BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 3e compartiment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Sam 5 Sep - 12:16

J'avais voulus échapper à Jérémy pour m'éclaircir les idées et, dès que le train avait démarré, j'avais donc incrusté le premier compartiment que j'avais trouvé avec des camarades de maison que je ne connaissais que de vue. 

Maintenant que j'avais retrouvé mes esprits j'étais sortis à la recherche de mes amies, essayant de trouver le compartiment de Roxy, Amy ou Lune. Mon regard cherchais aussi Melinda, Gabrielle, Alice et d'autres qui m'avaient manqués cet été. Mais à part des connaissances à qui je disais bonjour je ne trouvais personne et je me fis la réflexion que j'étais bonne pour fouiller tout le train comme un auror qui chercherait des criminels. 

Arrivée dans un autre wagon, j'aperçue le charriot de friandise et, comme un signal, mon estomac se mit à gargouiller. Décidant de faire une pause dans mes recherches, je rejoignais la vendeuse arrêtée devant un compartiment et la laissais s'occuper d'une jeune fille d'à peu près mon âge avant d'acheter à mon tour de quoi rassasier cette faim soudaine. 

- Bonjour miss. 
- Bonjour, pour moi ce sera des patacitrouilles s'il vous plait. 
- Voilà ! 6 mornilles. 
- Merci. 

Attrapant le paquet, je payais la vendeuse qui repartit voir d'autres de nos camarades. La jeune fille était retournée dans son compartiment, moi je me retournais vers le wagon d'où je venais sans savoir trop quoi faire. 

* Zut ! J'ai pas envie de retourner là bas ... Tiens elle est toute seule ... *

Ayant perdue de beaucoup mon manque d'assurance l'année dernière, j'osais entrer dans le compartiment de la jeune fille où le charriot s'était arrêté et lui demandais en souriant doucement :

- Salut, Je peux m'asseoir avec toi ? Je ne reste pas longtemps je cherche mes amis, ce train est si long.

J'éclatais doucement de rire en espérant qu'elle ai le sens de l'humour que j'arrive à détendre l'atmosphère, et restais planté dans l'encadrement en attendant sa réponse.


Ria 3366ff
1500 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Sam 5 Sep - 12:43

La jeune fille arriva un peu essouflée à bord de la locomotive mais elle était apaisée de voir qu'elle ne l'avair pas loupée.

- " Bonjour Miss ! "

Winonna se retourna et vit un  groupe de jeunes poufsouffle. " Bonjour à tous, j'espère que vous êtes prêts pour cette nouvelle année " le groupe hocha la tête à l'unisson et Winonna tourna les talon pour rejoindre un compartiment.

Elle passa devant celui de Ria et d'une autre élève qu'elle connaisait pas. La préfète leur fit signe puis continua sa route. Philippine et Adrian étaient assis dans le compartiment suivant.

- " Hello les amis ! "

- " Wino ! On est content de te voir ! "

- " Vous avez pas vu Serenna ? " demanda la préfète tout en se posant sur la banquette.

- " Non désolée. "

- " Dis donc tu es déjà habillé en mode Poufsouffle. "

La préfète baissa la tête pour regarder la façon dont elle était habillée. La jeune fille portait un pantalon chino moutarde et un chemisier noir à volants.

- " J'aime les couleurs de notre maison mon cher ami. " répondit elle en souriant.

Miss Diggory regarda les autres apprentis sorciers passer dans le couloir du Poudlard Express, en se demandant si quelqu'un allait venir rejoindre le trio dans leur compartiment.

937 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Sam 5 Sep - 14:29

- Salut, Je peux m'asseoir avec toi ? Je ne reste pas longtemps je cherche mes amis, ce train est si long.

L'écho d'une voix féminine alerta Ridwen qui fut soudainement ramenée à la désagréable réalité à laquelle elle avait tenté d'échappé par la rêverie. Maudissant intérieurement l'auteure de ces paroles qui l'avaient tirée de sa méditation, il lui fallut quelques instants pour réaliser que c'était à elle que la jeune fille s'adressait. Ridwen analysa brièvement sa silhouette et en vint à se demander si elle ne l'avait pas déjà croisée à Poudlard. C'était difficile à dire. Mince, de grande taille, elle avait des cheveux châtains presque aussi longs que les siens et des yeux noisettes. Un visage souriant, aux traits agréables. Aucun élément particulier qui pût retenir son attention et lui rappeler une personne en particulier. Du point de vue de Ridwen, elle ressemblait à n'importe quelle élève de l'école qu'on voyait déambuler dans les couloirs entre les cours et pouvait ainsi aisément la confondre avec quelqu'un d'autre. De toute évidence, il était inutile de chercher à l'identifier à quelqu'un qu'elle aurait déjà vu, elle ne la connaissait pas.  

La surprise fit place à l'étonnement, s'ensuivit un sentiment d'incompréhension et d'anxiété. C'était la première fois qu'on la dérangeait ainsi. Les élèves se contentaient d'habitude de passer devant son compartiment sans y prêter attention, et s'ils la remarquaient, ils n'osaient pas demander à entrer à la vue d'une jeune fille à l'aspect si sévère et hautain. La jolie châtaine était semblait être tout le contraire de Ridwen, si l'on jugeait du moins son attitude. Sa demande s'était accompagnée d'un sourire, ponctuée d'un léger éclat de rire qui, dans l'esprit de Ridwen, se trouva être le point final du portrait qu'elle avait dressé d'elle par un simple coup d'œil. C'était à n'en pas douter l'une de ces personnes ouvertes et spontanées qui semblaient tant appréciées en société. Elle supposa que les amis dont elle faisait mention devaient être suffisamment nombreux.  


* Si elle tient à les trouver dans un train "si long", pourquoi s'attarder dans un compartiment vide - ma présence compte à peine - au lieu de continuer sa quête ? *

Ridwen s'appliqua tout de même à montrer une certaine politesse, et par automatisme inclina légèrement la tête pour inviter la jeune fille à entrer. Sa réaction était totalement opposée à sa volonté et elle se réprimanda mentalement de son hypocrisie, de même qu'elle se serait fâchée de son impolitesse si par trop de franchise elle lui avait refusé de s'asseoir. Elle se consola en se rappelant que, selon ses dires, elle ne resterait pas tout le voyage en sa compagnie.
La jeune fille avait gardé un masque impassible depuis l'arrivée de sa camarade, si bien qu'il était impossible de deviner son état d'esprit. Aucune trace d'agacement ne se lisait sur son visage, et pourtant elle était bien contrariée que quelqu'un trouble sa tranquillité. N'osant pas démarrer une conversation, elle replongea dans son livre. Cependant, elle ne parvenait pas à se concentrer sur les mots qu'elle lisait sans comprendre, reprenant une ligne par trois fois. Son attention était involontairement focalisée sur l'étrangère assise en face d'elle, ce qui ne manqua pas de l'agacer. Une pensée égoïste bien propre à son caractère lui vint à l'esprit.

