BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les rues de Pré au Lard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Les rues de Pré au Lard   Ven 27 Mar - 14:06



Les rues de Pré au Lard




Pré-au-Lard est le seul village de Grande-Bretagne peuplé uniquement par des sorciers. C’est un village pittoresque composé de petites chaumières et de magasins. Pendant les vacances, des chandelles enchantées sont accrochées dans les arbres. La gare est située non loin du village ; une route contourne l’enceinte de Poudlard jusqu’à la gare, où le Poudlard Express s’arrête pour débarquer les élèves à chaque début de trimestre. D’après la légende, Pré-au-Lard fut fondé à peu près en même temps que Poudlard par Hengist de Woodcroft qui fuyait les persécutions moldues.





Codage de Louna ©


Dernière édition par Molly Dragonneau le Mer 8 Juil - 13:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 25 Oct - 10:57

C'était une très belle journée pour la fin octobre, et comme la plupart des élèves assez âgés, Dorea était de sorti à Pré-Au-Lard. Se balader entre les boutiques, manger des bonbons et saluer tout pleins de monde, voilà qui faisait prendre une grande respiration après le stress qui s'accumulait bien souvent en semaine. Sur la grande rue pavée, tout Poudlard se réunissait, pour ce qui était sûrement la dernière sortie ensoleillée de l'année. Dorea ne conptait pas dépenser de l'argent, ou alors peu être aux Trois balais. Elle n'avait besoin de rien pour le moment et voulait économiser pour les cadeaux de Noël. Trottinant joyeusement dans toute la rue, elle ne se priva tout de même pas de goûter aux échantillons de chez Honeydukes, elle n'était pas au régime après tout. Arrivée devant Derviche et Bang, elle arriva juste en face de Victoria Lester (oui, elle avait enfin retenu son nom). 

-Salut Victoria ! Beau Week-End n'est ce pas ? 

Comment engager la conversation de façon nulle ?  Demandez à la Serdaigle !  On aurait pu penser à une petite grand-mère qui parle tout le temps de la météo. Mais pourtant, l'Aiglonne n'avait que quinze ans. Dorea fit demi-tour pour marcher à côté de la Poufsouffle.


-Sinon, tu vas bien ?  

Dorea releva la tête vers le ciel bleu et parsemé de petits nuages cotoneux, et souris. Il faisait beau et elle se sentait bien. Les jours frais reprennaient le pouvoir, à son plus grand plaisir, et elle ne pouvait pas se lasser du spectacle des feuilles tombantes. Ça mettait beaucoup de couleurs, du rouge, du jaune et du orange. L'aiglonne préférait ses couleurs au vert tendre des feuilles au printemps. Elle aimait le vert mais pas le printemps plutôt. 

Rp avec Miss Lester
1340 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 25 Oct - 12:32

Le mois d'octobre passait sans que je m'en aperçoive tellement j'étais heureuse ces derniers temps et un certain Poufsouffle y était pour quelque chose. Justement cette après midi là Jérémy et moi étions aller à Pré au lard, comme tout les week end depuis que nous étions ensemble, et nous venions de nous séparer pour mieux nous retrouver un peu plus tard. Il venait d'entrer dans la boutique de Derviche et bang en me quittant avec un de ces baisers qui laissait un gout de "trop peu" dans la bouche, et la tête pleine de pensées rêveuses. 

* J'ai encore du mal à croire qu'on est un couple ... Il est si adorable ... *

Ce fut en soupirant, un sourire aux lèvres, que je m'apprêtais à continuer mon chemin vers la confiserie quand je fus stoppée dans mon élan par une personne qui ne m'était pas inconnue. 

-Salut Victoria ! Beau Week-End n'est ce pas ? ... Sinon, tu vas bien ?

Je me retournais ma camarade avec un sourire éblouissant et lui répondis sur un ton joyeux en regardant, comme elle, le magnifique ciel que nous avions aujourd'hui. 

- Bonjour Dory, oui cette journée est magnifique. Tu as vu toutes ces couleurs ? ... Oups je crois que ma bonne humeur me fait délirer. 

J'éclatais de rire un instant avant de resserrer ma cape autour de moi, il était vrai que je journée était belle mais nous étions quand même en automne et le vent frais qui se glissa sous mon manteau sorcier me le rappela rapidement. Je me rendis compte une minute plus tard que la Serdaigle me suivait alors que j'avais reprit ma route, mais ce n'était pas pour me déranger, au contraire j'en étais ravie et le lui fis savoir.

- Par contre il ne fait pas si chaud, on va se réchauffer aux Trois balais ? J'ai envie d'une bièraubeurre. 

rp avec Doréa
1336 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 25 Oct - 13:01

L'aiglonne ne manqua pas de s'apercevoir que la blairelle frissonait. Le temps d'octobre pouvait aussi se montrer mordant, songea la jeune fille. 

-Par contre il ne fait pas si chaud, on va se réchauffer aux Trois balais ? J'ai envie d'une bièraubeurre. 

Cela ne posait aucun problème à la Dorea, qui aimait bien l'ambiance chaleureuse des Trois Balais. Elle le lui fit savoir en hochant la tête. Les deux filles remontèrent l'allée, croisant au passage quelques camarades. La bleue et bronze n'apprécia pas vraiment de croiser cette idiote qui partageait son dortoir, mais tant qu'elle restait loin cela n'était pas génant. Voulant rompre le silence un peu gênant, Dorea chercha un sujet de conversation. 

-Je t'ai vu avec un garçon de Poufsouffle l'autre jour. Tu vois de qui je veux parler ? 

Dorea fit un clin d'œil à sa camarade, avant de se dire qu'elle n'avait peu ête pas envie d'en parler. La bleue et bronze avait souvent tendance à mettre les pieds dans le plat, de manière parfois désagréable pour les interlocuteurs. C'est en poussant la porte des Trois Balais qu'elle enchaîna : 

-Oh, tu n'est pas obligé de m'en parler ! 


Rp avec laRiadAzel
891 caactères
Suite aux trois balai s
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 1 Nov - 11:17

(suite après les Trois Balais)

J'étais sorti des Trois Balais en courant presque, heureuse d'avoir retrouvé Lune et impatiente de le dire à mon petit ami. Je le trouvais d'ailleurs qui sortait de la boutique de farce et attrape, Zonko, alors que je le cherchais en furetant dans la rue principale, allant de boutiques en boutiques. 

