BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Bureau de la Directrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Dim 28 Déc - 11:07

Après être sortie encourant de la grande salle avec sa lettre en main , Serenna traversa les couloirs toujours au pas de course. Il fallait qu'elle rejoigne sa maman au plus vite. Si son père lui avait accordé le droit de les rejoindre, ce n'étais pas pour rien.
Elle courait tellement que parfois elle du bousculer quelques élèves mais elle n'en avait rien à faire. Certains élèves s'enverraient un peu mais rien à faire. Elle continuait son chemin, lettre en main.
Elle perçu enfin les grand éscalier en colimaçon qui permettaient l'entré dans le bureau
Une fois arrivée devant la porte du bureau de la directrice, Serenna hésita un instant avant d'entrer sans frapper mais la cause était trop grave. Elle ne s'aperçu même pas de la présence d'une autre élève.
La jeune Serpentard, à moitié essoufflé, prit la poigné et ouvrit la porte énergiquement.
Une fois à l'intérieur elle regarda la directrice.

-Madame, madame s'il vous plais laissez moi partir.

C'est le souffles court qu'elle prononça ses mots. Serenna tendit alors la lettre de son pere comprenant l'autorisation ainsi que la demande et la poudre de cheminette.

-Madame, ma maman est malade et il faut que j'aille la rejoindre.

La jeune serpentard s'effondra alors au sol.
En attendant la réaction de la directrice, Serenna essaya de se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Dim 28 Déc - 12:48

La Directrice était rentrée depuis peu de temps dans son bureau. Elle avait eu l'impression à peine d'avoir fermée la porte qu'on toquait à cette dernière, et sans attendre de savoir si la jeune femme aux cheveux rouge était là, on la rouvrait.
C'est alors que deux jeune filles entèrent, une jeune Serpentard et une Serdaigle. A l'insigne épinglé sur sa robe, Mme Dragonneau reconnut Ambre Rosier, la Préfète des bleus et bronzes.
La Directrice de Poudlard se demanda ce qui se passait pour avoir ses deux jeune filles réunies ensemble dans son bureau. La jeune Serpentard avait-elle fait une bêtise suffisamment importante pour être amenée ici ?
C'est alors que la jeune fille prit la parole d'un ton suppliant, les larmes montant aux yeux et lui demanda de la laisser partir, sa mère étant malade.

Mme Dragonneau se saisit des papiers que lui tendais la Serpentard et l'invita à s'asseoir dans l'un des fauteuils les plus confortables de son bureau près de la bibliothèque et examina les documents.
Il s'agissait

Comprenant que ce qui amenait les deux élèves étaient des choses bien différentes la Directrice se tourna vers la Préfète :

- Miss Rosier, veuillez vous installer à mon bureau, j'arrive...
Miss Serenna, tenez, mangez ceci et venez vous placer devant la cheminée.

Mme Dragonneau tendit un morceau de chocolat à la vert et argent, glissa un parchemin pour le père de la jeune fille lui demandant de la tenir informée du retour de la jeune fille, prit de la poudre de cheminette dans un pot de fleur posé sur le manteau de la cheminée, et en jeta dans l'âtre. Elle fit signe à la jeune fille d'entrer dans le feu devenu vert, et lui rendit ses documents.

- Vous donnerez à votre père le parchemin que j'ai glissé et lui demanderez de me répondre dès qu'il le pourra. Je suis de tout cœur avec vous.

Alors que Serenna disparaissait dans un tourbillon de lumière verte, Mme Dragonneau retourna vers son bureau, et s'assit en face de la Préfète qui avait obtenu toute son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Dim 28 Déc - 20:08

Des pas précipités s’étaient fait entendre derrière Ambre et celle-ci avait levé un sourcil en voyant une élève de Serpentard apparaître brusquement dans son champ de vision, essoufflée et l’air paniqué. Serenna ne parut pas remarquer sa présence et entra directement dans le bureau sans frapper. Ambre fronça les sourcils devant cette marque d’impolitesse. Quelqu’un d’autre qu’elle ne s’en serait pas formalisé, Serenna avait l’air d’être pressée par l’urgence, mais être élevée au sein d’une société d’aristocrates guindés laissait des traces. Ambre resta un instant devant la porte ouverte, hésitant à entrer ou à rester dehors jusqu’à ce que la Directrice lui permette de venir. Finalement, elle s’avança de quelques pas pour manifester sa présence, restant en retrait pendant que le professeur Dragonneau s’occupait de Serenna.

- Miss Rosier, veuillez vous installer à mon bureau, j'arrive...
Miss Serenna, tenez, mangez ceci et venez vous placer devant la cheminée.


Ambre s’exécuta et s’installa sur une chaise devant le bureau de la Directrice. Là, elle croisa les jambes et posa ses mains sur ses cuisses, droite et le regard fixé sur le bois de la table, en attendant calmement que le professeur Dragonneau ait terminé. Quelques secondes plus tard, la pièce fut illuminée par une lumière verte et Ambre perçut le bruit caractéristique du déplacement par Poudre de Cheminette. Puis, un fauteuil devant elle fut tiré dans un claquement de bois et Ambre leva ses yeux gris foncé vers la Directrice à présent assise devant elle et qui l’observait avec attention.

- Vous vous doutez sûrement de la raison de ma présence ici, professeur. Il est de mon devoir de vous informer précisément au sujet de cet incident récent impliquant des Scroutts à Pétard. Mais avec l’effervescence de ces derniers jours, il a été difficile de trouver un moment propice à cela.

Ambre s’interrompit un instant pour organiser son explication et poursuivit de sa voix claire et froide :

- Comme vous le savez, les élèves impliqués, Melinda Bobbin, de Serdaigle, et Kalis Antoy, de Serpentard, n’ont reçu aucune sanction puisqu’ils n’avaient enfreint, dans les faits, aucun des articles du règlement de Poudlard. Ils n’étaient pas en dehors du parc ni en dehors du couvre-feu, bien qu’ils aient été sur les limites. Ces règles ont, bien entendu, une raison d’être puisqu’elles garantissent la sécurité des élèves, ce qui rend d’autant plus étrange cette attaque de créatures magiques dans un cadre qui devrait théoriquement être sûr pour eux. Mais résumons d’abord les faits. D’après ce qu’ils m’ont raconté lorsque je suis arrivée, Antoy et Bobbin étaient en train de se promener dans le parc lorsqu’ils auraient entendu des bruits suspects à la lisière de la Forêt Interdite. Malheureusement, leur réflexe a été de s’en approcher et d’utiliser un Lumos Maxima, ce qui a bien sûr eu pour effet d’attirer les créatures. Il y avait cinq Scroutts à Pétard. Lorsque je suis arrivée après avoir été alertée par la lumière, l’une des créatures avait été momentanément neutralisée par un Maléfice d’Entrave, l’autre avait été pétrifiée, et Bobbin était à terre, blessée par un dard, pendant qu’Antoy se défendait. Nous avons réussi à mettre toutes les créatures hors d’état de nuire, Antoy est retourné au château et j’ai emmené Bobbin à l’infirmerie. Madame Pomfresh s’est occupée d’elle et elle est à présent complètement rétablie. Voilà pour les faits exacts.

Ambre avait été volontairement évasive sur la manière dont les Scroutts à Pétard avaient été neutralisés. La Directrice était perspicace, mais la Serdaigle espérait ne pas avoir à s’étendre sur le sujet et en particulier sur le sortilège qu’elle avait utilisé, à la limite de la magie autorisée.

