BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Bureau de la Directrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Mar 9 Juin - 11:08

La Directrice regarda avec un sourire sa nouvelle Préfète.


- Vous m'en voyez ravie Miss. A présent, veuillez m'excuser, mais j'ai encore une journée très chargée qui m'attend...


La jeune femme aux cheuveux rouges flamboyants ne voulait pas brusquer la jeune fille, mais à présent que la chose était réglée, elle devait ne pas perdre une minute pour s'occuper des autres problèmes du château.
Elle ne savait toujours pas quand comptait rentrer Miss Johnson, et trouvait qu'elle prenait tout son temps pour donner les informations nécessaires à l'administration.

La fin de l'année avait été annoncée par les Professeurs, mais il fallait quand même afficher un mot sur chaque panneau d'affichage de chaque salle commune. Trop peu d'élèves s'y intéressaient malheureusement, mais au moins, ils avaient les informations nécessaires sous le nez.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWilliam Turner
Directeur Serpentard Directeur Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Sam 27 Juin - 3:01

Il était très tôt lorsque le jeune homme apparut, dans un crac distinct et typique du transplanage, au milieu du bureau de la directrice. Dans un second crac, Betty quitta la pièce comme promis et retourna auprès du corps inerte de l'adolescente. La Directrice fut surprise d'une telle entrée, habituée à voir les gens entrer par la porte. Mais en voyant l'expression sur le visage de Mr Turner, elle devait sûrement avoir compris qu'il s'était passé quelque chose de grave.

-Madame La Directrice, pardonnez cette intrusion quelque peu spontanée et indécente, mais j'ai une triste nouvelle à vous annoncer. Je reviens à l'instant de Pré-au-Lard, j'étais en route pour venir ici et un drame est survenu...

William avait vu beaucoup de choses dans sa vie, certaines plus terribles que l'expérience qu'il venait de vivre, mais jamais il n'avait eu à annoncer une telle nouvelle, solennellement et concernant une personne qu'il avait déjà rencontré préalablement. Il reprit tout de même.

-Mademoiselle Johnson, Louanne de son prénom si je me rappelle bien, a été agressée dans les rues de Pré-au-Lard... Mortellement agressée... Ils étaient plusieurs mais je n'ai pas de noms ni de description claire. Il y avait une femme et au moins un russe à entendre son accent. Mon elfe de maison est sur place.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Dim 28 Juin - 21:32

La Directrice avait fini d'écrire un bon nombre de parchemins. Certains, répondant aux parents inquiets, d'autres concernant une commande de jus de citrouille, d'autres encore pour l'ouverture officielle d'un club de bavboules dans le château, et un bon nombre (violets ceux-ci) pour le ministère de la magie...
Elle se leva, s'installa dans son petit coin salon et appela un elfe de maison pour qu'il lui apporte de quoi se rafraîchir un peu. La châleur de ces derniers jours était devenue écrasante, même en ce début de matinée...
Son petit déjeuner habituel -toast, saucisses et haricots accompagné d'un café noir- avait changé pour un bon litre de jus de citrouille bien frais, accompagné de muffins au chocolat.
De tous les moments de sa journée, c'était celui que Mme Dragonneau appréciait le plus, avant que sa journée officielle ne commence et les nombreux problèmes à gérer qui allaient avec.
Lovée dans son fauteuil, les yeux fermés en dégustant son verre si frais, un homme fit son apparition dans le bureau de la femme aux cheveux rouges accompagné d'un elfe de maison qu'elle ne connaissait pas -certainement le sien-.
C'est en ouvrant les yeux sous le coup de la stupeur qui avait suivit cette entrée sonore caractéristique du transplanage, qu'elle reconnu M. Turner, dernier membre embauché du corps Professoral. Quelques secondes après, l'elfe transplana de nouveau dans un bruit assourdissant.

Le fabricant de baguette, nouvellement Professeur d'Etude des objets magiques ne perdit pas une seconde et annonça le ton : un drame était survenu à Pré au Lard.
L'homme lui donna les détails qui étaient en sa possession. Louanne, ancienne Préfète des Gryffondor avait trouvé la mort... Des gens d'origine russe en auraient été à l'origine...
Son elfe de maison était sur les lieux -certainement à attendre l'arrivée des membres du ministère-.

Fermant les yeux, plaquant sa main gauche sur ces derniers, elle se frotta le visage et murmura :

- Encore un mort... Ça ne finira donc jamais...

