BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La lisière de la forêt interdite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La lisière de la forêt interdite   Lun 29 Juin - 18:13

*Comment leur annoncer la nouvelle ?*


C'est avec cette pensée que la Directrice arriva à la lisière de la forêt interdite, là où la stèle avait été construite. De jolies bougies étaient allumées et soulignaient le témoignage des élèves, professeurs et fantômes qui avaient connu le Professeur Leeloo.
Des chaises avaient été mises en place, et des petits groupes s'étaient formés afin de se recueillir.

C'est le cœur lourd, que Mme Dragonneau s'avança, se positionna derrière le monument et entreprit un discours...

- Voir autant de monde à cette commémoration est un bel hommage que vous faites à votre ancien Professeur. Je suis sûre qu'elle en serait très touchée, et je pense sincèrement que les membres de sa famille le sont également.
Bien que vous soyez tous et toutes très touchés à cette heure ci par les souvenirs ravivés par cette cérémonie, je dois vous apprendre de nouveau une triste nouvelle...
Ce matin, dans les rues de Pré au Lard, le corps de Louanne Johnson a été retrouvé...

Nous n'avons pour le moment aucune information autre que celle-ci. Le ministère est sur les lieux, et une enquête va être menée.
Il parait clair que les agresseurs ne voulaient pas de spectateurs et c'est pourquoi les sorties à Pré au Lard vous sont toujours permises mais à des horaires réglementés.
Dorénavent, vous ne pourrez plus sortir de l'enceinte du château qu'à partir de 14 heures, et vous devrez impérativement rentrer au plus tard à 17 heures.
Un adulte se tiendra aux grilles pour noter votre heure de départ ainsi que votre heure de retour.

A 17 heures précises, les grilles seront fermées, les protections et sortilèges remis, et si vous n'êtes pas rentré, le ministère mènera une enquête sur votre retard. Nous ne permettrons pas que de nouvelles disparitions arrivent.

La Directrice se tut. Elle regarda l'ensemble des gens présents avant de se retourner et d'aller s'enfoncer dans la forêt pour un peu de solitude et de tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La lisière de la forêt interdite   Mar 30 Juin - 10:16

La lionne était arrivée un peu tardivement dans la cérémonie. Alors qu'elle finissait de descendre la pelouse du château pour trouver bon nombre d'élèves, Professeurs et fantômes à la cérémonie, la Directrice commençait son discours.
Ne voulant pas se faire remarquer plus que ça, la jeune femme resta debout à l'arrière du groupe.
Les seuls mots qui s'imprimèrent réellement dans son esprit furent les suivants :


- Ce matin, dans les rues de Pré au Lard, le corps de Louanne Johnson a été retrouvé...



Sous le choc de la nouvelle, la blondinette en perdit l'équilibre, tendant ses bras en arrière pour ne pas s'étaler, fit pivoter ses pieds vers la bâtisse et couru de toutes ses forces, à en perdre haleine pour fuir ce lieu, fuir cette nouvelle qu'elle ne voulait pas entendre, ne voulait pas accepter.
La jeune femme ne sut où aller. Le seul endroit où ces derniers temps elle se sentait à l'abri était le lit de l'américain.
Sans plus réfléchir, elle monta donc les étages par les passages secrets afin de disparaître le plus vite possible dans l'endroit qui pour elle, était le seul à être hors du temps, hors de la réalité qui voulait s'imposer à elle...


920 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La lisière de la forêt interdite   Mar 30 Juin - 12:11

Le jeune homme qui ne devait pas être beaucoup plus jeune que moi, parut d'abord suspicieux, ce qui n'était pas étonnant car nous avions une conversation plutôt malhonnête. Il finit par se présenter :

* Dean … Ah oui ! Eloy ! Ca me reviens maintenant ! … Des livres imaginables et maléfiques … Ca sent le tour à la réserve ça. Il y a quelques années j'aurais foncé faire cette bêtise sans réfléchir … Faire équipe ? Besoin d'aide ? Mutuellement ? Mais il croit quoi ? C'est moi qui lui propose mon aide, j'ai rien à … *

Je me souvenais de ma dernière visite à la bibliothèque où j'avais croisé Melinda, de ce dont nous avions parlé et de mes pensées à ce moment là « Il faut que je fasse quelque chose pour ce fichu séjour à Ste Mangouste ! ». Finalement oui, j'avais à faire dans cette bibliothèque, le genre de chose qui se passait la nuit et qui était clairement une cause de gros problèmes si on se faisait attraper.

