BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Dans le petit jardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Dans le petit jardin   Sam 2 Juil - 11:21

Quelle merveilleuse idée! Un jardin semblable à ceux des châteaux de la renaissance, avec un petit chemin qui tourne et vire entre les haies et les rosiers... Par endroits, une magnifique arche de bois blanc, surmontée de rosiers blancs grimpants... Une ballade romantique et douce...

Pensez à tenir compte des description, merci.
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Dans le petit jardin   Jeu 4 Aoû - 13:06

VEUILLEZ LIRE CECI, MESSAGE IMPORTANT AVANT DE LIRE LE RP QUI SUIT:
 

La soirée avait très bien commencée, pour Dorea et Bryan. Ils s'étaient vite séparés de Marlène et de son copain, avaient dansé, bu, virevolté. Depuis quelques minutes, Bryan était partit avec un de ses amis qui était en pleine crise amoureuse, et Dorea était assise seule sur son canapé. La soirée avait été super, mais quelque chose avait gêné la brune. Par moments, Bryan avait été absent. Il semblait préocuppé par quelque chose, et lorsque Dorea avait demandé si tout allait bien, il avait bien vite éludé, d'une manière qu'elle avait trouvé assez vexante. 
La jeune fille soupira, et vida d'un trait son verre de Bieraubeurre. Elle n'avait pas énormément bu en début de soirée, mais plus le temps passait et plus elle se savait enivrée par les volutes sucrées de l'alcool. 
Elle devait avoir l'air d'un joli déchet, seule sur son canapé, mais actuellement elle ne s'en préoccupait plus trop. Une sorte de nostalgie s'emparait d'elle. S'était déjà le cas avant, Marlène le lui avait bien fait remarqué. Elle n'était plus aussi joyeuse et exitée. Mais là elle avait la sensation que son malaise empirait encore plus. Elle ne voulait en parler à personne, parce que ça reviendrait à faire sa victime. Et elle savait que beaucoup de personnes subissaient bien pire qu'elle :  elle était juste un peu dépressive.
Dorea finit par se lever et se diriger vers le buffet, mais la nourriture ne lui faisait pas envie. C'était le cas aussi ses dernières semaines. Alors, Dorea reprit un verre d'alcool. Le bar était tenu par des préfets mais la Bieraubeurre avait été autorisée, car ce n'était pas un alcool fort. Cependant dans les proportions que commençait à prendre la consommation de la Serdaigle, son esprit commençait déjà à être troublé. 
Sans trop savoir comment elle se retrouva dans le parc, sa Bieraubeurre toujours à la main.

_________________

 


Dernière édition par Dorea MacHaddish le Sam 13 Aoû - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarianne Tylerson
Capitaine de Quidditch Serpentard Capitaine de Quidditch Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Dans le petit jardin   Jeu 4 Aoû - 16:48

