BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les dortoirs garçons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Les dortoirs garçons   Mer 15 Avr - 9:21

Pour vous rendre dans vos dortoirs, vous devrez monter une dizaine de marches d’escalier. Ledit escalier surmonté d'une arcade est plutôt large, ce qui vous permettra de l’emprunter à trois en même temps sans risquer de vous griffer les bras contre les murs de pierre. Les dortoirs des filles se trouvent dans le coin gauche au fond de la Salle Commune, et ceux des garçons à droite. Une fois que vous aurez monté les escaliers, vous arriverez dans un couloir très large qui est lui aussi éclairé par la douce lumière verte qui provient du lac. Sur les deux côtés du couloir se dressent des portes de bois et entre chaque porte, des tableaux représentant d’anciens élèves de Serpentard y sont accrochés. Sur chaque panneau de bois un chiffre de 1 à 7 -pour indiquer l’année d’étude- sont inscrits. Il y a un dortoir par année et dans chaque dortoir, 6 lits sont à la disposition des élèves. Il arrive parfois qu'un lit reste vide durant toute l'année scolaire. En ouvrant la porte de votre dortoir, vous arriverez dans une grande pièce rectangulaire où il y fait toujours bon. Les dortoirs des Serpentard sont les plus grands et les plus spacieux de toutes les maisons. 




Dans cette pièce vous trouverez plusieurs lit entourés de rideaux verts. Lesdits lits sont assez grands pour que deux personnes puissent s’y coucher. Là encore, Salazar a vu grand pour ses élèves. D’épaisses couvertures ainsi que de nombreux coussins moelleux se trouvent sur chaque couche. Les fenêtres de vos dortoirs donnent elles-aussi sur les profondeurs du Lac Noir. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne fait absolument pas sombre dans ces lieux; au contraire, il y fait étonnamment clair. Ce sont d’ailleurs les endroits les plus éclairés de tous les cachots. Dans chaque dortoir il y a une salle de bain contentant trois lavabos, des toilettes et une vaste douche. Il y a également un tapis de bain blanc ainsi qu'une barre de fer, entre la douche et une fenêtre, sur laquelle plusieurs linges chauds sont toujours suspendus. Les elfes de maison viennent remettre des linges propres à chaque fois qu'il en manque. Au dessus des trois lavabos se trouve un immense miroir en haut duquel une lumière forte brille inlassablement. Les robinets ont la forme de serpent et l'eau jaillit de leur bouche entrouverte. 





Là où les élèves des autres maisons n'y verraient qu'un endroit froid, triste et sans vie, vous, vous vous y sentirez chez vous, apprenant à apprécier la fraîcheur des lieux. Cette pièce sera votre refuge après une longue journée de cours à subir les attaques et les moqueries de certains, car ici, à Serpentard, tous les élèves sont unis par un lien indescriptible… Un lien quasi familiale. Et si vous avez besoin d'aide, votre Directrice de maison ainsi que vos deux Préfets seront toujours présents pour vous, quelque soit votre problème. Contrairement à Godric Gryffondor, Salazar Serpentard n’avait pas jugé utile d’ensorceler les escaliers menant aux dortoirs des filles pour empêcher les garçons de s’y rendre. Il faisait confiance aux élèves de sa maison et était plus préoccupé pour trouver un moyen de garder le thé chaud et le jus de citrouille froid que pour trouver un moyen d’empêcher ses élèves de se voir la nuit.


Dernière édition par Maître du Jeu le Mar 1 Sep - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Mer 18 Mai - 18:06

Le coeur de Luv battait un peu fort, comme un petit tambourin. Il ne savait pas vraiment pourquoi, peut être cette sensation diffuse d'être enfermé dans un espace trop petit, pourtant il était dans sa chambre ... Luv était claustrophobe depuis toujours et le fait de ne pouvoir sortir de trop au soleil le minait.

Il aimait bien s'assoir là, à la lueur pâle du soleil filtrant à travers les eaux du lac noir. Ses pieds étaient nus, comme toujours et ses chaussures traînaient au pied de son lit. Il avait retiré sa veste et sa chemise, sa cravate vert et argent pendait sur le dossier d'une chaise. Il ne supportait décidément pas l'uniforme. Rejetant sa tête en arrière, il prit une profonde inspiration, et commença à chanter. 
La voix de Luv était magnifique. Puissante et envoûtante, sensuelle et caressante, douce et suave. 

Il était là dans la pénombre, le dos nus appuyé contre le mur frais, les yeux fermés à chanter encore et encore. Plongé dans sa chanson, il ne fit pas attention aux pas dans le couloir qui se rapprochaient de plus en plus.

[RP avec Kalis Antoy / 834 caractères]
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Jeu 19 Mai - 19:34



Plop...plop...plop... - Ca faisait des minutes entières que Kalis était adossé à l'un des murs plongé dans l'ombre, une clope éteinte entre les lèvres, écoutant le bruit de la goutte d'eau qui tombait sur le sol. Son air froid et neutre faisait fuir tous les élèves qui passaient devant lui, s'accordant parfaitement bien avec la pluie qui tombait dehors. Son regard ne cillait pas; il était là, immobile, à attendre que le temps passe. Ce qu'il faisait si souvent. Le silence le calmait, l'apaisait et berçait la bête qui sommeillait au fond de lui. Celle qui mourrait d'envie de sortir pour hurler un bon coup. Finalement, il se résolut à rejoindre le dortoir, sa chambre, ou résonnait une magnifique voix que le serpentard voulait entendre de plus près. Un garçon de sa maison, sans aucun doute.Se fondant parfaitement bien dans l'ombre de la nuit naissante, il frôlait encore les murs quand il arriva devant la porte de sa chambre, ou il allait très rarement finalement vu qu'il passait ses soirées, voir ses nuits dehors. Et il s'introduisit dans la pièce sombre aussi silencieux qu'une ombre avant de s'adosser à l'uns des murs face à celui ou était adossé l'autre garçon. Ses iris claires le dévisagèrent longuement, et il resta ainsi silencieux à l'observer avant de rompre le merveilleux chant de l'élève qui ne l'avait toujours pas remarqué. Tu chantes bien, fit il d'une voix calme en rompant ses douces notes. Et un silence dura. Sans que personne ne parle. Kalis finit par s'avancer vers le garçon et s'arrêta juste devant lui, contre le lit le plus proche. Sa clope était toujours entre ses lèvres. Il avait rarement parler à ce gamin, il s'agissait juste de son camarade de chambre mais comme il n'y était presque jamais... C'quoi ton nom, tu as quel âge ? -Et il balaya la salle du regard, toujours aussi sombre-Et surtout qu'est ce que tu fais là tout seul ? Tu es pâle. -Il avança sa main pour effleurer la joue du garçon et ainsi évaluer la température de sa peau. Peut être était il malade ? Ses doigts glacés revinrent ensuite saisir sa clope, la repositionner correctement entre ses lèvres et son regard de glace se fixa dans les yeux du petit.
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Sam 21 Mai - 16:14

