BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les toilettes des filles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Les toilettes des filles   Mar 1 Sep - 15:00

description à venir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Jeu 24 Sep - 11:25

je venais de sortir de mon dernier cours de la matinée et j'avais besoin de faire un détour par les toilettes avant de rejoindre la Grande Salle pour le déjeuné. 

Après un passage rapide dans une des cabines j'étais occupée à me laver les mains quand quelqu'un d'autre entra dans la pièce. Me retournant avec l'intention d'adresser un sourire poli à la nouvelle venue, je fus surprise de voir qu'il s'agissait de Jérémy. Il avait un air mi furieux mi inquiet, ce qui pouvait se comprendre quand on voyait depuis combien de temps je m'évertuais à l'éviter. De mon coté le voir dans un endroit pareil me gênait, me troublait même, mais je le cachais derrière un ton agacé et un regard noir. 

- Non mais ça n'va pas ? Sort d'ici ! C'est les toilettes des filles !
- Si tu ne te bornais pas à me fuir, je ne serais pas obligé de te coincer ici ! Tu vas me dire ce qui te prends ?! C'est parce que je t'ai embrassé ?
- Ca n'a rien à voir !
- Alors quoi ? Tu ne me parles plus, je vois bien que ça ne va pas.

Je me sentais bien coincée comme il venait de le souligner et, tout en rougissant légèrement face au rappel de notre baiser, je pivotais pour lui tourner le dos. Espérant que comme ça il disparaitrait plus facilement, mais ce ne fut pas le cas, au contraire il se rapprocha de moi et posait une main sur mon épaule pour reprendre d'une voix plus douce.

- Ria, je m'inquiète ...
- Et bah il ne faut pas !

Voulant repousser la sensation troublante qui menaçait de m'envahir, je me cachais derrière cette soudaine agressivité que le jeune homme ne comprit évidemment pas. Il répliqua sur le même ton , fatigué de faire tant d'effort :

- Quand est ce que tu vas arrêter de jouer les vifs d'or avec moi ?!!
- Peut être quand toi tu arrêteras de jouer les cognards ! ... La violence en moins. 

J'avais terminer ma phrase en baissant la voix, ne sachant plus quoi dire ou faire pour le tenir à distance. Mon ami, finit par éclater de rire, un rire nerveux et plein d'amertume que j'interrogeais des yeux. 

* Qu'est ce qui lui prends maintenant ?! *

- Là ça ne va plus, si on en est rendu aux métaphores sportives.
- Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle. 
- Toi, il faut vraiment que tu te détende ... Enfin, quand tu daigneras me parler de ce qui te mets à cran. 

Je vis le Poufsouffle retrouver très vite son air renfermé et me jeter un dernier regard déçu qui me fendit le coeur. J'avais peur de lui dire pour Melinda maintenant, peur de passer pour une éternelle malheureuse et pleurnicheuse. Ne cédant pas à l'envie de m'effondrer dans ses bras, je le laissais sortir de la pièce. Je savais que si je continuais comme ça, j'allais finir par perdre notre amitié et je me sentais plus coincée que jamais.

Une fois de nouveau seule je laissais cette panique m'envahir et me couper le souffle une minute. J'étais soudain révoltée contre je ne savais pas vraiment quoi, me sentant prisonnière de mon corps, étouffée dans mes vêtements. J'enlevais rageusement robe et gilet, que je balançais au sol, et détachais ma cravate qui me faisait l'effet d'une corde de pendu. Me retenant de hurler ma colère, j'optais pour l'eau froide pour me calmer et m'aspergeais le visage dans un des lavabos. 

rp avec Molly
2454 caractères 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Jeu 24 Sep - 14:38

Molly était dans une cabine des toilettes quand elle écouta toute la discussion entre Victoria et Jérémy. Elle le savait depuis longtemps, et elle lui en avait fait part de très nombreuses fois, le garçon espérait plus avec la Poufsouffle qu'elle ne voulait bien l'admettre. Et à priori, cela avait eu lieu...




La blondinette profita d'une discussion très précieuse à ses yeux entre les deux amoureux : il semblait y avoir de l'eau dans le gaz...
La porte des toilettes sembla s'ouvrir et se refermer de nouveau, mais il y avait encore du bruit. La lionne pouvait l'entendre de sa cabine. Se penchant, elle s'assura qu'il n'y avait bel et bien qu'une paire de jambes avant de sortir.
Ne s'attendant pas à ça, Molly pouffa de rire : Victoria semblait être en train de faire un strip-tease avant de se mouiller le visage.


- Je savais bien que vous finiriez ensemble tous les deux. Je te l'avais dit !


Voilà les mots qui étaient sortis de la bouche de la jeune femme, et pourtant, il n'y avait pas ce petit piquant habituel, ce petit quelque chose qui montrait qu'elle était en quête d'informations croustillantes. Depuis que Carter était partit, la blonde avait perdu le goût de nombreuses choses, et les enquêtes étaient l'une d'entre elle. Bien sûr, tout cela n'était que temporaire.