Se reprenant, elle invita M. Turner à prendre place en face d'elle et lui servit un jus de citrouille. Prendre des forces pour ce qui s'annonçait allait être plus que nécessaire... Le ministère allait arriver, et avec lui, les curieux et certainement les journalistes de la gazette du sorcier...
Le mort, la morte en l’occurrence, était une élève de l'école. Une fois de plus, Poudlard se retrouverait sous les feux des projecteurs et se ferait incendier, avec pour seule responsable Mme Dragonneau elle même.
La presse en ferait ses choux gras.
Le chef était toujours celui qui était responsable de ceux qui étaient sous ses ordres... Et les questions allaient affluer, à commencer par : que faisait une élève de Poudlard à cette heure ci hors de l'enceinte protectrice du château ? Il faudrait alors expliquer le choix de la demoiselle de partir pour prendre du recul face à la mort tragique du Professeur Leeloo quelques mois plus tôt...
Les décisions de la représentante seraient alors remises en question, et au delà de ça, sa capacité à gérer l'école et faire face aux drames qui s'y passent...

- William, des heures sombres s'annoncent. Les parents vont vouloir retirer leurs enfants de Poudlard. La gazette va vouloir en faire ses gros titres...
Je... Je voudrais que vous demandiez au responsable du bureau des Aurors de me tenir informée de toute découverte qui nous permettrait d'en apprendre davantage. Je crois qu'il est plus que temps que nous travaillons main dans la main. Cette affaire n'annonce rien de bon... L'histoire semble se répéter...
Bien que cela coule de source, je vous demanderai de garder cette information secrète pour les élèves du château. Nous n'avons pas besoin de rumeurs et ils l'apprendront bien assez tôt. Ce soir une cérémonie pour la commémoration du Professeur Leeloo est organisée. J'annoncerai la nouvelle à ce moment là. En attendant, pas un mot à qui que ce soit.


Après ces mots, Mme Dragonneau se leva et alla regarder à travers la fenêtre le soleil se lever. Pas un élève à cette heure ne se doutait de ce qui venait de ce passer et de ce qui s'annonçait... Le coeur lourd, elle entendit la porte se refermer derrière M. Turner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   Dim 5 Juil - 1:28

Furtive silhouette, anonymement vêtue d'un jean et d'un T-shirt des plus banals et discrets -si seulement il est possible d'être discret avec une crinière d'atebas multicolore et une besace dont les gris gris tintent à chaque pas- je me faufilais à travers les couloirs de Poudlard. Par chance, ceux ci était peu emprunté en cette soirée, qu'il s'agisse d'élèves ou de professeurs. Enfin, par chance.. ce n'était à vrai dire pas tout à fait un hasard. Quoi de plus logique que de profiter du moment où les habitants de l'école se regroupent à l’extérieur du château pour commettre son forfait à l'intérieur de celui ci ? Nous sommes tous d'accord, ça coule de source.


Ainsi donc, alors que chaque personne ou presque se rendait en lisière de Foret Interdite, au pied de la Stèle érigée pour le Professeur Leeloo, je me baladais quant à moi dans les détroits de la bâtisse, en direction d'une tour bien précise. Une pensée coupable me traversa l'esprit lorsque je songeais que je n'assistais pas à l'hommage au professeur décédée lors du sauvetage d'une élève dans la Foret Interdite. Pourtant, je chassai bien vite cette pensée. *De une, Leeloo est morte et enterrée, et le fait de pleurer sa mort ne la fera pas revenir, donc la victime des centaures est dans l'incapacité de se rendre compte de la présence ou non de personne pour elle. De deux, pour ce que je participais à ses cours.. quand encore j'y allais.. c'est pas mon absence qui compte réellement. Ça serait sa famille, ou ses proches amis, oui. Mais une Crapule qui s'endort à ses cours ? Non vraiment, ma présence là bas n'est pas indispensable.
Ne dis t'on pas, Ash, que "Le plus dur, c'est pour ceux qui restent ?"
Call, ne t'y mets pas. Okay, c'était sûrement l'occasion de montrer à Opale & Cie que même si je ne suis pas une élève des plus modèle, je peux éprouver compassion pour des professeurs.. mais c'est surement la seule occasion pour moi d'aller dans le bureau de la Directrice sans que elle, elle y soit. Et puis si je fais vite, je pourrais peut être aller dire un mot à Opale et Morgane à la fin de recueillement*


