BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 les cachots et leurs couloirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: les cachots et leurs couloirs   Mar 21 Oct - 12:49

-Rassure-toi, tout ce que tu pourrais me dire, je le garderai pour moi, je n'en parlerai pas. Enfin sauf si cela peut te nuire là je serais dans l'obligation d'en parler. Mais bon nous n'en sommes pas là pour le moment alors tu n'as pas de soucis à te faire. Et sache que aucun d'entre nous ne te jugera, on fait tous des erreurs. Et les seuls personnes que tu peux décevoir sont ceux qui sont trop imbus d'eux même pour reconnaître leur propre faiblesse.... Dernier point tu as raison, on apprend à se connaitre en se testant, fais juste attention à toi, la magie noire n'est pas la bonne solution !

Serenna regarda la préfète de ses grands yeux bleus. Cette dernière s'était levée afin de sortir du cachot.

-Retourne dans ta salle commune ou dans les étages. Vu les événements pour lesquelles on t'a eue à l’œil ces derniers temps, ça serait louche de te trouver ici. Et n'hésite pas si tu as besoin de parler, viens me voir.


Serenna se leva à son tour et rejoignit la rouge et or vers la porte.
Elle la regarda un instant.

-Merci Louanne.

La jeune Serpentard partit alors à la recherche d'un endroit calme.
Revenir en haut Aller en bas
avatarWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: les cachots et leurs couloirs   Dim 19 Avr - 16:30

La nuit était tombée sur le château depuis plus de deux heures maintenant.Les élèves des quatre maisons étaient tous dans leur dortoir, normalement en train de dormir à poings fermés.Pour vérifier cela, la préfète aux cheveux clairs de la maison Poufsouffle avait décidé de faire sa ronde quotidienne dans les parties basses du château.Les cachots étaient un endroit sûr et discret, pour les jeunes sorciers voulant s'isoler, se rafraichir lors d'une journée particulièrement étouffante, ou transgresser le couvre feu.La jeune fille pénétra dans le couloir, gardé par d'imposantes armures anciennes et prit une des torches accrochées sur le mur du vaste couloir.

* Inutile d'utiliser la magie alors qu'il y a déjà un moyen de s'éclairer. *

A l'affût du moindre mouvement, la préfète avança doucement dans le couloir en inspectant tous les recoins.Winonna se rendit vite compte que personne ne trainait dans les cachots, près de la salle commune des verts et argent, à cette heure si.La blonde fit demi tour, se dirigeant vers la massive porte en bois.En sortant du couloir, elle reposa la torche sur le mur.A cet instant, la préfète vit deux jeunes sorciers, une gryffondor et un serpentard, appuyés contre la rambarde de l'escalier, en train de s'embrasser.La préfète ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire ironique avant de les réprimander.

-" Dis donc vous deux, vous n'avez pas eu le temps pendant la journée pour faire ça ? Vous avez enfreint le règlement jeunes gens."
Miss Diggory regarda les sorciers avec un regard désapprobateur, puis fit un signe de tête au serpentard.

-" Toi, direction les cachots.Tout de suite." La préfète se retira de l'embrasure de la porte pour laisser le serpent rejoindre sa salle commune.

-" Vous suivez moi."
Enchaina la Préfète de la maison Poufsouffle en regardant la jeune fille brune, restée scotchée à la rambarde.

La préfète sorti sa baguette de sa poche, incanta un " lumos", puis monta les escaliers, dépassant la gryffondor.Les deux jeunes filles sortirent des pièces lugubres du château pour rejoindre le hall d'entrée.Winonna se retourna vers la gryffon, qui paraissait assez gênée, et pointa le doigt vers l'escalier, faisant comprendre à sa camarade qu'elle devait rejoindre elle aussi sa salle commune.Sans attendre, la rouge et or monta les escaliers, sans un mot.La jeune Diggory soupira et se posa sur la première marche de l'escalier que venait d'emprunter sa camarade.L'amour, elle comprenait.Mais elle n'avait jamais enfreint la règle du couvre feu pour aller voir Luke pendant la nuit.Ils s'étaient toujours arrangés pour se voir la journée aux heures des repas, ou pendant leur temps libre.L'ancien serpentard avait quitté Poudlard l'année précédente, diplômé de la célèbre école de magie.Il était maintenant reporter pour le " Géo Sorcier Mag ".La dernière lettre qui lui avait envoyée datait de trois mois et elle provenait d'Inde.Winonna ne lui avait pas parlé des évènements récents qui s'étaient déroulés au sein du château, mais il avait dû l'apprendre par ses supérieurs.
Après mûre réfléxion, en pensant à Luke, elle décida, finalement, de ne pas pénaliser les deux fautifs.

