BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le parc, Le lac noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Ven 31 Juil - 17:39

Damon fut sensible au discours d'Eleanor et implicitement, leur dispute se termina là. 
Pourtant, le jeune homme voulait partir pour "régler leur compte" aux fille qui s'en étaient pris à sa protégée. 


Aussi calmement que possible, la rouge et or posa une main sur son torse pour l'empêcher de bouger. Mais aussi pour le calmer. Bien qu'elle ne l'avouerait pas, maintenant qu'ils s'étaient parlé, elle n'avait pas envie que son protecteur reparte aussitôt. 

- Je n'ai pas besoin que tu me défendes contre tout le monde. Et puis de toute façon, ça ne les fera pas taire tu le sais bien... 

Elle pouvait sentir les muscles de Damon se contracter de colère. Cela la fit sourire intérieurement, mais ces yeux gardèrent un air sérieux qui contrastait étrangement avec son visage de gamine. 

- Reste. Je crois que tu dois aussi m'expliquer ce qu'il s'est passé l'autre matin. Et puis j'aime bien quand tu es là, je me sens un peu moins perdue... 

Voilà, le mot était sorti. Eleanor avait tout pour être heureuse, mais ces derniers jours tant de questions tournaient dans sa tête. Sur ses origines, sur ses parents, sur Damon... Leur dispute rapide lui avait fait prendre conscience qu'en peu de temps, elle s'était attachée à lui. 


Eleanor laissa tomber sa main le long du torse du jeune homme et ne lâcha pas des yeux, attendant qu'il prenne la décision de rester ou de partir. 


1071 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Ven 31 Juil - 18:00

Elle me demanda de rester et enleva sa main de mon torse. Je ressenti aussitôt un manque là où sa main était quelques instant auparavant.
Sa révélation concernant ma présence qui l'apaisait et la rendait moins perdue me fit chaud au cœur. Je ne pensais pas m'être autant attaché à cette fille en moins d'une semaine, c'était complètement fou.


Alors pour la rassurer, ou me rassurer moi, je fis un pas dans sa direction et l'enlaça de mes bras musclés. Prisonnière, elle ne pourrait pas m'échapper et plongeant mon regard bleu dans le sien, je lui sourit. Ne sachant pas si elle allait me mordre à nouveau ou me pincer, que sais-je, je desserrais mon étreinte et m'assis à même la pelouse humide. Si elle voulait des explications, il me faudrait du courage, et je préférai être à terre pour raconter cette honte qu'était ma famille et sa lubie du sang. J'invitai mia promisi à en faire autant, et une fois qu'elle m'eut rejoint au sol je me mis à parler :


- Ma famille pense que parce que je suis de sang pur, et d'une lignée noble, je dois fréquenter des sang purs aussi. Ma mère et mon père ont voulu me fiancer avec une de mes cousines, mais je pense que tu l'aura compris, j'ai refusé. Je ne veux pas vivre dans cette tradition poussiéreuse. Je compte mener ma vie comme je l'entends. Bien sûr, j'en paye assez souvent le prix, et cher bien sûr. Si ma famille venait à savoir que j'ai une amie sang mêlée, je crois qu'elle pourrait me retirer de Poudlard... Alors, quand l'autre jour j'ai voulu t'expliquer que je fréquentai qui je voulais, j'ai été maladroit. Je me suis rendu compte que j'avais insinué que je ne te fréquentai que parce que ton statut sanguin ferait enrager ma mère, au péril de ta propre sécurité et de ce qu'elle pourrait nous faire parce que nous sommes amis.
Je me suis senti mal à l'aise et rien que l'idée qu'on puisse te faire du mal à cause de moi et de mes choix m'est insupportable, j'ai donc pris la décision de m'éloigner car je pensais que tu m'en voudrai, ce qui aurait été parfaitement logique. Je m'en voulais à moi même de te mettre en danger, et de t'éviter ainsi sans avoir pu te donner d'explications. Et je m'en veux à cet instant précis car je suis en ta compagnie et que tu va encore en payer le prix à cause de ces filles...


