BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les couloirs, toilettes des filles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Jeu 8 Mai - 19:21

Myosotis était en train de se rendre à la bibliothèque quand elle s'arrêta devant une fenêtre du couloir. Elle regarda à travers celle-ci et ne pu s'empêcher de soupirer: il faisait tellement beau et elle devait rester enfermée à l’intérieur et tout ça juste pour faire ses devoirs. La petite noiraude trouvait que les professeurs s’acharnaient sur les élèves et qu’ils donnaient trop de devoir à son goût. Etant en cinquième année, Myosotis savait que les BUSES approchaient de plus en plus mais elle n’avait pas peur pour autant. Il faut dire que la jeune fille avait un niveau bien plus élevé que la moyenne, presque un niveau d’ASPIC sauf en ce qui concerne l’étude des modus où elle peinait un peu. Elle aperçu son reflet dans la vitre et vit qu’un peu de son mascara avait coulé, elle se dirigea donc vers les toilettes des filles tout en remettant la bandoulière de son sac noir correctement sur son épaule. Elle n’était pas vêtue de la même robe que ses camarades mais sa robe était tout de même de couleur noir pour éviter un maximum que les professeur ne remarque que sa tenue était differente.  Elle s’approcha de la porte en bois des toilettes et poussa celle-ci de sa main pâle. Elle fut surprise de voir qu’Haley, Louanne et Chat s’y trouvait étant donné que ces toilettes étaient très peu fréquentées et qu’en temps normal, les élèves préféraient aller dans les toilettes qui se trouvaient dans leur dortoir. Elle sourit aux trois filles et, ayant cru les entendre parler de Mimi Geignarde elle ne pu s’empêcher de s’exclamer:

-Oh Mimi! Elle doit sûrement se balader dans les canalisations. Mais à chaque fois qu’elle entend le son de ma…

La petite noiraude ne pu pas finir sa phrase étant donné que son regard fut attiré par l’un des robinets. Un étrange filament argenté et brumeux s’échappait de celui-ci. Il ne fallut pas longtemps pour que la jeune Serpentard comprenne ce que c’était. Ou plutôt qui c’était. Un sourire illumina le visage de Myosotis lorsque la brume prit l’apparence d’une jeune fille d’une quinzaine d’année avec de grosses lunettes ronde et des longs cheveux lisses et foncés attachés en deux couettes. Le spectre parla à toute vitesse en s’adressant à Myosotis sans prêter attention aux trois autres filles présentes.

-Ooooh Myo! J’étais sûre d’avoir reconnu ta voix! Tu sais, j’étais allé faire un tour dans la salle de bain des préfets mais tu n’y étais pas! Et vu que tu m’avais promis de venir me rendre visite et comme tu tiens toujours tes promesses, je savais que tu allais venir parce que tu ne m’oublies jamais et que tu viens toujours après tes cours même si ce n’est que pour me dire bonjour et même si tu as beaucoup de devoirs et que tu n’as pas forcément le temps et…

Le fantôme s’arrêta de parler, essoufflée. En effet, Mimi n’arrivait pas à parler lentement et bombardait toujours la jeune fille de paroles sans fin. Elle faisait souvent de longues phrases interminables et finissait toujours par se perdre dans ses propres paroles. Elle souffla un instant et recommença à parler en faisant attention de parler moins vite cette fois-ci.

-Bref, tu vas bien? Et qui sont ses filles? Des amies à toi?

Le spectre de la jeune fille observa les trois filles qui se tenaient près des lavabos, s’étant rendue compte de leur présence pendant qu’elle reprenait son souffle. La petite noiraude ne pu s’empêcher de sourire avant de parler d’une voix totalement neutre:

-Oui ce sont des connaissances. Je te présente Haley, Louanne et Chat. Elles étaient justement en train de parler de toi, car comme tu le sais, tu es très connue dans ce château désormais.

Le fantôme aux grosses lunettes hochait de la tête et dit de sa voix cristalline:

-Oui j’ai déjà parlé avec Haley. D’ailleurs Myo’, tu sais ce qu’elles étaient en train de dire sur moi? Moi je le sais! Je les ai entendu parler de moi avant quand j’étais dans les canalisations… Haley leur a dit que je n’arrêtait pas de pleurer et.. et…

Les yeux de Mimi s’était remplis de larmes et celle-ci poussa une plainte déchirante avant de s’enfuir dans le robinet d’où elle était sortie. La petite noiraude se retourna donc vers les trois filles en fronçant les sourcilles, un regard sévère braqué sur elle. Elle parla alors de sa voix glacée:

-Haley, ce n’est pas très gentil de ta part de parler comme ça de Mimi… Alors que je n’entende plus dire que tu l’a critiquée! Elle est très gentille et ce n’est pas parce qu’elle ne cache pas ses émotions qu’il faut le rappeler à tout bout de champ ! Et toi Chat range moi cette baguette! Pas de baguette en dehors des cours et tu les sais très bien.

La jeune préfète leur tourna le dos et faisait désormais face à un miroir craquelé dans un coin. Elle observa un moment son reflet: ses longs cheveux d’un noir de jais étaient joliment bouclés. Elle nettoya le mascara qui avait coulé à l’aide de son pouce et ouvrit son sac pour sortir sa trousse de maquillage. Sa trousse était noire avec un petit serpent d’argent en guise de fermeture éclaire. Elle l’ouvrit et sortit son tube de mascara pour en remettre un peu sur ses cils. Elle voyait clairement les trois filles qui se tenaient toujours derrière elle et écoutait attentivement si elles commençaient à faire des messes basses dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Ven 9 Mai - 18:21

Myosotis avait clairement entendu la remarque qu’Haley avait faite sur l’horrible surnom qui collait à la peau de Mimi. « Mimi Geingnarde »… Ce surnom avait sûrement été inventé par un élève dépourvu de toute intelligence! La jeune Serpentard ne fit pourtant pas de remarque, continuant à passer la brosse de son mascara sur ses cils déjà noirs. Elle n’en mettait pas beaucoup mais le maquillage permettait de faire ses cils un peu plus recourbés qu’au naturel. Myosotis avait ensuite entendu Louanne proposer à ses amies de sortir des toilettes et elle approuvait cette idée. Elles ne parlaient pas bien fort mais malgré la distance qui séparait la préfète-en-cheffe du groupe de fille, celle-ci entendait parfaitement ce qu’elles disaient. Lorsqu’elle entendit Haley parler d’une certaine discussion que Chat aurait eu avec Anastsiya, la petite noiraude arrêta son geste et garda la brosse du mascara suspendue en l’air devant son oeil, écoutant attentivement ce que la jeune Serdaigle disait tout en essayant de paraitre indifférente.

