BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les dortoirs filles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Les dortoirs filles   Mer 15 Avr - 9:21

Pour vous rendre dans vos dortoirs, vous devrez monter une dizaine de marches d’escalier. Ledit escalier surmonté d'une arcade est plutôt large, ce qui vous permettra de l’emprunter à trois en même temps sans risquer de vous griffer les bras contre les murs de pierre. Les dortoirs des filles se trouvent dans le coin gauche au fond de la Salle Commune, et ceux des garçons à droite. Une fois que vous aurez monté les escaliers, vous arriverez dans un couloir très large qui est lui aussi éclairé par la douce lumière verte qui provient du lac. Sur les deux côtés du couloir se dressent des portes de bois et entre chaque porte, des tableaux représentant d’anciens élèves de Serpentard y sont accrochés. Sur chaque panneau de bois un chiffre de 1 à 7 -pour indiquer l’année d’étude- sont inscrits. Il y a un dortoir par année et dans chaque dortoir, 6 lits sont à la disposition des élèves. Il arrive parfois qu'un lit reste vide durant toute l'année scolaire. En ouvrant la porte de votre dortoir, vous arriverez dans une grande pièce rectangulaire où il y fait toujours bon. Les dortoirs des Serpentard sont les plus grands et les plus spacieux de toutes les maisons. 




Dans cette pièce vous trouverez plusieurs lit entourés de rideaux verts. Lesdits lits sont assez grand pour que deux personnes puissent s’y coucher. Là encore, Salazar a vu grand pour ses élèves. D’épaisses couvertures ainsi que de nombreux coussins moelleux se trouvent sur chaque couche. Les fenêtres de vos dortoirs donnent elles-aussi sur les profondeurs du Lac Noir. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne fait absolument pas sombre dans ces lieux; au contraire, il y fait étonnamment clair. Ce sont d’ailleurs les endroits les plus éclairés de tous les cachots. Dans chaque dortoir il y a une salle de bain contentant trois lavabos, des toilettes et une vaste douche. Il y a également un tapis de bain blanc ainsi qu'une barre de fer, entre la douche et une fenêtre, sur laquelle plusieurs linges chauds sont toujours suspendus. Les elfes de maison viennent remettre des linges propres à chaque fois qu'il en manque. Au dessus des trois lavabos se trouve un immense miroir en haut duquel une lumière forte brille inlassablement. Les robinets ont la forme de serpent et l'eau jaillit de leur bouche entrouverte. 


Là où les élèves des autres maisons n'y verraient qu'un endroit froid, triste et sans vie, vous, vous vous y sentirez chez vous, apprenant à apprécier la fraîcheur des lieux. Cette pièce sera votre refuge après une longue journée de cours à subir les attaques et les moqueries de certains, car ici, à Serpentard, tous les élèves sont unis par un lien indescriptible… Un lien quasi familiale. Et si vous avez besoin d'aide, votre Directrice de maison ainsi que vos deux Préfets seront toujours présents pour vous, quelque soit votre problème. Contrairement à Godric Gryffondor, Salazar Serpentard n’avait pas jugé utile d’ensorceler les escaliers menant aux dortoirs des filles pour empêcher les garçons de s’y rendre. Il faisait confiance aux élèves de sa maison et était plus préoccupé pour trouver un moyen de garder le thé chaud et le jus de citrouille froid que pour trouver un moyen d’empêcher ses élèves de se voir la nuit.


Dernière édition par Maître du Jeu le Mar 1 Sep - 14:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Mar 6 Oct - 18:57

Son courrier dans les mains, Maryliss était remontée dans son dortoir. La jeune fille sauta sur son lit puis étala sur l'épaisse couette chaude les trois lettres qu'elle avait reçu. Ses grands yeux bleus se posèrent sur chacun des destinataires.

*Hum... Lucy... Puis, papa... Papa ?! Il a le culot de m'envoyer une lettre après tout ce qui c'est passé pendant les vacances ! Et la dernière... Oh ! Alex !*

Maryliss ouvrit d'abord la lettre de Lucy.

"Mary,
Ma rentrée en classe supérieure c'est très bien passée. Je suis dans la même classe que mes amies et suis mes cours avec attention. A la maison, tout se passe normalement, mis à part que papa et maman on l'air souvent perdus. J'ai l'impression qu'ils sont encore secoués par ce qui c'est passé pendant les vacances.
Quelque jours plus tard tu es partie à ton école. Quand on est rentrés à la maison, papa et maman se sont enfermés dans la chambre et on discuté pendant une bonne heure. Je suis sure qu'ils parlaient de toi. Mais bon, ce ne sont pas mes affaires.
Papa t'as envoyé une lettre. Peut être qu'il t'expliquera tout ça dedans.
En tout cas je t'embrasse très fort.
Ta sœur, Lucy."