* Si elle veut parler, eh bien qu'elle parle. Quant à moi, je n'ai ni le courage ni l'envie de prononcer un mot. *


Ridwen: #ccccff
RP libre avec Victoria
2765 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Sam 5 Sep - 15:14

La plupart des compartiments sont déjà pleins et il faut bien 10 min à Kalis pour en trouver un qui est vide. Après s'être faufilé dans un qui est complètement vide, il ne prit même pas la peine de mettre sa valise dans uns des filets à bagages et la laissa à côté de lui avant de s'asseoir près de la fenêtre.
Alors que le train démarre, il jete sans arrêt des regards en direction de la porte. La seule personne qu'il veut voir entrer est Rory. Personne d'autre.
Malheureusement le serdaigle ne montre aucun signe de vie.
Nostalgique, Kalis se met à repenser à tout ce qu'ils ont vécu ensemble l'année passée et les nombreuses conneries qu'ils ont faites ça. 
Aujourd'hui, il se dis qu'il ne pourrait jamais assez remercier Rory pour tout ce qu'il a fait. Avant, il n'était qu'un crétin hypocrite et insolent. Il l'était toujours un peu évidemment mais beaucoup moins qu'avant. Il faut dire que sortir avec un serdaigle, ça possède beaucoup de bons côtés. 
Kalis sens une larme rouler le long de sa joue. Il se damnerait pour que le serdaigle se trouve à côté de lui en ce moment même, lui tenant la main comme il le faisait si souvent...
Derrière la porte de son compartiment, il entendait les rires  de d'autres élèves et se dit que si Rory avait été là, ils seraient sans doute sortis eux aussi pour mettre un peu d'ambiance dans ce wagon. Mais là, pour le moment, le jeune homme n'avait pas la moindre envie de se joindre à eux. Il resta donc immobile à fixer le paysage défilant dehors jusqu'à ce qu'un élève plus jeune que lui ouvrit la porte à la volée. Kalis le fixa et le plus jeune referma violemment la porte. C'était souvent comme ça. Les gens le fuyait à cause de tout ce qu'il s'était passé l'année dernière. Les rumeurs couraient vite. D'un côté, c'était pas plus mal vu qu'il préférait rester seul.
Il soupira et fixa de nouveau le paysage qui défilait dehors. Les montagnes...Les arbres...Les oiseaux qui passaient comme des éclairs devant la vitre...Le soleil. Tout.
Et puis, sans s'en rendre vraiment compte, il se mit à pleurer. Pleurer car il allait sans doute passer l'année seul, sans Rory.


1653 caractères.
Rp libre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Sam 5 Sep - 15:47

La jeune fille me fit un bref signe de tête et j'hésitais à entrer, un reste de timidité et le mutisme de ma camarade me faisait me demander si elle ne préférait pas me savoir loin d'ici. 

* Je devrais peut être la laisser. Elle aussi attends peut être ses amis *

Sur un coup de tête, je finis par entrer, et m'asseyais en face de cette fille qui semblait déjà ailleurs. J'évitais de la détailler de la tête aux pieds par politesse et commençais à manger mes patacitrouilles pendant que ma camarade lisait un livre. Le silence était pensant et je finis par céder la première, j'aimais assez faire de nouvelles connaissances depuis que je m'étais décoincé, enfin plutôt socialisé.

- Moi c'est Victoria, et toi ? ... Je reste juste le temps de manger, tu dois aussi attendre tes amis, je ne vous dérangerais pas. 


* J'espère au moins qu'elles ne sont pas restées chez elles avec ce qui s'est passé l'année dernière. Déjà que j'ai peu d'amies proche alors si en plus on ne peut pas se voir ... *

768 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Sam 5 Sep - 16:24

*fiouuuu juste à temps*

Quelle étrange voie, 9 3/4. Bien sûr, il était indiqué dans l'une des lettres de Poudlard comment y accéder, mais elle n'aurait jamais cru qu'un jour elle se lancerait en courant en plein dans un mur en pierre. Elle avait du s'y reprendre à deux fois : à la première tentative, elle était à mi-chemin entre les deux murs quand elle sentit sa volonté flancher, puis elle s'arrêta d'elle-même et retourna sur ses pas. La deuxième fut la bonne car son chat, voulant sortir de sa cage, commença à miauler et grogner de plus en plus fort, ce qui attirait le regard des passants. Elle se dépêcha donc avant que quelqu'un ne vienne la voir, attiré par les cris de Plyu.

*Ouf il est 57, il me reste trois minutes...*


Le train se mit brusquement à siffler.


*Vite, vite, il faut que je rentre* 

Elle saisit sa valise et la cage de plyu (qui commençait à donner de grands coups de patte), déposa le chariot dans un coin puis courut vers la porte la plus proche.

*oups... Pardon... Désolée !*


C'était la première fois qu'elle voyageait seule, et sa valise était trop lourde pour une enfant de 11 ans.
Un garçon d'environ 15 ans vint à sa rescousse et monta sa valise jusqu'à un grand compartiment à bagages. Il la déposa au fond à gauche, puis lui souhaita la bienvenue et s'en alla en lui adressant un grand sourire.

*Ouf ! Quelqu'un d'aimable... Bon il faut que je trouve une place moi... Comment je vais faire...*

Margaret sentait son angoisse monter de plus en plus, pendant qu'elle arpentait le couloirs en quête d'un wagon. Elle cherchait un compartiment vide, ou avec des enfants de son âge, mais impossible de trouver.
Ne sachant plus où aller, elle s'installa près du compartiment à bagages et ouvrit la cage de son chat. Elle poussa un grand soupir.


*Décidément... Il n'y a que toute seule que je sois vraiment bien.*

Elle ferma les yeux et se dit qu'elle retenterait sa chance dans une heure, après un moment de calme et de solitude.

1509 caractères
Rp libre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Sam 5 Sep - 19:06

La jeune fille, qui avait entrepris de manger les Patacitrouilles qu'elle avait dû s'acheter tout à l'heure, finit par rompre le silence.

- Moi c'est Victoria, et toi ?... Je reste juste le temps de manger, tu dois aussi attendre tes amis, je ne vous dérangerais pas.