Pendant mon monologue, j'avais pris soin de garder la tête basse sur la pelouse, et mes poings s'escrimaient à arracher la moindre parcelle verte qui étaient à leur portée. Je retenais mes larmes, un italien ne doit jamais pleurer, surtout pas en face d'une femme, quel que soit son âge.
La main fine et frêle d'Eleanor se posa sur mon poing droit et m'arrêta dans l'arrachage de la verdure, ce qui me fit relever la tête pour la regarder dans les yeux.


Il ne fallait pas que je tombe amoureux de cette fille, je me l'interdirai pour sa sécurité.

2197 caractères validé par Molly


Dernière édition par Damon le Ven 28 Aoû - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Lun 24 Aoû - 19:45

Damon semblait s'être calmé. D'un geste sur, il vint vers elle et la serra contre lui. L'étreinte ne dura pas longtemps, et heureusement car la jeune fille commençait à sentir des larmes de soulagement monter dans ses yeux. Finalement, c'est un grand sourire qui illumina son visage alors que l'Italien enlevait ses bras pour s'assoir sur l'herbe encore humide de rosée. 


Eleanor hésita un temps avant de se poser à ses cotés, mais elle finit par imiter Damon et lui prêta une oreille attentive. Elle sentait bien qu'il ne fallait pas qu'elle l'interrompe. Son sourire avait de nouveau disparu, laissant place à une moue très sérieuse. 
Sans broncher, elle l'écouta. Sa vie avait l'air bien compliquée ! La jeune sorcière s'en voulut  de s'appesantir sur ses petits problèmes de gamine. Après tout elle avait des parents aimants et qui acceptaient ce qu'elle était sans aucun jugement.
Une fois qu'il eu finit son monologue, et arraché la moitié de l'herbe alentour, Eleanor posa sa main sur le poing crispé de son ami. Il leva la tête vers elle. 

- Non, je ne t'en voulais pas, on peut tous avoir des paroles maladroites ! Et puis ça doit pas être facile pour toi... Par contre j'aimerais vraiment que tu arrêtes de vouloir me protéger à tout prix. Je suis peut être jeune, mais je sais me défendre, je te le répète. Si tu décides de couper les ponts à cause des pestes qui m'embêtent elles auront gagné. Et puis on est plus fort à deux que tout seul, tu ne crois pas ? 

Sur ces dernières paroles, elle oublia carrément sa timidité et lui prit la main un peu plus fermement. Eleanor lui fit un clin d'oeil, et, avec un peu plus d'assurance que d'habitude, lui dit : 

- Je te propose un deal. Toi et moi contre les autres. Quoiqu'il arrive je serai là si tu as besoin, même si c'est pour te défendre face à ta mère, et vice versa.  Comme ça on aura plus peur. En contrepartie, on peut tout se dire et on jure de ne pas se mentir. Ça te va? 

Eleanor se rendait compte du caractère juvénile de ce pacte, mais elle sentait qu'un lien plus fort qu'eux les liait déjà. Elle ne faisait que verbaliser un contrat implicite qu'il lui semblait avoir passé avec Damon alors que ce dernier s'était confié. 


1697 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Lun 24 Aoû - 20:03

Eleanor mit des mots sur notre relation qui n'en avait pas besoin selon moi. Il me semblait qu'il c'était passé un accord implicite entre nous ces derniers temps.


- Ça me va, mais ne compte pas sur moi pour ne pas te défendre mia promisi. Si je choppe une de ces langues de vipères en train de t'insulter ou de dire du mal de toi, je ne répondrai plus de moi je te préviens !


C'était une chose pour laquelle j'étais certain. Personne, non personne ne toucherai le moindre cheveux de cette jolie petite brune au caractère si bien trempé. J'avais une ligne de conduite qui était la même pour toutes les personnes qui m'étaient chères et mes amis en faisaient partie. S'ils avaient le moindre problème je venais les aider peut importe la situation ou le danger qui pouvait menacer.
Eleanor semblait avoir prit un peu plus confiance et c'est ce que je voulais. Qu'elle puisse être elle même en ma compagnie, bien que je me doutais que cela impliquerai certainement de bonnes vieilles conversations italiennes avec gestes et décibels.



823 caractères validé par Molly


Dernière édition par Damon le Ven 28 Aoû - 9:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Lun 24 Aoû - 20:57

- Ca me va !