Tous remords disparus je tournais un angle de couloir, me retrouvant au pieds des escaliers qui menait à la fameuse tour.. Imperceptiblement, j'avais marqué un temps d'arrêt. L'idée de rentrer dans le bureau de la Directrice, c'était tout de même osé. Mais après tout, je comptais braquer une Banque cet été, alors s'il ne mettait même pas possible mentalement de "braquer" un bureau, mes talents de cambrioleuse allaient vite décliner. La mine grave, tout à fait consciente des possibles conséquences de mon acte, je posais le pied gauche sur la première marche.
Une inspiration. Un soupir. Le visage de mon frère gravé sur ma rétine.
Basculant mon poids sur le pied gauche, j'entamais mon ascension. A chaque marche, le souvenir devenait plus présent. Un des jours les plus importants de ma vie, lorsque j'étais arrivée à Poudlard, il y avait déjà 5 ans.. ce moment unique où l'on s'asseyait sur un simple tabouret alors qu'un professeur posait sur notre tête le Choixpeau. Il avait déjà beaucoup hésité les années précédentes pour mes frères et sœurs, mais j'étais la Howl a être restée le plus longtemps sur le fameux tabouret.. et maintenant que je m’apprêtais bientôt à quitter l'école pour braquer Gringotts, je ne pouvais m’empêcher de reparler une dernière fois au Choixpeau. Sans savoir vraiment ce que j'allais lui dire, je voulais savoir si ce jour j'avais fait le bon choix..
La main courant le long de la paroi de pierre, je gravissait lentement les marches, le plus silencieusement possible, jusqu'à arriver à la Gargouille gardant le bureau de Mme Dragonneau.
*Le mot de passe.. j'espère qu'il n'a pas changé..*


- Hum,.. excuse moi de te déranger, heu.. Gargouille, mais je voudrais entrer donc.. Dragées Surprise ?
A mon grand soulagement, la gargouille céda la place, me permettant d'accéder au dernier escalier menant en haut de la tour. Mon poing heurta la porte avec hésitation. Devant le silence qui se prolongeais, j'abaissai la poignée timidement avant de pousser le panneau de bois, entrant dans la pièce circulaire. Quelques chuchotements venant des tableaux d'anciens directeurs fixés aux murs s'éteignirent à mon arrivée, alors que je sentais leurs yeux factices qui scrutaient mes moindres faits et gestes.
- Bonsoir.. désolé de vous déranger..
J'avançais dans la pièce, la parcourant du regard, un peu éblouie par la lumière rouge du soir qui émanait d'une des nombreuses fenêtres. Laissant sur ma gauche l'espace regroupant fauteuils et table basse, je me dirigeai vers l'estrade ou se trouvais le bureau de la directrice. Autour de celui ci se trouvait, en plus du tableau d'Albus Dumbledore, un nombre important d'étagère.
*Livres de magie noirs qui ne peuvent pas même être conservé à la Réserve..* Malgré le caractère exceptionnel de ma présence dans ce bureau sans la surveillance de M.Dragnneau, je ne fis pas le moindre geste pour en attraper un. Qu'importe la magie noire. Tout ce que je souhaitais pour le moment, c'était de parler au Choixpeau. Qui d'ailleurs se trouvait en haut de ces étagères. Attrapant la chaise qui faisait face au fauteuil de la Directrice, je la portais avant de monter dessus, tendant les bras pour saisir le Choixpeau. Le portant presque religieusement, je le posais sur le bureau, effleurant du bout des doigts le cuir de l'oeuvre des Quatre Fondateurs de Poudlard. Quelques secondes s'écoulèrent alors que je le contemplais, puis je repris la chaise afin de la reposer face au bureau et commencer la conversation.


Dans mon élan, le pieds de la chaise heurta un meuble, entrouvrant le battant de celui ci. Marmonnant un vague "m*erde", je posais la chaise à sa bonne place puis tendis la main pour fermer l'armoire.. Je stoppais mon geste, intriguée par la lueur qui se dégageait dans la pièce.
*Qu'est ce que.. ?*
Une hésitation. Regard furtif vers la porte du Bureau. Puis vers le Choixpeau. De nouveau vers la porte. Et vers l'Armoire.
Me mordant légèrement la lèvre inférieure, je fronçais le nez avec cette mimique que j'avais lorsque je savais faire une chose peu recommandable.. J'ouvris le battant de la porte de l'armoire.
Devant moi se trouvais une large coupe qui diffusait inlassablement cette lueur bleue qui m'attirait tel une bougie entraîne dans son halo des papillons de nuit. Me penchant vers l'objet, je sortis ma baguette, effleurant la surface du liquide qui se trouvait dans celui ci. Les teintes des volutes se brouillaient, se reformant un peu plus loin, mêlant désormais d'autres couleurs.
*Une pensine.. J'en avais jamais vu en vrai..*