Luv souriait, il était tellement bien. Il n'entendit pas la personne qui entra dans la pièce et qui s'assit contre un mur non loin de lui. Il ne la vit pas non plus, ses yeux étaient clos. Au bout de quelques longues minutes, une voix interrompit le chant du sang-mêlé.

- Tu chantes bien, fit-il d'une voix calme.

Luv s'arrêta derechef, et se redressa. Le jeune homme en face de lui avait au moins une demie-tête de plus que lui et tenait une cigarette entre lèvres. Ses yeux sombres fixaient Luv avec insistance. Le silence tombé dura. Longtemps. Puis le garçon s'avança, et Luv reconnut un de ses camarades de chambre. Il ne lui avait jamais vraiment parlé car celui-ci passait plus de temps dehors que dedans. Il n'avait pas retenu son nom mais savait que c'était quelqu'un d'assez solitaire et renfermé.

- C'quoi ton nom, tu as quel âge ? demanda-t-il.

Il ne lui laissa pas le temps de répondre et enchaîna.

-Et surtout qu'est ce que tu fais là tout seul ? Tu es pâle. 

Luv eut un soudain mouvement de recul, surpris par son camarade qui avait tendu sa main vers sa joue. Ses doigts effleurèrent sa joue et Luv maudit immédiatement le rouge qui colora légèrement ses joues trop pâles. L'autre dut sentir sa gêne et se recula, sa clope toujours entre les lèvres.

-Je m'appelle Luvion, souffla-t-il, mais tu peux m'appeler Luv. Et toi ?

Luv n'avait jamais vraiment aimé son apparence étrange, encore moins en parler. Il se contenta de plonger ses iris rouges dans les yeux sombres du garçon, en espérant qu'il comprenne de lui-même la raison de sa paleur excessive. 

- Je suis bien tout seul, poursuivit Luv. Et toi, tu fais quoi tout seul ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Sam 21 Mai - 21:13



Le petit recule, étonné. Et Kalis fit de même, un sourire aux coins des lèvres peint sur le visage ; même s'il tentait de le cacher, les joues de son camarade avait pris une teinte rosée assez visible, même dans le noir. Un rire narquois s'échappa d'entre ses lèvres, ponctué par son accent anglais assez doux. Mais il reprit aussitôt son sérieux ; et son visage sans sourire, stoïque. De gestes lents, il se caressa délicatement le menton, les yeux plissés, qui souligna sa méfiance vis à vis de ce Luvion. Dans un souffle, il murmura des mots incompréhensibles quand le petit releva son regard rougêatre sur lui. Ses yeux. Ils sont rouges.



D'un geste sec, il empoigna le menton de Luvion et se rapprocha de lui à la vitesse d'un cobra. Ses iris claires se posèrent dans les siennes, Luvion pouvait presque avoir l'impression que Antoy lisait en lui. Kalis resserra sa poigne.



- Qu'est ce que...tu es ? Demanda t-il d'une voix légèrement méprisante, à peine.



C'est un rire narquois qu'il lâcha avant de reculer en libérant le visage de Luvion. Même quelques pas en arrière, le jeune homme pouvait encore sentir le coeur du petit battre rapidement et son souffle presque inexistant. Il reprit son attitude et son allure précédente, en faisant rouler sa clope toujours éteinte entre deux doigts, comme si il ne s'était rien passé.



- Moi c'est Kalis. -- C'est tout. Juste Kalis. Je suis toujours seul. - Il leva un doigt avec un regard entendu- Sache le. Ensuite...J'ai vu beaucoup de choses à Poudlard. Des créatures magiques, des fantômes ... Mais jamais , ça. - De son index, il pointa lentement les iris rouges de Luvion. Tu dois comprendre que ça m'intrigue. - Son regard se darde sur le bout de sa clope et il redevint silencieux. - Explique moi.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Dim 22 Mai - 3:29

Le jeune homme saisit brusquement le menton de Luv entre ses doigts et s'approcha de lui. Le sang-mêlé sentait presque son regard clair lire en lui. Ses joues prirent à nouveau une teinte écarlate et son coeur accéléra. Il savait qu'il n'aurait pas dû lui montrer, il aurait dû se cacher comme il l'avait toujours fait. L'autre resserra sa prise.

- Qu'est ce que...tu es ? demanda-t-il d'un ton que Luv ne connaissait que trop bien, ce ton légèrement méprisant et hautain.

Mais en une seconde tout fut terminé. Le jeune homme était à nouveau contre le mur, sa clope virvoltant entre ses doigts fins. Luv entendait encore son petit ricanement, il sentait encore son regard. Ses joues étaient à présent écarlate et sa respiration bloquée. Il se força à se reprendre. Il entendit vaguement l'autre se présenter. Kalis. Il s'appelait Kalis. Il aimait être seul, c'est tout. Seul, c'est tout. Luv respira profondément, il devait se calmer.

- Ensuite... poursuivit Kalis. J'ai vu beaucoup de choses à Poudlard. Des créatures magiques, des fantômes ... Mais jamais , ça. 

