BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La salle sur demande (Adriel et Marianne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Dim 11 Oct - 12:28

Description à venir


Dernière édition par Maître du Jeu le Sam 21 Nov - 17:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 7 Nov - 16:13

*Vite. Il ne doit pas nous rattraper. Vite...*


Je courais, accompagnée d'Adriel. Si on m'avait dit un jour que je sortirais avec un serdaigle, que je tiendrais tête à mes frères et que je verrais Adriel devenir presque vulgaire, je n'aurais rien cru. Essoufflée, je regardais derrière moi en ralentissant un peu. Ne voyant pas mes frères arriver, je revenais à une allure plus rapide, pour rester près d'Adriel.


-Je suis désolée que tu ais assisté à ça, je me suis mal comportée. Et désolée de ne pas te l'avoir dis. Et aussi que...


Je me taisais, gênée et ne sachant que dire de plus. Je lui pris doucement la main. Je ne savais pourquoi, d'ailleurs. *Il faut qu'on trouve un endroit où se cacher !* Alors, une porte apparut dans le mur.


-Adriel, je pense que Troy ne va pas tarder à nous chercher. Qu'est-ce qu'on fait ? On rentre ?


Je le regardais, très inquiète. Je connaissais Troy, quand il avait une personne dans sa ligne de mire, il ne lachait pas l'affaire.
738 caractères 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 7 Nov - 17:36

Les deux jeunes gens courraient à un rythme régulier et rapide. Soudain, Marianne ralentit pour regarder derrière elle. Elle vérifiait surement si ses frères ne les pourchassaient pas. La Serpentard reprit le rythme rapide d'Adriel et lui dit quelque peu essoufflée :

-Je suis désolée que tu ais assisté à ça, je me suis mal comportée. Et désolée de ne pas te l'avoir dis. Et aussi que...

Adriel s'arrêta, imité par son amoureuse. Elle lui prit doucement la main qu'il caressa lentement. Marianne semblait complétement perdue dans ses pensées quand soudain une grande porte apparut sur le mur de pierre.

* C'est quoi ça...*

Marianne semblait aussi impressionnée que lui. Elle lâcha :

-Adriel, je pense que Troy ne va pas tarder à nous chercher. Qu'est-ce qu'on fait ? On rentre ?
- Eh bien, je crois que c'est la meilleure chose à faire. Je suis su qu'à l'intérieur on sera en sécurité.

Adriel ne lâchait pas la main glacée de Marianne. Ils s'avancèrent à l'unisson. Il ouvrit la porte et tomba... sur une salle. Il y avait un canapé confortable, quelques étagères remplies de romans, une petite table basse avec toutes sortes de boissons et quelques muffins. Il y avait également un feu de cheminée qui crépitait et un plateau d'échec version sorcier, ainsi qu'un violon et un piano.

- Waouh. C'est génial cet endroit !

Adriel entraîna doucement Marianne vers les deux instruments.

- Oh... Un piano... J'en ai fait pendant des années, mais j'ai arrêté quand je suis entré en 4 ème année. Je trouvais ça ringard.

Il s'assit sur le siège et contempla Marianne se baisser gracieusement pour s'emparer du violon et de l'archer.

- Tu sais jouer du violon ?


Caractères : 1286
RP avec Marianne
Adriel : #339999
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 7 Nov - 22:13

- Eh bien, je crois que c'est la meilleure chose à faire. Je suis sûr qu'à l'intérieur on sera en sécurité.

Nous entrâmes dans la pièce inconnue. J'hallucinais. Je rêvais, je somnolais, je dormais, j'étais partie au pays des rêves. Tout ça ne pouvait être réel. C'était impossible ! Je m'avançais vers le centre de la salle. Un canapé vintage en velours, une table basse servant de buffet, une table d'échecs sorciers, des étagères remplies de livres énormes -mes préférés- et une cheminée allumée était les plus gros objets de la pièce. Au centre, sous mes pieds, un tapis -qui me faisait étrangement penser à une fourrure blanche- s'étalait sur un parquet sombre. 

- Waouh. C'est génial cet endroit ! 

Je restai muette devant cette pièce. Adriel m'entraîna dans un coin où je remarquais un piano et un violon.

- Oh... Un piano... J'en ai fait pendant des années, mais j'ai arrêté quand je suis entré en 4 ème année. Je trouvais ça ringard. Tu sais jouer du violon ?

Je m'approchais du violon. Il me semblait si familier. Je retournai alors l'instrument. Des initiales sur le dos. D.R. J'essuyai une larme au coin de mon oeil. *Dania Rivier...*

-C'est... C'était le violon de ma mère. Mon père m'avait raconté qu'une fois, ils avaient trouvé la salle-sur-demande et que ma mère y avait laissé son violon par inadvertance. Elle s'en est racheté un et j'en ai hérité... On est dans la salle-sur-demande.

Je me souvenais alors de sa question.

-Oui, je sais en jouer. J'ai appris seule. Comme ma mère et ma grand-mère. Ca te dit de m'accompagner au piano ?
1181 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Dim 8 Nov - 9:54

Marianne contemplait le violon comme une chose précieuse. Elle lui expliqua.

-C'est... C'était le violon de ma mère. Mon père m'avait raconté qu'une fois, ils avaient trouvé la salle-sur-demande et que ma mère y avait laissé son violon par inadvertance. Elle s'en est racheté un et j'en ai hérité... On est dans la salle-sur-demande.

*La Salle qui s'adapte à nos besoins...*

Adriel sourit timidement à Marianne, compréhensif. La Serpentard dut soudainement se rappeler de la question posée par le jeune Serdaigle car elle y répondit dans la précipitation :

-Oui, je sais en jouer. J'ai appris seule. Comme ma mère et ma grand-mère. Ca te dit de m'accompagner au piano ?

Apprendre le violon seule devait être vraiment difficile et Adriel saluait la patience et le courage de son amoureuse. Il acquiesça en souriant.

- Bien sûr. Je te préviens je suis un peu rouillé ! Que veux tu que l'on joue ?

Adriel laissa un temps de réponse à la jeune fille mais elle semblait réfléchir. Le Serdaigle proposa :

- Tu connais "Primavera" de "Ludovico Einaudi" ? C'est le compositeur Moldu préféré de ma mère. C'est l'un des rares morceaux que je joue encore à la perfection. Mais si tu ne connais pas, ou si tu n'aimes pas ou encore si tu veux faire de l'improvisation, je te suivrai !

Le Bleu et Bronze sourit et fixa Marianne dans les yeux en se demandant quel serait son verdict.



