BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La cour de métamorphose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Ven 3 Avr - 14:41

Molly avait décidé de prendre l'air. Les examens approchaient à grand pas, le stress allait bon train, et James... toujours surprotecteur...
La jeune femme s'était levée de son fauteuil dans la salle commune, avait regardé à travers la fenêtre. Un soleil éblouissant du printemps rayonnait, tel une invitation à se prélasser et profiter tout simplement.
Montée quelques instants plus tôt dans son dortoir pour prendre de quoi réviser si elle s'en sentait le courage, la blondinette ressortit quelques instants plus tard, sac à dos sur le dos en direction d'où ? le parc ? une cours ? Un endroit où la jeune femme pourrait se prélasser au soleil...

Marchant tout en réfléchissant à quel serait le meilleur endroit, elle se dirigea vers la cours qui menait aux serres.
La rouge et or se planta au milieu du terrain, et commença à tourner sur elle même. Bien sûr, James l'avait suivie... Il ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose... Mais que pouvait-il lui arriver ? qu'elle casse sa plume, renverse son encrier, se prenne un coup de soleil ou encore qu'elle se casse un ongle ? Ou pire, qu'elle pique un somme ?

Exaspérée, elle ne le montra pas néanmoins. Elle s'allongea, les bruns d'herbe lui chatouillant les zones de peau découvertes, et ferma les yeux...


Dernière édition par Molly Dawkins le Ven 3 Avr - 16:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Ven 3 Avr - 15:34

Le beau temps était enfin de retour et, si je ne l'avais pas encore remarqué ces derniers jours, le soleil, lui, s'était occupé de me le rappeler ce matin en me réveillant à coup de rayons chatouilleux dans la figure. Depuis que j'étais sortie du lit je n'avais eu qu'une envie qui consistait à aller pique niquer sur une quelconque pelouse comme je l'avais souvent fais avec papa et maman étant petite. Et bien sûr de finir par un tour en balai car le temps était plus qu'idéal aujourd'hui.

Malheureusement pour moi, et mon balai bouclé dans son placard, il y avait encore classe et avec mes derniers résultats qui étaient lamentables depuis quelques semaines il était exclu que je sèche pour aller voler sur le terrain de quidditch.

En ce milieu d'après midi je ruminais encore mon envie de détente au soleil en traversant une des cour de Poudlard pour rejoindre ma prochaine heure de cours mais ce fut avec un grand sourire que je me rappelais que nous avions toujours deux heures de libre ces jours là.

* Oui ! A moi le terrain de vol ! *

Je m'apprêtais à courir en direction du terrain de quidditch mais ma joie fut de courte durée quand je me rappelais que j'avais trop de devoirs en attente. Ce fut donc en perdant mon sourire  que mes pas me portèrent dans un coin tranquille du parc : le petit coin de pelouse qui servait aux premières années pour apprendre à monter un balai avec Mme Bibine. Ce n'était pas parce que j'avais du travail que je ne pouvais pas profiter du soleil après tout, et je trouvais aussi que c'était idiot de rester enfermée par un temps pareil.

Donc j'arrivais sur cette pelouse en râlant dans ma barbe et ne vis pas tout de suite que je n'étais pas seule. Hormis un jeune homme assis à l'ombre d'un chêne à l'autre bout de la cour, il y avait une jeune fille de Gryffondor avec qui j'avais parlé en début d'année et que j’apercevais souvent dans les mêmes salles de classe que moi. C'était elle qui, un jour, avait passé l'heure à avoir peur dans un cour de Miss Wolkoff car cette dernière avait plongé la salle dans le noir pour ses diaporamas.

Sans le vouloir je jetais presque mon sac en m'asseyant non loin de la petite blonde et lui adressa un sourire d'excuse quand elle se tourna vers moi, surprise dans ses rêveries.

-- Oh ! je suis désolée.. Molly c'est ça ? Je ne voulais pas te déranger. Tu veux que j'aille plus loin ?


