BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les couloirs du château aile Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Les couloirs du château aile Est   Mar 1 Sep - 14:59

Il y a cent quarante deux escaliers, à Poudlard, des larges, des étroits, des courbes, des carrés, des délabrés, certains avec une ou deux marches escamotables qu'il faut se souvenir d'enjamber pour ne pas tomber, ou d'autres qui mènent ailleurs le vendredi. Il y a aussi les portes qui refusent de s'ouvrir si on ne leur demande pas poliment, ou si on ne les chatouilles pas au bon endroit, et d'autres qui ne sont que des pans de mur déguisés en portes. Il est aussi très difficile de se souvenir où se trouvent les choses, car tout bouge sans cesse. Les gens représentés sur les tableaux accrochés aux murs passent leur temps à se rendre visite les uns les autres, et certains d'entre vous pourront être persuadés que les armures se promènent parfois dans les couloirs.


Quant aux fantômes, ils ne facilitent pas la tâche. C'est toujours un choc désagréable lorsque l'un deux traverse une porte au moment où on essaie de l'ouvrir.
Nick Quasi Sans Tête est toujours heureux d'aider les nouveaux de Gryffondor à trouver leur chemin, mais Peeves, l'esprit frappeur est pire que deux portes verrouillées et un faux escalier : il bombarde les nouveaux de morceaux de craie, tire les tapis sous leurs pieds, renverse des corbeilles à papiers sur leurs têtes ou prend par surprise les gens en leur tirant le nez tout en hurlant : JE T'AI EU ! d'une voix perçante.


Pire que Peeves : Argus Rusard, le concierge. Rusard a une chatte qui s'appelle Miss Teigne, une créature grisâtre et décharnée avec des yeux globuleux qui brillent comme des lampes à l'image de son maître. Elle sillonne les couloirs toute seule et dès qu'elle voit quelqu'un commettre la moindre faute, ne serait-ce que poser un orteil au delà d'une ligne interdite, elle file prévenir son maître qui accoure aussitôt en soufflant comme un boeuf.
Rusard connait les passages secrets de l'école mieux que personne et peut apparaître aussi soudainement que l'un des fantômes.


Dernière édition par Maître du Jeu le Dim 7 Fév - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Ven 18 Sep - 23:01

Azel-Grace tendit la main sur le côté de son lit, tâtonnant tant bien que mal de trouver son réveil qui lui criait dans les oreilles qu'il était l'heure de se lever. Le trouvant enfin de compte elle l'éteignit, mais eut beaucoup de mal a entrouvrir les yeux. Elle regarda l'heure, celui-ci indiquait 6h, elle n'avait dormit à peine une heure.
Ses souvenirs se rassemblant petit à petit dans sa tête, elle se rappela la nuit qu'elle avait passé, et tout d'un coup un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle avait osé déposer un baiser sur la joue de Damon avant d'aller se coucher, sans même attendre sa réaction. Elle en aurait la surprise aujourd'hui, car elle espérait bien le revoir ce jour.

Elle sauta du lit, se dirigea vers la salle de bain, se regarda rapidement dans la glace, ses yeux n'étaient pas marqués par la fatigue, une chance elle n'aurait pas l'air d'un zombie au moins. Prenant sa douche rapidement, elle enfila par la suite son uniforme à la va vite.
Prenant ses affaires, elle prit la direction de la salle commune. Survolant celle-ci du regard, elle ne vit pas Damon dans les parages. Peut-être était-il déjà descendu ou dormais encore. Tant pis, elle prit donc le chemin de la grande salle pour le petit-déjeuner.

La demoiselle, eut le temps de prendre son petit-déjeuner sans apercevoir le jeune italien, mais où pouvait-t-il être ? Peut-être qu'il ne s'était pas réveillé... Après la nuit qu'ils avaient passé il y avait de forte chance.

Prenant ensuite le chemin des couloirs du château, et ne regardant pas où elle marchait, elle entra en collision avec un élève faisant tomber ses affaires sur le sol.

-Désolée, c'est ma faute, je ne regardais pas où je marchais.


Relevant la tête, elle aperçu, Damon. Les mots, lui manquèrent soudainement, le baiser sur lequel elle l'avait laissé, lui faisait se demander comment il allait réagir, et là elle se trouvait pile en face de lui... 


Rp avec Damon, Eleanor et Marianne
1496 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Ven 18 Sep - 23:42

Je m'étais réveillé en retard. Passer la nuit à discuter avec la châtain ne m'avait pas réussit, et j'avais eu du mal à m'endormir après le bisou qu'elle avait posé sur ma joue avant de remonter les marches de son dortoir...
La dernière personne qui m'avait fait ça c'était Mia, et je devais bien avouer que cela m'avait fait réfléchir sur les intentions qui étaient derrière ce geste auquel je n'avais pas réfléchi plus que ça.
J'étais descendu en retard dans la Grande Salle pour prendre de quoi manger, mais je n'étais pas resté, préférant fuir le monde pour essayer de faire le point dans un endroit que je pensais isolé à cette heure ci.


Installé à même le sol, quelqu'un me rentra dedans de plein fouet. Forcément, il s'agissait de la personne que j'aurais préféré éviter, la personne avec qui je voulais mettre le plus de distance possible suite à ce qui c'était passé hier soir. Azel, avait de toute évidence craqué sur moi, et devait sûrement s'attendre à plus que ce que je n'étais disposé à lui accorder.


Elle s'excusa et se baissa pour ramasser ses affaires avant de se rendre compte qu'il s'agissait de moi...


- Salut Azel...


Le moins qu'on puisse dire c'était que j'étais gêné, et que j'aurais préféré que ce soit quelqu'un d'autre qui soit face à moi, ne sachant comment agir face à la demoiselle.

1020 caractères validé par Molly


Dernière édition par Damon le Sam 19 Sep - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 19 Sep - 0:33

- Salut Azel...

Deux mots, ils avaient tous deux passés la nuit à discuter, et tout ce qu'il trouvait à dire au petit matin n'était que deux petits mots. A n'en pas douter, le geste que la jeune rouge et or avait porté avant de d'aller se coucher l'avait gêné. Comment allait-elle bien pouvoir rattraper cela? Elle ne voulait pas qu'il se sente gêné en sa présence, elle voulait voir le Damon de cette nuit, le Damon sûr de lui... 

-Salut, heu.... 

Elle s'assit près de lui, cherchant les mots juste pour ne pas l'effrayer d'avantage, elle allait lui faire part de ce qu'elle avait pensé cette nuit, sans pour autant lui faire penser qu'elle voulait une relation sérieuse ou de quelque nature que ce soit. 