Il était tard, j'en avais bien conscience. J'avais laissé Troy. Non, pardon. J'avais abandonné Troy. Il était trop présent. Il fallait qu'il respire, qu’il vive sa vie, qu’il laisse tout tomber. Et moi avec. Il le méritait. Il méritait de vivre sans avoir sa sœur à charge. Sa sœur, la cinglée, la parano, dépressive et suicidaire. Qui pense que le monde entier la hait, fait semblant de l'aimer, lui en veut, complote contre elle. Il a beau avoir accepté Adriel, ça ne change rien. Le voir avec une autre fille me fait mal. Me détruit, me fait souffrir, mourir à nouveau. Mais à quoi beau continuer de ressasser tout ça ? L'affront est passé. Enfin, j’espère…
Apres la rencontre, Troy m'a parlé d'un truc. Une colonie pour sorciers. Il veut que j'y aille. À quoi bon ? Mais si je refuse, il m'y obligera quand même. Alors, je vais accepter, je pense. Il ne sait pas s'il viendra. Peut-être. Je lui ai juste dit que s'il ne venait pas, je n’irais pas. 
J'avais marché vers le petit jardin. Avant, j'aimais bien y aller, pendant la nuit. Il me rappelait le jardin de la maison de grand-mère, la mère de maman. Selon Bryan, il avaient célébré le mariage de maman et papa là-bas. Ca me rend nostalgique. Petite, je me disais que je voulais me marier dans le beau jardin de grand-mère. Mais les fleurs étaient mortes, l’arche avait pris la flotte, et la terre était pleine d'ordures. Pourquoi pas à Poudlard, dans ce petit jardin ? Il faudrait demander. Mais quand je serai plus grande. Si je grandis encore… 
Et voilà, les idées noires reviennent me hanter. Je m'assois devant l'arche et sors une bièraubeurre de mon sac. Je me souviens en avoir bu trois, au cours de la soirée. Peut-être même plus… je ferme les yeux et finis d'un trait la boisson. Le premier qui me dérangera aura le droit de goûter aux cadavres de bouteilles. Je me suis éloignée d'eux. Je suis une grenade. Comme dans ce livre, là… qui parle de cancéreux, je crois… Le nom me revient pas, j'ai dû boire un peu trop, pour oublier ça. Je vais exploser. Comme la grenade. Et j'exploserais seule. Pour pas tuer plus de monde. C’est la mort de Blue qui me met dans cet état. Enfin, elle est pas morte, elle est partie, enfuie, envolée. Si seulement elle avait emporté mes idées noires…
Du bruit, des bruits de pas. Je ne me retourne pas et prends un des cadavre de bouteille. Au cas où. Un autre bruit. Je ne me retourne pas mais regarde du coin de l'œil derrière moi. Une ombre. Je frissonne, je flippe, je crains, je rage, je lance. Cette personne veut ma mort. J'ai fait trop de mal. La bouteille tombe aux pieds de l’ombre et explose. Je prends une autre bouteille et frappe le fond contre l’arche devant moi. Je tiens le tesson fermement, les éclats m’arrachent la peau. C'est une douleur que je connais trop bien.
- Dégage ! Je sais pas qui t'es mais si tu veux pas te prendre d'autres bouteilles, deguerp… Dory ? 
Je m’étais attendue à tout sauf à ça !
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Dans le petit jardin   Ven 5 Aoû - 1:52

La petite écossaise/mexicaine s'était allongée près d'un buisson. Ses forces étaient parties, elle ne pouvait donc pas se relever. Elle ne le voulait pas, d'ailleurs. Ses pensées dérivaient vers Bryan, puis repartaient vers ses parents. Elle n'avait pas osé le dire à Marlène pendant leur préparation pour le Bal, mais elle avait fait un autre cauchemar à leur propos. Encore une fois, elle voyait sa mère qui lui assurait qu'ils étaient mieux sans elle, et son père qui ajoutait que lui ne l'avait jamais aimé. Et elle n'avait aucun mal à les croire, après tout elle n'avait jamais été proche de son père, et sa mère avait mit deux ans avant de penser à mettre une tente dans le jardin pour parvenir à l'accueillir. Ces cauchemars sur sa famille, récurents, s'ajoutaient aux autres, sur certains amis, sur Bryan. Et d'autres encore, plus abstrait. Elle se réveillait au beau milieu de la nuit avec un sentiment de panique profonde sans se souvenir de rien, mais avait tout au long de la journée un mauvais pressentiment en voyant du feu, ou même une fois en croisant la prof de divination. 
Dorea poussa donc un profond soupir, et poussa sur le côté sa bouteille désormais vide, qui tomba sur les fin gravillons de l'allée en tintant. Dans un dernier effort, elle se redressa et évolua un peu entre les rangées. C'était étrange de se retrouver dans ce jardin d'apparence romantique seule et déprimée. Sans doute la boisson avait contribuée à son état mélancolique, puisque, Dorea le savait, elle avait l'alcool triste. Contrairement à certains pour qui l'alcool était euphorisant, pour la Serdaigle, une consommation un peu excessive et la voilà fontaine.
Toujours perdue dans ses pensées, elle se laissa facilement surprendre par des bruits de pas qui venaient à sa rencontre. Bien qu'elle savait avoir un visage décoiffé, un maquillage un peu coulé et une humeur tout sauf propice aux bavardages, Dorea voulut au moins saluer l'élève qui s'était aventuré seul dans cette hantre faisant l'apologie des amoureux. Mais elle avait à peine ouvert la bouche qu'une bouteille atterit à ses pied.


-Hey ! 