(réf. couleur dialogue ria #0000ff)
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Ven 3 Avr - 16:16

Alors que Molly avait fermé les yeux pour s'isoler une présence se manifesta. La rouge et or avait sursauté, ne s'attendant pas à ce qu'on lui parle. Elle ouvrit les yeux sur une Poufsouffle qu'elle semblait reconnaître... Mais comment était elle arrivée ici ? La pelouse avait dû amortir les bruits de pas de la jeune femme, qui s'était manifestée par le seul moyen pour elle disponible.

La blondinette lui était reconnaissante quelque part, car elle lui offrait une voie d'évasion. James ne verrait rien à redire au fait que sa petite copine s'éloigne un peu pour parler à une fille. Jetant un coup d'oeil au brun qui semblait plongé dans ses révision, Molly saisit l'occasion.


Elle sourit à son interlocutrice, se leva et lui chuchota :

-Tu ne le sais peut être pas, mais tu m'arranges là. Viens on va se mettre un peu plus loin... Il ne faudrait pas déranger James pendant ses révisions...


* Un prétexte comme un autre, mais je vais pouvoir m'évader un peu*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Ven 3 Avr - 16:40

-Tu ne le sais peut être pas, mais tu m'arranges là. Viens on va se mettre un peu plus loin... Il ne faudrait pas déranger James pendant ses révisions...

La jeune fille me rendis mon sourire après avoir jeté un coup d'œil derrière son épaule, en direction de la seule autre personne présente que j'avais repérée en arrivant. Je le reconnu à mon deuxième coup d'œil comme étant James McCall, son petit ami, et je devinais à au ton de Molly qu'elle ne voulait pas s'en approcher pour le moment.

* Les amoureux sont fâchés on dirait *

-- Comme tu veux.

J'attrapais mon sac et me levais avec la Gryffon pour aller nous asseoir toutes les deux plus loin avant que je ne sorte mes devoirs à faire. Je poussais un soupir de lassitude, déjà démotivée de la tâche qui m'attendais, en ouvrant mon manuel de sortilèges.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Ven 3 Avr - 17:16

La Gryffondor accompagna Victoria un peu plus loin. La Poufsouffle avait poussé un gros soupir en ouvrant son manuel de sortilèges, ce qui avait fait rire Molly. Voilà quelque chose qui n'était pas arrivé à la jeune femme depuis un bon moment. Le son, naturel et joyeux l'étonna elle même. Elle allait enfin avoir un moment de légèreté, un moment de paix comme n'importe quelle jeune femme, loin de ses préoccupations, et de ses problèmes avec James.


Les deux filles se mirent à réviser ensemble. La compagnie des gens de Poudlard, avait manqué à Molly. Elle s'en rendit compte au fur et à mesure qu'avançaient les révisions : jamais la blondinette n'avait progressé aussi vite pour apprendre et elle se dit qu'il en était de même pour Victoria qui semblait prendre du plaisir à réviser en groupe.


Malheureusement, trop tôt à son goût, la cloche sonna la reprise des cours. Le moment de liberté retomba comme un soufflé dans le cœur de la rouge et or, et c'est à contrecœur que les jeunes filles rangèrent leurs manuels, puis s'en allèrent vers la salle de classe en compagnie de James.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Jeu 4 Juin - 11:40

Cette après midi-là, j'avais quelques heures à perdre. Car en plus de ne plus avoir certains cours, les profs nous laissaient des demies journées de libre pour réviser. En effet, les examens avançaient à grand pas et ça se ressentait dans une effervescence de stress qui accaparait tous les élèves.

Entonnement, de mon coté, je ne faisais que ça, ayant suivit depuis le début les conseils de Jérémy qui m'avait poussé à m'y mettre. Même après que Miss Dragonneau m'ait annoncé officiellement mon redoublement. D'ailleurs, pour ne pas me prendre trop la tête, jusque là, je n'avais révisé que les matières où j'étais sûr de pouvoir y arriver. Et puis j'avouais m'être surtout concentrée sur les cours que mon camarde m'avait demandé de lui donner.

Cette fois là, j'avais décidé de me détendre et de ne pas m'envahir la tête avec des manuels scolaires. Ça faisait déjà une heure ou deux que je m'étais installée dans la petite cour d'herbe pour lire, les chaussures trainant à côté de moi et un sachet de confiseries à portée de main.