-Bon, autant que quelqu'un brise la glace, sinon on est encore là demain. Se passant une main dans les cheveux elle reprit. Ce baiser sur la joue que je t'ai donné hier soir, ce n'était nullement une demande en mariage, alors s'il te plais ne soit pas gêné en face de moi. 

Elle marqua un temps de pause afin de lui laisser le temps d'assimiler ce qu'elle venait de dire, car elle s'était mise à parler très rapidement. Reprenant un rythme de parole un peu plus normal elle reprit. 

-L'attention que tu m'a portée cette nuit, j'ai trouvé cela charmant, et oui pour moi comme pour la plupart des filles de Poudlard tu as un physique attirant, mais je ne compte pas m'arrêter à cela, j'étais sincère en disant voulant apprendre à te connaître, et puis ni toi ni moi ne connaissons l'avenir, qui sait ce qui peut se produire. 

Posant ses affaires à côté d'elle, elle se tourna vers lui pour lui faire face et lui faire réellement comprendre ce qu'elle voulait dire... 

-Prends ce baiser, pour une marque d'amitié de ma part... On ne se connaît pas encore assez pour parler d'autre chose de toute façon, et je ne veux pas que tu me prenne pour l'une de ces groupies qui se mettrait à genoux devant toi pour faire tes quatre volontés. Soyons en premier lieu de bons amis. 
Des amis ça peut se donner des baisers sur la joue sans arrières pensées, ça peut parfois se prendre dans les bras pour se réconforter également sans arrières pensées... 

Elle se tut, faute d'argument, ou parce qu'au fond d'elle elle savait très bien que tôt ou tard elle souhaiterai plus avec ce jeune homme. Mais elle ne voulait en aucun cas lui forcer la main, si une simple amitié lui suffisait à lui, et bien soit, elle respecterai sa volonté et ferai taire ses sentiments au plus profond d'elle. 

1921 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 19 Sep - 9:46

Je l'écoutais dévider un flot de paroles ininterrompu ou presque. Le moins que l'on puisse dire c'était que si j'étais gêné, elle l'était aussi de toute évidence. Il n'y avait que les filles pour parler, parler et parler...


- Les marques d'affections au bout de quelques heures, j'en ai l'habitude de la part de mes groupies, alors comprends bien que entre ton discours et tes actes, je me pose des questions.  Écoute, j'agis à l'instinct et je ne me pose pas de questions. Si ça te dérange, et que tu préfères tout planifier à l'avance, je crois que rien ne changera par rapport à aujourd'hui.


Si avec ça je ne venait pas de lui donner une douche froide, je ne comprenais plus rien. Alors j'ai posé ma main sur la sienne et lui ai sourit gentiment. J'aimais jouer avec le feu et la glace : attiser les caractères les plus doux, et refroidir les plus téméraires.
A priori, mon égal avait besoin des deux. Je devais avoir trop soufflé sur les braises hier soir, et la pauvre jeune fille en avait perdu la tête...


- Soyons amis pour commencer, mais laisse moi décider des marques d'affections que j'autorise dans une amitié. Tu brûles les étapes, et pour aller loin, il faut ménager le sombral.


Je fourrageais dans mes cheveux tandis que je demandais bien ce qu'allait en penser la jeune femme.

1005 caractères validé par Molly


Dernière édition par Damon le Sam 19 Sep - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 19 Sep - 12:36

Je venais de me lever et je pensais encore au discours du directeur. Franchement, avec autant de règles, j'allais m'amuser à ne plus m'en souvenir et à les enfreindre "par mégarde".

Je manquais de tomber en sautant de mon lit... 


*Pourquoi tout était flou, autour de moi ?* 

Je n'en savais rien, je décidais simplement de mettre des lunettes... Je détestais ça mais j'étais bien obligée !

Je courais dans les couloirs, évitant la Grande Salle à tout prix.

*Si les Serpentards me voyaient en mode intello, ma réputation serait foutue ! Je suis censée être la blagueuse et la rebelle (comme tous les serpys) ! Pas une chouchoute des profs !*

A l'angle d'un couloir, je vis deux élèves qui parlaient ou se disputaient, je ne comprenais pas vraiment. Quand je les observais de plus près, je constatais que je ne les avais jamais vu. Il y avait une fille et... un dieu humain.

*C'est qui, ce beau gosse ? Il est dans quelle maison ?*

Mon cœur redoubla l'intensité de ses battements. Mes joues rosirent extrêmement. Je commençais à enrouler une mèche de cheveux blancs autour de mon doigt.

*La seule fois où j'ai ressenti ça, c'était quand j'étais... Non, impossible ! Je ne suis pas prête ! Il faut que je me trompe...*

Je le regardais de plus près. Bouche bée, je clignais des yeux au moins cinquante fois par minute. Je fis un pas, tête rentrée, comme une tortue à lunettes, et me pris les pieds dans un truc et m'étalais au sol, comme une crêpe, en faisant tomber les livres, les carnets de dessin et les crayons que je portais.

*Pour la discrétion, tu repasseras, Marianne ! Non mais quelle nunuche !*

Je continuais de m'insulter mentalement de toutes les insultes en français, en latin et en espagnol que je connaissais. Si ils me voyaient, je deviendrais aussi rouge que le blason des Gryffondors !


1387 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 19 Sep - 16:25

Une jeune fille aux couleurs de Serpentard marchait un peu trop rapidement, et je ne sus comment s'étala de tout son long sur le sol, éparpillant au passage ses cahiers et autres affaires.
Je me levai et fonçait droit sur la fille et me penchais vers elle :


- Tu ne t'es pas fais mal ? Ça va aller ? Il ne faut pas aller aussi vite dans les couloirs...


Je lui décrochais un sourire que je voulais rassurant et l'aidait à regrouper ses affaires. Je m'étonnais de lui voir des cheveux blanc comme la neige.


* Drôle de personnage *


Elle semblait confuse, mais je ne voulais pas qu'elle soit mal à l'aise en ma compagnie... Il était vrai que j'étais mal luné : je n'avais pas assez dormi, et en plus de ça, Azel que je ne semblait pas laisser indifférente, allait trop vite à mon goût. Mais j'espérais que cela ne se ressentais pas.
Elle devait déjà se sentir honteuse de s'être ainsi gamelée, sans que ma mauvaise ne se rajoute à la fête.