       
            ( Rp unique)
2538 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: les cachots et leurs couloirs   Jeu 2 Juil - 11:19

Après être passée à la bibliothèque et à la grande salle pour un bon petit déjeuner j'étais repassée par ma salle commune, chercher mon coffret à ingrédients. Ensuite j'avais rejoins discrètement les cachots pour emprunter mon chaudron, resté dans la salle de classe et ça avait été avec tout cet attirail que j'étais repartie dans les couloirs des sous-sols à la recherche d'une vieille salle où personne ne penserait venir. J'en avais trouvé enfin une après 10 minutes de recherches.

Maintenant, après un temps qui m'avait paru tirer en longueur tellement j'avais été nerveuse de me faire prendre, je venais tout juste de terminer ma potion nox oculus qui permettait à tout objets plongé dans la potion de voir dans le noir tel un animal nocturne. Je mis le dernier coup de baguette et m'essuyais le front d'un revers de manche.

- Pfioute ! j'espère que Dean ne va pas tarder... *

Je mis le chaudron de coté, j'éteignis le feu et rangeais mes ingrédients dans mon sac avec le livre. J'étais restée enfermé ici trop longtemps et avec ce temps d'été, faire une potion n'était pas une superbe idée, même si les cachots pouvaient apporter de la fraîcheur. J'avais un chignon qui ne ressemblait plus à rien et la figure noire de poussière. Quand à mon jogging il était bon pour un très bon sort de nettoyage.

Attendant encore un peu de voir si mon camarade allait arriver, je m'asseyais à un vieux bureau en sortant les multiplettes de mon sac. Un hibou était venu me les apporter dans la matinée, plus tôt que je ne l'aurais espéré et je me mis à trifouiller ces merveilles de gadget, contente d'en avoir une paire. J'en aurais presque remercié je ne savais pas trop qui pour avoir dû m'en procurer.

rp avec Dean
1337 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarAnton Vlagasda (Thanaël)
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: les cachots et leurs couloirs   Mar 7 Juil - 0:19

Le Serpentard était ravi et fier d'avoir pu impressionné quelqu'un avec son sort. Il pensais vraiment ne pas être un sorcier d'un bon niveau, la preuve en était qu'il pensait encore souvent comme un moldu. Certes de moins en moins souvent, mais encore bien trop pour pouvoir se dire qu'il s'était totalement intégré au monde sorcier. Il éteignit la flamme en informulé avant de répondre. Pas question de finir à l'infirmerie pour une un sort qui rate.


- Brillant ? Oui, surement un peu. Enfin la majeure partie du mérite revient à ma mère. C'est elle qui m'as beaucoup aidé. Toute Serdaigle qu'elle est, elle m'a expliquée pleins de trucs utiles en métamorphose. Elle a aussi éteint les incendies et guérit la grosse partie des brûlures quand ça marchait pas tout à fait comme il fallait. Mon frère a un peu aidé aussi. Parfois j'arrive à enflammer tout le bras, mais j'ai pas voulu prendre de risques cette fois.
La métamorphose n'est pas si compliquée que ça pour peu que tu arrive à te concentrer sur un point précis et à faire de ta magie ce que tu veux qu'elle fasse. Et arrête de dire que ce sort est bien, je vais finir par croire que j'ai une chance de passer mes BUSEs sans trop me louper, et donc qu'il y a encore un espoir que je fasse un jour quelque chose de ce coté ci du monde.

Il prit un air pensif.

- Il me semblait que les Islandais ont la réputation d'être assez stricts et disciplinés. Il regarda le jeune Bleu et Bronze avec un sourire malicieux. Il faut bien un exception à la règle je suppose... Je vois bien ce que tu veux dire. Perso, j'ai échappé à une énorme punition cet hiver. Mauvaise communication entre les préfets sans doute. Ou alors les Serpentards étaient trop occupés et ils ont oubliés. Enfin je vais pas me plaindre non plus. Pour une fois que je passe au travers...

Le blond venait de s'assoir sur le muret qui jouxtait la sortie du couloir.