Le ciel était bleu, une brise tiède jouait dans mes cheveux et on venait de me cacher le soleil ... Hein ?
Je relevai la tête sur le propriétaire de cette ombre dérangeante et reconnus une de mes amies Serdaigle.

- Gab' ! Je suis contente de te voir ! Assis toi !
- Eh Ria ! Moi aussi, mais tu sais avec les exam' et tout ...
- Ouais.

La jeune fille s'était installé sans gêne et piochait maintenant dans mes bonbons avec un sourire amical. Elle reprit avec une lueur de malice dans les yeux.

- Dis, tu aurais dû être à Serdaigle toi. Ces derniers temps je te vois tout le temps le nez dans un livre.
- Ahah ! Oui enfin je révise ce qui m'arrange bien. Je n'ai pas encore ouvert mon manuel de sortilèges, ni de métamorphose.
- Bah tu faisais quoi alors ? J'ai jamais vu quelqu'un prendre autant de note.
- On m'a demandé de l'aide en potion.
- Bien sûr ! Là au moins tu n'as aucune difficulté.

Je ne pus m'empêcher de dévier mes pensées vers Jérémy et de notre prochain rendez-vous. Mais je me repris rapidement, ne voulant pas devoir m'expliquer avec Gabrielle. Elle piocha une chocogrenouille en regardant avec curiosité ce qui occupait mes mains, je fis de même en attrapant une patacitrouille avant qu'elle ne reprenne.

- Tu lis quoi ? Tu t'octroies une pause ?
- Oh oui ! C'est le numéro de ce mois-ci du Quid'Hebdo. Tu connais ?
- Non. Le quidditch c'est pas mon truc. Enfin si, à regarder mais c'est tout.

Je lui souriais, ravie d'avoir du temps pour nous deux et nous continuions notre conversation de banalité sans nous soucier du temps, parties à parler de tout et de rien, en vidant mon sachet de confiseries.

#0000ff
RP libre, rejoignez-moi
2059 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Dim 7 Juin - 10:53

Maryliss était sortie dehors, lassée de l'agitation constante qui régnait en maître dans le château. C'était un après midi calme, tranquille. Un grand ciel bleu taché de quelques nuages blancs. Mary avança. Elle aperçut au loin deux jeunes filles qui discutaient en mangeant des sucreries. L'une appartenait à Serdaigle, l'autre à Poufsouffle. La Vert et Argent aurait bien aimé se joindre à elles mais la fatigue l'en empêchait... Sa timidité aussi l'en empêchait. La jeune fille secoua la tête, comme pour se dissuader de ne pas joindre la Serdaigle et la Poufsouffle. Elle reprit sa route et s'allongea dans l'herbe fraiche quelques mètres à côté des jeunes filles. La Vert et Argent scruta le ciel, longtemps. Un spectacle certes ennuyeux, mais qui faisait passer le temps. Maryliss sentit ses paupières se fermer lentement et sans qu'elle ne puisse rien y faire, elle s'endormit.


Rêve de Maryliss...
Je suis dans un parc. Un parc assez banal. Une étendue d'herbe infinie, quelques bosquets, quelques bancs en bois. Ma robe bustier traîne derrière moi. Elle est là, contre moi. J'avance. Soudain, je vois une fillette de dos en train de cueillir des roses. Je m'approche près d'elle. Elle a des cheveux d'un blond clair, lisses, une peau pâlotte et de grands yeux gris. Elle est plus petite que moi et doit avoir une dizaine d'année. Je la reconnais tout de suite. C'est ma sœur... Lucy. Elle cueille des roses à main nue... Des roses rouges dont la tige est entièrement couverte de grosses épines pointues. Lucy à les mains ensanglantées. Les épines de roses s'enfoncent profondément dans sa peau.

- Lu' ? C'est moi ! C'est Mary ! Arrête de cueillir ces fleurs voyons ! Tes mains sont dans un état impossible !

- Je m'en fiche.
- Écoute moi, voyons ! J'essaye simplement de te raisonner.
- Et pourquoi je devrais écouter tes conseils ? Je n'ai pas d'ordres à recevoir d'une fille qui m'a abandonné !
- Je... je ne t'ai pas abandonnée Lu'... De quoi parles - tu ?
- Si ! Tu m'as abandonnée ! Tu as quitté la maison dans ton propre intérêt ! Et tu m'as laissé SEULE ! Je ne te pardonnerai jamais de ça...
- Lu'... Je t'en supplie... Je...
- NON ! Ne dit rien !