Je me précipitais sur le Poufsouffle en l'appelant et m'accrochais à son cou quand il se tournait vers moi et me réceptionnait. Le choc faillis nous faire tomber à la renverse mais nous fit juste éclater de rire avant que nous échangions un baiser plein de tendresse. 

- Tu es de bonne humeur ! C'est moi qui te rend si heureuse ? 
- Entre autre, devine qui j'ai retrouvé ? 
- Mmmh ... Ton amant secret ? 
- Pfff idiot ! ... C'est Lune. 
- La petite 2e année ? C'est super ça. Elle va bien ? 
- Ca a l'air. 

Nous nous séparions l'un de l'autre et nous reprenions notre promenade, main dans la main, quand je remarquais un sachet en papier kraft dans son autre main. 

- C'est quoi ça ? 
- Des multiplettes ! Comme ça je te verrais encore mieux pendant tes matchs.
- Ooh, c'est si adorable !
- Et oui ! Qui c'est le meilleur petit ami de Poudlard ? 
- Mon amant secret ? 

Je lui avait retourné sa blague et il m'envoya un "hé !" d'indignation qui nous fit ensuite rire tout les deux avant de nous embrasser encore. 

Nous quittions Pré au Lard comme ça : à discuter et à blaguer entre deux baisers, profitant de ne pas être dans les couloirs de l'école. Et nous rentrions tranquillement en apercevant déjà les plus hautes tours du château derrière les arbres qui longeait la route et entouraient le village. 

fin de rp à PaL
1246 caractères 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Lun 14 Déc - 20:46

Cela faisait une semaine que Lune était au château. Elle avait repris les cours et sa petite routine s'était réinstallée. Louise, son amie avec qui elle partageait sa chambre, l'avait aidé à rattraper quelques cours. Les deux jeunes filles descendait d'ailleurs ensemble la rue de Pré-au-Lard. Elles étaient maintenant en troisième année et comptaient bien profiter de ces journées en dehors du château.
-Je dois acheter un cadeau pour l'anniversaire de Camille, tu viens avec moi ? Demanda Louise en s'arrêtant devant la vitrine de Honeydukes

-Je préfère t'attendre dehors si ça te dérange pas, répondit Lune, qui regardait avec horreur la foule d'élèves qui se pressait à l'intérieur du magasin.
La jeune gryffondor resta donc seule devant la boutique à observer la rue agitée.
Soudain son regard se posa sur une jeune fille qu'elle avait déjà croisé, enfin bousculée plutôt… Un visage qu'elle avait vu plusieurs fois le mois dernier...

Flash-Back Chemin de traverse (fin des vacances)

-Bon, ma chérie, déclara une sorcière aux cheveux roux et coiffée d'un large chapeau lequel recouvrait presque ses yeux. Tu peux aller acheter tes livres toute seule ?

La voix claire de sa mère sortit Lune de sa contemplation du chemin de traverse. Quelques jours avant la rentrée, presque toute la communauté de sorciers de Grande-Bretagne se trouvait là. La chaussée était bondée et enfants et parents couraient d'un magasin à l'autre.
Lune et sa mère étaient venues à la journée à Londres afin de faire toutes ces emplettes nécessaire pour la rentrée.

-Oui Maman, il faut juste que tu me donnes la liste. Et tu vas faire quoi en attendant ?
-Je vais chez l'apothicaire, répondit sa mère, en fouillant dans son sac à la recherche de la liste. Tu sais, pour la blessure de Papa…

Lune leva vers sa mère un regard excédé. Ca recommençait…

-Maman, je ne crois pas du tout à cette histoire de serpent qui a sauté sur la jambe de papa quand vous étiez en Amérique, en train de régler une affaire de succession. Vous ne voulez toujours pas me dire ce qu'il s'est réellement passé ?

-Ce qu'il s'est réellement passé, renchérit Maïa Roverside, tu le sais déjà, je te l'ai répété une dizaine de fois. Non, continua-t-elle en balayant de la main une tentative de protestation, maintenant j'apprécierais que tu arrêtes avec cela.

Lune grimaça et prit brusquement la feuille jaunie des mains de sa mère et s'éloigna d'un bon pas, montrant son mécontentement. Sa mère soupira et s'en alla dans la direction opposé quelques secondes plus tard.

La gryffondor se plongea dans sa liste de livres de troisième année et décida de remettre la discussion à une autre fois. Elle avait regardé dans ses bouquins et la blessure qu'avait son père sur la jambe droite ne ressemblait en rien à l'illustration de la morsure de serpent. Elle pensait plutôt à une brûlure mais avec ses faibles connaissances de médecine, elle n'était pas sure.
Lune se frayait tant bien que mal un passage entre les gens qui déambulait et ceux qui attendaient dans une queue sortant à l'extérieur du magasin. Soudain un chat jaillit de n'importe où et se jeta entre ses jambes. La sorcière trébucha et se rattrapa juste à temps au bras d'une fille qui malheureusement portait dans ses bras une énorme pile de livres qui s'écrasèrent avec fracas sur les pavés.

-Ohh s'écria Lune, je suis désolée, désolée.

Et avant que l'autre ait effectué un geste, la gryffondor se mit à genoux et entreprit de rassembler vivement tous les gros livres. Elle se releva et rendit les bouquins à leur propriétaire. Quand l'autre jeune fille leva les yeux vers Lune, cette dernière écarquilla les yeux. Elle avait déjà vu ce visage autre part, et il n'y a pas si longtemps que ça. Elle réfléchit deux secondes et bientôt la scène lui revint d'un coup. C'était au milieu du mois de juillet de ces vacances ...

2e Flash Back ,

La trappe s'ouvrit dans un nuage de poussière et quelques bestioles noires s'enfuirent en vitesse. Une petite tête blonde apparut en haut de l'échelle.
-Je suis sure que maman a gardé ses vieux livres de cours, déclara Lune. Faut juste qu'on les trouve.

La jeune fille se hissa sur le parquet branlant et attendit dans le noir que Guerric la rejoigne avec les lampes de poche. Ils éclairèrent alors le grand grenier des Roverside. Des caisses, des meubles, des valises, des lampes et de vieux bibelots emplissait la pièce recouverte presque entièrement d'une couche de poussière de plusieurs centimètres. Guerric montrait un très fort intérêt pour le monde magique et Lune lui avait proposé d'emprunter les livres de sa mère, Maïa Roverside. Le garçon avait été enchanté à cette idée.