Caractères : 1062
Hors - RP : Bon, j'ai proposé "Primevera" parce que IRL je le joue aussi au piano avec un ami violoniste donc ça le fait. Mais tu peux décliner la proposition si tu veux et faire comme bon te semble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Dim 8 Nov - 18:28

- Bien sûr. Je te préviens je suis un peu rouillé ! Que veux tu que l'on joue ?

Je ne savais pas. Je n'avais joué que très peu avec des partitions. Habituellement, je jouais avec mon inspiration du moment. Avec les sentiments que j'éprouvais... Il vit que j'étais en pleine réflexion et proposa donc une musique un peu trop connue à mon goût.

- Tu connais "Primavera" de "Ludovico Einaudi" ? C'est le compositeur Moldu préféré de ma mère. C'est l'un des rares morceaux que je joue encore à la perfection. Mais si tu ne connais pas, ou si tu n'aimes pas ou encore si tu veux faire de l'improvisation, je te suivrai !

Comment ne pas connaître ? C'était le préféré de Bryan et, à ce qu'il parait, de ma mère. Apparemment, elle le jouait tout le temps quand les jumeaux étaient nés. Et elle avait aussi mis des paroles sur ces notes... Je préférais l'improvisation mais, jouer la musique préféré de ma mère avec son violon égaré me semblait une merveilleuse idée. 

-Je connais très bien, même. Certes, je préfère l'improvisation, mais tu risque de ne pas me suivre, si je commence... -petit rire- Alors, c'est parti pour "Primavera" ...

Je m'efforçais de me souvenir des premières notes et les reproduisait avec mon violon. Mais les émotions et sentiments étaient tellement forts que, vers le milieu, je partais en improvisation. e ne savais pas ce qui m'avait pris, d'ailleurs. Cela ne me ressemblait pas. Je suspendais l'archer dans les airs et m'excusai auprès d'Adriel.

-Excuse-moi. Etre ici, avec toi, dans un espace aussi... Ca me chamboule. Je pense que l'improvisation restera en moi pour toujours. 

Je posai le violon contre le mur et partis prendre une bièraubeurre et m'installai dans le canapé, vidée de mon énergie. Je regardais le feu qui dansait dans la cheminée. Je fermai les yeux.

-Ca me fait bizarre, d'être ici. Ca ne me déplaît pas, au contraire. C'est juste que... tu es là et ça me fait bizarre... -me tournant vers Adriel en le regardant- Tu ne trouves pas ça étrange qu'on trouve la Salle-sur-Demande et qu'elle se transforme en chalet romantique, comme dans les films moldus à l'eau de rose ?
1626 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Dim 8 Nov - 19:31

-Je connais très bien, même. Certes, je préfère l'improvisation, mais tu risque de ne pas me suivre, si je commence... Alors, c'est parti pour "Primavera" ...

Adriel sourit avant d'attaquer les premières notes. Marianne l'accompagna. Elle jouait très bien et faisait glisser son archer sur les cordes d'une main experte. Soudain, vers le milieu du morceau, elle commença à improviser ce qui fit sourire le Serdaigle. Finalement, elle s'arrêta.

-Excuse-moi. Etre ici, avec toi, dans un espace aussi... Ca me chamboule. Je pense que l'improvisation restera en moi pour toujours.
- Chacun son truc...

Elle posa son violon puis alla prendre une Bièraubeurre avant de s'assoir dans le canapé. Marianne semblait hypnotisée par le feu qui crépitait doucement dans la cheminée.

-Ca me fait bizarre, d'être ici. Ca ne me déplaît pas, au contraire. C'est juste que... tu es là et ça me fait bizarre... Tu ne trouves pas ça étrange qu'on trouve la Salle-sur-Demande et qu'elle se transforme en chalet romantique, comme dans les films moldus à l'eau de rose ?

Adriel ne put s'empêcher de rire. Il rejoint Marianne sur le canapé et l'invita à poser sa tête sur son épaule. Chose faite, il lui dit en souriant.

- Les livres disent que cette Salle n'apparaît pas sans raison. Il faut penser à elle pour qu'elle apparaisse. Je suis sure que tu as pensé à un endroit où nous pourrions nous cacher tout les deux- insistant sur les trois derniers mots - A croire que la Salle sur Demande aime la déco cocooning...

Il sourit encore et posa un baiser sur le front de Marianne avant de lui demander :

- Tu es gênée de restée seule avec moi dans cette charmante Salle aux aspects de chalets romantiques de films à l'eau de rose ?


Caractères : 1323

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Dim 8 Nov - 20:11

- Les livres disent que cette Salle n'apparaît pas sans raison. Il faut penser à elle pour qu'elle apparaisse. Je suis sure que tu as pensé à un endroit où nous pourrions nous cacher tout les deux- insistant sur les trois derniers mots - A croire que la Salle sur Demande aime la déco cocooning... 

J'aimais bien l'entendre parler. C'était agréable... Digne d'un livre à l'eau de rose sur Poudlard. "Dans la salle changée en chalet romantique, Adriel Lawrence et Marianne Tylerson discutent près du feu. La jeune serpentard pose sa tête sur l'épaule du beau serdaigle. Il sourit et posa un baiser doux sur le front de la blonde." Je n'ai jamais lu ce genre de bouquins mais je me retrouvais transformée en personnage fictif de ces livres. Je ne savais pas si je devais me sentir honorée ou gênée...

- Tu es gênée de restée seule avec moi dans cette charmante Salle aux aspects de chalets romantiques de films à l'eau de rose ?


Il lisait dans mes pensées, ma parole ! 

-Tu lis dans les pensées ou quoi ? -petit rire- Je ne sais pas vraiment. Je ne suis pas gênée, juste un peu... décontenancée. Ca fait bizarre de se dire qu'on est là tous les deux, dans un lieu romantique, en train de faire le petit couple digne des livres, alors que dehors, Troy rage pour te trouver et te détruire en intégralité -silence- En fait, je me sens bien... Honorée de me retrouver dans les bras de Monsieur Lawrence -avec mon bel accent français- qui vient de m'embrasser sur le front. Oui, je me sens bien, honorée et je pense que je vais fondre, bientôt.

Je me souvenais alors de ma petite bouteille de bièraubeurre, tout juste entamée. Je la portai à mes lèvres et but une petite gorgée. Je lui en proposais, pour voir s'il oserait prendre ma bouteille ou en entamer une autre.

-Tu en veux ?
1376 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Mar 10 Nov - 23:00

-Tu lis dans les pensées ou quoi ? -petit rire- Je ne sais pas vraiment. Je ne suis pas gênée, juste un peu... décontenancée. Ca fait bizarre de se dire qu'on est là tous les deux, dans un lieu romantique, en train de faire le petit couple digne des livres, alors que dehors, Troy rage pour te trouver et te détruire en intégralité -silence- En fait, je me sens bien... Honorée de me retrouver dans les bras de Monsieur Lawrence -avec un accent français- qui vient de m'embrasser sur le front. Oui, je me sens bien, honorée et je pense que je vais fondre, bientôt.