*Alors comme ça la soeur de Chat est malade et Anya tente de trouver un remède? Interessant… Je comprends tout à fait qu’elle ne m’en ait pas parlé… Cette histoire ne regarde personne et je trouve très déplacé de la part d’Haley d’avoir écouté cette conversation qui, me semble-t-il, était privée. Et encore pire! Elle le crie presque sur tous les toits! Non mais elle le fait exprès ou quoi?! Elle pourrait pas être un peu plus discrète non?! Rhaaa!!! Elle m’énerve.*

Exaspérée par le comportement d’Haley, Myosotis soupira et fit semblant de continuer à se mettre du mascara. Bien sûr, la petite brosse n’était plus recouverte de mascara depuis longtemps, mais Myosotis ne comptait pas en remettre, c’était une sorte d’alibi pour rester devant le miroir. Haley était déjà sortie de la pièce mais Louanne et Chat se trouvaient toujours devant la porte. S’en fichant un peu de ce que Louanne allait répondre à la question que son amie venait de lui poser, Myosotis referma son mascara et le rangea dans sa trousse noire. Le serpent qui se trouvait sur sa trousse n’était pas n’importe quelle espèce de Serpent, non, c’était un espèce du nom de « Chrysopelea », comme son nom de famille. Cette espèce ressemblait étrangement à l’emblème de la maison Serpentard mais personne n’y avait jamais fait très attention. Elle baissa, rangea sa trousse dans son sac et posa délicatement la lanière sur son épaule. En se relevant elle jeta un dernier regard dans le miroir. Il faut dire que Myosotis était vraiment très belle sans pourtant être superficielle. Elle se dirigea vers la porte des toilettes, adressa un dernier sourire à Louanne et Chat et ouvrit la porte sans un mot de plus. Arrivée dehors elle prit un grand bol d’air frais; il faut dire que les toilettes ne sentaient pas très bon et étaient très mal aérées. Elle vit que Haley commençait à s’impatienter dans le couloir. La jeune Serdaigle attendait ses deux amies. La petite noiraude hésita un instant à lui faire une remarque quant à son manque de tact mais préféra abandonner.

*Si Chat veut qu’Haley soit plus discrète, c’est à elle de le lui dire. Je ne dois pas me mêler de cette histoire qui ne me regarde nullement! En tout cas j’espère qu’Anya trouvera un remède pour la soeur de Chat…*


Elle adressa donc un bref signe de tête à Haley et continua son chemin en direction de la bibliothèque, bien décidée à en finir au plus vite avec la montagne de devoirs qui l’attendait. Elle s’enfonça dans les sombres couloirs du château qui étaient étrangement déserts. Elle croisa le concierge et eut une brève discussion avec celui-ci. Myosotis n’avait jamais compris pourquoi les élèves s’acharnaient sur ce pauvre vieillard. Certes il était parfois sévère, mais lorsqu’on apprenait à le connaitre, il pouvait être plus clément et il lui arrivait même parfois de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Lun 2 Juin - 19:46

Winonna entra dans les toilettes des filles , et s'avança vers le miroir.
Elle posa son sac sur le rebord du lavabo , et sortit son rouge à lèvres.

*Je suis tellement contente du colis que George m'a fait livrer , il n'a rien oublié . D'ailleurs j'ai pas encore lu le mot qui était joint au colis.*


Elle rangea son rouge à lèvres et sortit une petite enveloppe rouge , qui était décorée d'un grand W doré.Elle l'ouvrit :

" Wino ,

Je t'ai mis tout ce que tu m'avais demandé : Poudre d'Obscurité Instantanée du Pérou et le rêve Éveillé.
J'espère que tout va bien à Poudlard.
Passe un bonjour à Peeves de ma part !

Amitiés ,

Ton bon vieux George Weasley.

PS : j'ai mis aussi des dragées de Bertie Crochue dans le colis !


Winonna sourit , et rangea la lettre.

" Quelle maladroite ! "
elle renversa ses crayons de couleurs dans le lavabo en farfouillant dans son sac.
Elle ramassa vite fait les crayons , puis sortit des toilettes ,et là , Peeves apparût :

" Tu as le bonjour de George Weasley ! " et elle se dirigea vers la grande salle en sautillant.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Sam 12 Juil - 18:26

Molly entra dans les toilettes dans l'espoir de trouver Mimi Geignarde. Le fantôme de la jeune fille aimait hanter les tuyaux, se plaisant à pleurer sur son sort et écouter les ragots du château, et Molly et elle se donnaient rendez vous une fois par semaine dans la salle de bain des préfets pour se raconter les derniers potins.
 
La jeune Gryffondor était passée au 5e étage, trouvant la porte défoncée, la salle de bain carbonisée et dans un piteux état.
 
*Mais que c'est-t-il passé ici ??? Et où Mimi peut bien se trouver maintenant ?*
Inquiète, Molly s'était ruée dans les couloirs en descendant les escaliers pour aller deux étages plus bas, aux toilettes des filles.
 
Voilà comment Molly était arrivée ici, dans ces toilettes, particulièrement humides, où Mimi aimait faire déborder l'eau des toilettes.
 
La jeune fille trouva le fantôme en train de pleurnicher au dessus des toilettes de la cabine du fond, celle contre le mur, proche du vitrail qui donnait la lumière à cette pièce.
 
- Heu Mimi ? tu vas bien ? qu'est ce qui a détruit notre salle de bain ? que c'est-il passé ?
 
Certes Mimi était morte et était un fantôme, mais Molly pensait à cette dernière d'une façon normale, elle était pour la Gryffondor une personne comme une autre. C'est d'ailleurs ce qui avait fait que Mimi et Molly s'étaient si bien entendues. La jeune fille aux lunettes et aux couettes appréciait d'être considérée comme une personne bien vivante.
 
- Hé bien, couina le fantôme, il y a eu deux jeune filles de serpentard et elles ont tout gâché, tout abîmé...
 
- Deux jeunes filles de serpentard tu dis ?
 
- Oui... L'une d'elle est préfète en Chef et capitaine de l'équipe de sa maison, et l'autre est très bizarre aussi.... Elle se déplace anormalement vite et a toujours un thermos à la main...

Molly ne put s'empêcher de penser à voix haute : Anya et Myo....

- Tu les connais ?

- Oui, je les connais un peu. Comme je te l'avais déjà expliqué, j'ai quelques doutes concernant la nature de Myo : je suis sure qu'elle est un demi vampire....


- Oui je m'en souviens... Et bien, elles étaient toutes les deux dans notre salle de bain... La fille, la préfète, elle est couverte de marques et de dessins bizarre sur tout le corps... et un homme fort au regard fou est arrivé la prenant par surprise et a essayé de la tuer...