La jeune sorcière était rayonnante à présent. Même si ce que lui avait avoué Damon présageait qu'ils auraient des problèmes avec cette amitié, elle était heureuse d'être liée à lui. 
Pour quiconque les aurait vu à ce moment là, l'ambiguité aurait crevé les yeux. Pourtant Damon et Eleanor étaient tout simplement bien. Eleanor sentait une vague de bien être l'envahir et elle plongea ses yeux dans les eaux sombres du lac sans pour autant lâcher la main de l'Italien. 


Eleanor ne pensait plus à sa mélancolie du matin et elle n'était pas non plus dans une posture de séduction. A son âge, rien ne valait autant qu'une amitié si forte. Peut être que si la jeune fille s'était plongée dans son fort intérieur aurait-elle vu que les affres tumultueuses de l'amour les guettaient  ? 


Elle finit par le lâcher, remonter les genoux sous son menton et entourer ses jambes repliées de ses bras frêles.
Et c'est en tout innocence que la rouge et or posa une question à Damon. 

- Dis moi, tu as déjà été amoureux toi? 

803 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Lun 24 Aoû - 22:22

- Amoureux ? Je ne pense pas l'avoir été un jour si tu veux mon avis. J'ai eu quelques copines, ne va pas croire qu'elles sont nombreuses, mais je n'ai jamais eu de vrais sentiments si c'est que tu veux savoir. Je pense que j'ai toujours eu peur qu'elle ne sorte qu'avec moi pour mon physique et non pas pour qui je suis et mes valeurs. Il faut aussi ajouter à cela que ma famille est riche et que ça a dû faire tourner la tête de quelques unes. Mais tout cela est matériel et je sais que ma mère me couperai les vivres si je ne suivais pas ses directives, donc officiellement je suis célibataire depuis toujours.


C'est avec un immense sourire que je regardais la jeune fille. J'espérai la dérider un peu de sa position toute recroquevillée sur elle même. Je la préférai plus détendue. Elle avait une lueur dans les yeux qui scintillait quand elle se laissait aller, mais cela ne semblait pas être très souvent le cas, du moins en ma compagnie.
C'est en gardant un air léger qui cachait la crispation à laquelle je faisais face intérieurement que je lui retournait la question :


- Et toi ?

857 caractères validé par Molly


Dernière édition par Damon le Mar 25 Aoû - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Mar 25 Aoû - 23:30

Eleanor avait écouté religieusement ce que lui avait répondu Damon. Avec un air espiègle il lui retourna la question, ce qui fit rire aux éclats la jeune sorcière. Pour se calmer, elle mit une main devant la bouche, respira un grand coup et lui répondit avec amusement. 

- Moi ? Tu sais, je viens d'avoir 13 ans, alors les histoires d'amour je connais pas vraiment ! J'ai eu un "amoureux" à l'école quand j'avais 7 ans, ça compte ? 


Ses yeux s'étaient illuminés à ces paroles. Elle aimait taquiner les gens qui lui étaient chers, et clairement c'était ce qui était en train de se passer. 
La rouge et or n'était pas dupe, Damon avait beau avoir l'air détaché, cette discussion le gênait. Pas elle. 
Elle détendit ses jambes et s'étira tel un chat après une sieste au soleil. Même si elle avait mal commencé, la journée promettait d'être plutôt agréable finalement ! 

670  caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Mar 25 Aoû - 23:41

La Gryffondor semblait lire en moi comme dans un livre ouvert ce qui m'agaçait. Je n'aimais pas qu'on me cerne aussi facilement, même si c'était mia promisi. Je m'étais trop dévoilé à cette jeune fille, et trop vite. Peut être cela était dû à nos racines et notre tradition commune. Elle savait lire entre les lignes, comme les vraies Italiennes...
Je décidais de m'amuser de la jeune fille, un sourire ironique aux lèvres :


- Bien sûr que cela compte. Dis moi tout, je veux tout savoir ! Qui était ce premier garçon à peine sorti des jupons de sa mère à te courir derrière ?!
Cela ne se passera pas comme ça à l'avenir ! Je compte bien m'assurer de tes futurs prétendants...


Je fronçais les sourcils en signe de mécontentement, bien qu'au fond de moi même je m'amusais comme un bambino.
Soit elle jouerai le jeu, soit elle s'énerverai mais je ne préférai présumer de rien.