Je fonds en sanglots. Ma sœur me regarde. Son regard mélange tellement de sentiments. De la colère, de la tristesse, du regret... J'aurais aimé la tenir entre mes bras mais je ne peux pas. Une force mystérieuse m'en empêche.

- Lucy... Peut être que je t'ai abandonnée mais crois moi je l'ai fait pour revenir près de toi un jour. Pour qu'on reste ensemble rien que toutes les deux... Je dois partir Lu'. Mais crois-moi je reviendrais.

- Tu me laisses encore une fois ? Très bien. Dans ce cas c'est moi qui te suivrais. Je te suivrais partout où que tu ailles.
- Non Lucy ! C'est trop dangereux !
- Je m'en moque ! Je viens avec toi !
- RESTE ICI ! C'EST UN ORDRE !

Je cours. Je fuis lâchement. Je ne sais pas si ma sœur me suis mais j'entends ses pleurs.
Il faut que je me réveille...


Maryliss sortit de son sommeil sans pousser de cris. Son visage était baigné de larme. Elle se sentait observée par la Serdaigle et la Poufsouffle. La manche de sa robe de sorcier était très légèrement déchirée. Elle devait avoir beaucoup gigoté ! D'un mouvement de baguette elle répara cette déchirure. Sa bouche était pâteuse et sa tête lui faisait mal. Son estomac gargouillait. Elle avait faim. Mary regarda à nouveau la Serdaigle et la Poufsouffle et constata qu'il restait des sucreries dans leur sac. Elles auraient certainement pitié d'une jeune fille toute mince venant de se réveiller d'un sommeil visiblement agité ! La Vert et Argent se redressa sur ses jambes et s'approcha des deux jeunes filles.

- Excu.. Excusez moi... Pourrais - je prendre une Chocogrenouille dans votre sac de sucreries ? Je meurs de faim et... je ne vais pas bien.

Maryliss afficha un sourire amical et attendit une réponse des deux jeunes filles...


#993366
2980 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Mer 10 Juin - 8:44

- Et tu n'as jamais réessayé de remonter sur un balai ?
- Non, pas depuis le cours de Mme Bibine en première année.
- C'est dommage, peut être qu'aujourd'hui tu adorerais.

Notre paquet était à moitié vide alors que Gabrielle et moi continuions de discuter. Nous avions à peine remarqué que la cour se remplissait au fur et à mesure que l'après-midi avançait.

Quand soudain, une jeune fille se mit à s'agiter, s'attirant tous les regards dont les nôtres. La Serpentard avait vraiment l'air pâle et apeurée, et Gabrielle dû le voir aussi car elle fusilla les autres curieux du regard en ajoutant :

- Quoi ?!! Vous voulez ma photo ?

Elle avait été dure avec eux mais il le fallait bien avec ce genre de commères. La jeune fille, qui apparemment avait cauchemardé, nous rejoignit avec un sourire calme et nous demanda si elle pouvait nous prendre une chocogrenouille, disant qu'elle ne se sentait pas bien. Je lui répondis de suite en choquant mon amie Serdaigle.

- Non !
- Ria ?!!
- Vu ton état, tu devrais en prendre plusieurs.
- Ah ! Tu m'as fais peur.

Je ris doucement en fouillant dans ce qui restait de confiserie, à la recherche de chocogrenouille pour la jeune Serpentard. Alors que Gabrielle faisait assoir notre invitée.

- Eh ! Mais t'as mangée tous les fondant !
- Non ... Mais toi t'as bien finis les patacitrouilles !
- Ça va ! Je plaide coupable de patacitrouillophilie !

Nous éclations de rire devant notre chamaillerie digne d'enfants de 4 ans, en espérant que ça détende la jeune fille dont je ne me souvenais pas du nom. J'étais pourtant sûre de l'avoir vue avec moi dans certains cours. Pour l'heure, je lui donnais les quelques chocogrenouilles qu'il me restait en reprenant.