Adriel sourit tant il était hilare. Il ne prit même pas la peine de répondre ; un sourire suffisait amplement. Marianne porta sa bouteille de Bièraubeurre à ses lèvres et en proposa au jeune Serdaigle.

- Tu en veux ?
- Sans façon, merci.

Adriel resserra légèrement ses bras autour de la taille de Marianne et regarda le feu crépiter avec un sourire mauvais sur les lèvres.

*Et dire que Troy nous cherche à cet instant... J'ai de la peine pour lui*

Finalement, Adriel demanda.

- Mari ? Tu as un fort caractère et tu sais te faire respecter. Si tes frères t'embêtent à ce point, pourquoi tu ne les envoient pas s'occuper de leurs affaires. Ils comprendraient, non ? Tu as le droit d'avoir ta vie privée et ton intimité, pas vrai ?


Caractères : 996
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Ven 13 Nov - 18:16

- Mari ? Tu as un fort caractère et tu sais te faire respecter. Si tes frères t'embêtent à ce point, pourquoi tu ne les envoient pas s'occuper de leurs affaires. Ils comprendraient, non ? Tu as le droit d'avoir ta vie privée et ton intimité, pas vrai ?


-C'est beaucoup plus compliqué que ça... J'arrive à me aire respecter par Bryan. Mais Troy et moi, on est pareil, au niveau caractère. En plus, Tylerson est synonyme de tête de mule. Donc, question intimité et vie privée, tu repasseras. En plus, il ne connait pas vraiment ces mots. Pour lui, sortir avec quelqu'un, c'est en mettre plein la vue en se léchant en public...

Heureusement que je n'étais pas comme Troy ! Je pense même qu'à ce niveau, je suis plus comme Bryan. *Enfin, faudrait déjà que je sache comment il est avec les filles...* Je m'éloignais un peu d'Adriel, tellement j'avais chaud. Il me donnait chaud. Je quittai mon pull et l'envoyai sur un des fauteuils alentours. Je déserrai un peu ma cravate et revenais dans ses bras.


-Tu peux me parler un peu plus de toi ? J'aime bien t'entendre parler...
813 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 14 Nov - 0:21

-C'est beaucoup plus compliqué que ça... J'arrive à me aire respecter par Bryan. Mais Troy et moi, on est pareil, au niveau caractère. En plus, Tylerson est synonyme de tête de mule. Donc, question intimité et vie privée, tu repasseras. En plus, il ne connait pas vraiment ces mots. Pour lui, sortir avec quelqu'un, c'est en mettre plein la vue en se léchant en public...


*Yeurk... Ecœurant !*

Adriel afficha une grimace de dégoût. Soudain, Marianne enleva son pull épais et l'envoya valser sur un des fauteuils qui les entouraient. Elle en profita pour desserrer sa cravate réglementaire et vint se loger dans ses bras comme une petite fille. Le Serdaigle ne put s'empêcher d'afficher son plus beau sourire, amusé par la situation.

-Tu peux me parler un peu plus de toi ? J'aime bien t'entendre parler...
- Mademoiselle Tylerson, voyons ! Cela ne ressemblerait pas à de la drague ? - petit rire discret - Te parler de moi... Hum... Si j'enfilais ma casquette d'égoïste - narcissique - prétentieux, je crois que je pourrais te parler de moi pendant des heures... Mais, vu que ce n'est pas mon choix, je crois que je vais te parler de moi comme une personne normalement constituée le ferait.

Après avoir lancer un éternel petit sourire charmeur, il se lança.

- Bah, il n'y a rien de bien intéressant ! J'écris... Mais ça tu le savais. Hum... J'ai deux petites sœurs jumelles et un grand frère.  Hum... J'adore me défouler sur un sac de frappe, et en bon Serdaigle, j'aime bien les livres. Les livres d'aventures avec de l'action, hein ! Pas un de ces vieux livres atroces que les professeurs nous forcent à lire pour notre... "instruction à la magie".

Adriel desserra à son tour sa cravate tant Marianne lui donnait chaud. Il lui laissa le loisir de commenter.


Caractères : 1343
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 14 Nov - 1:40

- Mademoiselle Tylerson, voyons ! Cela ne ressemblerait pas à de la drague ? - petit rire discret - Te parler de moi... Hum... Si j'enfilais ma casquette d'égoïste - narcissique - prétentieux, je crois que je pourrais te parler de moi pendant des heures... Mais, vu que ce n'est pas mon choix, je crois que je vais te parler de moi comme une personne normalement constituée le ferait.

*Si tu trouves que ça, c'est de la drague alors t'as jamais vu Troy au milieu d'un groupe de filles !* Je gloussai, une chose qui ne me ressemblais pas. En temps normal, j'aurais ricané, me serais esclaffée de rire, voir restée blasée en pleurant de rire intérieurement. Il me lança un sourire charmeur et je rougissais jusqu'à la racine des cheveux en rentrant la tête, comme une tortue. Puis je réfléchissais à une phrase... *Adriel en casquette ?! Il veut briser mon cœur ou quoi ?!* 

- Bah, il n'y a rien de bien intéressant ! J'écris... Mais ça tu le savais. Hum... J'ai deux petites sœurs jumelles et un grand frère.  Hum... J'adore me défouler sur un sac de frappe, et en bon Serdaigle, j'aime bien les livres. Les livres d'aventures avec de l'action, hein ! Pas un de ces vieux livres atroces que les professeurs nous forcent à lire pour notre... "instruction à la magie".

Je rigolais pour de bon, cette fois. C'était exactement le genre des professeurs. 

- Monsieur Lawrence, je ne fais point ma gourgandine ! Si tu étais égoiste, narcissique et prétentieux, tu crois que je serai là, dans tes bras, en train de fondre sur place ? Mais, une question. Quand tu n'as pas de sac de frappe, tu te défoules sur une pauvre table poussiéreuse ? Je pensais que les Serdaigle étaient sages, pourtant -clin d'oeil amusé- Bon, sinon, on fait quoi, maintenant ?
1323 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 14 Nov - 15:09

Elle rit de bon cœur avant de répondre :

- Monsieur Lawrence, je ne fais point ma gourgandine ! Si tu étais égoiste, narcissique et prétentieux, tu crois que je serai là, dans tes bras, en train de fondre sur place ? Mais, une question. Quand tu n'as pas de sac de frappe, tu te défoules sur une pauvre table poussiéreuse ? Je pensais que les Serdaigle étaient sages, pourtant. Bon, sinon, on fait quoi, maintenant ?