Étrangement, Ridwen ressentit un certain soulagement lors de cette première prise de parole. Elle donnait un sens à sa présence, elle était dans son esprit une invitée et non plus une intruse. Mais il lui fallait répondre à sa question. Une question banale, que chacun a posé plus d'une fois dans sa vie. Le premier pas quand on fait la connaissance de quelqu'un. Un sentiment curieux fit son apparition au fin fond d'elle-même. C'était bien la première fois qu'une personne lui demandait son nom - quelqu'un de son âge, et non pas un professeur ("Votre nom, Mademoiselle ?"). La jeune fille avait toujours fait en sorte d'éviter les situations où l'on risquait de s'intéresser à elle, persuadée de n'être pas suffisamment digne de cette curiosité pourtant si commune, et se persuadant que les autres ne l'étaient pas davantage afin de s'excuser de ce comportement solitaire dont elle avait pourtant pleinement conscience de l'origine. C'était un cercle sans fin: elle se croyait méprisée, elle évitait les autres, les autres finissaient par la mépriser véritablement, cela l'encourageait à s'en éloigner.
Elle n'était pas mécontente de connaître le nom de son interlocutrice, au final. Depuis son arrivée, elle la désignait toujours dans son esprit comme "la fille", et finissait par se lasser de ne pas pouvoir l'appeler autrement dans ses pensées.
Ridwen osa finalement lever les yeux de son livre mais ne les dirigea pas vers ceux de la dénommée Victoria, par peur de rencontrer son regard - elle choisit alors ses sourcils comme point de repère - et donna son nom.


- Ridwen Rowlands.

La mention de ses prétendus amis la perturba quelque peu. Comme sa supposition ne s'était pas présentée sous forme de question, elle ne vit pas l'utilité d'y répondre, et préféra ne pas s'exprimer sur ce sujet.

* Je n'ai pas d'amis. Je ne suis pas faite pour en avoir. *

Ridwen avait cru remarquer un petit air soucieux chez Victoria lorsque celle-ci avait parlé de ses amis. C'était quelque chose d'à peine perceptible, si bien qu'elle se demanda même si ce n'était pas son imagination qui lui jouait des tours suite à une mauvaise interprétation d'une expression faciale anodine. Elle choisit de ne pas y prêter attention, lui évitant ainsi de se questionner interminablement.
Quoi qu'il en soit, elle était prête à lui accorder tout son respect si elle parvenait à terminer ses Patacitrouilles en sa seule compagnie - ce qui en soit était une épreuve d'endurance particulièrement pénible. Mais elle pensa que son sourire ne tarderait pas à se ternir, quand bien même elle arriverait à tenir plus de cinq minutes dans ce compartiment.

* Peut-être que ses amis la trouveront avant... *

Ridwen s'aperçut qu'elle n'avait rien touché à ce qu'elle avait acheté. Elle n'avait pas vraiment faim et laissa ses provisions de côté pour le moment.
N'étant pas habituée aux conversations, la jeune fille ne savait que dire et attendit tranquillement que Victoria lui pose une autre question. Pour elle, en revanche, ce devait être son quotidien. La jeune fille se demanda soudain si elle s'inquiétait tout autant qu'elle à propos de la situation actuelle à Poudlard. C'était certainement le cas.


Ridwen: #ccccff
RP libre avec Victoria
2740 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Sam 5 Sep - 19:45

- Ridwen Rowlands. 

Ridwen, puisque c'était son nom, semblait se détendre et je lui envoyais un nouveau sourire avant de manger une autre patacitrouille. Un nouveau silence envahit le compartiment mais cette fois un peu moins lourd alors que je continuais de manger et la jeune fille de lire. A première vue elle n'était pas très bavarde et je commençais à croire qu'elle avait l'habitude de rester seule. Quoique ça ne voulait rien dire, moi aussi je me retrouvais seule aujourd'hui. 

Après cinq minutes je posais le paquet de bonbons à coté de moi, prise de légères nausées, et attendis un peu que ça passe. Il était vrai que le train ballotait un peu et c'était la première fois que je le prenais, de préférence le ventre vide apparemment. Puisque mon estomac le voulait, j'avais finis de manger mais je ne voulais pas partir tout de suite, je trouvais très impolis de m'imposer ainsi sans rester plus longtemps. Et puis je pourrais toujours voir mes chères amies quand nous serions arrivées à Poudlard. Une fois remise je trouvais un autre sujet de conversation, ça ne me dérangeait de parler encore la première, c'était un bon exercice pour ne pas redevenir asociale et renfermée comme avant.

- Tu lis un livre de défense à ce que je vois. Tu aimes cette matière ? Moi j'adore les potions ... Et on en a bien besoin avec ce qui ce passe depuis l'année dernière. 


Je ne savais pas comment Ridwen allait le prendre, mais personne n'osait parler de ces évènements. Il le fallait bien pourtant, pour se préparer ou tout simplement ne pas oublier ceux qui étaient tombés pour nous protéger. La stèle en l'honneur du professeur Leeloo était là pour nous le rappeler, en aurait-il une aussi pour Louanne ? D'ailleurs je me demandais en quelles circonstances elle était morte, j'avais la désagréable impression que tout était lié. 

1457 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Sam 5 Sep - 20:47

Une fois arrivée au quai 9 3/4, Mael prit sa petite soeur dans ses bras. 


-Si tu as besoin envois moi une lettre et je viendrais d'accord ? 
Il la laissa alors monter dans le train. 
Serenna se retourna et adressa un large sourire à son frère avant de monter les quelques marches qui séparaient la fin de ses vacances à une nouvelle année à Poudlard. 


C'est alors valise en main qu'elle traversa les couloirs du train avant de laisser quelques larmes couler sur ses joues.


Soudain une main se posa sur son épaule. 
-Serenna tu vas bien ? 
Il s'agissait d'Eva, une jeune fille qui partageait sa chambre depuis son entrée chez les Serpentard. 


-Oui tout va bien.. merci. 
La jeune Serpentard reprit ses esprits avant de squatter le couloir de la voiture. 


-je te laisse on se revois à Poudlard. 
Eva lui fit un sourire réconfortant avant de rejoindre ses copines. 
Serenna aperçu aussi Kai, mais elle avait aucune envi de lui parler, là, maintenant, tout de suite, tout ce qu'elle voulait était de trouver une place où elle pourrait s'installer avec Demon. 


En avançant dans le couloir Serenna repensa à ce que lui avait dit son frère. 


*Pourquoi les gobelins lui auraient interdit d'y aller sérieusement...? Tiens si je vois W il faudrait que lui en parle pour qu'elle me dise ce qu'elle en pense* 



Rp libre 
1006 Caractères 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Sam 5 Sep - 22:03

Victoria sourit à nouveau et entama une nouvelle Patacitrouille.  

* Comment fait-elle pour sourire tout le temps ainsi ? *

Selon l'usage, il était préférable de rendre un sourire comme on remercie quelqu'un pour un cadeau ou un service. Ainsi, Ridwen s'efforça de lui répondre comme elle le put, c’est-à-dire avec un sourire mince et moins affirmé mais tout à fait sincère. Elle médita un instant sur le sentiment que la présence de Victoria apportait chez elle. En vérité, cette fille la mettait à l'aise et elle trouvait sa compagnie agréable. Elle songea avec une pointe d'ironie qu'elle n'aurait jamais pu croire à une telle chose. Elle se répétait sans cesse qu'elle n'aimait pas les autres. Mais ce nom, "autres", était représenté en elle comme l'image d'une grande masse humaine, uniforme et hostile. Elle n'avait jamais pris le temps de penser à "l'autre" en tant qu'individu, seul. Peut-être éprouvait-elle de l'aversion pour les groupes étendus, mais qu'en était-il des petits comités ?
Victoria reposa ses Patacitrouilles, n'arrivant visiblement plus à les terminer. Ridwen la croyait sur le point de partir et faillit s'annoncer un pari réussi, mais la jeune fille n'avait apparemment pas l'intention de s'en aller tout de suite. Elle reprit la parole.