Fascinée par l'objet, je me penchais encore, scrutant les méandres qui sillonnaient le liquide. J'avais machinalement retenu mon souffle et ne vis pas de légères ondes qui m'auraient indiquées que je m'approchais désormais trop près.. L'instant d'après, un frisson me parcouru l'échine lorsque mon visage entra en contact avec le liquide.
Je me sentis sombrer.

***

Heurtant le sol, je me relevais d'un bond, regardant fébrilement autour de moi.
*La Grande Salle ? Mais,.. diantre, j'ai plongé dans le souvenir..*
Je n'avais aucune idée de la façon de procéder pour retourner dans le réel et je lançais des regards perdus dans la salle, avant de reconnaître un visage familier. Enrica, assise à la table de Gryffondor. Comme un naufrager qui s'accroche à une bouée, je me précipitais à ses cotés, sachant pertinemment qu'elle n'était qu'une sorte de fantôme dans un souvenir, mais rassurée tout de même d'être en compagnie d'un Howl. Debout à sa droite, je l'observais, remarquant son visage juvénile
*ça doit dater de ses premières années à Poudlard.. *
Trop occupée à sonder ma sœur, je ne remarquais pas tout de suite ce qu'il se passait dans la salle. Des applaudissements me firent sursauter, relevant la tête je vis une fillette s’asseoir non loin d'Enrica.
*Une répartition ! Moi qui venait voir le Choixpeau dans le bureau de la Directrice, voilà que je le vois en "souvenir".. c'est quelle années ça du coup ? En' doit être en deuxième année.. Rhaa mais dans quoi je me suis embarqué, je zieute les souvenirs de qui là ?*


Les premières années tous répartis, le repas commença, mais avant que je ne puisse en voir plus, un tourbillon m'emportait en me coupant le souffle. Anticipant cette fois ci la chute, je retombais souplement sur mes jambes, analysant immédiatement les lieux.
*Vestiaires de Quidditch.. Je suis donc dans les souvenirs d'un joueur de Quidditch de Gryffondor sensiblement de l'age d'En'...*
Je reconnaissais bien quelques visages, comme ceux de Mazdah Fang et Louanne Johnson, mais sans comprendre quel était le sens de ces souvenirs. Et pourquoi donc étaient-ils en possession de la Directrice ? Les joueurs s'élancèrent sur le terrain, me laissant repartir une fois encore, cette fois ci dans le parc de l'école par une belle journée ensoleillée pendant laquelle des groupes de jeunes discutaient au bord du lac.


Désormais mon intérêt était piqué au vif et je suivais les souvenirs comme un jeu de piste. Cherchant du regard un gryffondor déjà vu dans les souvenirs précédents, j'aperçus Louanne, qui avait bien un poste de Quidditch. Trois amis étaient avec elle, deux garçons qui avaient joué pendant un temps au Quidditch justement, et une jeune fille blonde qui riait avec Louanne.
*Molly Dawkins.. punaise mais plus ça va moins je comprends.. pourquoi voir des souvenirs pareils ? En quoi ils sont importants ? Louanne et Molly sont amies, cool, super.. mais pourquoi la Directrice voudrait savoir un truc pareil ? C'est à cause du départ de Louanne du château ? *


Mes questions restaient sans réponse alors que je me retrouvais à nouveau entraînée vers les souvenirs suivants, qui apparaissaient comme des espèces de flash, parfois trop rapidement pour que je les identifie. Des élèves, des professeurs.. Ambre, la préfète de Serdaigle, Winonna, celle de Poufsouffle, des élèves de Gryffondor que je ne connaissais pas particulièrement, des autres maisons aussi, mon propre visage même
*Mais il se passe quoi !*
Je vis sans plus comprendre Louanne obtenir son enseigne de Préfète en chef et Capitaine de Quidditch.
Puis les flash se firent encore plus rapides. Plus violents. Plus marquant.
Je me sentais projeté, malmené, comme si les souvenirs en eux même montraient par leur aspect visuel la douleur de la personne qui avait vécut tout ça.
Louanne.
Louanne dans la foret interdite.
Les centaures. Les cris. Les sortilèges. Les pleurs.. Je ferme les yeux un bref instant, ne voulant voir ce qui c'était passé cette nuit là, le décès de la jeune professeur.
Les flash se poursuivaient, des à coup qui se gravaient dans ma mémoire avec rage, colère.. Les regards lourd de reproches qui suivaient la jeune Rouge&Or, l'indifférence des professeurs à sa douleur, l'incompréhension de ses proches face à la "nouvelle Louanne", la froide Louanne, rebelle Louanne..