1010 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Ven 25 Sep - 14:47

J'avais encore le visage dans les mains peines d'eau, au dessus du lavabo, quand une voix familière me fit sursauter comme jamais. Je me retournais sur Molly que je n'avais pas entendu arriver, une main sur mon coeur affolé.

- Tu m'as fais une de ces peurs ! 

Une fois remise de mes émotions, je me rendis compte que je n'avais même pas entendu la porte claquer, la Gryffondor était donc dans la pièce depuis le début et ce n'était pas pour me plaire. Au contraire, après cette conversation tendue avec mon ami je n'étais pas d'humeur à me faire alpager par la Skeeter de l'école. 

* Oh non !!! Manquait plus que ça ! *

Fronçant les sourcils, je lui répondais sur un ton un peu dure avant de remarquer qu'elle n'avait pas son mordant habituel. A bien y réfléchir d'ailleurs, depuis la rentrée, il me semblait qu'elle n'était pas totalement heureuse, ou du moins si elle était malheureuse elle le cachait bien.

- Nous ne sommes pas ensemble, mais te connaissant ça serait trop te demander de t'occuper de tes affaires. 

* Elle est capable de me dire que les histoires de Poudlard sont ses affaires ... Ça ne m'étonnerait pas que dans quelques années on la retrouve à jouer les journalistes pour la Gazette *

Me souvenant, qu'à part son côté fouineur,  nous avions déjà passé de bons moments ensemble l'année dernière et qu'au fond j'appréciais la jeune fille, je me radoucis et repris.

- Ca va toi ? 

1085 caractères 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Sam 26 Sep - 11:05

Molly sourit comme si on lui offrait sur un plateau le scoop de l'année. Il était hors de question pour la Gryffondor de laisser ses états d'âmes se voir, et elle le savait dans son fort intérieur, son plaisir des petits secrets n'était pas fini, juste en sommeil à cause de l'Américain et de son départ précipité.


- Effectivement, ça serait trop me demander, tu le sais j'en suis incapable... Et oui ça va très bien, je te remercie, cependant on ne peut décemment pas en dire autant de ton petit copain.


La blondinette avait fait exprès de souligner la relation telle qu'elle était réellement entre les deux Poufsouffle. Deux personnes qui se courent après pendant plusieurs mois, qui finissent par s'embrasser pour se fâcher par la suite, c'était clairement une relation de couple quoi qu'en dise la jeune femme.
S'appuyant contre un des lavabos, Molly regarda la jaune et noir dégouliner d'eau.


- Y a de l'eau dans le gaz... Tu devrais aller lui parler, mais si tu préfères, je peux m'en charger... Faisons un pacte : je te laisse un jour pour que tu lui parle, sinon c'est moi qui m'en charge. Crois-moi, je suis très généreuse sur le délais.


Molly se sentait mieux. Voilà tout simplement ce qui lui avait manqué pour commencer à remonter la pente : un petit scoop où mettre son nez, et c'était Victoria, redoublante de sixième année comme la rouge et or qui lui faisait cet honneur. C'est la raison pour laquelle d'ailleurs, la jeune femme lui avait accordé un délais aussi long...

1164 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Sam 26 Sep - 11:55

La Gryffondor retrouva instantanément le sourire, à me demander si j'avais tord de penser qu'elle n'était peut être pas au top de sa forme, et commença sa tirade agaçante en retrouvant son ton taquin. Elle finit par insinuer que Jérémy n'allait pas bien et je sentis l'agacement me reprendre, je savais bien que c'était le cas, elle ne m'apprenait rien. Molly s'appuya ensuite sur un des lavabos, juste à coté de moi, je savais qu'elle n'avait pas finit et l'écoutais en réfléchissant à ma réponse. Entre temps je me rendis compte que mon visage mouillé gouttait sur mon chemisier et commençait à le tremper. J'attrapais une serviette pour éponger tout ça avant de relever la tête sur la jeune fille, tiquant pour son histoire de pacte. 

- Non mais ça va pas ?! Et tu lui dirais quoi ? Tu sais au moins pourquoi je l'évite comme ça ? C'est vrai que pleurer dans les bras d'un garçon ça peut être romantique, mais je l'ai un peu trop fais l'année dernière. 

Baissant la tête et perdant ma rancune envers la jeune fille, je m'appuyais encore sur le bord du lavabo et reprenais sur un ton étouffé, la gorge douloureuse d'une peine contenue. 

- Je viens d'apprendre ... La mort d'une amie ... Je voulais attendre pour lui dire ... Tu peux comprendre que je ne veuille pas passer mon temps à m'écrouler devant lui ? Je veux bien faire ton pacte mais donne moi plus de temps. La fin du mois ?