679 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Mer 26 Aoû - 0:07

En temps normal, Eleanor aurait réagi au quart de tour, mais elle était bien trop contente de s'être réconciliée avec Damon pour s'énerver une fois de plus. Elle décida donc de rester sur un ton léger et de lui répondre avec tout autant d'ironie qu'il en avait mit dans ses paroles. 

- C'était un beau blondinet au yeux bleu. Une tête d'ange pour tout te dire ! Mais ça ne pouvait pas marcher entre nous, il voulait avoir huit enfants et moi sept "juste" sept.... 


Tout cela était vrai, mais la jeune fille prit un faux air rêveur, histoire d'en rajouter un peu à son histoire d'amour d'enfance. 

- Pour ce qui est de me défendre contre mes prétendants, tu n'auras pas beaucoup de travail... Je ne suis pas le genre de fille qui fait tourner les têtes tu sais. 


En disant cela, Eleanor n'avait pas une once de tristesse dans la voix. Ce n'était pas dans ses priorités, et de toute manière elle trouvait beaucoup plus amusant de passer inaperçue dans les couloirs du chateau. 
Enfin, au moins jusqu'à ce qu'elle rencontre Damon... Son anonymat n'allait certainement pas durer ! 

834 caractères  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Mer 26 Aoû - 0:19

- Je vois que votre relation était vouée à l'échec effectivement. Je ne réprimais pas le sourire qui venait et le laissait gagner mes yeux.


Je m'allongeais dans la pelouse et fermais les yeux. Toujours souriant, je me dis qu'il était bien qu'Eleanor ne soit pas prisée des garçons, cela m'éviterai d'avoir à faire barrage s'ils ne me plaisaient pas.


- Tu ne devrai pas de dénigrer ainsi tu sais. Tu es une très belle jeune fille, et bientôt je serai obligé de me dresser contre toute personne de la gente masculine qui voudrais te faire la cour. Tu es mio piccolo protetto ne n'oublie pas. Et inutile de me faire les gros yeux, c'est non négociable.


Je n'avais toujours pas ouvert les yeux alors que j'avais prononcé ces mots. Je me doutais simplement de la réaction de la rouge et or, et prit la peine d'entrouvrir un œil pour voir si mes présomptions étaient bonnes.
Au pire que risquai-je ? Qu'elle veuille se dresser elle aussi contre les prétendantes que j'avais ? Je me débrouillais très bien tout seul. Qu'elle se lève et parte ? Je l'en empêcherai. Quoi qu'il arrive, je la protégerai, nous avions passé un accord, et mes racines m'obligeait à prévenir le moindre danger auquel elle pourrait avoir à faire face.

959 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Mer 26 Aoû - 1:04

Devenir une belle jeune fille ? Eleanor n'avait jamais vu les choses comme cela. Devenir une grande sorcière, elle en rêvait souvent, mais pour ce qui était de plaire aux garçons il s'agissait bien du dernier de ses soucis. 


Alors que Damon avait les yeux fermés, il devina sans aucun soucis que sa jeune amie faisait une moue désapprobatrice. Décontenancée par sa clairvoyance elle reprit son visage doux habituel et ne tenta pas de s'interposer une nouvelle fois. 
Face au caractère latin de Damon, mieux valait ne pas toujours râler. Et de toute manière, la rouge et or avait l'habitude de faire ce qu'elle voulait, même si elle faisait mine d'écouter les conseil - ou menaces - qu'on lui adressait. 

- Et si un jour je suis amoureuse ? Tu seras bien embêté, car je ne te laisserai pas te mettre entre moi et le prince charmant ! Tout Italien que tu es ! 

Bien sur, le prince charmant, elle n'y croyait plus ! 


Imitant Damon elle se coucha dans l'herbe à ses cotés. Sans fermer les yeux elle tourna la tête vers lui. Le soleil caressait sa peau et l'ambiance devenait bucolique. Eleanor allait presque finir par être heureuse d'être resté à Poudlard pour les vacances. 


922 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Mer 26 Aoû - 9:38

La deuxième année se joignit à moi sur la pelouse en s'allongeant à mes côtés. L'oeil toujours ouvert je la vit tourner son visage vers moi et me dire qu'elle ferait peut être la rencontre du prince charmant un jour, et que je n'aurais pas à m'y opposer. Cependant, elle oubliait un détail que je me fis un plaisir de lui rappeler tout en rajustant une mèche derrière son oreille :


- Italiano e si sta sai che è mio dovere mettere alla prova le qualità di questo principe azzurro si dice...


