BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 1er compartiment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: 1er compartiment   Sam 5 Sep - 16:44

1er compartiment du train


Dernière édition par Maître du Jeu le Mar 8 Sep - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Sam 5 Sep - 20:03

Sa mère avisa avec de grands yeux le panneau de la gare. Voie 9, suivie de la voie 10. Mais enfin, cette voie 9 3/4 n'existait-elle donc pas?! Elle lâcha un soupir irrité. Zack, lui, se tourna vers elle. Les cheveux courts et blancs Liz Shevington, étaient toujours aussi bien coiffés. Ondulant, avec une mèche travaillée sur le devant. Elle rajusta ses lunettes, tic qu'il lui avait toujours connu, signifiant que son stress allait crecendo. Au fond, il la connaissait suffisamment pour savoir à quoi elle pensait. "Je le savais, cette maudite école était une farce!". Pourtant, il était sûr qu'elle n'en doutait plus. Ensembles, ils s'étaient rendus au chaudron baveur, un vieux pub à l'aspect miteux. Une partie d'elle ne croyait toujours pas le contenu de la lettre qu'elle avait reçu, à ce moment là. Elle était venue à la rencontre du barman, et ce dernier, avisant la lettre, lui donna pas mal d'explications. C'est là que Zack apprit plus ou moins qu'en réalité, il était un sorcier. Un tas de questions l'assaillit. Et pourquoi ses parents n'en étaient pas aussi? Et en quoi cela consistait, d'être sorcier? Le barman tenta, dans sa grande générosité de lui expliquer, mais il demeurait trop de termes qu'il ne comprenait pas. Il en retenu seulement un: moldu. La nature de son père et de sa mère. Liz Shevington, elle, affichait sa traditionnelle mine du "Cause toujours, mon vieux, je n'y crois pas une seconde". C'est seulement en avisant le mur de pierre, dans l'arrière court, s'écarteler lui même, comme si ses briques étaient vivantes, qu'elle révisa son jugement. Et il en fut de même quand une sorcière sur un balais se posa prêt d'eux. Ils achetèrent toutes les fournitures. La baguette de Zack, et ce qui en découla, acheva de la convaincre.

Pourtant, la gare n'était pas là. Et sa mère recommençait à douter. *Pourquoi n'y crois-tu pas, alors que tu as toi-même vu ce farfadet, dans la boutique, m'man*. Zack, lui, y croyait. Il se sentait comme dans un rêve, où le décors, la vérité portait un doux parfum d'irréalité, mais il y croyait tout de même. Le plus étrange, c'est que cette nouvelle réalité ne l'excitait pas. S'il s'était retrouvé dans un dessin animé qu'il adorait, peut-être aurait-il sauté partout. Ici, c'était différent. En vérité, il ne savait même pas si c'était une bonne chose. Être différent. Cela signifiait quitter ses connaissances, se libérer de ses croyances, et se défaire de son quotidien. Zack était trop jeune pour déterminer si c'était ce qu'il voulait ou pas. Il ne savait rien de cette vie qui l'attendait, ce qu'elle lui réservait. Alors, au final, était-ce véritablement une bonne chose? Définitivement, il n'en avait pas la moindre idée. C'est pour cela qu'il ne ressentait rien de spécial. Dans l'attente, il verrait si tout cela lui apporterait quelque chose de bien. Mais, au fond de lui, dans un recoin qu'il n'écoutait pas, il se disait également que cela ne pourrait pas être pire, à défaut d'être mieux. Après tout, il n'avait pas de véritables amis, et il savait que c'était de sa faute. Juste des gens avec qu'il traînait, par moment. Et puis, rester une année sans ses parents, ce n'était pas plus mal... Non pas que son père ne savait pas s'occuper de lui, non, il endossait son rôle de père à merveille. Mais sa mère se faisait de plus en plus opprimante et insupportable. Être loin d'elle lui ferait du bien. Son seul regret, pincement douloureux dans sa petite poitrine de marmot, était son club de box. Il ne pourrait en faire que pendant les vacances. Cela le vidait littéralement de toute joie. Son seul espoir était que, dans cette école, un autre sport enseigné pourrait combler ce vide.

Zack se raidit. Il venait de voir... Il venait de voir un type rentrer dans un mur et... disparaître. Sa mère semblait avoir vu la même chose, car ses yeux s'étaient changés en deux énorme balle de ping pong. Mais elle reprit ses esprits, et s'avança d'un pas mesuré. Zack y vayait là le cliché de la bureaucrate, cherchant constamment anticipation et pragmatisme. Mais de toute manière, sa mère en était un beau, de cliché. Il l'avisa, abordant un homme étrangement vêtu, qui semblait vouloir effectuer le même tour de passe-passe. Il lui expliqua alors comment arriver à la mystérieuse gare. Puis il fonça et disparut. Sa mère regarda un instant les briques rouges, censées être solides. Puis elle se tourna vers son fils. "Vas y en premier, Zack". Le gamin ajouta mentalement *Comme ça, si je m'explose contre ce mur, tu sauras que c'est dangereux*. Son chariot devant lui, il se plaça face au passage. Il prit une grande inspiration. Il était l'heure de ne plus se poser de question. Il fallait plonger dans l'eau froide, donner le coup décisif, le tout sans aucune hésitation. Sans fermer les yeux, il courut donc vers le mur. Il entendit vaguement sa mère crier son nom, croyant surement que les briques auraient effectivement raison de lui. Mais le décors changea. Il eut droit d'abord à un intermède noir, puis se retrouva sur un quais similaire au précédant. Sauf qu'au dessus de lui se trouvait un panneau "9 3/4", et que devant lui trônait un grand train rouge et noir. Il se tourna, et vit sa mère traverser le mur, bras devant elle pour se protéger, les yeux fermés. Elle en perdit ses lunettes.  Se tournant vers le train, il fit quelques pas en sa direction. Tout de même, quelle histoire de fou... Le quais grouillait d'élèves en tout genre, de tout âge. Il rajusta son sweet bleu marine, et se tourna vers ça mère.


-Bon, finit-elle par dire, file, Shevington!

Elle ponctua sa phrase d'une bise rapide, nette et sans bavure, puis repartie sans un regard en arrière. Au fond, Zack aurait beaucoup aimé qu'elle le prenne dans ses bras, qu'elle le regarde partir dans le train. *M'man, tu sais que je vais rester loin de toi presque un an?* Un an. Cette pensée lui déchira le coeur. Mais de toute façon, pour sa mère, cela n'avait pas l'air d'avoir beaucoup d'importance. Le vague à l'âme, mais la mine dure, il se saisit de sa valise et de la cage de son animal, et galéra pour monter les marches du train. Il était maintenant seul. Seul face à sa nouvelle condition. Ignorant les gens qui passaient autour de lui, il chercha un compartiment vide, et en trouva finalement un, dans la première voiture. En respirant bruyamment, il déposa la cage, fit coulisser les portes d'une main, et rentra. Il hissa sa valise avec quelques difficultés, puis revint chercher la cage et répéta l'opération. Enfin, il ferma la porte, et s'assit avec un soupir. Il espéra que le voyage ne serait pas trop long...

5045 caractères
rp libre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Sam 5 Sep - 20:30

Environ deux heures après s'être assise, Margaret sentit un souffle sur sa nuque qui l'éveilla. Des élèves déposaient leurs affaires, non sans la regarder d'un air intrigué.
Elle pensait qu'ils lui demanderaient ce qu'elle faisait là, mais ils ne le firent pas et se contentèrent de la contourner avant de continuer dans le couloir.
Elle les regarda passer d'un air las, avant de refermer les yeux. Mais. Où était-elle donc ?



*Wah ! Qu'est-ce qu'il se passe ? ... Ah, c'était vrai. Je suis dans le train qui va à Poudlard.*

L'angoisse qui s'était apaisée pendant son repos revint au galop. Que fallait-il faire ? Rester assise et ne rien faire, attendre seule que le train arrive ? Mais c'était maintenant que tout se jouait, si elle voulait se faire des amis, elle devait se lever. Elle avait toujours été seule, toujours rejetée à cause de sa richesse. A présent, elle n'était qu'une élève parmi tant d'autres.

*Pourquoi je serais différente cette fois? Il suffit de sourire, et d'être gentille, pourquoi me rejèterait-on ?*

Elle se décida enfin et se leva, voulut prendre la cage de son chat et.... Le chat avait disparu !

*Non non non, quelle idiote, j'aurais pas du libérer Plyu !*
Elle se rassit, réfléchit deux minutes. Au fond ce n'était pas si mal.

*Bon, au moins ça me fait une raison pour aborder des élèves...*

Elle s'avança prudemment dans le couloir, et commença à chercher son chat, demandant aux étudiants des wagons s'ils ne l'auraient pas vu.
Après plusieurs essais sans résultats, elle atteint un wagon avec seulement une personne.
Le garçon était d'une taille moyenne, quoiqu'assez petit pour son âge, il avait quelques tâches de rousseur et le visage encore arrondi qu'ont les enfants.

*Tiens il doit avoir mon âge... Peut être qu'il est gentil !*

Elle hésita toutefois à rentrer. Il ne bougeait pas d'un cil, et gardait un air renfrogné, ce qui le rendait légèrement intimidant.
D'un pas maladroit, elle poussa la porte du wagon *Mais pourquoi la porte est aussi dure ? Je me ridiculise, oh non qu'est-ce que je dois faire ?*
Enfin elle se décida à lui parler :

- Excuse-moi, tu n'aurais pas vu passer un chat ? Je l'ai perdu, il est noir et assez gros.