* Ca devrait suffire, je me force à m'en remettre vite. J'espère juste qu'il tiendra encore un peu avant de me rayer de sa vie. *

Je me redressais et me tournais vers Molly pour la supplier d'un sourire, j'espérais qu'elle comprendrait mais je me doutais qu'elle me refuserait ce délais. Peut être qu'elle marchanderait et qu'au moins j'obtiendrais plus d'un jour.

1359 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Dim 27 Sep - 14:05

Encore une mort ? Ils tombaient tous comme des mouches ces temps ci... La blondinette comprenait mieux pourquoi Victoria pleurait, mais elle n'allait pas laisser tomber et montrer ses faiblesses. Non ! La Poufsouffle venait de lui redonner une once d'étincelle, et il était hors de question pour la jeune femme d'abandonner aussi vite la partie et accorder un mois à la jaune et noir !


Soupirant bruyamment pour faire croire qu'il lui en coûtait de faire un effort ; Molly ajouta :


- 1 semaine ! C'est mon dernier mot ! Si dans une semaine tu ne lui a pas parlé, je m'en charge, et j'aurais le droit de lui dire ce qui me plaira !


La rouge et or savait pertinemment que Victoria ne supporterai pas qu'elle aille parler à Jérémy, surtout avec la liberté de lui dire ce que bon lui semblait. La victoire était trop facile, mais elle faisait du bien au coeur de Molly qui retrouvait ses bonnes vieilles habitudes d'enquêtrice.
Le Directeur leur avait parlé de stage pour confirmer les choix des sixièmes années, et plus elle y réfléchissait, plus la blondinette se décidait pour une carrière à la gazette du sorcier, bien qu'elle hésite quand même avec le métier d'Auror...




C'est avec un sourire victorieux qu'elle attendit donc la reddition de la blairelle.

994 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Dim 27 Sep - 14:23

Le silence entre moi et la Gryffondor commençait à s'éterniser et à devenir pesant. Je savais que Molly réfléchissait à ma proposition et j'avais la désagréable impression de faire un pacte avec le diable ... Non peut être pas si fort, plutôt avec un de ces lutins tel que Rumpelstiltskin dans ces vieux contes moldus pour enfant que je lisais petite.

Finalement ma camarade lâcha un soupire bruyant qui sonnait presque faux, et je commençais à la connaitre assez pour savoir qu'elle jouait avec moi. Même si pour ça elle avait le don de m'agacer franchement, au fond je ne lui en voulais pas, ou si peu. La jeune fille était comme ça et personne ne la changerait. 

Comme je l'avais espéré, elle fut conciliante et m'accorda quelques jours de plus. Oui, une semaine c'était faisable et je comptais bien tenir ma part du marché. Même au risque de ne pas avoir toute ma force pour parler à Jérémy et de m'effondrer dans ses bras, je ne laisserai sûrement pas Molly lui parler. 
 
- Merci, Molly. Alors marché conclu.

Pour sceller notre accord, je lui tendis une poignée de main, attendant avec un petit sourire de voir ce qu'elle allait en faire. Molly m'envoya un regard entendu en finissant par me serrer la main. Elle avait ce petit quelque chose dans les yeux que je remarquais et qui me poussais à me méfier quand même, son air de magouilleuse que toute l'école connaissait.

Mon estomac gronda soudainement et je me rappelais de l'heure qu'il était. Ramassant mes affaires restées au sol, je ré enfilais mon gilet et remis mon sac sur l'épaule, laissant ma robe pendre à mon bras. Ensuite je sortais enfin des toilettes, la blonde sur les talons pour rejoindre la Grande salle. 

fin de rp
1334 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Ven 9 Oct - 19:37

La rentrée commençait à être loin. Winonna et ses camarades s'étaient faits aux nouvelles règles annoncées par le directeur lors du banquet de rentrée. Tout ce passait pour le mieux, enfin pour l'instant. La préfète entendait souvent les élèves se plaindre dans les couloirs depuis l'adoption des nouvelles consignes.
Après ses cours, la jaune et noire ne voulut pas rejoindre ses amis en salle de repos ou dans la salle commune. Elle se dirigea alors vers les toilettes des filles pour s'isoler un peu. Elle posa ses livres sur le rebord du lavabo pour pouvoir se laver les mains. Puis elle tira de sa pile de livres un ouvrage de couleur vert ancien. Winonna se posa sur le sol et se calla contre la porte d'une des cabines.