- Cet incident est en soi surprenant. Les Scroutts à Pétard sont censés avoir disparus. Par ailleurs, c’est une espèce aux tendances assez solitaires, puisque leur nature explosive peut être dangereuse dans une vie de groupe. Qu’un individu isolé de cette espèce que l’on croyait éteinte soit découvert par hasard dans les profondeurs de la Forêt Interdite peut être tout à fait probable. Mais que cinq Scroutts à Pétard se réunissent au même endroit, au même moment, qui plus est à la lisière de la Forêt, et qu’ils attaquent volontairement deux élèves est plus qu’intrigant. Peut-être y a-t-il des troubles en ce moment dans la Forêt Interdite qui ont motivé ce comportement ? A moins que ces créatures ne soient commandées par une entité malveillante ? Dans tous les cas, il peut être légitime de s’interroger sur les circonstances de cet incident. J’ai enfermé les deux spécimens qui étaient encore entiers dans du verre avant de quitter les lieux pour qu’ils puissent être examinés si besoin. Je vous en indiquerai la localisation si vous le souhaitez, sinon j’irai les détruire pour qu’ils ne restent pas éternellement là-bas.

Ambre s’interrompit enfin, le visage toujours de marbre et ses yeux d’acier rivés sur la Directrice en attente d’une réaction.



Dernière édition par Ambre (Préfète en chef) le Jeu 1 Jan - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Mer 31 Déc - 13:38

- Merci de votre intervention Miss Rosier, je n'en attendais pas moins de la part d'une Préfète, voire d'une Préfète en chef...

Mme Dragonneau essayait de gagner du temps... Elle réfléchissait à ce que tout cela signifiait... Hagrid avait eu la brillante stupidité de créer ces Scrouts à Pétards quelques années auparavant. L'espèce s'était entretuée, mais vu les faits, il semblait qu'il y avait quelques membres qui avaient survécu, et le fait qu'ils soient réunis à la lisière de la forêt était des plus inquiétant. Comme l'avait souligné la Bleu et Bronze quelques instants plus tôt, ces créatures étaient plutôt solitaires, mais les centaures étaient en pleine rébellion...
Le Professeur aux soins des créatures magiques n'avait réduit leur territoire que pour quelques heures, mais il y avait dû y avoir une intervention extérieure pour que cela soit de façon permanente... La Directrice savait que ces créatures ne supporteraient pas cette situation très longtemps, et malgré ses tentatives pour parler au chef de clan, rien n'avait changé. Le troupeau estimait que seul Mme Dragonneau était responsable, ce qui bien sûr vu son rang de Directrice était vrai sur le parchemin, mais il y avait une goule dans le grenier... La femme aux cheveux rouge menait son enquête mais pour le moments ses recherches étaient infructueuses...

Revenant au présent, la jeune femme reprit :

- Je veux bien voir où se trouve ces créatures, mais je vous interdis formellement à vous et autres Préfets et Préfets en chef d'aller dans la forêt jusqu'à nouvel ordre. Vous me direz où je peux trouver ces Scrouts. D'ailleurs, Miss, je serais bien curieuse de connaitre la façon dont vous avez réussi à vous débarrasser de ces créatures, cela n'est pas au programme pour une personne de votre année...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Jeu 1 Jan - 13:39

- Je veux bien voir où se trouve ces créatures, mais je vous interdis formellement à vous et autres Préfets et Préfets en chef d'aller dans la forêt jusqu'à nouvel ordre. Vous me direz où je peux trouver ces Scrouts. D'ailleurs, Miss, je serais bien curieuse de connaitre la façon dont vous avez réussi à vous débarrasser de ces créatures, cela n'est pas au programme pour une personne de votre année...

Ambre s’éclaircit la gorge et resta silencieuse durant trois secondes, concentrant ses pensées sur l’explication à fournir. Mentir aurait été un très mauvais choix : Il y avait des témoins et trouver une autre version plausible était impossible. La ligne de conduite à suivre apparaissait donc clairement, et c’est d’une voix calme et assurée qu’Ambre répondit :

- La soif de connaissances est généralement présente chez tous les membres de la maison de Rowena Serdaigle. Il leur arrive donc fréquemment de s’intéresser à des notions hors-programme. Mais revenons à l’incident. Lorsque je suis arrivée, l’une des élèves était déjà blessée et l’autre devait faire face à toutes les créatures restantes. Tenter de neutraliser les Scroutts à Pétard un par un en utilisant des sortilèges de base comme la Stupéxion ou l’Entrave aurait été extrêmement dangereux. Certains des sorts pouvaient se perdre s’ils n’avaient pas atteint leur cible et se battre contre une seule créature impliquait de laisser les autres sans surveillance. Il fallait donc que je trouve un sortilège permettant de mettre tous les Scroutts hors d’état de nuire en même temps et le plus vite possible. Le plus sûr qu’il me soit venu à l’esprit est un dérivé du Sortilège de Réduction, modifié pour ne pas agir sur un objet donné mais sur une zone. Le seul défaut est qu’il perd progressivement de sa puissance lorsque l’on s’approche de la limite de son champ d’action et les objets qui s’y trouvent sont brisés en pièces de plus en plus grosses au lieu d’être réduits en poussière. Mais j’ai veillé à ce que les arbres scindés en deux ne soient pas un danger pour nous et je n’ai pas inclus dans le champ d’action le Scroutt qui était trop près des élèves. J’ai préféré m’en occuper après.

Ambre avait énoncé une vérité objective, mais elle connaissait l’importance qu’avaient différents mots employés pour signifier une même chose. En fait, le sort qu’elle avait employé appartenait à une catégorie assez floue de sortilèges dits « corrompus ». C’étaient des sorts de magie courante que l’on avait dévoyés. Certains restaient inoffensifs, alors que d’autres pouvaient devenir extrêmement dangereux. Cependant, ils gardaient la nature du sortilège d’origine. Certains sorts aux effets comparables à ceux des maléfices de magie noire gardaient donc une nature tout à fait correcte, ce qui empêchait le Ministère de les détecter. Lorsqu’un sortilège de magie noire possédait un équivalent en sortilège corrompu, ce dernier était privilégié par les experts, car il était indétectable si un employé du Ministère les surveillait. La législation restait incertaine en raison des possibilités infinies d’altérations qu’un sort pouvait subir et de la diversité de leurs effets. Ambre avait répondu à la Directrice en choisissant une neutralité scientifique et analytique et attendait à présent qu’elle réagisse.

[HJ : Il m'a paru important de faire quelques précisions sur un point particulier : Le Sortilège de Réduction, de formule Reducto, permet de briser des objets, contrairement au Sortilège de Ratatinage qui permet de diminuer leur taille. On confond souvent les deux, car la formule du Sortilège de Ratatinage - Reducio dans la version originale - a été traduite par Reducto dans la version française.]
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Jeu 8 Jan - 12:13

Hochant la tête, la Directrice mit fin à la conversation... Elle n'en resterait pas là néanmoins, mais elle entendait des bruits de pas et quelques secondes plus tard, on frappait à la porte.
Mme Dragonneau invita son visiteur à entrer alors que la Préfète en Chef de Serdaigle était encore avec elle. L'infirmière entra et demanda à la jeune femme aux cheveux rouges de la suivre à l'infirmerie pour une affaire des plus importantes qui ne pouvait attendre... La Directrice fit un signe de tête affirmatif à Pompom et la bleu et bronze quitta son bureau non sans un regard qui laissait penser que la Serdaigle se posait mille et une questions et se demandait pourquoi elle était invitée à sortir aussi brusquement...

- Veuillez m'excusez Miss, mais ça a l'air de ne pouvoir attendre... Merci d'être venue me trouver, et je vous recontacterais avec vos homologues pour vous donner des indications ainsi qu'un point sur la situation actuelle.

A ces mots, Mme Dragonneau, Pompom et Ambre quittèrent le bureau Directorial.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Ven 9 Jan - 18:01

La Directrice hocha la tête et quelques secondes plus tard, l'infirmière entra dans le bureau, lui demandant de venir immédiatement. Ambre les suivit vers la sortie avec un regard perplexe.

- Veuillez m'excusez Miss, mais ça a l'air de ne pouvoir attendre... Merci d'être venue me trouver, et je vous recontacterai avec vos homologues pour vous donner des indications ainsi qu'un point sur la situation actuelle.