* Mari, Mari, Mari... Tu as eu tord de dire que les Serdaigles étaient sages...*

Sur ce, Adriel se rapprocha encore plus de la blonde et plongea ses yeux dans les siens. Il adorait faire ça... Puis, le Serdaigle murmura doucement à l'oreille de la jeune fille.

- Moi j'ai bien une petite idée...

Il sourit discrètement, ferma les yeux puis embrassa tendrement Mari. Ce baiser était comme dans la salle de classe abandonnée. Doux et passionné. Il prit la tête de Marianne entre ses mains, les lèvres toujours plaquées aux siennes. Soudain, Adriel se recula discrètement et vit la Serpentard le souffle court. Il lui murmura :

- Ca ne va pas ? Ne me dit pas que tu a oublié de respirer !

Il sourit de nouveau puis plongea à nouveau ses yeux dans ceux de Marianne.


Caractères : 907
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 14 Nov - 17:47

- Moi j'ai bien une petite idée...



Je le regardais intensément.


-Et quelle est-el...


Il me sourit et commença à fermer les yeux. *Mari...* Mon esprit m'avertissait de ce qu'il allait faire mais j'étais sûre qu'il ne m'embrasserais pas. *Mari !* Et enfin, il m'embrassa. J'aurai mieux fait d'écouter mon instinct. Même si ça ne me déplaisait pas, j'étais un contrariée de ne pas avoir compris seule. Il prit mon visage dans ses mains chaudes et, ne bougeant qu'au bout de quelques dizaines de secondes, se recula. J'haletai. 


- Ca ne va pas ? Ne me dit pas que tu a oublié de respirer ! 



-Hé ! J'ai fais ça qu'une seule fois, je te signale ! -petit silence- Non, c'est juste que, lorsque ces moments se terminent, j'ai l'impression qu'on me vole de l'énergie. Ou de fondre... Dis-moi, je me suis pas changée en flaque, au moins ?


Je ricanais légèrement, le rouge aux joues. Je baissai la tête, pour éviter qu'il ne me voie rougir pour un rien.


-Vous aviez raison, monsieur Lawrence. C'était une merveilleuse idée. Mais j'en ai peut-être une meilleure.


Sans qu'il n'aies le temps de réagir, je l'enlaçais en l'embrassant comme il venait de me le faire. Je l'avais, ma revanche !
877 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Dim 15 Nov - 20:42

-Hé ! J'ai fais ça qu'une seule fois, je te signale ! Non, c'est juste que, lorsque ces moments se terminent, j'ai l'impression qu'on me vole de l'énergie. Ou de fondre... Dis-moi, je me suis pas changée en flaque, au moins ?

Avec un grand sourire, Adriel toucha délicatement la joue de Marianne à plusieurs reprises puis annonça.

- Non, Miss Tylerson. Au toucher, je peux sentir que vous ne vous êtes pas transformée en flaque.

Elle rougit mais baissa la tête, sans doute de honte.

-Vous aviez raison, monsieur Lawrence. C'était une merveilleuse idée. Mais j'en ai peut-être une meilleure.

Sur ce, elle l'enlaça et l'embrassa passionnément. Cette scène était digne des films Moldus à l'eau de rose qu'avait cité Marianne. Ce baiser fut très long ; ni Marianne ni Adriel ne voulait qu'il s'arrête. Le jeune homme tomba allongé sur le lit, la Serpentard sur son torse. Leurs lèvres ne se détachaient toujours pas. Il l'enlaça à son tour. Soudain, il entendit un grand bruit. Une porte s'ouvrit et laissa entrer, la mauvaise personne. Troy Tylerson. A sa vue, Adriel se redressa, droit comme un piquet, suivit par Marianne qui poussa un petit cri. Le temps que Troy comprenne ce qu'il s'était passé, Adriel s'empressa de resserrer sa cravate.

- Espèce de petit s*lopard ! T'allais faire quoi à ma sœur là ?
- Moi ? Rien voyons ! Je suis un gentil petit garçon bien sage, dit - il tout sourire.

*Alison, Samantha, Matthew, Maman, Papa, Marianne, le chat, les amis que j'ai oublié, je vous aime tous... Et... Voici la terrible fin d'Adriel Jason Lawrence...*

- Oh toi je te jure que tu vas le payer !

Adriel n'eut pas le temps de réagir. Troy avait déjà sa baguette en main.

- Stupéfix !

Le Serdaigle esquiva de justesse, prit sa baguette et lança.

- Expéliarmus !

La baguette de Troy vola dans les airs avant de finir par atterrir sur le sol. Adriel jetta un coup d'œil furtif à Marianne.

- On fait quoi, maintenant ? chuchota t-il


Caractères : 1466
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Dim 15 Nov - 21:23

Je ne comprenais plus vraiment ce qui se passait. J'avais pris les choses en main et avais embrassé Adriel. Puis il m'avait attiré vers lui et on s'était retrouvés sur un lit *Mais que fout ce lit à la place du canapé ?!* , à s'embrasser, ce qui, devant mon frère n'aurait pas passé inaperçu. Il aurait forcément cru... certaines choses... De plus, j'avais quitté mon pull, il avait desserré sa cravate et cette saleté de chemise s'était ouverte d'un bouton. Des cris me firent descendre de mon petit nuage.

- Espèce de petit s*lopard ! T'allais faire quoi à ma sœur là ? s'écria Troy


*Comment il est arrivé là, lui ?*

- Moi ? Rien voyons ! Je suis un gentil petit garçon bien sage, répliqua Adriel (qui s'était redressé sans que je m'en rende compte)


J'avais loupé un paquet de trucs, moi ! Adriel s'était redressé, il avait remis en place sa cravate. Et moi... J'avais crié et m'étais redressée sans que je m'en rende compte. C'était louche. Mais bon, je me contentais de reboutonner ma chemise et d'enfiler mon pull *Dieu, qu'il fait chaud, dans cette pièce !*

- Oh toi je te jure que tu vas le payer ! 

J'étais paralysée par la crainte de ce qu'il allait faire. Je restai à quelques pas d'Adriel, me contentant de crier "Adriel !" lorsque Troy s'empara de sa baguette et cria un "Stupéfix" retentissant. Adriel esquiva en se rapprochant de moi.

- Expéliarmus !

La baguette de Troy s'envola et retomba au sol, au bout de la salle. Adriel me regarda furtivement et me chuchota :

- On fait quoi, maintenant ?