1674 caractères validé par Ambre


Dernière édition par Margaret Mai Wung le Dim 6 Sep - 10:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Sam 5 Sep - 22:47

Le train démarra. Son coeur rata un bond. Ça y est, c'était le départ. Il imagina un instant sa mère et son père, sur le quais, lui faisant des signes de la main. Il se détourna, haussant les épaule. Mouais, bof. C'était pas réaliste. Il imaginait plutôt sa mère au téléphone, remarquant que le train partait et faisant un bref signe de main, l'air occupée. Quand à son père, situé à une distance convenable d'elle, il agiterait frénétiquement les mains, brandissant le poing et lui criant "T'es l'meilleur, champion!". Plus réaliste, certes... mais ça se passait pas comme ça. Il s'enfonça avec un soupir dans son siège, avisant la gare s'éloignant à toute vitesse. Et maintenant? Qu'allait-il faire? Il n'en avait aucune idée. Le commun des enfants présent dans le train auraient décidé que ce serait le meilleur moment pour se faire des amis. Pas Zack. L'idée ne lui traversa même pas l'esprit. Il aurait pu lire également, afin d'en apprendre plus sur ce monde qui lui était étranger. Mais il devait admettre qu'il avait clairement la flemme, d'autant plus que lire n'était pas son fort. Il décida donc de s'emparer de la cage, et de caresser son compagnon doucement. Le temps passait à une lenteur phénoménale. Il finit par reposer son animal, puis contempla de nouveau le paysage. Finalement, il sortit de sa poche
des écouteurs, objet typiquement moldus, et se les enfonça dans les oreilles. Puis il extirpa un mp3 qui leurs était relié et lança la musique. Zack écoutait surtout du métal et du rock. Il passa ainsi une heure, ses pensées dérivant vers des méandres lointains. Dans quel monde loufoque allait-il atterrir.

La deuxième heure, une dame passa, lui proposant des friandise. Le garçon hocha la tête et s'approcha du chariot. Il fut alors pris au dépourvu. Il ne reconnaissait aucun paquet. La dame captant son désarroi, lui conseilla les patacitrouille, les drajets surprises de berti crochus ou les chocogrenouille. Elle lui expliqua chaque principe. Après un instant de réflexion, il prit un chocogrenouille, et des patacitrouilles. Il avait si hâte de goûter ces nouveautés qu'il en oublia de remercier la dame. Mais cette dernière était une telle habituée qu'elle s'en alla en souriant. Il mangea d'abord les friandise à l'aspect de tourte. C'était plutôt bon, bien que le gout qui en émanait ne lui évoquait rien. Au nom, il en déduisit que c'était de la citrouille. Quant au chocogrenouille, il reposait dans une jolie boite. Avec précaution il ouvrit le pentagone bleuté. Il savait qu'une grenouille chocolaté et animée s'y trouvait, et il fut pourtant pris au dépourvu quand celle-ci bondit sur la banquette en face de lui. Sans attendre, il se rua sur elle, la bloquant dans ses mains. Là, la grenouille s’immobilisa, reprenant l'aspect d'une véritable grenouille en chocolat, immobile. L'examinant un peu, le gamin l'épousseta et la croqua, méfiant. Ce fut normal, il avisa alors l’intérieur de la boite. Il s'y trouvait bien un cadre, avec en dessous écrit "Albus Dumbledore". En revanche, personne ne se trouvait dans le cadre. Il prit cela comme une arnaque, et s'enfonça dans son siège, croquant son chocogrenouille, une main dans la poche. Ses pensées reprirent leur cours. A deux reprise, il fut interrompu par des adolescents, qui à la vue de son air renfrogné partaient sans l'ouvrit. Cela n'irritait nullement Zack, il avait l'habitude. Il se contenta chaque fois d'hausser les épaules et de reprendre son vagabondage mental. La troisième fois, ce fut un chat noir qui entra par l'interstice de la porte, qui n'avait pas été complètement refermé par le précédant individu. Il eut un peu de mal sur la fin, son gras le bloquant dans le peu d'ouverture que la porte lui offrait. Mais, il parvint à s'extirper, et le garçon pu enfin voir à quel point il était obèse. Le chat regarda le garçon, le garçon regarda le chat. Puis ce dernier grimpa sur la banquette, contre le mur, s'étira et se roula en boule. Zack le regarda un instant. Lui aussi aurait voulu s'endormir aussi vite. Il décida de ne pas le déranger.

Une heure après, quelqu'un d'autre entra. Il avait alors les bras croisé, et tirait toujours sa gueule d'aspirant tueur en série. Ce fut une jeune fille qui poussa la porte. Plutôt grande (comparée à lui), elle avait typiquement le visage des asiat'. Rond, pâle, avec un nez tout fin et droit, une bouche épaisse, et peu large. Surtout une lisse chevelure d’ébène tombait jusqu'à ses épaules, brillante. Tout le contraire du visage de Zack, avec sa trogne longue et ses traits marqué. Tout le contraire de ce qu'il aimait, aussi. Les têtes d'asiatique, c'était pas trop son truc. Elle lui demanda s'il n'avait pas vu un chat noir. Sans un mot, le garçon lui indiqua tout simplement son colocataire poilu du doigt. Ainsi, c'était elle, sa maîtresse.


-Tu devrais faire gaffe. Un chat, si c'est pas surveillé, ça se tire, déclara-t-il d'une voix monocorde.

3856 caractères
#006633
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Dim 6 Sep - 11:28

Le garçon, après avoir montré Plyu du doigt, lui dit :

-Tu devrais faire gaffe. Un chat, si c'est pas surveillé, ça se tire.

*Non mais il se prend pour qui ? Quel manque de tact. Si j'ai un chat c'est que je sais comment m'en occuper quand même.*

Margaret sentait l'agacement monter en elle. Elle avait toujours eu horreur qu'on lui assène des vérités qu'elle savait déjà, comme si elle était une enfant atteinte d'idiotie. C'était cela qui lui avait fait perdre le contrôle lors de cette journée où ses pouvoirs s'étaient révélés. Mais cette fois-ci, au moins, c'était différent. Il ne la visait pas elle en disant cela, ou du moins n'en avait-il pas l'air.
Elle commençait à comprendre pourquoi il était seul dans son wagon. Il arborait un air particulièrement renfermé, et elle avait du faire appel à tout son courage pour venir lui parler. Il semblait perdu dans le vague, comme s'il était ailleurs, coincé dans un amas de pensées désagréables.Ce ne serait pas étonnant que quelques élèves aient tenté leur chance avant de se raviser sous son regard assassin. Cela expliquerait d'ailleurs pourquoi Plyu était venu ici, lui qui aimait la solitude et la tranquillité, il devait être servi. 
Pourtant, le garçon avait l'air d'avoir son âge. Il devait être dans la même situation qu'elle, débarquant dans un monde inconnu et effrayant sans personne pour l'accompagner... Peut-être que si elle répondait gentiment il allait enfin daigner sourire ? Quoiqu'elle ne savait pas si cela valait pour le mieux. Peut être ferait-elle mieux de rester seule, au moins elle n'aurait pas de mauvaise surprise.

*Non il faut que j'essaie ! Tous les élèves sont en groupe, je ne veux pas être la seule qui n'aura pas d'amis. Pas cette fois.*

Bien décidée à remonter sa côte de sociabilité, elle ramassa Plyu, s'installa sur la banquette d'en face avec son chat sur les genoux, décida d'attaquer "en finesse" et lui sortit son plus beau sourire(après tout, cela marchait toujours avec les adultes, pourquoi pas avec lui ?) :

- Oui, mais le laisser dans la cage pendant toute la journée n'aurait pas été sympa pour lui. Tu as un animal toi ?


Elle connaissait parfaitement la réponse, au vu de la cage qui trônait sur la banquettemais elle préférait l'entendre le dire. Cela lui donnerait l'occasion d'entamer une discussion avec lui. Il faisait peut être peur aux autres, mais elle en avait vu d'autres, et ce n'était pas ce garçon renfrogné et plus petit qu'elle qui allait l'effrayer. Il en faudrait beaucoup plus que ça pour l'empêcher de faire ou d'avoir ce qu'elle voulait.

2011 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Dim 6 Sep - 15:17

La demoiselle finit par se saisir de son gros chat. Comment réussissait-elle à le porter, se demanda Zack. Non seulement ce félin semblait champion dans la catégorie poids lourds, mais en plus les bras de la jeunes filles lui paraissaient aussi robustes que deux cure-dent. Normal, se dit-il, c'était une fille. Il avait rarement vu une fille aussi massive qu'un garçon, du haut de ses onze ans. Et cela était préférable. Une fille trop musclé n'avait rien de séduisant. Mais tout de même, Zack se demanda un instant si ses bras pâles n'allaient pas tomber, et le chat avec. Il fut néanmoins rassuré quand la jeune fille -comment s'appelait-elle, au fait?- s'assit en face de lui. Cela ne le dérangea pas vraiment, étant donné qu'il s'ennuyait profondément dans ce maudit train. En revanche, la demoiselle avait oublié de refermer le compartiment, et cela le fit légèrement tiquer. D'abord parce qu'il appréciait son espace confiné, sans personne pour venir le déranger, ni les gloussements extérieur des élèves qui se baladaient dans les couloirs. Ensuite, parce que c'était le meilleur moyen pour que le chat massif s'enfuit de nouveau. Il ne fit néanmoins rien et avisa de nouveau l'étrange duo. La fille lui lançait un grand sourire. Ah... Quelqu'un qui cherchait à être sociable.

- Oui, mais le laisser dans la cage pendant toute la journée n'aurait pas été sympa pour lui. Tu as un animal toi ?

Zack regarda le filet où se trouvaient cage et valise. L'oiseau piquait un somme. Toujours aussi stoïque, il fixa de nouveau l'inconnue.

-Ouep. Mais je l'ai que depuis quatre jours... Je lui ai même pas trouvé de nom.

A vrai dire, il ne s'était pas vraiment penché sur la question. Plutôt que de se prendre la tête, il préférait  attendre que le nom vienne de lui même. Creuser pour trouver une solution, c'était pas vraiment le fort de Zack. Il préférait de loin marcher à l'inspiration. Il enfonça ses mains dans ses poches, ne sachant pas trop quoi dire de plus sur le sujet. Il avait un animal de compagnie point. Que dire de plus? Il préféra changer de sujet, un sujet qui ouvrait plus de porte, et garantissait, à coup sûr, une conversation qui durerait un minimum.