- Ce n'est rien, professeur. Je me tiens à votre disposition. Bonne fin de journée à vous.

Ambre franchit le pas de la porte, soulagée de pouvoir s'en sortir à si bon compte, mais de nombreuses questions tournaient dans son esprit. Le corps professoral était tendu ces derniers temps, des phénomènes étranges se produisaient et les habitudes étaient bouleversées. D'abord les trafics de drogue, puis les rumeurs sur l'agitation actuelle dans la Forêt Interdite, puis l'attaque des Scroutts à Pétard et enfin l'irruption d'un homme en sang le soir du bal. Et voilà que l'infirmière devait elle aussi s'occuper d'affaires urgentes. Tout ceci était-il lié ou bien étaient-ce simplement des événements isolés ? Réfléchissant à tout cela, Ambre avait pris inconsciemment le chemin de sa salle commune. Elle fut surprise lorsqu'elle se retrouva soudain devant le heurtoir en forme d'aigle, mais elle répondit mécaniquement à l'énigme posée et rentra dans la pièce remplie d'élèves qui lisaient ou riaient au coin du feu tout en observant le parc en contrebas.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Ven 16 Jan - 13:58

Alors que la Directrice arrivait dans son bureau, les Préfets étaient réunis en petits groupes et se posaient des questions quand à savoir pourquoi ils étaient réunis ici, et surtout si tard. Minuit était passé depuis un moment, les tableaux soupiraient pour la plupart ou faisaient semblant, ronflant trop fort pour que cela soit naturel. Seul le tableau de Dumbledore ne participait pas à la mascarade, il était éveillé et regardait ce qui se passait.

D'un coup de baguette, la Directrice fit apparaître son patronus corporel qui prenait la forme d'un chat. Elle lui demanda d'aller prévenir tous les Professeurs, et de les inviter à la rejoindre incessamment dans son bureau.
Arthur, le Préfet des Gryffondor arriva à son tour dans le bureau et fut surpris de constater que tous ou presque étaient réunis ici.

- Bien, nous pouvons commencer... Nous sommes au complet malheureusement...

- Mais ?

- Oui, M. Eric, et merci de ne pas m'interrompre. Il manque effectivement Miss Louanne. Comme vous l'avez sans doute remarqué, il se passe des choses terribles en ce moment... Les Scroutss à Pétards qui se réunissent et attaquent des élèves, des pluies de flèches, des espèces entières qui fuient la forêt. Il n'est pas sans raison qu'il vous soit désormais interdit d'aller faire vos rondes dans la forêt interdite. L'endroit est plus que jamais dangereux. Les centaures sont contre nous. Contre Poudlard, contre le ministère et contre les sorciers en général.

Bon nombre de sourcils se froncèrent, mais Mme Dragonneau continua.

- Il s'avère que votre Professeur de soins aux créatures magiques avait voulu, le temps d'un cours, réduire leur territoire afin que vous étudiez ces créatures. Je ne sais pas encore comment, mais cette restriction est remontée comme une demande officielle vers le Ministère de la Magie, qui a accordé cette mesure de façon définitive ! Bien sûr, les centaures sont persuadés que Poudlard est derrière tout ça, ce qui est complètement faux.
Nous sommes en train de faire face à un soulèvement de ces créatures, qui ont décidé de s'en prendre à l'école !

Alors que la Directrice avait exposé la situation qui était inconnue des Préfets, ou presque, les Professeurs firent leur entrée. Mme Dragonneau en profita pour expliquer la gravité de la situation et organiser un plan de secours.

- Hier matin, Miss Louanne, a reçu un message par hibou, lui demandant de faire une ronde près de la forêt. Depuis, hier, personne ne l'a revue, et il ne faut pas être Ministre pour deviner que les centaures l'ont kidnappée.

Un brouhaha de colère, d'indignation et de propositions en tout genre s'éleva dans le bureau.

- Silence !!
Les Professeurs et moi même allons organiser un plan de rescousse, je vais avoir besoin de monde pour nous accompagner, mais aussi de gens pour s'assurer que tout reste calme au château, et que rien ne filtre de ce bureau !! Je ferais une annonce officielle le temps venu.
Qui veut nous accompagner dans la forêt ?

Alors qu'une marée de mains se levèrent la Directrice reprit :

- Il en faut qu'il restent au château ! Qui reste ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Ven 16 Jan - 18:26

Les préfets étaient dans le bureau de la Directrice , et attendaient sagement , mais assez perplexes , que les préfets de la maison Gryffondor les rejoignent , mais seulement Arthur apparut quelques instants plus tard dans le bureau.

-" Bien, nous pouvons commencer... Nous sommes au complet malheureusement... "

Les préfets se regardaient entre eux , tous avaient remarqué que Louanne n'était pas là.Eric se lança et interrompit à la Directrice :

- " Mais ?"

Winonna se retourna vers Eric , et le regarda avec insistance pour lui faire comprendre qu'il devait se taire et écouter ce que la Directrice avait à dire.Louanne manquait à l'appel , effectivement.

- "Oui, M. Eric, et merci de ne pas m'interrompre. Il manque effectivement Miss Louanne. Comme vous l'avez sans doute remarqué, il se passe des choses terribles en ce moment... Les Scrouts à Pétards qui se réunissent et attaquent des élèves, des pluies de flèches, des espèces entières qui fuient la forêt. Il n'est pas sans raison qu'il vous soit désormais interdit d'aller faire vos rondes dans la forêt interdite. L'endroit est plus que jamais dangereux. Les centaures sont contre nous. Contre Poudlard, contre le ministère et contre les sorciers en général."

La Directrice prit le temps d'exposer les faits pour que les préfets comprennent la situation , puis elle demanda qui voulait accompagner l'équipe de professeurs qui irait chercher Louanne dans la forêt.Des mains se levèrent dont celle d'Eric.Puis la Directrice enchaina :

- "Il en faut qu'ils restent au château ! Qui reste ?"

La jeune poufsouffle leva calmement la main sans se soucier des réactions des autres préfets :

-" Je resterais pour superviser ce qui se passe au château pendant que vous irez dans la forêt retrouver Louanne."
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Sam 17 Jan - 15:20