La seconde frappa dans une arche sur la droite de Dorea. Elle allait protester contre les malades échappés de l'asile quand une voix qu'elle ne connaissait que trop bien retentit entre les rosiers.
La Serdaigle ne put s'empêcher de penser à un mauvais film angoissant. Deux fille, un peu décoiffées et en robe somptueuses mais un peu demise dans un parc au milieu des rosiers, au milieu des tessons de bouteilles...
Mais elles étaient bien plus que ça, bien plus que ses deux filles. Car en face de Dorea se trouvait Marianne. Sa meilleure amie, qui avait "disparu" si on pouvait le dire. Elle était là physiquement mais elles ne parlaient plus, ne se voyaient plus et quand la Serdaigle avait essayé de lui parler elle avait la sensation que son amie la fuyait. Depuis elle avait un peu abandonné et là, lors d'un stupide bal elles se retrouvaient... C'est d'une voix mal assurée que Dorea prit la parole, un peu aidée par l'alcool :


-Ouais, c'est moi  !  

Avec une autre personne, Dorea aurait rajouté :  "t'as voulu me tuer ? ", mais elle connaissait au moins son ancienne amie pour savoir que ce sujet était blessant pour elle, même si elle je le montrait pas toujours.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarianne Tylerson
Capitaine de Quidditch Serpentard Capitaine de Quidditch Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Dans le petit jardin   Ven 5 Aoû - 14:11

- Hey ! Ouais, c'est moi !
Oui, c'était bien Dorea. Il n’y avait qu’elle pour être dans cet état un soir de bal. Ah non, il y avait moi aussi. On n’avait pas été ‘copines’ pour rien, alors ! Mais soit Dorea tenait très très mal l’alcool, soit elle avait beaucoup trop bu. Dans les deux cas, elle était mal en point. Mais j’aimerais bien savoir pourquoi. Elle sort avec mon frère, elle a une vie parfaite, comparée à moi, de quoi elle se plaint ? De pas avoir mangé assez de chocolat pendant le bal ? Des petits fours, trop cuits à son goût ? De ne pas avoir eu la chance de goûter à la tarte à la citrouille, mangée en entier par de viles poufsouffles et d’immondes gryffondors ? Non, il n’y avait rien de cohérent avec tout ça.
Mon coeur me disait 'Va la voir. C’est ton amie, elle ne pourrait pas jouer avec tes sentiments, comme tu le penses. T’es juste parano, comme le dit Bryan’ et j’ai juste envie de lui répondre qu’ils le font tous. Ils l’ont tous fait. Et ils continueront. Tous autant qu’ils sont. Mais je me fous de l’avis de mon cour, comme celui de Bryan, Adriel, Mary et tous les autres.
Mon cerveau me dit qu’elle ne va pas mieux que moi. Qu’elle a le même problème que moi. Qu’il faut peut-être l’aider. Je refuse. Il y a sûrement quelque chose de mieux à faire. Une autre solution. Les affronter tous me fait peur. Ils s’allieront sûrement contre moi. Ils prévoient sûrement ça en ce moment. Et Dorea est la première partie du plan.
Mon estomac, lui, me dit qu'il aurait bien voulu vomir sur Adriel. Et qu'il a soif d’alcool.
En somme, que de mauvais conseils. Soit. Deux choix s’offrent à moi. Non pardon, trois. Aller la voir, trouver autre chose ou vomir un bon coup et me saouler après. Je pourrais m'enfuir. Ouai, je pourrais. Je devrais, même. Mais je suis paralysée. Non, rectification, partir me paralyse mais je peux bouger dans le jardin.
Je tiens plus fermement la bouteille cassée dans ma main. On ne sait jamais. Je m’avance de deux mas, pas plus.
- Qu'est-ce que tu fous là ? T’es pas avec mon frère, ou les autres ? 
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Dans le petit jardin   Sam 6 Aoû - 12:17

Dorea ne mit pas plus de quelques secondes à analyser et à comprendre que la Serpentarde était dans un état d'ébriété similaire au sien. Comme quoi l'alcool n'engourdissait pas complètement son gros cerveau d'aiglonne. Ses souvenirs s'embrouillaient quand même un peu, mais elle savait parfaitement s'être torturé l'esprit des soirées entières pour essayer de savoir en quoi elle avait pu blesser Marianne pour s'attirer ainsi ses foudres. Mais elle avait aussi conclu que le problème ne devait pas venir d'elle puisque elle s'était aussi éloignée d'Adriel. Il était le seul avec qui la métisse en avait parlé, un soir au coin du feu. Oh, elle avait tenté de soutirer des informations à Bryan mais les conversations dégénéraient toujours, alors elle avait abandonné. Et l'abandon était une des choses que Dorea vivait comme un échec, aussi avait-elle vraiment mal vécu que leur amitié se finisse ainsi. Elle eut un rire amer, mais ne savait pas vraimeny si elle riait de la question de sa camarade ou de ses pensées, ou encore juste sousa joug de l'alcool.