-T'es en première année toi aussi?

1731 caractères
#006633
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Dim 6 Sep - 15:53

-Ouep. Mais je l'ai que depuis quatre jours... Je lui ai même pas trouvé de nom.

*Pas de nom ? C'est toujours ce que je cherche en premier moi...*

-T'es en première année toi aussi ?

*Oh, voilà qu'il engage une conversation. Il n'est pas méchant en fait !... Quand même il pourrait mieux se tenir. Ça se voit qu'il n'a pas été dans une grand école privée.*

Margaret commença alors à étudier le jeune garçon. Il avait un style vestimentaire classique, quoique bon marché, mais sans être vulgaire. Normal, quoi. Sa posture, en revanche, était celle de quelqu'un de fermé, hostile. Pourtant son regard n'était pas si effrayant que ça, quoique intimidant aux premier coup d'oeil. Elle remarqua alors un petit MP3 avec des écouteurs étalés près de lui.

* Mince je l'ai peut être dérangé pendant qu'il écoutait de la musique. Bah, de toute manière je crois que je l'aurais dérangé quoiqu'il fasse. Il est si renfrogné.*

Tandis qu'elle s'évertuait à lui trouver tous les défauts du monde tout en le dévisageant, Margaret réalisa soudain qu'elle se sentait rassurée d'être ici. Le malaise qu'elle avait senti en entrant commençait à se dissiper tandis qu'ils parlaient. Ce n'était pas si mal, après tout, elle avait bien fait de rester. Elle sentait que le jeune garçon, malgré son air austère, était aussi désemparé qu'elle devant cette situation nouvelle, même s'il était évident qu'il ne cherchait pas la compagnie des autres. Soit ! Il avait accepté qu'elle reste (mais avait-il eu le choix ?) alors elle allait restait.
Elle caressa son chat tandis qu'il s'endormait, roulé en boule sur ses genoux. Il n'était tout de même pas des plus légers, et elle sentait peu à peu ses jambes s'engourdir.

*Je vais devoir me lever dans pas longtemps.... Et je n'ai pas pris ma cage, quelle idiote. Il va s'enfuir dès qu'il se réveillera. Bon tant pis, je vais rester ici tant que je peux, j'aviserai après.*

Elle regarda le garçon droit dans les yeux :

- Oh d'accord, mon chat s'appelle Plyu, mes parents ont insisté pour que je l'amène avec moi. Oui
je rentre aussi en première année !
Je m'appelle Margaret Mai Wung, j'ai découvert il y a à peine quelques mois que j'avais des pouvoirs magiques. Tu t'appelles comment toi ?


1703 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Dim 6 Sep - 16:39

Elle le regarda dans les yeux. Zack, lui, détourna le regard. Fixer les gens comme ça, il ne le faisait que quand il voulait obtenir quelque chose. Mais dans ce compartiment, c'était différent. Il ne cherchait pas spécialement à connaître cette nana, juste à faire passer le temps. Alors qu'elle le fixe comme cela lui donnait la désagréable impression que c'était elle qui désirait lui tirer les vers du nez, et il avait horreur de ça. Cela lui rappelait sa mère, quand il essayait de lui cacher quelque chose. La plupart du temps, vu son manque d'attention à l'égard de Zack, ce dernier y parvenait sans grand mal. Mais parfois, cette femme remarquait quelque chose, et elle s'adonnait à percer sa carapace avec la cruauté d'un chasseur. Liz Shevington n'abandonnait pas, jamais. Chantage, oppression, tous les moyens étaient bons. Parfois Zack résistait, mais cela ne durait jamais bien longtemps. Or Zack était quelqu'un qui, à l'instar de sa mère, était d'une certaine pudeur en ce qui concernait son ressenti. Dire ce qu'il pensait était certes une habitude, mais pas ce qu'il se passait dans sa petite poitrine. Il avait pourtant horreur du silence de sa mère vis à vis de ce qu'elle ressentait, alors pourquoi possédait-il la même caractéristique? Peut-être par mimétisme. Après tout, les chiens ne faisaient pas des chats.

Il apprit donc plusieurs chose: Le chat s’appelait Pliou (drôle de nom), elle s'appellait Margaret Mai (drôle de nom également), elle était aussi en première année, et cela le rassura, et elle avait des pouvoirs. Déjà que son statut de sorcier lui semblait incertain, les dires de la jeune fille brisèrent complètement son peu de conviction. Lui, n'avait jamais mit le feu à personne par la pensée, ni contrôlé des objets par télépathie. Ou peut-être parlait-elle d'un autre type de pouvoir. Comment en être sûr? Sa curiosité piquée, Zack ne se gêna pas pour interroger la jeune fille, sur un ton égal, sans état d'âme.


-Zack Shevington. Quels pouvoirs magiques?

Il n'était plus trop sûr de lui, pour le coup. Et si "ils" s'étaient trompés? Ceux qui décidaient de qui allait à Poudlard. S'ils avaient cru qu'il était un sorcier, alors qu'en réalité, il n'était qu'un simple moldu. Décidément, il n'était pas véritablement satisfait de la tournure que prenait les événements. Il aurait préféré rester logé dans son trin-trin quotidien, là où il en savait assez pour ne pas se poser de question. Pendant un instant, l'envie dérisoire d'ouvrir la fenêtre et de sauter hors du train le traversa. Mais il la trouva immédiatement bien ridicule. Il allait affronter ce nouveau futur, comme il avait affronté les idiots de la Derby's secondary school, et il s'y ferait. Voila. Mais malgré tout, le flot embrouillé d'idées qui se bousculaient dans sa tête lui laissaient en bouche un désagréable gout d'incertitude. Ce destin qui l'attendait était-il véritablement meilleur?

Il n'eut pas le temps de se questionner plus, car le train fut pris d'une brève secousse. Cela réveilla Pliou, qui sursauta, le poil hérissé, avec un "Mia!" de surprise. Zack réagit immédiatement. Alors que l'animal sautait des genoux de sa maîtresse, il s'était déjà levé, et avait brusquement refermé la porte du compartiment sous le nez de l'animal. Celui-ci s'immobilisa, semblant se calmer. Zack, lui, ne s'en préoccupa pas plus. La fenêtre était fermée, le chat ne risquerait pas de s'enfuir. Il allait donc s’asseoir, comme si rien ne s'était passé.


2234 caractères
#006633
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Dim 6 Sep - 17:18

Elle venait d'entamer une discussion. Qui était-il ? Elle aurait bien voulu savoir aussi d'où il venait, et s'il venait d'une famille de sorciers, mais chaque chose en son temps. Elle avait entendu plusieurs termes à propos de l'hérédité de la magie, et en avait retenu qu'un sang pur était quelqu'un dont l'arbre généalogique est composé uniquement de sorciers et un sang-mêlé (c'était son cas) quelqu'un dont la famille se composait de moldus et de sorciers. Existait-il des personnes dont les pouvoirs n'avaient rien d'héréditaires ? Mais d'où venait leur magie, alors ? 

La réponse de Zack coupa court à ses pensées :

- Zack Shevington. Quels pouvoirs magiques ?

*...Pardon ? Quels pouvoirs ? Il est au courant qu'on se dirige dans une école de magie au moins ? Ou il plaisante peut être...*

Mais il n'avait pas l'air du genre à plaisanter. De plus, sa réponse paraissait sincère, et trahissait son inquiétude. Il ne venait certainement pas d'une famille de sang pur. Peut être était-il comme elle, c'est vrai, il avait un MP3, c'était un objet normal, ça signifiait sûrement qu'il avait eu une éducation moldue, digne du commun des mortels. Ou alors c'était un MP3 magique ? Et que devait-elle lui dire ? Elle ne voulait pas lui dévoiler cette horrible histoire qui lui était arrivée quelques mois plus tôt. Et puis il pourrait penser que ce n'était en rien une démonstration de magie mais qu'elle aurait pu seulement avoir un problème aux yeux. Au fond, ce n'est pas comme si elle avait fait de la télékinésie, ou volé. Elle ne voulait pas prendre le risque de lui raconter, mais que lui répondre alors ?
Tandis qu'elle réfléchissait à ce qu'elle pourrait lui répondre, elle sentit le train bouger de manière inhabituelle, et Plyu, qui fut secoué par le choc, bondit sur ses pattes et s'apprêta à sortir du compartiment.


*Oh non ! Je n'avais pas fermé la porte ! Mais pourquoi je suis aussi étourdie ?*

Tout en se maudissant intérieurement, elle voulut se lever pour fermer la porte avant que le chat ne passe, mais Zack fut le plus rapide et bloqua la sortie. Plyu s'immobilisa alors et commença à bailler, tandis que le garçon se rasseyait comme si de rien n'était.

- Euh ... Merci ... Je croyais avoir bien fermé, mais la porte a dû se rouvrir.

*J'espère qu'il ne va pas redemander pour les pouvoirs magiques. Changeons de sujets.*

- Et ton MP3, il est ensorcelé ?

1840 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Dim 6 Sep - 17:50

Bizarrement, la demoiselle ne chercha pas à reprendre son chat. Elle le laissa plutôt vagabonder. Soit. Du moment qu'il ne venait pas étaler son gros derrière sur lui, Zack s'en moquait. Il l'avisa se rasseoir, se disant que n'empêche, elle était vraiment grande. Ou peut-être était-ce lui qui était petit. Mais peu importait. Elle le remercia, ce à quoi il ne répondit rien. Ouais, c'est ça, la porte avait du se rouvrir...
Elle ne répondit néanmoins pas à sa question. Quoi, avait-elle quelque chose à cacher? Zack pensa d'abord que son histoire de pouvoir magique était une pure invention. Puis il se demanda si la jeune n'avait pas tout simplement honte. Néanmoins, il voulait savoir, et n'hésiterait pas à le redemander.


- Et ton MP3, il est ensorcelé ?