Lorsque Madame Dragonneau avait débarqué dans la salle commune des Serpentard, Myosotis venait tout juste de quitter les bras de Crépuscule. Elle y était restée une bonne demie heure à profiter de la douceur de celui qu'elle aimait, mais malheureusement pour les deux tourtereaux, des bruits de pas s'étaient fait entendre dans le couloir derrière le mur ce qui avait obligé la demoiselle à se redresser et tendre l'oreille. Elle s'était alors retournée vers le beau brun et s'était apprêtée à lui demander si lui aussi avait entendu du bruit, mais elle n'en avait pas eu le temps, car, déjà, le passage s'était ouvert sur la Directrice et les Préfets de Serdaigle. Mais qu'est-ce qui pouvait bien les amener dans cette salle commune à une heure si tardive ? Le fait que la semi-vampire se soit redressée sur le canapé avait donné l'impression aux nouveaux arrivants que les deux Préfets étaient tout simplement occupés à discuter ce qui n'était bien évidemment pas le cas. La dame à la chevelure flamboyante ne semblait pas être dans son assiette... Au fond de son regard vert sapin, on pouvait très nettement voir de l'inquiétude et une sorte de crispation interne. Fronçant légèrement ses sourcils, la noiraude avait lancé un regard interrogateur à Crépuscule, mais ce dernier s'était contenté de lui répondre par un simple haussement d'épaule. La noiraude était habillée de son pyjama qui était composé d'un bas noir relativement ample et d'un top vert près du corps. Comme vous l'aurez deviner, elle ne portait pas de chaussure et ne prit pas la peine d'en enfiler avant de suivre sa Directrice et ses camarades hors de la salle. C'est ainsi que les deux Serpentard s'en étaient allé en direction des cuisines de Poudlard, suivant de près les Aigles et Madame Dragonneau. Tout le monde avait passé devant le tableau sur lequel un bol de fruit était peint sans y prêter la moindre importance. Enfin, presque tout le monde. En effet, Myosotis n'avait pas pu s'empêcher de ralentir le pas pour observer un instant le cadre doré qui encadrait cette magnifique peinture. Elle n'avait en effet jamais remarqué que des petites poires étaient visibles derrière les entrelacs que formaient les arabesques. Complètement perdue dans ses pensées, ce ne fut que lorsque Crépuscule l'appela depuis l'autre bout du couloir qu'elle avait remarqué que les autres avaient continué leur chemin. Elle s'était pressée de les rejoindre et était arrivée à l'instant même où la directrice leur intimait l'ordre de passer devant elle dans ce qui n'était rien d'autre qu'une sorte de passage secret. Sans poser la moindre question, les Préfets s'étaient engouffrés les uns après les autres dans ce qui semblait être un baril de vin vide sans fond. Comme dans une sorte de tunnel, ils avaient avancé lentement, mais sûrement à quatre pattes. Le chemin n'était pas bien long et le tunnel était bien assez large et haut pour s'y déplacer sans difficulté. C'est donc plus ou moins rapidement qu'ils avaient débouché dans une jolie petite salle ronde étonnamment accueillante. Des plantes recouvraient des étagères et des pots en fleur étaient suspendus au plafond. On se serrait cru dans un terrier de lapin. Un feu brûlait dans la petite cheminée et ce n'est qu'en observant les lieux que la noiraude avait compris où elle se trouvait : dans la salle commune des Blaireaux. Nettement plus petite que celle des Serpentard, il y faisait étonnamment sombre (ce qui était logique étant donné que la nuit était tombée depuis bien longtemps). Myosotis n'y avait jamais mis les pieds. Ni dans cette salle-là, ni dans aucune autre en dehors de celle des Serpentard. Elle aurait bien voulu aller voir la salle des Serdaigle, car elle avait failli tomber dans cette maison. Le Choixpeau avait hésité pendant une bonne douzaine de minute avant de se décider à l'envoyer dans la maison des verts et argent. Il ne savait pas si l'intelligence hors-norme de la semi-vampire était plus importante que sa ruse et ce doute ne semblait pas l'avoir totalement quitté lorsqu'il avait fini par clamer haut et fort qu'elle était envoyée à Serpentard. Comme elle l'avait fait avec les Préfets de Serpentard quelques instants auparavant, la Directrice avait ordonné aux deux noir et jaune de les suivre sans poser de question. Tout le petit groupe avait finalement quitté le terrier que la semi-vampire était bien contente de ne pas avoir comme salle commune. Bien que cet endroit soit accueillant, elle préférait de loin la salle des Verts et Argent ; bien plus spacieuse, plus élégante, plus classe. Dans un silence complet, les Préfets et la directrice avaient monté les escaliers sans croiser personne en dehors de Miss Teigne qui avait miaulé sur leur passage. Arrivés au septième étage, Madame Dragonneau leur avait ordonné d'aller l'attendre dans son bureau pendant qu'elle allait chercher Louanne et Arthur, les deux représentants des rouge et or. Myosotis avait caché sa déception : ce n'était pas ce soir qu'elle visiterait la salle commune des lions. Les six élèves s'étaient alors rendus dans le bureau où ils se trouvaient en ce moment même.

Debout devant la cheminée, ses bras croisés devant elle, la semi-vampire écoutait d'une oreille distraite ses camarades se demander ce qui avait bien pu arriver pour que la directrice vienne en personne les chercher dans leur dortoir à une heure si tardive. Ils s'étaient tous réunis devant le bureau directorial à part la noiraude qui elle, l'avait contourné pour observer le feu. Voyant sa bien-aimée perdue dans ses pensées, Crépuscule s'approcha derrière la noiraude et passa ses bras autour de son ventre. Il se baissa et déposa plusieurs bisous dans le creux de son cou. Les lèvres écarlate de la Serpentard s'étirèrent en un large sourire qu'elle tenta en vain de faire disparaitre. Elle aimait tellement la tendresse dont faisait preuve le gardien ! Ses yeux émeraude perdus dans les flammes flamboyantes, la demoiselle se rappela du premier jour où elle avait mis les pieds dans ce bureau. C'était le jour de sa rentrée, un an et demi plus tôt. Elle n'avait pas participé à la cérémonie de répartition comme les élèves de première année, car elle, contrairement aux autres, elle avait quinze ans et entrait en cinquième année. C'était donc tout naturellement qu'elle était venue attendre dans cette pièce la fin du banquet pour être à son tour envoyée dans l'une des quatre maisons. Après une attente qui lui avait semblé interminable, Madame Dragonneau était enfin arrivée avec un tabouret en bois et un vieux bout de tissus rapiécé de toute part : le Choixpeau. Après s'être assise sur le tabouret et avoir mis le chapeau sur sa tête, la demoiselle avait entendu une petite voix à son oreille lui poser diverses questions auxquelles elle répondait dans un murmure à peine audible. La petite voix lui avait demandé ce qu'elle trouvait plus important entre la ruse et l'intelligence et Myosotis s'était contentée de dire que pour elle, ces deux choses étaient tout aussi importantes l'une que l'autre ce qui avait quelque peu agacé le Choixpeau. Ce ne fut qu'après treize minutes de messes basses que, blasée, la petite voix était devenue plus forte et avait proclamé que la demoiselle était envoyée à Serpentard. C'était sûrement le meilleur choix qu'il pouvait faire et désormais, la Préfète se rendait compte de la chance qu'elle avait d'avoir été envoyée dans cette maison malgré les rumeurs la concernant et les mythes qui l'entourent. La porte du bureau s'ouvra à la volée ce qui fit sursauter certains préfets et ce qui extirpa par la même occasion la noiraude de ses profondes pensées. Les deux Serpentard rejoignirent leur semblable de l'autre côté du bureau pour écouter ce que Madame Dragonneau avait à leur dire. Ce qu'il y avait d'étrange, c'est le fait qu'elle était revenue accompagnée d'un seul préfet de Gryffondor. Mais où se trouvait donc Louanne ? Tout le monde se posait cette question et cela se voyait dans leurs yeux. La directrice ne répondit pas immédiatement à cette question, faisant en premier lieu apparaitre son patronus pour envoyer un message au corps professoral. Ce n'est qu'après cela qu'elle leur exposa la situation. Myosotis connaissait déjà une partie des informations données par la dame aux cheveux roux, mais elle n'en laissa rien paraitre. Ce n'est qu'à la fin de son discours que les Professeurs entrèrent dans le bureau. Diagon semblait être inquiet de la situation. La directrice des Serdaigle, Morgane, ne cessait de se morde la lèvre inférieure comme pour en enlever des peaux mortes imaginaires. Opale, elle, se rongeait les ongles pour cacher aux autres le fait que ses mains tremblaient. Alomeda faisait les cent pas pendant que Leeloo tapait nerveusement du pied sur le sol. Il n'y avait pas à dire ; les professeurs se faisaient vraiment du souci pour cette histoire. La seule qui, une fois de plus, ne semblait absolument pas touchée par les événements, c'était Anya. Ce n'est que lorsque la Directrice fit part de son plan de sauvetage que leur professeure de potion montra son impatience en quittant le bureau sans attendre une seconde de plus. La semi-vampire la connaissait bien et savait pertinemment qu'elle était partie en direction de la forêt pour leur ouvrir la voie. Madame Dragonneau venait de demander qui devait rester au château et qui allait l'accompagner dans la forêt. La noiraude leva alors la tête pour regarder Crépuscule dans les yeux. Une conversation silencieuse s'engagea alors entre les deux Serpentard pour savoir si oui ou non Myosotis devait aller dans la forêt. Elle voyait clairement dans les yeux bleu roi du gardien que ce dernier ne voulait pas qu'elle s'y rende.. Mais il le fallait. Elle prit alors sa main dans la sienne et exerça une légère pression pour lui faire comprendre que tout se passerait bien. Rapportant son attention sur la Directrice qui attendait une réponse, la noiraude laissa la parole Winonna, la Préfète des Poufsouffle, qui se proposait pour rester au château. Tout le monde voulait aider, mais ce n'était sûrement pas une bonne idée qu'ils se rendent tous en même temps dans le foret. Et comme l'avait dit Madame Dragonneau, il fallait que certaines personnes restent sur place !