Bien installée, la poufsouffle ouvrit le bouquin et commença à lire. L'histoire lui avait bien plu lorsqu'elle avait lu le résumé dans une librairie moldue à Londres. Les aventures de trois moldus étaient racontées. Ils étaient partis loin de chez eux pour chercher un trésor caché mais tout ne se passait pas comme prévu,  ils furent donc mêlés à plusieurs problèmes. La préfète poufsouffle fût stoppée dans sa lecture lorsqu'elle entendu des bruits de pas dans les toilettes. Une jeune fille était entrée. Elle avait l'air d'avoir l'âge de la jaune et noire. Par politesse, Winonna ferma son livre, se leva et lui sourit :

- " Salut ça va ? "


Rp avec Dorea
1093 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Sam 10 Oct - 18:31

Dorea venait de finir une dure journée, ayant encore du mal à suivre les cours, du fait de sa fatigue et du retard accumulé dans ses devoirs. De plus, elle ne supportait plus les regards réprobatteur des autres Serdaigles, qui ne comprenaient pas qu'elle ne puisse pas suivre en cours. Ils étaient sympa, mais la jeune fille ne s'était pas refait d'amis dans sa maison. Et là, elle fuyait juste l'ambiance un peu trop studieuse de la maison serdaigle. Elle y avait sa place, bien sûre, mais elle était aussi assez impulsive, et le calme ambiant la mettait parfois sur les nerfs. 
La jeune fille prit la direction des toilettes les plus proches, qui, assez éloignées de la Bibliothèque, avaient peu de chance d'être prises d'assaut par des Serdaigles. Elle voulait changer de monde, pour une dizaine de minutes être au calme. Puis replonger encore plus profondément dans la routine désagréable qui commençait à l'engourdir. Elle était sur les nerfs en ce moment, et critiquait beaucoup. Elle savait que si elle continuait comme ça, elle allait finir par exploser, s'énerver un bon coup. Il lui fallait un moyen de se défouler, que le quidditch reprenne, ou quelque chose de se genre. Mais à cet instant là, elle avait aussi besoin de parler. Parler avec quelqu'un de tout et de rien, comme elle l'avait fait parfois avec Alice. S'éloigner des cours, de ses soucis, et rien qu'un moment, pouvoir parler avec insouciance, comme une adolescente avec des amis. 
En fait, c'est de ça que révait Dorea. Des amis. Elle avait au maximum des copines, des filles de la même classe avec qui elle parlait à peine, en dehors des devoirs et des notes. Et ça lui pesait, parfois. Elle avait besoin de se défouler, soit en parlant, soit oar des actions. Quand elle était petite, elle se défoulait en travaillant le bois. Avant à Poudlard, elle sortait courir. Mais le nouveau règlement l'interdisait, et en plus il y avait trop de devoirs en 5 ème année. Rajoutez à ça le fait qu'elle avait pris du retard lors de ses retenues, et Dorea n'avait plus le temps de faire grand chose.
 Arrivée aux toilettes, elle vit qu'il y avait déjà quelqu'un. La jeune fille en question, une Poufsouffle, que Dorea crut reconnaitre comme étant la capitaine de l'équipe de quidditch de Poufsouffle, lui adressa gentiment la parole  : 


- Salut ça va ? 




Elle n'allait pas répondre non sèchement, ça ne se faisait pas. Aussi accrocha elle un sourire à sa face avant de répondre : 


-Oui, et toi ?  Moi, c'est Dorea.


Dorea. Le prénom qui tue toute forme de sympathie naissante. Il était plutôt joli, mais sonnait un peu XXème siècle. En vérité, c'était un prénom complètement inventé, et le XXème n'avait rien à voir là dedans. Et puis, il y avait plein de surnom possible avec ce prénom. Dory, comme dans Némo, Do', parfois aussi. Le plus courant restant tout de même Dory.


-Tu es la capitaine de ton équipe au Quidditch, non ? 


C'était une conversation toute trouvée, le Quidditch. La bleu et bronze avait postulé dans l'équipe de Serdaigle, peut être allaient elles jouer l'une contre l'autre, si elle était prise. Elle n'arrivait pas à se souvenir du poste auquel jouait sa camarade, elle n'avait pas trop suivi le Quidditch l'année passée. 


2513 caractèrs
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Dim 11 Oct - 13:41

La jeune fille lui répondit en souriant : 

- " Oui, et toi ?  Moi, c'est Dorea. Tu es la capitaine de ton équipe au Quidditch, non ? " 

La poufsouffle fût un peu surprise par cette question. Elle ne savait pas pourquoi mais elle ne s'attendait pas à ce que la jeune fille, Dorea, aborde ce sujet. Mais elle répondit avec sourire.

- " Je vais bien merci. Je m'appelle Winonna. En effet je suis la capitaine de mon équipe."  

La préfète posa son livre sur la pile qu'elle avait faite sur le lavabo puis se retourna vers la serdaigle : 

- " Je ne t'ai jamais vu sur le terrain. Tu fais partie des remplaçants ou tu viens souvent voir les matches ? "

La jaune et noire fixa avec bienveillance sa camarade en attendant une réponse de celle-ci. Elle eut le temps de remarquer que la brune avait l'air un peu surmenée, perturbée. Peut être c'était dût à l'acharnement des Serdaigle pour les cours ? Winonna pensa que Dorea était surement venue ici pour se retrouver seule, elle aussi, mais malheureusement elle venait de tomber sur une camarade.