Zack haussa un sourcil, geste ô combien étonnant, car témoins d'une émotion sur le visage du garçon. Ensorcelé? On pouvait faire ça? Et pour quoi faire? Zack imagina un instant une bouche apparaître sur l’appareil, mordant les doigts des inconnus qui tentaient de le piquer. Intérieurement, cela le fit rire. A l'extérieur, il sembla qu'aucune pensée n'avait traversé son esprit. Il pensa que finalement, cela pouvait être très utile, et se jura qu'un jour, il tenterait l'expérience. Quitte à détruire son mp3. De toute manière, s'il disait que c'était "pour l'école", ça mère ne se poserait pas trop de question. Après tout, Liz pouvait se montrer gourmande de prestige. Si Zack parvenait à lui dire qu'un acte était fait dans le bu de s'améliorer à l'école, et l'encouragerait. Cela ne passerait évidement pas dans une école "moldu" (il aimait bien ce mot), mais l'école où il se dirigeait était très différente.

- Non, non, c'est un MP3 normal, Zack le lui montra pour témoigner ses dires, j'y connais rien, en magie, j'vois pas comment j'aurais pu faire ça. Mes parents sont pas des sorciers.

Cette fois-ci, il plongea son regard dans le sien, les pupilles brillantes de détermination.

-Mais t'as pas répondu. C'est quoi ces "pouvoirs" que t'as découvert? Moi j'ai rien remarqué d'anormal.
1594 caractères
#006633
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Dim 6 Sep - 19:33

Lorsqu'elle lui demanda si son MP3 était ensorcelé, Zack haussa un sourcil, ce qui surprit grandement Margaret.

- Non non, c'est un mp3 normal.

*Tiens moi qui le croyait impassible. J'ai peut être dit quelque chose d'absurde ? Mais je ne vois pas en quoi ensorceler un appareil de musique serait absurde, non c'est lui qui ne doit pas y avoir pensé...*

- J'y connais rien en magie, j'vois pas comment j'aurais pu faire ça. Mes parents sont pas des sorciers.

*Ah, ouf, il est comme moi. C'est pour ça qu'il est aussi mal à l'aise... Ou bien il est comme ça tout le temps, qui sait.*
Elle avait aperçu de la surprise chez Zack, mais aucune honte. Elle en fut étonnée, car elle même détestait sentir qu'elle débutait quelque part. Elle avait l'habitude d'être la meilleure dans tous les domaines, alors se retrouver dans un monde plein de sorciers d'un jour à l'autre, sans connaître quoique que ce soit de la magie, provoquait en elle un sentiment d'infériorité qu'elle exécrait plus que tout. Ce garçon devait être particulièrement fier pour agir de manière aussi désinvolte dans une situation comme celle-là, ou peut être était-il tout simplement passif.
Tout cela était intriguant. Quand elle avait su qu'elle allait partir à Poudlard, elle s'était imaginée une vie joyeuse remplie d'enchantements, de couleurs, avec des élèves enjoués et avenants. C'était l'idée qu'elle se faisait d'un monde magique, mais cette idée devait venir d'un trop plein de dessins animés tous plus féeriques et loufoques les uns que les autres. Elle venait de se rendre compte de sa naîveté, ce qui fit revenir son angoisse à grands pas. Elle était dans un monde inconnu, plein de gens inconnus, pour aller faire des choses encore totalement inconnues. Et elle détestait être désemparée comme ça. Heureusement elle n'était pas seule.
*Du calme, du calme. Il est peut être bizarre, mais il n'a pas l'air méchant.*
Elle s'apprêtait à lui répondre, quand elle sentit son regard peser sur elle comme s'il allait percer tous ses secrets à jour, puis il lui asséna :

-Mais t'as pas répondu. C'est quoi ces "pouvoirs" que t'as découvert ? Moi j'ai rien remarqué d'anormal.

Son pouls s'accéléra et elle sentit sa patience flancher.
*Raaaah, pourquoi il ramène ça ?! Si j'ai changé de sujet c'est que je voulais pas répondre, ça se voyait quand même ! On ne devrait pas forcer les gens comme ça, il manque vraiment de tact.*
Elle décida tout de même de lui répondre franchement. Puisqu'il ne se gênait pas, pourquoi devrait-elle être faire semblant d'être calme et gentille ?

-Bah tu vois, il y a quelques mois, un garçon de ma classe m'a énervé, alors du sang est sorti de mes yeux et ils étaient devenus rouges. Je suis partie en catastrophe aux toilettes donc il ne s'est rien passé, mais si je ne l'avais pas fait je pense que ça aurait pu dégénérer.

Qu'allait-il répondre à ça ? Elle, elle avait des pouvoirs. S'il n'avait pas vu les siens, tant pis pour lui, ce n'était pas son problème. Mais Margaret était sûre qu'il trouverait une réplique cinglante dite sur un ton désintéressé qui la ferait douter. Elle sentait la colère qui commençait à monter. Elle avait réussi à se faire à l'idée de partir un an dans un endroit inconnu alors qu'elle était terrifiée à l'idée de perdre tout contrôle sur les évènements. Et lui était en train de faire remonter cette angoisse.
*Je ne dois pas m'énerver. Il y a des tas d'autres élèves ici, si lui a décidé d'être désagréable, les autres n'en feront sûrement pas autant.*

2720 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Mar 8 Sep - 10:05

Nathan était monté in extremis dans le premier wagon qu'il avait trouvé et traînait sa valise dans le couloir. Il finit par trouver un compartiment où étaient déjà installés des jeunes de son âge, rencontrés en cours d'année l'année dernière, qui l'invitèrent à s'asseoir :

- Eh salut Nathan ! 
- Viens avec nous, y a plus beaucoup de place ailleurs. 
- Sauf si tu veux te retrouver avec les plus vieux qui vont parler que d'aspic.
- Merci ! Mais vous savez nous aussi dans quelques années on va devoir les passer les Aspics. C'est pas plus mal de se renseigner maintenant.
- Ca y est ! Il commence ! On est pas arrivés à Poudlard qu'il sort déjà sa science !

Le ton exaspéré de Laurent, un petit noir avec une coupe militaire, fit rire tout le compartiment. Juste après le jeune Serdaigle bailla à s'en décrocher la mâchoire, attirant la curiosité d'une petite Serpentard, une blonde coiffée de couettes :

- Tu n'as pas dormi Nathan cette nuit ? Moi non plus, j'étais si nerveuse de reprendre les cours. 
- Oui Lydia, j'ai passé la nuit avec mes amis moldus. On ne va pas se revoir avant longtemps. 
- Oh moi ma meilleure amie m'a un peu laissée tomber, elle m'en veut que je ne lui parle pas de Poudlard. 

Très vite Nathan tomba endormi contre la fenêtre et un de ses camarade eut le bon sens de lui enlever ses lunettes du nez pour ne pas qu'elles s'abîment. Ils laissèrent leur camarade bleu et bronze rattraper ses heures de sommeil, pendant qu'ils continuaient leur discussion dans la bonne humeur.


Quelques heures plus tard le 2e année se vit réveiller par un brouhaha et, après avoir trouvé ses lunettes dans la poche de son manteau, remarqua qu'il s'agissait de ses camarades attroupés autour d'un chariot de friandises. Il se leva et s'approcha pour voir des dizaines de bonbons sorciers comme il en avait déjà mangé à Pré au Lard l'année dernière. N'ayant pas très faim pour le moment et voulant se dégourdirent les jambes, il sortit de son compartiment pour faire un tour. 

Après quelques minutes de marche où il jetait un oeil dans les compartiments voisins pour saluer d'autres connaissances, il tomba sur deux jeunes dans ses âges qui ne lui disaient rien du tout. La jeune fille semblait même comme mal à l'aise et Nathan était ravi d'être peut-être tombé sur des premières années qu'il pouvait informer du fonctionnement de Poudlard. Sans hésiter il entra avec son enthousiasme habituel, et fit bien attention de refermer la porte derrière lui quand il aperçut un chat noir. 

- Bonjour ! Je m'appelle Nathan, je ne me souviens pas vous avoir déjà vus, vous êtes nouveaux à Poudlard ? 

Il les gratifia tous les deux d'un grand sourire et attendit leur réponse pour s'asseoir, ou non, en restant planté devant la porte. 
 
Nathan 3366ff
2152 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Mar 8 Sep - 22:04

-Bah tu vois, il y a quelques mois, un garçon de ma classe m'a énervé, alors du sang est sorti de mes yeux et ils étaient devenus rouges. Je suis partie en catastrophe aux toilettes donc il ne s'est rien passé, mais si je ne l'avais pas fait je pense que ça aurait pu dégénérer.

Whoah. Bien qu'il ne montra rien, une vague admiration monta en lui. Il sentit même une brève pointe de jalousie lui brûler la poitrine.

-Impressionnant. J'ai vraiment rien remarqué chez moi... Quoique...

Zack réfléchit un instant. Il y avait bien un moment qui lui semblait étrange dans sa vie, même plusieurs... Il avait toujours cru que c'était de la faute de son comportement si les gens de l'école primaire avaient peur, quand il s'énervait... Mais peut-être qu'il se passait quelque chose, que lui ne sentait pas. Il s'était toujours dit que les réactions des gens étaient différentes avec lui... Et puis, il y avait ce jour... Il jouait au foot avec deux trois "connaissances", et quelqu'un avait tiré un peu trop fort dans le ballon dans le but de marquer. La balle avait rebondi sur le poteau, et avait fusé comme une flèche dans la direction opposée. Ainsi, elle s'était écrasée contre la vitre du directeur, et cette dernière se retrouva fissurée sur le coup. Le directeur lui-même était venu voir la cause de ce grabuge, et avait confisqué le ballon. C'était alors la fin de la journée, un vendredi, et Zack tenait à le récupérer. Car oui, c'était SON ballon qui avait été confisqué, tout ça parce que un idiot ne savait pas se servir de ses pieds. Il s'était donc glissé dans les couloirs, avait attendu que le directeur sorte pour s'infiltrer dans le bureau. Seulement la balle reposait sur une étagère, bien trop haute pour lui, et il manquait de temps. Impuissant, il la fixait, son esprit bouillonnant de plans foireux. Mais comme poussée par l'intensité de son regard, la balle s'était mise à bouger, et était tombée à ses pieds. Il pensa sur le moment, que c'était dû à un courant d'air, et qu'il avait beaucoup de chance. Ce n'est qu'en se faisant attraper par le directeur lui-même, dans le couloir, et en revenant dans le bureau avec lui sur ses talons, qu'il s'était rendu compte que la fenêtre était bel et bien fermée.