723 caractères validé par Molly


Dernière édition par Damon le Sam 19 Sep - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 19 Sep - 16:55

Azel tentait tant bien que mal de comprendre où le jeune gryfondor voulait en venir... Elle pensait pourtant s'être montrée assez claire, et il avait l'air de rester bloqué sur son idée qu'elle craquait littéralement pour lui... Certes c'était le cas, mais pour le moment elle ne lui en avait encore rien dit officiellement... 

- Je...

Elle n'eut guère le temps de finir sa phrase, qu'un vacarme assourdissant la coupa brutalement, et sans qu'elle eut le temps de dire ouf, Damon se leva précipitamment... Une serpentard dont elle ne connaissait absolument pas le nom, venait de s'étaler de tout son long sur le sol, certainement trop abrutie par la beauté de l'italien pour regarder là où elle mettait les pieds. 

Son premier réflexe fut de lui en vouloir pour l'avoir interrompue dans une discution qui lui semblait importante. Mais elle fini tout de même par se lever pour aller voir si elle n'avait rien de cassé... 

- Ça va tu ne t'es pas fait mal ? 

Jetant un regard de côté à Damon, elle se concentra à nouveau sur la serpentard, lui donnant un coup de main pour ramasser ses affaires. 

853 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 19 Sep - 17:33

Ce matin là, comme tous les autres de septembre, Eleanor s'était levée à temps pour profiter du petit déjeuner, et même pour se préparer sans précipitation. 
Alors qu'à son habitude elle s' endormait tard, la veille la brunette s'était affalée sur son lit. 
Les cours qui s'enchainaient et les devoirs qui commençaient déjà à tomber avaient raison de son énergie. Malgré l'envie de parler avec Damon, elle lui avait fait faux bond dans la soirée. Depuis ce moment, elle ne l'avait pas revu.  
C'était donc pour demander comment allait "son bel italien" qu'elle se baladait dans les couloirs afin de lui tomber dessus "comme de par hasard" avant que la journée ne débute. 

Un sourire radieux illumina son visage quand elle entendit sa voix. Il devait être juste dans l'angle à quelques pas à peine... 
Mais très vite, une voix féminine s'ajouta. 
Comme dans le train, Eleanor sentit une vague de timidité lui monter aux joues. Elle devait certainement être rouge tomate... 
A chaque fois que Damon discutait avec une jeune fille, la jeune rouge et or se sentait rabaissée à son statut de "deuxième année". 
Elle qui n'était censée voir en Damon qu'un grand frère protecteur avait de plus en plus de mal à supporter les railleries intempestives des autres filles. Tout comme des envies de bagarres pouvait surgir en elle lorsqu'une jolie sorcière s'approchait de trop près de Damon... 

- Soyons amis pour commencer, mais laisse moi décider des marques d'affections que j'autorise dans une amitié. Tu brûles les étapes, et pour aller loin, il faut ménager le sombral.

Quoi? C'était bien lui qui avait donc dit ça ? Elle se risqua à passer la tête au croisement des deux couloirs, et vit quelque chose qui lui fit oublier toute timidité. Damon, son Damon, celui qui - selon ses dires - ne supportait pas les prétendantes et les groupies, était en train de jouer avec les sentiments d'une Gryffondor. Sa main dans la sienne, bien que vision furtive, lui fit voir rouge. 


Alors qu'elle s'apprêtait à faire son apparition dans la scène romantique et déranger ainsi les deux tourtereaux, un bruit la coupa dans son élan. 
Une verte et argent aux cheveux de neige venait de s'étaler de tout son long sur le sol. 
Évidement, et cela ne surprit même plus Eleanor, Damon fonça jouer le prince charmant. 
La rouge et or à qui il tenait la main un instant auparavant parut surprise, mais rapidement se jeta sur la maladroite pour prendre de ses nouvelles. 

* En plus d'être une allumeuse, elle est hypocrite...* 
* Heureusement que l'autre Serpent est tombée, sinon je lui cassais son plan moi-même...*

Ou était donc passée la timidité et la douceur d'Eleanor ? Adolescence ou sentiments naissants, la petite sorcière au regard clair et aux boucles brunes s'était d'un coup transformée en véritable lionne prête à défendre son territoire. 

D'un pas qu'elle voulu assuré, elle s'avança donc vers la scène plus que pittoresque qui se déroulait au milieu du couloir. 

- Salut Damon. Je te dérange pas trop j'espère? 

Sans attendre une réponse de sa part, elle se retourna vers la Serpentard. 

- Pour ce qui est de la discrétion, c'est pas encore ça. Les Serpentard ne sont pas censés être fourbes et malins ? Bel exemple...  La prochaine fois, regarde où tu marches avant de dévisager le premier bellâtre venu. 

En disant cela, elle se doutait bien que Damon se sentirai visé. Tant pis. Elle en avait marre qu'il lui répète sans arrêt être fatigué par le regard des filles. D'après ce qu'Eleanor venait de voir, elles n'étaient pas les seules fautives.

Sans se calmer, mais sans crier non plus, elle se tourna vers sa camarade de maison et lui jeta un regard noir. Qu'elle n'essaie même pas de s'en mêler, ou la sang-mêlé allait vraiment s'énerver. 

#cc0033
2928 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 19 Sep - 18:02

Je ne comprenais pas grand chose à ce qui se passait devant mes yeux. Eleanor venait d'arriver tel un géant au milieu d'un troupeau de licornes.
Malgré cela, je fus vraiment content de la voir et une fois la Serpentard relevée pris la deuxième année en m'écriant :

- Mia ! Je t'ai cherché l'autre soir...


Voyant un air toujours noir sur son visage en train de dévisager Azel, je ne pu m'empêcher d'intervenir :


- So cosa sta succedendo ? Perché sei così arrabbiato? E non si parla di me come una belâtre lo sai che sono più di questo .

* almeno spero *

J'avais fais exprès de parler italien sachant que seule Mia comprendrait. Je voulais des explications quand à cette façon d'agir avec d'autres personnes. Je ne faisait rien de mal, j'avais le droit de ne pas être tout le temps tout seul, et avec ce qui c'était passé la veille dans la salle commune, il était nécessaire selon moi de clarifier les choses avec Azel.
Je n'envisageait pas de relation avec qui que ce soit pour le moment. J'avais déjà bien assez à faire avec les groupies de mon fan club...
Il était vrai que j'avais énormément d'amies filles, mais cela était dû à mon physique avantageux qui leur faisait de l'effet. Les garçons étant jaloux de moi car j'étais comme un lumos sur lequel les papillons venaient se poser.

1004 caractères validé par Molly


Dernière édition par Damon le Dim 20 Sep - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 19 Sep - 18:39

Ramassant les affaires de la serpentard, Azel sursauta, entendant une nouvelle voix derrière elle s'adressant à Damon. 