- Tu dis que ça ne t'intéresse pas. Mais il y a métamorphose pas drôle et métamorphose libre. Celle qu'on fait en cours est basique, quoi que parfois sympathique; mais tu as vu qu'avec l'aide appropriée on peut faire ce que l'on veut ou presque.


1668 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: les cachots et leurs couloirs   Ven 10 Juil - 13:10

Après être sorti de sa salle commune, Tom s'aventura dans les couloirs des cachots. Il se trouva un endroit assez sombre et paisible afin de ne pas être vu par des personnes indésirables, en attendant une de ses camarades de classe: Marianne Tylerson. Partageant les mêmes idées diaboliques, ils avaient décidé de se mettre à l'œuvre ensemble.

Il attendit donc, voyant d'autres Serpentard passer sans le remarquer. Puis, sans crier garde, une personne s'avança vivement dans sa direction et lui dit:

- Que fais-tu encore là Tom? Tu prépares encore quelque chose qui pourrait nous nuir ? Sache que je ne te laisserai pas faire, en tout cas!


- Passe ton chemin! Si tu ne veux pas qu'il t'arrive des choses! rétorqua Tom en se levant.

- On verra cela… dit le jeune homme en repartant.

Tom se rassit puis attendit Marianne avec impatience. Il lui restait une demie-heure, à vingt et une heure trente donc, sans quoi il partirait sans elle.

RP avec Marianne
739 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: les cachots et leurs couloirs   Ven 10 Juil - 13:28

Je parcourais les couloirs en courant, quand je vis enfin Tom. Il avait l'air assez impatient...
*Zut ! Je suis sûrement en retard !*
Je regardai ma montre. Elle affichait vingt et une heure vingt sept. Je remis en place mon foulard fétiche, celui à tête de mort et rajustai mon sac, qui menaçait de tomber.
-Tom ! Ça fait plaisir de te revoir ! 
Je me souviens, quand j'étais petite, qu'il était mon "copain de bêtises". On s'amusait toujours ensemble et ça allait continuer. 
Je repris enfin mon sérieux et lançai : 
-On y va, avant que quelqu'un nous voit... On fait quoi, déjà ?
Je jetai des coups d'oeil au moindre bruit, affolée par l'idée de me faire punir sans avoir commencé les quatre cents coups avec Tom. Il m'avait tellement manqué, durant toutes ces années, que mes envies de désobéir s'étaient littéralement enflammées. 
Je n'écoutais plus rien en classe, pour me faire punir. Je restais éveillée toutes les nuits pour établir des stratagèmes pour me faire prendre à coup sûr. Mais seule, ce n'était pas aussi amusant. Tom allait enfin me faire me sentir moi-même. 
Depuis que je m'étais fixée pour but de réveiller un moldu mort, je voulais voler un livre de la réserve, ou même aller dans les étages interdits. S'ils sont interdits, ils doivent cacher des choses extraordinaires. Et ranimer un mort, c'est extraordinaire.

Rp avec Tom

1040 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: les cachots et leurs couloirs   Ven 10 Juil - 14:00

Trois minutes avant l'heure prévue, Marianne arriva enfin. Elle s'approcha et me demanda ce que l'on allait faire.Tom lui répondit, agacé:

- Marianne... Tu as vraiment la mémoire courte! Je t'ai dit il y a quelques jours que nous allions à la réserve pour trouver un livre. Mais j'hésite encore à te révéler la nature de ce livre... Je ne voudrais pas que tu aies les mêmes intentions que moi.

Malgré le fait qu'il lui avait répondu sèchement, Tom appréciait Marianne depuis l'enfance. Mais avec ses ambitions, Il ne voulait pas qu'elle se trouve trop en travers de son chemin. Il remonta donc les escaliers pour sortir des cachots en compagnie de Marianne et prit la direction de la réserve, essayant d'étre le plus discret. Car à cette heure, ils devraient être dans leur dortoirs.

Fin du rp (suite à la bibliothèque)
617 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: les cachots et leurs couloirs   Sam 8 Aoû - 22:40

Molly me tirait par le bras le long des couloirs, descendant de nombreux escaliers, je ne réfléchissais même pas à l'endroit où se trouvait le bureau du jeune professeur. J'étais préoccupée par ce stage. Je n'avais rien emmené avec moi, j'aurais peut-être dû emmener quelque chose... Chez les moldus il fallait des conventions de stage, peut-être avait-on l'équivalent chez les sorciers... Ou peut-êtr devais-je venir avec une autorisation de la directrice, ou plutôt du nouveau directeur... D'ailleurs, j'ignore si il est arrivé...