799 caractères 
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Dim 11 Oct - 14:35

La capitaine de Poufsouffle s'appelait donc Winnona. La bleue et bronze croyait se souvenir que son nom commençait par une lettres de la fin de l'alphabet, un W donc. Sa mémoire fonctionnait assez étrangement. Elle se souvenait de détails, mais ne pouvait pas mettre de mots sur quoi que ce soit. Elle réflechissait par image, et non avec des mots. Les mots, s' était de l'abstrait, alors que les images étaient concrètes. C'était comme ça. 

-Je regardais les matchs l'année dernière, et j'attend la réponse de Thomas Falley pour savoir si je peux rentrer dans l'équipe cette année. En tant que Gardienne, sans doute.  Et toi, tu joues à quel poste? 

Les capitaines n'étaient pas toujours aux même poste, en quidditch. Chez les moldus, presque tous les capitaines d'équipe de foot étaient gardiens, mais ce n'était pas le cas chez les sorciers. Il semblait à l'Aiglonne que le capitaine des Gryffondor était poursuiveur, bien qu'elle n'en aurait pas juré. Celui des Serdaigles était Batteur, si elle se souvenait bien. Quand à celui des Serpentard, elle ignorait complètement qui il était.

863 Caractères


Dernière édition par Dorea MacHaddish le Dim 25 Oct - 8:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Sam 24 Oct - 14:17

-Je regardais les matchs l'année dernière, et j'attend la réponse de Thomas Fawley pour savoir si je peux rentrer dans l'équipe cette année. En tant que Gardienne, sans doute.  Et toi, tu joues à quel poste?

- " J'espère qu'il te répondra vite ! J'occupe le poste de batteuse. J'ai toujours voulu jouer à ce poste depuis toute petite. "

La jaune et noir sourit à sa camarade avant de reprendre :

- " Je vais devoir te laisser, j'ai un peu de travail pour demain et je dois rejoindre des amis avant le diner. Je suis ravie de t'avoir rencontré ! J'espère te voir bientôt, dans sur le terrain ! Bonne soirée Dorea. "

Winonna Diggory fit un clin d'oeil à la serdaigle puis se retourna vers la lavabo pour reprendre ses bouquins. Elle les serra fort contre sa poitrine puis lança un dernier sourire à la bleu et bronze avant de sortir des toilettes des filles. La préfète jaune et noire était ravie d'avoir rencontré Dorea, qui avait l'air d'être une gentille fille. Elle espérait la revoir en dehors du Quidditch, peut être de nouveau dans les toilettes des filles.

827  caractères
Fin du rp pour Winonna
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Sam 24 Oct - 20:57

La Poufsouffle était donc une Batteuse. Le capitaine de Serdaigle était donc som adversaire direct lors des matchs, mais Dorea n'aurait pas trop d'interactions avec elle. Les gardiens étaient les joueurs les moins visés par les cognards en règles général. La jaune et noir prit congé, et Dorea la salua d'un geste de la main. Alors qu'elle était rentrée dans les toilettes au bord des larmes, elle se sentait beaucoup mieux maintenant alors qu'il ne s'était pas passé plus de dix minutes.
 Elle rentra dans une cabine et releva sa manche. Elle avait là une plaie complètement rebutante, qui ne s'était pas infectée uniquement grâce à Merlin. L'aiglonne sortit de son sac une bouteille de Whiskey Pur Feu. Si elle s'était fait prendre avec ça dans son sac, elle aurait eu des ennuis, mais elle ne voulait pas aller voir l'infirmière et se mettre dans une situation gênante pour expliquer ce qu'elle avait fait. Elle attendit là quelques minutes, afin d'être sûre que Winnona s'était bien éloignée, puis versa une bonne quantité sur la plaie. Elle ne manqua pas de hurler sa douleur, les larmes qu'elle avait séché revenaient en force. Elle resta là une ou deux minutes, la respiration haletante, avant de sortir de la cabine et de rassembler ses affaires.

1005 caractères
[H-J :  Vous pouvez, qui que vous soyez, intervenir dans ce RP car vous avez entendu l'aiglonne hurler, mais si vous voulez utiliser cette salle autrement considérez que le RP est fini, c'est une fin libre. Je répondrais à quiconque postera à la suite ] 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Sam 24 Oct - 21:49

J'entrai dans les toilettes des filles pour une bonne raison, la peur de l'infirmerie. Nous étions en pleine aprés-midi et j'avais quitté Maryliss la veille, apeurée par l'idée qu'elle m'emmène à l'infirmerie après ce que je m'étais fait. 


Je me postai devant un miroir et enlevai mon bandage, désormais entièrement tâché de sang. La blessure était rouge vif. D'ici peu, elle s'infecterait. Je m'en fichais, la douleur ne me faisait plus peur, après tout.