- Tu lis un livre de défense à ce que je vois. Tu aimes cette matière ? Moi j'adore les potions ... Et on en a bien besoin avec ce qui ce passe depuis l'année dernière.  

Cette fois, il n'y avait plus de doute. Victoria pensait à la même chose qu'elle. Elle partageait les mêmes préoccupations. Ridwen acquiesça pour montrer qu'elle était d'accord avec elle. L'allusion à ces fameux "événements" éveilla une nouvelle sensation en elle, comme une décharge électrique qui la poussait à libérer les pensées qui mijotaient depuis trop de temps dans son cerveau en ébulition. Cependant, elle réfléchit sagement à ses mots. Elle qui ne parlait jamais avait à présent l'occasion de s'exprimer sur un sujet qui lui tenait particulièrement à cœur. Elle dialoguait couramment avec les Gerrish, mais elle ne pouvait pas les informer de ce qui se tramait en ce moment-même. Tout d'abord parce qu'elle n'en savait pas assez, parce qu'ils risquaient de mal comprendre et enfin cela les tourmenterait autant qu'elle. Ainsi, elle prit garde à ne pas déverser un trop grand flux de paroles d'un coup. Elle répondit d'une voix calme et discrète.

- J'en suis passionnée. Ça nous sera plus utile que jamais par les temps qui courent.  

Elle se sentait de devoir ajouter quelque chose. Puisque Victoria parlait de potions, autant rebondir sur le sujet - sans pour autant laisser de côté ce dont elle souhaitait parler à la base. Ridwen reprit alors d'une voix timide.

- J'aime aussi les Potions. Mais moins que la Défense.

Ridwen: #ccccff
RP libre avec Victoria
2190 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 9:14

J'étais contente de voir que Ridwen se détendait, plus on parlait moins elle était sur ses gardes, dans un sens elle me faisait penser à moi il y avait quelques mois encore et j'avais un doute quand au fait qu'elle ai vraiment des amis, après tout elle ne m'avait pas vraiment répondu. Mettant ce doute de coté je continuais cette conversation avec un autre sourire, ravie d'arriver à dérider cette jeune fille qui avait l'air sur la défensive.

- Bah tu sais, chacun son truc comme on dit. Par Contre je suis nulle en sortilège, enfin un peu moins maintenant mais pas encore suffisant si on devait se retrouver encore en guerre. Dis maintenant qu'on en parle, si ça ne te gêne pas, tu as lu la Gazette cet été ? Tu sais si il s'est passé d'autres choses ? Mes parents on évité exprès que je la lise je crois. 

Je me tus enfin en espérant ne pas l'avoir effrayé par ce long monologue, du moins pour une bavarde comme elle il pouvait paraître long, et attendis de voir si elle voudrait clore le sujet par peur ou si elle était du genre à en parler et pourquoi pas à agir comme je l'avais fais avec Dean.

* Ce garçon me manque, son idée de potion d'invisibilité était super ... Je pourrais peut être reprendre la suite ... Et encore voler la bibliothèque ? Faudra sérieusement que j'y réfléchisse, si ça marche ils ne pourront pas me punir. *

1045 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 13:46

Il était difficile de nier le contraste entre les deux jeunes filles qui partageaient le compartiment. L'une, vive et joyeuse, parlait avec assurance et entrain tandis que l'autre se contentait de réponses simples et discrètes, quoique mûrement réfléchies avant de passer le seuil de ses lèvres. Néanmoins, un semblant de sympathie s'était invité entre elles.

- Bah tu sais, chacun son truc comme on dit. Par contre je suis nulle en sortilège, enfin un peu moins maintenant mais pas encore suffisant si on devait se retrouver encore en guerre. Dis maintenant qu'on en parle, si ça ne te gêne pas, tu as lu la Gazette cet été ? Tu sais si il s'est passé d'autres choses ? Mes parents on évité exprès que je la lise je crois.

Ridwen vit que sa camarade amenait clairement le sujet désiré dans la conversation et s'en réjouit. Elle s'étonna qu'elle n'ai pas eu la possibilité de lire le journal chez elle; par chance, elle-même était abonnée à la Gazette depuis bien longtemps et pouvait ainsi recevoir les nouvelles du monde magique chez les Moldus, ce qui avait souvent été une consolation quand elle était au foyer.
Les parents de Victoria avaient eu, de toute évidence, l'intention de protéger leur fille en lui évitant de se mettre au courant des drames récents. Avec tout le respect qu'elle pouvait avoir pour des parents, Ridwen ne pouvait s'empêcher de contester leur choix. Selon elle, ce n'était pas la meilleure des solutions que de cacher la vérité à son enfant; tôt ou tard, elle en serait informée - comme cela allait arriver dans quelques instants. Méditant un court instant, elle conclut qu'il valait mieux expliquer clairement une situation, aussi grave et effrayante qu'elle puisse être. Ainsi, en connaissant l'origine et la nature du danger qui nous menace, on se sent prévenu et mieux préparé que lorsqu'on reste dans le noir.
Ridwen décidé ainsi de lui révéler ce qu'elle avait appris par le biais de la Gazette.


- Une élève de Serdaigle a été tuée par des loups-garous, en plein Londres. Pas longtemps après... les deux meurtres précédents.

Un frisson lui parcourut l'échine. Mais elle devait continuer - elle avait omis un détail. La jeune fille reprit donc sur un ton plus grave.

- Beaucoup pensent que tous ces crimes sont liés. On soupçonne un groupe de néo-Mangemorts d'être à l'origine de tout cela.

Ridwen n'en savait guère plus; au moins, sa camarade était prévenue. Elle était persuadée, à présent, que de nouvelles agressions auraient lieu tôt ou tard dans le courant de l'année. Cette idée macabre accentua son malaise, cependant, il lui semblait juste et bon d'en parler. Tournant les yeux vers la fenêtre, elle se demanda si l'école n'allait pas finir par fermer. Si la situation dégénérait ainsi, ce serait probablement le cas. Une guerre allait se mettre en route.
Dehors, des nuages bas avaient recouvert le ciel et quelques gouttes de pluie commençaient à s'écraser contre la vitre. Le temps semblait en accord avec son état d'esprit.