* Alors comme ça, papa et maman trouvent que je suis un problème... Très bien, voyons la lettre de papa...*

Maryliss, folle de rage ouvrit l'enveloppe de son père.

"Maryliss,
Quand tu es rentrée à l'appartement avec une gueule de bois impossible je me suis remis en question. Je me suis dit que, si j'avais été plus compréhensif avec toi rien de tout ça ne serait arrivé. Tu serais restée à la maison, tu aurais diné puis nous aurions passé une soirée en famille avant que tu partes à Poudlard. Je ne sais pas combien de verres tu avais bu mais tu n'allais pas bien et ça se voyait.
Quand tu es partie, j'ai réalisé à quel point j'avais été dur avec toi mais aussi avec ta mère. Sache que je vous aime toute les deux et que pour rien au monde je changerai ce que vous êtes. S'il te plait, répond moi vite.
Papa "


* J'en veux pas de tes excuses !*

La Serpentard déchira la lettre en mille morceaux et c'est avec colère qu'elle ouvrit la lettre d'Alex.

"Bonjour la rebelle !
Vu que je ne savais pas très bien où se situait ton école privée j'ai confié ma lettre à ta mère qui a eu la bonté d'écrire l'adresse et de te l'envoyer. J'avais envie de prendre de tes nouvelles, de savoir comment tu allais et comment se passaient tes cours. Moi, personnellement ça va. Je m'occupe beaucoup plus de Lucy maintenant que tu n'as plus là. Cette petite est d'une maturité à couper le souffle ! On parle de tout et n'importe quoi... Parfois, elle me rapporte qu'il règne chez toi une ambiance de mort et qu'elle préfère rester ailleurs. Une fois, elle m'a même dit qu'elle avait songé à se cacher dans ta valise au milieu de tes affaires et de débarquer dans ton école avec toi ! Sacré petite...
Répond moi vite. J'ai hâte d'avoir des nouvelles de toi.
Alex"


* Bon, au moins une lettre positive... Très bien ! Vous allez tous être très déçus. Je ne vais pas vous répondre. Je ne voulais des lettres d'aucun de vous ! Fichez moi la paix !*

Sur ce, les lettres d'Alex et de Lucy furent déchirées et rejoignirent la lettre de Mr. Brown sur la couette.

- Me voilà débarrassée du courrier...


Carcatères : 2466
RP Unique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Ven 23 Oct - 23:12

Perdue, voilà ce que j'étais. Une jeune fille sans intêrets, dont personne ne souhaitait connaître les plus profonds désirs. Abandonnée, laissée comme une vulgaire chaussette, voilà ce qu'aurait dit ma mère. Enfin, je pense...


J'atterris dans le dortoir des filles, je ne sais comment. Je m'étalais sur mon lit, le plus reculé de la chambre, et fermai les rideaux. Je soupirai et me redressai pour m'asseoir en tailleur sur les couvertures. Il faisait encore jour, la sombre nuit arriverai dans quelques heures. Je vidais mon sac sans fond -un héritage de ma mère-. Je regardais les objets; des bouteilles de bièaubeurre, mes affaires de dessin, le serre-tête de Lyssa et un morceau de papier.


La fine et élégante écriture d'Adriel y était posée. C'était le mot qu'il m'avait donné dans le salle de repos. Je ne l'avais pas encore lu et me hâtais de le faire.


"L'orage menaçait. Les nuages gris masquaient le ciel d'un bleu si pâle qu'il en devenait blanc. L'air se rafraîchissait peu à peu. Soudain, un éclair déchira le ciel. Son grondement était assourdissant. La pluie commença à tomber. L'eau et l'air se déchaînaient. Le bruit de l'eau contre la terre. Le vacarme des éclairs dans l'air. Les éléments semblaient en désaccord. C'était une belle colère... Une colère magnifique. Là haut, on ne voyait plus le soleil briller. Ses rayons ne pouvaient traverser la masse noire qui c'était formée dans le ciel..."


J'avais l'impression que cette "description" était une description de mes sentiments. Je fouillais au fond du sac et m'entaillai le doigt en tâtant u  morceau de verre... de la bouteille que j'avais éclaté au sol. Je regardai mon doigt saigner, immobile, j'observais les gouttelettes rouges. Je ne savais pourquoi je ne faisais rien. Je sortis de mon lit et, guettant l'immobilité de la pièce, me dirigeais vers la salle de bain, armée du morceau de verre qui m'avait blessée.


*Il voulait de la colère ? Il en aurait !*


J'entaillais plus profondément mon doigt déjà meurtri et descendais peu à peu vers mon poignet. J'ouvris un des robinets et observait le sang se mêler à l'eau. C'était un spectacle beau et effrayant.


*Mais qu'est-ce que je dis ? Je délire !*


Je regardais alors mon poignet, meurtri aussi, et m'horrifiai.