La tournure que prenaient les souvenirs ne me laissait plus le temps d'analyser ce que je voyais. J'étais submergée par des souvenirs puissants, désespérés, des souvenirs qui ne laissaient présager qu'une fin funeste. La raison à la présence de ses souvenirs dans la pensine de la Directrice.
Quelque chose s'était passé.
La gorge nouée, je laissais les images défiler devant mes yeux, voyant des lieux et des personnes qui ne m'évoquait absolument rien. Un certain Jason par exemple, mais également d'autres personnes perçue plus furtivement, comme traquées, une recherche, comme une quête que la jeune femme effectuait.
Je continuais d'emmagasiner les informations, chacune d'elles semblant d'une importance primordiale pour la jeune femme. Et puis je reconnu le lieux suivant, les ruelles de Pré-au-Lard.
*Louanne est donc revenue ! La directrice a du récupérer ses souvenirs pour voir si tout c'était bien passé ? Ou bien parce que la "quête" de Louanne est aussi important pour la Directrice ? En rapport avec les centaures peut être..*


Mes réflexions me firent perdre légèrement le fils des souvenirs de Louanne, et quand j'y reportais mon attention la scène me stupéfia. Enfin pour le coup, c'était Louanne qui était stupéfié.. un homme l'avait attrapé par le bras en riant, interrompu par un autre qui l'interpella.
*Mais qu'est ce que c'est que ce délire ? Ils sortent où ceux là ? Rien d'autre à faire que stupéfixer une élève de Poudlard ? "Alekseiv" et "Borkov".. pas des noms anglais ça.. Aaaah, mais aaaah dégueul*sse il lui charcute le bras !*
La Rouge&Or, après s'être battu en duel contre les deux inconnus et une blonde arrivée de je-ne-sais-où, avait été désarmée, et maintenue au sol par la blondasse. C'est à ce moment que l'un des homme avait gravé une inscription sur le poignet.
Et soudain, dans le silence paradoxalement le plus assourdissant que je n'avais jamais entendu, je vis Louanne Johnson faire face à l'homme.
Une unique larme glissa le long de sa joue.. et une lumière verte me brûla la rétine.

***

Hoquetant, la vue brouillée par des points noirs, dans le flou le plus total, j'essayais de reprendre ma respiration, une douleur sourde dans les cotes. Me relevant péniblement, je tâtonnais autour de moi, renversant un objet métallique qui heurta le sol avant que mes doigts n'agrippent le support en bois que j'avais heurté dans ma chute.
Le bureau de la Directrice.


Fermant les yeux, je laissais échappé un gémissement de douleur, mais aussi de peur. D'incompréhension.
Ou plutôt de la peur de comprendre ce que j'avais accidentellement vu.
*Louanne.. non, non, ce ne.. ce n'était pas.. Louanne, non, impossible..*
Je rouvris mes paupières, tentant de me raccrocher à quelque chose pour ne pas m'écrouler au sol. Un gout amer dans la bouche me donnait des haut le cœur, j'étais prise de vertige, sous le choc de ce que j'avais vu.
Avançant maladroitement vers la chaise, je m'y installais, les pieds sur le rebord, les genoux que j'enserrais de mes bras tremblants ramenés contre ma poitrine. Quelques instants s'écoulèrent sans que je n'y prête la moindre intention. Je ressassais ce que j'avais vu, ce que j'avais compris.
*Quelqu'un a apporté la larme à la Directrice.. pour lire les pensées dans la pensine. Un habitant de pré-au-lard ? Mais dans ce cas, le Ministère va venir ici ! À moins que ce ne soit lui qui ait apporter les souvenirs ? Mais la Directrice, elle a eu le temps de les voir alors ou pas ? Si ça se trouve celui ou celle qui a apporté ça a regarder et est partis ensuite chercher la Directrice.. Misère mais ça veut dire que je ne dois pas rester là moi !*
Je me levai d'un coup, remettant correctement la chaise, fermant le battant de l'armoire contenant la pensive avant de filer vers la sortie