-Bon, et bien allons-y. Normalement toutes les caisses sont étiquetées avec ce qu'elles contiennent, expliqua Lune à son ami.

Celui-ci acquiesça et les deux jeunes gens se mirent au travail. Ils inspectaient chaque malle ou caisse poussiéreuse dans l'espoir de trouver une étiquette avec « Matériel scolaire de Poudlard – Maïa Roverside » écrit dessus.
Ce fut Guerric qui dénicha ce qu'ils cherchaient.

-Lune, viens voir je crois que j'ai trouvé.

La jeune sorcière referma une caisse remplie de vêtements de bébé et se hâta d'aller rejoindre son compagnon. Elle prit la vieille étiquette de cuir entre ses doigts, pointa sa lampe dessus en essayant de déchiffrer les quelques mots inscrits à l'encre noire et recouverts d'un vieux plastique opaque. « Affaires scolaires » lut-elle.

- Et il y a deux lettres après, mais c'est flou. Je dirais un H ou un A et puis un P, peut-être pour Poudlard ?

Guerric haussa les épaules et dit « On l'ouvre ? » Visiblement, l'étiquette ne l'intéressait pas autant que le contenu de la caisse. A l'intérieur de la malle en bois, là où auraient du s'empiler de vieux grimoires, il ne restait plus que de nombreuses boules de poussières mises en mouvement par l'ouverture de leur prison.

Les deux blonds restèrent une minute sans voix. Finalement, Guerric brisa le silence.

-Peut-être que c'est dans une autre caisse ? dit-il doucement.

En réponse à sa suggestion, Lune se leva et fit rapidement le tour des quelques caisses pas encore inspectées. Mais le résultat ne fut pas satisfaisant. La seule malle faisant référence à Poudlard n'était que la vide. La sorcière rejoignit le garçon qui s'était rassit à côté de ladite malle et qui passait machinalement son doigts dans l'épaisse couche de poussière au fond.

Lune allait s'excuser de lui avoir donner de faux espoirs mais Guerric s'écria à ce moment là :

-Hé viens voir !

La jeune fille s'approcha, intriguée. Sous la couche de poussière se trouvait un vieux cahier dont la couverture écaillée se confondait avec le bois de la malle. Lune plongea la main et sortit l'objet. C'était un vieux cahier de cours sur lequel était collé une étiquette illisible. La jeune fille jeta un regard à son compagnon qui lui fit un signe de tête. Elle ouvrit donc le livre et à sa grande surprise, les pages étaient vierges. Elle le feuilleta, dans l'espoir de trouver des traces d'encres, mais en vain. Elle allait le reposer dans la malle lorsqu'un morceau de papier tomba d'entre deux pages. Guerric le ramassa. Cela semblait être une photo. Il l'essuya contre son pull pour clarifier l'image et ils purent l'observer.
La photographie était animée, et représentait trois jeunes filles qui se tenait bras-dessus bras-dessous dans le parc de Poudlard, avec le château en arrière-plan. Lune pointa sur la fille à droite dont les cheveux roux étaient noués en deux tresses de part et d'autre de son visage.

-C'est ma mère, déclara-t-elle à l'intention de Guerric, qui regardait fixement l'image.

L'autre jeune fille était élancée et avait de longs cheveux blonds ondulés. La troisième, aux longs cheveux auburn était plus petite et un peu ronde. Lune ne les avait jamais vues. Elle se tourna vers son ami, qui fixait la photo d'un air surpris. La jeune fille lui lança un regard interrogateur et Guerric balbutia:
-La photo… elles… elles bougent…

-Ha oui, renchérit Lune amusée, je ne te l'avais pas encore dit ? Toutes les photos, et portraits magiques bougent. Oui, je sais c'est dur au début. J'ai aussi eu du mal, mais on s'habitue…

Le garçon hocha la tête et retourna la photo. Sur l'arrière, quelques phrases étaient écrites. Guerric lut tout haut :
« Pour Amanda : N'oublie jamais ce que je t'ai maintes et maintes fois répété : Réalise tes propres rêves et ne t'enfermes pas dans des idéaux qui ne sont pas les tiens, et donc, impossible à atteindre. »

Après quelques instants de silence, Lune se leva, glissa la photo dans le cahier, le mit dans la malle et ferma celle-ci. Guerric, bien que surpris par cette attitude soudaine ne dit rien et suivit la jeune fille hors du grenier.

Fin 2e flash back

La jeune fille blonde devait en avoir marre qu'on la dévisage comme cela car elle partit rapidement, en haussant les sourcils. Lune se ressaisit et déclara rapidement « Excusez-moi », avant que l'inconnue aux yeux verts ne disparaisse dans la foule.
Vraiment, elle avait les mêmes yeux et les mêmes cheveux blonds qu'une des jeunes filles sur la photo… Après le départ de Guerric, Lune était retournée dans le grenier pour récupérer le carnet. Elle pressentait qu'il n'était pas juste un cahier vide et la jeune sorcière était bien décidée à percer son secret.

Fin Flash Back 1
(retour à pré au lard)


Lune se rapprocha discrètement et décida sur un coup de tête d'aller aborder la jeune fille blonde.
Est-ce qu'elle avait un lien avec sa mère et le cahier ? Ce dernier l'intriguait. Avant de partir pour Poudlard, elle avait essayé quelques sorts simples de révélation d'écriture mais cela n'avait pas marché. Depuis, elle n'avait plus eu le temps de s'occuper de cela, étant submergée par le travail à rattraper. Pourtant Lune le gardait précieusement en permanence sur elle. Pourquoi ? Elle n'aurait su le dire. Sans doute par instinct ; Elle était sure qu'il y avait quelque chose… Et cette mystérieuse recommandation au bas de la photo ? « ne pas s'enfermer dans des idéaux qui ne sont pas les tiens … » La jeune sorcière y avait réfléchi et le résultat était que cette phrase avait été écrite par sa mère pour Amanda, qui était logiquement une des jeunes filles qui posaient avec elle sur la photo, et que Maïa, sa mère n'avait pas pu donner cette photo à celle-ci, pour une raison ou une autre.

Lune ne savait pas comment aborder la jeune fille. Elle réfléchit quelques instants et se lança.

-Salut… commença-t-elle en s'approchant, je m'appelle Lune Roverside et… heu… si ça ne te dérange pas j'aimerais te poser quelques questions… ?