*Pourquoi j'ai fait ça ? Je viens de me... Apparemment*


Je regardais mon reflet dans le miroir. La Marianne que je voyais était fatiguée et... bizarrement heureuse.


*Ai-je aimé ce que je viens de faire ? Ca m'en a tout l'air ! Et cette si étrange sensation de douleur. Elle est moins pire que les autres !*


Je retournais dans mon lit. Je regardais toujours mon poignet. Je ne ressentais rien, à propos de cette coupure volontaire. Pas de douleur, pas de maladresse. Rien !


J'entendis des bruits de pas. A cette heure-ci, le dortoir est vide. Je demandais alors :


-Qui est là ?
Rp avec Marychou !^^
2138 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Sam 24 Oct - 9:15

Maryliss entra dans la salle commune en fin d'après midi. Quelques élèves étaient assis sur les fauteuils moelleux. D'autres faisaient leurs devoirs et parlaient à voix haute. La blondinette gravit les marches de pierres pour enfin arriver a son dortoir. C'est là qu'elle vit Marianne. Marianne et son poignet ensanglanté. Elle dût entendre ses bruits de pas car elle demanda soudain :

- Qui est là ?

Mary s'avança lentement, le sourire aux lèvres avant de s'assoir à côté de Marianne.

- C'est moi.

La grande blonde passa un de ses doigts glacés dans le sang de Mari et longea la blessure qui descendait jusqu'à son poignet.

- Si j'étais une amie casse pied, je te dirais d'aller à l'infirmerie car tu t'es certainement coupée un veine. Mais, vu que je ne suis pas du tout comme ça, je vais simplement sortir mon mouchoir et t'enlever tout ça.

Mary sourit et sortit son mouchoir en coton et tapota le sang avec. Marianne se laissait faire. Elle était d'une étrange tranquillité. Maryliss laissa Marianne prendre le mouchoir au cas où le saignement reprendrait.

- Bon. Maintenant dis moi. Je suis sûre que tu ne t'ai pas fais ça par hasard en tombant. Tu t'as fait du mal seule. Dis moi pourquoi. Hey... Je suis ta sœur de gueule de bois tu te souviens ?


Caractères : 981
Maryliss : #993366
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Sam 24 Oct - 12:26

-C'est moi.


Je regardais celle que je considérais comme ma soeur. Je ne l'avais pas revue depuis notre soirée, pendant les vacances. Elle m'avait manqué mais jene savais plus où j'en étais. Les sentiments étaient réapparus dans mon corps et je sentais les choses se détériorer en moi. Et autour de moi aussi. 


-Tu vas me faire la morale, c'est ça ?


Elle ressemblait étrangement à mes frères. Avec une part de féminité, néanmoins. Maryliss s'approcha de moi et passa ses doigts, plus chauds que l'intégralité de mon corps, sur mon poignet plus meurtri et ensanglanté que jamais.


- Si j'étais une amie casse pied, je te dirais d'aller à l'infirmerie car tu t'es certainement coupée un veine. Mais, vu que je ne suis pas du tout comme ça, je vais simplement sortir mon mouchoir et t'enlever tout ça. 


Je la regardais. Elle sortit un mouchoir et tapota mon poignet, mes doigts... 


*Si tu savais ce qui se passait, tu demanderais qu'on m'interne à Ste-Mangouste.*


-Et si je ne veux pas que tu enlèves ça ? Je suis consciente de ce que j'ai fait, je me suis coupée par mégarde et j'ai continué et continué...


*Sérieusement, je ressens enfin un sentiment chaud et, trouvant ça génial, je m'impose une douleur ! Je dois être malade ou bipolaire...* 


Elle me laissa prendre le mouchoir et je continuai à tapoter deux ou trois fois. Dès qu'elle se retournait, je glissai le mouchoir sous son lit. Je pris une bandelette moldue et entourai mon poignet et ma main du tissus. J'attachai la bande et regardai Maryliss, sans émotions.


*Comme si je ne la connaissais pas, comme si je n'étais ni son amie, ni son ennemie. Juste une fille croisée dans la rue*



- Bon. Maintenant dis moi. Je suis sûre que tu ne t'ai pas fais ça par hasard en tombant. Tu t'es fait du mal seule. Dis moi pourquoi. Hey... Je suis ta sœur de gueule de bois tu te souviens ?


Je me tournai, évitant de la regarder. Je ne voulais pas qu'elle sache que j'étais si... étrange que les sentiments chads me donnaient envie de me faire du mal.


*Si je m'en souviens ? Pfff mais bien sûr !*


-Je ne tiens pas à ce que tu saches que je suis si malade que...


Je ravalais mes larmes. Ma voix tremblait déjà, les larmes ne tarderaient pas à venir pour de vrai.


-Que les bons sentiments, ceux qui font du bien, me donnent envie de me faire du mal. Que, même en tombant amoureuse, je gache tout !