Ridwen: #ccccff
RP libre avec Victoria
2368 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 14:34

* Hum  ! Encore un mort ... Elle me parle de loup garou et ensuite de mangemort, manquerait plus qu'ils recrutent encore comme y a plus de 30 ans *

Je ne souriais plus, mon visage prit un plie soucieux en pensant que jamais nous ne serions débarrassé de cette menace. Heureusement pour moi j'avais dépasse mon traumatisme et je voyais les choses plus clairement. Je ne savais pas encore ce que j'allais faire, suivre sagement les cours ou me mêler de ce problème, mais au fond de moi j'étais en colère : j'avais l'impression que l'histoire se répétait ou qu'elle ne voulait pas me lâcher, j'avais déjà perdue mes parents à cause d'eux et ils revenaient encore nous détruire. Soudain ce que Ridwen avait dit tilta dans mon esprit et je la fixais avec un air suspicieux.

- Attends tu as dis de Serdaigle ? 

Je savais que j'avais l'habitude de m'emballer comme la fois où je m'étais précipité sur Melinda après un incident dans le parc avec Duncan, notre gardien de Quidditch. Après ce que j'avais vécu je craignais toujours le pire pour mes proches et c'était normal avec ce qui se passait d'être un peu paranoïaque. Je ne savais pas si je me faisais des idées ou si ce malaise soudain était fondé mais je ne pouvais pas m'empêcher de repenser à cet été :

* Une serdaigle ... Mel n'a répondue à aucune de mes lettres, j'ai pourtant écris à tout le monde ... Et leurs messes basses il y a un mois, ils disaient qu'ils voulaient attendre pour me dire quelque chose ... Ginny avait sorti les lettres que je lui avait envoyé de Poudlard ... *

Me revînt en mémoire comme si c'était hier la conversation entre Harry et Ginny alors que Roxane venait de partir, ils parlaient d'un différent entre des clans lycans, Harry avait demandé à sa femme si elle était sûr que je la connaissais, Ginny avait confirmé en prenant pour appuis notre correspondance. 
J'avais soudain comme un poids trop lourd dans la poitrine, je sentais une peur panique monter tout doucement mais je la retenais au cas où je me soit trompé.

- La Gazette à donné un nom ? Tu t'en souviens ?

1601 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 14:46

Marianne vagabondait sur le quai bondé, accompagnée de Lyssa. Triste de se dire au revoir, elles avaient décidées de ne pas le faire. Mais Marianne ne pouvait pas se résoudre à ne plus parler avec son amie pendant une année entière.

-Ly', tu vas me manquer. Je ... Je t'aime comme une soeur ! Et tu seras toujours la bienvenue chez moi.

Elle s'enlacèrent une dernière fois et la serpentard entra dans le train.

Elle vagabonda dans les couloirs, cherchant un compartiment entièrement vide ou occupé par une personne qu'elle connaissait. Elle ne reconnut pas beaucoup de gens. Elle courut dans le couloir et se prit les pieds dans une valise.

*Que fais cette valise dans le couloir ? Qui est aussi inconscient à part... mes frères.*

Elle chuta et son menton se cogna contre le sol. Elle rouvrit les yeux et rencontra les pieds d'une jeune fille. Elle bredouilla une petite phrase inaudible dont elle même ne connaissait le sens.
Elle tenta de se relever et frotta ses cheveux blancs.

*Je vais avoir une belle bosse !*

Elle s'excusa mais ces paroles furent aussi inaudible qu'une feuille qui tombe au sol. Elle réussit enfin à dire une phrase un minimum correct.

-Oh, je... je m'excuse. Je ne voulais pas ! Il y a eu ce... et puis cette valise qui ... pfuit ! et puis je suis tombé ! Oh, excuse moi... Je... Je m'appelle Marianne, je suis à Serpentard. Et toi ?

*Elle doit me détester, j'ai ruiné ses chaussures ! Enfin, non, mais je me suis étalée sur ses pieds... Aie, mon menton, ça fait trop mal !*

Elle épousseta ses habits et tendit une main qui se voulait chaleureuse à la jeune fille.

Rp libre avec Serenna
1239 caractères
#009900
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 15:04

*... c'est peut être à cause du dragon... ou alors Maël a halluciné. Ouais non ça serait un peu gros. Enfin pourvu que le coffre n'est pas été pillé. En tous cas si c'est le cas je me promet que ma famille sera vengé et ce dans les règles de l'art..*


-Tu n'es pas d'accord avec moi Demon, si c'est le cas la personne qui aura commis cet acte impardonnable se verra sévèrement puni et je m'en chargerais personnellement... je lui... 


Douleur. Une élève venait de tomber sur les pieds de Serenna. 
Colère. La jeune serpentard tenta de contenir la colère qui montait en elle. Elle baissa les yeux vers cette... élève et prit une grande inspiration. 


-Oh, je... je m'excuse. Je ne voulais pas ! Il y a eu ce... et puis cette valise qui ... pfuit ! et puis je suis tombé ! Oh, excuse moi... Je... Je m'appelle Marianne, je suis à Serpentard. Et toi ?



Son regard était noir, très noir ! 
*on se calme se n'est qu'une élève un peu maladroite.. Non mais elle vient de m'écraser les pieds ! et puis..*


-CETTE valise est à sa place tant que JE suis à côté.
Serenna venait de dire tout haut ce qu'elle pensait. La jeune sorcière prit une grande inspiration comme pour calmer cette tension qui l'envahissait. 


-Et je tiens à préciser que les termes s'étaler au sol conviendraient mieux à ta situation. 
Serenna lui adressa un sourire légèrement moqueur. 


-Serenna, Serenna Macmillan. 
Elle lui tendit la main froidement. 
 


Rp libre , réponse à Mari
1079 caractères 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 15:27

Pour la première fois de sa vie, Marianne ressentit un mélange de sentiments contradictoires. 

Haine, pour qui se prenait cette Serenna ?! Compassion, elle l'avait importuné, dérangé et déformé sa valise. Mal être, elle aurait voulu que tous ne soit qu'une plaisanterie et se confiner dans un trou de souris. Et agressivité, si elle lui reparlais une seule fois comme ça, elle lui ferai la même chose qui est arrivée à ses parents.

Elle respira profondément et vida son esprit de toutes ses penses négatives. Elle se concentra sur un joli paysage et sur de bons moments.

Dans son cou, une chaleur s'agita. Blue, son colibri, venait de se réveiller à cause du boucan qu'elle avait fait. 

-Hum, je suis désolé, Serenna. Je ne voulais pas t'importuner. 

*Que dire de plus ? Elle a l'air solitaire... Pffff si je cherchais Mary, je suis sûre de l'énerver... Que faire ? Elle ne devrait pas rester seule !*

-Je peux rester avec toi ? Je n'ai pas vu de voitures vides.

743 caractères
Rp libre avec Serenna
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 15:44

-Hum, je suis désolé, Serenna. Je ne voulais pas t'importuner. 



-Excuses acceptées. La prochaine fois fais attention. 
*Enfin qu'est ce que je raconte il n'y aura pas de prochaine fois* Elle se mit à sourire. Serenna ferma les yeux un instant. 