Un cri des plus effrayants -bien que je n'eus pas le moins du monde peur- retentit dans le petit endroit humide. Je remis mon bandage sale et me dirigeais vers la seule cabine occupée. Je m'installais dans celle juste à côté.


Je pris une bouteille de bièraubeurre et la jetait au sol, en constatant qu'elle était vide. J'en pris une autre et la but, sachant éperduemment que c'était interdit.


-Petite, ça va ? Tu veux une aide silencieuse ? 


*Elle souffre, elle et moi, on doit être des appâteuses d'emm*erdes !*


Je regardais la cloison, tranquillement assise en tailleur sur la cuvette. 


-J'ai des bandages, si tu as peur de l'infirmerie, comme moi.
860 caractères
#009900
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Sam 24 Oct - 22:42

Visiblement, elle n'étais pas seule. En fait, pas visiblement, mais audiblement. Une autre élève venait la rejoindre, Dorea ne la reconnut pas mais elle devait être assez étrange pour se balader avec des bandages.

*Ou alors elle est blessée comme moi*

Ce qui paraissait bien plus logique. La voix de l'autre coté de la cloison lui rappelait quelqu'un mais elle ignorait qui. Elle jeta un œil à sa plaie, une "jolie" brulure qui s'étendait sur tout son avant bras. Il lui semblait qu'un bandage n'était pas préconisé, qu'il fallait faire respirer la plaie. 

-Ce sont des bandages respirants ou non ?  

Après tout un bandage empècherait l'infection un minimum, si il permettait à la plaie de respirer et éviterait les questions des camardes de dortoir au moment de se changer. Un bandage était moins effrayant qu'une plaie, car on pouvait penser à une simple égratinure, alors que la chaire cloquée et carbonisée n'était pas du plus bel effet. 

-J'en veux bien en fait, s'il te plait.

Au pire elle n'en mettrait que pour dormir et éviter les questions des pestes de son dortoir. Peste était un bien grand mot, certaines étaient sympa, mais celles qui se disaient : *Si je suis à Serdaigles c'est que je suis super intelligente et belle et gnagnagna*,  avaient tendances à exaspérer la bleue et bronze. 

1025 cararactères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Dim 25 Oct - 22:57

-Ce sont des bandages respirant ou non ?  demanda-t-elle

Comment voulait-elle que je le sache ? Je n'étais pas médicomage ! Je n'avais même pas mes B.U.S.E ! Alors, pour moi, le terme de "bandage respirant" ne voulait rien dire. *Ça respire pas, un pansement, c'est pas vivant !* J'avais assez de problèmes pour me soucier de si mes bandages étaient respirant ou non.

-Comment veux-tu que je le sache ? Je suis pas Pomfresh !

-J'en veux bien en fait, s'il te plait.


Je lui fis passer le bandage et retournais à mes occupations, c'est-à-dire : mes pensées si peu intéressantes et rassurantes. Adriel me restait dans la tête, me filant des maux de tête impossibles à soigner à l'aspirine. Je soupirai et mis les mains sur les bords du lavabo. Je détaillais la fille que reflétait le miroir. Cheveux blonds et ternes, yeux fatigués, joues froides, peau pâle à l'extrême et bouche immobile. Je connaissais trop bien cette fille, que je voyais chaque matins dans ma glace depuis l'accident Adriel. *Tu devrais faire quelques chose pour ça...* J'ouvrai le robinet et me jetai de l'eau sur le visage. *Génial, maintenant, t'es un zombie mouillé !* Je gémissais de mécontentement. Pourquoi c'était toujours comme ça ?!
931 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Lun 26 Oct - 12:29

Après avoir entouré son bras du bandage qui était effectivement respirant, Dorea resta quelques minutes debout dans la cabine. Appuyé au mur, les yeux clos, son teint mat devenu jaunâtre, elle n'était pas au mieux de sa forme. Elle sorti au bout de quelques minutes, faisant face à l'autre élève. Une serpentarde qui était dans son cours d'Etude des Moldus. Dorea aimait bien les Serpentards, qui étaient souvent plus matures que la moyenne et avaient généralement une conversation plutôt intéressante. Ce n'était évidement pas le cas de tous. La vert et argent avait une aussi mauvaise mine que l'aiglonne, les cheveux un peu mieux coiffés tout de même. Dorea pouvait rivaliser avec la crinière du Lion des Griffys. Voyant que la Serpentard était mouillée, sa jeune fille sortit sa baguette.

-Tu veux que je te sèche ? 

Un petit  Impervius et tout serait finis. Mais il fallait mieux demander l'autorisation que s'attirer les foudres de la jeune fille en face. Si ç avait été quelqu'un d'autre à la place de la Serdaigle, bien vite un paquet de maquillage aurait été sorti pour cacher le cernes et le gros des dégats. Mais la jeune fille n'avait pas de maquillage, et elle s'en fichait un peu, de l'état dans lequel elle se trouvait. Personne ne viendrait la titiller là dessus sans s'en prendre une belle après.