« Madame, si vous me permettez, j'aimerai bien venir avec vous dans la forêt... Et... Je pense qu'Ambre devrait venir également. Une simple intuition. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Dim 18 Jan - 19:19

Ambre avait suivi la Directrice vers la Salle Commune des Serpentard. Elle marchait les yeux fixés droit devant, perdues dans des réflexions et des hypothèses qui tournaient inlassablement dans son esprit. Clive, lui, pianotait avec ses doigts sur ses bras croisés en lançant de temps à autre des regards interrogateurs en direction du professeur Dragonneau. Enfin, la Directrice leur demanda de rester en arrière pendant qu’elle allait ouvrir la Salle Commune des Serpentard. Ambre fut étonnée de se voir amenée dans ces lieux qui étaient censés rester secrets aux yeux des élèves qui n’appartenaient pas à la maison correspondante. Elle promena un regard curieux sur les cheminées de pierre et les canapés émeraude tandis que les deux Préfets de Serpentard venaient les rejoindre. Cette salle commune avait son charme, mais chacun préférait évidemment la sienne. Le groupe fit ensuite un détour vers la Salle Commune des Poufsouffle. Le cortège s’agrandit, et tous montèrent bientôt les marches du bureau de la Directrice tandis que celle-ci allait chercher seule les Préfets de Gryffondor.

- J’ai cru qu’elle allait nous traîner dans toutes les salles communes pour une petite visite guidée, murmura Clive, pince-sans-rire.

Enfin, quelques minutes plus tard, tous les Préfets et les Professeurs furent réunis dans le bureau circulaire. Tous sauf Louanne. Une atmosphère oppressante s’était abattue dans la pièce, des mouvements d’inquiétude, des tapotements nerveux et des regards préoccupés s’échangeaient dans le petit groupe debout autour de la grande table de bois couverte de parchemins classés et rangés.
La Directrice expliqua alors la situation actuelle, prise de parole suivie par une montée de voix en colère, indignées ou encore inquiètes.

- Silence !!
Les Professeurs et moi même allons organiser un plan de rescousse, je vais avoir besoin de monde pour nous accompagner, mais aussi de gens pour s'assurer que tout reste calme au château, et que rien ne filtre de ce bureau !! Je ferais une annonce officielle le temps venu.
Qui veut nous accompagner dans la forêt ?


Ambre eut l’impression que toutes les mains s’étaient levées en même temps. La Serdaigle, elle, était restée les mains appuyée sur le dossier d’une chaise légèrement en retrait. Elle ne broncha pas, attendant de voir la suite des évènements avant de se décider.

* Quelle spontanéité… *

Un rictus moqueur étira ses lèvres durant une fraction de seconde. Tout ceci avait l’air complètement absurde, mais ils étaient pourtant tous là, dans ce bureau, à se battre pour prendre des risques. Une dizaine de personnes qui étaient prêtes à risquer leur vie pour aller chercher une seule élève. Le poids d’une vie n’était définitivement pas le même en fonction de l’endroit où l’on se trouvait.

Ambre n’avait pas prononcé un seul mot depuis le moment où elle était descendue de la Tour de Serdaigle avec Clive. Ses yeux gris se posaient à tour de rôle sur la personne qui parlait, comme deux mares d’acier fondu entrecoupées de liserés noirs.

- Je resterais pour superviser ce qui se passe au château pendant que vous irez dans la forêt retrouver Louanne.

Un silence suivit la déclaration de Winonna, rapidement interrompu par la voix de Myosotis.

- Madame, si vous me permettez, j'aimerai bien venir avec vous dans la forêt... Et... Je pense qu'Ambre devrait venir également. Une simple intuition.

- Une intuition…

Ambre esquissa un sourire indéchiffrable qui disparut aussi rapidement qu’il s’était formé.

- Soit, nous viendrons donc dans la forêt, si personne n’y voit d’objection.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Jeu 26 Fév - 13:29

Deux jours étaient passés depuis la fameuse alerte de Madame la Directrice concernant l'enlèvement de Louanne par les centaures.Lors de cette nuit , Winonna Diggory était restée au château , avec trois autres préfets , pour s'occuper des élèves en l'absence des professeurs.Un petit évènement s'était produit dans la soirée , Thanael s'était permis de sortir du château pour essayer de rejoindre les autres dans la forêt interdite.Miss Diggory avait dû employer la magie pour ramener celui ci.Attendant donnée la délicate situation qui se mettait en place , la préfète avait décidé de se rendre dans le bureau de Madame Dragonneau pour lui faire part des faits.La jeune fille avait profité d'une heure de pause pour aller la voir.Elle avait donné le bon mot de passe , et la gargouille la laissa passer.Elle monta en direction de la pièce et toqua.La porte était entre ouverte. Après avoir entendu un léger " entrez " de la part de la Directrice , elle pénétra dans le bureau.La professeur avait l'air très préoccupée , et faisait les cent pas.Elle se tourna vers Winonna lorsque la poufsouffle approcha , et la femme aux cheveux flamboyants regarda attentivement la jeune fille pour l'écouter.

- " Bonjour Madame , je suis désolée de vous déranger , mais je voudrais vous parler de quelque chose ... Monsieur Howenstod a tenté de s'échapper du château lors de votre virée dans la forêt pour venir vous retrouver.Après un premier avertissement , il m'a faussé compagnie , et a commencé à fuir.J'ai donc du utiliser la magie pour l'arrêter et le ramener au château.Je lui ai , pour cela , retiré cinq points."


La blonde s'arrêta de parler pour laisser la parole à la Directrice de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: bureau directrice   Jeu 26 Fév - 14:32

Mme Dragonneau était dans son bureau. Depuis la nuit où de sombres évènements s'étaient produits, on n'avait pas vu la Directrice sortir de son bureau. Ses seuls trajets avaient été pour l'infirmerie et pour les cachots, où l'homme étrange mais mystérieux attendait d'être interrogé par la Directrice de Poudlard en compagnie de la potionniste qui, à l'heure actuelle devait certainement être en train de préparer du vérita sérum.
C'est donc en faisant les cents pas dans son bureau, tracassée par tout ce qui se présentait à elle, que Mme Dragonneau fit entrer son visiteur qui venait de frapper à la porte.
Miss Diggory fit son apparition, refermant derrière elle la porte massive.
La Directrice n'était plus que l'ombre d'elle même. Les cheveux qui partaient en mèches folles de tous les côtés, les cernes noires qui manifestaient le nombre d'heures, de nuits d'insomnies, le regard humide, elle enjoigna la Préfète des jaunes et noirs à lui raconter ce qui ne pouvait attendre...

- " Bonjour Madame , je suis désolée de vous déranger , mais je voudrais vous parler de quelque chose... Monsieur Howenstod a tenté de s'échapper du château lors de votre virée dans la forêt pour venir vous retrouver. Après un premier avertissement , il m'a faussé compagnie , et a commencé à fuir.

Alors que la Préfte avait marqué une pause dans son récit au moment où elle lui rapportait que M. Howenstod lui avait faussé compagnie pour fuir en direction de la fôret, Mme Dragonneau s'écroula dans un des fauteuils de sa bibliothèque personnelle.

Elle ne put s'imaginer ce qui aurait pu se passer si le Serpentard les avait trouvé. La scène où le Porfesseur Leeloo trouva la mort, les plaintes et les cris déchirants de sa soeur, le Professeur Opale... Cette dernière avait d'ailleurs refusé tout congé que la Directrice lui avait donné pour faire face à ce drame. C'était son droit après tout... Libre à elle de faire face à la douleur comme elle le souhaitait.