Alors... il avait peut-être un peu de sang magique au final. Une part de lui fut prise d'une hâte indescriptible, une envie de découvrir ces pouvoirs, d'en exploiter le potentiel. Finalement, la tournure que prenait les événements n'était pas si mal. Il s'apprêtait à demander à la jeune fille si elle en savait plus sur tout cela, bien qu'il se doutait de la réponse. En effet, la demoiselle ne semblait pas plus avancée que lui. Mais rien ne lui coûtait de demander. Seulement la porte coulissa, l'interrompant. Se fut un garçonqui apparut dans l’entrebâillement de la porte. Il semblait avoir leur âge, à peu de chose près.


- Bonjour ! Je m'appelle Nathan, je ne me souviens pas vous avoir déjà vu, vous êtes nouveau à Poudlard ?

Nathan leur offrit un grand sourire. Il semblait bien enjoué. Tout comme cette fille... Quoique, maintenant qu'elle lui avait parlé, elle semblait moins joyeuse. Surement l'effet Zack. Cela ne l'étonna nullement. Il était très mauvais pour mettre de l'ambiance, et faire sourire. Son domaine de prédilection s'étendait plus à l'énervement propre et rapide de tout ce qui l'entourait. Il ne se l'avoua pas vraiment, mais une partie de lui désira que ça change. Néanmoins, il se contenta d'hocher la tête.

-Je suppose que toi non. Tu es en quelle année?

Il se retrouva avec un milliard de question qui lui brûlaient les lèvres, mais chaque chose en son temps. Il préféra patienter. Après tout, la hâte ne servait à rien.

-Je n'ai rien contre le fait que tu rentres, ajouta-t-il néanmoins, mais pourrais-tu fermer la porte derrière toi? Il ne faudrait pas que le chat de Margaret s'échappe de nouveau.


3008 caractères
#006633
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Jeu 10 Sep - 16:18

Margaret se sentait mal. Zack l'avait poussée à bout, et elle détestait ça. Dans ces moments là elle craignait toujours qu'une partie profondément enfouie en elle se réveille et balaye tout ce qui l'entoure. Comme ce qui était arrivé quelques mois plus tôt avec ses yeux. Margaret réalisa soudain que c'était peut être ça, sa magie. Perdre le contrôle. Mais qu'allait-elle faire, si le seul moyen pour réveiller ses pouvoirs était d'être acculée ainsi ? Elle sentit les larmes monter en elle, et lutta de toutes ses forces pour les repousser et les renvoyer d'où elles venaient. Elle se souvint alors des paroles de sa mère, quelques années auparavant. Plyu, qui était encore un jeune chaton, tout en finesse et plein de joie, s'était perdu après avoir fui la maison. Margaret avait sept ans, et ce fut une déchirure pour la petite qui s'était attachée très vite à cette petite boule de poil. Alors que ses parents et elle cherchaient dans la rue avoisinant leur maison, elle avait commencé à pleurer. Sa mère s'était alors tourné vers elle, et contre toute attente, au lieu de la rassurer comme l'aurait fait quelqu'un de doux et attentionné, elle l'avait giflé.
"Il ne faut surtout jamais pleurer devant les autres, c'est une preuve de faiblesse et ce serait une grande honte pour la famille d'avoir une faible parmi nous. Tu ne veux pas être faible ?" - Margaret remua le visage, sans pour autant cesser de pleurer- "Très bien, c'est tout à ton honneur. Alors tiens-toi droite, voilà, comme ça, non ! Le visage doit regarder loin devant, même si tu es grande, il faut t'assumer pleinement et être fière de ce que tu es. Tu es triste ? Soit, c'est vrai, nous avons sûrement perdu Plyu. Mais ce n'est qu'un chat, si tu en veux un nous en rachèterons un et nous ferons en sorte qu'il ne fuit pas cette fois."
Ces dernières paroles, qui avaient peut être pour but de rassurer la jeune enfant n'avaient fait qu'aggraver la situation. Ils n'allaient donc pas le retrouver... La petite s'était alors recroquevillée sur elle-même, avant de fondre en larmes de plus belle, et ce malgré sa mère qui pestait contre cette faiblesse d'âme.
Au final, le chat était revenu deux jours plus tard, avec quelques égratinures mais sans dommage vraiment grave, et la situation était redevenue comme avant. Enfin presque, car c'est à partir de ce jour là que Margaret avait commencé à porter un masque digne et froid, sans aucun dépassement aux limites de la bienséance.

*Les choses ont bien changé depuis...*

Elle commençait déjà à s'imaginer lançant de grands sorts de sa baguette magique, tout en criant des formules magiques extravagantes. Quel manquement à l'éthique ce serait. Soit ! De toute façon, la magie n'était sûrement pas faite de douceur et d'amabilité, et puis ses parents ne seraient pas là, elle ne risquait rien à se laisser aller, il allait bien falloir qu'elle dépasse cette peur.

- Impressionnant. J'ai vraiment rien remarqué chez moi... Quoique...

*Quoique ? Mais encore ?*

Rassurée qu'il ne cherche pas à en savoir plus sur elle, elle entreprit de lui demander d'où venait ce "Quoique" quand un élève fit glisser la porte de leur compartiment et entra en leur lançant un grand sourire :

- Bonjour ! Je m'appelle Nathan, je ne me souviens pas vous avoir déjà vus, vous êtes nouveaux à Poudlard ?

- Je suppose que non. Tu es en quelle année ? Je n'ai rien contre le fait que tu rentres, mais pourrais-tu fermer la porte derrière toi ? Il ne faudrait pas que le chat de Margaret s'échappe de nouveau.

*Oh, mais c'est qu'il est attentionné en fait. Du moins un peu.*
Mais un peu, c'était déjà mieux que rien non?
Elle regarda Plyu, qui dormait toujours paisiblement tout en ronflant allègrement. C'était si facile, la vie de chat... Mais bon elle n'allait pas se plaindre, la sienne avait l'air quand même bien plus intéressante et palpitante qu'auparavant.
Une seconde s'était écoulée depuis la réponse de Zack. Elle sourit à son tour (les larmes reparties, elle se sentait plus légère), comme par réflexe, et répondit à Nathan :

- Bien sûr, entre ! Je m'appelle Margaret, et lui - elle désigna Zack de la main - c'est Zack. Nous rentrons en première année, et toi ?


3254 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Jeu 10 Sep - 17:18

Nathan détaillait rapidement et discrètement le jeune garçon qui lui faisait un peu penser à son ami Jacob, qu'il avait laissé quelques heures avant à Londres. Sa remarque à propos de la porte le fit éclater brièvement de rire car il l'avait déjà fermée quand son camarade le lui avait demandé. 

D'après l'accueil non hostile du garçon et plutôt chaleureux de la jeune fille, Nathan en conclut qu'il était le bienvenu et s'installa sur la banquette à coté de ladite Margaret, qui venait de faire les présentations. Le Serdaigle sourit de plus belle et avec toujours autant d'enthousiasme, répondit aux deux en remarquant le MP3 de Zack. 

- Moi j'entre en 2e année, je suis à Serdaigle. Vous savez de quoi je parle ou vous aussi êtes nés moldus, comme ils disent ? Au fait Zack j'espère que tu as ensorcelé ton MP3 parce que sinon il ne va plus te servir à rien arrivé là bas. Moi j'avais emmené mon ordinateur portable l'année dernière et finalement il est resté rangé toute l'année. La magie bloque la technologie moldue, je me demande encore pourquoi, j'essaie de percer ce mystère depuis que j'ai découvert Poudlard. 

Nathan espérait ne pas les déranger avec toutes ces informations : soit ils étaient nés sorciers et lui les embêtait inutilement avec des choses qu'ils savaient déjà depuis tout petits, soit ils étaient nés moldus et il allait leur donner des vertiges en leur donnant trop d'informations d'un coup. Remontant ses lunettes noires sur son nez, il se tut enfin et les laissait répondre à ce flot de paroles. La faute étant due à son ravissement permanent de se faire toujours plus de copains. 

1286 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Ven 11 Sep - 14:28

Margaret les présenta tous les deux. Cela n'offusqua nullement Zack. Certains pouvaient désirer ardemment se présenter eux-même, mais le gamin ne comprenait pas en quoi cela les tenait tant à coeur. Ce n'était qu'un prénom, après tout. D'autres gens le portaient. Ils n'étaient pas les seuls et uniques à les avoir, et il ne possédaient nullement le privilège exclusif de le donner aux gens. Il était même reconnaissant vis à vis de Margaret -quel prénom long, bon sang!- de lui avoir épargné cette tache. Non pas qu'il n'aimait pas parler, c'était de ces plaisirs qu'il appréciait avec modération, mais ces présentations bateaux ne présentaient pour lui aucun intérêt. L'avantage était à sens unique, puisque c'était celui à qui l'on s'adressait, et seulement lui, qui obtenait les informations.
Nathan lui, se mit à rire, ce qui attisa la curiosité du première année. Mais il décréta que ce n'était pas important, et surement lié au naturel joyeux de leur interlocuteur. Ce dernier finit par s'asseoir à côté de Margaret.


- Moi j'entre en 2e année, je suis à Serdaigle. Vous savez de quoi je parle ou vous aussi êtes nés moldu, comme ils disent ? Au faite Zack j'espère que tu as ensorcelé ton MP3 parce que sinon il ne va plus te servir à rien arrivé là bas. Moi j'avais emmené mon ordinateur portable l'année dernière et finalement il est resté rangé toute l'année. La magie bloque la technologie moldue, je me demande encore pourquoi, j'essais de percer ce mystère depuis que j'ai découvert Poudlard.