- De la tuer ?
 
- Oui oui oui ! de la tuer je te dis ! et tout d'un coup est arrivé la vampire... Elle a essayé d'aider la première, mais elles se sont fait massacrer... ce sur quoi un autre homme tout aussi bizarre que la préfète en chef avec des ressemblances similaires à cette dernière est arrivé pour leur porter secours.


La vampire à jeter un feudeymon ! un feudeymon ! tu te rend compte !!! et l'agresseur est mort carbonisé !


- C'est donc elles qui ont ruiné notre salle de bain pendant un combat ? mais pourquoi y a-t-il eu un combat et qui sont ces hommes qui entrent dans le château ainsi ? Et pourquoi a-t-il cherché à tuer Anya ?
 
Molly connaissait assez Mimi pour savoir qu'elle se délectait d'apprendre à la Gryffondor des potins aussi croustillant. Elle savait également que la "pleurnicharde" ne manquerait pas d'espionner pour faire avancer leur enquête.

- Sinon tu me cherchais pour me dire quelque chose ?



- Heu oui. Je venais te souhaiter de bonnes vacances. Les parents de Happy m'ont invités à passer les vacances chez eux. Mais je compte sur toi pour me garder tous les potins de cet été bien au chaud...

Entre deux sanglots car elle se sentait abandonnée d'un coup, Mimi lui assura qu'elle se retrouveraient dès la rentrée et lui dirait tout ce qui se serait passé ici discutant de ci de là avec les autres fantômes du château et recoupant les informations récoltées pour tout savoir.

- Bien, Mimi, je dois te laisser avec regrets.


Lui faisant toutes les promesses possibles, Molly redonna le sourire au fantôme qui souhaita à la jeune fille de bonnes vacances.
C'est ainsi que Molly fit ses au revoir à Mimi geignarde et quitta les toilettes des filles du 3e étage.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Les couloirs, toilettes des filles   Jeu 31 Juil - 1:12

Tout en traversant le château pour se rendre dans les toilettes des filles du deuxième étage, Myosotis tournait en boucle les différentes façons d’aborder le sujet de la Salle de bain des Préfets avec Mimi Geignarde. Elle sortait tout juste de son entretient avec la Directrice et ne parvenait pas à se sortir de la tête ce que cette dernière lui avait dit: « les fantômes sont incontrôlables ». En effet, ils étaient incontrôlables mais le fantôme qui l’était le plus -si l’on partait du principe que Peeves n’était pas considéré comme tel- était sans nul doute celui de cette jeune fille morte dans les toilettes environ quatre-vingt ans auparavant. Elle faisait tout pour attirer l’attention sur elle, passant parfois des journées entières à laisser les robinets ouverts pour provoquer des inondations et avoir ainsi de la compagnie. Au fil du temps, elle s’était rendue compte que la seule compagnie qu’elle récoltait en faisant cela était celle du vieux concierge et c’était pour cette unique raison qu’elle arrêta brutalement ses inondations inutiles. Perdue dans ses pensées, Myosotis n’eut pas le temps de s’arrêter au tournant d’un couloir et traversa le fantôme de Helena Serdaigle, plus connue par les élèves sous le nom de la Dame Grise. Si la noiraude n’avait pas été une semi-vampire, elle aurait très nettement éprouvé une étrange sensation de froid intense comme si elle avait subitement plongé dans de l’eau glacée. Mais Myosotis n’étant pas complètement humaine, elle eut juste l’impression d’avoir été placée face à un ventilateur soufflant de l’air froid durant un bref instant. Bien que cela n’ait pas duré longtemps, cette « collision » permit à la Serpentard de s’extirper de ses profondes pensées. Se retournant pour faire face au spectre qui s’était arrêté et qui la regardait de toute sa hauteur, la noiraude s’excusa pour son inattention:

-Excusez moi Miss Serdaigle, j’étais perdue dans mes pensées.

-Ce n’est pas grave Mademoiselle…

Myosotis vit alors l’expression d’Helena changer en l’espace d’une seconde. Elle était passée de l’indifférence totale à l’avidité d’en savoir plus. C’était comme si elle s’était rendue compte à qui elle s’adressait. Il faut dire que tout le monde connaissait l’apparence physique de Myosotis; que ce soit pour l’avoir déjà croisée dans les couloirs ou pour avoir eut une description détaillée faite par un ou une camarade. Les ragots circulant à son sujet avaient amenés plus d’un élève à demander à quoi pouvait bien ressembler cette fille si étrange. Helena reprit donc la parole en parlant tout comme elle le faisait de son vivant, gardant son air hautain et fier malgré l’excitation qui brillait au fond de ses yeux transparents:

-Je sais ce que cela fait que d’être courtisée pas des personnes désireuses d’en savoir plus vu que j’ai moi même été presque harcelée de nombreuses années. Pas pour les même raisons, certes, mais courtisée tout de même. Malgré tout, je ne peux m’empêcher de vous poser cette simple et unique question à laquelle j’espère avoir une réponse satisfaisante: Que s’est-il réellement passé dans la Salle de bain des Préfets ? J’ai entendu les tableaux parler d’oeuf de Serpentcendre, mais je suis certaine que cette histoire cache quelque chose d’autre. Quelque chose de bien plus… important. Et si je ne me trompe pas, vous êtes Mademoiselle Chrysopelea et vous étiez sur les lieux aux moments des faits…

-Non vous ne vous trompez pas Mademoiselle je suis bel et bien Myosotis Chrysopelea. Je reviens justement du bureau de la Directrice et elle voudrait s’entretenir avec tous les fantômes du château pour vous expliquer ce qu’il s’est passé dans la-dite Salle de bain. Je ne peux pas vous en dire plus, mais maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire; rassembler les fantômes et vous rendre dans le bureau de la Directrice ! Mais… j’ai bien dit fantôme et non pas esprit frappeur.