Il pointa un doigt presque accusateur sur les yeux de Luv. Le sang-mêlé retint un ricanement, il n'avait même pas encore vu ses cornes.

- Tu dois comprendre que ça m'intrigue. Explique-moi.

Luv comprenait. Il avait l'habitude après tout. Mais il ne voulait pas expliquer, il n'aimait pas expliquer. Mais il ne pouvait pas fuir, Kalis était devant la porte. Luv frissonna, regrettant d'avoir tiré sa chemise. Il avala péniblement sa salive.

- Je ... c'est ... une sorte de maladie, murmura le jeune homme. Je suis albinos. 

Sa main se crispa sur son pantalon tandis que la deuxième entortillait des mèches blanches autour de ses doigts. La pénombre qui avait jusque là camouflé les cornes noires de Luv se dissipa et la pièce s'éclaircit. Il plissa aussitôt les yeux, partiellement aveuglé, descendit de la fenêtre et alla se réfugier dans l'ombre non loin de Kalis.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Dim 22 Mai - 21:07





Albinos. Tiens, qu'elle étrange excuse. Kalis avait la nette impression que Luvion était bien plus que ce qu'il prétendait. Ses doigts frôlèrent doucement ses lèvres ; il a les yeux plissés et le regard qui transperçe les iris rouges du petit. Malgré qu'il murmurait, Kalis entendait distinctement ce qu'il disait. Il sentait la nervosité apparente de Luvion ; son coeur battre fort contre sa poitrine. Ca l'amusait. Un rayon de lune vint briser l'ombre qui s'était installée. Et aussitôt, le plus jeune réagit et s'éloigna du clair de lune pour aller se planquer près d'un mur. Kalis remit sa clope entre ses lèvres, s'approcha de lui et lui releva le menton qu'il avait baissé. Il posa une main dans ses cheveux et la ramena vers son front. Mais ses doigts tombèrent sur quelque chose de dur, de piquant. Ses iris claires se glissent lentement dans les yeux du garçon ; et puis il recula. Juste d'un pas. Pas deux. Pour être sûr que Luvion n'essaye pas de s'enfuir. Son faciès se fait plus sombre, plus menacant. Même sa main frôla le manche de sa baguette.- Je repète donc ma question. Qu'est ce que tu es ? - Et il leva un doigt, menacant. - Et ne me mens pas. Sil te plaît.- Il attends la réponse de Luvion, mais le coupe avant qu'il n'ai put ouvrir la bouche. Kalis incline la tête , le regard interrogateur.- Les professeurs le savent , ou pas ? Je suppose que oui. Mais tu as l'air très jeune. De quoi te méfie tu ? Tu es dangereux au moins ?Il croisa les bras, attendant ses réponses. Et il les aura. Il ne le laisserait pas partir avant de tout savoir.

Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Lun 23 Mai - 9:38

Luv se tortilla, gêné. Le regard de Kalis le sondait de part en part et il n'aimait pas ça. Le jeune homme semblait s'amuser de la situation, se délecter de sa nervosité. Dès l'instant où Luv avait bougé, Kalis avait remis sa clope entre ses lèvres et s'était approché de lui à la manière d'un fauve. Un fauve en chasse. Et la proie c'était Luv. Kalis saisit son menton entre ses doigts et le releva. Leurs regards se croisèrent, les yeux clairs et froid du plus grand sondaient le sang-mêlé qui peinait à soutenir son regard. Ses doigts effleurèrent le front de Luv qui se tendit. Il ne savait pas exactement ce qui lui faisait le plus peur, le fait que Kalis soit aussi proche de lui ou le fait qu'il ait trouvé ses cornes. Il recula d'un pas, juste assez pour que Luv ne puisse pas s'enfuir. Pourtant le sang-mêlé ne put s'empêcher de chercher une issue du regard. Il pouvait sauter et s'accrocher aux montants du lit à baldaquins mais il doutait de leur solidité et surtout en cas d'échec, il tombait sur Kalis et il était fort peu probable que celui-ci apprécie. Alors Luv se résigna et baissa la tête. Kalis se fit plus menaçant, sa main se tendit vers baguette.

- Je repète donc ma question. Qu'est ce que tu es ?

"Un monstre, tout simplement." pensa Luv, amer.

- Et ne me mens pas. Sil te plaît. Les professeurs le savent , ou pas ? Je suppose que oui. Mais tu as l'air très jeune. De quoi te méfie tu ? Tu es dangereux au moins ?

Kalis croisa les bras et attendit la réponse de Luv avec impatience, visiblement peu décidé à le laisser partir. Le sang-mêlé chercha sa baguette du regard au cas où, Kalis déciderait de l'attaquer. Il connaissait l'obsession de certains Serpentard pour la pureté du sang. Mais celle-ci était posée sur son lit et il ne pouvait l'atteindre. Il prit une grande inspiration.

- Je suis un sang-mêlé, un demi-Satyre, dit-il très vite. Oui, les professeurs le savent et non je ne suis pas dangereux. Je ne suis pas un animal ! Et je me méfie des gens, parce que la différence fait peur ! Je fais peur ! À raison, tu me diras ...

Il avait haussé la voix, paniqué, agacé, perdu. Il ne savait pas, il avait peur de la réaction de Kalis. Il respira profondément, tentant de calmer son coeur affolé. Espérant avoir l'air moins vulnérable, il se redressa et plongea ses yeux rouges dans les iris clairs de Kalis.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Mar 24 Mai - 21:45



Un demi satyre. Les sourcils de Kalis se fronçèrent d'incompréhension jusqu'à ce que le jeune homme l'éclaire. Il secoua doucement la tête. La différence...



-Ta différence fait ta force, coupa le serpent d'un ton sec mais sincère. Utilise la pour combattre tout ceux qui te veulent du mal. A ce propos...Désolé d'avoir été aussi violent. Il se passa une main dans ses mèches brunes, la lèvre pincée. J'ai pas voulu l'être, je me méfie simplement des autres. Et sinon tu n'es pas toujours comme ça... A quel moment tu te "transforme" ? Et non, tu ne fais pas peur. Parfois, un simple humain "normal" comme moi fait bien plus peur que quelqu'un qui pense être un monstre. Crois moi.