Je savais pertinemment que la jeune fille n'allait pas aimer cette vérité, mais c'était une partie de notre culture que je voulais garder. Et j'y mettais un point d'honneur depuis aussi loin que je m'en souvenais. Tant pis si cela ne le lui plaisait pas, c'était ainsi, c'était moi.
Je n'avais pas relâché la mèche de cheveux et je m'amusais à la faire enrouler autour de mes doigt. Je finis cependant par laisser retomber ma main sur la pelouse libérant ainsi la mèche brune de mes mains qui glissait comme de l'eau sur ma peau.

802 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   Jeu 27 Aoû - 23:40

Etrangement, le jeu que les doigts de Damon firent avec une mèche de ses cheveux la troubla. Le rouge lui montait aux joues aussi vite que si un professeur venait de la prendre en flagrant délit de tricherie. Néanmoins, elle ne se défila pas.

- Ma, il mio principe azzurro sera perfetto ! C'est le principe même d'un prince charmant ! 

Même si la jeune sorcière tentait de paraitre plus assurée et plus mûre pour son âge, sa voix trahissait indubitablement son trouble face à ce jeune garçon qui ressemblait déjà à un homme. Presque, tout du moins. Une petite lueur dans ses yeux prouvait à Eleanor qu'il n'était pas tout à fait adulte et qu'il pouvait être lui aussi en proie aux doutes. 

Un peu déçue qu'il fasse retomber sa main sur l'herbe, lâchant ainsi la mèche qui se mêlait de nouveau à sa chevelure indisciplinée, la brunette se releva brusquement. Il devait déjà être tard, et elle voulait absolument envoyer un hibou à ses parents avant midi. Elle n'avait pas eu de nouvelles depuis la funeste lettre lui demandant de rester au chateau... 

- Je suis désolée, je dois absolument aller à la volière ! Je n'ai pas vu le temps passer avec toi... Je suis vraiment heureuse que l'on se soit réconciliés. Vraiment Damon... 



Elle s'arrêta un instant, attendant qu'il se relève à son tour. Une fois face à lui Eleanor se hissa sur la pointe des pieds et lui posa un baiser rapide sur la joue. Sans attendre une réaction de la part de son ami, elle tourna les talons et lui fit un dernier signe de main pour cacher qu'elle rougissait de nouveau. 

- On se retrouve chez les Lions, à tout à l'heure . 


1251 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: lac noir   Ven 28 Aoû - 9:38

Cette fille disparu presque instantanément. Elle était vraiment surprenante, et je ne savais jamais sur quel pied danser avec elle. Le moins que l'on puisse dire c'est que ça me changeait de mes admiratrices et leurs espoirs futiles.


En repensant au moment que nous venions de partager, je ne savais plus quoi penser. Tantôt furieuse tantôt rouge de timidité, mais téméraire néanmoins. J'avais bien relevé qu'elle rougissait souvent, mais ne se démontait pas pour autant. J'aimais bien ça.
Je repensais au moment où elle avait posé un bisou sur ma joue. Elle était devenue toute rouge et était partie, toujours aussi rouge ou peut être même plus. Je ne comprenais pas pourquoi elle m'avais fait ce bisou si elle savait qu'elle rougirait. Peut être cela avait été un moyen de montrer notre réconciliation ?
Ou peut être était elle gênée par notre écart d'âge ? Une amitié n'a pas d'âge, et l'écart entre nous n'était pas si grand. Nous n'avions que 2 ans de différence.
Non, je ne comprenais absolument pas. Il faudrait que je lui pose la question à l'avenir : Pourquoi tu rougis quand tu deviens téméraire ? ou Pourquoi tu fais des choses qui vont te faire rougir, mais tu te lance quand même ?
Pfff la question viendrai d'elle même, il ne fallait pas que je me pose trop de questions.


* Donne Ha ! Cosa sono complicato ! Vi siete in belle lenzuola Damon ! *

fin
1069 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le parc, Le lac noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le parc, Le lac noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Le parc-