Serdaigle, c'était une des maisons dont lui avait parlé Kalis, au chemin de traverse, non? Quelles caractéristiques lui avait-il attribué, déjà... Il devait y avoir une question de travail, là-dedans... Les grand bosseurs devaient aller dedans. Alors ce Nathan était un bosseur? Avec ses grandes lunettes, peut-être, mais, comme se plaisait à dire son père "L'habit ne fait pas le moine".
Alors comme cela, le mot, pour les gens dans sa condition, était "né-moldu". D'accord. Zack grava ce mot au fond de son crâne. Il eut l'intuition qu'il devrait souvent en faire usage. Puis une question lui vint. Et margaret? Etait-elle une "né-moldu"? Il se douta de la réponse, mais ne préféra pas s'avancer sur le sujet. A quoi bon prétendre ce que l'on n'était pas sûr de savoir?  Quant à l'histoire de mp3, il se vit bien embêté. Ainsi, pour sa non-culture en ce qui concernait la magie, il devrait se passer de musique durant l'année. Il en fut déçu. Il aimait écouter sa musique. Cela dissuadait les gens de l'aborder quant il décidait d'être seul, et cela faisait passer le temps quand il s'ennuyait. Il songea qu'il y avait beaucoup trop de chose qu'il ne savait. Il faudrait inventer "Le guilde du né-moldu", celui qu'on pourrait feuilleter en apprenant qu'on est un sorcier, où on nous expliquerait comment ensorceler notre mp3, qu'est-ce qu'un sorcier pouvait faire, comment fonctionnait poudlard, avec ses quatre maisons. Mais comme il n'aimait pas écrire, il se dit que cela ne se ferait pas... Pas par lui, tout du moins.


-Perso, je vois de quoi tu parles, même si je suis un né-moldus. Un type m'a expliqué ça, sur le chemin de traverse. Par contre, j'ai pas ensorcelé mon mp3, non. Tu saurais pas comment faire?

Il espérait qu'il aurait accès à sa musique durant son année. Auquel cas il se sentirait surement bien seul.

-Et toi, Margaret? Toi aussi, t'es une né-moldu?


2511 caractères
#006633
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Ven 11 Sep - 15:02

- Moi j'entre en 2e année, je suis à Serdaigle. Vous savez de quoi je parle ou vous aussi êtes nés moldu, comme ils disent ?

*Serdaigle, qu'est-ce que ça veut dire ? C'est peut être une des parties de l'école, il a dit qu'il y était... Ou alors ça désigne une année d'étude ?*

- Au fait Zack j'espère que tu as ensorcelé ton MP3 parce que sinon il ne va plus te servir à rien arrivé là bas. Moi j'avais emmené mon ordinateur portable l'année dernière et finalement il est resté rangé toute l'année. La magie bloque la technologie moldue, je me demande encore pourquoi, j'essaie de percer ce mystère depuis que j'ai découvert Poudlard.

*Oh non, pas de technologies !*
Margaret avait amené son ordinateur portable, espérant envoyer des mails à ses parents, et pourquoi pas leur faire visiter Poudlard par webcam ? Cela ne serait pas possible. Elle ne pourrait même pas leur envoyer de messages avec son téléphone, il lui fallait trouver un autre moyen de communication. Les lettres mettaient des jours à arriver, et puis elle n'avait même pas de hibou. Elle trouvait d'ailleurs ce moyen de transport bien étrange, elle ne pouvait pas imaginer qu'un hibou puisse servir de postier. Ils devaient sûrement être ensorcelés.
Elle décida donc qu'elle s'appliquerait à comprendre ce phénomène de blocage pendant l'année, les professeurs devaient bien savoir, et puis avec la magie rien n'était impossible, il devait bien y avoir une solution. Mais Nathan cherchait depuis qu'il était entré à Poudlard et il n'avait pas réussi à savoir. Il avait pourtant le physique de quelqu'un de studieux et appliqué, avec ses grosses lunettes, c'était curieux qu'il n'ait rien trouvé.
La réponse de Zack se fit entendre :

-Perso, je vois de quoi tu parles, même si je suis un né-moldus. Un type m'a expliqué ça, sur le chemin de traverse. Par contre, j'ai pas ensorcelé mon mp3, non. Tu saurais pas comment faire?
-Et toi, Margaret? Toi aussi, t'es une né-moldu?

-Je ne vois pas ce qu'est Serdaigle, on ne me l'a pas expliqué.

- Mon père est un sorcier, mais ses parents ont enlevé ses pouvoirs quand il était petit, du coup c'est comme si j'étais née-moldue.


Elle venait soudain de réaliser l'étrangeté de ce qu'elle venait de dire.*Mais c'est possible d'enlever des pouvoirs ?* Peut être que c'était simplement le fait de ne pas avoir d'éducation magique qui produisait cet effet. Mais son père n'avait jamais fait de choses étranges, c'était quelqu'un de très contrôlé, jamais un pas de travers. Il n'avait donc probablement plus rien de magique en lui. Elle se demanda alors pourquoi les siens n'avaient pas été aussi annihilés. Quoique ses grands-parents n'étaient certainement pas au courant qu'elle était partie pour Poudlard. Il faut dire qu'ils n'étaient pas très présents dans sa vie ou dans celle de sa famille.
Elle décida donc de questionner Nathan. Il était venu les voir en sachant qu'ils étaient nouveaux, il devait donc s'attendre à recevoir un tas de questions.

-ça m'intéresserait aussi de savoir pourquoi la technologie est bloquée là bas. J'aimerais pouvoir envoyer des mails à mes parents, je n'ai pas de hibou alors je ne vois pas comment faire sinon... Tu n'as rien découvert du tout Nathan ?

2502 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Ven 11 Sep - 16:32

- Perso, je vois de quoi tu parles, même si je suis un né-moldus. Un type m'a expliqué ça, sur le chemin de traverse. Par contre, j'ai pas ensorcelé mon mp3, non. Tu saurais pas comment faire? ... Et toi, Margaret ? Toi aussi, t'es une né-moldu ? 

Je ne vois pas ce qu'est Serdaigle, on ne me l'a pas expliqué ... Mon père est un sorcier, mais ses parents ont enlevé ses pouvoirs quand il était petit, du coup c'est comme si j'étais née-moldue ... Ca m'intéresserait aussi de savoir pourquoi la technologie est bloquée là bas. J'aimerais pouvoir envoyer des mails à mes parents, je n'ai pas de hibou alors je ne vois pas comment faire sinon... Tu n'as rien découvert du tout Nathan ?

Nathan était enchanté et ne perdit pas son sourire qui s'élargit encore si c'était possible. Comme il l'avait espéré il était tombé sur deux personnes qui n'y connaissaient strictement rien à Poudlard. Bien sûr il n'oubliait pas qu'il avait été à leur place il y avait déjà un an et qu'il avait encore beaucoup à en apprendre sur ce monde. Le jeune bleu et bronze réfléchit un instant sur quoi leur dire et se lança une fois prêt.

- Bon, pour commencer l'école est divisée en quatre classes, si on peut dire, et il faut sept ans pour y étudier. Il y a Gryffondor, Serpentard, Serdaigle et Poufsouffle, et on est répartis par un chapeau magique qui sonde votre esprit et voit vos points forts. Pour gryffondor c'est le courage, Serpentard la ruse, Serdaigle l'intelligence et Poufsouffle la patience et la loyauté. 

Nathan fit une pause, content de se rappeler le cours d'histoire de la magie de l'année dernière. Il reprit en répondant à la question de Zack à propos de son appareil sur un ton banal, commençant au bout de ces quelques mois à trouver les choses normales.

- Pour ton MP3 je n'ai pas encore appris ce sort, mais demande à un plus vieux de te l'ensorceler, c'est un truc tout à fait banal pour eux. Ca sera réglé avant que tu aies le temps de dire quidditch !

N'ayant pas fait attention d'avoir repris une expression sorcière il se tourna cette fois vers Margaret avec un air malicieux. 

- Ne t'en fais pas pour ton courrier, il y a une volière à Poudlard. C'est un peu comme la poste chez les moldus, tu t'y habitueras. Et à propos de la technologie on aura tout le temps d'en reparler plus tard, si ça te dit.

Le jeune garçon en avait déjà beaucoup dit et il voulait éviter de leur faire voir tout de suite qu'il était du genre intello et premier de la classe. Il les laissa digérer le flot d'informations déjà déversées et attendit de voir s'ils avaient d'autres questions à lui poser. 
2003 caractères validé par Ambre 
(un tout petit peu fait exprès sur la fin ^^)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Ven 11 Sep - 17:24

- Bon, pour commencer l'école est divisée en quatre classes, si on peut dire, et il faut sept ans pour y étudier. Il y a Gryffondor, Serpentard, Serdaigle et Poufsouffle, et on est répartit par un chapeau magique qui sonde votre esprit et voit vos points forts. Pour gryffondor c'est le courage, Serpentard la ruse, Serdaigle l'intelligence et Poufsouffle la patience et la loyauté.


Il y avait donc quatre classes. On ne suivait pas les mêmes cours alors ? Cela commença à angoisser Mai. Elle n'était pas très courageuse, pas patiente du tout... Peut être allait-elle aller à Serdaigle ou Serpentard, quoiqu'elle n'était pas ce que l'on pourrait appeler un modèle d'intelligence. Mais elle n'était pas si rusée non plus, même si elle savait comment s'y prendre lorsqu'elle voulait quelque chose. C'était peut être cela, la ruse. En tout cas Nathan avait bien l'air d'être un serdaigle avec son air intelligent, le choixpeau ne s'était sêrement pas trompé pour lui.

- Pour ton MP3 je n'ai pas encore appris ce sort, mais demande à un plus vieux de te l'ensorcelé, c'est un truc tout à fait banal pour eux. Ca sera réglé avant que tu ai le temps de dire quidditch !