J'avais un plan. Bon, c'était pas le meilleur mais ça ferai l'affaire ! *Mari, tu prends de gros risques, là !* Je me fichais de cette voix dans ma tête. Tant que ça pouvait aider Adriel à s'en sortir... *Mari ! Ne fais pas ça ! Vas-t-en, trouve autre chose, mais pas ça ! Tout ce que tu risques de faire, c'est enrager Troy !* Je m'approchais de lui, pendant que Troy récupérait sa baguette, et lui chuchotai :

-Tu me fais confiance ? Je sens qu'on va le regretter tous les deux...

Je courais vers la tablepenché et lançait une bouteille de Bièraubeurre sur Troy. Il se retourna vers moi et je grimpais sur la table, balançant la nourriture et les boissons sur le sol. Je lui criai alors :

-Troy ! Tu ne toucheras pas à un seul cheveux d'Adriel ! C'est MA vie, tu ne la gâcheras pas comme celle de Bryan ! Et si ça te gène que je sorte avec quelqu'un de gentil, beau et intelligent, tu ferais mieux de t'occuper de Salazard, grosse truffe !

-Mais c'est qu'elle se rebelle, la Merry ! Ose le toucher devant moi et vous êtes morts tous les deux !

- Mais oui, je me rebelle. Ose un peu lui faire du mal et tu goûteras à mon poing ! Et si tu crois que je vais t'écouter, tu rêves, face de Troll !

Je descendais de la table et posais une main sur l'épaule d'Adriel.

-Je suis sincèrement désolée si il te fait du mal. Et pour ce que je suis obligée de faire... je chuchotai, les yeux larmoyants.

Je l'embrassai à nouveau. Je savais que c'était de ce genre de "touche" que Troy ne voulait pas qu'on fasse. Les larmes commençaient à couler, de peu qu'il nous fasse du mal sans qu'on puisse réagir. Il écumait de rage, les dents serrées. Il marmonnait des insultes, des façons dont il pourrait nous tuer... Je me séparai d'Adriel et marmonnai un "Désolée" presque inaudible, à travers mes larmes.

-Alors, là... 
2495 caractères
Je te laisse décider de notre puniton, Adri
Niark niark niark
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Mar 17 Nov - 19:26

Troy avait récupéré sa baguette... Marianne lui souffla à l'oreille :

-Tu me fais confiance ? Je sens qu'on va le regretter tous les deux...

*Par Merlin, Marianne ! A quoi tu penses ?*

Sur ce, Marianne courut vers la table, monta dessus et lança une bouteille de Bièraubeurre sur Troy. Le liquide mousseux dégoulina sur sa tenue mêlé à quelques gouttes de sang. La Serpentard, folle de rage, lança des boissons et de la nourriture au sol tout en criant à son frère :

-Troy ! Tu ne toucheras pas à un seul cheveux d'Adriel ! C'est MA vie, tu ne la gâcheras pas comme celle de Bryan ! Et si ça te gène que je sorte avec quelqu'un de gentil, beau et intelligent, tu ferais mieux de t'occuper de Salazard, grosse truffe !
-Mais c'est qu'elle se rebelle, la Merry ! Ose le toucher devant moi et vous êtes morts tous les deux !
*Marianne pitié ! Je ne veux pas finir ma vie à seulement 15 ans ! Je suis trop jeune !*
- Mais oui, je me rebelle. Ose un peu lui faire du mal et tu goûteras à mon poing ! Et si tu crois que je vais t'écouter, tu rêves, face de Troll !

Pendant que de la fumée sortait des deux oreilles de Troy, Marianne se rapprocha du jeune Serdaigle et lui posa une main sur l'épaule.

-Je suis sincèrement désolée si il te fait du mal. Et pour ce que je suis obligée de faire... chuchota t-elle.

Adriel ne vit pas venir le baiser que Marianne posa sur ses lèvres. Il sentit les larmes de la belle Serpentard couler ses joues. Devant ce baiser Troy jurait et marmonnait d'horribles insultes de mort.

-Alors, là...

Marianne se sépara d'Adriel toujours larmoyante. Le Serdaigle l'amena sur le sofa et la fit s'assoir.

- Bon. C'est à mon tour de protester. Laisse moi faire et reste sur ce canapé s'il te plait, chuchota t-il.
- Laronce... Alors là... Tu vas mourir dans la souffrance, petit s*lopard.
- Alors déjà, c'est Lawrence et ensuite, je n'ai pas l'intention de mourir maintenant. Tu peux donc ranger tes menaces de mort bien cordialement. Si tu veux régler ça, sort ta baguette espèce de lâche.
- Mais c'est qu'il me provoque ce petit crétin !
- Exactement ! Quelle brillante réflexion ! Qu'est ce que tu attends pour sortir ta baguette ? Un carton d'invitation ?

Un sourire mauvais se plaça sur les lèvres de Troy. Un duel. Voilà la seule idée qu'avait trouvé Adriel. Le pire de tout c'est qu'il ne savait même pas s'il allait gagner... Les deux garçons se placèrent. Ils s'avancèrent, se saluèrent sans grand bonheur, puis se remirent en place, en position, leur baguette bien devant eux.

- Quand tu veux, minable.
-Expedimenta !

Troy se trouva perché à 2 mètres du sol environ. Il ne put pas bougé pendant quelques secondes car Adriel abaissa sa baguette afin de faire tomber Troy. Celui ci atterri maladroitement sur ses pieds puis lança :

-Mobilicorpus !
*M*rde...*

Troy envoya valser le jeune homme contre la table basse, qu'il se prit violement dans l'épaule. Adriel poussa un cri de douleur qui se transforma en gémissement. Finalement, il se releva et lança avec son bras valide :

- Stupéfix ! Stupéfix !

Adriel avait lu dans ses nombreux livres que lancer plusieurs Stupéfix affaiblissait considérablement d'adversaire. Son livre ne lui avait pas mentit car Troy sembla beaucoup plus faible et moins confiant qu'il l'était au début du duel. Par pure méchanceté, Adriel envoya Troy contre une bibliothèque. Son dos subit un choc incroyable. Afin que le duel soit à peu près équitable, il lança un petit "Enervatum" au frère de Marianne. Celui ci semblait encore plus haineux que tout à l'heure. Troy sembla reprendre ses forces un instant avant de hurler :

- S*LOPARD ! Feudeymon !
*Non... Il n'a pas fait ça...*

Et pourtant si... Le montre de "flammes vivantes". Un des sortilèges les plus dangereux. Adriel vit les flammes grandir et grandir encore, avançant et brulant tout ce qui se trouvait devant elles.

- MARIANNE ! COURT !

Adriel sprinta vers le canapé, et courut avec Marianne pour échapper aux flammes. ils sprintèrent tout les deux une fois qu'ils avaient distancé le monstre, Adriel tenta une chose complètement idiote.