Je m'éloignais du bureau de la Directrice, d'une démarche saccadée, une main suivant la courbe des murs pour me soutenir alors que les souvenirs tournaient en boucle dans ma tête. Les voix des tableaux résonnaient à nouveau, maintenant que l'intruse quittait les lieux, mais le bourdonnement qui prenait place dans mon crane ne me permettait pas de comprendre quoique ce soit de ce qu'il se passait dans le bureau de la Directrice.

Ni le tableau qui tempêtait contre les élèves qui venaient en toute liberté chez la Directrice.
Ni celui qui questionnait sur ma maison, non repérable à mes vêtements moldu de la soirée. Pas plus que celui qui lui répondit qu'avec la crinière de fils multicolores qui me servait de chevelure, M. Dragonneau pourrait facilement identifier l'élève selon cette description.
A vrai dire, rendue dans un fauteuil de ma salle commune sans avoir croisé âmes qui vivent en chemin, je n'avais même pas remarqué que le but de ma visite se trouvait encore sur le bureau de la Directrice. Impossible de ne pas voir.

Le Choixpeau n'était pas à sa place.

12471 caractères validé par Molly


Dernière édition par Ash C. Howl le Dim 5 Juil - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: bureau directrice   Ven 10 Juil - 14:33

Un hibou portant dans son bec une lettre violette scellée du seau du ministère fit son entrée dans le bureau de Mme Dragonneau.
La jeune femme aux cheveux rouges s'y attendait, surtout depuis les nombreux courriers de parents inquiets aux vues des évènements récents, et n'avait pas remarqué le choixpeau posé sur son bureau.
Les parents n'avaient plus confiance en la Directrice et en ses choix.


Sans même ouvrir la lettre, elle en connaissait le contenu :


- Relâchement concernant les règles de l'école


- Prises de décisions contraires aux souhaits du ministère


La listes des reproches serait longue, et la décision sans appel. La Démission de Mme Dragonneau était demandée.


Soupirant, la femme aux cheveux de feu s'assit dans son bureau et remarqua enfin le choixpeau posé sur le bureau. Sachant très bien où il était lorsqu'elle avait quitté son bureau la dernière fois, elle fut étonnée de le voir ici. Quelqu'un était entré dans son bureau en son absence.


Se tournant vers les tableaux, Dumbledore étant partit se dégourdir les jambes, Mme Dragonneau se tourna vers le tableau du Professeur Nigellus.


- Nigellus, dites moi, qui est entré dans mon bureau en mon absence ?


- Une élève, Professeur. Elle a même plongé son visage dans la pensine ! Une élève avec des cheveux bizarres et très colorés !


- Je vois merci...


Le tableau regarda d'un air interrogateur la Directrice. La jeune femme était lasse. Fallait-il qu'elle laisse couler ? Ou au contraire, fallait-il intervenir ?
Après quelques minutes de réflexion, la futur ex Directrice ce dit qu'elle laisserait le soin à son remplaçant de gérer par lui même les choses.
Ainsi l'élève, Ash C. Howl, la seule à être attifée d'une telle chevelure, se verrait resserrer la vis comme il se devait puisque le Ministère avait nommé un nouveau Directeur plus stricte.


C'est à cet instant précis que quelques coups se firent entendre à la porte. Après avoir été invité à enter, un homme brun, cheveux mi longs, yeux bleus, mal rasé portant un steton marron élimé comme couvre chef s'avança la main tendue.


- Mme Dragonneau je présume ? M. Peverell. Je suis votre remplaçant...


- Et bien vous n'avez pas perdu de temps ! Je viens à peine de recevoir le hibou du Ministère ! Bien, si ça ne vous fais rien, je vous serai grée de bien vouloir me laisser le temps de rassembler mes affaires. Ho, et bon courage ! Une élève s'est introduite dans mon bureau et a vu les derniers souvenirs de l'élève retrouvée morte ! Il s'agit de Miss Ash C. Howl...


Mal à l'aise, l'homme alla se mettre dans un coin, et attendit que la jeune femme finisse de prendre ses affaires et quitte Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bureau de la Directrice   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau de la Directrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-