Elle accompagna cette dernière parole d’un clin d’oeil entendu avant de tourner les talons. Myosotis continua son chemin et ne croisa plus personne dans les couloirs -vivants ou non. Elle avait tout de même entendu des bruits de pas précipiter ou des éclats de voix provenant de couloirs éloignés, mais elle ne fit plus aucune rencontre durant toute la durée de son trajet. C’est seulement lorsqu’elle arriva à la hauteur des toilettes dans lesquelles se trouvaient Mimi Geignarde qu’elle entendit des bruits de pas provenant d’un couloir perpendiculaire. Il s’agissait d’une demi-douzaine d’élève de quatrième année qui étaient restés pour les vacances d’été à Poudlard. Trois d’entre eux étaient des Poufsouffle, deux portaient le blason des Serdaigle et la dernière -qui avaient l’air d’être la plus jeune de tous- était une Gryffondor. Leur adressant un sourire qui se voulait poli, la noiraude posa sa main sur la poignée de la porte. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsque le panneau de bois s’ouvrit à la volée et que Peeves sortit des toilettes en trombe. Il passa au-dessus de Myosotis sans la voir… enfin, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce que l’esprit frappeur se retourne et pointe la noiraude de l’un de ses longs doigts fins. Il ouvrit sa grande bouche et commença à hurler de sa voix criarde:


CHRYSOPELEA A FAIT APPARAITRE UN FEUDEYMON !!! ELLE A DETRUIT UN VAMPIRE ET LA SALLE DE BAIN !!!
CHRYSOPELEA A FAIT APPARAITRE UN FEUDEYMON !!! ELLE A DETRUIT UN VAMPIRE ET LA SALLE DE BAIN !!!

Peeves continua à crier ainsi en faisant quelques pirouettes dans les airs, ne quittant pas Myosotis de son regard noir et emplit d’une profonde méchanceté. Les six élèves se trouvant dans le couloir à ce moment là s’arrêtèrent subitement de parler et regardaient la scène bouche-bée. Stupéfaite, la noiraude en resta sans voix. Elle se retourna et vit le spectre d’une jeune fille à l’autre bout des toilettes, debout devant la porte du dernier cabinet. Lorsque leur regard se croisèrent, Mimi couvrit sa bouche de ses deux mains. Ses joues avaient pris un teinte argentée ce qui était sa façon à elle de rougir. Après avoir poussé une plainte déchirante couverte par les cris incessants de Peeves, Mimi disparu la tête le première dans les cuvettes les plus proches. La noiraude rapporta son attention sur l’esprit frappeur et lui jeta un regard assassin qui aurait pu tuer un fantôme une seconde fois. Peeves ne s’arrêta pas de crier mais partit en courant -ou plutôt en volant- dans un autre couloir pour ne pas avoir à subir ce regard une seconde de plus. Ecoeurée d’avoir été ainsi balancée pas un esprit, Myosotis fit un geste de la main qui claqua la porte derrière elle tellement fort qu’on avait l’impression que tout le château tremblait. Tout le château allait être au courant… Les rumeurs courraient déjà à son sujet comme quoi elle pratiquait la magie noire, mais cette information criée ainsi dans les couloirs par la voix insupportable de Peeves était tous simplement cerise sur le gâteau. Ne voulant pas rester une seconde de plus face à ses camarades toujours bouche-bée, Myosotis partit en direction des escaliers pour se rendre dans sa salle commune. Mais pour pourvoir si rendre, elle avait dû passer devant le groupe d’élève. Ils s’étaient écartés sur son passage, l’observant comme si il s’agissait d’une bête de foire.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Sam 13 Sep - 19:04

La jaune et noire venait de s'éclipser de la salle commune de sa maison , après l'entrée d'élèves , qui faisaient un brouhaha assez prononcé au goût de la jeune fille.Elle recherchait souvent un endroit calme , loin des festivités ou des papotages , pour pouvoir être tranquille et vaquer à ses occupations.La poufsouffle avait erré dans les couloirs en quête de silence.C'est comme cela qu'elle s'était retrouvée ici , dans les toilettes des filles, drôle d'endroit d'ailleurs pour chercher du calme.Peu utilisés à cette tranche horaire , Winonna en profita pour s'y réfugier.Elle s'était enfermée dans un des cabinets , ayant vérifié au préalable qu'aucun fantôme n'allait la déranger.Il était au alentour de dix-sept heures.La blonde avait un petit creux , et avait sorti de son sac bandoulière une pomme , qu'elle croqua à pleine dents.
La jeune fille était appuyée contre la porte du toilettes, et regardait le plafond.Des fissures étaient visibles , qui s'étaient accentuées d'années en années.Des petites gouttes d'eau sortaient de ses fissures , tombaient puis glissaient le long d'une des séparations des toilettes.Aucunes dégradations matériels avaient été faites : ce genre d'accidents arrivaient plus souvent dans les toilettes des garçons que dans ceux des filles.Le calme qui régnait dans ce lieux avait été perturbé par des filles , plus âgées que Winonna , à en croire leurs discussions sur les BUSES , qui se plaignaient déjà des cours , et n'avaient qu'une hâte , qui était d'aller à Pré au Lard pour s'acheter de nouveaux vêtements.Elles étaient reparties , en rigolant.L'une d'elle avait mal fermé un robinet , et celui ci goutait.Ceci pouvait devenir stressant , mais le son de l'eau apaisait la jeune fille.
Winonna était pensive.Cela avait fait neuf années que sa famille était décédée dans cette accident de la circulation , neuf ans que sa marraine s'occupait d'elle.Winonna avait très peu de souvenirs de ses parents.La belle chevelure blonde de sa maman , qui venait lui caresser le visage lorsque sa mère l'embrassait le soir , elle ne l'oublierait jamais.Son père , qui était toujours très occupé , elle en avait le souvenir de quelqu'un déjà âgé.Ne voulant pas repenser à des évènements funestes , elle se remémora son été à Londres , qu'elle ne regrettait pas , mais qui ne lui manquait pas non plus.
Poudlard était devenu , comme un coin de paradis où Winonna s'épanouissait chaque jour.Aimant apprendre , et travailler , la jeune fille suivait attentivement les cours et essayait de participer au mieux , à la vie en communauté de l'établissement.
Il sonna dix-huit heures trente.La jaune et noire fût surprise que le temps passe si vite , elle devait rejoindre la Grande Salle où le repas allait être servit.La jeune Diggory se leva , et sorti de son cabinet.Elle mit son trognon de pomme à la poubelle , et referma le robinet correctement.Il ne fallait pas gaspiller encore plus d'eau.Etant ressourcée , la jeune demoiselle quitta les toilettes des filles , et sautilla , avec plein d'énergie , jusqu'à la Grande Salle pour déguster un bon repas préparé par des elfes de cuisine , très doués.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Mar 7 Oct - 11:55

Venant de la Grande Salle , Winonna eut le besoin de s'isoler.Comme à son habitude elle était venue dans les toilettes des filles.Elle devait réfléchir sur des tactiques de jeu pour l'équipe de Quidditch , pour pouvoir rapporter des points à sa maison.Elle sorti son fameux calepin vert de son sac et l'ouvrit pour noter ses idées.Une photo tomba de celui ci.La jeune fille se baissa , et ramassa la photo.