- Tu sais les cauchemars finissent par passer, t'en fais pas trop. Moi ça s'est arrêté tout seul. J'imagine que c'est à cause des centaures et tout que tu as commencé à en faire, et nous devions être beaucoup dans ce cas. Si tu veux nous raconter, nous n'allons pas nous moquer.

Mon amie bleu et bronze acquiesça mes paroles et je terminai avec un air amusé dans les yeux.

- En échange je te raconte le mien. Personnellement, depuis un moment je trouve mon cauchemar si ridicule que je m'en amuse. Un peu comme le cours du Professeur MacOwl. D'ailleurs c'est depuis son cours que je vais beaucoup mieux. Mais tu l'as fais son cours sur les épouvantards ? Je ne me souviens plus trop qui était là ou pas.

Je lui souriais doucement en attendant soit qu'elle veuille bien nous raconter son mauvais rêve, soit qu'elle parle du cours. Dans tout les cas parler de ses peurs ne lui ferait pas de mal, au contraire, et il était souvent plus facile de parler à des inconnus plutôt que d'inquiéter ses amis.

2096 caractères, validé par Alice


Dernière édition par Victoria Lester le Dim 14 Juin - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Dim 14 Juin - 0:57

Après une petite touche d'humour la Poufsouffle accepta de partager ses sucreries avec Maryliss. La Serdaigle la fit s'asseoir tandis que son amie fouillait dans le sac de confiseries, certainement pour trouver une Chocogrenouille à passer à la Vert et Argent. Mary ouvrit son paquet et prit sa Grenouille. Celle ci se débâtit longuement mais finit par se laisser faire. La Serpentard croqua dans le chocolat tandis que les deux jeunes filles se disputaient telles des gamines. Maryliss ne put s'empêcher de sourire à leur petite chamaillerie. La Poufsouffle recommença à fouiller dans le sac pour trouver d'autres douceurs pour apaiser la faim et la peur de la Serpentard. Celle-ci la regarda faire, fouillant dans sa mémoire pour retrouver le nom de sa "sauveuse".

* Victoria... Elle s'appelle Victoria... Victoria Lester je crois... Oui, ça doit être ça. On parle beaucoup d'elle en ce moment...*

Victoria déposa quelques Chocogrenouilles sur les genoux de Maryliss. La jeune fille les mis de côté tandis que la Poufsouffle lançait la conversation.

- Tu sais les cauchemars finissent par passer, t'en fais pas trop. Moi ça s'est arrêté tout seul. J'imagine que c'est à cause des centaures et tout que tu as commencé à en faire, et nous devions être beaucoup dans ce cas. Si tu veux nous raconter, nous n'allons pas nous moquer. En échange je te raconte le mien.

- Tu as l'air d'une fille de confiance mais malheureusement je n'aime pas parler de mes cauchemars. J'en fait depuis trop longtemps pour tous les raconter. Et... je crois que les Centaures n'ont rien à voir dans mes rêves. Je n'en rêve jamais, je ne sais pas pourquoi. Je dois être bizarre...

La Vert et Argent éclata de rire pour détendre l'atmosphère. Victoria reprit.

- Personnellement depuis un moment je trouve mon cauchemar si ridicule que je m'en amuse. Un peu comme le cours du Professeur MacOwl. D'ailleurs c'est depuis son cours que je vais beaucoup mieux. Mais tu l'as fais son cours sur les épouvantards ? Je ne me souviens plus trop qui était là ou pas.


- Biens sûr que j'étais là ! Disons que j'ai été meilleure sur la théorie que sur la pratique. En fait j'ai totalement perdu mes moyens sur la pratique. Ca m'a totalement découragé. Mais bon, y a des hauts et des bas. Je crois que j'étais tellement décider à remporter une victoire face à l'Epouvantard que j'ai échoué. Je ne sais pas si c'est totalement clair...

Maryliss sourit malgré les souvenirs un peu douloureux du cours de Défense contre les Forces du Mal.

- Au fait, je m'appelle Maryliss. Peut-être as-tu déjà entendu parler de moi par hasard dans cet immense Château. Je suis heureuse de ne pas être la seule à cauchemarder la nuit ou à n'importe quel autre moment ! Ces rêves me pourrissent la vie... Il n'y pas d'autres mots !

