BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 la salle des profs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: la salle des profs   Jeu 26 Fév - 15:40

- " Je vous remercie. Vous allez trouver les Professeurs. A cette heure ci, ils seront tous dans la salle qui leur est réservée au 3e étage.
Vous leur demanderez de réunir tous les élèves de leurs maison dans la grande salle, et d'y prendre également place.
Une annonce s'impose... "


Voilà ce qu'avait dit Madame Dragonneau à Miss Diggory lorsque la jeune préfète s'était rendue dans le bureau de la sorcière.Sans plus attendre , la blonde avait prit congé et avait descendu en vitesse les escaliers , pour en monter d'autres et arriver à la salle des professeurs de Poudlard , située au troisième étage.Ses bottes cavalières noires faisaient grand bruit en heurtant à chaque fois le sol des couloirs.Les élèves se retournaient pour se demander pourquoi la préfète des poufsouffle courait , quelques uns essayèrent même de l'arrêter pour lui demander , en vain , car Winonna avait une mission à accomplir.Arrivée devant la porte de la fameuse salle , elle reprit son souffle , se calma un peu , et toqua à la porte.Un des professeurs ouvrit celle ci , et invita la préfète à entrer.

- " Miss Diggory , que vous arrive t'il ? " avait demandé le professeur Diagon.

- " Bonjour Professeurs , Madame la Directrice vient de me charger de vous dire de rassembler les élèves de vos maisons , et de se diriger dans la Grande Salle avec eux.Madame Dragonneau va faire une annonce."

Diagon se retourna vers les autres professeurs présents dans la salle en acquiesçant les propos de la jeune fille.Aloméda s'avança vers Winonna et lui dit :

- " Miss Diggory , allons ensemble dans notre salle commune."


La Directrice de la maison Poufsouffle poussa légèrement la jeune fille vers la sortie , et tous les directeurs de maison sortirent en direction de leurs salles communes et les autres se dirigèrent vers la grande salle.Winonna et sa professeur avancèrent , d'un pas décidé , vers les cuisines du château pour rassembler la famille des Poufsouffle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: la salle des profs   Jeu 19 Mar - 20:51

-Allez, avancez ! Je n'ai pas que ça à faire, quoi que vous puissiez penser !, maugréa la voix rugueuse de Rusard.

-J'arrive, répondit Lune, un peu énervée contre le concierge.

La jeune fille, en passant devant une fenêtre qui donnait sur une des cours intérieures du château, avait cru voir la chevelure d'une de ses amie, tourner à l'angle d'une porte. Elle s'était donc arrêtée inconsciemment quelques instants. D'après Rusard, quelques instants de trop…

*Je n'ai pas vu Roxane depuis hier soir, ni les autres filles… J'espère qu'elles ne sont pas parties. Sinon je resterais toute seule moi. Enfin, il faut déjà que je réussisse à rester. *
Tout en suivant le concierge grincheux à travers les couloirs et les escaliers, Lune se remémora le début de sa matinée bien remplie.

Flash-Back

Lune s'était réveillée pendant la nuit, dans un fracas de valise qui tombaient dans les escaliers. Toutes les filles de son dortoir se redressèrent, émergeant de leurs rêves. Lune, qui était fatiguée, se rendormit aussitôt.
Quelques heures plus tard, la préfète vint réveiller les demoiselles de première et deuxième année car le train partait assez tôt de la gare de Pré-au-Lard. Lune se leva en baillant et voulut passer un pull au dessus de sa chemise de nuit car quelqu'un avait eu la mauvaise idée d'ouvrir une fenêtre. Elle mit sa main en-dessous de son lit pour attraper sa valise mais ses doigts ne rencontrèrent que du vide. Sa valise avait disparu ! Elle regarda rapidement toute la pièce, plus aucune valise n'encombrait le dortoirs. Seul l'uniforme quotidien trônait sur chaque lit, attendant que leurs propriétaires se glissent dedans.
Lune demanda où étaient passées toutes les valises.
On lui répondit que les elfes de maison étaient venus les prendre pendant la nuit pour les descendre dans le hall. Les professeurs les avaient prévenues hier soir de faire leurs bagages.
Lune n'avait rien préparé. Sans doute qu'un elfe de maison avait fourré toutes ses affaires en vrac dans la grande valise.

*Ho non, j'avais complètement oublié ! Le départ, l'attaque des centaures,. Et mes parents qui partent en Amérique. Je ne sais pas si ils ont envoyé une lettre à la Directrice… Hoo misère. Mais sans lettre, je dois partir moi …. *

Lune, angoissée, s'habilla et suivit les autres dans la grande salle, n'ayant pas d'autre choix. La salle commune, les couloirs et la grande salle étaient vides, il était encore tôt, les autres années n'étaient sans doute pas encore réveillés.