- Protego Maxima ! cria t-il

Il pria pour que le sortilège soit assez puissant. Les flammes dévorèrent le bouclier. Le front en sueur, Adriel faisait son possible pour les maintenir hors du bouclier, rassemblant toutes ses forces dans sa baguette. Au bout d'une petite minute il se sentit faiblir.

- MARIANNE ! Une petite aide ne serait pas de refus ! Aide moi je t'en prie !




Caractères : 3416
Bon, je te laisse imaginer la suite...
Je veux pas mouriiiiir ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Ven 20 Nov - 19:58

Adriel m'assit sur le canapé.

- Bon. C'est à mon tour de protester. Laisse moi faire et reste sur ce canapé s'il te plait, me chuchota-t-il.

J'avais peur que ce soit la dernière parole qu'il m'adresserait. Troy rageait de plus en plus...

- Laronce... Alors là... Tu vas mourir dans la souffrance, petit s*lopard.

- Alors déjà, c'est Lawrence et ensuite, je n'ai pas l'intention de mourir maintenant. Tu peux donc ranger tes menaces de mort bien cordialement. Si tu veux régler ça, sort ta baguette espèce de lâche.

- Mais c'est qu'il me provoque ce petit crétin !

- Exactement ! Quelle brillante réflexion ! Qu'est ce que tu attends pour sortir ta baguette ? Un carton d'invitation ?

- Adriel ... Troy... Ne faîtes pas ça !

Je n'arrivais pas à rester assise comme une poupée de chiffon. Une bataille s'apprêtait à commencer et on voulait que je ne fasse rien ? En regardant mon frère ou mon amoureux se faire blesser par son adversaire ? Impossible. Je m'asseyais donc en tailleur sur la table. *Tu te sens plus active et protectrice ?*

- Quand tu veux, minable.

- Expedimenta ! 

Troy fut suspendu au plafond. J'ouvrais de grands yeux lorsque je compris que mon frère n'était pas accroché.

-Mobilicorpus !


J'eus juste le temps de sauter en arrière et atterrir sur le canapé, la tête entre les mains, avant qu'Adriel ne fonce sur la table. Je courais vers lui, criant comme une bête à l'agonie. Il se releva finalement, chancelant en criant "Stupéfix ! Stupéfix !" Je m'avançais vers lui. 

-Adriel, ça va ?!

Il m'ignora totalement et je remarquai une petite trace de sang sur le verre de la table.

- S*LOPARD ! Feudeymon ! cria Troy


De grandes flammes sortirent de nulle part. J'étais tétanisée. Je ne voyais plus que des teintes de rouge. Rouge colère, rouge sang, rouge flammes... 

- MARIANNE ! COURS !

Je ne bougeais pas. Des souvenirs de mon enfance me revenaient. Et un rêve en particulier. Que j'avais raconté à Troy...

"- La maison était en train de brûler. Je regardais le toît s'effondrer. Et il y avait... vos corps noircis par le feu, sur le sol du salon... J'avais très peur. J'avais envie de pleurer mais les larmes ne sortaient pas... Et puis, il y avait maman. Elle était là, avec moi. Elle me caressai les cheveux en me rassurant. Elle chantai votre musique... Elle m'emmena à l'étage, sans bouger de notre position. Elle poussa la porte de ma chambre et là... j'étais là. Enfin, non. Mon corps était là. Noir aussi. Elle me plaça devant le miroir et aucune de nous n'avait de reflets. Et là...
-Et là quoi ? 
-Elle me dit : Tu mourras dans les flammes, accompagnée de ta famille et la personne que tu aimes le plus. Et enfin, on se retrouvera. Pour l'éternité..."

*C'est en train d'arriver ? Troy est ta famille et Adriel est la personne que tu aimes le plus... Tu crois que c'est vrai ?* Des larmes commençaient à couler le long de mes joues. J'étais effondrée sur le canapé. Tout autour de moi était flou et au ralenti. Adriel courait vers moi. Il m'attrapa et je courais aussi pour m'échapper. Tout était encore flou, ralenti et rouge. Très rouge.

- Protego Maxima !


Le flammes nous entouraient sans nous toucher. Je ne comprenais pas ce qui se passait. Les effets sur mon cerveau se dissipaient peu à peu.

- MARIANNE ! Une petite aide ne serait pas de refus ! Aide moi je t'en prie !


J'entrouvrais faiblement la bouche.

-Je... Je...

Je réfléchissais aussi vite que le pouvait mon cerveau ramolli. Je saisis ma baguette et, attendant la fin de la protection d'Adriel, je lançais un sort que j'espèrais assez puissant pour régler tout ça.

-Aguamenti ! 

Voyant que l'effet nous protégeait à peine, je lançai un autre sort.

-Finite Incantatem ! Incarcerem !

Je n'attendais pas de savoir si mes sorts marchaient. Je traînais Adriel par son bras valide et essayais de sortir de la Salle le plus rapidement possible. *Tiens bon, Adriel ! Me crève pas dans les bras, je t'en prie !*
2949 caractères
Pour la suite:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 21 Nov - 9:28

-Je... Je...

Ils l'avaient plus beaucoup de temps. L'épaule d'Adriel dégoulinait de sang. Il remuait ciel et terre pour maintenir le sort mais finalement celui ci céda.

-Aguamenti !

Un maigre filet d'eau sortit de la baguette de Marianne, les protégeant à peine. Les flammes se rapprochaient à une vitesse folle.

- Marianne ! Il faut qu'on y aille ! Cours je t'en supplie !
-Finite Incantatem ! Incarcerem !

Les sorts ne marchaient pas. Seul Troy pouvait arrêter le Feudeymon et Adriel doutait que celui ci arrive à le contrôler. D'ailleurs, le jeune Serdaigle s'inquiétait de l'état du Tylerson. Était t-il blessé ? Ou pire... mort ? Il ne l'entendait pas. Soudain, Marianne prit Adriel de son épaule valide et l'emmena vers la sortie, là où les flammes n'avait pas tout saccagé. Le blondinet gémit de douleur et sa vision se brouilla.

- Marianne... Me laisse pas crever s'il te plait... murmura t-il malgré le vacarme que produisait les flammes.

Soudain, un barrage de flamme leur bloqua la route. De son bras valide, Adriel s'exclama.

- Protego Maxima !

Les flammes s'écrasèrent contre le bouclier. Marianne resserra son étreinte. Adriel la prit dans ses bras.

- Tout va bien se passer tu m'entends. Le sort va tenir ; je vais tenir. Il faut vite que Troy contrôle ce monstre sinon on va tous y passer. Alors maintenant je t'en prie, tiens bon et ne perd pas espoir...