8393 carctères
couleur Lune #ff3333
rp avec Maryliss 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mar 15 Déc - 19:06

Maryliss était sortie du château malgré le temps frais. Elle voulait se rendre aux Trois Balais pour donner de ses nouvelles à Alex et Lucy. Pas à sa mère, ni à son père. Emeline et Lucien attendraient encore... Mary menait sa mère à toute cette histoire car elle trouvait injuste le fait qu'elle n'ai presque rien fait devant les méchantes réflexions de son père. Perdue, elle repensa à ce qui c'était passé pendant les vacances.

Flash-Back -- Petit appartement des Brown -- Fin des Vacances
Maryliss revenait de chez Marianne où elle avait prit une cuite sévère. Pensant qu'elle était assez sobre pour transplanner et rentrer chez elle, elle le fit. Mais la jeune fille réapparut à deux kilomètres de chez elle. Elle les fit à pied, en zigzagant ridiculement et en grognant des paroles incompréhensibles. Par miracle, elle retrouva le chemin de chez elle. Elle émit un vacarme assourdissant en montant les escaliers, rendant joyeusement sur les marches à chaque étages qu'elle gravissait. Alerté par tout se bruit, Alex la trouva, allongée à plat ventre sur le palier du troisième étage.

- Mary... Mais qu'est ce que tu fais là... Oh ! Mais dans quel état tu es ! chuchota t-il, alarmé.
- M'en fout ! 'Veut rentrer à la maison... grogna t-elle, complétement défoncée.
- Ne t'inquiète pas, je t'y emmène. Mais surtout ne fait pas de bruit.
- D'accord...

Sur ce, il la prit sur son dos et gravit l'étage qui lui restait. Ils étaient arrivés au palier du 4 ème étage, devant la porte qui menait chez les Brown. Alex toqua à la porte assez bruyamment, aggravant le mal de crâne colossal qu'avait Mary. C'est Emeline, la mère, qui ouvrit.

- Alex ! Oh mon Dieu ! Maryliss ! Mais où l'as -tu trouvée ?
- Dans les escaliers qu'elle essayait de monter. Elle a vomi un peu partout. Elle est soûle, Mrs Brown. Elle a besoin de sommeil.
- Oh... Peut importe... Merci Alex, merci mille fois ! On se faisait un sang d'encre.
- De rien, Emeline. Je passerai la voir demain si cela ne vous dérange pas.
- Au contraire, viens quand tu veux mon grand. Bonne soirée...

Alex lui adressa un petit sourire puis déposa Mary au sol dans les bras de sa mère, tandis qu'il retournait chez lui, inquiet. Maryliss marcha maladroitement à l'aide de sa mère sur le canapé où l'attendait Mr. Brown.

- Emeline ! Mais où était - elle ?
- Certainement au Chaudron Baveur. C'est un pub sorcier. On y sert du whiskey pur feu, un alcool très fort. Vu son état, elle a certainement dût en boire et pas qu'un seul...
- Mais quelle sotte !
- C'est toi qui l'a poussée à faire ça Lucien ! Si tu n'avais pas été aussi dur, elle...
- J'ai été dure avec elle ?! Elle le méritait ! Tu crois que ça me fait plaisir de me fâcher avec elle ?
- VOS G*EULES !

Lucy était arrivée, devant Lucien, Emeline et Mary. Elle était morte de tristesse.

- Je ne vous reconnais plus, tous... C'est triste de vous voir tous ainsi
- Hmmmm ? Lucy ? Lucy ?
- Va dormir Lu'. C'est un ordre.

Et elle repartit comme elle était venue...



**************************************


Mary se rendit compte qu'on l'observait. C'était une petite tête rousse aux yeux verts. Maryliss la fixa à son tour pendant plusieurs secondes. Elle haussa les sourcils et partit.

*Pffffff... Ces troisième année...*

Ce dirigeant vers les Trois Balais, elle repensa à la petite rouquine. Elle lui disait vaguement quelque chose... Oui ! Le jour de l'achat des fournitures scolaires, au Chemin de Traverse. Cette jeune fille l'avait bousculée. Mais elle était tellement sonnée par la terrible soirée qu'elle avait passée la veille qu'elle ne lui avait rien dit. Finalement, la jeune fille l'aborda enfin :

-Salut… Je m'appelle Lune Roverside et… heu… si ça ne te dérange pas j'aimerais te poser quelques questions… ?

Maryliss soupira et leva les yeux au ciel.

- Ecoute, petite, je n'ai pas le temps pour une minuscule interview pour quelque potins que ce soit. Va donc jouer ailleurs...

Sur ce, elle tourna les talons prête à s'en aller. Mais la jeune fille paraissait tellement déçue qu'elle craqua, se retournant vers elle.

- Bon... C'est bien parce que je suis très sympa... grogna t-elle. C'est quoi ces questions ? Et vite. Je n'ai pas toute la journée...


RP avec Lune
Couleur Maryliss : #993366
Caractères : 3167

Hors-RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mer 16 Déc - 10:40

Lune eut à peine le temps de finir sa phrase que son interlocutrice leva les yeux au ciel et soupira, avant de déclarer d'une voix dénigrante.

-Ecoute, petite, je n'ai pas le temps pour une minuscule interview pour quelque potins que ce soit. Va donc jouer ailleurs... 

La jeune gryffondor resta sans voix. *Elle m'a appelé « petite » ! Une interview pour des potins ? Mais n'importe quoi ! Et le pire »Va jouer ailleurs ! Non mais on lui a jamais appris à être sympa à celle-là ?? *
Le rouge lui montait aux joues et elle allait répliquer quand le fille blonde se retourna, l'air excédé...

- Bon... C'est bien parce que je suis très sympa...C'est quoi ces questions ? Et vite. Je n'ai pas toute la journée…

* Et madame est pressée en plus *
-Ha, Premièrement je ne suis pas petite, et deuxièmement, je ne suis pas du tout là pour des potins, comme tu pourrait le croire, déclama-t-elle avec une once de provocation dans la voix comme si elle défiait l'autre de la contredire.


Lune respira un coup et se calma. Ce n'était pas le moment de se fâcher avec cette fille, surtout si elle voulait des informations.
-Bon, c'est à propos de ta mère. Est-ce qu'elle s'appelle Amanda ? Et physiquement, elle te ressemble ?