* Maman ... *

Flash Back

Les Diggory-Logan avaient prévu une sortie à Leeds.Will insista pour voyager comme les moldus , et c'est comme cela qu'ils louèrent une voiture moldue.Partis de Londres , la famille , composée de Monsieur et Madame Diggory , de Winonna ainsi que de sa grand mère , se dirigèrent vers le nord du pays.Winonna était assez excitée d'aller à Leeds , et chantait des chansons avec sa maman pour s'occuper pendant le voyage.Un camion leur coupa la route.

Winonna se réveilla dans un hôpital , avec une jambe cassée , et des égratignures sur les bras et le visage.Un policier était là , assis près d'elle.

-" Comment vas tu petite fille ? " Le policier regarda Winonna , avec compassion.
-" Je veux ma maman."
Le regard du policier semblait inquiet , mais il fini par répondre à Winonna après quelques minutes de silence.
-" Elle est en soins intensifs , elle ne peut pas te parler pour l'instant."
-" Papa et grand mère ? " Winonna posa innocemment cette question , elle avait perdu connaissance lors du choc.
Le policien prit la main de la petite blonde.
-" Je suis désolé , mais ils n'ont pas survécu à l'accident."
Les yeux de Winonna se remplirent de larmes , et celles ci coulèrent sur ses joues.

Finalement , trois jours plus tard , Ilona Logan-Diggory s'en était allée elle aussi , rejoindre son mari et sa mère , laissant Winonna à sa sœur cadette , marraine de la petite : Niçia.
Du haut de ses quatre ans , la petite blonde devait surmonter ça , elle n'avait pas le choix.

Fin du flash back

Comme neuf ans auparavant , les larmes de Winonna coulèrent sur ses joues , et la jeune Capitaine ne pouvait les retenir.Calmement elle se releva , rangea la photo à sa place , et sorti des toilettes pour rejoindre son dortoir.Elle n'avait plus la tête à réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Ven 10 Oct - 20:17

Amy se baladait dans les couloirs,lors ce qu'elle eu soudain très envie d'aller aux toilettes.Elle y entra puis vit le maléfique occupé tant redouté par les élèves pressés affiché sur toutes les portes.

*Zut...Pourquoi à chaque fois que j'y vais c'est occupé?Bon...et c'est reparti pour la queue leu leu...Chouette!*

Elle soupira puis attendit patiemment son tour.Voyant qu'aucunes portes ne s'ouvraient, elle vint s'adosser près des robinets à la recherche de compagnie.Elle se sentait seule à force.Amy sourit

*Pff...Pourquoi toujours moi?*

se dit elle.Elle commença à pester interieurement.

*A chaque fois que je vais aux toilettes,aucunes placent n'est libre!Il y en à marre!*

Amy sourit en voyant les autres.Elle se dit alors qu'elle n'étais pas la seule personne à se retrouver régulièrement dans ce cas.Elles s'approcha d'elles

-Bonjouuur! Vous aussi vous attendez?
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Dim 12 Oct - 16:06

Molly avait traversé les couloirs et pris les raccourcis pour monter au 7e étage du château, mais la pluie et le vent s'engouffraient dans les passages secrets que la jeune femme aimait utiliser pour gagner un temps fou. Malheureusement, le froid, c'est bien connu, donne plus souvent envie d'aller aux toilettes.
C'est donc frigorifiée que Molly ouvrit la porte des toilettes, suivit de près par la préfète Victoria, qui elle aussi devait avoir envie de soulager une envie pressante. Les quelques filles présentes sortaient des toilettes et la rouge et or sourit en voyant qu'elle se retrouvait seule avec la préfète...


* Cool, je vais pouvoir la cuisiner à propos de Aylen...*

- Salut Victoria

Molly sourit en voyant la châtain sursauter. Elle ne devait pas s'attendre à ce que Molly se souvienne de son prénom.


- On s'est vue dans la grande salle. Tu te souviens ? Il y avait Louanne, Ambre et.... Aylen.

* Bingo ! elle rougit*

Souriant encore plus, Molly se préparait à cuisiner la jaune et noire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Dim 12 Oct - 16:25

J'avais une soudaine envie d'aller aux toilette en sortant de mon cour et m'y précipitais donc dès que le professeur nous avait lâché à la sonnerie.
J'arrivais juste après une autre fille mais n'y fis pas attention jusqu'à ce qu'elle me fasse sursauter en s'adressant à moi :

- Salut Victoria.

La blonde de gryfondor se mit à sourire de m'avoir fait peur et reprit en me faisant rougir :

- On s'est vue dans la grande salle. Tu te souviens ? Il y avait Louanne, Ambre et.... Aylen.

*Aylen !*

Malgré moi mon cœur se remit à battre la chamade rien qu'en pensant au trop craquant serpentard mais comme une idiote je préférais nier avant d'aller soulagée mon envie pressante.
En ressortant des cabinets je me lavais les mains et observais la griffondor dans le miroir.

*Elle est encore là !*

- Qu'est-ce que tu me veux ?

J'observais la blonde avec un air méfiant en attendant sa réponse, j'avais trop l'habitude d'être au centre des railleries et je restais sur mes gardes.


Dernière édition par Victoria Lester (Préfète) le Dim 12 Oct - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Dim 12 Oct - 22:55

- Hé détends toi hein ! je ne t'agresse pas.

Molly réfléchi à la façon qu'elle avait d'amener le sujet, et ne trouva rien de spécial.

- Dis, il te plairait pas un peu le préfet de Serpentard ? voire même un peu beaucoup ?

Voyant les joues de la Préfète rougir, Molly ne pût s'empêcher de sourire.

- Oui il te plait... c'est indéniable...


La rouge et or sourit une fois de plus, fière d'avoir ferré sa proie...

* J'espère que Mimi est dans les tuyaux et qu'elle écoute... avec ce qu'elle apprendra de Aylen, plus mes infos, on peut avoir un truc bien sympas à se mettre sous la dent elle et moi...*

La jeune femme s'installa en s'appuyant contre les lavabos, elle savait que c'était le meilleur endroit pour que Mimi écoute toute leur conversation, la caisse de résonance qui se formait dans les tuyaux ferait que le fantôme saurait tout peu importe l'endroit où elle se trouvait, du moment qu'elle était dans les canalisations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Dim 12 Oct - 23:11

Sa réponse ne se fit pas attendre alors qu'elle continuait de sourire d'une façon qui m'agaçait :

- Hé détends toi hein ! je ne t'agresse pas.

Encore un petit silence et elle reprit d'une façon plus réfléchit :

- Dis, il te plairait pas un peu le préfet de Serpentard ? voire même un peu beaucoup ?