-Salut Damon. Je te dérange pas trop j'espère?


*Décidément il en rate pas une celui-la.*

C'est pas aujourd'hui qu'elle terminerai tranquillement sa conversation avec l'italien. Eléanor, une gryffondor de 2° année de ce que Azel pouvait savoir sur elle.

- Pour ce qui est de la discrétion, c'est pas encore ça. Les Serpentard ne sont pas censés être fourbes et malins ? Bel exemple...  La prochaine fois, regarde où tu marches avant de dévisager le premier bellâtre venu. 

Elle ne put s'empêcher de sourire en entendant cette phrase, il est vrai que niveau discrétion sur ce coup la, elle n'avait pas fait fort, mais elle perdit vite son sourire, croisant le regard de Damon et ensuite celui de la gryffondor qui nous avait rejoint. 

- Mia ! Je t'ai cherché l'autre soir...

So cosa sta succedendo ? Perché sei così arrabbiato? E non si parla di me come una belâtre lo sai che sono più di questo .

Ouh, apparemment il avait l'air de déjà la fréquenter depuis un moment cette gryffon, mais à quoi jouait-il alors tout a l'heure, tantôt repoussant, tantôt charmeur. Qui était-il réellement ? Entre une serpy qui s'étale devant lui, une gryffondor qui lui fait clairement une jalousie et lui qui ose en plus lui parler en italien pour que personne ne comprenne. Cela la révolta quelque peu. 

-Bon toi, j'espère que tu ne t'ai pas fait mal, ce serai bête de se blesser pour si peu. 
Quand à toi Damon, tu pourrais parler autrement qu'en italien, nous aussi nous aimerions comprendre. 
Et toi la petite gryffondor, tu pourras me toiser autant du regard que tu le souhaite et faire ta crise de jalousie existentiel, cela ne m'atteint pas. Il me semble que Damon n'est la propriété de personne et qu'il peut parler a qui il veux. Alors ne me cherche pas des noises, cela pourrait mal finir.

La suite des évènements risquait d'être très mouvementée, et Azel n'attendait que cela, au moins elle en oublierait ses propres problèmes. 

1598 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 19 Sep - 19:06

 - Mia ! Je t'ai cherché l'autre soir...



* Pas assez visiblement. Ça se comprend si tu étais occupé à draguer toutes les élèves de cette école... *

C'était ce qu'Eleanor aurait dit si son ami ne lui avait pas répondu en Italien. La langue maternelle de Damon, et accessoirement celle de la jeune fille, avait la capacité de la calmer. Elle ne l'entendait que très rarement, mais les accents chantants lui donnaient instantanément envie de se blottir dans les bras du beau brun pour qu'il lui explique qu'il ne la trahirait pas. 

- So cosa sta succedendo ? Perché sei così arrabbiato? E non si parla di me come una belâtre lo sai che sono più di questo 

Rassemblant tous les souvenirs qu'elle avait dans cette langue, elle décida de lui répondre en Italien de même. 

- Che cosa succendo ? Ma tu sei un draghista ! Non mi dire più che è difficile per te de piacere à le done. Ti piace questo ! 

Puis elle se tourna vers l'autre, Azel, puisqu'elle avait finit par la reconnaitre de plus près. 
La colère lui monta au nez, même si elle était bien plus jeune qu'elle, malgré le fait qu'elle doive regarder en hauteur pour la regarder dans les yeux. 

- Toi, mêle toi de ce qui te regarde s'il te plait. Damon sait très bien de quoi je parle, et on parlera italien autant que ça nous chante, capito ? Tu crois que parce qu'il t'a fait du charme à l'Italienne tu as le droit de me dire comment me comporter avec lui ? Sais-tu au moins pourquoi il m'appelle "mia" ? Ca veut dire Mia promisi ! Je te fais la traduction, puisque visiblement tu n'aimes pas l'Italien, MA PROMISE !!!! Ça te va ? C'est assez clair ou tu veux un dessin ??? 


Cette fois, Eleanor s'était vraiment énervée. Pendant tout son laïus, elle n'avait pas arrêté de fixer Azel sans même faire attention à Damon. Lui, il ferait mieux de ne pas la chauffer non plus... 

La serpentard dans tout ça semblait être un peu perdue. Peut-être s'était-elle trouvée là par hasard ? Eleanor préférait l'oublier pour l'instant et lui laisser une chance de passer inaperçue. 


Tout cela était ridicule, mais la rouge et or n'arrivait pas à se calmer... Bien sur que Damon ne lui devait rien. Ils n'étaient pas ensemble, et d'ailleurs jamais ils n'avaient parlé sérieusement de quelconques sentiments... Pourtant, contre toute logique, Eleanor se sentait liée à lui et par autre chose que de l'amitié. Ce sentiment nouveau et presque désagréable la déroutait et lui faisait vraiment faire n'importe quoi...


1887 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 19 Sep - 20:12

Je ne comprenais pas ce qu'il leur arrivait ! Ou plutôt je le comprenais trop bien mais refusais de l'accepter ! On aurait dit une bande de harpies qui se disputaient mes faveurs, telles mes groupies !!


Je n'avais encore jamais vu Eleanor dans un état pareil, même lors de nos disputes... Alors que je regardais la fille aux couleurs de la maison de Salazard, je me mis les mains dans les cheveux.
Je pris par le bras Eleanor, et l'amena quelques pas plus loin pour lui dire :


- Oui, je suis comme tout le monde, j'aime bien ce jeu de séduction, mais cela me rattrape bien trop souvent  même quand je ne fais pas grand chose comme maintenant. Vous vous comportez comme ces filles que je fuis à longueur de journée : des groupies !
Je ne cherche pas à me mettre en couple et c'est ce que j'expliquai à Azel avant que tu n'interviennes. Mais saches que je n'ai pas non plus de compte à te rendre car nous ne sommes pas ensemble. Tu es en deuxième année, et moi en quatrième. Imagine ma mère apprenant la nouvelle et ce que je vais subir si jamais elle apprend que nous sommes simplement amis ! Je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit Mia, je ne me le pardonnerai pas.


La tristesse se figea sur les traits du bel italien. Il retourna alors vers les deux autres filles, et regarda celle qui s'était étalée quelques instant avant :


- Désolé que tu assistes à ça. J'espère que tu ne t'es pas fais mal... Au fait, je ne me suis pas présenté : moi c'est Damon, Damon Salvatore.