*Bon on se calme ce n'est que le début de l'année, il ne faut pas se mmetre tout le monde à dos dès le debut*


-Je peux rester avec toi ? Je n'ai pas vu de voitures vides.


Serenna se mit à la fixer sans avoir écouter sa question. Elle la regarda et observa son visage en détails. Serenna scruta le moindre exit beau de peau qui constituait son visage et en vint à des conclusions qui l'intriguaient. En fait ce visage l'intriguait. Après quelques minutes passées à observé cette nouvelle connaissance, le visage de Serenna s'adouci légèrement.


-Reprenons du début. Je me prénomme Serenna Macmillan enchantée de faire ta connaissance. 
*Marianne quel est ton secret*


-En quelle année es tu ?  

*Je suis une élève normale, qui parle avec des gens normaux, de sujets tout à fait basiques n'est-ce pas*




Rp libre , suite 
820 caractères 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 16:08

-En quelle année es tu ?

Quelle revirement de situation ! Marianne ne s'y attendait pas. Le visage auparavant si froid de Serenna s'était adouci en un claquement de doigt. La serpentard fut déstabilisée et ouvrit de grands yeux.

Comprenant le ridicule de la chose, elle se reprit et sourit, montrant des dents parfaitement blanches.

-J'entre en 5ème année chez les Serpentards.

*Les choses passent tellement vite !*

Elle commença à ressentir un mal près de son sourire forcé. Sourire, ce n'était plus son truc. Un jour, ça l'avait été mais c'était de l'histoire ancienne, désormais.

Elle rechercha dans ses pensées ce qui avait causé un aussi grand changement. Elle le savait mais avait préféré tout oublier plutôt que se souvenir. La vie avait été dure avec les Tylerson. 

*Etre la survivante de sa famille, c'est la plaie !*

Pourquoi la Mort avait été si odieuse avec elle ? Après avoir emporté ses parents, la Mort avait emporté son petit ami, puis un de ses amis... Oh, elle avait essayé de les rejoindre, mais elle pensait qu'une force mystique la ramenait sans cesse sur cette terrible planète.

Elle avait voulu se vider de son sang : Hôpital. Elle avait commencé à fumer : aucune maladie. Elle s'était même jetée dans le vide : une autre personne avait péri par sa faute.

Elle essuya une larme et fixa attentivement Serenna.

Rp libre, suite
1060 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 16:41

- Attends tu as dis de Serdaigle ?

Le visage de Victoria avait radicalement changé. Il ne montrait plus aucune trace de son sourire ordinaire, et ses sourcils s'étaient rapprochés en une expression soucieuse. C'était étrange et plutôt désagréable de la voir ainsi tourmentée. Ridwen se demanda un instant si elle avait bien fait de lui dire, au final. Elle se raisonna bien vite: il fallait que Victoria le sache. Celle-ci la regardait avec intensité.

- La Gazette à donné un nom ? Tu t'en souviens ?

A n'en pas douter, elle devait connaître quelques personnes de Serdaigle et craignait certainement que l'élève tuée soit l'une de ses proches. Son angoisse était contagieuse, et Ridwen fut prise d'inquiétude à son tour. Mais elle tenta à nouveau de penser raisonnablement: on pouvait compter un bon nombre de jeunes filles à Serdaigle, et il y avait une maigre chance pour que l'une des amies de Victoria soit la victime dont parlait la Gazette du Sorcier. Elle songea naïvement que si tel était le cas, n'aurait-elle pas été prévenue autrement que par le journal - qu'elle n'avait d'ailleurs pas pu lire ? Abandonnant ses réflexions inutiles, Ridwen s'occupa plutôt à fouiller dans sa mémoire dans l'espoir de retrouver le fameux non mentionné dans la Gazette. Elle avait malheureusement quelques difficultés à se le remémorer.

* Cela commençait par un "M"… *

Quand elle pensa enfin avoir trouvé un nom ou du moins ce qui s'en rapprochait, Ridwen se demanda à nouveau si elle ne devrait pas s'abstenir de le révéler et répondre simplement qu'elle ne s'en rappelait plus.

* Elle le saura d'une manière ou d'une autre. *

Elle ne revint plus sur sa décision et répondit avec un soupçon d'hésitation.


- Mel... Melissa. Ou Melinda. Je ne sais plus.

Ridwen: #ccccff
RP libre avec Victoria
1382 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 17:29

Maryliss déboucha dans la 3ème voiture. Les adieux avec sa familles furent froids et sans intérêt. Mary eut quand même le droit à un magnifique câlin de sa petite sœur. Lucy était triste. Cela se voyait sur son visage quand sa sœur est montée dans le train rouge vif.
Mary se dirigea vers la troisième voiture tout en espérant qu'il resterait un peu de place. Un sourire de satisfaction s'afficha sur ses lèvres quand elle vit que quelques sièges étaient vides. Il y avait beaucoup de monde qui papotait ou mangeait. Maryliss s'approcha de deux jeunes filles occupées à discuter. Il y avait de la place à côté de l'une d'elle. Mary s'approcha lentement et se planta devant les jeunes filles. Le visage de l'une lui était étrangement familier.

- Hum... Bonjour. Je peux m'assoir ?

Maryliss n'attendit aucune réponse et s'installa, sa lourde valise à ses côtés. Soudain, elle se rappela du nom de la jeune fille aux cheveux bruns.

- Oh ! Ria ! Je ne t'avais pas reconnue ! Je suis vraiment désolée ! Euh... C'est qui ? demanda la jeune Serpentard en pointant la jeune fille qui discutait avec Victoria du doigt.


Caractères : 874
RP libre avec Ria et Ridwen (ce sera un RP express, je préviens)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Dim 6 Sep - 20:25

Ridwen fut interrompue par l'arrivée d'une autre jeune fille - qu'elle ne connaissait pas plus que Victoria avant leur rencontre. Elle s'était avancée silencieusement devant les deux camarades, si bien que Ridwen ne l'avait même pas vue entrer. C'était une fille de la taille de Victoria, environ - c’est-à-dire bien plus grande qu'elle. Sa peau était si pâle qu'elle en était presque translucide. Quant à ses cheveux, ils étaient épais et blonds. Mais ce qui frappa le plus Ridwen fut son regard, d'un bleu étonnamment clair.

- Hum... Bonjour. Je peux m'asseoir ?

Elle ne prit pas même la peine d'attendre une réponse de leur part et s'assit parmi elles sans se faire prier. Ridwen en fut étonnée - et quelque peu amusée. Par ailleurs, elle trouvait particulièrement stupide le fait de poser une question par simple politesse pour ensuite se donner soi-même une permission sans l'accord des autres, ce qui n'était à ce moment-là plus très courtois. Son attitude attira sa curiosité. Cette fille devait avoir un caractère particulièrement affirmé. Quoique, à quoi bon juger si tôt d'un caractère par un seul acte ? C'était inutile et superficiel. Mais Ridwen avait pour habitude de dresser mentalement une liste de faits et gestes commis par les individus qu'il lui arrivait d'observer - pas de rencontrer, car elle ne leur parlait jamais.  
Le visage de la jeune fille blonde s'éclaira soudainement à la vue de Victoria.