Cette fois les larmes coulaient...
1817 cractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Sam 24 Oct - 12:46

-Je ne tiens pas à ce que tu saches que je suis si malade que... Que les bons sentiments, ceux qui font du bien, me donnent envie de me faire du mal. Que, même en tombant amoureuse, je gache tout !


Ainsi donc Marianne était amoureuse. Mary voulait tout les détails. Comment était il ? était il à Serpentard ? L'avait -il embrassée ? Quel était son prénom ? Au fond, Maryliss était excitée comme une puce. Mais à voir la tête de son amie, son excitation s'envola comme par magie.

- Allez, sèche moi toute ces vilaines larmes. Ca sert à rien de pleurer. Tomber amoureuse, c'est la plus belle chose qui puisse t'arriver. Et je suis sure que tu ne gâches rien du tout. Moi, si j'étais toi, je foncerais.

Maryliss sourit malgré sa fatigue et remit en place une des mèches de Marianne avant de la prendre par les épaules et la secouer.

- Alors c'est qui ? Comment il s'appelle ? Il est beau ? Il est gentil ? Racooooonnte !


Caractères : 698
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Sam 24 Oct - 13:41

- Allez, sèche moi toute ces vilaines larmes. Ca sert à rien de pleurer. Tomber amoureuse, c'est la plus belle chose qui puisse t'arriver. Et je suis sure que tu ne gâches rien du tout. Moi, si j'étais toi, je foncerais.



Je soupirai. Devant l'excitation de ma "soeur", je souriai, mon air fatigué et malade se dévoilant un peu plus au monde. J'essuyai mes larmes avec mon bandage. 


-Si tu étais moi, tu comprendrais, Maryliss. Il y a des choses que tu ne sais pas et qui me bloquent, surtout en question de famille et d'amour. 


Je la regardais, elle remis en place une de mes mèches. Je regardais alors mes cheveux. Une idée me vînt à l'esprit.



- Alors c'est qui ? Comment il s'appelle ? Il est beau ? Il est gentil ? Racooooonnte !


Je ricanai. Elle me croyait capable de lui dire non ? 


-Maryliss, voyons ! Ne t'inquiètes pas, je vais tout te dire, mais tu peux m'aider à faire quelque chose ? J'aimerai me recolorer les cheveux. Tu peux m'aider ?


Je la suppliai presque du regard. 


-Allez, dis oui !!!
751 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Sam 24 Oct - 16:15

-Maryliss, voyons ! Ne t'inquiètes pas, je vais tout te dire, mais tu peux m'aider à faire quelque chose ? J'aimerai me recolorer les cheveux. Tu peux m'aider ? Allez, dis oui !!!
- C'est d'accord. Attends deux secondes, que je trouve le produit magique...

Marianne paraissait plus vivante à présent. Maryliss rejoint son lit et sortit de sa valise une boite en plastique qu'elle tandis devant les yeux de Marianne.

- Je voulais me teindre en blond vénitien dans les prochains mois mais je crois que tu en as plus besoin que moi. Tu vas voir on va super bien s'amuser. Ce sera beaucoup plus drôle que les sortilèges.

Folle de joie, Mary entraîna Marianne dans la salle de bain et l'assit à même le sol. Elle avait bien sûr remarqué le lavabo ensanglanté mais ne s'attarda pas dessus et ouvrit la petite boîte rectangulaire.

- Objets moldus interdits, hein ? A bat les règles. Ma petite Marianne sera la plus belle pour ce fameux garçon qui la fait craquer ! Le temps que je lise les indications, tu peux enfin me parler de ton Romeo ?


Caractères : 806
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Sam 24 Oct - 16:53

- Je voulais me teindre en blond vénitien dans les prochains mois mais je crois que tu en as plus besoin que moi. Tu vas voir on va super bien s'amuser. Ce sera beaucoup plus drôle que les sortilèges.


Elle me fit asseoir sur le sol. Elle regarda vite fait le lavabo ensanglanté. Le morceau de verre, rougi par le sang, était toujours sur le bord du lavabo. De ma main valide, je pris le morceau lorsque mon amie se tournai. Elle revint, sa boîte à la main, et je le cachais dans mon dos, l'enfonçant dans ma main valide.


Le sang recommença à couler, mais moins que l'autre main. Je mis un simple pansement sur la coupure. Beaucoup mieux ! 


-Je ne vois pas pourquoi tu voulais les teindre ! Tu es très belle, comme tu es !


Maryliss ouvrit sa boîte. Une petite peur m'envahit. Et si elle elle me jugeait par rapport à Adriel ? Après tout, il était à Serdaigle ! 


- Objets moldus interdits, hein ? A bat les règles. Ma petite Marianne sera la plus belle pour ce fameux garçon qui la fait craquer ! Le temps que je lise les indications, tu peux enfin me parler de ton Romeo ?



