BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les rues de Pré au Lard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 14 Aoû - 12:30

Ma relation avec Azel est cool, mais je dois avouer que je m'ennuie un peu de ne plus pouvoir draguer et me laisser draguer par mon groupe d'admiratrices en jupe. Ma copine n'aime clairement pas ça, et ma relation avec Eleanor est assez compliquée aussi. C'est ma meilleure amie, mais c'est aussi un joli petit bout de femme italienne. Plus elle grandit et plus j'ai envie de la prendre dans mes bras et de poser mes lèvres contre les siennes, de l'embrasser tendrement et passionnément.
Ma mère serait encore plus furieuse qu'elle ne l'est déjà de me savoir amie avec la jolie brune, car notre noble lignée de sang pur se doit d'être perpétuée etc.
Et mon bonheur dans tout ça ? Bah, on s'en fou. Les sentiments viennent avec le temps qu'elle m'a répondu, mais franchement j'en doute quand je vois sa relation avec papa. Ils se côtoient et son aimables l'un avec l'autre mais c'est clairement pas l'amour fou et une famille unie qu'on a ! Ça, ça se saurait !
Tout ça pour dire que je me balade main dans la main avec ma copine, mais que je ne suis pas le plus heureux des sorciers.

- Tu veux aller boire un verre aux 3 balais ? Hors de question qu'on retourne dans ce salon de thé à l'eau de rose de Mme Piedodu ! Je l'ai fais une fois pour te faire plaisir, mais j'ai quand même mon honneur d'Italien à défendre !

Je lui souris parce que je veux pas la vexer mais elle et moi, enfin surtout moi, on se rend compte que c'est assez plat notre relation. Pas de piment comme j'aime, pas de petite crise de jalousie à l'italienne, bref rien qui ne me fasse vibrer dans cette relation.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Un meurtre pour le plaisir   Sam 24 Sep - 21:12

Alors qu'un joli petit couple parfait se baladait dans les rues de Pré-au-Lard en cette nuit tombante, sombre et douce. Ils semblaient chercher un endroit pour se relaxer, passer un tendre moment en amoureux. L'homme qui les observait, le bras droit de ..., cela lui donnait envie de vomir. Ce côté mielleux et niais à souhait. Peut-être était-ce parce qu'il n'avait jamais connu l'amour, du moins n'avait-elle jamais voulu de lui, mais il était aigri de ces couples plan-plans. Il rôdait, menaçant, tel un morempli cherchant sa proie, ou encore comme le bandimon qui envahi les lieux avant de les détruire.
Il n'avait pas d'ordre précis... une attaque, quelconque, un message, proche de Poudlard. Le lieu était choisi avec soin, mais les victimes... 
Il se cacha un peu plus sous sa cape, et s'approcha silencieusement de ses proies. Allaient-ils tuer les deux? Tordant ses doigts fourchus sous ses longues manches larges, il glissa la droite dans sa poche et attrapa sa baguette de bois sombre. Accompagnant son geste d'un petit rictus et dirigea sa baguette vers la jeune femme. Et lança les deux sorts à la suite, ne leur laissant aucune chance de réagir:
- Avada Kedavra! Sectum Sempra!
Puis dans une volute sombre il disparut, laissant le cadavre de la jeune fille gisant aux côtés du garçon qui allait se vider de son sang. Une chance qu'une femme, une vieille femme, espionnait la rue, commère du quartier, par sa fenêtre. Même si elle n'avait pas pu voir l'homme, elle avait bien vu l'éclair vert, cet éclair terrifiant qu'elle avait déjà vu. Elle appela les secours grâce à un tableau représentant un ancien ministre qui alla donner l'alerte au ministère.
Des aurors furent dépéchés sur les lieux, isolant la scène, emmenant le jeune Damon à Sainte Mangouste, et la jeune fille... 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 30 Oct - 10:53

(Dernier week end d'octobre)

Après deux mois de cours, j'avais réussit à mieux m'organiser dans mes devoirs et ce week end là je pouvais enfin faire ma première sortie à Pré au Lard. Depuis le temps que j'en avais entendu parler et que je me sentais narguer par les dires de mes camarades à propos de la boutique de farces et attrapes et de la confiserie, j'allais enfin pouvoir voir ça de mes propres yeux et faire quelques achats. 