Il lui lança un regard pleins de sous entendus. Inexplicablement, ses traits s'étaient détendus ; il paraissait plus calme, plus ouvert. Comme s'il avait enfin rencontré une personne qui ressentait les mêmes choses que lui.



Tu ne dois pas avoir peur de la réaction des autres, poursuivit il. Tu es comme tu es et c'est tout. -- Une détermination sans faille s'entendait dans sa voix. Kalis voulait lui prouver que bien qu'il était différent, il était aussi unique. C'était ça le plus important.

Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Mer 25 Mai - 19:56

Kalis fronça les sourcils et Luv se tendit. Il appréhendait sa réaction et avait peur de ne pouvoir fuir s'il décidait de devenir vraiment violent. Le jeune homme avait assez de fois fait les frais d'imbéciles violents. Le bleu qui s'étendait sur ses côtes en témoignait. 

-Ta différence fait ta force, fit alors Kalis. Utilise la pour combattre tout ceux qui te veulent du mal.

Luv écarquilla les yeux, il ne s'attendait pas à cette réponse mais à part donner des coups de cornes à ceux qui se moquaient de lui, il ne voyait pas vraiment comment appliquer le conseil de Kalis. Il passa une main dans ses cheveux bruns, comme s'il était gêné.


- À ce propos...Désolé d'avoir été aussi violent. J'ai pas voulu l'être, je me méfie simplement des autres.

La méfiance ... Luv la connaissait. Cette amie vicieuse qui fait apparaître le monde sous un jour hostile mais souvent réalité pour le sang-mêlé. Il sourit, plus un rictus forcé qu'un sourire d'ailleurs.

- Ne t'en fais pas, j'ai l'habitude, répondit-il.

- Et sinon, reprit Kalis, tu n'es pas toujours comme ça... A quel moment tu te "transforme" ?

Là, Luv sourit franchement.


- Je ne me transforme pas, répondit Luv, je me cachais c'est tout. Et cette année, j'en ai eu marre, je me demande encore si c'est une bonne idée.

- Et non, tu ne fais pas peur. Parfois, un simple humain "normal" comme moi fait bien plus peur que quelqu'un qui pense être un monstre. Crois moi.

Le regard qu'il lui lança voulait tout dire. Luv le soutint sans problème. Il n'avait plus peur, il était juste bien. Il lui semblait enfin avoir trouvé quelqu'un qui l'acceptait.

- Je ne te fais pas peur à toi, mais les autres, c'est pas la même histoire. Il y a différents types de monstres je pense, poursuivit Luv en posant sur Kalis un regard calme et doux, ceux qui pensent l'être et ceux qui le sont. Et ça, ça dépend du point de vue de chacun. Nous pensons tous les deux être des monstres pourtant je ne pense pas que tu en sois et tu me soutiens que moi non plus. Tout est une question de point de vue.

Luv avait l'habitude de parler très bas et parfois les gens ne l'entendaient pas mais il ne s'en formalisait pas. 

- Tu ne dois pas avoir peur de la réaction des autres, dit Kalis. Tu es comme tu es et c'est tout.

- Comment ne pas avoir peur d'une réaction si celle-ci est une pierre qu'on vous lance ? demanda Luv. Je sais que je ne peux pas changer, pas faute d'avoir essayé.

Il passa un doigt distrait sur la courbe délicate d'une de ses cornes, il ne comptait plus le nombre de fois où il avait tenté en vain de les arracher. Il se souvenait encore de ses doigts et de son front ensanglantés ...


[HRP : J'ai pas mal intercalé mes répliques dans les tiennes, mais je sais pas si j'ai le droit. Dis moi s'il faut que j'edite ^^]
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Jeu 26 Mai - 16:30



Les autres ... Toujours les autres. les yeux de Kalis roulèrent dans leur orbite. Il avait appris, avec le temps, à les ignorer tous ces autres. Il les méprisait ; il était lui et c'est tout. L'avis de personne l'importait. Un seul élève avait réussi à briser la carapace qu'il utilisait pour se protéger: Rory. Ca allait bientôt faire un an que le serdaigle avait déserté Poudlard et il ne se passait pas une seule journée sans que Kalis ne pense à lui. En repensant à son ex petit copain, un rictus méprisant apparut à ses lèvres: Il ne voulait pas y repenser ; ça lui faisait trop mal. Beaucoup trop mal. D'une main lente, il caressa ses cheveux puis glissa ses doigts à travers ses mèches brunes qui refusaient si souvent de se faire coiffer.

C'est un voile sombre qui vint s'installer devant ses yeux et une grande partie de son visage. Luvion ne le connaissait pas ; il avait fait et faisait des choses bien pires que ce que les autres peuvent s'imaginer. C'est quelques pas en arrière qu'il fit qui démontrèrent que le petit se trompait , que Kalis n'était pas celui qu'il prétendait être et mettre une distance raisonnable entre eux était simplement signe de protection.

Tu ne sais pas qui je suis, Luvion. Oh bien sûr, je n'ai pas de cornes ou des yeux rouges comme toi. Je fais du mal à ma manière. Il détourne le regard , ses iris claires deviennent plus menacantes. Je fais et j'ai fais du mal à ma manière , et pas forcément involontairement...

C'est le point rougeâtre de la clope qui vient déchiré le rideau noir qui empêcher toute Lumière de les éclairer.Du bout de sa baguette, le serpentard l'avait allumé et regardait à présent la petite flamme qui dansait au bout avec des yeux pétillants, profonds. Son sourire réapparaît , presque malicieux.