Le bouclier restait fort pour le moment, et Adriel s'étonnait qu'il tienne aussi longtemps. Soudain, une forte odeur de sang se fit sentir dans le bouclier. Le Serdaigle se boucha le nez, conscient que cette odeur le perturberait grandement.
Les flammes s'écrasaient sur le bouclier, formant de jolies formes d'un rouge orangé éclatant. On aurait dit des vagues s'échouant sur le sable.

- Regarde comme c'est beau...

Adriel voulut l'embrasser mais il devait absolument rester concentré s'il ne voulait pas que le sort cède.

*Troy... Je t'en prie... Contrôle ce monstre... Je t'en prie...*


Caractères : 1510
Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 21 Nov - 12:42

- Marianne... Me laisse pas crever s'il te plait...

Je ne savais plus quoi faire. Rien ne fonctionnait. Troy était le seul à pouvoir tout arrêter.

-Je ferais tout pour te sauver, Adriel...

- Tout va bien se passer tu m'entends. Le sort va tenir ; je vais tenir. Il faut vite que Troy contrôle ce monstre sinon on va tous y passer. Alors maintenant je t'en prie, tiens bon et ne perd pas espoir...

Par je ne sais quel force, il arriva à lancer un sort de protection. Un dôme de flamme s'étendait au dessus de nous. Je m'agrippais un peu plus à Adriel, de peur que le bouclier ne cède. Adriel me prit alors dans ses bras. Je m'y blottis comme une petite fille, effrayée et fascinée par ce qui se passait autour de nous. Je le regardais, la peur dans les yeux, et pensait que ce serai digne d'un film, de s'embrasser là, tout de suite, sous les flammes. *Non mais tu veux mourir ou quoi ?! C'est cool mais inconscient !* Je le regardais plus intensément.

- Regarde comme c'est beau...


- Adriel ? Je t'aime, marmonnai-je en le fixant toujours. Si... Si on parvient pas à s'en sortir, je veux que tu le saches. Ça et que je t'attendrais là-haut, si il y a une prochaine étape... 

Je détournai le regard. Je criai alors comme une folle.

- Troy ! Arrête ça ! Tu vas nous tuer, si ça continue ! 

Les flammes disparurent peu à peu. Troy s'approcha de nous. Le bouclier d'Adriel s'évapora. Je me relevais, tremblotante, et regardai Troy s'avancer, serein comme s'il venait de se réveiller. Lorsqu'il fut à notre hauteur, il marmonna des choses incompréhensibles puis parla en français. C'était mieux ainsi...

- Merry. Comment peux-tu aimer ça ?!

-J'aime qui je veux ! Et je TE déteste !

- Viens, on retourne à la salle commune ! Je te jure que tu n'auras plus un moment de liberté, tu ne le reverras plus ! 

-Non ! Laisse moi, tu ne pourras rien y faire ! Je trouverais toujours un truc pour le voir ! Je te déteste !

J'aurais dû arrêter de crier. Le seul résultat de mon hystérie a été une gifle. Il me porta sur son épaule et m'emmena loin de la Salle. Loin d'Adriel. Loin de tout. Je ruais son dos de coups de poings. Combien de temps se passerait-il avant que je ne le revois ? Je l'ignorais et ça me faisais peur...
1652 caractères
Fin du rp
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 19 Déc - 22:26

Flash-Back :
Adriel était assit sur son lit, en compagnie de son frère. Celui ci était avachi sur le lit du jeune Lawrence et grignotait une Chocogrenouille. Finalement, lassé de rester sans rien faire, Adriel se leva et fit les cent pas.

- Pourquoi tu stresses, frangin ? Tu vois Marianne ce soir ! Elle est pas belle la vie ?
- Et si Maryliss avait échoué ?
- Elle n'échouera pas. Le grand frère enragé de ta copine sera moins en rage quand il verra le décolleté de ta blondinette !
- Très drôle, Matthew...

Adriel s'arrêta enfin devant un miroir où il se regarda. Sa chemise blanche allait parfaitement avec son jean foncé. Ca faisait la troisième fois qu'il vérifiait son look.

- C'est pas possible, t'es pire qu'une fille... pouffa Matt.
- T'es vraiment sur que je suis bien habillé ?
- Tu es beau comme un Dieu Grec ! Par contre, tu seras vraiment déçu si tu vois Marianne arriver en pyjama !

Adriel leva les yeux au ciel avant de lancer un sourire à son reflet.

- Un Dieu Grec ? Ca me plait...

Les deux frères pouffèrent de rire.
- Vous devez vous retrouver à la Salle sur Demande à quelle heure ?
- 21 heures 45.
- Eh bien c'est précis ! Oh oh ! Mister Adri va sortir après le couvre-feu !

Le jeune Lawrence leva les yeux au ciel une nouvelle fois puis annonça :

- Bon, j'y vais. Bonne soirée.
- Eh ! Fait pas de cochonneries hein !
- Yeurk ! T'es dégoûtant !

Et il sortit de la salle commune des Serdaigles...



***********************************

Adriel avançait dans les couloirs, sur ses gardes. Ce n'était pas le meilleur dans le domaine des bêtises, alors il improvisait. Aucun préfets, aucun professeur à l'horizon. Le néant. Adriel était anxieux et impatient. Il était très pressé de revoir Marianne. Il ne l'avait pas vue depuis tellement longtemps... Beaucoup de sensations qu'il avait ressentit avec elle c'étaient envolées. La froideur de ses mains sur sa peau brûlante, ses lèvres effleurant les siennes, son rire... Tout s'était envolé. Mais ça allait revenir, il en était sur. Il se dirigea donc vers le 7 ème étage et se retrouva face au mur de la dernière fois. Il pensa donc très fort à ce qu'il voulait, tout en marchant 3 fois devant le mur.

*Je voudrais un endroit où je pourrais accueillir Marianne*

Soudain, une porte apparut. Il entra et ferma la porte derrière lui. Rien avait changé : les nombreuses étagères remplies de livres, le piano, le violon, la cheminée au feu crépitant, le canapé moelleux, la table basse remplie de mets succulents. Il y avait pourtant un meuble qui n'était pas là avant : un lit deux places très grand aux draps blancs brodés d'argent. Il semblait chaud, agréable et moelleux. Dessus, on pouvait y voir une chemise de nuit en soie et un bas de pyjama pour homme noir. Adriel sourit.

*Ah... Sacrée salle...*

Il toucha les draps du bout des doigts. Ils allaient être bien ici. Soudain, il entendit un bruit venant de la porte. C'était certainement Marianne. Pourtant, il n'en était pas vraiment sur. Il sortit sa baguette, prudent, et la porte s'ouvrit enfin sur deux visages familiers.