Je ne lui avais toujours pas répondu et, quand je m'apprêtais enfin à le faire, le discours de la directrice me coupa dans mon élan.

* Louanne ? … Morte ? … Mais c'est pas possible ?! … *

Soudain j'étais choqué de la nouvelle. Louanne avait été la première à m'avoir adressé la parole, et je l'avais apprécié, même si à l'époque je l'avais repoussé, car j'étais encore méfiante envers tout le monde. J'étais tiraillé entre deux sentiments : le regret de ne pas l'avoir connu plus que ça et de ne pas m'en être fait une amie quand je le pouvais encore ; et le soulagement, justement, de ne pas la connaître plus et donc de ne pas souffrir plus de sa perte. Pas comme Molly que je vis partir en courant. Je versai une unique larme pour Louanne mais surtout pour la peine que son amie devait avoir, ainsi que tous ceux qui étaient particulièrement attachés à la Gryffondor.

Je vis autour de moi mes camarades être choqués par la nouvelle, se mettre à pleurer ou rester stoïque sans arriver à croire au discours de la directrice. Mes pensées bouillonnaient à toute allure : Leeloo, les centaures, un retour possible des mangemorts, Louanne … Tout recommençait mais cette fois j'étais plus forte, cette fois je n'allais pas m'effondrer de peur ou me mettre à faire des cauchemars. J'étais maintenant en colère contre la vie, le destin si il existait vraiment. J'étais furieuse contre ces mangemorts, car je savais bien qu'il s'agissait d'eux, et contre l'Homme qui aimait tant faire la guerre.

Je me tournais enfin vers Dean qui me posa une dernière question, j'en avais tout simplement marre de voir les gens perdre ceux qu'ils aimaient les uns après les autres.

- Alors ?
- Alors nous avons du travail. Je te tiens au courant.

Cachant ma fureur, je rejoignais mon groupe et accrochais de nouveau mon bras à celui de Eric qui était bien sûr effondré. Je commençais vraiment à avoir l'habitude d'être à mon tour réconfortante et je me serra contre le préfet en lui frottant le bras.

- On devrait rentrer.

Je jetais un coup d'oeil aux filles avec un air interrogateur, et attendais de voir ce qu'elles voulaient faire.

2376 caractères


Dernière édition par Victoria Lester le Mar 30 Juin - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarGarance D
Eleve Poufsouffle Eleve Poufsouffle

MessageSujet: Re: La lisière de la forêt interdite   Mar 30 Juin - 16:55

Victoria s'éloigna du petit groupe, passant le bras de Garance à Eric. Étonnamment, elle ne lui avait jamais parlé, bien qu'il soit son préfet. Elle lui adressa son plus beau sourire, les yeux brillants d'émotion à propos de la cérémonie qui avait en ce moment lieu.
La Poufsouffle leva la tête. Observant les étoiles, elle repensa à cette vieille histoire qu'on lui avait raconté lorsqu'elle n'avait que sept ans ...


Quand une personne décède, son âme, immortelle, monte aux cieux, et une nouvelle étoile apparaît. Cette étoile, c'est cette personne, et dès lors, tu sais qu'elle sera toujours là, à veiller sur toi.

Cette pensée décrocha un sourire à la blairelle, accentué par le fait qu'une étoile, plus brillante que toutes les autres se faisait remarquer. Tirant la manche du Préfet, elle lui indiqua le ciel, et plus particulièrement cette étoile, et souffla d'une voix douce et enfantine :

- Celle-ci doit être celle du professeur Leeloo.

Cependant, une autre étoile, fortement étincelante, retint l'attention de la Poufsouffle.
*Curieux ...*
La Directrice se fit alors entendre. Tous les regards se dirigèrent vers elle. Garance baissa soudainement la tête, prêtant attention à ce qu'elle allait dire.