La jeune fille reprit sa respiration et attaqua une deuxième Chocogrenouille. Elle se sentait beaucoup mieux.

- Ah ! Tu aurais une feuille et un crayon ? Je meurs d'envie de dessiner ! Tu sais dessiner toi ? Sans vouloir me vanter, j'excelle en dessin !

Maryliss savait qu'elle abusait de la gentillesse de Victoria et de la Serdaigle mais c'était si bon de parler à des gens, de faire d'autres connaissances et de se sentir protégée ! La Vert et Argent mordit dans le chocolat et espéra une réponse positive de la Poufsouffle...


2593 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Dim 14 Juin - 13:16

* Une fille de confiance ? ... Merci ... Depuis trop longtemps hein ?! La pauvre ... Tant pis, ça lui aurait fait du bien d'en parler, mais si elle ne le sent pas ... Ah oui ! je me souviens ! On a plusieurs cours ensemble ... *

Notre invitée me sortit de mes pensées en terminant son discours sur son intervention quelque peu raté en défense, face à l'épouvantard. Je ne pus que lui jeter un air dubitatif à cause de la fin de sa tirade.

- Non, ça me parait clair moi. Trop de..., tue le..., comme on dit. Ça m'ait déjà arrivé, à moi aussi, on veut faire tellement bien qu'au final on fait mal. Mais c'est pas grave, pour citer une autre phrase : on apprend de nos erreurs.

Gabrielle avait très bien répondu à la verte et argent et même moi, qui n'avait pas compris ce que la jeune fille avait voulu dire la première fois, je captais très bien le discours de mon amie.

La jeune fille reprit sa respiration après s'être présenté et avoir fini de parler de ses cauchemars, elle mangea une autre Chocogrenouille et je fus ravie de voir qu'elle avait l'air de se sentir mieux. Ensuite elle nous parla de sa passion et nous demanda de quoi l'exercer.
Je regardais Gab' avec un sourire désolé, en lui rappelant que je n'avais pas pris mon sac et en lui tendant mon magasine. Ma camarade éclata de rire en sortant parchemin et plumes de couleur alors que je répondais à Maryliss.

- Excuse-moi, j'ai oublié les bonnes manières. Moi c'est Vic ... Ria Lester et mon amie Gabrielle. Tu dessine quoi ? Des portraits, Des paysages ? Moi je ne dessine pas, je préfère ...
- Les potions ! Je crois que toute l'école est au courant maintenant. On lui demande même des séances de révisions. N'est-ce pas ?
- Non, pas du tout ... C'est juste Jérémy ...

Gabrielle avait jugé bon de finir ma phrase avec un ton très enthousiaste et elle avait même lancé un clin d’œil à Maryliss, à qui elle donna le matériel demandé, comme pour que cette dernière témoigne de mes rougissements soudains.

- Ne l'ennuis pas avec ça, c'est bête.

J'essayais de changer de sujet en rangeant mon Quid'Hebdo et en attendant de voir quel chef d'œuvre notre camarde allait nous faire.

1631 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Mar 16 Juin - 2:35

Je m'étais quelque peu effacé depuis un mois, pas très à l'aise vis à vis des tensions perpétuelles parmi les élèves. Et puis, il y avait ce Serpentard avec qui je m'entendais très bien, j'ignorai si c'était une franche amitié qui commençait ou quelque chose de plus complexe. Il s'appelait Warren Peace, il était particulièrement gentil, mais en dernière année, et la fin des cours arrivait à grand pas. Je ne devais pas m'attacher à lui. Et puis il y avait cette histoire de vérification des baguettes magiques imposée par le ministère, je ne m'y étais pas encore rendue. Et puis les vacances, qu'allais-je faire pendant deux mois entier ?

C'est en ruminant une longue série de questions sans réponses immédiates que je me dirigeai vers une cour d'herbe où quelques élèves paressaient au soleil. Je reconnus Victoria avec une Serdaigle et une Serpentard qui dessinait. Je m'approchai d'elles rapidement.

-Oh Ria, mon père m'a envoyé un étui pour toi, il est dans mon dortoir, il faudra que je te le donne un de ces jours !