-Oui, sois patiente, enfin ! Alors, il s'appelle Adriel Lawrence, il est à Serdaigle et il est assez mignon et très gentil. Il m'a écrit un truc. Attends, il est dans mon lit.


Je me levais et pris le papier. Je revenais dans la salle de bain et lus alors :


-"L'orage menaçait. Les nuages gris masquaient le ciel d'un bleu si pâle qu'il en devenait blanc. L'air se rafraîchissait peu à peu. Soudain, un éclair déchira le ciel. Son grondement était assourdissant. La pluie commença à tomber. L'eau et l'air se déchaînaient. Le bruit de l'eau contre la terre. Le vacarme des éclairs dans l'air. Les éléments semblaient en désaccord. C'était une belle colère... Une colère magnifique. Là haut, on ne voyait plus le soleil briller. Ses rayons ne pouvaient traverser la masse noire qui c'était formée dans le ciel..." Alors ?


Je la regardais. Une nouvelle peur vint me secouer.


-Euh, Maryliss, rassure-moi, tu sais te servir de ce genre de procuits, hein ?
1550 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Sam 24 Oct - 17:14

-Oui, sois patiente, enfin ! Alors, il s'appelle Adriel Lawrence, il est à Serdaigle et il est assez mignon et très gentil. Il m'a écrit un truc. Attends, il est dans mon lit.

Marianne se leva assez vite et revint une seconde plus tard avec son petit papier.

-"L'orage menaçait. Les nuages gris masquaient le ciel d'un bleu si pâle qu'il en devenait blanc. L'air se rafraîchissait peu à peu. Soudain, un éclair déchira le ciel. Son grondement était assourdissant. La pluie commença à tomber. L'eau et l'air se déchaînaient. Le bruit de l'eau contre la terre. Le vacarme des éclairs dans l'air. Les éléments semblaient en désaccord. C'était une belle colère... Une colère magnifique. Là haut, on ne voyait plus le soleil briller. Ses rayons ne pouvaient traverser la masse noire qui c'était formée dans le ciel..." Alors ?

Maryliss ne lui répondit pas, occupée par la lecture du mode d'emploi.

Euh, Maryliss, rassure-moi, tu sais te servir de ce genre de produits, hein ?

- Bien sur ! Je relis simplement le mode d'emploi pour être bien sure. Tu n'as pas besoin d'avoir une couleur ratée sur la tête ! Oh, tu vas être la plus belle ! Maintenant approche toi du lavabo que je te rince les cheveux. Le produit s'applique sur cheveux humides.

Mary entraîna doucement Marianne près d'un lavabo (autre que le lavabo ensanglanté) et pencha sa tête en arrière tout doucement. Elle passa ses cheveux sous l'eau tiède avant de la redresser et de lui donner une serviette pour enlever le surplus d'eau.

- Il est à Serdaigle n'est ce pas ? Je te voyais branchée Serpentard... Mais bon, si il est gentil, mignon et poète moi, ça me va !

Tandis que Mari se séchait légèrement les cheveux, Maryliss demanda.

- De quoi vous parlez ensemble ? Vous faites quoi de beau ?


Caractères : 1344
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Sam 24 Oct - 17:41

- Il est à Serdaigle n'est ce pas ? Je te voyais branchée Serpentard... Mais bon, si il est gentil, mignon et poète moi, ça me va !



Je soupirai.


-Moi aussi, je me croyais branchée Serpentard. Mais bon, apparemment, c'est l'année des surprises ! Si ça se trouve, tu vas finir avec UNE serpy ou un Griffondor, je ne sais pas.


Je riais un peu. Même ce rire parraîssait faux ! Je regardais encore une fois mon poignet. Le bandage devenait rouge... Je pense que ça ne présage rien de bon. J'irais à l'infirmerie plus tard !


Je me séchais les cheveux et m'assis sur le sol une nouvelle fois. Ma vue commençait à se troubler. Je cherchais mes lunettes et les trouvaient dans sur le lavabo plein de sang. 


- De quoi vous parlez ensemble ? Vous faites quoi de beau ? 


-Eh bien, on s'est rencontrés à la bibliothèque et au Lac et on s'est revu dans la salle de repos et en cours. Je crois qu'on sait presque tout, l'un de l'autre. Il m'a vue me disputer avec Sonny à son sujet et il s'est passé tellement de choses ! Je ne saurais les énumérer. Mais, apparemment, il veut juste être mon ami mais ses gestes me disent plus. Il m'a embrassée sur la joue, enlacée, enfin, des petits trucs...


Je soupirai à nouveau.


-Je... Je ne sais plus où j'en suis ! Mary, aide-moi, s'il te plaît ! Je commence à me sentir comme une traîtresse ! Comme... Une personne qui trahie les morts ! C'est affreux ! 


Elle ne pouvait pas comprendre. Elle ne savait pas.