Pendant le déjeuner servi aux deux premières années et aux autres élèves qui voulaient partir, Lune grignota un bout de cookies, anxieuse. Elle levait la tête toutes les deux secondes, espérant voir sa chouette débarquer d'un instant à l'autre.
Mais celle-ci ne vint pas pendant le petit-déjeuner. Les élèves furent ensuite conduits dehors, après être passé devant Rusard, qui prenait les présences. Le soleil était en train de se lever à l'horizon. Lune les regarda passer derrière les montagnes. Soudain un point noir apparut devant les nuages blancs. La jeune fille le regarda, intriguée. Le point grandit, et devint un oiseau, une chouette et …

-Eclipse ! s'écria Lune.
Et la jeune fille sortit des rangs et courut vers son oiseau.
-Miss Roverside ! Fit une voix sèche derrière elle, que faites-vous ? Revenez donc !
Mais Lune l'ignora. La chouette se posa sur son bras et Lune déballa fébrilement le petit papier accroché à la patte de la chouette. Il s'agissait de quelques mots griffonnés à la hâte mais qui apaisèrent et firent sourirent Lune presque instantanément.

« Lune, ce petit mot pour te dire que je viens d'envoyer une lettre à Mme Dragonneau. Tu vas rester à Poudlard. Nous partons dans trois heures, ne t'inquiète pas pour nous, sois prudente, et protège toi le plus possible. Papa. »


*Je vais rester à Poudlard, je vais rester à Poudlard ! *


Lune se retourna vers le groupe. Les élèves commençaient déjà à monter dans les carrosses tirés par des chevaux invisibles. Près du porche, Rusard finissait de lister les élèves. Apparament, personne ne manquait.
Soudain Lune se souvint d'un détail.

*Ma valise !! Elle est sans doute déjà à la gare. Je ne peux rien faire, il faut que je demande à, hum, je n'en sais trop rien… *


Lune se dirigea vers Rusard, en pleine conversation avec un professeur que la jeune fille n'avait jamais vu.

-Il manque quelqu'un, un certain Augustus Mellark de Serdaigle. Il a certainement du se cacher pour ne pas partir. Il mériterait d'être puni avec les bonnes vieilles méthodes….
-Il ne comprend pas la décision de Molly, l'interrompit l'autre professeur. Je vais aller le chercher.


Et il tourna dans le hall d'entrée. Lune, le petit papier de son père serré dans sa main se dirigea vers le concierge.

-Hum, monsieur ?
-Quoi ?, répondit Rusard, ne prenant même pas la peine de lever les yeux de ses papiers.
Lune déglutit, il n'avait pas l'air commode.
-J'ai la permission de rester au château mais ma valise est partie avec les autres. Est-ce que ce serait possible de la récupérer ?


Rusard leva enfin les yeux, jugea la jeune fille du regard et après quelques secondes, ouvrit la bouche.

-Non. Non, ce n'est pas possible. A ce moment-même, les valises sont en train d'être chargées dans le Poudlard-Express. Et vous devriez vous dépêcher pour prendre le dernier carrosse.


Et il se replongea dans la lecture de ses papiers, montrant qu'il n'avait plus envie de parler.
Lune respira et revint à la charge.

-Comme je vous l'ai dit, monsieur, je ne rentre pas. Je ne peux pas rentrer. Mes parents ont envoyé une lettre à la Directrice.
 

A ce moment-là, le dernier carrosse partit et Lune se retrouva seule à la porte avec le concierge.

-Mademoiselle, déclara, le concierge, ignorant la remarque de la Gryffondor, j'ai l'immense bonheur de vous annoncez que vous devrez vous rendre à la gare de Pré-au-Lard à pied. Mais je n'ai aucune envie de vous raccompagner, c'est pourquoi, je vais vous remettre à votre professeur responsable.


Lune ouvrit la bouche pour répéter qu'elle ne devait pas aller à la  gare, mais la referma sans un mot, se disant que peut-être Opale serait moins têtue et incompréhensive que Rusard. La jeune fille suivit donc le vieil homme dans le hall d'entrée. Les élèves commençaient à descendre dans la grande salle.

Fin Flash back


Lune pressa le pas, Rusard ayant tourné à l'angle du couloir suivant et étant sortit du champ de vision de la jeune Gryffondor. Ils se dirigeaient vers la salle des professeurs.

*Ma valise doit être dans le train à l'heure qu'il est et il doit partir dans une dizaine de minutes. Je ne sais pas si je réussirais à la reprendre… *

Enfin, ils arrivèrent au troisième étage, devant la porte de la salle des professeurs. Rusard toqua trois fois, entrouvrit la porte et appela Opale.

Le bruit d'une chaise qu'on repoussait et quelques éclats de voix retentirent derrière la porte en bois et la Professeur de sortilège apparut dans l'encadrement de la porte.
Lune fut surprise de voir que le visage de sa directrice de maison avait si fort changé. Elle ne souriait pas, des cernes se lisaient sous ses paupières, malgré la crème qu'elle avait dû mettre le matin et de la tristesse profonde était reflétée dans ses yeux bleus. Elle se tourna vers Rusard, puis vers Lune, la dévisageant de ses yeux tristes.