Alors dis moi ... Fait il de sa voix doucereuse. Toute ta famille est comme ça ? Et le jour,comment fais tu pour aller en cours ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Dim 29 Mai - 0:28

Kalis leva les yeux au ciel, comme s'il se moquait de lui. Un étrange rictus apparut sur ses lèvres, comme un mélange de mépris et de tristesse. Il passa une main distraite dans ses cheveux bruns en bataille et fixa son regard sur Luv. Celui-ci frémit. Ses iris étaient devenus sombres et menaçants, Luv avait peur. Kalis se recula, le sang-mêlé lui jeta un regard d'incompréhension. Le jeune homme reculait-il par dégoût ? Pour mettre une simple distance de sécurité ?

- Tu ne sais pas qui je suis, Luvion. Oh bien sûr, je n'ai pas de cornes ou des yeux rouges comme toi. Je fais du mal à ma manière. Je fais et j'ai fais du mal à ma manière , et pas forcément involontairement...

Les yeux de Kalis étaient clairement menaçants et leur éclat fit frémir Luv. Le jeune homme, déjà peu à l'aise en présence d'autre personne, était d'autant plus troublé par Kalis car celui-ci changeait constemment d'humeur. Rassurant, menaçant, curieux, joueur. Luv était perdu. Kalis disait avoir fait des choses horribles pourtant, inconsciemment, instinctivement, Luv se sentait attiré à lui. Le jeune homme alluma la cigarette avec laquelle il jouait depuis le début et posa à nouveau des iris clairs sur Luv. Le sang-mêlé remarqua avec surprise qu'un éclat malicieux y dansait.

- Alors dis moi ... Toute ta famille est comme ça ? Et le jour, comment fais tu pour aller en cours ? demanda Kalis d'une voix de velours.

Luv déglutit. Devait-il répondre ? Kalis avait-il le droit de rentrer ainsi dans sa vie ? Il songea alors que le préfet était bien le genre de personne à se ficher des règles.

- Je ne connais pas mon père et Amy est une sorcière, murmura le sang-mêlé. Et avant j'utilisais une potion de camouflage mais je ne l'a supporte plus et depuis quelques mois, je vais en cours comme ça. 

Mais Luv n'avait pas dit son dernier mot.

- Et toi ? Qu'as-tu fait ? Qui es-tu ? s'exclama-t-il. 

Il s'approcha de Kalis et plongea ses yeux dans les siens. Il n'y avait pas de colère ou d'agressivité au fond de ses iris carmins, juste de la curiosité et une profonde naïveté. Il restait au fond de lui persuadé que Kalis exagérait quand il évoquait ses actes.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Dim 29 Mai - 14:20


- Tu vas en cours comme ça ... Marmonne Kalis dans sa barbe. Je vois ; et je suppose que les autres élèves sont assez...étonnés de te voir comme ça ? - L'instant d'après , Luv lui demandait de parler de lui. Une expression renfermée remplaca son visage sombre. Il posa sa tête contre le mur en s'y adossant pour mieux observer le petit de son regard perçant , comme s'il se remettait à lire au fond de ses pensées.
- Je ne suis pas grand chose , finalement. Juste un gamin qui a besoin de liberté , qui a besoin de beaucoup trop d'air depuis bien longtemps. Il prit une grande inspiration pour marquer la pause. Disons.. Que je ne me connais pas vraiment. Je vivais avec ma mère et ma demi soeur avant mais...
Il entrait dans le vif du sujet. Faisait il un minimum confiance en Luv pour lui dire tout ça ? Quand il parlait de son passé , et dieu sait s'il en parlait rarement , il se braquait toujours. Un souffle indécis ponctua ses paroles.
- Mais ouais. J'suis parti , "fin j'ai fugué de chez moi , acheva t-il. Je les ai jamais revues. Ouais. Et puis..J'pense qu'elles m'ont sans doute oublié avec le temps.
Le serpentard n'avait pas encore évoqué son père. C'était un sujet un peu plus délicat , difficile , qu'il serait ravi d'éviter... C'était dur de parler de lui alors qu'il ne l'avait jamais connu , jamais vu et n'avait rien entendu à propos de lui. C'était le sujet tabou qu'il fallait absolument éviter avec lui.
-Et puis j'ai pas fais de superbes choses...Deals de sang de vampires, infractions au règlement , heures de colles par dizaines..
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Ven 3 Juin - 11:32

Le visage de Kalis se referma instantanément, comme si Luv avait touché un point sensible, ce qui était probablement le cas ... Il posa à nouveau son regard scrutateur sur le sang-mêlé qui ne savait pas comment réagir. Kalis le mettait tour à tour mal à l'aise et en confiance. Luv ne cessait d'osciller entre méfiance et bravade, sans savoir où se placer réellement.

- Je ne suis pas grand chose , finalement. Juste un gamin qui a besoin de liberté , qui a besoin de beaucoup trop d'air depuis bien longtemps. Il s'arrêta quelques secondes et reprit : Disons.. Que je ne me connais pas vraiment. Je vivais avec ma mère et ma demi soeur avant mais...
Luv était surpris, il ne s'attendait pas à ce que Kalis lui livre autant d'informations d'un coup. Il se tut, respectant le choix du Serpentard, qui semblait à peine se rendre compte de ce qu'il était en train de raconter.

- Mais ouais. J'suis parti , "fin j'ai fugué de chez moi, acheva t-il. Je les ai jamais revues. Ouais. Et puis..J'pense qu'elles m'ont sans doute oublié avec le temps.

Une mère, une soeur, pas de père. Une fuite. Luv comprenait Kalis certainement mieux qu'il ne pouvait s'en douter.

-Et puis j'ai pas fais de superbes choses...Deals de sang de vampires, infractions au règlement , heures de colles par dizaines.

Kalis se tut, et le silence lui-même parut coupable. Luv s'approcha de lui, d'un côté il mourrait d'envie de prendre dans ses bras ce garçon froid et lunatique, d'un autre côté il craignait sa réaction. Il se contenta alors se se mettre à son niveau et de plonger son regard dans le sien. Il n'y avait pas de pitié dans les yeux de Luv, juste de l'acceptation.