Se forçant à revenir au moment présent, à ne pas imaginer ce que le vert et argent aurait pu trouver, et à la façon dont il aurait pu réagir, Mme Dragonneau regarda la Préfète.
Elle hocha lentement la tête, tandis qu'un brouhaha de tous les diables avait lieu dans son bureau. Les tableaux s'étaint animés, certains disaient qu'il fallait aller chercher Pompom, d'autres criaient au scandale, d'autres encore pleuraient tout simplement.

- SILENCE !

Sous les yeux étonnés de la Préfète Poufsouffle, la Directrice semblait à la fois ici et tellement loin. Se reprenant, elle donna ses instructions :

- Je vous remercie. Vous allez trouver les Professeurs. A cette heure ci, ils seront tous dans la salle qui leur est réservée au 3e étage.
Vous leur demanderez de réunir tous les élèves de leurs maison dans la grande salle, et d'y prendre également place.
Une annonce s'impose...


Regardant la Préfète prendre congé, Mme Dragonneau retourna vers son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Mer 15 Avr - 15:54

La Directrice n'aimait pas être dérangée le soir. Cela l'insuportait au plus haut point, le soir c'était pour elle... Elle devait faire face à tant de choses dans une journée, que le soir, elle aimait ses moments de tranquillité. Un de moins de toute évidence pour la femme aux cheveux rouges.

Elle écouta attentivement la Préfète en chef des Rouges et Or. Quitter le château ? Pour revenir en Septembre ? Cela était plutôt surprenant comme choix. Mais la décision ne lui appartenait pas. Les élèves étaient libres de s'inscrire ou non à Poudlard.
Regardant droit dans les yeux la Préfète, Mme Dragonneau lui demanda :

- Etes vous sûre de votre choix ? Savez vous ce que cela implique ? Vous perdrez votre poste de Préfète en chef, et de capitaine de Quidditch. Il me semble que cela vous permettait de garder un lien avec Poudlard et la vie qui le compose... Je ne peux assurément vous assurer que vous retrouverez vos grades et responsabilités lors de la prochaine rentrée, si vous l'effectuez chez nous...

Mme Dragonneau était déçue de la Gryffondor. Elle voyait là qu'elle baissait les bras, et essayais de la retenir coûte que coûte pour l'aider dans cette épreuve, mais si la jeune femme était déterminée et avait bien mûri sa réflexion, elle ne l'empêcherais pas de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Jeu 23 Avr - 20:14

Ambre accompagna Roranicus jusqu’au bureau de la directrice dans le silence le plus complet.

-Dragées surprises.

La gargouille s’écarta pour libérer le passage en entendant le mot de passe et les deux Serdaigle montèrent l’escalier en spirale. Ambre leva alors sa main et frappa deux coups sur la lourde porte de chêne.

- Entrez !

Avant de pousser le panneau de bois, elle posa le bout de ses doigts sur l’épaule de Roranicus, ses yeux fixant la porte devant elle.

- Réfléchis bien avant de parler, murmura-t-elle sans le regarder.

La préfète ouvrit la porte et entra dans le bureau, suivie de Roranicus, et salua le professeur Dragonneau.

- C’est pourquoi ?

- Je viens de retrouver cet élève dans la salle de repos en compagnie de Molly Dawkins qui était dans un état déplorable. Elle est à présent à l’infirmerie et je vous amène Roranicus Júrekson pour qu’il vous explique ce qu’il s’est exactement passé. Je n’en sais pas plus, si ce n’est que d’après Sir Nicholas, cette salle a été un peu plus tôt le siège d’une agitation peu commune.


La directrice lui demanda ensuite d’aller voir Molly Dawkins à l’infirmerie pendant qu’elle s’occupait du Serdaigle.  Ambre acquiesça et se dirigea vers la sortie.

- Bien. Bonne soirée à vous.


(Suite du RP pour Roranicus et Molly)
991 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Jeu 23 Avr - 20:45

Molly Dragonneau entendit frapper à la porte de son bureau. L'après midi était bien avancée, et la jeune Directrice se demanda ce qui pouvait bien encore être arrivé dans le château.

- Entrez !

 
La porte de bois de chêne s'ouvrit sur la Préfète des Serdaigle et un élève de sa maison.

- C'est pourquoi ?‏

 
‎Écoutant la Préfète lui raconter ce qui venait de se passer, Mme Dragonneau lui dit d'aller voir Miss Dawkins à l'infirmerie afin d'en savoir un peu plus sur les détails. Une fois la porte refermée derrière la Préfète, la femme aux cheveux rouges flamboyant s'assit derrière son bureau, et porta toute son attention sur le jeune homme devant elle.
 
- M. Júrekson, notre recrue venue d'Islande.... Expliquez moi en détail ce qu'il s'est passé...
 
Les mains jointes sous son menton, elle regarda le blond droit dans les yeux‏.

#990000
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Jeu 23 Avr - 20:55

- Hum... je vois... Mais permettez moi de vous dire que vous semblez bien nerveux... Et que je ne crois pas à votre récit... Il me semble en effet peu logique qu'une élève si mal en point, à la limite de l'évanouissement, ne soit pas allée directement voir Mme Pomfresh, et qu'elle ait préféré aller dans la salle de repos des élèves...

La jeune femme avait remarqué que le blond transpirait. Des gouttes de sueurs commençaient à perler sur son front, et il fuyait le regard vert et perçant de la Directrice.
 
- Allez, dites-moi toute la vérité jeune homme... Sinon, je n'hésiterais pas à faire appel à notre Professeur de Potion pour lui demander quelques gouttes de veritaserum...
 
- Je suis navré, Madame la Directrice, mais... Premièrement, il est interdit par le Ministère d'utiliser ce genre de potions contre les élèves...

Rory reprit de l'assurance et continua :
 
- Et ensuite... C'est vrai que j'ai écourté le récit, mais Molly était déjà dans un sale état en arrivant, ça, je vous l'assure. Je ne sais vraiment pas ce qu'il s'est passé pour qu'elle soit aussi amochée, et ça, c'est la vérité.


Dernière édition par Molly (Directrice) le Jeu 23 Avr - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Jeu 23 Avr - 21:00

- Poussée à bout dites-vous ? Mais êtes vous inconscient ? Peut être cette jeune femme était soumise à l'imperium ! Cela ne vous a pas effleuré l'esprit ? Vous avez risqué votre vie et la sienne en agissant ainsi ! Pourquoi ne pas avoir appelé un Préfet ou un Professeur ?! Vous êtes inconscient !
 
* Mais à quoi pensent les jeunes aujourd'hui ? Ils sont complètement à côté de la plaque !*

- Votre inconscience aurait pu vous coûter la vie ! Je ferais un courrier à vos parents !

 
Rory soupira, et pour une fois, non pas à cause du fait que son père serait mis au courant, mais parce que, pour la première fois, il prenait conscience de sa bêtise. La directrice avait raison : il n'y avait pas pensé... D'une petite voix, il répondit simplement :
 
- Pardon... Je suis désolé... Je n'y avais pas pensé, c'est vrai...

Après tout, Rory était né et avait grandi dans un monde de paix. Évidemment, comme tous les sorciers du monde, il avait entendu parler des guerres qui avaient fait rage au Royaume-Uni, et lui-même était à moitié écossais. Mais l'Islande avait été soigneusement épargnée par les idées maléfiques de Voldemort, et il gardait en lui cette innocence inconsciente.

 
- Je n'ai pas pu appeler de professeur ou de préfet, parce qu'elle était vraiment dans un état second, j'ai dû faire vite et je ne pouvais pas la laisser comme ça... Je suis désolé... J'ai réagis sur le vif... J'ai appelé l'infirmière dès que j'ai pu, c'était mon intention depuis le début... Je suis désolé...