1048 carctèrees
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Lun 26 Oct - 13:58

La jeune blessée sortit de sa cachette après quelques minutes. Je la reconnus immédiatement. C'était la petite Serdaigle de la salle de repos. Celle qui était partie juste avant le baiser d'Adriel. Je l'avais déjà vue dans mon cours d'Etude des Moldus, aussi. Elle paraissait presque aussi malade que moi. Elle était juste décoiffée, contrairement à moi, le serpent mouillé et cerné. Elle le remarqua et me proposa :

-Tu veux que je te sèche ?

J'acquiesçais. Après tout, je n'allais pas rester tout l'après-midi avec la moitié des cheveux mouillés ! Enfin, je m'en fichais un peu. Avec un gros coup de chance, je tomberais malade et aurais une bonne excuse de ne pas aller en cours, de me prélasser dans mon lit, à dessiner... *De 1, tu as une trop bonne santé pour tomber malade et de 2, tu ne verrais pas Adriel en cours. Après je dis ça, je dis rien* Pfff ! Que je détestais ces prises de conscience !

-Je suis Marianne Tylerson, 4ème année à Serpentard. 
739 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Lun 26 Oct - 14:13

Après avoir vu la Serpentard acquiescer, Dorea agita sa baguette pour sécher sa camarade. Techniquement, elle n'était pas dans les couloirs, et il était rare que les professeurs viennent vérifier ce qui se passait dans les toilettes. La vert et argent se présenta, Marianne. En la regardant plus attentivement Dorea comprit qu'elle était dams la salle de repos, et que c'était elle qui s'était énervé. Elle avait changé sa coupe de cheveux, ne facilitant pas l'identification.

-Moi c'est Dorea MacHaddish, en 5 ème année à Serdaigle.

La bleue et bronze se tourna vers le miroir et se regarda quelques secondes avant d'attraper un élastique et de regrouper ses cheveux en une queue complètement désorganisée. Ses cheveu avaient tellement de volume qu'on aurait pu croire à un épouvantail sur sa tête. Baissant les yeux sur sa montre, Dorea se sentit obligée de couper cour à la conversation, elle n'avait plus de devoirs en retard mais elle en avait encore à finir.


-Je vais devoir y aller, merci pour le bandage ! 

Fin durp
812 caractès
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Sam 9 Avr - 19:20

Je me réfugiai dans les toilette en courant presque. J'étais dégoûtée. Même maintenant, des années après les deux Guerres, des gens avaient ce comportement débile et sectaire. Je repoussai les larmes qui venaient. Ils ne pouvaient pas me voir, n’empêche. Question de dignité. Je jetai un coup d'oeil à l'un des miroirs des toilettes des filles et soupirai, découragée. J'avais l'air bouleversé, ce qui était normal, à bien y réfléchir, vu que je l'étais. Je repensai au groupe de gars qui m'avaient coince dans un coin désert, la plupart plus âgés, presque tous de Serpentard. Tous me dépassant d'au moins une tête. Pas bien difficile, certes, mais ils avaient tenté de me faire peur et je détestai ça. Je ne m'étais pas laissée faire, bien sûr. Faut pas me prendre pour une bille.
En revanche, leurs accusations m'avaient profondément choquée. D'après eux, je n'étais pas une "vraie sang-pur", je n'avais pas de "preuves", et de toute façon, je n'étais qu'une "traitre à mon sang indigne de la magie." Le choc. D'abord, parce que je n'avais jamais réfléchis à mes origines de cette façon, ensuite, parce que le fait qu'ils y trouvent matière à m'insulter m'horrifiait. Mais le pire, c'est qu'au fond, leurs insultes m'avaient touchée. Je m'étais sentie exclus, rejetée. Et j'en avait souffert. Combien pensaient comme eux cinq ?
Alors que je m'enfonçai dans des réflexions toujours plus sombres, je vis la porte des toilettes s'ouvrir dans le miroir. En toute logique, elle s'ouvrait aussi dans la réalité. Je levai la tête et la tournai vers l'entrée des toilettes.
Revenir en haut Aller en bas
avatarHanna Fox
Eleve Poufsouffle Eleve Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Dim 10 Avr - 14:24

"Haaaaaaa !"

Ça ? C'était moi. Moi quand les escaliers ont décidé de bougé alors que j'étais dessus... "Je suis sur que c'est parce que mon signe astrologique n'est pas bien placé aujourd'hui dans l'horoscope magique que j'ai consulter à la bibliothèque ce matin... Mon dieu ! Je devrais arrêter de lire Kuroko no Basket, Midorima déteint sur moi." Je secoue la tête désespéré. Les mangas ont vraiment une mauvaise influence sur moi. Bref, avec tout ça, je crois ne sais pas ou je suis maintenant...