- Voir autant de monde à cette commémoration est un bel hommage que vous faites à votre ancien Professeur. Je suis sûre qu'elle en serait très touchée, et je pense sincèrement que les membres de sa famille le sont également.
Bien que vous soyez tous et toutes très touchés à cette heure ci par les souvenirs ravivés par cette cérémonie, je dois vous apprendre de nouveau une triste nouvelle...
Ce matin, dans les rues de Pré au Lard, le corps de Louanne Johnson a été retrouvé...


A cette annonce, Garance lâcha violemment le bras d'Eric. Comme prise d'une crampe d'estomac, elle saisit d'une main son ventre, qui se crispa, et émit un cri perçant. Reculant de quelques pas, abasourdie par cette nouvelle, la jaune et noir ne put s'empêcher de fondre en larmes.

- Nous n'avons pour le moment aucune information autre que celle-ci. Le ministère est sur les lieux, et une enquête va être menée.
Il parait clair que les agresseurs ne voulaient pas de spectateurs et c'est pourquoi les sorties à Pré au Lard vous sont toujours permises mais à des horaires réglementés.
Dorénavent, vous ne pourrez plus sortir de l'enceinte du château qu'à partir de 14 heures, et vous devrez impérativement rentrer au plus tard à 17 heures.
Un adulte se tiendra aux grilles pour noter votre heure de départ ainsi que votre heure de retour.
A 17 heures précises, les grilles seront fermées, les protections et sortilèges remis, et si vous n'êtes pas rentré, le ministère mènera une enquête sur votre retard. Nous ne permettrons pas que de nouvelles disparitions arrivent.



Contrairement au professeur Leeloo, Louanne était une élève que Garance connaissait bien. Il leur arrivait de discuter ensemble. Elle était d'ailleurs l'une de ses premières amies. Garance fut absente un long moment et les deux jeunes filles s'éloignèrent, mais leur lien restait malgré tout indestructible. Louanne avait changé, elle était devenue rebelle, mais ça ne changeait pas l'image que la blairelle avait d'elle.
Le simple fait de penser qu'elle était partie la brisait. Effondrée, recroquevillée sur le sol, ne pouvant tenir debout après cette terrible annonce, la Poufsouffle s'enferma dans sa bulle, obnubilée par ses vieux souvenirs, trésors précieux mais démons dévastateurs qui la hantaient nuit et jour, et qui la troubleraient quelques semaines, quelques mois, quelques années peut-être. Sûrement même.
Victoria rejoignit le groupe et accrocha son bras à celui d'Eric.


- On devrait rentrer.

Attendant l'approbation de ses camarades, et donc celle de Garance également, celle-ci lui répondit entre deux sanglots :

- Rentrez si vous voulez, j'ai besoin de rester seule un peu, ici. Cet endroit est beau et idéal pour un recueil. Allez-y, je reste...

Comme l'avait demandé leur camarade, ils quittèrent la lisière en laissant Garance, qui se leva, tremblante comme jamais, et alla s'accroupir près de la fontaine créée à côté de la tombe du Professeur Leeloo. Tout ça était vraiment resplendissant. Ces hommages fleuris ou illuminés étaient magnifiques.
La tête baissée, les genoux collants à l'herbe piétinée par des centaines de chaussures usées par le temps et la marche quotidienne, des larmes chaudes embuèrent les yeux de la blairelle et mouillèrent les joues, mais aussi le cou et les vêtements de l'adolescente, bouleversée par la perte successive de deux êtres qui lui étaient chers ...



couleur Garance : #330099
3650 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La lisière de la forêt interdite   Sam 4 Juil - 18:19