Rory se tut, les yeux rivés vers le sol, attendant la réponse de la directrice comme on attend sa sentence au Magenmagot.‏


- Au moins vous reconnaissez votre erreur... Ce n'est déjà pas si mal... J'imagine que vous étiez seul ? Personne pour corroborer les faits ? Pas un camarade, pas un fantôme ?


* Il faut vraiment que je demande à Rusard de mettre au moins un tableau dans cette salle*
Ce qui me surprend tout de même dans cette histoire, reste qu'il semble s'être passé beaucoup de temps entre le moment où elle est arrivée et l'intervention de votre Préfète...
 
Rory soupira, cherchant par quel moyen il allait éviter d'évoquer la présence de Kalis :
 
- Et bien, si, quand elle est arrivée, il y avait quelques personnes... Mais elle s'en est pris à un peu tout le monde, elle m'a même menacé avec sa baguette. Il y avait euh.. Victoria Lester, une Poufsouffle de.. 6e année je crois ? Elle est partie assez rapidement, elle était gênée de l'attitude de Molly. Et il y avait Serenna, je ne sais pas son nom de famille, une Serpentard... Elle est repartie pour aller en classe. Il y avait d'autres personnes je crois... Oh, oui une autre Serpentard, Kate... Kate quelque chose... mais tout le monde a fini par partir, plus ou moins à cause de Molly... Mais je suis resté, je pouvais pas l'abandonner dans cet état ! Je suis désolé, j'étais là tout le temps, et pourtant, je ne peux pas vous en dire d'avantage... Je sais juste qu'elle revenait du stade de Quidditch, et puis que, voilà... Elle s'en est pris à nous, sans raison...

Rory s'arrêta là, de nouveau dans un soupire. Il aurait peut-être dû parler de Kalis, en fin de compte, car si la directrice apprenait sa présence, son lien avec Rory, et qu'il n'en avait pas parlé, il risquait, encore une fois, d'attirer les problèmes au lieu de les éviter.

 
- Bien, je vous remercie. Quoi qu'il en soit, mon hibou partira dès ce soir chez vos parents. Estimez-vous heureux, que je n'enlève pas de points à votre maison, ou que je ne vous mette une bonne dizaines d'heures de retenues avec notre concierge ! Vous pouvez disposer !
 
Se levant de son fauteuil, la Directrice se dirigea vers la fenêtre où la lune se levait et se mit à méditer sur l'entretien qu'elle venait d'avoir avec le bleu et bronze qui refermait la porte derrière lui, la mine déconfite. L'avenir de Poudlard devenait de plus en plus sombre‏.
fin du rp avec rory
Revenir en haut Aller en bas
avatarWilliam Turner
Directeur Serpentard Directeur Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Sam 2 Mai - 1:34

Betty apparut au milieu du vaste bureau de la Directrice du collège dans un petit craquement digne d'une elfe de maison. La directrice ne parut que peu étonnée.

- Madame la Directrice, Monsieur Turner m'a fait venir vous prévenir que Mesdemoiselles Mazdah Fang et Louanne Johnson ont quitté il y a quelques minutes la boutique en transplanant vers Préaulard, comptant faire une halte aux trois balais. Betty peut même ajouter que Mademoiselle Johnson a hésité dans le projet de revenir au château. Betty a surpris leur conversation pendant qu'elle surveillait la porte afin que les élèves ne sortent pas sans prévenir. Betty a finit Madame la Directrice, mes hômmages!

Dans un grand geste majestueux, l'elfe de maison fit une révérence à Madame Dragonneau avant de disparaitre sans attendre de réponse. Seuls les elfes pouvaient aller et venir hors du château, une chance! Betty se sentit accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Sam 23 Mai - 14:33

La Directrice n'avait pas quitté son bureau de la nuit... Les derniers évènements lui avaient donné du travail. La Préfète des Gryffondor partie, il avait fallu lui trouver une remplaçante pour le poste de sa maison, et un autre pour le quidditch. Elle avait donc rédigé un mot pour Mazdah Fang lui expliquant qu'elle était capitaine, mais attendait beaucoup de la jeune femme, gardant en mémoire ses exploits de transplanage...


Elle reçu un hibou de Miss Johnson et s'apprêtait à lui répondre quand M. Embrekson entra dans son bureau la main tendue pour lui dire bonjour. Ils se voyaient souvent ces derniers temps, mais pour une fois, le comportement ou les notes du Serdaigle n'étaient pas en cause. Non, il s'agissait de sa santé...


Le regard grave, elle répondit à l'homme :


- Je n'ai pas eu de nouvelles encore... J'ai eu beaucoup de travail cette nuit. Pour tout vous dire, je n'ai pas fermé l'oeil, mais je comptais aller voir votre fils dans la matinée si mon emploi du temps me le permet. Sinon cet après-midi...
L'infirmerie se trouve à cet étage : vous descendez l'escalier et prenez à gauche. Je vais demander au tableau de M. Dippet de vous y conduire.


Mme Dragonneau serra une nouvelle fois la main du père de Roranicus avant de retourner derrière son bureau, et repris la rédaction de sa lettre pour la Gryffondor.
Elle ne dirait rien de plus que le stricte nécessaire. Elle détestait qu'on parle en son nom, ou qu'on essaie de deviner ses sentiments et un message concis serait suffisant pour dire ce qu'elle avait à lui dire. Elle ne lui ferait pas part de ses sentiments à son égard.

Miss Johnson,


Merci de me tenir informée de votre bonne arrivée dans votre lieu de destination. Je vous enverrais vos cours et devoirs par correspondance. Je vous demanderais également de me dire quand vous comptez rentrer au château.


Mme Dragonneau.

La femme aux cheveux rouges feu donna la lettre au hibou qui venait d'arriver après lui avoir donné de quoi se restaurer.


Les mains dans les cheveux, soupirant, la Directrice ferma les yeux tandis qu'on frappait à la porte. L'élève de Gryffondor qu'elle avait convoquée pour lui annoncer qu'elle devenait la nouvelle Préfète passa la porte de chêne après qu'elle y fut invitée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Sam 23 Mai - 16:42

Je me réveillai tôt ce matin-là avec l’affreuse impression que j’oubliai quelque chose. *Est-ce cela qu’on ressent après  avoir subi un Oubliette ?* Depuis le soir de mon anniversaire, mes pensées étaient occupées par mon rêve étrange. *Une salle de bal… qu’est ce que cela peut bien vouloir signifier ?* J’avançai doucement sur le parquet grinçant de la chambre pour ne pas déranger ma camarade de dortoir. Je mis mon uniforme, attachai mon collier autour de mon cou, me brossai rapidement les cheveux, puis descendis les escaliers en direction de la salle commune. A cette heure-ci il n’y avait que deux ou trois élèves. Je m’avais pas croisé Lune depuis mon anniversaire, à croire qu’elle m’évitait. Je m’installai dans un des fauteuils. De là je pouvais contempler le ciel s’illuminer d’or. C’était un des rares spectacles que j’adorais contempler. Chaque jour avait sa propre saveur.

Je m’étais encore perdue dans mon pensée quand je fus surprise par un craquement sourd. Un elfe de maison venait de transplanter juste devant mes yeux. J’allai lui dire qu’il m’avait fait peur puis m’en retint. *Pas la peine qu’il aille se frapper la tête contre le fauteuil pour m’avoir causé du tord.* Je reconnus la petite Couiky que j’avais déjà rencontré à deux reprises. Je plongeai mes yeux gris dans ceux globuleux et verts de la créature. Elle s’inclina jusqu'à ce que son nez soit à une dizaine de centimètres du sol et dit :
- On a dit à Couiky de faire savoir à Roxane Finnigan qu’elle est attendue dans le bureau de la Directrice. Tout de suite.