- On a tous fait des erreurs, certaines sont plus visibles que d'autres ... Et on a le temps de se rattraper après. Et si la solitude parait une bonne idée, elle ne dure qu'un temps.

Luv en savait quelque chose, sa propre solitude commençait à lui peser et il se refermait de plus en plus. Il mourrait d'envie de briser ce carcan qui l'étouffait et de retrouver sa liberté, quitte à prendre des risques.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Dim 5 Juin - 13:52

La solitude ne paraissait pas être une bonne idée pour réparer ses erreurs, Kalis avait toujours été solitaire. Il faisait route seul et c'était bien mieux comme ça ; personne n'avait besoin de lui comme il n'avait besoin de presque personne. Cela faisait longtemps qu'il avait cesser d'être heureux, d'essayer de l'être. La vie est comme elle est après tout.
-Ouais. Des erreurs, fit il d'un ton sombre ; puis lâchant un petit rire nerveux. A mon avis , j'vais en faire encore pleins des erreurs prochainement...
Il leva ses yeux sur Luvion quand celui ci s'approcha de lui. Ne reculant pas, Kalis le laissa avancer. A sa guise, c'est lui qui prenaient les risques. Cependant, il se permit de le prévenir. Pour qu'il ne fasse pas de fautes inutiles.
-Tu ne devrais pas m'approcher , Luvion, prévint il. Tu ne devrais pas t'approcher. Ici comme ailleurs , les gens me considèrent comme un monstre. - Pour souligner ses paroles, il recula d'un pas en lui lancant un petit regard désolé. Finalement, il soupira. Il était évident que Luvion ne cherchait qu'un peu d'affection, tout comme lui au fond. Kalis hésita avant de le prendre dans ses bras. Il le ramena contre son torse en le serrant un court instant ; mais qui parut interminable.
Prendre ainsi quelqu'un dans ses bras... Ca faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas fait ça. Une étrange sensation de bien être l'envahit. Trop peu habitué, il repoussa presque violemment Luvion et se mit dos à lui. Il ne pouvait pas l'approcher ou oser le toucher. Il faisait fondre tout sur ce qui se trouvait sur son passage...
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Lun 6 Juin - 8:51

-Ouais. Des erreurs, à mon avis, j'vais en faire encore pleins des erreurs prochainement... 

Son ton était grave, un ricanement nerveux passa la barrière de ses lèvres.

- Tout le monde fait des erreurs, encore et toujours jusqu'à la fin de sa vie, murmura Luv.

Il était tout proche de lui. Il sentait son odeur. Un mélange de clope et d'un parfum frais et doux. Kalis le laissa s'approcher sans rien dire. Plutôt étrange, songea Luv. 

-Tu ne devrais pas m'approcher, Luvion, fit-il d'un air sombre. Tu ne devrais pas t'approcher. Ici comme ailleurs, les gens me considèrent comme un monstre.

Mais Luv ne bougea pas. Il choisissait de prendre le risque, si risque il y avait.

- Ce que les gens pensent n'a pas d'importance. Tu l'as dit toi-même. 

Mais Kalis ne l'écouta pas. Il recula d'un pas pour accentuer la distance entre eux. Luv baissa la tête, peiné. Il aurait voulu le rassurer, le ... Perdu dans ses pensées, le sang-mêlé ne vit pas le geste de Kalis. Il se sentit tiré en avant et se retrouva plaqué au torse du jeune homme. Le temps sembla s'arrêter. Les joues de Luv prirent une jolie teinte écarlate et son coeur accéléra. Il sentait le pouls de Kalis sous ses doigts. Tous ses sens paraissaient plus aiguisés. Il sentait son tee-shirt doux sur son torse nu, les bras musclés de Kalis dans son dos, son souffle sur le haut de son crâne. Luv se sentait bien, ses doigts agrippèrent le tee-shirt de Kalis, ses yeux se fermèrent et un sourire paisibles étira ses lèvres. Mais hélas cela ne dura qu'un bref instant. Kalis le repoussa brusquement et lui tourna le dos. Luv sortit de sa béatitude avec la même violence que le rêveur qui s'éveille en sursaut. Il fixa, perdu, le dos de Kalis. Celui-ci semblait en colère contre lui-même. Le sang-mêlé ne savait pas quoi faire. Il tendit une main hésitante et attrapa le tee-shirt du jeune homme devant lui. 

- Tu sais, on fait tous des erreurs. Mais parfois c'est volontaire ou alors on s'en fiche, souffla Luv la tête baissée. Et moi je m'en fiche. Si t'approcher est une erreur, bah je m'en fiche.

Il serra un peu plus le vêtement entre ses doigts fins et posa son front sur le dos de Kalis, ses cornes frôlant ses omoplates. 

- Je m'en fiche, poursuivit-il, je fais cette soi-disant erreur. Tu es venu vers moi. Tu es la première personne à être venu vers moi et à être restée après avoir découvert ce que j'étais. Si tu veux partir, pars. Je ne suis personne pour te retenir. Sache juste que je suis là, peu importe tes actes.

Luv laissait les mots couler comme une source sincère et pure. Il parlait rarement comme ça à des gens qu'il connaissait peu, pourtant là, rien ne semblait pouvoir le retenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Ven 10 Juin - 22:59


C'était étrange de se sentir aimer. Ou du moins juste apprécier. Un tel sentiment ne s'était pas emparer du coeur de Kalis depuis le départ de Rory. Un pincement au coeur le ramena à la réalité alors que les paroles de Luvion le plongeait dans de profondes rêveries sans issue. Pourtant , le garçon de l'Ombre enregistrait chacune de ses paroles, sans rien manquer et les mots de son interlocuteur sérinaient au creux de ses oreilles comme un souffl de vent glacial. Maintenant qu'il était sûr de le tenir au creux de sa main et d'avoir son entière confiance , bien qu'il soit sincère avec Luvion sur les bords , il voulait en savoir plus sur lui. En reprenant son air froid et impénétrable , il prit une grande inspiration , comme s'il s'apprêtait à prononcer un discours. Première question. Le visage de Luvion , bien que barré d'un trait ténébreux à cause de ses cornes avait l'air assez innocent.