811 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Mer 17 Juin - 15:46

C'est finalement la Serdaigle qui lui répondit. Ces paroles étaient pleines de sagesse. Maryliss finit sa Chocogrenouille. Son regard s'illumina quand elle vit que la Bleu et Bronze sortait une feuille et des plumes de couleur. Maryliss avait l'habitude de dessiner avec des crayons à papier Moldus. C'était donc la première fois qu'elle testait les plumes !
Excuse-moi, j'ai oublié les bonnes manières. Moi c'est Vic ... Ria Lester et mon amie Gabrielle. Tu dessines quoi ? Des portraits, Des paysages ? Moi je ne dessine pas, je préfère ...
- Les potions ! Je crois que toute l'école est au courant maintenant. On lui demande même des séances de révisions. N'est-ce pas ?
- Non, pas du tout ... C'est juste Jérémy ...

- Oh ! Un garçon, donc ?

Maryliss remarqua que Gabrielle lui adressait un clin d'œil. La Vert et Argent ne put s'empêcher de rire discrètement.
- Ne l'ennuies pas avec ça, c'est bête.

Sentant Ria quelque peu perturbée Maryliss commença à dessiner.
- Disons que je dessine un peu de tout. Des portraits, des paysages... Mais plus de portraits. J'en dessine énormément pour ma sœur et elle les garde dans des petites pochettes.

La jeune fille prit une plume rouge et commença à dessiner des yeux. Toujours dessiner les yeux en premier. Les traits étaient d'une finesse incroyable. Elle n'avait jamais dessiné une iris aussi bien détaillée. Mary continua par le nez, et s'appliqua sur la bouche avant de tracer le tour du visage. Enfin, elle commença les cheveux. Ils étaient raides, long et tombaient sur les épaules de cette jeune femme imaginaire. Le portrait finit, Maryliss le tendit à Gabrielle.

- Ouah ! Tu as un talent fou !
- Merci !

A ce moment précis une Gryffondor arriva près des jeunes filles.
-Oh Ria, mon père m'a envoyé un étui pour toi, il est dans mon dortoir, il faudra que je te le donne un de ces jours !
- Salut !

Maryliss se retourna un peu vers Ria, très discrètement et remua ses lèvres sans pourtant prononcer de mots. Elle espérait que la Poufsouffle savait lire sur les lèvres ! Elle bougea ses lèvres pour dire "C'est qui ?" sans que la Gryffondor s'en rende compte. Mary attendit donc une réponse...


1661 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Mer 17 Juin - 22:31

Maryliss me parla de sa passion tout en commençant à dessiner. Elle semblait aller beaucoup mieux mais je savais, par expérience, que se changer les idées avec sa passion aidait plus que n'importe quoi. J'osais même penser que c'était beaucoup plus efficace que le chocolat.
La jeune Serpentard termina assez vite mais le portrait final était incroyable, cette fille était vraiment douée. D'ailleurs, mon amie Serdaigle témoigna notre admiration par un "ouah" chaleureux.

Je souriais aux filles en admirant encore le visage de cette jeune fille sans oser demander si c'était une connaissance ou son imagination, quand une autre personne arriva vers nous. Pour une fois je croisais pas mal de gens que j'aimais bien et j'en étais ravie, surtout en voyant qu'il s'agissait d'Alice, une Gryffondor que j'appréciais beaucoup. J'interceptai Maryliss et souris à sa question muette en lui répondant plus que clairement quand la rouge et or s'adressa à moi.

-Oh Ria, mon père m'a envoyé un étui pour toi, il est dans mon dortoir, il faudra que je te le donne un de ces jours !
- Alice ! Je suis contente de te voir ! Et je suis super contente d'entendre ça ! Je pourrais aller le chercher tout à l'heure ? Et ça à été ? Il a réagi comment ?

J'étais vraiment enthousiaste à l'idée d'avoir un étui à baguette aussi beau que celui d'Alice et après avoir déversé toutes mes questions je fis une pause et repris sur un ton d'excuse.

- Désolée, je t'embête ... Euh ! Et voici Gab' une amie et Maryliss avec qui on vient de faire connaissance. Tu restes un peu avec nous ?