1138 caractères validé par Molly


Dernière édition par Damon le Dim 20 Sep - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Dim 20 Sep - 8:56

Que se passe-t-il ? Je m'étale au sol, on me rattrape et m'aide, on me crie dessus sans raison, ça se dispute sous mon nez et ensuite ça devient gentil ? Mais c'est quoi, leur problème à tous ? 

Ah, c'est des Gryffondors, je comprends mieux... Y'a qu'eux pour être comme ça ! Des nuls pareils, ça se trouve à griffondor ! Mais quand on cherche les héritiers de Salazard, y a plus personne ! 

*Calme-toi, Marianne ! Respire et ne commence pas à insulter les gens en français ! C'est pas parce que tu as le "livre des insultes françaises d'hier et d'aujourd'hui" dans le crane que tu dois le réciter !* 

Je respirais à fond, reprenais mes affaires et redressai mes lunettes. 

- Désolé que tu assistes à ça. J'espère que tu ne t'es pas fais mal... Au fait, je ne me suis pas présenté : moi c'est Damon, Damon Salvatore.


*Oh mais c'est pas grave ! Chez moi, c'est pire. On a un cognard fou qui déambule et casse tout dans la maison, une goule dans le grenier et une famille de pestes !*

-Tylerson. Marianne Tylerson. Et non, je ne me suis pas fait mal. Je suis désolée, je ne voulais pas vous embêter.

Je me tournais vers la copine de langue de Damon.

-Je pense être plus discrète que toi, petite. J'ai réussis à ne pas me faire repérer jusqu'à ma glissade alors que toi, avec des pieds d'éléphant, ton corps de mammouth et tes cris de vaches, on te repère à mille kilomètres à la ronde !

Je reprenais mon discours

-Oui, je suis à Serpetard. Et toi, tu es censée être à Gryffondor. Wahouh, que le monde est bien fait ! Les Serpents sont fourbes et malins, n'en doute jamais. Je peux très bien te faire croire que je ne le suis pas comme je peux te le montrer. 

Mais enfin, chérie, reprends-toi ! Il est trois fois plus âgé que toi -ne te méprends pas, c'est vrai-, tu dois être en première année et lui en quatrième ou en cinquième ! Et même si vous êtiez ensemble, imaginons ! Il croise une fille mieux que toi -ce serai pas difficile, espèce de dinde ! et hop ! Il va se jeter dans les bras d'une autre. 
Il t'appelle ma promise, mais c'est qu'un petit nom affectueux, comme chérie; mon coeur, mon amour et tout le tralala ! Si tu crois vraiment qu'il va se marier avec toi, tu peux continuer ton écaillage de poissons ! 

Bon, j'avais débité ça d'un coup. Je ne savais pas quoi faire entre donner 1) donner un coup à Miss Princesse-je-me-la-pète, 2) Mettre une claque au beau Damon (tant pis pour son visage !) ou 3) Rester et continuer d'incendier les gryffons.



*Et si je restai ? Ouais, je vais rester ! Et je vais faire sortir ma langue de serpent de ma bouche et répandre mon venin autour d'eux.*


#009900
1953 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Dim 20 Sep - 12:22

Toutes ces filles allaient me rendre dingue ! J'étais venu en aide à la Serpentard, et au lieu de me remercier et continuer son chemin, elle se mêlait d'une histoire dans laquelle elle n'était pas !
En plus de ça, elle insultait Mia, qui la connaissant allait lui sauter dessus dans les instants qui suivaient. Lui sauter dessus littéralement...
Je la saisit au moment même où elle bondit et la serrait dans les bras musclés. Elle avait beau se débattre, elle ne pouvait plus bouger.


- Vous allez vous calmer oui ? Vous cherchez quoi ? A nous attirer des ennuis dès la rentrée ?! Et toi Marianne, ce n'est pas très malin de ta part de mettre de l'huile sur le feu !
Les filles vous êtes juste incompréhensibles pour moi !


Je mis Eleanor en travers de mon épaule et pris Azel par la main pour entraînner les deux Gryffondor ailleurs. La petite brune me tambourinait le dos criant pour que je la repose par terre, tandis que j'avançais plus loin avec Azel en main.
Arrivés dans un autre couloir, je pris la décision de prendre un passage secret que cachait une tapisserie afin de changer d'étage.
Nous étions arrivés devant les toilettes du quatrième, et j'y entrait avec les filles. Là je reposais Eleanor et lâcha la main d'Azel :


- Bon, vous deux vous allez vous calmer ! Je ne suis à personne, j'ai le droit de parler à qui je veux et d'avoir des amies autant qu'il me plaira ! Vous vous battez comme des groupies ! Arrêtez ça, je vous préviens !
Si vous voulez me faire des excuses, vous me trouverez plus tard dans notre salle commune !


Je ne me mettais pas souvent en colère, mais là elles avaient dépassé les bornes. C'est dans une colère noire d'encre que je les plantais l'une avec l'autre en bousculant ceux qui se trouvaient sur mon passage pour aller faire un tour dans le parc.

1377 caractères validé par Molly


Dernière édition par Damon le Dim 20 Sep - 17:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Dim 20 Sep - 14:35

- Che cosa succendo ? Ma tu sei un draghista ! Non mi dire più che è difficile per te de piacere à le done. Ti piace questo !


Puis, Eleanor s'adressa à moi :

- Toi, mêles toi de ce qui te regarde s'il te plait. Damon sait très bien de quoi je parle, et on parlera italien autant que ça nous chante, capito ? Tu crois que parce qu'il t'a fait du charme à l'Italienne tu as le droit de me dire comment me comporter avec lui ? Sais-tu au moins pourquoi il m'appelle "mia" ? Ca veut dire Mia promisi ! Je te fais la traduction, puisque visiblement tu n'aimes pas l'Italien, MA PROMISE !!!! Ca te va ? C'est assez clair ou tu veux un dessin ??? 

Alors là, Azel ne comprenait plus rien, quelques instant auparavant, Damon disait qu'il ne souhaitait se mettre en couple avec personne, et il appelait cette petite peste "Mia Promisi". Notre demoiselle allait répondre comme il le fallait à cette effrontée qui s'en prend à plus grand qu'elle sans se rendre compte des conséquences, quand Damon l'emmena un peu plus loin. Elle tendit l'oreille mine de rien mais ne compris que quelques bribes de leur conversation. 

- ... ne cherche pas à me mettre en couple... je n'ai pas non plus de compte à te rendre... ne sommes pas ensemble... 