En face d'elle la jeune fille écarquillait les yeux, sans doute surprise et Lune devinait ce qu'elle pensait : que la « petite » racontait n'importe quoi , pourquoi elle s'intéressait à sa mère ? Elle n'aurait pas du accepter de lui parler…

Lune reprit avec un petit sourire :

- Je suis allée directement au principal, parce tu m'as dit que tu étais pressée. Mais si tu as plus de temps, je peux t'expliquer plus en détails ...


Rp avec Maryliss
1254 caractères

Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mer 16 Déc - 16:26

- Ha, Premièrement je ne suis pas petite, et deuxièmement, je ne suis pas du tout là pour des potins, comme tu pourrais le croire.

Maryliss voulut répliquer mais elle s'abstint. Elle n'avait pas envie d'être liée à des problèmes idiots. La rouquine se calma et reprit.

- Je t'écoute, Miss...
- Bon, c'est à propos de ta mère. Est-ce qu'elle s'appelle Amanda ? Et physiquement, elle te ressemble ?

Mais que racontait la Rouge et Or ? Comment avait-elle eut des informations sur sa mère. Maryliss aurait bien voulut dire à la jeune fille d'aller voir ailleurs mais elle était beaucoup trop curieuse de savoir pourquoi elle voulait tant d'informations. Celle ci lui adressa un petit sourire.

- Je suis allée directement au principal, parce tu m'as dit que tu étais pressée. Mais si tu as plus de temps, je peux t'expliquer plus en détails ...
*Saleté de petite Gryffondor...*

Sur ce coup, elle l'avait bien eut. Mary soupira d'exaspération avant de mumurer.

- Bon... Que l'on soit claires toutes les deux. Le fait que tu me demande des informations sur ma mère me met sur mes gardes. Donc avant que je te donne, peut être, ces informations que tu désires tant je vais te poser une seule question : qu'est ce que tu veux, exactement ?

Mary essayait d'intimider légèrement la jeune fille pour qu'elle lui donne le plus d'informations possible. Mais dans ses yeux, on lisait qu'elle n'avait pas envie de lui faire le moindre tort. D'ailleurs, pour une Gryffondor, son caractère de petite têtue lui plaisait bien. Elle attendit donc une réponse de la rouquine anonyme.


Caractères : 1212
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Jeu 17 Déc - 15:03

La gryffondor retint son souffle ; elle avait peut-être été trop loin… Mais la blonde soupira juste.

Bon... Que l'on soit claires toutes les deux. Le fait que tu me demande des informations sur ma mère me met sur mes gardes. Donc avant que je te donne, peut être, ces informations que tu désires tant je vais te poser une seule question : qu'est ce que tu veux, exactement ?

*ha, elle ne riposte pas… J'ai sans doute touché un point sensible. Il faut que je fasse attention à ce que je vais dire. *

Lune répondit en choisissant soigneusement ses mots. Elle ne voulait pas tout raconter à cette fille mais, il était évident que celle-ci ne répondrait pas à ses questions sans explications…

-Je comprends très bien. Ces informations sont justes pour moi et je ne suis pas du genre à aller clamer sur tous les toits ce qu'on me dit…


Lune guetta la réaction de sa compagne et continua :


-Donc, j'ai trouvé une photo de ma mère et deux autres filles et une te ressemble beaucoup, donc je me demandais si ça ne serait pas ta mère ou quelqu'un de ta famille. Et derrière, il a une phrase … c'est pour Amanda…Attends, je crois que je l'ai…

Elle fouilla dans son sac et ressortit la photo qu'elle cherchait.
-Voilà, tiens regarde, dit-elle en la tendant à la jeune fille, est-ce que c'est ta mère ?


1003 caractères
rp avec Maryliss
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Ven 18 Déc - 19:10

-Je comprends très bien. Ces informations sont justes pour moi et je ne suis pas du genre à aller clamer sur tous les toits ce qu'on me dit…

Maryliss sautilla très légèrement d'exaspération, levant les talons d'à peine un petit centimètre. Le caractère mystérieux de la jeune Gryffondor l'intriguait et l'agaçait fortement. La rouquine sortit une photo de sa poche et dit.

-Donc, j'ai trouvé une photo de ma mère et deux autres filles et une te ressemble beaucoup, donc je me demandais si ça ne serait pas ta mère ou quelqu'un de ta famille. Et derrière, il a une phrase … c'est pour Amanda…Attends, je crois que je l'ai…

Mary lui arracha la photo des mains. On y voyait Poudlard en arrière plan. Il y avait en effet trois jeunes filles ; une dont les cheveux roux étaient noués en deux tresses, une autre aux cheveux bruns plutôt petit et rondelette et enfin.... une jeune fille plutôt maigrichonne aux long cheveux blonds bouclés. Elle était grande et élancée, toute souriante. Maryliss resta figée un instant, les doigts collés sur la photo.

- La jeune fille blonde, c'est ma mère, lâcha t-elle. La rouquine doit être la tienne. Vous vous ressemblez.

Finalement, elle lui rendit la photo.

- Désolé de te décevoir mais je ne connais pas d'Amanda. Ma mère a un prénom bien différent. Maintenant, c'est à moi de poser les questions : où as-tu trouvé cette photographie ? Et qui est cette Amanda ?


Caractères : 1097
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Sam 19 Déc - 19:05

La blonde lui arracha littéralement la photo des mains. Lune, surprise la regarda fixer la photo d'un regard anormalement intense. Finalement, elle dit :


 -La jeune fille blonde, c'est ma mère. La rouquine doit être la tienne. Vous vous ressemblez.


Lune hocha la tête, elle s'en doutait.


-Désolé de te décevoir, reprit la fille, en lui tendant la photo, mais je ne connais pas d'Amanda. Ma mère a un prénom bien différent. Maintenant, c'est à moi de poser les questions : où as-tu trouvé cette photographie ? Et qui est cette Amanda ?


Lune fronça les sourcils. Elle n'appréciait pas le ton que son interlocutrice – laquelle , soit dit en passant, ne s'était toujours pas présentée- employait.


-J'ai trouvé cette photo chez moi, dans le grenier et qui est Amanda, je n'en ai aucune idée c'est bien pour ça que je te l'ai demandé, répondit la gryffondor assez sèchement.


Et, si ce n'est trop te demander, j'aimerai savoir le nom et prénom de ta mère, sa maison à Poudlard et aussi, comment tu t'appelles… Comme ça je pourrai continuer mes recherches.

Elle rangea la photo dans son sac en attendant la réponse de la jeune fille.