*Quidditch ? C'est quoi ?* Elle se souvenait avoir vu une boutique dans le chemin de traverse avec ce mot dedans. La boutique de balais et d'accessoires pour balais ! C'était peut être un type de balai, alors.

- Ne t'en fais pas pour ton courrier, il y a une volière à Poudlard. C'est un peu comme la poste chez les moldus, tu t'y habitueras. Et à propos de la technologie on aura tout le temps d'en reparler plus tard, si ça te dit.

Ah elle allait pouvoir communiquer avec ses parents. Margaret ressentit un profond soulagement à cette idée.
Sans laisser une occasion à Zack de répondre, elle dit d'une manière précipitée à Nathan :

- Je pourrais envoyer un message à mes parents en arrivant alors ? Ils voulaient que je leur envoie un mail, mais je suppose que ce n'est pas possible... Est-ce que tu connaitrais un élève qui pourrait ensorceler son MP3 et mon portable, il me sert aussi à écouter de la musique ? Et ça se passe comment avec le chapeau ? ça veut dire qu'on en suit pas les mêmes cours selon la maison dans laquelle on est ? J'espère qu'ils nous expliqueront tout en arrivant, je trouve qu'on a été très mal informés sur Poudlard, je n'ai reçu que quelques lettres qui n'expliquaient pas grand chose. Et quidditch, qu'est-ce que ça veut dire ?

Se rendant compte qu'elle était en train de l'assaillir de questions, elle se mit à rougir et baissa la tête.
*Mince, mince, je m'emballe. Regagne ton calme, il ne va pas s'enfuir et puis il a l'air d'être prêt à répondre à toutes ces questions.*
Elle se reprit et ajouta, accompagnée de son plus joli sourire :

- Oh ! Mais je ne veux pas t'embêter avec mes questions, j'ai tendance à m'emballer quand un sujet m'intéresse.

Espérant qu'il n'allait pas s'en aller, elle attendit une réponse.

2260 caractères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Ven 11 Sep - 18:28

(Suite des couloirs du train)


Après avoir toqué à la porte, Crépuscule ouvrit la porte du compartiment. Comme l'avait vu Myosotis quelques secondes plus tôt, il était occupé par trois personnes. Trois jeunes. Il reconnu, l'un deux pour l'avoir déjà croisé à Poudlard mais les deux autres devait être des futurs premières années. Fermant derrière lui, il leurs fit un rare sourire engageant avant de reprendre son visage neutre.

- Excusez-moi, de vous déranger. Les autres compartiments sont plein.

Les voyant qu'ils le fixaient encore, le brun leva les mains pour les détendre. Ce n'était pas parce qu'il n'était plus préfet qu'il allait plus être poli et ignorer les autres.
Crépuscule s'assit alors sur l'une des place libre qui restait près de la porte du compartiment. Il posa son sac au sol qui fit un bruit sourd quand les deux valises miniaturisé s'entrechoquèrent.
Sentant encore le regard des trois plus jeune sur lui, il passa une main dans ses cheveux et ramena ses lunettes d'aviateur qui tombèrent sur sa poitrine. Continuant de se donner une constance, le septième année resserra son bracelet de cuir autour de son poignet gauche et joua avec sa chevalière.
Le visage toujours neutre, il attendait qu'on lui parle ou qu'ils reprennent leurs conversation.


RP libre
Caractères 1046
Crépuscule : #3366ff 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Ven 11 Sep - 18:53

Nathan n'en espérait pas tant mais la jeune fille s'emballa, à sa plus grande joie. Il éclata de nouveau de rire après qu'elle se soit justifié et continua leur conversation avec un air très intéressé en lui rendant son sourire. 

- Ne t'en fais pas, j'ai été à votre place l'année dernière. Je suis content de pouvoir vous aider ... Pour le sortilège, oui, je connais des grands de ma maison, on leur demandera demain. La répartition ce passera ce soir, on te pose le chapeau sur la tête. Quand il te dit où aller tu rejoint ta table dans la Grande Salle, la cantine quoi. Et ne t'inquiète pas pour les cours, ta classe sera composé des 1er années de ta maison, parfois dans un cours il y a deux maisons mélangés. 

* Je vais attendre demain, qu'on ai nos emplois du temps, pour lui parler des matières étudiés. Elle sera bien surprise entre les sortilèges et les potions *

- Le Quidditch c'est le seul sport qui existe dans ce monde. Ca se joue sur des balais, tu vas apprendre à voler et à partir de la 2e année tu peux en jouer. On fait des matchs entre maison tout le long de l'année. Si tu veux comprendre le mieux c'est de lire "Le quidditch à travers les âges" que tu trouveras à la bibliothèque. 


Nathan n'était pas sûr de les avoir éclairé correctement, ils allaient peut être se poser encore plus de question et le mieux à son avis était de voir les choses au fur et à mesure. Il se tut en attendant de voir si Zack aussi avait une tonne de question à lui poser, perdant quelque peu son sourire de peur d'en avoir encore trop fait. Lui aussi pouvait s'emballer dans ce genre de situation et sortir sa science comme ça en avait agacé plus d'un, même ses meilleurs amis. 

Soudain la porte s'ouvrit pour laisser passer un autre élève, un 7e année si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, et il retrouva son enthousiasme naturel. 

- Bah tiens justement voilà le gardien de but des Serpentard, lui aussi joue au Quidditch. Je ne sais pas si tu te rappel de moi, Nathan Cooper, un des poursuiveurs des serdaigles.

Le plus jeune sourit poliment au plus vieux, il avait bien remarqué qu'en générale ce jeune homme en intimidait plus d'un, mais il n'impressionnait pas Nathan plus que ça.

1706 caractère
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Ven 11 Sep - 19:27

Alors ainsi, les pouvoirs du père de Margaret avaient été scellés. Pourquoi donc? Était-il trop dangereux? Où avait-ce été une unique fantaisie des grands-parents de la jeune fille. Il ne savait, et se garderait de poser la question, car il doutait que Margaret le sache aussi. Après tout, elle était aussi une né-moldu, et comme lui, elle partait de zéro. Et elle aussi semblait tenir à ses appareils technologiques. Zack se dit qu'il aurait du mal à s'en passer, mais qu'une année passée sans technologie pouvait aussi être intéressante!
Nathan expliqua le principe des quatre maisons. Alors c'était un chapeau magique qui les répartirait, en explorant ce qu'ils avaient au fond du crâne? Zack eut du mal à imaginer la chose. Et cela lui déplu également, car l'idée que quelqu'un s'enfonce dans les méandres de son cerveau et de ce qu'il ressentait l'horripilait. Il avait une sainte horreur qu'on observe ses sentiments. C'était comme se mettre nu, et Zack n'était pas vraiment de ce genre là.

Il expliqua ensuite les caractéristiques des maisons. C'était, au final très similaires au discours de Kalis, à l'exception que Nathan ne remettait pas en cause le courage des gryffondors. En revanche, il attribua des caractéristiques aux poufsouffe (n'arriverait-il donc jamais à prononcer ce nom?!) que Kalis avait omis: la patience, la loyauté. Le dernière année, lui, s'était contenté de dire qu'ils bossaient un peu moins que les Serdaigles. Zack en avait donc conclu que les Poufsouffe étaient intelligents, mais moins que les Serdaigles, alors qu'au final, ils étaient tellement plus différents que cela. Malgré tout, cela ne l'aida pas à savoir dans quel maison il serait, et il redouta encore de finir à Serpentard, cette maison où se trouvait un des mecs les plus chiants de l'univers: Kalis.


- Pour ton MP3 je n'ai pas encore appris ce sort, mais demande à un plus vieux de te l'ensorcelé, c'est un truc tout à fait banal pour eux. Ca sera réglé avant que tu ai le temps de dire quidditch !

Avant de dire quoi?! Qu'est-ce que c'était encore que ce bordel? Déjà qu'il était paumé, alors si on employait des mots inconnus à tord et à travers, le pauvre n'allait plus s'y retrouver. D'autant que ce mot ne ressemblait à aucun autre. Il n'y avait donc pas moyen de savoir ce qu'il pouvait signifier. Peut-être était-ce un sortilège. Néanmoins, Zack se voyait mal aborder les élèves plus vieux pour leur demander ce genre de service. Ce n'était pas son genre. Il compta donc sur Margaret pour s'en charger.
D'ailleurs, elle s'en chargea à merveille, car elle demanda à Nathan s'il ne connaissait pas quelqu'un qui pourrait le faire, et l'inonda ensuite d'une multitude de question. Zack se dit deux choses: d'abord, que c'était bien pratique, car cela lui évitera de le faire, et que la plupart des questions, il se les posait également. Ensuite, que s'il avait été à la place de Nathan, il aurait littéralement pété un cable.

Mais comme on pouvait s'y attendre, le jeune homme se contenta de rire, et répondit à toutes les questions. Alors comme ça, tout le monde suivait les même cours. Tant mieux. Poudlard ne semblait pas aussi ségrégationniste qu'il le pensait, au final. Quand au quidditch, il comprit mieux, et cela l’intéressa même plus que le reste. Un sport, propre à la magie sur des balais volants! Cela semblait tellement cool! Zack se surprit à imaginer ce que ce serait. Il faudrait qu'il s'inscrive à ce sport! ... Mais, s'il on apprenait à voler uniquement en deuxième année, cela signifiait-il qu'il ne pourrait pas en faire et attendre un an? Une déception immense étreint sa poitrine à cette idée, et cela se vit sur son visage, tant elle fut grande. Nathan, lui perdit, son sourire. Qu'est-ce qui lui prenait? Le garçon n'eut pas le temps de se poser la question, car un nouveau entra dans le compartiment. Cela déplu à Zack. Il n'aimait pas les grands groupes, et il commençait à y avoir un peu trop de monde dans cet espace limité. Et comme si cela ne suffisait pas, l'inconnu lui apprit que les autres compartiments étaient complets. Il ne pourrait donc se réfugier nul par avant la fin du trajet.