Et tiens prends toi cela dans les dents petite peste... Elle ne put s'empêcher d'arborer un grand sourire. Lorsqu'il revinrent vers le groupe, Azel fut sur le point de prendre la parole, mais une fois de plus elle en fut empêchée par la serpentard qui apparemment venait de reprendre ses esprits et comptait bien le faire savoir. 

-Je pense être plus discrète que toi, petite. J'ai réussi à ne pas me faire repérer jusqu'à ma glissade alors que toi, avec des pieds d'éléphant, ton corps de mammouth et tes cris de vaches, on te repère à mille kilomètres à la ronde !



-Oui, je suis à Serpetard. Et toi, tu es censée être à Gryffondor. Wahouh, que le monde est bien fait ! Les Serpents sont fourbes et malins, n'en doute jamais. Je peux très bien te faire croire que je ne le suis pas comme je peux te le montrer. 

-Mais enfin, chérie, reprends-toi ! Il est trois fois plus âgé que toi -ne te méprends pas, c'est vrai-, tu dois être en première année et lui en quatrième ou en cinquième ! Et même si vous êtiez ensemble, imaginons ! Il croise une fille mieux que toi -ce serai pas difficile, espèce de dinde !- et hop ! Il va se jeter dans les bras d'une autre. 

-Oh, oui, il t'appelle ma promise, mais c'est qu'un petit nom affectueux, comme chérie; mon coeur, mon amour et tout le tralala ! Si tu crois vraiment qu'il va se marier avec toi, tu peux continuer ton écaillage de poissons ! 

Elle débita tout un flot de parole, que malgré elle, Azel approuva. Elle avait raison, ce n'est guère parce qu'il l'appelait "Mia promisi" qu'ils étaient fait pour finir leurs jours ensemble. 

Encore une fois, au moment où elle allait dire quelques chose, elle fut à nouveau coupée dans son élan. Damon qui tenait fermement Eléanor sur son épaule, attrapa la gryffon par la main, pour la traîner au travers des couloirs, puis d'un passage secret pour atterrir enfin dans des toilettes. Juste avant de ne disparaître à l'angle du couloir, elle jeta un regard vers la serpentard, désolée pour elle qu'elle se retrouve ainsi plantée, et lui cria:

-Je suis tout à fait d'accord avec tout ce que tu as dit... 

Elle ne put en dire plus, se laissant entraîner malgré elle, Damon fini par lui lâcher la main et posa la Gryffondor au sol. 

- Bon, vous deux vous allez vous calmer ! Je ne suis à personne, j'ai le droit de parler à qui je veux et d'avoir des amies autant qu'il me plaira ! Vous vous battez comme des groupies ! Arrêtez ça, je vous préviens !
Si vous voulez me faire des excuses, vous me trouverez plus tard dans notre salle commune !



Oulà, il était réellement en pétard. Il souhaitait des excuses ? Nan mais c'est la meilleurs celle-là... C'est la petite peste qui se prend la tête avec la serpy, et je suis automatiquement mise dans le lot. 
Ça va se payer ça, il avait peut-être un caractère d'italien, mais notre jeune fille avait aussi un sacré caractère. Sur ces dernières paroles, Damon s'en alla, les plantant toutes les deux là en pleins milieu des toilettes. Elle jeta un regard sur la Gryffondor et souris:

-Bonne chance pour le récupérer maintenant, tu as causé bien plus de dégâts que moi... Et vu ton âge et ta mentalité, tu n'auras guère assez de subtilité pour faire face a tout cela. Je suis d'ailleurs sûre que lorsque je vais à nouveau franchir cette porte, tu va t’effondrer en pleurs petite fille... 

Sur ces mots, elle commença à se diriger vers le couloir, marchant lentement afin de laisser une chance à cette dernière de s'exprimer à son tour, se doutant que c'est ce qu'elle ferait. 

3630 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Dim 20 Sep - 19:45

Les mots de Damon alors qu'il l'amenait un peu à l'écart du groupe la transpercèrent comme des poignards... 
Oui, bien sur elle savait qu'ils n'étaient pas ensemble, oui, elle était plus jeune que lui, oui il s'inquiétait pour elle... Mais ne prenait-il jamais en compte ce qu'elle pouvait ressentir ? 


Sur le coup, Eleanor se sentit comme une idiote. Elle baissa les yeux et se mordit les lèvres pour s'empêcher de pleurer. Elle avait tellement de choses à répliquer, mais elle ne voulait pas le faire devant les deux autres sorcières, manifestement à l’affût de la moindre faiblesse. 
Elle décida donc de se calmer, mais cette résolution fut de courte durée. Aussitôt s'étaient-ils rapprochés de la maladroite Serpentard que cette dernière décida à son tour de réagir. 


Visiblement, elle avait décidé de tout mettre sur le dos d'Eleanor qui dû se retenir de toutes ses forces pour ne pas lui coller un pain et abîmer sa jolie petite tête de roublarde. 

-Mais enfin, chérie, reprends-toi ! Il est trois fois plus âgé que toi -ne te méprends pas, c'est vrai-, tu dois être en première année et lui en quatrième ou en cinquième ! Et même si vous êtiez ensemble, imaginons ! Il croise une fille mieux que toi -ce serai pas difficile, espèce de dinde !- et hop ! Il va se jeter dans les bras d'une autre. 

-Oh, oui, il t'appelle ma promise, mais c'est qu'un petit nom affectueux, comme chérie; mon coeur, mon amour et tout le tralala ! Si tu crois vraiment qu'il va se marier avec toi, tu peux continuer ton écaillage de poissons ! 

C'était bien plus qu'Eleanor ne puisse supporter ! Bandant ses muscles, elle s'apprêta à se jeter sur la dite Marianne mais Damon, sentant les choses dégénérer l'attrapa pour l'en empêcher. 

- Sauvé par le gong. Tu peux m'appeler "petite" autant que tu veux, quand j'aurai décidé de me venger tu ne me verras pas arriver mais tu le sentiras passer ! Grande nouvelle, les Gryffondor aussi peuvent être malins et rusés ! 

La dernière phrase, Eleanor dû la crier pour s'assurer que Marianne l'entende car déjà Damon la tirait plus loin. 
Laissant la française de coté, il attrapa Azel par la main et porta Eleanor sur son épaule comme si elle était un fétu de paille. 

*Comme si tu avais besoin de me ridiculiser plus encore...*

Elle avait juste envie de hurler. Mais elle se tint presque calme jusqu'à ce qu'ils arrivent à destination, aux toilettes. Évidement la pimbêche ne pu s'empêcher de faire la lèche botte avec brio. Si elle croyait que ça allait le calmer, elle se mettait la baguette dans l’œil ! 