HJ:
 


rp avec Maryliss
couleur Lune : #ff3333
946 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 20 Déc - 10:53

-J'ai trouvé cette photo chez moi, dans le grenier et qui est Amanda, je n'en ai aucune idée c'est bien pour ça que je te l'ai demandé.

La jeune fille avait dit ça sèchement. Elle avait du répondant... Ca plasait assez à la jeune Serpentard. Ce qui lui plaisait moins, c'est qu'elle ne connaissait pas l'identité de la fameuse Amanda. Logiquement, cet inconnue devait être la jeune fille brune sur la photo... Finalement, la Rouge et Or continua.

- Et, si ce n'est trop te demander, j'aimerai savoir le nom et prénom de ta mère, sa maison à Poudlard et aussi, comment tu t'appelles… Comme ça je pourrai continuer mes recherches.

Maryliss soupira en souriant. Cette petite Gryffondor était bien têtue.

- Le nom de jeune fille de ma mère est Emeline Diaz. Elle a étudié à Serdaigle. Quant à moi, je m'appelle Maryliss. Maryliss Brown et j'étudie à Serpentard. Voilà. J'ai décidé de te faire confiance, miss. Alors dès que tu auras fait ta petite enquête, revient me voir. J'ai particulièrement envie de savoir qui est cette fameuse Amanda...

La Vert et Argent tapa du pied droit contre le sol, en croisant les bras, impatiente de s'en aller.

- Autre chose ?


Caractères : 894
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Lun 21 Déc - 18:40

A vrai dire, Lune n'y croyait plus trop. Elle fut donc surprise quand la fille blonde esquissa un sourire avant de répondre.


-Le nom de jeune fille de ma mère est Emeline Diaz. Elle a étudié à Serdaigle. Quant à moi, je m'appelle Maryliss. Maryliss Brown et j'étudie à Serpentard. Voilà. J'ai décidé de te faire confiance, miss. Alors dès que tu auras fait ta petite enquête, revient me voir. J'ai particulièrement envie de savoir qui est cette fameuse Amanda...

*Maman aussi était à serdaigle… « revient me voir » ...si elle y tient vraiment. Je croyais que je l'embêtais avec mes questions...Et pourquoi elle a particulièrement envie de savoir qui est cette Amanda ? C'est sur qu'il y a quelque chose. Peut-être que je peux lui demander maintenant qu'elle s'est détendue...*


La dénomée Maryliss tapa du pied et croisa les bras montrant une impatience évidente.


*Ho, c'est peut être une mauvaise idée de la questionner encore plus sur sa mère... Elle est sur la défensive pendant toute la conversation et puis elle répond gentiment une fois et après c'est fini… Pfff, si elle est aussi lunatique tout le temps, je plains ces proches. Il n'empêche qu'elle est vachement intriguante. Peut-être qu'elle fait exprès d'être mystérieuse… 
autre chose ?? et bien laisse moi réfléchir euh… oui, la phrase au dos de la photo. *



-Oui, je ne sais pas si tu as vu mais au dos de la photo il y a quelque chose d'écrit.


Lune sortit de son sac, sa main qui n'avait pas lâché la photographie, et lut l'inscription à l'arrière :


-Pour Amanda : N'oublie jamais ce que je t'ai maintes et maintes fois répété : Réalise tes propres rêves et ne t'enferme pas dans des idéaux qui ne sont pas les tiens, et donc, impossible à atteindre…


La voix de Lune diminua dans les derniers mots. Elle garda le silence quelques secondes les yeux dans le vague. Quand elle releva la tête elle demanda à Maryliss :



-Tu… Qu'est-ce que tu en penses ? Qu'est ce que ça veut dire à ton avis ?



La gryffondor eut à peine finit de dire ces paroles, qu'elle les regretta. Tout ça était parfaitement ridicule. Elle retenait la jeune fille pour lui demander son avis sur un simple conseil on ne peut plu explicite… Cette fois Maryliss allait s'en aller sans répondre… Pourquoi avait-elle demandé l'avis d'une fille aux réactions complètement imprévisibles et qui montrai clairement que la gryffondor lui faisait perdre son temps… Lune n'aurais su le dire. Peut-être qu'inconsciemment elle faisait confiance à cette jeune fille. Elle n'avait plus qu'à espérer qu'elle ne se fasse pas rembarrer.


rp avec Maryliss
2009 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mar 22 Déc - 10:05

-Oui, je ne sais pas si tu as vu mais au dos de la photo il y a quelque chose d'écrit.

La jeune fille ressortit la photo de son sac et lut l'inscription.

-Pour Amanda : N'oublie jamais ce que je t'ai maintes et maintes fois répété : Réalise tes propres rêves et ne t'enferme pas dans des idéaux qui ne sont pas les tiens, et donc, impossibles à atteindre…

Maryliss resta un instant bouche bée. Sa mère lui répétait souvent cette phrase... Pourtant l'écriture ne semblait pas être la sienne.

-Tu… Qu'est-ce que tu en penses ? Qu'est ce que ça veut dire à ton avis ?

Mary soupira, complétement dépassée.

- "Ne t'enferme pas dans des idéaux qui ne sont pas les tiens"... Cette Amanda devait être timide ou... ou poussée à penser comme une certaine personne. "Impossibles à atteindre"...

Maryliss réfléchit de plus belle.

- Oh ! Je crois que j'ai trouvé... Amanda était une jeune fille coincée, sinon elle ne "s'enfermerait pas dans des idéaux qui ne sont pas les siens". Comme je l'ai conjecturé, on aurait pût la pousser à penser comme une ou plusieurs personnes. La personne qui a écrit venait la mettre en garde... ou lui donner un conseil amical. Tu reconnais l'écriture de ta mère derrière la photo ?

D'un coup, Mary eut envie d'aider la jeune fille de son mieux. Du moment qu'elle lui donnait des informations, elle l'aiderait...


Caractères : 1020
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mer 23 Déc - 12:12

La serpentard semblait perturbée par cette phrase mais répondit calmement à la petite gryffon. Lune ne fut plus surprise par ces réactions complètement imprévisibles.
-Ne t'enferme pas dans des idéaux qui ne sont pas les tiens"…Maryliss réfléchit voix basse,.. Cette Amanda devait être timide ou... ou poussée à penser comme une certaine personne. "Impossibles à atteindre"..

Lune la regardait en souriant, attendant son verdict.