Je me levai rapidement. * Pourquoi le Professeur Dragonneau veut-elle me voir ? Je n’ai pourtant rien fait d’illégal ?* Mon cœur se mit à battre un peu plus vite que la normal. *Et si c’était un problème avec ma famille ? Maman et papa sont-ils en danger ?* J’époussetai  ma robe et m’adressai à l’elfe de maison :
- Tu peux m’y conduire ? demandai-je le souffle court.

La créature hocha la tête en faisant bouger ses grandes oreilles. Elle me montra le chemin vers le bureau de la puissance de cet établissement. En fait je n’y vais mis les pieds qu’une fois au début de l’année pour m’inscrire ; j’avais aussi vite oublié comment m’y rendre. On emprunta de nombreux couloir. Malgré ses petites jambes Couiky avançai à grand pas, si bien que j’étais presque obligée de courir pour la suivre. 
 Elle s’arrêta enfin devant une statue. L’elfe lança le mot de passe et la sculpture pivota pour laisser place à un escalier de marbre en colimaçon. Je m’y engageai prudemment. En haut je rencontrai une lourde porte de bois. Une lumière chatoyante filtrait au dessous. Je frappai trois coups au heurtoir. J’étais à la fois effrayée et curieuse de ce que je pouvais trouver de l’autre coté. Cela faisait longtemps que je ne m’étais plus senti de cette façon, pourtant j’adorai cette ambiance à la fois merveilleuse et lugubre.

- Entrez, me dit la voix de la Directrice à travers l’ouverture.

Je poussai le porte et me dirigea au centre de la pièce. Elle était toujours comme je l’avais vue environ six mois plus tôt. Un bureau imposant trônait au milieu de la pièce, quelque peu surélevé par une estrade.  Au dessus les portraits des anciens directeurs veillaient au bon fonctionnement de l’école. Le plus célèbre, Albus Dumbledore, me regardait paisiblement. C'était ses yeux à l’air incroyablement compréhensifs qui me décidèrent à me lancer. Je tournai le regard en direction du Professeur Dragonneau et lui dis en m’inclinant un peu :
- Madame. Vous m’avez fait appeler dans votre bureau, et j’avoue que les raisons m’en échappent.

J’essayais de faire apparaître le plus de surprise et d’innocence sur mon visage. J’étais si concentrée sur ma tâche que je me repoussai même pas ma mèche blanche quand elle tomba sur devant mon visage.

3035 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Lun 25 Mai - 15:46

Mme Dragonneau ne put réprimer un sourire. Évidemment elle ne se doutait pas un seul instant de ce qui avait pu pousser sa Directrice à la convoquer.
La jeune femme rousse ne se montrait pas souvent, et ne montrait pas qu'elle connaissait chaque élève mais elle savait les grandes lignes de chacun, leur comportement, leurs notes, etc.
Elle afficha donc un sourire bienveillant sur son visage en invitant la rouge et or a prendre place dans un des fauteuils faisant face à son bureau.


- Miss Finnigan... Voilà, je vous observe depuis votre toute première année à Poudlard comme n'importe quel élève de ce château. Vos résultats sont bons, et votre comportement excellent. Je ne vais pas tourner autour du pot et vous faire languir plus longtemps pour savoir pourquoi cette convocation. Miss Johnson est partit pour un congé, et reviendra d'ici peu. Cependant, son poste de Préfète de la maison Gryffondor est vacant. Vous êtes donc si vous êtes d'accord, la nouvelle Préfète de votre maison. Cela à un effet immédiat pour une durée indéterminée.


Mme Dragonneau sourit et pour laisser le temps à la jeune fille d'intégrer la nouvelle, agita sa baguette pour leur servir du jus de citrouille bien frais et quelques gâteaux et l'invita d'un geste de la main à se servir sans réserve.

#990000
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Lun 25 Mai - 16:33

Le Professeur Dragonneau eut un sourire mais je ne pus déterminer s’il était narquois ou bienveillant. *Peu être les deux à la fois ?* Elle m’invita à m’asseoir sur l’un des fauteuils qui faisait face à son immense bureau. Je pris place, le dos bien droit et les mains posées sur mes genoux. J’étais si stressée que mes muscles étaient crispés. J’observai lèvres de la Directrice dans l’attente de les voir enfin bouger. Au bout de secondes qui me parurent être une éternité elle m’expliqua pourquoi j’avais été conviée.
Notre préfète Louanne Johnson avait quitté l’école quelques jours plutôt. Certaines rumeurs la disaient coupable de la mort du Professeur Leeloo tuée par un centaure. *Elle doit se sentir vraiment mal la pauvre…*. Et ce que la Directrice voulait de moi c’était que je la remplace !

-Co… co… comment ?

Je n’avais pu retenir mon crie de surprise. *Moi, préfète ?!* Mon cœur s’emballa un peu. Je ne pouvais déterminer si cette scène était un rêve  ou un cauchemar.  Après avoir dégluti je repris :
- Professeur, je serais honorée de parfaire à cette tâche et représenter l’ordre au sein de la maison Gryffondor mais êtes vous bien sure que je serais la plus apte pour ce poste ? Certes, j’y mettrais tout mon cœur, mais êtes-vous sure que mes camarades me respecteront alors que je ne suis ici que depuis mi-décembre ?

J’avais enchaîné ces deux phrases à une tel vitesse que je n’étais pas sur que Mrs Dragonneau ait bien tout compris. Je doutais sérieusement de ce qu’elle me demandait de faire. J’avais toujours pensé que les préfets avaient quelques choses en plus que je ne procédais pas. *Du charisme ?*
J’avais baissé la tête laissant les cheveux recouvrir mon visage pour ne pas monter le doute qui s’y était installé. J’attendais, j’attendais une réponse que la Directrice pour me venir en aide ou au contraire m’enfoncer.

1484 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Mer 27 Mai - 16:34

Mme Dragonneau buvait son thé en écoutant les doutes de la jeune fille assise en face d'elle.

- Miss Finnigan, ne croyez vous pas que je vous pense apte à assumer ces responsabilités ? Hum ? Sérieusement, vous êtes très appréciée de toute votre maison, et vous  remplissez les qualités demandées pour assurer ce poste. Au besoin, vous pourrez demander de l'aide à M. Arthur, Préfet de votre maison.
Si toute fois, vous ne vous en sentiez pas capable, je pourrais trouver quelqu'un d'autre, mais je me trompe rarement... Cessez de vous tourmenter et prenez une petite collation avec moi.


La jeune femme aux cheveux rouges savait très bien que Roxane était tout à fait prête pour ce poste. Elle manquait juste d'assurance, mais elle s'y ferait très vite. Si besoin, les préfets des autres maisons l'aideraient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Mer 27 Mai - 17:14

Le Professeur Dragonneau mit fin à mes doutes. En fait il m’avait suffit de savoir que quelqu’un croyait en moi. Je pris une grande inspiration et le redressai sur ma chaise. *On croit en moi.* Je regardai quelques instants la Directrice dans les yeux pour trouver un faille qui contredirait ces propos mais il n’y en avait pas. Ces paroles me revinrent en tête : *Cessez de vous tourmenter.* Oui voilà ce que je devais faire et depuis un bon petit moment. *Cesser de me tourmenter.*  Je voulais voir la vie plus simplement. Elle était ce qu’elle était et je ne pouvais ni changer le passé ni prévoir le futur. Bien sur je devrais travailler sur moi-même, chasser mes doutes quand ils apparaissaient. *Je peux le faire. On croit en moi.*


Je pris un biscuit que le Professeur Dragonneau me tendait. Il avait un gout délicieux, à la fois sucré avec une pointe d’acidulée. Un fois mon biscuit fini j’ouvris la bouche pour répondre à la question muette de la Directrice :
- Je serais honorée de devenir la nouvelle Préfète de Gryffondor.
 

Voilà tout était dit. *Simple et concis.* Je pris un verre de jus de citrouille en attendant les modalités qui allaient surement arriver dans les secondes à venir. 
951 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau de la Directrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-