- Bah tiens justement voilà le gardien de but des Serpentard, lui aussi joue au Quidditch. Je ne sais pas si tu te rappelle de moi, Nathan Cooper, un des poursuiveurs des serdaigles.

Un serpentard donc. Il était assez impressionnant, bien que Zack ne fut nullement impressionné. En même temps, à part sa mère et son père quand il buvait, peu de choses impressionnaient Zack.

-Moi c'est Zack. Alors tu joues au Quidditch... Comment on y joue?

Il attendit un moment, se penchant vers lui, les coudes appuyés sur ses jambes écartées. Il ne montrait pas grand chose d'autre que son visage dur, mais on pouvait tout de même deviner, à sa posture, qu'il était réellement intéressé.

-Et au fait, tu saurais pas enchanter un mp3 par hasard?


3825 caractères
#003366
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Ven 11 Sep - 20:31

Le jeune qu'il semblait connaître assit en face de lui, lui adressa la parole continuant apparemment la conversation entamé. 


- Bah tiens justement voilà le gardien de but des Serpentard, lui aussi joue au Quidditch. Je ne sais pas si tu te rappelle de moi, Nathan Cooper, un des poursuiveurs des serdaigles.


Cooper, oui ça parlait à Crépuscule. Ils avaient déjà joué face à l'autre en fait. Le jeune assit à côté de lui se présenta.

-Moi c'est Zack. Alors tu joues au Quidditch... Comment on y joue?

Il avait beau paraître un peu froid, le Serpentard vit qu'il était vraiment intéresser.

-Et au fait, tu saurais pas enchanter un mp3 par hasard ?
-Bien sûr, donne le moi.

Pendant qu'il sortait sa baguette de son sac, le garçon lui tendit son appareil.

- Je m'appelle Crépuscule Aylen. Mais tout le monde m'appelle juste Aylen. Je suis en septième année à Serpentard. Et comme l'a précisé Cooper, je suis effectivement Gardien dans l'équipe de Quidditch de ma maison, et cette année également le capitaine.

D'un informulé, il ensorcela l'appareil Moldu pour qu'il fonctionne passé la barrière de Poudlard. Il supposait que les deux jeune était des né-moldu, tellement ils écoutaient attentivement.

- Le Quidditch est le sport favori des Sorciers. Deux équipes s'affrontent sur un terrain en volant sur leurs ballais. Chaque équipe est constitué de sept joueurs, trois poursuiveurs, deux batteurs, un gardien et un attrapeur. Il y a quatres balles également. Les poursuiveurs, comme Cooper, se passent la plus grosse des balles et essayent de marquer des points en les passant dans les trois anneaux situés à chaque extrémité du terrain. Bien sûr, le gardien protège ses anneaux.

Il marqua une pause pour qu'ils assimilent.

- Les batteurs protègent tous les joueurs de leurs équipes. Ils sont pourvus de battes, plus courte que dans le sport appelé "Baseball" je crois, et peuvent envoyé le deux balles ensorcelé sur leurs adversaires. Enfin, le rôle de l'attrapeur est primordiale. Indépendamment du jeu qui se déroule, il doit attraper la dernière balle, toute petite et rapide. S'il l'attrape, il met fin au jeu et fais gagner beaucoup de point à son équipe. Bien sur, il y a plein d'autres règles mais vous les découvrirez bien assez tôt. Le mieux pour ce faire une idée c'est bien sur de voir un match. Mais pour faire partie de l'équipe de votre maison, il vous faudra attendre la deuxième année, à moins que vous n'arriviez à surprendre votre capitaine lors des sélections. Personnellement, je laisserais sa chance à tout le monde.

Il ne fit qu'un très légers sourire avant de reprendre un visage inexpressif. Il fit tourné légèrement sa baguette entre ses doigts.

- Par contre, si je peux vous donner un conseil, garder vos affaires personnels comme ton "MP3" c'est ça ? dans vos dortoirs. Les objets moldus sont le plus souvent confisqué. Et puis, il y a certain de vos camarades qui n’apprécieront peut-être pas.

Rp Libre
Caractères 2353
Crépuscule : #3366ff
Zack : #006600
Nathan : #006699
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Ven 11 Sep - 21:23

Le nouveau venu, et Zack apprit plus tard qu'il s’appelait Aylen, accepta d'ensorceler son mp3. Il le prit, sortit sa baguette, et l'agita, sans rien dire. Comment? Il n'y avait pas besoin de formule? Pas "d'abracadabra" comme dans les films? Étrange... Enfin, il aurait tout le temps de comprendre comment cela marchait en cours. Dans quelques jours, cela ne poserait plus problème. Il se contenta, pour l'instant, de récupérer son mp3.
Crépuscule donc, ou plutôt Aylen, était bel et bien gardien dans l'équipe des serpentards, mais également le capitaine. Et il eut la gentillesse de leur expliquer comment fonctionnait le quidditch. Zack écouta alors avec une attention toute particulière, prenant mentalement des notes.

Deux équipes sur un terrain, en volant sur leur balais. Comme n'importe quel sport de balle. Sauf que cela se déroulait dans les airs, ce qui rendait le match infiniment plus intéressant! Sept joueurs. Un gardien, un attrapeur, deux batteurs et... quel était le nom des derniers? Il avait déjà oublié. Ah oui, poursuiveurs! Les trois poursuiveurs... poursuivaient (à cette pensée, Zack se moqua mentalement de lui même, non sans blague!) une balle normale, et devaient marquer des poings avec. Le tout dans des anneaux... Zack eut du mal à se représenter la chose, mais il se dit que dans ce monde magique, tout devait être possible. Les anneaux étaient protégés par les gardiens. Il ne comprit pas très bien le rôle des batteurs. Ils devaient envoyer des balles ensorcelés sur les adversaires, mais pourquoi étaient-elles ensorcelées? Quel était le but du sortilège qui les enveloppait? Quant à l'attrapeur, il devait attraper (une fois encore, Zack s'applaudit mentalement pour le pléonasme) une petite balle. C'était un peu le bonus, le jackpot. L’élément décisif, sur lequel tout reposait. Mais une fois encore, il fut déçu. Seul les deuxièmes années étaient acceptés dans les équipes. Seuls quelques rares élus pouvaient intégrer les équipe en première année, et Zack savait pertinemment qu'il ne s'y connaissait pas assez en magie pour revendiquer ce titre.


- Par contre, si je peux vous donner un conseil, garder vos affaires personnels comme ton "MP3" c'est ça ? dans vos dortoirs. Les objets moldus sont le plus souvent confisqué. Et puis, il y a certain de vos camarades qui n’apprécieront peut-être pas

Autant Zack était un né-moldu, autant Aylen semblait être un... un quoi? Un né-sorcier? En tout cas, il ne semblait pas avoir les même coutumes que lui. Alors il y avait vraiment des gens coupés du monde extérieur? Du "vrai" monde? Cela devait être dur. Mais il ne posa pas la question au Serpentard. ça serait pour une autre fois. D'abord, il voulait en savoir plus sur ce fameux jeu: le quidditch. En tout les cas, il était un peu déçu. Il pourrait l'utiliser dans son dortoir, mais en journée, il devrait se débrouiller sans mp3. Quel dommage... Au moins, il aurait ses musiques pour s'isoler le soir... Il espérait qu'ils auraient des chambres à part, bien qu'il en doutait fort.

-Merci. Mais pourquoi ils n'apprécieraient pas? Et pourquoi les balles des batteurs sont ensorcelées?

Il se tourna vers Margaret, qui n'avait pas dit un mot depuis tout à l'heure.

-Au fait, t'avais pas un truc à ensorceler, toi aussi?

2559 caractères
#006633
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 1er compartiment   Ven 11 Sep - 22:32

Crépuscule nota bien la déception du jeune homme, quand il comprit qu'il ne jouerais probablement. Mais d'autre chose semblait le contrarier. Surtout quand il parla des objets moldus.

-Merci. Mais pourquoi ils n'apprécieraient pas? Et pourquoi les balles des batteurs sont ensorcelées?
- Il existe trois différentes classe de sorcier. Les nés-moldus, né de deux parents dépourvus de pouvoirs magiques, comme toi et ton amie il me semble deviner. Les sang-mêlés, né d'un parent sorcier et d'un parent moldu. Et les sang-purs, ce dont les ancêtre sont des sorciers depuis des générations, et dont je fais partie. Même si la plupart des sorciers sont maintenant des sang-mêlés, beaucoup se prennent pour des sang-pur et vouent une haine pour tout ce qui est moldu, tout simplement parce qu'ils ont peur de se qu'ils ne connaissent pas. Attention, je ne dis pas que tout les sorciers sont comme ça, j'en suis l'exemple même, sang-pur et sans haine. Mais disons que les moldus ne vivent pas comme nous. Le monde des sorciers à sa propre histoire, vous l'apprendrez en cours. Et même si cette discrimination, grotesque je trouve, envers tout ce qui est moldus tend à s'éteindre depuis la dernière guerre, ils restent des réfractaires. Voilà pourquoi, je vous conseille d'être prudent avec vos objets personnels.


Pour en revenir au Quidditch, les deux balles ensorcelés sont appelé cognards. Leurs enchantements, pour faire simple, les fait voler et les poussent à poursuivre les joueurs, n'importe lequel sans distinction. Le rôles d'un batteur est donc de protéger ses camarades des cognards et de les renvoyer sur les joueurs adverse pour les destabiliser ou les faires chuter de leurs ballais.

Son regard bleu roi se posa de nouveau sur le jeune Zack attendant d'autre question.
Mais il se tourna vers la jeune fille qui n'avais pas encore parlé.

-Au fait, t'avais pas un truc à ensorceler, toi aussi?




Rp libre
Caractères 1550
Crépuscule : #3366ff
Zack : #00663
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: 1er compartiment   

Revenir en haut Aller en bas
 
1er compartiment
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2031/2032 (2015/2016) :: Le train-