- Oh ! Je crois que j'ai trouvé... Amanda était une jeune fille coincée, sinon elle ne "s'enfermerait pas dans des idéaux qui ne sont pas les siens". Comme je l'ai conjecturé, on aurait pût la pousser à penser comme une ou plusieurs personnes. La personne qui a écrit venait la mettre en garde... ou lui donner un conseil amical. Tu reconnais l'écriture de ta mère derrière la photo ?

Lune répondit :

-Non, je ne crois pas que c'est l'écriture de ma mère… Et je suppose que ce n'est pas celle de la tienne sinon tu me l'aurais dit.


La blonde acquiesça et la jeune gryffondor continua :

-Et c'est aussi ce que je m'étais plus ou moins dit : que cette Amanda devait être vue comme une certaine personne, d'un certain groupe et du coup, elle se conformait à ce « moule » sans oser exprimer ses véritables idées et sentiments…

-Luuune ! Appela une voix derrière elle.

Celle-ci se retourna et vit que Louise lui faisait des signes de l'autre côté de la rue. Son amie avait fini ses courses et s'impatientait. Lune soupira et cria :

-Oui, deux secondes !

Elle se tourna vers la serpentard.

-Bon, je vais essayer de trouver des infos sur cette troisième fille de la photo qui devrait logiquement être Amanda. Et pourquoi cette photo n'est-elle pas en sa possession. Je te tiens au courant quand j'ai trouvé quelque chose. Où est ce que je pourrais te croiser ?

Maryliss répondit.

-D'accord, reprit-elle en souriant, Merci pour ta participation et à la prochaine fois !

Lune, après avoir pris congé de la jeune blonde, rejoignit Louise et les deux jeunes filles s'éloignèrent vers le château.


fin du rp (pour moi)
1594 caracères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Jeu 24 Déc - 23:10

-Non, je ne crois pas que c'est l'écriture de ma mère… Et je suppose que ce n'est pas celle de la tienne sinon tu me l'aurais dit.

Maryliss n'était pas très sure. Cette écriture lui était familière, tout comme la phrase inscrite sur la photo. Cela perturbait grandement la Serpentard... Pourtant, la blondinette acquiesça. La Gryffondor anonyme continua.

-Et c'est aussi ce que je m'étais plus ou moins dit : que cette Amanda devait être vue comme une certaine personne, d'un certain groupe et du coup, elle se conformait à ce « moule » sans oser exprimer ses véritables idées et sentiments…

Elle acquiesça à nouveau. Là, une autre jeune fille de Gryffondor arriva et héla la rouquine qui s'avérait s'appeller Lune. Maryliss ne pût s'empêcher de penser au français... La lune... La lune éclairant la nuit.

-Oui, deux secondes ! Bon, je vais essayer de trouver des infos sur cette troisième fille de la photo qui devrait logiquement être Amanda. Et pourquoi cette photo n'est-elle pas en sa possession. Je te tiens au courant quand j'ai trouvé quelque chose. Où est ce que je pourrais te croiser ?
- Aux Trois Balais...
-D'accord. Merci pour ta participation et à la prochaine fois !

Maryliss regarda les deux jeunes filles s'éloigner en direction du château. Elle soupira. Elle ne savait pas vraiment si c'était une bonne chance de faire confiance à Lune. Mais, il fallait qu'elle se fie à elle car elle voulait plus que tout découvrir qui était Amanda et quel rapport avait sa mère avec ces jeunes filles et ce texte. Complétement perdue, elle se prommena dans Pré au Lard pour se vider l'esprit.


Caractères : 1255
Fin de RP
Revenir en haut Aller en bas
avatarCody Greengrass
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 5 Juin - 17:12


Par un beau dimanche j'arpentais les rues de pré au lard. Je cherchais une boutique ou j'aurai pu me procurer de la nourriture pour Glen, bien que ce dernier ne manque pas de manger dans les assiettes quand il le peu, il faut tout de même que je le nourrice. Ce petit coquin volait au dessus de pré au lard.

* Il me surveille, sacré Glen, heureusement qu'il est là *

Il y avait beaucoup de monde dans les rues et un brouhahah sans nom résonnait dans les rues. Passant devant Zonko, je laissa échapper un léger sourire, une farfadet jouait des tours a des clients du magasin.  

* Je n'ai pas eu de nouvelle de Rogers ce mois ci et je n'ai pas eu non plus de nouvelle de mon amie Léna en Transylvanie. Elle est grande et débrouillarde, pourquoi je m’inquiète ? *

Je tendis mon bras droit vers le ciel et siffla. Un grand duc blanc répondit par un sifflement, puis fis un ou deux cercles dans le ciel et vins avec douceur et grâce se posé sur mon bras.

* Sacré Glen il faut toujours qu'il en fasse des tonnes. *

[ma couleur c'est  ff3300]
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Lun 6 Juin - 10:38

Je rêvais. Je rêvassais souvent ces temps-ci, mais en cet instant, j'étais prise dans une rêverie profonde et n'étais absolument pas connectée à la réalité. Plongée dans un méandre de pensées, je ne vis pas immédiatement le hibou. J'étais assise sur un banc, indifférente au flot d'élèves qui profitaient du ciel bleu pour se promener.
J'attendis que le nombre diminue, les groupes s'étant dispersés dans différentes boutiques, avant de me lever, toujours dans la lune. Je venais de remarquer un nuage dont la forme évoquait un chaudron, et le contemplais, quand j'aperçus une forme floue qui se dirigeais droit vers moi. Je m'écartai rapidement, avant de me retourner. Le hibou s'était posé sur le bras d'un garçon aus cheveux châtains, qui devait avoir à peu près mon âge. Je me tournai vers lui, légèrement agacée et lâchai en tentant d'être polie :

"Fais attention à ton hibou ! Il a failli m'éborgner !"

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarCody Greengrass
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Lun 6 Juin - 12:12

"Fais attention à ton hibou ! Il a failli m'éborgner !"

Câlinant Glen qui venait de se poser sur mon bras, je me tourna dans la direction de la petite voix que je venais d'entendre. Je découvris alors une petite fille probablement de mon age, l'air contrarié. Je lui souris et répondis:

- Bonjour mademoiselle, vous éborgner, vous dites cela m'étonnerai fort au vu de votre petite taille. Ceci dit, il a du être aveuglé par autant de beauté et de charme.