- Oh ! Ria ! Je ne t'avais pas reconnue ! Je suis vraiment désolée ! Euh... C'est qui ?  

Ridwen la regarda en haussant les sourcils. Sa surprise avait redoublée, mais elle était surtout profondément outrée que cette inconnue la montre ainsi du doigt comme si elle était une intruse, comme si elle était séparé des deux autres par une vitre invisible derrière laquelle elle ne pouvait les entendre.  

* Tu peux tout aussi bien me demander de partir, pendant que tu y es... *

Affligée de ce manque de retenue, Ridwen se rendit compte qu'elle tenait toujours Théories des stratégies de défense magique dans ses mains et s'empressa de le refermer d'un coup sec. Elle posa le livre à côté d'elle et croisa résolument les bras en jetant un regard courroucé à la jeune fille. Elle aurait voulu lui répondre en personne en agrémentant d'une remarque cinglante, mais son indignation ne lui parvint pas à surmonter ce "bloquage" dont elle était victime face aux autres; elle garda le silence. C'était peut-être mieux ainsi.


Ridwen: #ccccff
RP libre avec Victoria et Maryliss
1928 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Lun 7 Sep - 0:40

-J'entre en 5ème année chez les Serpentards.



*on a donc un an d'écart. Quatrième année me voilà*


Quelques secondes s'écoulèrent avant que le sourire de cette nouvelle connaissance s'efface peu à peu. Serenna eu un regard interrogateur. Que pouvait-il bien se passer dans la tête de cette élève ? Toute cette interrogation en vint presque à faire oublier à Serenna les penser premières qu'elle avait en entrant dans le train. 
Ne voulant pas la fixer bêtement Serenna détourna son regard à travers la fenêtre juste à coté d'elle. La jeune sorcière y aperçu son frère toujours qui s'éloignait lentement. 
Serenna hésita un moment avant de regarder cette jeune fille. 


*à quoi pense-t-elle ? si seulement je pouvais lire dans les pensées*


La quatrième année s'aperçut que la tristesse émanait des yeux de Marianne. Quelques larmes coulaient le long de ses joues. 
Serenna n'était pas doué pour réconforter ses amis alors il allait en être de meme pour une personne qu'elle venait à peine de rencontrer. 
Dire qu'il y à peine quelques minutes, Serenna n'avait qu'une envie... lui mettre une claque. Comment les choses avaient-elle pu évoluer de cette manière ? 


-Tu sais je ne suis pas douée pour réconforter les gens mais je peux te dire que tu ne peux changer le passé. 


Ces mots semblaient tout droit sorti d'un livre de philosophe certes mais ils sonnaient juste aux oreilles de Serenna.
Soudain Serenna reconnu quelqu'un dans un compartiment voisin. 


*ce doit être W, je devrais aller la rejoindre, il faut que je lui parle de la banque*


La jeune fille fit un pas et un jeune première année la bouscula.
-Tu te fiches de moi ?  Et ne me dit pas que tu m'as pas vu !
-euh... dé..désolé..je...je
-Oui c'est bon passes ton chemin.

*Non mais sérieux il peut pas faire attention*
Elle regarda alors la cinquième année.  



-Je viens de reconnaitre quelqu'un, je sais que tu me prend pour une asociale mais je tente de faire des efforts. Tu veux venir avec moi il semble qu'il y ait plusieurs places de libres. De plus ça m'évitera d'avoir à apprendre les bonnes manières aux premières année de Gryffondor.


Serenna prit alors sa valise et la cage de son hibou avant de se diriger vers le compartiment où était sa meilleure amie.


-Salut W, on peut s'asseoir ?


Rp libre, suite
1776 caractères 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Lun 7 Sep - 9:15

J'étais comme dans un brouillard alors que j'entendais Ridwen me donner des noms, elle semblait hésiter ou ne pas s'en souvenir, mais c'était sans doute normal de ne pas faire attention à un nom inconnu dans un article parmi tant d'autre d'un journal.

Quelqu'un d'autre arriva mais j'étais toujours incapable de réagir, les coïncidences entre l'attitude bizarre de mes parents adoptifs et la Gazette étaient trop énormes pour que je doute que se ne soit pas ma chère Mel. J'essayais tant bien que mal de me retenir d'exploer : j'avais perdue mes parents dans des circonstances affreuses, j'avais réussit par je ne sais quelle miracle à surmonter ça, j'avais réussit à me réintégrer au monde et à me faire des amies formidables. Notre amitié n'avait pas un an et on m'arrachait de nouveau un être cher. Je résistais à l'envie de m'effondrer ici, devant cette nouvelle connaissance et l'autre personne qui semblait me connaitre, à l'envie de hurler et d'effrayer Ridwen. Surtout je ne voulais pas passer pour une folle et risquer de retourner à Ste Mangouste. 
Soudain je pensais à mes autres amies, à mon petit cercle qui me tenait aussi à coeur :

* Tu n'es pas toute seule, tu n'as pas le droit d'abandonner ... Tu vas survivre à ça aussi *

Mon cerveau se remit en marche et le brouillard se dissipa un peu, assez pour reconnaitre la nouvelle arrivante et réagir sans m'effondrer. J'esquissais un sourire qui devait sonner faux, comme un automatisme et me tournais vers la Serpentard :

- Bonjour Maryliss ... Excusez moi les filles je reviens dans 5 minutes. 

Je me levais je ne savais pas trop comment et sorti rejoindre les toilettes les plus proches. Heureusement pour moi la pièce était vide et je la fermais à clef avant de m'appuyer contre le mur, prise de vertiges. Me laissant glisser par terre, je finis assise au sol et les genoux repliés contre moi, mes bras autour pour les serrer fort et contenir encore un peu ma douleur. Les larmes finirent par couler et je ne pu retenir plus longtemps cette envie de hurler ma peine et cette injustice, étouffant ma bouche avec mon poing pour ne pas me faire entendre. Pendant deux longues minutes je pleura à chaudes larmes, évacuant tout ça et quand la peine disparue elle fut asséchée par la colère. J'étais maintenant furieuse contre la vie, contre les loup garous responsables, contre ces mangemorts qui revenaient nous hanter. ils allaient me payer tout ça, payer pour mes parents et pour Melinda. 

Pour l'heure je venais de faire une nouvelle rencontre et j'étais bien décidée à lui montrer que je n'étais pas qu'une fille qui venait de perdre une amie. Je me relevais, me rinçais le visage avec de l'eau bien fraîche pour effacer les traces de larmes et me forçais à sourire en redressant haut la tête.