*quoi ?! De quoi elle parle ?!*

Mais malgré que j'essayais de nier cette évidence à moi même je ne pu la tromper quand je me mis à rougir encore plus et elle en rajouta avant que je bégaye une réponse très peu convaincante :

- Oui il te plait... c'est indéniable...
-M... Mais n... Non ! Je ... Je vois pas ... d... De quoi tu ... parle !

*Essais de te calmer ! C'est idiot ! Pour un garçon !*


J'essayais de respirer calmement devant l'air moqueur de la gryffondor et repris ensuite :

- Pourquoi ca t'intéresse ? Il ne m'a sûrement pas vu !
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Lun 13 Oct - 22:29

- Lui peut être pas sur le moment, mais moi oui ! et je me suis assurée qu'il te remarque !
Faut dire, tu ne passe pas inaperçue, tu rougies tout le temps en sa présence...
En plus tu bégayes quand on te parle de lui !

Molly explosa de rire, la blonde avait toujours adoré les histoires d'amour, et elle comptait bien mettre son petit grain de sel ici encore.


- Tu as de la chance, crois moi ! Je suis un cupidon né ! J'adore les histoires d'amour !!

La jeune femme rit encore plus, la préfète ne savait pas à quoi elle allait avoir à faire avec Molly, qui était prête à tout pour former ces couples.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Lun 13 Oct - 23:02

- Lui peut être pas sur le moment, mais moi oui ! et je me suis assurée qu'il te remarque !
Faut dire, tu ne passe pas inaperçue, tu rougies tout le temps en sa présence...
En plus tu bégayes quand on te parle de lui !

La blonde explosa de rire mais je le pris pour une moquerie à mon blocage quand j'étais nerveuse. Ce blocage, cette façon de ne plus pouvoir parler que j'avais depuis ces cinq dernières années, depuis ...
J'essayais de respirer calmement et de ne pas penser à papa et maman mais alors que tout se mélangeait dans ma tête : l'incident , Aylen, ma façon idiote de réagir devant lui, cette gryfondor continuait de rire.
Je n'avais pas entendu sa dernière phrase trop occupée à éclater en sanglot, je me tenais au lavabo et essayais de garder une respiration normal alors que son amusement me poignardais le cœur.

- Ca t'... T'amu... Muse ... De m... Me v... Voir ... Co... Comme ca ?!


Je ne la regardais plus, fermant les yeux pour me concentrer et chasser le poids que j'avais dans la poitrine.

*Pourvu qu'elle n'ai pas l'idée de m'emmener à l'infirmerie*
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Mar 14 Oct - 10:21

- Ho mais il ne faut pas pleurer !! Je suis contente que tu sois si heureuse que je vienne t'aider, mais pleurer de joie ? on ne me l'avait jamais faite celle là !

Molly repartit d'un rire incontrôlable... Après quelques minutes, la rouge et or avait pu se ressaisir.

- Bon alors, il faut mettre en place un plan d'attaque. Organiser une rencontre ! Sèches tes larmes de joie ! je fais ça pour rendre service, tu sais, j'adore jouer les cupidons, je t'assures, ça me fait plaisir !

La jeune femme lui fit un grand sourire. S'asseyant par terre, la rouge et or sorti un parchemin, de l'encre et une plume et commença à établir une liste d'action pour pousser les deux préfets dans les bras l'un de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Mar 14 Oct - 11:10

- Ho mais il ne faut pas pleurer !! Je suis contente que tu sois si heureuse que je vienne t'aider, mais pleurer de joie ? on ne me l'avait jamais faite celle là !

*Quoi ?! Mais elle est idiote ou elle le fait exprès ?!*

J'essayais toujours de me calmer alors qu'un autre rire la prenait et, remarquant qu'elle continuait dans sa lancée, repris une respiration normale. Le poids dans ma poitrine disparue et je fis de nouveau attention à ce que cette drôle de gryffondor me disait.

- Bon alors, il faut mettre en place un plan d'attaque. Organiser une rencontre ! Sèches tes larmes de joie ! je fais ça pour rendre service, tu sais, j'adore jouer les cupidons, je t'assures, ça me fait plaisir !

Mes joues avaient encore les traces des larmes précédentes et bientôt elles furent rejointe par des larmes de rire. Car oui je fus soudain prise d'un fou rire, les nerfs me lâchaient après la crise d'angoisse que je venais d'éviter. J'en tomba assise sur le carrelage des toilettes près de cette fille qui s'improvisait "cupidon" et qui avait sorti plume et parchemin pour me concocter un "plan d'attaque"
Quand je réussis enfin à me calmer j'essuyais mes larmes et repris ma respiration en bafouillant à ma camarade, des reste de rire dans la voix :

-- Tu ... Tu crois vraiment ... Que je pourrais ... l'intéresser ?

*C'est un cas cette fille !*


Complètement calmée et ayant un rythme cardiaque stable je me mis à lui sourire franchement :

-- Au faite tu t'appel comment ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Mar 14 Oct - 11:47

- Qui ne tente rien n'a rien ! telle est ma devise !! et crois moi, ça marche plus souvent qu'on ne le croit !!!

* Avec toutes les conneries que je fais, cette devise prend tout son sens *

- Au fait, moi c'est Molly !

La Gryffondor lui sourit d'un sourire franc et sincère. Reprenant aussitôt elle lui dit :

- Ca ne te dérange pas que je demande de l'aide ?

Sans lui laisser le temps de répondre la blonde reprit :

- Mimi ? Mimi tu es là ? viens j'ai besoin de toi, on a besoin de tes conseils et de ton aide !

Rigolant comme une petite folle qu'elle était, le fantôme de la jeune fille aux lunettes ronde et aux couettes arriva.

- Mimi, je te présente Victoria. Notre chère amie présente, est amoureuse du préfet de Serpentard, Aylen. Et j'ai besoin de ton aide pour les aider à former un joli petit couple...

Les yeux du fantôme se mirent à briller d'une lueur d’excitation. Elle et Molly excellaient dans l'art de mettre leur grain de sel, et se délectaient de tous les ragots du château.
Voyant la préfète commencer à avoir peur, la blondinette lui dit :

- T'inquiète pas, le commando de choc est là !

Mimi et Molly explosèrent d'un rire jouissif.

- Bon alors, mimi, ta mission : écouter, suivre et apprendre tout ce que tu peux savoir sur ce que le préfet pense de notre amie ici présente.

- Même dans notre salle de bain ?

- Mimi... bien sûr voyons !! même dans son lit s'il le faut, je veux tout savoir, absolument tout. Ensuite, je vais apprendre des exercices de respiration à Victoria, et à lui rentrer dedans de façon malencontreuse, mais sans bégayer, juste de quoi entamer une conversation...
Tu me diras où il se trouve afin que je puisse m'arranger pour que tout se passe à merveille...