Ce fut avec un sourire sournois que j'avais sortis mes rollers de ma valise, sous les regards curieux de mes camarades de dortoir. Toute impatiente de m'y remettre et d'aller visiter le petit village, j'avais dévaler les étages en courant et les avais enfilé dès que j'étais sortis du château. 

Cette après midi là j'étais donc dans les rues de Pré au Lard, à me promener en rollers, les mains dans les poches de ma veste kaki et un shwing gum dans la bouche. J'adorais cette sensation de légèreté que j'avais découvert aussi en volant, même si c'était tout de même différent, et je souriais d'un air amusé en imaginant mon père me réprimander une énième fois parce que je ne mettais jamais de protections quand je faisais du roller. 

Perdue dans mes pensées, je me souvenais aussi des remontrances de mes professeurs que je rendais fous à faire du roller dans les couloirs d'Ilvermorny. Et à ce souvenir je laissa échapper un rire sans faire attention où j'allais, faisant se disperser un groupe d'amis. 

- Eh ! fait attention !
- Ouais regarde où tu vas !
- Ah cette fille ! Quelle plaie !

- Bonne journée à vous aussi !

Je m'étais retourné sur eux, roulant en marche arrière, pour leur lancer un grand sourire espiègle et leur faire un coucou de la main. Malheureusement, si eux avaient pu m'éviter, ce ne fut pas le cas de tout le monde et je bouscula quelqu'un sur ma route. 



rp avec Cedric Walster, dit "l'andouille"
tu me rattrape chevaleresquement ou on s'écrase comme des pas doué, à toi de voir mdr
Revenir en haut Aller en bas
avatarCédric Walster
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 30 Oct - 17:04

Cédric devait aller retrouver quelques camarades de maison aux Trois Balais histoire de passer un weekend agréable. Une foule d'élèves se pressait dans Pré au Lard, se dirigeant majoritairement à Honeydukes et au pub. Quelques exceptions se perdaient dans des magasins de papeterie et Cédric, les mains dans les poches, se demanda qui pouvait passer autant de temps dans une boutique de parchemin. Des Serdaigle. Sans doute.  
Il sifflotait et marchait nonchalamment quand soudain, il sentit quelqu'un le bousculer par derrière. Un petit cri s'échappa malgré lui de sa gorge et il tomba à la renverse avant de s'écraser sur le sol, la personne qui l'avait bousculé crispée sur son dos. Il se retourna, la joue gauche sale pour voir qui l'avait si fortement bousculé. Il ne fut pas surpris de tomber sur Ariane assise maladroitement par terre aussi sonnée par cette chute soudaine que lui. Il se massa la joue avec lentement avant de s'exclamer , étrangement tout sourire :

- Mais tu es un vrai danger public ! Fais attention ! La prochaine étape c'est Azkaban ! Tiens, d'ailleurs je vais t'y emmener toute suite...

Il la prit par les mains et la remit sur pied maladroitement. Mais, il n'avait pas vu que la Gryffondor portait des rollers... Si bien qu'ils tombèrent à nouveau par terre aussi violement que la première fois, le jeune homme sur le torse d'Ariane.

- Aieuh ! Mais par Merlin, love ! Enlève ces patins ! hurla t-il avant de se tourner à nouveau sur le côté, allongé sur le sol.


RP avec Love
J'opte pour la méthode pas doué x)
Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 30 Oct - 21:33

Si il y avait bien une seule personne qui pouvait garder le sourire en me voyant arriver, bêtise ou pas, c'était bien celle avec qui je me retrouva par terre douloureusement. Et même si il me fit des réprimandes je savais à son ton qu'il était ravit de me voit, tout comme moi quand je lui répondis. 

- Mais tu es un vrai danger public ! Fais attention ! La prochaine étape c'est Azkaban ! Tiens, d'ailleurs je vais t'y emmener toute suite...

- Essais un peu pour voir, c'est pas moi qui pique de l'encre...