-Mary, dès que tu auras fini, tu pourras m'emmener à l'infirmerie ? Ca recommence à saigner, je crois...
1136 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Dim 25 Oct - 0:33

-Eh bien, on s'est rencontrés à la bibliothèque et au Lac et on s'est revu dans la salle de repos et en cours. Je crois qu'on sait presque tout, l'un de l'autre. Il m'a vue me disputer avec Sonny à son sujet et il s'est passé tellement de choses ! Je ne saurais les énumérer. Mais, apparemment, il veut juste être mon ami mais ses gestes me disent plus. Il m'a embrassée sur la joue, enlacée, enfin, des petits trucs...


Maryliss sifflota en souriant bêtement. Bon dieu, que cela lui faisait du bien de voir Marianne...

-Je... Je ne sais plus où j'en suis ! Mary, aide-moi, s'il te plaît ! Je commence à me sentir comme une traîtresse ! Comme... Une personne qui trahie les morts ! C'est affreux !
- Je ne suis pas sure de te suivre. Mais ne t'inquiète pas. Quoi qu'il se passe je t'aiderai et je serais là pour toi. Okay ?
- Mary, dès que tu auras fini, tu pourras m'emmener à l'infirmerie ? Ca recommence à saigner, je crois...
- Hors de question. Souffre en silence, dit elle avec un sourire amical.

Maryliss se rapprocha de Marianne puis se muni de la coloration, des gants et du peigne. Elle prit soin de mettre ses gants avant de prendre une noisette de la texture fondante et de l'appliquer sur chaque mèches grâce au peigne.

- Hum... Tu dis qu'il t'a embrassé sur la joue et qu'il t'a enlacé ? Il doit certainement ressentir quelque chose.. ou il est vraiment audacieux. Quoi qu'il en soit, si il t'a fait ça pour rien je te jure qu'il va gouter à mon poing !

Consciente de sa brutalité, Maryliss se tut un instant. Puis quelques instants plus tard, elle eut une illumination.

- Mais oui ! Je vois de qui tu parles ! Il est blond c'est ça ? Aux yeux verts ? Oui je vois ! Il paraît qu'il est absolument insupportable... Du moins c'est ce que j'ai entendu... Mais bon, si il est gentil avec toi c'est le principal.


Caractères : 1363
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Dim 25 Oct - 1:01

- Hum... Tu dis qu'il t'a embrassé sur la joue et qu'il t'a enlacé ? Il doit certainement ressentir quelque chose.. ou il est vraiment audacieux. Quoi qu'il en soit, si il t'a fait ça pour rien je te jure qu'il va gouter à mon poing !

Je ricanais. J'adorais Maryliss, elle était comme une seconde famille.

*C'est ce que tu croyais aussi de Sonny, ma grande ! Et regarde ce qu'il t'a fait ! Abandonnée, comme un botruc !*

-Tu n'auras pas le temps de le toucher, je l'aurai déjà achevé de mes regards désapprobateurs et meurtriers ! Je ne sais pas ce qu'il éprouve mais ça m'intrigue...

Je frottais mon poignet. J'avais vraiment mal, à présent. Si je suis infectée, je vais lui donner un coup de ma main valide !

- Mais oui ! Je vois de qui tu parles ! Il est blond c'est ça ? Aux yeux verts ? Oui je vois ! Il paraît qu'il est absolument insupportable... Du moins c'est ce que j'ai entendu... Mais bon, si il est gentil avec toi c'est le principal. 


-Oui, apparemment, il n'est pas très aimé. Sonny n'a fait que me dire du mal de lui, quand je lui en ai parlé. Mais bon, comme on dit; qui se ressemble, s'assemble ! Je ne suis pas très aimée, moi non plus, je te signale !

Je la regardais, dans le miroir. Elle ressemblait beaucoup à une grande soeur, en y pensant.
934 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Dim 25 Oct - 9:07

-Oui, apparemment, il n'est pas très aimé. Sonny n'a fait que me dire du mal de lui, quand je lui en ai parlé. Mais bon, comme on dit; qui se ressemble, s'assemble ! Je ne suis pas très aimée, moi non plus, je te signale !

- Tu n'es peut être pas très aimée mais tu l'est
quand même malgré tout par quelques personnes. Tu es le genre de fille qui ne veux pas un million d'admirateurs. Tu préfères comme moi, un petit groupe qui t'aime sincèrement.


Maryliss avait finit de colorer les cheveux de Marianne. Sur la boîte, la pose est de 25 minutes. 35 minutes à tuer...

- Bah c'est bien que tu ai trouvé le prince charmant. Fais tout pour le garder, hein !

Maryliss rejoins Marianne en s'asseyant par terre et afficha une mine boudeuse.

- C'est pas possible ! Malgré tout les garçons que je croise y en a jamais un qui est assez bien pour moi, c'est injuste...