- Tu aimes la magie noire , Luvion ? Qu'il questionna en fronçant légèrement les sourcils, faisant mine de ne pas s'y intéresser plus que ça. Une lueur malfaisante passa dans les iris claires du jeune homme ; malicieux , il se mit à arpenter la pièce.


Il se rapprocha finalement d'un lit pour s'y adosser. Sa prestance ténébreuse n'était qu'une mise en garde de la bête qui dormait au fond de lui. Luvion avait raison de s'en méfier ; si toutefois c'était le cas. Car il faut toujours se méfier de Kalis , qui aime souvent retourner sa veste au moment les plus innatendus.


- Simple question de curiosité , ne t'en fais pas , assura t-il avec un petit rire. C'était là une autre manière de lui montrer qu'il devait se méfier , ne pas se faire de mauvaises idées. Une mise en garde bienveillante.
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Jeu 16 Juin - 2:57

Toujours dans le dos de Kalis, Luv ne vit pas son visage devenir un masque sans expression ni sentiment. Il sentit son dos se soulever alors que le préfet prenait une grande inspiration. 

- Tu aimes la magie noire, Luvion ? demanda-t-il de but en blanc.

La question prit Luv au dépourvu. Pourquoi Kalis lui demandait-il cela ? La lueur malfaisants qui éclaira les yeux clairs du jeune homme fut trop brève pour Luv la voit. Ou alors refusait-il de la voir ? Un étrange sourire aux lèvres, Kalis se mit à marcher de long en large dans la pièce. Il se cala finalement contre un lit loin de Luv. Ce dernier était perdu, quelques instants auparavant Kalis était un jeune homme ayant besoin d'affection mais à présent il ressemblait plus à une bête mortelle tapie dans l'ombre. Luv frissonna, son instinct lui soufflait de se méfier, il lui hurlait de ne pas faire confiance à ce garçon. Pourtant Luv luttait. Il avait envie de pouvoir croire Kalis alors il combattait cette voix avec ferveur.


- Simple question de curiosité, ne t'en fais pas. 

Kalis lâcha un petit rire. Pour prouver qu'il n'y avait d'intention dissimulées derrière cette question ? Luv prit une profonde inspiration, et réfléchit. 

- Je ne pense pas qu'il y ait de magie noire ou blanche, murmura-t-il, la magie c'est un outil que tu utilise pour faire le mal ou le bien.

La théorie de Luv comportait certes des failles, comme les trois sortilèges impardonnables par exemple, mais le sang-mêlé refusait de croire à un monde où tout est soit tout noir soit tout blanc.

- Et toi ? Tu aimes la magie "noire" ?

On sentait les guillemets dans sa voix. Luv retournait toujours les questions qu'on lui posait. Simple question de méfiance, chaque réponse donnée était une ouverture dans sa carapace, en retournant la question, il obligeait l'autre à s'ouvrir aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Jeu 16 Juin - 4:26


Un sourire étire les lèvres de Kalis. S'il aime la magie noire ? Oh non. C'est pire que ça. Il la désire , mais c'est un amour à sens unique car la magie noire ne lui rendra jamais tout cela. Elle ne lui offre que de la haine , du pouvoir pourtant , mais de la haine. Elle le rend plus noir à chaque fois qu'il l'étudie et la connaît un peu plus. Elle lui berce le coeur et l'esprit de mélodies funestes et sombres qui lui donnent l'illusion d'avoir de la force , mais en a t-il vraiment ? La magie noire n'est qu'illusion à partir du moment ou on ne sait pas l'utiliser. Et Antoy sait il vraiment la manier ? La contrôler ? A l'en croire son passé , ce qu'il a vécu , ce qu'il ressent , elle le soumet totalement à sa volonté. Et le garçon , par moments, regrette. Mais il ne peut faire marche arrière. La réponse de Luvion se fait attendre , la question plane dans les airs dans un silence pesant. Finalement , il soupira , relève ses yeux de fers sur lui.
- C'est compliqué à dire. Ecoute , je ne sais même pas pourquoi je t'ai parler de ça , fit il avec un regard lourd de reproches qui est plutôt destiné à sa propre personne qu'à Luvion. Si on le surprend à parler de ce sujet tabou à un autre élève...
Un sourire nerveux étire ses lèvres ; il a une soudaine envie de ré-étudier cet arbre sombre qu'est la magie noire. Mais il doit résister à cette tentation , il doit lui montrer que non , il ne lui appartient pas. Ses dents se serrent , il cligne des yeux et relève à nouveau son regard sur Luvion.
- Tu as peut être raison au fond , commente t-il sombrement. Laisse moi te dire que certes , on utilise la magie pour faire le bien ou le mal , mais la magie peut être tout aussi bonne que méchante. Il existe les ténèbres dans les moments les plus joyeux , comme il existe la Lumière à travers l'ombre. Et je pense...Enfin de ce qu'ils m'ont enseigner... Qu'il existe une bonne et une mauvaise magie.

Le "ils" étaient très vague. Il n'avait même pas fais attention quand il l'avait évoqué. Mais le "ils" était un détail important dans sa vie. Important , mais dangereux. Et Kalis évitait toujours de s'étendre sur le sujet ; c'était en effet un sujet presque aussi tabou que la magie noire. Voir même plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Ven 17 Juin - 4:32

Un étrange sourire étira les lèvres de Kalis. Le silence pesait. Lourd et omniprésent. Il lâcha un soupir et porta à nouveau son regard sur Luv. 

- C'est compliqué à dire. Ecoute, je ne sais même pas pourquoi je t'ai parler de ça.

Luv fronça les sourcils. Il ne comprenait pas à qui étaient destinés les reproches qui brillaient dans les yeux de Kalis. Il avait l'intime conviction que le jeune homme esquivait sa question et qu'il était bien plus lié à la magie "noire" qu'il ne voulait, ou pouvait, l'admettre. Kalis sembla se tendre, l'ombre d'un sourire nerveux plana sur son visage.