En bon gentlemen j'imagine, Cedric essaya de me relever mais il ne réussit qu'à nous faire chuter une deuxième fois en s'écrasant à son tour sur moi. Je grimaçais de douleur pour la seconde fois aussi en ayant le souffle coupé et le frappa gentiment à l'épaule - à cause du love - avant qu'il ne roule pour s'allonger sur la route à coté de moi. 

- Aieuh ! Mais par Merlin, love ! Enlève ces patins !

- Ne m'insulte pas ! Les patins c'est bon pour les enfants ! Et t'es vraiment pas doué pour donner un coup de main. 

Je roulais sur moi même pour me mettre à quatre pattes et en deux temps trois mouvement je me remettais sur mes jambes très facilement. Mais moi, au contraire de mon camarade, je laissais le jeune homme se débrouiller seul pour se relever, ne voulant pas risquer une nouvelle chute. Je retrouva mon sourire malicieux et rajouta sur un ton taquin :

- T'as voulus faire quoi au juste ? Te venger de la dernière fois en m'étouffant à ton tour ? Ou me voler un câlin sournoisement et malhonnêtement ? Ne nie pas, j'ai une petite soeur et je connais toutes les ruses de fillette. 

L'ayant clairement traiter de petite fille, je ne pu réprimer un rire en le voyant encore étalé par terre. S'il lui prenait l'envie de me sauter dessus par vengeance j'avais un avantage sur lui, car grâce à mes rollers je pouvais partir rapidement et le semer ... Du moins je l'espérais.
Revenir en haut Aller en bas
avatarCédric Walster
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Lun 31 Oct - 11:37

- Ne m'insulte pas ! Les patins c'est bon pour les enfants ! Et t'es vraiment pas doué pour donner un coup de main.

Elle se redressa sur ses jambes en un temps record et n'essaya même pas de relever le jeune homme, risquant certainement de tomber une troisième fois. Il resta donc par terre à jurer en Allemand tandis qu'Ariane le fixait, le sourire au lèvre :

- T'as voulus faire quoi au juste ? Te venger de la dernière fois en m'étouffant à ton tour ? Ou me voler un câlin sournoisement et malhonnêtement ? Ne nie pas, j'ai une petite soeur et je connais toutes les ruses de fillette. 
- Tu viens de me traiter de fillette, love ? demanda t-il avec un grand sourire idiot.

Il se releva à son tour avec toute la grâce d'un baleineau échoué avant de se masser à nouveau la joue pour faire passer la douleur. Il hésita à la pousser en arrière mais se rappela qu'un choc sur le dos était très douloureux. Contrairement à elle, il avait un minimum de cœur. Cédric resta donc très calme et répliqua amicalement tout sourire :

- Te voler un câlin ? Sérieusement, love ? J'ai déjà une petite amie et crois moi, si j'ai envie de faire des câlins je la privilégierai elle plutôt que toi et ta tête de salade verte - lui coupant la parole - Chut chut chut ! Temps mort, tu me tueras plus tard. Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu allais me chercher ma Biéraubeurre supplément gingembre du cours de Divination ou tu t'amusais simplement à écraser les gens telle une sadique psychopathe ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarAriane Parrish
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Lun 31 Oct - 11:57

J'aurais du me sentir vexée qu'il me préfère à une autre et pour son insulte culinaire mais, au contraire des vraies filles, je soufflais de soulagement. J'étais au moins rassurée par le fait qu'il n'essaierait jamais d'être trop affectueux avec moi, à part avec ce petit nom stupide, et j'étais même prête à rencontrer sa petite amie pour la remercier. Troquant mon sourire spécial bêtise contre un normal, je fis plutôt attention à ses questions.  

- Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu allais me chercher ma Biéraubeurre supplément gingembre du cours de Divination ou tu t'amusais simplement à écraser les gens telle une sadique psychopathe ?

* Sadique psychopathe ?! ... Oui bon, j'ai quand même faillis aller à serpentard ... *

Ne relevant pas la pique, je répondis simplement sur le ton de la conversation, en grimaçant tout de même en repensant à la fin catastrophique de ce fameux premier cours de divination. 

- Ah oui c'est vrai, j'avais presque oublié. Et toi tu me dois un encrier ... Réfléchissant un instant pour lui éviter un achat aussi ridicule, je repris. Tu paie la prochaine fois et on oublie l'encre !!!