Caractères : 644
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Dim 25 Oct - 9:55

- Tu n'es peut être pas très aimée mais tu l'est quand même malgré tout par quelques personnes. Tu es le genre de fille qui ne veux pas un million d'admirateurs. Tu préfères comme moi, un petit groupe qui t'aime sincèrement.

Je soupirai.

-Ces personnes sont de plus en plus rares... Avec les années, je deviens de moins en moins sociable.

Elle resta imperturbable.

- Bah c'est bien que tu ai trouvé le prince charmant. Fais tout pour le garder, hein !

-T'inquiètes pas, celui là, je le laisserai pas partir ! Et si il s'en va, je m'occuperais de lui voler dans les plumes comme il se doit de le faire !

- C'est pas possible ! Malgré tout les garçons que je croise y en a jamais un qui est assez bien pour moi, c'est injuste..


Je regardais Maryliss. Elle avait fini la coloration mais attendait. 

*Il ne faut pas parler du bisous...*

Mais bien sûr, avec ma retenue légendaire, j'en parlerais en y pensant.

-Tu trouveras le bon, t'en fait pas ! Mais, si aucun garçon ne veut de toi, j'arrangerai ça ! Un bon coup et ils se décoincent et t'invite au bal.

Je riais. Il fallait que je lui dise !

-Euh... Mary, qu'est-ce que tu ferais si le garçon qui te dit qu'il ne sait pas ses sentiments t'embrassais ?
903 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Dim 25 Oct - 10:53

-Tu trouveras le bon, t'en fait pas ! Mais, si aucun garçon ne veut de toi, j'arrangerai ça ! Un bon coup et ils se décoincent et t'invite au bal.

Marianne et Maryliss rirent de bon cœur.

-Euh... Mary, qu'est-ce que tu ferais si le garçon qui te dit qu'il ne sait pas ses sentiments t'embrassais ?

Mary plaqua une main à sa bouche, l'air grave.

- C'est pas possible... Il t'a embrassé ?! Alors qu'il t'a dit que c'était seulement de l'amitié ?! Mais il est fou... Oh, je crois qu'il va gouter à mon poing avant l'heure celui là...

La blondinette se massa les tempes et commença à faire les cent pas dans la salle de bain.

- Et le pire du pire c'est que tu as trouvé ce baiser agréable...- Marianne la regarda avec des grands yeux - Je ne suis pas légilimens mais ça se voit à ta manière de te comporter ! Regarde toi, tu rougis...


Caractères : 610
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Dim 25 Oct - 11:49

- C'est pas possible... Il t'a embrassé ?! Alors qu'il t'a dit que c'était seulement de l'amitié ?! Mais il est fou... Oh, je crois qu'il va goûter à mon poing avant l'heure celui là...

-Mary, arrête de dire ça. Il a sûrement une bonne rai...

Elle fit les cent pas dans la salle de bain. Elle semblait vraiment en colère. Pourquoi j'avais dis ça ? J'aurais mieux fait de me taire.

- Et le pire du pire c'est que tu as trouvé ce baiser agréable... Je ne suis pas légilimens mais ça se voit à ta manière de te comporter ! Regarde toi, tu rougis...

Je me refermais sur moi-même. De quoi m'accusait-elle ? Si le garçon qu'elle aimait l'embrassait, elle ne trouverait pas ça agréable, peut-être ? 

-Tu sais quoi, Mary ? Je me demande vraiment pourquoi je t'en ai parlé ! Si tu veux me crier dessus, t'attendras parce que, franchement, si je n'ai pas aimé un baiser du garçon que j'aime, alors c'est que je ne suis pas normale ! 

Je la regardais dans le blanc des yeux.

-Mary, je rougis chaque fois qu'on parle de lui. Ca ne veut strictement rien dire ! Je pourrais bien dire une chose du même genre pour toi !
816 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Dim 25 Oct - 12:16

-Tu sais quoi, Mary ? Je me demande vraiment pourquoi je t'en ai parlé ! Si tu veux me crier dessus, t'attendras parce que, franchement, si je n'ai pas aimé un baiser du garçon que j'aime, alors c'est que je ne suis pas normale !

Elle enchaîna.

-Mary, je rougis chaque fois qu'on parle de lui. Ca ne veut strictement rien dire ! Je pourrais bien dire une chose du même genre pour toi !
- Comme quoi ?

Maryliss consciente que sa réplique accentuerait la dispute, se ressaisit et reprit d'une voix plus posée.

- Je suis désolée Mari... Je ne voulais pas te mettre en colère ce n'était pas mon intention. Tu n'as pas besoin de ça.

Mary lui sourit amicalement avant de la prendre par les épaules.

- J'aimerai bien le rencontrer. C'est insensé hein ? Oui, beaucoup trop... Bon, je vais attendre...


Caractères : 601
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Dim 25 Oct - 13:33

- Je suis désolée Mari... Je ne voulais pas te mettre en colère ce n'était pas mon intention. Tu n'as pas besoin de ça.