Continuant ainsi, le plan s'établissait entre le fantôme et la Gryffondor, tandis que la jaune et noir semblait perdue...

* Je me demande à quoi elle pense*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Mar 14 Oct - 12:15

- Qui ne tente rien n'a rien ! Telle est ma devise !! Et crois moi, ça marche plus souvent qu'on ne le croit !!! ... Au fait, moi c'est Molly !

Molly me rendit mon sourire et continua dans sa lancée sans que je puisse en placer une, elle avait vraiment l'air de s'amuser en cet instant :

- Ca ne te dérange pas que je demande de l'aide ? ... Mimi ? Mimi tu es là ? viens j'ai besoin de toi, on a besoin de tes conseils et de ton aide !

*Quoi ? Mimi ? LA Mimi geignarde ?*

Et pendant que Molly continuait de rire, le fantôme d'une jeune fille de notre âge nous apparut, brune avec des couettes et l'uniforme officiel de Poudlard comme on le faisait à cette époque là.

- Mimi, je te présente Victoria. Notre chère amie présente, est amoureuse du préfet de Serpentard, Aylen. Et j'ai besoin de ton aide pour les aider à former un joli petit couple...
-- Quoi ?! Mais non je n'suis pas ...

Je n'arrivais pas à en placer une car cette Molly était repartie dans son délire et discutait avec la fameuse Mimi dont j'avais tant de fois entendu parler par mon père. Et d'après la façon qu'avait le fantôme de me regarder elle s'amusait autant que son amie, jouer les espionnes lui plaisait beaucoup apparemment. J'attendis donc qu'elles aient terminé et écoutais leur folie, curieuse malgré moi de ce qu'elles complotaient.

*Mais dans quoi je me suis fourrée ?! J'aurais du sortir tout de suite tout à l'heure !*

Soudain je pris peur en les entendant :

- Même dans notre salle de bain ?
- Mimi... bien sûr voyons !! même dans son lit s'il le faut, je veux tout savoir, absolument tout. Ensuite, je vais apprendre des exercices de respiration à Victoria, et à lui rentrer dedans de façon malencontreuse, mais sans bégayer, juste de quoi entamer une conversation...
Tu me diras où il se trouve afin que je puisse m'arranger pour que tout se passe à merveille...
-- Mais vous êtes folles ?

Elle avait vraiment pensé à tout, je ne savais pas si elle arriverait à m'empêcher de bégayer mais faire que je soit moins nerveuse n'était pas une si mauvaise idée et ça pouvait me servir tous les jours. J'en conclus qu'elles n'en étaient pas à leur coup d'essais et je sentis chez elles comme une vieille habitude, en tout cas elles avaient l'air d'un "commando" redoutable.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Mar 14 Oct - 13:04

- Folles nous ? oui il faut bien l'être un peu, mais on nous aime comme ça ! Mais si ça ne te conviens pas, débrouilles toi.

Molly savait très bien, que Victoria ne ferait pas de chichi et accepterait l'aide de Molly et Mimi.
C'est donc en rigolant que Mimi partit dans ses canalisations, passant par l'une des cuvettes des toilettes, mettant de l'eau partout afin d'espionner le Préfet vert et argent.


- Bon tu peux vaquer à tes occupation, je m'occupe de parler à Aylen. Mais si tu passes par la Grande Salle et que tu nous vois, n'hésites pas à venir nous voir, je m'occuperais de tout, tu verras, tout ce passera bien.

Souriant, Molly rangea ses parchemins noircis de ses plans effectués avec Victoria et le fantôme aux lunettes, sa bouteille d'encre, et ses plumes. Puis elle se leva et sortit des toilettes suivie de la préfète.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Mar 14 Oct - 15:41

- Folles nous ? Oui il faut bien l'être un peu, mais on nous aime comme ça ! Mais si ça ne te conviens pas, débrouilles toi.

*Bah ... J'ai rien demandée ... Mais je suis curieuse de voir ce que ça peut donner ses manigances*

Molly reparti pour un nouveau rire que je ne pu que suivre, cette fille était d'un enthousiasme plutôt contagieux, et Mimi s'envola rapidement et joyeusement pour sa nouvelle mission d'espionnage en passant par les canalisations. Je me pris de l'eau sur les chaussures mais garda le sourire.

- Bon tu peux vaquer à tes occupation, je m'occupe de parler à Aylen. Mais si tu passes par la Grande Salle et que tu nous vois, n'hésites pas à venir nous voir, je m'occuperais de tout, tu verras, tout ce passera bien.

Ma camarade gryffon s'occupait maintenant de ranger ses affaires dans son sac avant de sortir de la pièce, je la suivis en me plongeant dans mes pensées.
Je n'avais croisée ce serpentard que quelques fois mais à chaque fois c'avait été une épreuve pour mon petit cœur de jeune fille. Molly pouvait vraiment m'aider ? J'avais vraiment une chance de ... ? Je n'y avais pas réfléchis plus que ça. En venant à Poudlard je n'avais pensée trouver que des cours de magie et non pas ... Lui ! Molly disait que j'étais amoureuse mais l'amour au premier regard je n'y croyais pas. Par contre que je sois envoutée pourquoi pas ! Bref tout ça me donna soudain le tournis en pensant que peut être ses yeux d'un bleu jamais vu et si craquant se poseraient sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Lun 27 Oct - 12:08

Donc ce samedi matin là après une bonne heure de lecture matinale et avant de rejoindre la grande salle pour un petit déjeuner j'entrais ici pour soulagée une envie.

Une fois chose faite je me plantais devant le miroir pour me laver les mains quand j'entendis un drôle de bruit d'eau résonner dans les tuyaux. Je me souvenais soudain de quoi ... Ou de qui il pouvait bien s'agir et l'appelais :

-- Mimi ? C'est toi ?

Le fantôme de l'adolescente morte ici dans son uniforme scolaire, avec ses lunettes peu flatteuses et ses nattes, sorti d'un conduit d'un autre lavabo et fut surprise de me voir.

-- Victoria Lester ?!
-- Bonjour Mimi ça va ?
-- Moi oui, mais toi ça m'étonne de ne pas te voir pleurnicher !

Je la regarda étonnée et elle reprit avec un sourire moqueur :

-- Oh ! Tu ne sais pas ? Ton petit ami s'est trouvé une autre chérie !
-- Mon quoi ?!
-- Aylen ! Je l'ai vu embrasser sa grande amie Myosotis !
-- Mais ... Et c'est pas mon petit ami !
-- En tout cas maintenant c'est sûr que ça n'arrivera pas !