Caractères : 2307
RP avec Mari et Mary
Adriel : #339999
(Suite du RP en Salle co' des Serpy)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Sam 19 Déc - 23:43

Après un court (façon de parler) arrêt dans les dortoirs, on repartit enfin vers le 7ème étage. Mary m'avait obligée à me changer avant de partir pour je ne sais quoi. J'avais simplement mis une jupe simple et un tee-shirt. Me ramener en mode pyjama ringard pour voir je ne sais qui, très peu pour moi ! Je jetai toutes mes affaires sur mon lit. Marre du rangement, je cacherai tout en dessous demain !
On s'approchait du 7ème étage pour de bon et une crise de panique m'envahit. Et si on se faisait prendre ? Et si des profs ou des préfets étaient là ? Roooh et puis... Je tiens pas à ce que Troy me hurle dessus à cause de ça !
Je faisais trois aller-retours devant un des murs et pensait très fort *J'aimerai voir la salle où on m'attend*. Une porte apparut et je posais la main sur la poignée, la peur au ventre. Je ne pus m'empêcher de toucher ma brûlure, sur la joue. Je crois même que c'était aussi une coupure que m'avait fait Troy... Je soufflai et ouvrai enfin la porte. 
Il était là... Les yeux pleurant presque, je m'élançai vers lui et lui sautai dans les bras, ne calculant même plus Mary. 


- Adriel, tu m'as tellement manqué ! Je t'aime. Je t'aime plus que tout !


Je l'embrassais, me foutant royalement de ce qui se passait autour de moi.
954 caractères
6699cc
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Dim 20 Déc - 11:07

Maryliss avait troqué ses habits moulant contre un jean slim, un pull rayé ample et une paire de baskets en toile. Elle se sentait beaucoup bien comme ça. Elle avait également prit un petit sac avec de quoi l'occuper pendant la soirée ; deux Bièraubeurre, un carnet à dessin ainsi qu'un crayon à papier et une gomme ainsi que sa baguette. Marianne c'était également changée. Elle avait revêtit une jupe et un t-shirt. Maryliss la jugeait trop décontractée pour ce qui l'attendait mais elle ne broncha pas. Sur leurs gardes, les deux jeunes filles arrivèrent au 7 ème étage. Marianne passa devant la blondinette et s'arrêta devant un mur. Elle commença à faire trois allez retour devant et soudain, une porte se dessina dans le mur de pierre. Maryliss resta là, bouche-bée.

*Alors c'est ça la Salle sur Demande...*

Elle avança, encore médusée, pour rattraper Marianne. Mais celle ci avait déjà sauté au cou d'Adriel.

- Adriel, tu m'as tellement manqué ! Je t'aime. Je t'aime plus que tout !

Elle pleurait presque.... Puis elle posa ses lèvres sur les siennes. Maryliss resta subjuguée. Leur baiser était tellement sincère et passionné... Ils s'aimaient à la folie, c'était certain. Brusquement, son avis sur Adriel changea d'un seul coup. Il embrassait Marianne avec douceur et délicatesse. Jamais Mary n'avait vu de baiser aussi émouvant. Elle s'empressa de fermer la porte. Dès que les lèvres de Mari et du Serdaigle s'éloignèrent, Maryliss prit la parole.

- Je monte la garde dans le couloir. Je rentrerai à la salle commune vers minuit. Je reviendrais vous chercher demain matin vers neuf heures. Passez une bonne nuit...

Marianne ne savait que dire. Maryliss lui sourit et murmura :

- De rien !

Sur ce, elle sortit de la salle avec un clin d'œil et se posta dans le couloir derrière une armure, la baguette à la main, guettant les alentours.


Caractères :1449
Fin de RP pour Mary
#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Dim 20 Déc - 14:47

Adriel resta bouche bée. Marianne, oui Marianne, sauta à son cou les yeux brillants. Le Serdaigle lâcha sa baguette...

- Adriel, tu m'as tellement manqué ! Je t'aime. Je t'aime plus que tout !
- C'est fini Marianne... Tu es avec moi maintenant... Oh, tu m'as manqué...

Marianne posa ses lèvres sur les siennes. D'un coup, toutes ces sensations oubliées lui revinrent. Ses petites lèvres fines et tièdes contre les siennes... Il avait craint que jamais elles ne se retoucheraient. Son cœur battait à la chamade. Il l'enlaça. Il ne voulait plus jamais la lâcher. Elle lui avait trop manqué. Finalement, ils se séparèrent et Maryliss prit la parole :

Je monte la garde dans le couloir. Je rentrerai à la salle commune vers minuit. Je reviendrais vous chercher demain matin vers neuf heures. Passez une bonne nuit...
- Merci du fond du cœur, Mary...
- De rien ! dit elle à l'adresse du Serdaigle et de la Serpentard.

Puis, elle ouvrit la porte et sortit dans le couloir discrètement. Adriel se retourna vers Marianne puis la prit dans ses bras en la décollant du sol.

- Marianne c'est pas possible ! On est tout les deux ! Oh, j'y crois pas...

Tout sourire et très excité, il posa un petit baiser sur le nez de Marianne avant d'éclater de rire. Qu'est ce que ça lui faisait du bien de rire à nouveau en sa présence...


caractères : 1001
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   Dim 20 Déc - 19:58

Maryliss dit alors qu'elle partait monter la garde et nous laissait seuls. Ca me faisait beaucoup de bien, d'être enfin seule avec lui. Mais j'avais aussi très peur. Une nuit entière. J'allais passe une nuit entière avec lui. Qu'allait-il se passer ? Allait-on dormir ensemble ? Troy nous retrouverait-il, comme la dernière fois ? Tant de questions que je me posais...

- Marianne c'est pas possible ! On est tout les deux ! Oh, j'y crois pas... 

- J'ai la même pensée, Adriel... 

Il embrassa le bout de mon nez et on éclatait de rire. Je regardais alors autour de moi. La salle était pareil qu'à notre dernière visite. Elle ne présentait aucun signe du désastre qui avait eu lieu la dernière fois. Le seul changement avait été de remplacer le canapé par un grand lit. Je rougissais à la vue des vêtements posés sur le lit.

- Je... Je crois que la salle veut qu'on dorme ensemble. En petite tenue, qui plus est...

Pourquoi je me retrouvais embarquée dans des trucs pareils ? Ca ne me déplaisait pas mais bon... Dormir avec un garçon ! Même si c'était Adriel, ça me faisait vraiment peur. Je me tournais vers lui et rigolai un peu, même si j'étais extrêmement gênée.

- M'enfin ! Passons. Que veux-tu faire, pour commencer la soirée ?
938 caractères
6699cc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La salle sur demande (Adriel et Marianne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La salle sur demande (Adriel et Marianne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2031/2032 (2015/2016) :: Poudlard :: Intérieur du chateau-