Pensant qu'on allait tout de suite rejoindre le pub du petit village, je roula jusqu'à un banc en bois le long de la route, et rajouta en défaisant mes rollers.

- C'est la première fois que je viens ici, depuis que je suis à Poudlard je n'ai encore jamais trouvé le temps. Tu viens souvent ? 

Mes rollers défait, je les avais ranger dans mon sac à dos et enfiler mes boots. Maintenant je me planta devant le gryffondor avec un immense sourire enthousiaste. 

- Alors ? On va le boire ce verre ? 
Revenir en haut Aller en bas
avatarCédric Walster
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor

MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Lun 31 Oct - 12:34

- Ah oui c'est vrai, j'avais presque oublié. Et toi tu me dois un encrier... Tu paie la prochaine fois et on oublie l'encre !!!
- Allez faisons ça. De toute façon tu n'aurais pas utilisé cet encrier : tu aurais utilisé celui d'un autre ! rit-il avant de se diriger vers les Trois Balais.

Ariane allait bien plus vite avec ses rollers et Cédric dut la suivre à petites foulées pour rester près d'elle. Enfin elle s'assit pour enlever ses patins et les échanger contre des chaussures puis elle dit :

- C'est la première fois que je viens ici, depuis que je suis à Poudlard je n'ai encore jamais trouvé le temps. Tu viens souvent ? 
- Non pas vraiment. Je n'y suis allé qu'une fois ou deux pour boire un verre et c'est tout.

Cédric la regarda finir de mettre ses bottes, et ranger ses rollers. Puis elle se leva, tout sourire, comme une gamine et s'exclama joyeusement :

- Alors ? On va le boire ce verre ? 
- Plutôt deux fois qu'une ! Au fait t'aurais pas une potion de vieillissement pour aller chercher du Whiskey pur Feu ? Nan en fait laisse tomber. Je ne veux pas vieillir trop vite. Tu me vois avec une barbe grise toi ? Bref, laisse tomber.

Et ils entrèrent.


Fin de RP
Suite à la Cabane Hurlante

Revenir en haut Aller en bas
avatarCeelia Moonlight
Professeurs Professeurs

MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Lun 21 Nov - 15:47

[suite du RP au Chaudron Baveur]

A peine était-on sortis du barque William m'entraîna en transplanage d'escorte en direction de Pré-Au-Lard. A peine la désagréable sensation d'écrasement était-elle atténuée qu'il me plaquai contre lui. Répondant au baiser avec urgence, je l’attrapai par la nuque et glissai une main dans ses cheveux, le serrant contre moi. Je goûtais nos souffles mêlés. Quand nous nous détachâmes, je lâchai, le souffle erratique mais la voix moqueuse :

"Merci, Turner. La sensation du transplanage est facile à oublier, finalement..."


Puis je plongeai mon regard dans le sien, quelques secondes, et me penchai à son oreille, me tenant toujours proche de lui, et soufflai :

"On y va ?"

Puis jeme détachai, et, tenant toujours sa main, je l'entraînai derrière moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWilliam Turner
Directeur Serpentard Directeur Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Lun 21 Nov - 17:08

Alors que la jeune professeure de Divination s'écartait, et entraînait le baroudeur à sa suite vers Poudlard, il la sentait pressée, impatiente. Il la retint alors, l'attirant de nouveau contre lui avec un regard aguicheur et appela Betty d'une voix sonore. La petite elfe de maison affublée d'une salopette violette apparut dans un claquement sonore et sourit à son maître. Elle observa un instant son accompagnatrice et fronça les sourcils:

- Pas de question Betty, amènes-nous dans mon bureau tu veux bien?

Betty hocha la tête, elle n'avait pas vraiment le choix de toute façon, mais son maître gardait toujours cet air doux et poli avec elle. Elle leur sourit , attrapa la manche de William et les emmena dans un nouveau claquement sonore dans le bureau du Directeur Serpentard.

[Fin de RP, suite dans le bureau de William]
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mar 20 Déc - 14:47

Dorea sourit à la proposition de Sawal et hocha la tête, puis sortit, libérant l'entrée du petit magasin qu'était Scribenpenne. Après avoir fermé la porte, pour éviter au maximum à la vendeuse de se les geler, la jeune Serdaigle se retourna vers son camarade:

-Tu voulais aller quelque part en particulier ? Sinon, je me demande comment ils ont décoré la devanture d'Honeydukes, on pourrait aller par là ?