-Bonjour Argus, Bonjour demoiselle. Que se passe-t-il ? Argus, cette jeune fille devrait déjà être à la gare !


*Elle n'est toujours pas remise… En même temps, Lune, ça ,ne fait que quelques jours, c'est normal.  Mais elle a l'air d'essayer d'avoir une contenance et tenue normale. C'est bien si elle essaie de surmonter cette épreuve. *


-Il se passe que cette fille a raté le dernier carrosse et il faut trouver quelqu'un pour l'accompagner.


Lune regarda Miss Opale. Celle-ci se retenait de soupirer. Encore quelque chose dont elle devrait s'occuper… Lune se décida à parler.

-Miss Opale ? Je ne dois pas partir du château, mes parents ont envoyé une lettre à la Directrice ce matin. Ils sont partis en Amérique, je ne peux donc pas rentrer chez moi.
-Ha oui, c'est vrai, la Directrice m'a prévenue. Répondit-elle, et se tournant vers Rusard. -Argus, raccompagnez donc Miss Roverside jusqu'à sa salle commune.
Rusard ouvrit ses lèvres pour objecter mais Opale contra.
-Elle restera au château.
-Merci Mademoiselle, fit Lune.
Et puis, elle se souvint de quelque chose :
-Mais, ma valise est partie avec les autres. Est-ce qu'on peut la récupérer?
La jeune femme réfléchit un instant et dit.
-Non, il est trop tard, le train va partir d'une minute à l'autre. Je vais demander qu'on ne descende pas votre valise à la gare de King's Cross et qu'elle revienne à Pré-au-Lard au prochain voyage. Cela prendra un ou deux jours. Arrangez vous avec une camarade en attendant.
-D'accord. Merci.
-Maintenant, si vous me permettez, j'ai beaucoup de choses à faire. A bientôt.
Et elle ferma la porte. Lune salua Rusard et partit rapidement, n'ayant pas envie de rester encore avec lui.

* Pff, deux jours sans rien, sans vêtements, sans livres ,….  Je pourrais peut-être demander à Roxane pour les vêtements. Parce que toutes les filles de mon dortoir sont parties. *

Les pas de Lune la dirigèrent presque inconsciemment vers la grande salle. De nombreux élèves étaient là à cet heure-ci. Lune espérait que ses amies n'étaient pas parties. La dernière fois qu'elle les avaient vues était le soir de l'annonce et la jeune gryffondor n'avait pas pu demander aux deux poufsouffles si elles comptaient s'en aller. Certes, elle ne les avaient pas vues le matin-même mais elle pourrait très bien les avoir ratées.

Ce fut donc avec joie qu'elle découvrit deux visages familiers au milieu de la grande salle.
Lune se pressa donc dans leur direction et sauta presque dans leurs bras, trop heureuse d'avoir enfin réussi à rester à Poudlard avec ses amies. Toute la pression des dernières heures quitta instantanément ses épaules.
Lune les embrassa.
-Hoo les filles ! Vous n'êtes pas parties ! Et moi non plus ! Je suis trop contente ! Ça a été dur de rester. Et, Roxane, je me demandais si, heu, tu pouvais me dépanner parce que pour le moment, je n'ai plus du tout de valise…
Devant  les regards surpris des deux jeunes filles, Lune s'empressa de raconter toute ses aventures, à partir du soir de l'annonce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: la salle des profs   Dim 28 Juin - 17:24

Plusieurs jours étaient passés depuis l'incident en classe avec Roranicus Júrekson. La jeune femme italienne, Aloméda, n'avait pas eu vent de la punition que le serdaigle devait effectuer avec M. Rusard.
Elle ne doutait pas un seul instant que s'il y avait eu le moindre problème, le concierge serait venu l'en informée.
Cependant, l'élève n'avait toujours pas fait son parchemin, et il était hors de question qu'il s'en sorte sans avoir fait la punition complètement.


C'est donc, confortablement installée dans un fauteuil en cuir marron, devant une table donnant vue sur le parc avec le majestueux saule cogneur, que la jeune femme saisit parchemin, encre et plume pour rédiger une missive :

Cher M. Júrekson,

J'attends toujours à ce jour votre parchemin...
Si ce dernier n'arrive pas ce soir au plus tard, je retire 30 points à votre maison. Et pour chaque jour de retard supplémentaire,  10 points seront enlevés. Peut être le sablier bleu sera vidé de tous ses points d'ici la fin de l'année...
Je vous conseille donc vivement de me rendre au plus tôt votre punition, si vous ne souhaitez pas que le sablier soit vide.

Cordialement,


Professeur Aloméda.


Une fois le parchemin écrit, la brune se leva et sortit en direction de la volière pour qu'un messager aille trouver le bleu et bronze et lui remettre le courier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: la salle des profs   

Revenir en haut Aller en bas
 
la salle des profs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-