- Je suis tout a fait d'accord avec tout ce que tu as dit... 

Damon ne laissa pas le temps, ni à l'une ni à l'autre, de réagir plus que cela et il laissa cour à tout son ressentiment. 

- Bon, vous deux vous allez vous calmer ! Je ne suis à personne, j'ai le droit de parler à qui je veux et d'avoir des amies autant qu'il me plaira ! Vous vous battez comme des groupies ! Arrêtez ça, je vous préviens !
Si vous voulez me faire des excuses, vous me trouverez plus tard dans notre salle commune !

*Raaaahhh...* 


Il n'avait donc rien compris ? Hors de question pour elle de s'excuser, les deux autres l'avaient cherchée. Et puis qui est ce qui lui avait dit qu'elle ne devrait pas fréquenter de trop près d'autres garçons ? Et dès leur première discussion en plus ! C'était un peu fort de retourner les rôles comme cela... 


Elle voulu le rattraper par la manche de sa cape mais déjà Damon s'était volatilisé, laissant Eleanor seule avec Azel. 
Cette dernière afficha un sourire ravi qui agaça encore plus la jeune fille, si cela était encore possible. 

-Bonne chance pour le récupérer maintenant, tu as causer bien plus de dégâts que moi... Et vu ton âge et ta mentalité, tu n'auras guère assez de subtilité pour faire face a tout cela. Je suis d'ailleurs sûre que lorsque je vais à nouveau franchir cette porte, tu va t’effondrer en pleurs petite fille... 


S'effondrer en pleurs ? C'était donc mal la connaitre ! Et en plus elle osait la traiter de petite fille. L'insulte suprême pour cette sorcière qui était souvent mise à l'écart par les gens de son âge. Seul Damon lui avait prêté attention cette année, et elle tenait à son amitié comme à la prunelle de ses yeux. 
Avant qu'elle ne reparte vers le couloir, Eleanor marcha jusqu'à Azel et se planta pile devant elle, le regard noir et les poings sur les hanches. 


- Ma mentalité ne vaut pas mieux que la tienne il me semble. 
S'il est capable de te draguer comme il l'a fait c'est que tu es bien naïve toi aussi ma pauvre fille. 
Sauf que moi je le connais depuis cet été, on a passé le plus clair de notre temps tous les deux. Les mots que je devrais lui dire ne regardent que moi, mais sache que Damon et moi, couple ou pas, c'est pour la vie. Alors maintenant part le retrouver comme un petit chien si tu veux, je m'en moque bien tiens ! 

Et sur ces mots, la deuxième année tourna les talons, prête à enchainer sur les derniers cours de la matinée, mais de la rage plein le cœur.


#cc0033
3843 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Lun 21 Sep - 1:55

- Ma mentalité ne vaut pas mieux que la tienne il me semble. 
S'il est capable de te draguer comme il l'a fait c'est que tu es bien naïve toi aussi ma pauvre fille. 

 
Elle avait fait le nécessaire en prenant tout son temps pour quitter les toilettes afin de laisser à la jeune Gryffondor la possibilité de lui répondre et elle avait eu raison. Ce qu'elle venait de lui dire lui claqua au visage encore pire que si elle l'avait insulté. 

- Ma pauvre fille, tu parles sans savoir, et je trouve cela bien dommage. On ne t'a donc jamais conseillé de tourner ta langue sept fois dans ta bouche avant de parler ? 


Elle marqua un temps de pause. 

- Sauf que moi je le connais depuis cet été, on a passé le plus clair de notre temps tous les deux. Les mots que je devrais lui dire ne regardent que moi, mais sache que Damon et moi, couple ou pas, c'est pour la vie.


- Certes tu le connais peut-être depuis plus longtemps, mais tu n'a pas encore l'air d'avoir cerné qui il était réellement, et je base cela sur le fait que tu fais ta jalouse alors que tu n'es même pas en couple avec, de ce fait, pardonne-moi de te mettre la vérité sous les yeux, mais tu vas encore plus que moi passer pour une groupie à ses yeux. 

- Alors maintenant part le retrouver comme un petit chien si tu veux, je m'en moque bien tiens ! 


- Le rôle du petit chien te va tellement mieux, je te le laisse volontiers, je n'ai guère besoin de me mettre à genoux devant un garçon pour lui montrer qui je suis réellement. 



Un sourire sur ses lèvres elle continua sa route dans le couloir, elle espérait bien que la "petite fille" n'allait guère en rester là, elle trouvait amusant de jouer avec ses nerfs et elle voulait voir jusqu'où elle irait pour son précieux Damon. 

1338 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Mer 23 Sep - 18:01

Eleanor en avait plus qu'assez de cette joute verbale qui n'avait ni queue ni tête... Elle lui renvoyait à la figure qu'elle s'était mal comportée ? Comment qualifier son comportement alors ? 
Comble de l'agacement, Azel semblait éprouver du plaisir à tenter de rabaisser la deuxième année. 

Eleanor, de peur de lui lancer un sort qu'elle regretterai, préféra s'éloigner. Mais avant cela elle lui jeta un dernier regard assassin. Un de ces regards pendant lequel son âge n'a plus aucune importance. L'avantage des yeux verts comme les siens, c'était qu'elle pouvait tout aussi bien les rendre doux que leur faire lancer des éclairs. 

Néanmoins, elle ne pu s'empêcher une dernière phrase assassine histoire de lui montrer tout le mépris qu'elle pouvait ressentir pour elle à ce moment là. 

- Tu sais très bien que j'ai réussi ce que tu n'arriveras jamais à faire : le comprendre et le perçer à jour. En tout cas je te souhaite bien du courage pour essayer. Je ne te souhaite pas une bonne journée. 

Et sur ces paroles, Eleanor tourna les talons et s'enfuit à toutes jambes loin de ce couloir de malheur. 

Fin du Rp
870 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Mer 14 Oct - 16:46

Tyler essayait de rattraper Sonny, qui était sortit de la sale énervé, le jeune homme se demandait ce qui c'était passé en dehors de ce qu'il avait vu. Le cinquième année cria alors :

-Sonny attend moi.

Le brun l'avait entendu et se retourna vers lui, le bleu et bronze en profita alors pour allez vers celui-ci. Il mit sa main sur son épaule et le fit asseoir pour lui demander des explications de son énervement. Le jeune homme s’assit également à ses cotés et lui prit la main :

- Calme toi et raconte ce qu'il y a.

