurs épaules ? Lesquels s'en sortiront ? Comment savoir quels sont les choix à faire pour aller de l'avant ? *

Je passais une main lasse dans ma crinière multicolore en soupirant, les yeux à demi-clos.
- D'habitude quand je fais connaissance avec quelqu'un je suis un peu plus enjouée et plus loquace, mais là j'ai pas tellement la tête à ça. Et cela m'étonnerais que ce ne soit pas réciproque. Alors ne crois pas que je n'apprécie pas ta compagnie, j'aime seulement le calme de temps en temps. Le silence. Mais si tu veux parler, je t'en pris vas-y. Et si tu as des choses à faire, n'hésite pas non plus, on aura bien l'occasion de se revoir cette année pour faire plus ample connaissance.
L'atmosphère du château se modifiait. Bientôt les élèves seront tous levés et iront en direction de la grande salle. Espérons qu'ils ne passeront pas par ce couloir.
Je portais ma tasse à mes lèvres, songeuse. Puis tournais la tête vers le jeune homme, le regard inquisiteur.

- Juste une question, si cela ne te dérange pas. Et tu n'es pas obligé d'y répondre.
Je devinais à son regard qu'il pensait être interrogé sur ses récentes péripéties. Il allait être rapidement détrompé
- Si il y avait une chose, une seule, que tu pourrais conserver, l'unique décision, l'unique souvenir ou l'unique objectif que tu garderais jusqu'à la fin, quel serait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Sam 8 Nov - 13:19

Serenna avait décidé de se balader dans les couloirs. Son hibou Demon la suivait, comme souvent. Les deux étaient presque inséparables.
Vêtue de sa longue robe de sorcier en laine noire, la jeune serpentard déambulait dans les couloirs de Poudlard.
Soudain elle entendit des voix au loin. Elle ne savait les reconnaitre. Elle se mit à ralentir afin de ne pas tomber sur une "mauvaise personne". Plus elle avançait plus elle distinguait les voies. Elle reconnu alors la voie de Kalis, un ami de la même maison que Serenna. Cependant la jeune serpentard, ne reconnu pas la deuxième voie. Elle se pencha pour voir de qui il s'agissait et elle reconnu Ash une poufsouffle. Serenna se souvenait l'avoir vu pendant un cours.
Ne voulant pas être vu elle mit sa capuche sur la tête et fit signe à son hibou Demon de se poser pour ne pas faire de bruit.
Elle se cacha alors dans un renfoncement dans le mur pour pouvoir écouter.

- ... ou alors on peut tout simplement dire que je suis Ash Callisto Howl. Et toi tu es Kalis, le jeune Serpentard qui fais murmurer sur son passage.

-Eh bien enchanté. Ah eh! Le jeune serpentard qui fais murmurer sur son passage, j'aime bien le surnom. Dis..J'ai dormi combien de temps ?

- Je ne peux pas vraiment te répondre, je ne suis là que depuis une quinzaine de minutes. Ton sommeil avait l'air profond.

- Mais c'est l'aube, et si tu veux éviter d'avoir plus d'ennuis, tu ferais mieux de filer avant de te faire choper Kalis, ça va encore te retomber dessus, quelques soient tes arguments sur ta présence ici...

*pourquoi elle lui dit ça... elle n'est qu'une élève comme lui...*

- ...A croire que tu as une tête de bouc émissaire Mister Le Serpentard Qui Fait Murmurer Sur Son Passage.

En entendant les mots de la poufsouffle, Serenna pouffa de rire. Elle espérait ne pas avoir été entendu.

- Juste une question, si cela ne te dérange pas. Et tu n'es pas obligé d'y répondre.
Si il y avait une chose, une seule, que tu pourrais conserver, l'unique décision, l'unique souvenir ou l'unique objectif que tu garderais jusqu'à la fin, quel serait-il ?


*fais attention à se que tu dis Ka...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Sam 8 Nov - 14:45

-Un objet..Je sais pas. Mais..Ca pourrait paraître bizarre mais j'aimerais essayer de...Je sais pas comment dire...Faire un monde meilleur ? rallumez cette lumière qui est éteinte et qu'on doit rallumer.
*C'est bien ce que je pensais, il fait parti de ceux qui porte le poids du monde sur leurs épaules..*
Je remarquais alors que Kalis avait les yeux embués. Je posai une main sur son épaule, sans savoir si ce geste pouvait vraiment le réconforter. Instant étrange que de se retrouver à partager un moment sincère avec une personne qui se trouvait être un inconnu quelques temps auparavant.
- Pour moi non plus cela ne serais pas un objet. J'en ai beaucoup qui représentent des choses importante pour moi, mais tant qu'à garder quelque chose, autant garder une conviction profonde.

Je me replongeais un peu dans mes pensées, ressassant quelle était justement ma conviction profonde, et alors qu'un flot de pensées se mélangeaient dans mon esprit, j'entendis le jeune homme murmurer un prénom.
-Serenna ?
Alors qu'il buvait une nouvelle gorgée, je parcouru le couloir du regard pour apercevoir la jeune fille qui nous observait.
* Une autre personne éprise des balades solitaires dans les couloirs du château ?*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   Sam 8 Nov - 15:17

Elle qui était toujours caché dans l’ombre écoutait attentivement la réponse de Kalis.

-Un objet..Je sais pas. Mais..Ca pourrait paraître bizarre mais j'aimerais essayer de...Je sais pas comment dire...Faire un monde meilleur ? rallumez cette lumière qui est éteinte et qu'on doit rallumer.

*Faire… un monde… meilleur… pourquoi pas*
Elle esquissa alors un sourire invisible aux yeux des autres.
Soudain elle se pencha pour les regarder et vit Kalis qui semblait l’avoir remarqué. Il esquissa un sourire en coin.

- Serenna ?
*non c’est pas moi, de qui parle-t-il ?*

Serenna siffla pour appeler Demon. Ce son s’engouffra dans tout le couloirs en raisonnant. Les battements d’ailes du petit hibou noir raisonnèrent aussi dans les couloirs aux murs de pierres. Serenna tendit son bras afin que son hibou puisse se poser. Elle sortit de sa poche une petite boite de friandises pour chouettes et hiboux. Elle lui en donna alors une pour le féliciter de sa discrétion. Elle lui caressa la tête. Apres quelques minutes, Serenna sortie de l’ombre afin de rejoindre son ami et la poufsouffle.

Elle plongea son regard dans celui de son ami.
- Bonjour celui-dont-on-ne-doit-pas-proncer-le-nom… Ah non je me trompe toi c’est celui-qui-fait-murmurer-sur-son-passage..

Serenna lança un regard presque moqueur mais toujours amical envers Kalis. La jeune serpentard essaya de se retenir de rire. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas eu envi de rire comme cela.

- Désolé ça me fait rire.
Elle prit une grande respiration avant de se retourner vers la jaune et noir.

- Et bonjour… hum Ash me semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les couloirs du chateau.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les couloirs du chateau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-