Elle accompagna sa proposition d'un geste indiquant vaguement un côté de la rue. On voyait de loin le panneau indiquant le célèbre magasin de friandises sorcières se balancer au gré du vent qui semblait ne pas s'arrêter, ce jour d'Halloween. Il faisait un peu froid, aussi Dorea referma son manteau, prenant la peine de le boutonner, même si c'était assez long et pénible. Les fermetures éclaires étaient plus pratiques, elle s'en souviendrait pour la prochaine fois qu'elle investirait dans une parka.
Elle était un peu gênée, les mains dans les poches, un peu à droite de l'entrée du grand magasin de plumes et de parchemins, et se balançait d'un pied sur l'autre.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Mar 20 Déc - 23:01

Sawal sortit dans le froid en frissonnant. Il resserra sa vieille veste en cuir noir autour de ses épaules. Son souffle chaud s'évaporait dans l'air en multiples volutes glacés. Il ramena sur son nez son keffieh noir et blanc, faisant trainer ses grosses chaussures militaires dans les flaques boueuses.

- Tu voulais aller quelque part en particulier ? Sinon, je me demande comment ils ont décoré la devanture d'Honeydukes, on pourrait aller par là ? demanda Dorea, occupée à fermer les nombreux boutons de son manteau.

Sawal haussa les épaules et dirigea ses pas vers Honneydukes avec un sourire dans la tête. Il jeta un coup d'oeil à Dorea, qui attendait, gênée, les mains dans les poches.

- Tu viens ? Je suis sûr que c'est magnifique.

Il se sentait étrangement léger, le poids du carnet dans sa poche le rassurait, il allait avoir quelque chose pour consigner ses pensées. Enfin. Il allait devenir fou sinon.
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Jeu 22 Déc - 16:13

Dorea acquiesça et prit la suite de Sawal dans la rue animée de Pré Au Lard. Elle n'avait envie de croiser personne. Le vent ne s'engouffrait plus dans son manteau mais elle frissonnait encore un peu, car l'air restait vif.
Ils furent vite arrivés devant la boutique, qui était encore plus décorée que ce à quoi Dorea s'attendait ; elle en resta bouche bée. Ils arrivaient à faire de quelque chose sensé symboliser la mort une sorte d'œuvre d'art. C'était beau. Ça gênait un peu Dorea finalement, puisque cette "fête" lui rappelait aujourd'hui son amie. Mais elle ne dit mot et sourit, passant ses yeux sur les bonbons sculptés dans des formes effrayantes, représentant des goules, des vampires, des trolls...

-C'est...


En fait, elle ne trouvait pas ses mots. Ça faisait un peu trop, mais dans des proportions encore raisonnable. C'était beau, même si c'était sensé faire peur. Ça faisait peut être peur, mais à des enfants.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   Dim 8 Jan - 15:09

La jeune fille mit quelques instants avant de le suivre. Ils arrivèrent rapidement devant Honeydukes. Sawal parcourut les décorations du regard. C'était ... beau mais trop. Les couleurs flashy semblaient se mélanger et les monstres grimaçant parurent prendre vie. Le jeune homme détourna les yeux. Tout compte fait, cette ambiance le dérangeait. Dorea ne semblait pas à l'aise non plus.

- C'est... commença-t-elle.

- Atrocement malsain, finit Sawal d'un ton lugubre. Désolé c'était peut être pas une si bonne idée de venir ici.

Ses lourdes chaussures claquaient le sol avec des bruits métalliques. Il regarda le ciel qui semblaient s'assombrir de minutes en minutes. 

- On rentre ? C'est peut être mieux. 

Il jeta un dernier regard vers les figures grimaçantes des êtres de papier mâché censés décorer la vitrine et ils lui rappelèrent ses propres démons. Il frissonna et passa un doigt distrait sur les cicatrices de ses poignets.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les rues de Pré au Lard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rues de Pré au Lard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Ailleurs dans le monde :: Pré au Lard-