Tyler regardait le beau gosse dans les yeux, sa main sur la sienne, elle était si douce, le cœur du jeune et bleu battait vraiment vite et il n'avait qu'une envie : l'embrasser là tout de suite, il ne savait pas comment il aller réagir à ce baiser ? Il le regardait encore puis lui dit :

- Il c'est passé quoi en salle de repos ?

Le cinquième année attendait que son camarade lui explique toute l'histoire.



Caractères : 717
Validé par Azel-Grace

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Mer 14 Oct - 17:16

Tyler me rappelle et me demande de l'attendre. On se pose et il me prend la main. Je ne sais pas si on peut sentir le pouls à travers la main, mais elle doit devenir moite à ce contact.
Si je pouvais me calmer je le ferai, mais la colère laisse place à l'émotion de le voir me tenir la main. Ma main qu'il trouve si douce. Il me l'a dit l'autre jour, et m'avait laissé avec cette phrase.

- C'est Marianne... Elle veut me tirer les vers du nez. Elle sait que je suis amoureux d'une personne, mais elle me menace de tout dire à tout le château parce que je n'aime pas Adriel. Ce petit prétentieux qui se regarde le nombril, tu sais bien comment il est... Il m'énerve. Je ne sais vraiment pas ce qu'elle lui trouve !
Enfin voilà : elle me fait toute une scène parce que je lui cache qui j'aime en secret, et elle me cache des morceaux entiers de sa vie...

Si Tyler, savait que c'est lui que j'aime... Je n'ose pas lui dire. Je rougis en lui disant que j'aime quelqu'un, car j'ai l'impression de lui faire une déclaration. Je ne sais pas comment lui faire comprendre que c'est de lui qu'il s'agit, et alors que je le regarde dans les yeux, je caresse le dos de sa main...

879 caractères
Validé par Azel-Grace
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Sam 24 Oct - 22:27

Sonny explique à Tyler la source de son énervement, en faite il s'agit de Marianne qui lui fait du chantage car il est secrètement amoureux de quelqu'un et elle veut absolument savoir de qui il s'agit ou bien elle le menace de tout dire à tout le château.

En entendant les explications du jeune homme, Tyler baisa la tête et dit :

- Tu sais tu n'es pas le seul à aimer une personne en secret …

Le jeune homme regarda le beau gosse, sa main était encore sur la sienne, son cœur battait très vite, ses yeux brillait. Tyler releva la tête et regarda Sonny dans les yeux :

- Si tu veut te confier à moi tu peux, sache que tu peux avoir confiance en moi.

Le bleu et bronze mit alors sa deuxième main sur l'épaule du beau Serdaigle :

- Je sais ce que c'est que d'avoir un secret…

Si seulement j'arrivais à lui dire que je l'aime secrètement, mais comment lui dire ? Je ne sais même pas si c'est réciproque…

- Tu sais Sonny, moi, j'aimerais bien que quelqu'un me dise qu'il m'aime, je l’espère vraiment.

Caractères : 769
Validé par Azel-Grace
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Mar 27 Oct - 10:13

Il se confie à moi, mais me plante un couteau en plein cœur en m'avouant qu'il aime quelqu'un aussi. Il me dit que je peux me confier à lui, mais je ne peux pas, car c'est de lui que je suis amoureux.
Mon cœur explose dans ma poitrine quand il pose sa main sur mon épaule. Il rêve que quelqu'un lui dise qu'on l'aime...

- Et si la personne qui te le dit n'est pas celle qui t'intéresse ? Après tout, il n'y a rien de pire que de se faire rejeter je pense.
Je pense que tu ne dois pas perdre une minute de plus et aller retrouver la personne que tu aimes en secret.

Cela me faisais une peine terrible de prononcer ces mots, mais quand on aime, on cherche le bonheur de l'autre non? Et si ce bonheur est avec quelqu'un d'autre, et bien je me ferai une raison...
Je lui souris de façon contrite et attendis qu'il se lève et aille rejoindre la personne qui fait battre son cœur en secret.

674 caractères
Validé par Azel Grace
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Mer 28 Oct - 16:49

Les deux jeune hommes étaient toujours assis l'un à coté de l'autre, la main de Tyler était posé sur l'épaule du beau gosse, Sonny lui dit de foncer voir celui qu'il aime en secret et lui fit comprendre qu'il devait avouer ses sentiments avant qu'il ne soit trop tard, mais le problème était que cette personne dont le bleu et bronze s'était amouraché était celui avec qui il parlait à l'instant.

- Oui tu as raison, je devrais prendre mon courage à deux main et allez dire à cette personne quels sont mes sentiments envers lui.

Le jeune homme ne savait pas comment lui dire qu'il s’agissait en réalité de lui, son coeur battait à toute vitesse, ses mains devenaient moites, il n'avait qu'une seule envie, embrasser ce beau gosse pour lequel il avait craqué depuis un petit moment. Mais qu'allait-il penser et surtout qu'allait-il faire ?

- Et toi pourquoi tu n'avoues pas tes sentiments à la personne que tu désir ?

Tyler décida alors de prendre son courage à deux mains, il ne laissa pas le temps à Sonny de lui répondre, il mit sa main sur le visage de celui-ci et l'embrassa, tout en lui passant la main dans les cheveux.

- Maintenant tu sais que je parlais de toi...





918 Caractères
Validé par Azel Grace
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   Jeu 29 Oct - 9:54

Des sentiments envers lui ? Tyler est donc... ? Non ce n'est pas possible, j'ai du mal comprendre.
Le beau brun me demande pourquoi je ne vais pas parler de mes sentiments à la personne que j'aime. Il a raison, avant de donner des conseils, je ferai mieux de me les appliquer à moi même.
Je n'ai pas le temps de dire quidditch, qu'il se jette sur moi et m'embrasse. Je n'entends rien de ce qu'il me dit car je n'y crois pas.

- Voilà, je suis fou, je suis bon pour Ste Mangouste, je crois. Je viens de rêver que le mec que j'aime vient de m'embrasser. Quoi ? j'ai dis ça moi ? Heu désolé Tyler, hein, je, heu...

Je murmure dans ma barbe de deux jours : ben bravo, en plus de tourner fou, voilà que je lui avoue qu'il me plais... Je suis foutu... Si ça vient à se savoir...

Personne dans le château, personne à part Marianne ne sait que je suis gay. Le pire de tout serait que cette Gryffondor qui se mêle de tout apprenne la nouvelle, et là, c'est sûr, je serai foutu...

717 caractères
Validé par Azel Grace
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les couloirs du château aile Est   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les couloirs du château aile Est
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2031/2032 (2015/2016) :: Poudlard :: Intérieur du chateau-