- Tu as peut être raison au fond, reprit Kalis, le visage fermé. Laisse moi te dire que certes, on utilise la magie pour faire le bien ou le mal, mais la magie peut être tout aussi bonne que méchante. Il existe les ténèbres dans les moments les plus joyeux, comme il existe la Lumière à travers l'ombre. Et je pense...Enfin de ce qu'ils m'ont enseigner... Qu'il existe une bonne et une mauvaise magie.

"Ils m'ont enseigné" 

Luv en était désormais persuadé, Kalis cachait des choses sombres et possiblement dangereuses. Un sourire sauvage étira les lèvres fines du sang-mêlé. Il n'avait pas peur.

- Je ne nie pas le fait que les ténèbres sont, au même titre que la lumière, omniprésentes. Au contraire.

Luv s'avança vers Kalis. Un sourire passionné avait remplacé sa sauvagerie précédente. Il aimait parler aussi étonnant que cela puisse paraître, et débattre.

- Le monde n'est pas noir et blanc. Il est gris et ce pour tout le monde. C'est pour ça que je pense que cela s'applique également à la magie. Je ne sais pas qui est ce "ils" mais leur avis sur la question ne m'étonne pas. Rares sont ceux qui sont d'accord avec moi.

Il était désormais devant Kalis. Proche. Trop proche. Il recula imperceptiblement. Il avait dit qu'il acceptait Kalis quelque soit ses antécédents mais cela ne voulait pas dire qu'il ne s'en méfiait pas. Ses nouvelles déductions à propos du jeune homme l'incitait d'autant plus à la prudence.
Revenir en haut Aller en bas
avatarKalis Antoy
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Dim 19 Juin - 22:05


La mâchoire de Kalis se crispa quand il se rendit compte que Luvion n'avait pas oublié le détail qu'il avait formulé précédemment. le "ils" étaient bien restés présent dans la tête du petit serpentard qui n'hésita pas pour s'approcher et répliquer sur ses paroles. A présent, Kalis n'avait même pas besoin de tendre la main pour le toucher , le blond devait être à quelques centimètres de lui , très proche de son torse - et c'est quand il releva les yeux que Luvion recula. Ses pas en arrière étirèrent les lèvres de Antoy dans un petit sourire narquois. Il en aurait presque oublié le sujet de leur discussion. Le serpentard releva lentement ses yeux de saphir et posa une main calme , douce -presque trop- sur les mèches claires - main qu'il fit descendre le long de la nuque de Luvion , puis sur son épaule. Il s'arrêta là et la tapota longuement avant de la serrer. Puis il la remonta au niveau de ses cornes , les touchant délicatement , et longtemps. Jamais il n'avait vu de pareilles choses. Ca l'intriguait , Luvion l'intriguait.
Mais Kalis finit par reculer ; la méfiance au fond du regard de son camarade se lisait aussi facilement qu'il ne pouvait voir son nez au milieu de son visage.
- Tu as peut être raison. Et... Tu as sans doute d'autres choses à faire. Tu devrais sortir un peu à la Lumière. Tu sais... Aller voir les gens , profiter. Vivre.
Kalis se décala pour s'approcher de la sortie. Bientôt ca serait l'heure du dîner; il ne savait pas encore exactement s'il allait y participer. L'appel de la forêt - l'appel de ses loups. Il mourrait d'envie de leur parler, de les toucher. Les iris claires du serpentard plongèrent dans celles de son camarade. Un silence. Puis un petit sourire au coin de ses lèvres.
- Bonne soirée petit serpent , lâcha t-il dans un air sombre mais gardant son sourire.
Kalis n'attendit pas la réponse pour s'éclipser dans la nuit , laissant Luvion seul aux prises de l'ombre. Il était parti aussi vite qu'il était venu. Pas la peine de rester ici plus longtemps ; il reverrait sans aucun doute Luvion. Tôt ou tard.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarLuvion Herish
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Mer 22 Juin - 22:50

La proximité que le sang-mêlé avait établi entre eux sembla crisper Kalis. Pourtant après que Luv ait reculé, il plongea ses yeux bleu glacés dans ceux, écarlates, de Luv. Sa main s'envola vers des cheveux blanc neigeux. Le geste était doux, posé. Elle fila contre sa nuque, lui arrachant de multiples frissons. Elle finit par descendre serrer l'épaule nue du jeune homme. Luv leva vers Kalis des yeux interrogateurs. Il ne parut pas les voir et sa main remonta vers les cornes du jeune homme. Celui-ci se tendit, il n'aimait pas qu'on touche à ses attributs de Satyre. Kalis les effleura délicatement, fasciné. Il finit par reculer.

- Tu as peut être raison. Et... Tu as sans doute d'autres choses à faire. Tu devrais sortir un peu à la Lumière. Tu sais... Aller voir les gens , profiter. Vivre.

Luv ne répondit pas. Il avait compris que Kalis n'avait pas l'intention de rester. Le sang-mêlé aurait donné cher pour pouvoir profiter de cette lumière dont il parlait, de ces gens ... Mais cela lui était impossible. Comment profiter de quelque chose qui ne fait que nous agresser ?
Le moindre rayon de soleil brûlait sa peau, les gens le fuyaient à cause de son apparence ...
Il pensait avoir trouvé quelqu'un sur qui se reposer, mais il serait peut être trompé après tout.
Kalis s'approcha de la porte, comme attiré par elle. Il se tourna vers Luv et leurs regards se croisèrent.

Bonne soirée petit serpent.


Son visage était sombre pourtant un sourire éclairait des lèvres. Luv n'eut pas le temps de répondre, Kalis avait déjà disparu, le laissant seul avec lui-même. Il recula contre le mur et s'y adossa. 

Ils se reverraient, il en avait la certitude.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   Sam 2 Juil - 12:56

Sujet clos pour archivage et fermeture du collège pour l'été

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les dortoirs garçons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les dortoirs garçons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2031/2032 (2015/2016) :: Poudlard :: Salles communes-