Les questions fusaient dans ma tête à tel point que je ne pensais même plus à ma destination, jusqu'à ce que j'arrive avec mon amie devant une magnifique porte en chêne massif blanc crème. Prenant mon courage à deux mains, je fis signe à la blonde de s'éloigner, me doutant qu'elle ne partirait pas bien loin, puis je frappai à la porte. Lorsque le porte s'ouvrit, j'enlevais mes oreilles de chat que je gardais en main, puis j'entrai.


761 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: les cachots et leurs couloirs   Ven 28 Aoû - 17:20

J'avais décidé, pour tromper l'ennui, de me balader dans le château. J'étais arrivée ici un peu par hasard, en voyant un passage que je n'avais encore jamais emprunté en bas du grand escalier. Et je suis tombée amoureuse des cachots. Moi qui déteste la chaleur, c'était l'endroit rêvé pour dessiner un peu. Un bon éclairage, la fraîcheur, et des murs contre lesquels s'assoir. J'ai emporté une BD pour servir de support, et tout est parfait. Je commence à donner quelques coups de crayons, sans chercher à dessiner quelque chose en particulier.
À ma plus grande horreur, je me retrouvais avec Taty, un ami à elle et le fils de l'ami sur la feuille. Je déteste ce garçon, c'est viscéral. Quand nous étions petit, ma tante nous donnais à tous les deux des cours pour travailler le bois (elle est ébéniste), et il n'arrêtait pas de se moquer de moi! D'accord, nous avions sept ans, mais j'ai bien le droit d'être rancunière, non? En plus, il faisait cela uniquement quand Taty avait le dos tourné, et faisais son élève modèle dès qu'elle revenait, donc je me faisais toujours punir parce que je m'étais énervée.
Je décide donc de déchirer le dessin, et j'en recommence un autre, cette fois en réfléchissant un peu. Rapidement, on devine sous mon coup de crayon ma tante et mes deux cousins, en pleine bataille de boule de neiges. Je suis aussi sur le dessin, mais on ne voit de moi qu'un bout de mèche brune, le reste étant caché par un bonhomme de neige, d'ailleurs coiffé d'un de mes chapeaux. On voit au loin la maison, et la ferme de papa.
J'ai toujours été plus douée à dessiner des gens que des paysages, mais celui là est plutôt bien fait. Enfin, dans la mesure du possible. Un portrait (quand il n'y a qu'une personne, généralement que le visage, sur le dessin) je suis capable de le dessiner de façon presque aussi réaliste qu'une photo moldue, si je reste dans le noir et blanc. Les couleurs, c'est plus dur, car il y'a trop peu de teintes de crayons de couleurs comparé au dégradé des cheveux ou des yeux, bien plus faciles à faire en noir et blanc. Même si je dessine plutôt bien, je le fait rarement, généralement par manque d'inspiration. Il faut croire qu'aujourd'hui j'en déborde, puisque je suis repartie pour un troisième dessin. Je laisse le crayon courir sur la feuille sans trop y prêter attention. Inconsciemment, j'ai dessine quelqu'un, de la taille à la tête. Sauf que voilà, je sais pas qui c'est. C'est un garçon, qui étudie à Poudlard, vu son uniforme, mais comme c'est en noir et blanc, je ne sais pas dans quelle maison. Il est brun, sinon j'aurais moins appuyé pour ses cheveux, qu'il a assez court. Il a l'air plutôt grand, et un peu musclé, mais c'est difficile de juger, et il n'y a rien à coté pour comparer.
Après avoir essayer en vain de trouver son identit, je décide de remonter à ma salle commune, et je garde avec moi les deux derniers dessins, le premier pour pouvoir le montrer à ma famille, le deuxième pour essayer de voir si la description ne correspond pas à un camarade que je n'avais jusqu'à là jamais remarqué. Peut être est-ce juste le fruit de mon imagination, mais j'ai l'impression qu'il existe vraiment. La rentrée approche, et j'aurais sûrement l'occasion de croiser des élèves. Qui sait, peut-être celui là?

2541 caractères, en attente de validation
RP unique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: les cachots et leurs couloirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
les cachots et leurs couloirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-