En effet la demoiselle avait une petite bouille toute pale accompagné de deux petit yeux gris, sur une oreille, on pouvais apercevoir un piercing dans le cartilage, le tout était surplomber par des cheveux blond foncée, lisse et cour. Je repris en élançant Glen dans les air:

- Pardon moi je ne me suis pas présenté, Cody Greengrass, je suis à Gryffondor,  surprenant pour un membre de ma famille. En général sommes tous a Serpentard, mais je suis différent...

Je finis ma phrase d'un air sombre et pensif en hochant la tête puis releva la tête en souriant et demanda a ma jeune amie:

- Et toi, qui es tu ?  et que fais tu de beau par un si bel après midi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mar 7 Juin - 10:38

Je regardai le garçon, un peu éffarée. Un peu vexée vexée, aussi.


"Je suis pas petite ! Et... je suis pas charmante non plus !" ajoutais-je, un peu gênnée, en arrondissant une mèche derrière mon oreille.


J'avais du mal avec les compliments, et sa dernière phrase me troublait. Je décidai de laisser tomber, et sourit avec amusement tandis qu'il renvoyait son hibou.

"Pardonne moi je ne me suis pas présenté, Cody Greengrass, je suis à Gryffondor,  surprenant pour un membre de ma famille. En général sommes tous a Serpentard, mais je suis différent.."

Un gryffondor... j'aurais dû m'en douter, pour faire un numéro pareil... décidément, il était amusant ce garçon. Je ne relevai pas la fin de sa phrase mais notai interrieurement qu'il se rembrunissait. Il retrouva vite son sourire et me demanda :

"Et toi, qui es tu ?  et que fais tu de beau par un si bel après midi ?
- J'm'appelle Marlène Lenoir, 5ème année à Serdaigle, fis-je avec une petite révérence factice. Quand à ce que je fais de beau, pas grand chose. Je parle avec toi, c'est déjà pas mal."

Je lui lancai un sourire joyeux, et m'approchai. Décidément, ce gars était symphatique.

"Dis moi, Cody, tu es en quelle année ?"

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarCody Greengrass
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mar 7 Juin - 19:07

"Dis moi, Cody, tu es en quelle année ?"

Son sourire était vraiment magnifique, je lui répondis en lui renvoyant sa bonne humeur:

- Enchanté Marlène, joli prénom qui te va à la perfection, je suis également en cinquieme années.

Je repris la direction de ma destination en invitant Miss Marlène à me suivre:

- J'allais chez Derviche et Bang pour acheter de la nourriture a mon grand duc, cela te plairais de m'accompagner ? Nous pourrions par la suite passer par la boutique de Zonko.

Je mettais souvenue d'où ce visage m’était familier. La petite Serdaigle était une bonne bout en train. Regardant la demoiselle d'un air malicieux et un grand sourire, je continua:

- Je t'ai déjà vu dans la salle de repos des élèves, tu aimes bien mettre l’ambiance, ça me plait.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mer 8 Juin - 11:46

"J'allais chez Derviche et Bang pour acheter de la nourriture a mon grand duc, cela te plairais de m'accompagner ? Nous pourrions par la suite passer par la boutique de Zonko.
-Poourquoi pas ? J'ai rien à faire et passer un moment en ta compagnie est plus agréable que d'attendre sur un banc."


Je suivis donc Cody Greengrass. Alors que nous marchions, Il m'adressa un sourire espiègle et lanca :


"Je t'ai déjà vu dans la salle de repos des élèves, tu aimes bien mettre l’ambiance, ça me plait."

Je me mordillai le pouce. C'est vrai que cette année, j'avais un peu abandonné ma discrétion habituelle. Et Sawal et moi avions parfois mis le bazar. Mais dans la salle commune, je me contenais, pour éviter que les gens de ma maison me voient trop mal. Du coup, en salle de repos, j'avais tendance à me lâcher. Je me tournai finalement vers Cody :

"C'est pas faux... En même temps, cher lionceau, tu vas pas me dire que les gens de ta Maison sont des anges."


J'avais dit ça en souriant. Ce gars était vraient sympa, et ça me plaisait bien de le charrier.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarCody Greengrass
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mer 8 Juin - 12:21

"C'est pas faux... En même temps, cher lionceau, tu vas pas me dire que les gens de ta Maison sont des anges."

En effet les Gryffondor ne sont pas les derniers a faire les zouaves. La réputation des frères Weasley n'avait pas faiblis depuis toute ces années. Je lui répondis:

- Non effectivement nous ne sommes pas des anges mais il n'y a pas vraiment d'ange dans cette école, vu le nombre de rumeur sur certain élèves, je dirai que chaque jour il y a au moins  quatre interdits de braver au sein de Poudlard.

Je disait cela en connaissance de cause, moi même je ne respectais pas toute les règles de l'école. Nous arrivions a la boutique de Derviche et Bang [ Phrase bidon ] dans laquelle je fis rapidement mes achats et rejoignis Miss Lenoir. Je rangea mes achats dans ma poche intérieur de ma cape.

- bon maintenant allons chez Zonko, tu as une idée sur la façons dont nous pourrions faire tourner Mr Turner en bourrique  pendant son cour ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Jeu 16 Juin - 19:35

Je le laissai entrer dans la boutique, attendant à l'entrée. nous repartîmes, et il me parla gaiement. Quand il proposa de mettre le bazar dans le cours de Turner, je tiquai :

"T'es sûr ? Je veux dire... J'ai jamais vraiment fais ça..."

D'autant plus que en faisant ça, je me serais fait haïr de toute les Serdaigle, et en plus, j'aurais mis mes résultats en péril... mais bon, rien qu'une fois... je souris, et me laissai entraîner dans la boutique.

"On prends des bombabouses ?! Et des feuxfous fuseboum ?!"

J'étais ravie, en fait. Je filai dans les rayons, joyeuse, avant de tomber sur des fausses baguettes Weasley.

"Cody, viens voir ! C'est génial, ces trucs !"

J'aperçut un boursssouflet d'un joli bleu et craquai complètement. Trop mimi... Je l'attrappai dans sa cage et sortis ma bourse, me dirigeant vers la caisse, ravie. Me rendant compte de l'heure, je payai rapidement et sortis de la boutique, non sans saluer Cody.


"Excuse-moi, je dois y aller. A un des ces jours ! Je lui fit un clin d'oeil. On mettra le bazar en classe une autre fois."

Je repartis vers le château, la boule bleue et duveteuse sur mon épaule.
Fin de RP

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rues de Pré au Lard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Ailleurs dans le monde :: Pré au Lard-