Espérant vraiment passer un peu de temps avec la jeune fille, je lui souriais en la suppliant presque de se joindre à nous.

1321 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Sam 20 Juin - 2:43

Avant que Victoria n'ait pu me répondre la Serpentard me salua, salutation à laquelle je répondis favorablement évidemment avec un petit signe de tête accompagné d'un sourire. Puis mon amie jaune et noir me répondit avec vivacité, ce qui m'amusa.

-Oui ça a été, il ne l'a pas mal pris, je lui ai expliqué en détail pour être sûr, et il m'a dit de ne pas te demander de payer... je crois que ça lui fait plaisir de pouvoir faire quelque chose pour moi malgré le fait que... enfin tu vois quoi.

Je lui souriais chaleureusement avant de reprendre.

-Bien sûr que je pourrais te le donner tout à l'heure, mais je sais pas si je peux rester, vous discutiez et puis elle est occupée à dessiner, ce n'est pas vraiment le moment idéal hein... On se reparlera si tu veux. On peut se retrouver quelque part dans l'après midi pour que je te donne ça, je vais passer au dortoir de toute façon, j'ai oublié un truc là-bas.

Je ne me sentais pas à l'aise de parler de mon père en présence d'une élève de la maison Serpentard. Et puis je n'avais parlé qu'à Victoria, j'ignorais qui était les deux autres au final, et cela ne me mettait pas à mon aise.


876 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   Lun 22 Juin - 8:25

Ma récente amie n'avait pas l'air à l'aise de parler de tout ça devait les deux autres filles et je lui envoya un sourire désolé pour ma maladresse. J'étais contente que son père ai comprit et que ça n'ai pas été un sujet de dispute entre elle et lui, mais ne pas le remercier d'une quelconque manière m'étais impossible, si bien que j'eus une idée toute bête.

J'étais quand même un peu déçus que la jolie Gryffondor ne veuille pas rester plus longtemps avec nous, mais je comprenais parfaitement son sentiment apeuré de déranger et son malaise de voir de nouvelles têtes. Lui souriant pleinement quand même je répondis enfin :

- Oui je vois, ne t'en fais pas pour ton père. Mais quand même, je m'en voudrais de ne pas le remercier. Tu crois qu'il aimerait une boite de chocolats en retour ? ... La journée est terminée mais oui on pourrait ce retrouver plus tard Si ça te va. J'ai hâte de voir cet étui ... Peut être dans un prochain cours ?

J'attendais sa réponse dans un sourire rassurant, mais en espérant qu'elle finisse par être à l'aise avec nous et qu'elle décide soudain de rester.

852 caractères validé par Myosotis


Dernière édition par Victoria Lester le Sam 4 Juil - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: La cour de métamorphose   Ven 3 Juil - 14:38

Maryliss observa la Gryffondor longtemps, très longtemps. Elle percevait dans ses yeux qu'elle était vraiment mal à l'aise. Soudain, un énorme coup de vent l'arracha de ses pensées. Le portrait de la Vert et Argent lui glissa des mains et s'envola très loin d'elle avant qu'elle n'ai pût le rattraper.

- Oh, zut...

Mary scruta Gabrielle, Victoria, puis Alice. D'un coup l'atmosphère était devenu tendu. La blondinette le sentait. Soudain, tout devînt clair dans l'esprit de la jeune fille.

*Je dérange. Oui, je dérange. C'est moi qui dérange...*

Un long silence s'installa pendant quelques minutes. Maryliss soupira bruyamment d'ennui, pour ramener l'attention sur elle. La blondinette regarda à tour de rôle Alice et Ria.

- Bon, j'imagine que vous avez envie de parler toutes les deux. Si c'est moi qui pose problème je m'en vais... Ravie de t'avoir rencontrée Ria ! A une prochaine fois...

Mary esquissa un sourire d'une grande insolence puis repartit en direction de sa salle commune. Son petit numéro de "petite fille susceptible" avait parfaitement fonctionné, et elle en était fière. La Vert et Argent hésita à espionner les deux jeunes filles derrière un buisson mais se retînt. C'est donc à moitié endormie qu'elle rejoint Poudlard.


Caractères : 973
Fin de RP pour Mary
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La cour de métamorphose   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cour de métamorphose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-