Je ne savais plus quoi dire, je me sentais bizarre, alors que Mimi partait par où elle était arrivée. Elle me laissa seule après m'avoir choquée de cette nouvelle.

Je repensais à la première fois que j'avais croisée Aylen dans ce couloir, si beau et ses yeux d'un bleu jamais vu, la première fois que mon cœur s'était affoler devant un garçon. Ensuite il y avait eu l'espoir apporté par cette Molly, le souvenir ce même jour de notre premier contact, notre première, et maintenant unique, conversation. Et maintenant tout ça pour rien juste un sentiment qui faisait mal au cœur.

*C'est sa faute ! Pourquoi elle m'a embarquée là-dedans ?! J'aurais pas du écouter Molly !*

Des larmes se mirent à couler alors que je me perdais dans mon propre regard, reflété dans le miroir devant lequel j'étais toujours plantée. Je les laissa couler quelques minutes pour soulager ma peine mais surtout ma déception. En quelques jours de temps je venais de connaitre mon premier béguin pour un garçon et ma première peine de cœur.

Une fois apaisée par mes larmes je fis couler l'eau et me rinça le visage, je pu réfléchir plus raisonnablement : Ce n'était pas la faute de Molly, elle n'avait voulus que m'aider à approcher le préfet vert et argent et elle avait réussit. Et puis comme l'avait dit Mimi cette Myosotis était une grande amie de Aylen, elle devait le connaitre depuis longtemps et ce qui arrivait devait arriver.
Je me moqua de moi-même d'être aussi raisonnable, ne disait-on pas que l'amour -du moins de quelconque sentiment d'attachement à une autre personne- faisait perdre la raison ?

Maintenant plus calme et étant sur d'avoir l'air de ne pas avoir pleurée, je respira un bon coup et me força à sourire.

*Bon d'accord il me faudra quelques jours pour me remettre totalement ... Et je remercierais quand même Molly de son aide la prochaine fois que je la croise*

Je sortis des toilettes tranquillement, comme si de rien n'était, et rejoignis enfin la grande salle pour manger.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Mar 9 Déc - 19:19

Molly arriva en criant dans les toilettes :

- Mimi ? Mimi tu es là ?? 

La rouge et or avait une annonce à faire à son amie fantôme avec qui elle partageait tous les potins du château. La blondinette vit apparaitre le fantôme de la jeune fille aux couettes et aux lunettes avec un rire machiavélique dont elle avait le secret au dessus des cabines des toilettes.


- hahahahaha tu devrais regarder dans cette cabine Molly ! hahahhaha tu ne seras pas déçue du spectacle.

Le spectre disparut en plongeant dans un des toilettes éclaboussant de l'eau partout. C'est alors que la blondinette poussa du bout du doigt la cabine que lui avait montré Mimi, et surprit une jeune fille de la maison Serdaigle sur ses gardes, avec un regard un peu fou, et des cernes noires et encrées dans ses yeux noisettes.

- Heu... salut... Tu sais que tu as l'air d'un zombie ?

La rouge et or baissa les yeux et vit tout un tas de grimoire ouverts devant la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Mar 9 Déc - 20:06

*Cette fille est pas claire ! dommage pour elle, elle sait pas à qui elle a affaire...*

- Pour ta gouverne à toi aussi, saches que j'entre comme je veux dans ces toilettes, Mimi et moi on partage tout, et c'est une grande amie !
Mais vu ton état passablement.... morne je passe l'éponge.

La jeune femme n'aimait pas qu'on la prenne de haut, même avec toutes les excuses qu'on pouvait lui donner.

- Tiens, prend ça, ça te fera du bien.

La rouge et or tendit des chocogrenouilles à la fille de Serdaigle. La blondinette avait toujours un paquet sur elle en cas de besoin.

- C'est quoi ton petit nom ? le zombie ?

Molly ne put s'empêcher de rire. Son rire était communicatif lui disait-on et la bronze et argent ne put s'empêcher de sourire à défaut de rire en écoutant la Gryffondor s’esclaffer. D'autant plus, que le chocolat avait un effet apaisant, et la fille de la maison Serdaigle se détendrait, baisserait sa garde. Alors Molly pourrait regarder les livres que son homologue bleu essayait de lui cacher, et peut être percer son secret à jour. Si besoin, elle l'emmènerait à l'infirmerie mais, le plus important comme toujours pour la Gryffondor était de percer les secrets et les mystères des gens qui l'entouraient...
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Jeu 11 Déc - 9:49

- Ok Melinda le zombie.


La rouge et or rit ouvertement. Elle se tourna dans la direction que la bleu et bronze regardait et vit la lueur d'un fantôme non loin. Molly savait très bien qu'il s'agissait de Mimi, mais elle savait aussi que le chocolat commençait à faire effet sur la jeune fille.
Profitant de la diversion que lui offrait Mimi, la blondinette regarda les titres des ouvrages que Melinda le zombie avait étalé ici et là. Des livres et des grimoires qui concernaient les rêves...
L'esprit toujours aiguisé, Molly fit vite le rapprochement entre l'état physique de la jeune aigle et les livres qu'elle avait en sa possession.


- T'as peur de tes rêves ? c'est pour ça que tu ne dors pas ? Tu sais tu auras beau faire ce que tu veux, prendre toutes les potions que tu veux, ça ne te rendra pas service. Tu ferais mieux d'aller à l'infirmerie, Mme Pomfresh a des potions pour dormir sans faire de rêves.

La rouge et or lui fit un sourire aussi grand qu'il lui était possible. Elle avait percé une partie du secret de la jeune fille, mais le pourquoi du comment était encore un mystère. Molly décida de la faire parler, et quoi de mieux que le chocolat dans son état ? La blondinette lui tendit d'autres checogrenouilles, et Melinda le zombie les accepta sans broncher. A n'en pas douter, la première confiserie avait commencé a faire effet, et la jeune fille était déjà plus détendue.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   Dim 14 Déc - 12:20

Alors que la Serdaigle  se dirigea vers la porte, Molly saisit sa chance et lui dit :

- Te droguer avec des potions pour dormir n'est pas une solution envisageable ? c'est pour ça qu'à la place du prend des potions d'éveil ?

Molly avait touché un point sensible. La jeune Serdaigle se raidit aux propos de la rouge et or.

- Et puis ça ne se fait pas d'accepter du chocolat pour ne pas le manger ! si c'est pour les jeter, je préfère autant les reprendre ! ça coûte des Mornilles ces machins là ! Donc tu les manges ou tu me les rends, mais comme ça ne se fait pas de rendre un cadeau, tu les manges !

Molly avait coincé la petite bleue et bronze...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les couloirs, toilettes des filles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les couloirs, toilettes des filles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-