Elle me prit par les épaules et je la regardais sans émotions. Je ne répondis pas.

- J'aimerai bien le rencontrer. C'est insensé hein ? Oui, beaucoup trop... Bon, je vais attendre...

-Si tu veux le rencontrer, fais-le. Je ne vois pas pourquoi tu voudrais faire ça mais bon... Je pense ne plus le voir pendant un moment. Ses réactions me font du mal.

Je me levais et sortais de la salle de bain. Je pris mon cahier de pensée et relus :

"De retour des sélections pour le Quidditch, je suis sûre que je serai sélectionnée. Je me suis donnée à fond. C'était génial, jouer me rappelait l'époque où j'y jouait avec mes frères. Ils me manquent tellement ! J'espère les revoir un jour...

En cours de SCM, je m'ennuie tellement que j'hésite entre faire comme Mary et dormir ou utiliser Blue pour faire des bêtises. Je pense avoir trouvé mon passe-temps pour ce cours. Adriel me manque. Et j'aimerais tant lui parler. Ce serai plus drôle que d'écouter cette gourgandine enseigner une matière dont on se fiche royalement."

Je refermais le cahier rageusement. Pourquoi je pensais constamment à lui ?!
930 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Mar 27 Oct - 8:33

-Si tu veux le rencontrer, fais-le. Je ne vois pas pourquoi tu voudrais faire ça mais bon... Je pense ne plus le voir pendant un moment. Ses réactions me font du mal.

Sur ces paroles, Marianne sortit de la salle de bain. Maryliss soupira et ramassa le peigne, la boîte et la coloration puis revint à son lit pour y déposer tout cela. Ce sera trop risqué de les laisser là. Tandis qu'elle regardait le cadre photo où toute sa famille souriait, elle entendit Mari fermer violement un livre. Mary soupira avant de dire sur un ton calme et posé :

- Marianne... Ecoute, tu es amoureuse. C'est pour ça que tu rougis quand on parle de lui, que tu penses tout le temps à lui, que tu te sens perdue... Mais le fait de ne pas le voir accentuera les choses. Tu devrais passer du temps avec ton Serdaigle au moins en temps qu'amie. Ca t'aiderai beaucoup, j'en suis sure. Après libre à toi de ne pas m'écouter et de te couper un autre bras, mais je suis sure que c'est la meilleure chose à faire. Réfléchis à ça.

Après son petit discours, Maryliss enfila sa cape, ajusta l'écusson des Serpentard au niveau de sa poitrine puis se planta devant Marianne.

- J'ai besoin de prendre l'air. Il te reste encore 25 minutes et après tu pourra te rincer les cheveux. J'espère que ça rendra bien... Je te laisse. A plus !

Après lui avoir adressé un petit sourire, Maryliss dévala l'escalier de pierre et sortit de la salle commune. Il fallait qu'elle prenne l'air et se change les idées.


Caractères : 1128
Je te laisse sonner la fin de RP, Mari ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Mar 27 Oct - 13:46

- Marianne... Ecoute, tu es amoureuse. C'est pour ça que tu rougis quand on parle de lui, que tu penses tout le temps à lui, que tu te sens perdue... Mais le fait de ne pas le voir accentuera les choses. Tu devrais passer du temps avec ton Serdaigle au moins en temps qu'amie. Ca t'aiderai beaucoup, j'en suis sure. Après libre à toi de ne pas m'écouter et de te couper un autre bras, mais je suis sure que c'est la meilleure chose à faire. Réfléchis à ça.

-C'est tout réfléchi, tu sais...

Je la vis enfiler sa cape avant de déclarer :

- J'ai besoin de prendre l'air. Il te reste encore 25 minutes et après tu pourra te rincer les cheveux. J'espère que ça rendra bien... Je te laisse. A plus !

Elle s'en alla et je restai seule. Je soupirai en me demandant qu'est-ce que j'allais faire pendant 25 minutes. Je pouvais toujours jouer du violon... Non, je le ferais ce soir, pour réveiller tout le monde. Et pourquoi pas me faire les ongles ?
Je me levais et fouillais dans ma valise, à la recherche de vernis vert et argenté. Je posais l'argenté en base et rayait obliquement avec le vert. Parfait ! Je dessinais un serpent sur l'un de mes ongles, encore mieux ! Bon, et 10 minutes de tuées, plus que 15. Je pris un livre dans la valise et m'allongeais sur le lit pour le lire. 
Les 15 minutes avaient bien dû passer quand je finis mon livre. Je m'étirais et partis me laver les cheveux. Je les séchais et admirais ma nouvelle couleur. Je devrais remercier Maryliss, pour ce miracle !
1118 caractères
Fin du rp 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   Sam 2 Juil - 12:56

Sujet clos pour archivage et fermeture du collège pour l'été

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les dortoirs filles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les dortoirs filles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2031/2032 (2015/2016) :: Poudlard :: Salles communes-