Ambre s’était appuyée contre un arbre dans l’ombre de la forêt, à l’écart du groupe qui rendait hommage au professeur Leeloo. Elle ne s’approcha pas de la stèle, se contentant d’observer la cérémonie de loin, le visage dépourvu de toute émotion. Elle avait été là, elle avait vu Leeloo mourir sous ses yeux, puis Myosotis abattre le centaure responsable... Mais elle ne ressentait absolument rien. Ses yeux vides se promenaient sur la foule d’élèves endeuillés tandis qu’elle écoutait distraitement le discours de la Directrice. Jusqu’à ce que le nom de Louanne Johnson retentisse dans l’air frais de ce soir d’été. A partir de ce moment, les pleurs éclatèrent sous la lune blafarde tandis que le choc produit par l’annonce faisait s’élever une vague de murmures à la lisière de la forêt.
Ambre resta sans bouger pendant une minute entière avant de faire volte face et de se diriger vers les profondeurs du parc. Son visage s’était fermé et ses yeux gris brillaient d’un éclat dur. Cette affaire de Mangemorts prenait de l’ampleur, beaucoup trop d’ampleur pour ne pas perturber le calme relativement paisible dans lequel elle avait vécu jusqu’alors. Elle était prête à parier que, si ce n’était pas déjà fait, le restant de sa famille tremperait bientôt dans le complot, et elle, à l’aube de sa septième année, allait devoir se prononcer. Pour ou contre ? Suivre les Blackburn jusqu’au bout ou travailler contre eux ?
La jeune fille s’éloignait de toute forme de vie tandis que l’image de Louanne dansait dans sa tête, narguant son esprit quasiment incapable de toute affection. Et ce fut seulement une demi-heure plus tard qu’Ambre rentra au château, la mine plus sombre et troublée que jamais.



1381 caractères validé par Ambre

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La lisière de la forêt interdite   Dim 5 Juil - 17:42

Opale regardait arriver ses élèves, touchée qu'ils viennent se recueillir. Ce flot de soutien, rendit fière le jeune professeur, car elle n'en doutait pas, certains étudiants étaient là pour elle et non pour Leeloo, mais le principal à ses yeux était leur présence. Lorsque que Crépuscule vint vers elle, lui prendre les mains, elle se laissa aller à fermer les yeux et presser les mains de ce préfet en retours. Comme tout le corps enseignant, Opale savait que ce jeune homme avait une jumelle malade et à n'en pas douter, c'était le seul ou du moins le plus amène à comprendre ce qu'elle vivait depuis ce maudit jour. D'autres lui firent des signes de têtes, ou allumait de suite les bougies qu'elle avait sortie. Ce n'était pas ce qu'elle avait prévue mais ce n'était rien, à près tout sa sœur aimait la spontanéité et ne laissait pas les autres contrôler ses faits et gestes. Peu de temps après l'arrivé de Myosotis, que la brune ne put regarder dans les yeux, une détonation se fit entendre et l'une des petite serpentard fut projetée en arrière. Opale fut excédée car elle sut que cela venait de la préfète. Mais au lieu de s'en mêler se tourna vers la stèle posant sa main délicatement dessus.

Ca va être l'heure.. Je suis désolé soeurette, aucun professeur et membre de la famille n'est venue. Je sais que tu n'aimerais pas mais je ne pourrais leur pardonner ce geste..

Entendant d'autre personnes venir l'enseignante fit un demi tour sur elle même et découvrir le visage de la directrice. Ce visage était torturé, tout en étant comme détaché.

* Non qu'est ce qu'il c'est encore passé ?.. Est qu'elle.. non non non. *

Les craintes de la jeune adulte fut confirmé lorsqu'elle fut apte à analyser les mots prononcer par sa supérieur. L'une des ses élèves partie en courant et en pleur, Opale aurait aimé faire de même. Mais.. elle était comme figée sur place. La culpabilité qui ne cessait de la hanter depuis des mois revint encore plus forte. Elle était certaine, que si elle avait été moins dure avec Louanne, si cette jeune fille avait pu trouver des gens prêt à l'écouter et l'aider, cette gryffondor serait en vie.


* Comment est elle ?.. Il va falloir plus de détails, qu'on réagisse.. Trop de mort ici !! *

Sans prononcer un mot, la brune leva sa baguette et fit apparaître en son bout une lumière blanche en l'honneur de ces deux disparues.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La lisière de la forêt interdite   

Revenir en haut Aller en bas
 
La lisière de la forêt interdite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Le parc-