* Ma force m'étonnera toujours ... *

Retournant dans mon compartiment, je retrouvais les deux jeune filles qui semblaient ne pas du s'être adressé la parole durant ma courte absence, il y avait une atmosphère froide que je n'aimais pas et dont je comptais bien réchauffer encore. La seule chose qui me rappelait la mort de Mel c'était une douleur dans ma poitrine que je mettais en sourdine pour le moment, je m'asseyais donc avec un petit sourire et fis les présentations moi-même :

- Liss je te présente Ridwen. Ridwen, Maryliss. On ne se connais pas vraiment, on s'est rencontré dans le parc en fin d'année, elle ... Dessinait.

* Je ne pouvais pas dire que j'avais fais connaissance après un cauchemar de Liss, elle ne m'en voudra surement pas d'ailleurs de le cacher. *

- Au faite et tes vacances ? Ca s'est bien passé ? Raconte moi ce que tu as fais. 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Lun 7 Sep - 16:41

Ria salua Maryliss, l'air complètement sonnée puis s'absenta en disant simplement qu'elle n'en avait pas pour très longtemps. La jeune fille et la Serpentard ne s'échangèrent pas un mot. Peut être que la précédente remarque de la Vert et Argent n'avait pas du tout plut à cette toute nouvelle connaissance. La jeune brune se montrait très froide et son silence était exaspérant. Elle devait certainement avoir au fond d'elle un caractère très marqué. Ria revint quelques minutes plus tard. Maryliss hésita à lui demander si tout allait pour le mieux ou si elle pouvait l'aider en quoi que ce soit mais elle se retint, de peur de faire une gaffe. Ria s'installa et présenta la jeune fille qui répondait au nom de Ridwen.

* Original comme prénom...*

Maryliss ne dit rien. Pas même un petit "Ravie de faire ta connaissance". Le froid entre Ridwen et elle semblait s'intensifier. Pour détendre un peu la t'atmosphère, Ria demanda à la Vert et Argent comme c'étaient passées ses vacances. Mary soupira longuement.

- Oh, je n'ai pas fait grand chose. *Si, si ! Tu as pris une cuite !* Je me suis pas mal fait disputer par mon père mais rien de très grave. *Rien de très grave ? Tu plaisantes !*

Maryliss regarda un instant autour d'elle. A quelques sièges d'elle, elle aperçut Marianne Tylerson, la jeune fille avec qui elle avait bu la nuit dernière. Celle ci aussi semblait l'avoir reconnue. Maryliss n'hésita pas une seconde à la rejoindre. Ridwen et Ria semblait vraiment... bizarres en cette matinée.

- Je suis vraiment désolée, je vais voir une amie pas très loin. Bonne rentrée à toutes les deux. Au plaisir de te revoir prochainement, Ridwen...

Maryliss sourit puis prit sa valise et s'approcha de Marianne.

- Ca va mieux depuis ta cuite ?

La Vert et Argent rit.

- Je plaisante. J'ai vu que tu discutais avec quelqu'un tout a l'heure : c'était qui, dit moi ?


Caractères : 1451
RP libre avec Marianne Tylerson ( la meurtrière )
#993366
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 3e compartiment   Lun 7 Sep - 22:33

Enfermée dans son orgueil, Ridwen avait détourné la tête et n'avait pas remarqué le visage de Victoria se décomposer. La jeune fille s'était levée, un sourire à l'intention de ses deux camarades - il n'avait rien du naturel, quelque chose clochait.

- Bonjour Maryliss ... Excusez moi les filles je reviens dans 5 minutes.

Victoria quitta le compartiment, laissant Ridwen au bord de l'exaspération en compagnie de Marilyss. N'ayant pas la moindre envie de parler à cette dernière, la jeune fille ne s'en préocuppa pas et fit mine de se replonger dans son livre. Elle ne le lisait pas, bien entendu; elle pensait à Victoria. Avait-elle reconnu le nom d'une amie malgré l'imprécision de ses renseignements ? Certainement. Elle s'était isolée et sa réaction ne présageait rien de bon.
Le silence était devenu trop pesant pour qu'un contact soit établi entre les deux jeunes filles. Il était trop tard pour le rompre. Ridwen ressentit l'envie de partir.

* Pour aller où ? *

Il était inutile de se mettre à la recherche de Victoria. Elle désirait être seule, à quoi bon l'accabler du poids de sa présence ? Cette pensée retint son attention. Il ne lui était encore jamais venu à l'esprit la moindre intention, passagère ou non, de chercher quelqu'un.

Fort heureusement, Victoria revint rapidement. Ridwen chercha à déceler un quelconque indice dans l'expression de son visage, mais celui-ci était tout aussi lumineux qu'auparavant - ce qui ne manqua pas de la surprendre. Seuls ses yeux la trahissaient: ils étaient légèrement rosés.


- Liss je te présente Ridwen. Ridwen, Maryliss. On ne se connais pas vraiment, on s'est rencontré dans le parc en fin d'année, elle ... dessinait.

Sa voix était tout à fait claire; aucun tremblement ne l'agitait. Ridwen accorda un hochement de tête respectueux à Maryliss, sans sourire pour antant. Il était curieux qu'elle n'ai jamais repéré une tête blonde penchée sur un carnet à dessin aux alentours du parc. Peut-être était-ce parce qu'elle s'arrangeait toujours pour trouver un endroit où elle ne serait pas vue. Elle aussi aimait passer du temps un crayon en main.
Victoria se tourna alors vers Maryliss.


- Au fait et tes vacances ? Ça s'est bien passé ? Raconte moi ce que tu as fais.

- Oh, je n'ai pas fait grand chose. Je me suis pas mal fait disputer par mon père mais rien de très grave.

* Quelles vacances charmantes. *

L'attention de Maryliss semblait retenue par une autre chose. Elle avait l'air mal à l'aise et Ridwen pensa avec une certaine ironie qu'elle devait sincèrement regretter d'être ici. La jeune fille avait vu juste: Maryliss ne tarda pas à se lever à son tour.


- Je suis vraiment désolée, je vais voir une amie pas très loin. Bonne rentrée à toutes les deux. Au plaisir de te revoir prochainement, Ridwen...

Cette dernière ne se contenta que d'un "au revoir" particulièrement froid. Une fois que la jeune fille fut partie, Ridwen médita un instant sur cette nouvelle rencontre - si toutefois il était approprié de désigner ainsi ce moment glacial. Son ressenti sur cette personne était l'exact opposé de l'impression que lui laissait Victoria lui laissait, en l'occurence un vague sentiment de sécurité et de sympathie. Elle n'aurait peut-être pas éprouvé autant de répulsion envers Maryliss si celle-ci s'était présentée à elle plus convenablement. La jeune fille pensa que son jugement était certainement un peu hâtif, mais son orgueil ne la poussait guère à faire un peu plus d'efforts dans son estime des autres.

Ridwen: #ccccff
RP libre avec Victoria et Maryliss
2747 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: 3e compartiment   

Revenir en haut Aller en bas
 
3e compartiment
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2031/2032 (2015/2016) :: Le train-