"Où est-ce que je pourrais trouvé de l'aide ?"

"Je parle toute seul maintenant ?" Je secoue la tête désespéré. Je décide d'aller voir aux toilettes. Qui sait ? Je pourrai peut-être trouver. Heureusement pour moi, les toilettes sont sensiblement au même endroit à tout les étages... Enfin... Je crois.

Quoi qui l'en soit, je suis arrivé au toilette sans encombre. En entrant dedant, je remarque quelqu'un près des miroirs. Je la reconnais tout de suite.

"Ma-chan ?"

Je me précipite vers elle, elle semble avoir pleurer. Je la prend dans mes bras pour la réconforter.

"Qu'est-ce qui est arrivé."

Oui je ne bégaille plus. En réalité je ne bégaille qu'en présence des personne que je connais pas où qui m'intimide.


Je fait ce RP avec Marlène


Dernière édition par Hanna Fox le Dim 10 Avr - 15:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Dim 10 Avr - 14:44

"Ma-chan ?
-Hanna !"


Je me relève, à l'aide de mon amie, et son air inquiet me fait monter les larmes aux yeux. Je serre les lèvres et tente de ravaler mes larmes. Ca marche. Je respire lentement, et sourit à mon amie.

"Qu'est-ce qui est arrivé ?"

Ok. Je crois que je suis bonne pour des explications. Je prends la parole, espérant que ma voix ne tremble pas.


"C'est... c'est rien. Des abrutis persuadés d'être les rois du monde. Ils m'ont... un peu chahutée."


En réalité, c'était bien plus que ça, mais je préférais éviter de mêler Hanna Fox à cette histoire. Elle était trop douce, trop gentille, et elle était mon amie. En plus de ça, elle était nouvelle à Poudlard et il valait mieux qu'elle ne se frotte pas à ce genre d'abrutis, or elle en était tout à fait capable.


"J'en ai souffert sur le coup, mais ça va mieux."

Enfin, je crois. J'espère...
Revenir en haut Aller en bas
avatarHanna Fox
Eleve Poufsouffle Eleve Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Dim 10 Avr - 15:58

"C'est... c'est rien. Des abrutis persuadés d'être les rois du monde. Ils m'ont... un peu chahutée."

Je la serre plus fort dans mes bras. "Comment ça il l'on un peu chahuter ? Ils l'on carrément bouleversé oui ! Si je j'attrape les vauriens qui on fait ça... Ils vont s'en souvenir pendant longtemps." étrangement, cette pensé sonnait comme une promesse.

"J'en ai souffert sur le coup, mais ça va mieux.
- Tu essaye de convaincre qui ? Toi où moi ?"

Je la prend par les épaules et la regarde droit dans les yeux.

"Ecoute moi, Marlène. Nous sommes amies. Et écoute moi bien. En tant que telle, nous partageons nos peines, nos doutes, nos joies, nos problèmes... Je vais pas te forcé à m'en parler. Mais si jamais tu à besoin de parler je suis là. Tu comprends ?!"

Je la ramène une fois de plus dans mes bras et la berce doucement contre moi.

"Lâche toute ta tristesse, ta colère, tes peines, tes doutes... je suis là pour toi."
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   Dim 10 Avr - 20:15

Mon amie me serra dans ses bras, me parlant doucement. Je ne sais pas pourquoi, peut-être que je suis bizarre, mais ses paroles n'amenèrent pas en moi une envie de pleurer, bien que je je ressenti un intense soulagement. Ne sachant trop pourquoi au juste, j'éclatai de rire. Un rire qui, étranglé au debut, devint vite naturel, intense. Libérateur. Me calmant, je pris conscience qu'Hanna pouvait penser que je me moquais d'elle, aussi je lâchai :

"Excuse moi. C'est juste que... Je suis tellement soulagée. Et aussi, parce que c'est tellement stupide de se sentir mal pour ça que ça en devient drôle. Merci, Hanna. Tu es une amie géniale."


Je la serrai brièvement dans mes bras à mon tour, puis m'écartai, gênée. Je n'étais pas très douée pour les effusions (à ne pas confondre avec les infusions, encore que je ne les maîtrisais pas complètement, mon thé était un vrai jus de chaussettes) J'eu un nouvel éclat de rire nerveux face aux pensées débiles qui m'assaillaient.

"Nan mais ça va pas mieux, moi..."


Hanna fronce les sourcils. J'ai dit ça à voix haute, moi ? J'aimerai bien lui dire que tout va bien, que je suis juste en train de devenir folle, mais il vaut mieux éviter de sortir ça, ça m'étonerai que ça la rassure. Je lui propose de sortir des toilettes. On va pas rester là 107 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les toilettes des filles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les toilettes des filles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2031/2032 (2015/2016) :: Poudlard :: Intérieur du chateau-