-Nan, je suis pas avec Bryan, et "les autres" sont fort probablement avec leurs cavaliers respectifs. 

La Serdaigle éluda la première question de Marianne, car elle avait oublié les circonstances de son arrivée dans le jardin des amoureux. Elle se posait en revanche le même type de question à l'égard de Marianne. N'était-elle pas avec Troy, ou ses amis de Serpentard qui avaient sûrement remplacés Dorea, Adriel et tout les autres dans le cœur de la française ? 
La métisse n'était même pas sûre de leur existence, mais s'était la seule conclusion plausible qu'elle avait trouvé.


-Et toi... ? 

Elle ne savait pas quoi lui demander et son esprit était trop embrouillé pour qu'elle y réfléchisse, mais elle aurait bien aimé que Marianne lui parle. De n'importe quoi, quelque chose, même juste :  "Troy est parti aux toilettes" si ça lui chantait !  Mais qu'elle lui parle. Pour qu'ensuite, lorsque la Serdaigle qui regrettait un peu d'avoir bu, aurait décuvé, elle puisse analyser les nouvelles pistes obtenues par les mots qu'employerait Mariane, par ses expressions.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarianne Tylerson
Capitaine de Quidditch Serpentard Capitaine de Quidditch Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Dans le petit jardin   Dim 7 Aoû - 11:34

- Nan, je suis pas avec Bryan, et "les autres" sont fort probablement avec leurs cavaliers respectifs. Et toi... ?

*Et moi… et moi, je reste là, au milieu des plantes vertes, de l’arche blanche. Et d'une amie qui ne l’est peut-être pas, d’une amie qui va peut-être souffrir par ma faute, d’une amie qui crèvera peut-être de ma malédiction*
- Je… Je suis…

Je ne savais que lui dire. Mes bégaiements n'arrangeaient. Cette situation me rappelait les vacances passées avec Maryliss. Sauf que cette fois, j'étais Maryliss. Qui buvait pour oublier et oubliait pour boire. Les problèmes étaient résolus par l’alcool. Il me semble me souvenir avoir trouvé un truc un peu plus fort que la bieraubeurre. Ou peut-être l’ai-je inventé, allez savoir ! Je regarde Dorea dans les yeux et lui repondais enfin.
- Je voulais être seule. Ou sans personne à blesser, au moins. Je gâche tout de toute façon ! J'étais avec Troy, j'ai fait une scène à Adriel, j'ai évité les autres et là, je me retrouve avec toi, Dory.
Je laisse tomber le tesson par terre et sors une autre bouteille. Ça en fera juste une de plus. Qu’est-ce que ça peut faire à qui que ce soit si je me retrouve ivre morte pendant un bal ? Hein ?
- Tout le monde s’en fout, de la petite Marianne, qui a toujours des problèmes, qui gâche tout, qui…
Je me stoppe dans mes pensées. Apparemment, j’ai dit  ça tout haut. Malheur, horreur et chaussettes sales !
- Bryan t’aime, tu sais. Il veut juste faire comme moi. Ne pas faire souffrir la personne qu’il aime. Ça doit être un truc de famille, de mal s’y prendre ou chais pas… En tout cas, la dernière fois que je l’ai vu, il pleurait dans les bras de Troy. Et il répétait qu’il était minable, nul, qu’il savait pas comment faire pour te dire un truc. Un truc beau, à ce que j’ai compris. Mais après tout, je comprends rien donc...
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Dans le petit jardin   Mar 9 Aoû - 10:56

L'état dans lequel se mettait Marianne hébétait Dorea, qui laissa tomber l'une de ses deux bouteilles vides sur les graviers dans un tintement sonore. Tout en l'écoutant résumer sa soirée, la Serdaigle se tortilla pour se rassoir confortablement en remuant un peu les gravillers :  elle avait des fourmis dans les jambes.


-Tu me devrais pas faire ça à Lawrence. J'peux pas te juger, mais tu le blesse déjà en l'évitant comme tu le fais...

Et elle la blessait aussi, mais l'avouer serait aussi avouer sa faiblesse, chose qu'elle n'était jamais parvenue à faire. Trop de fierté demeurait dans le petit corps de la métisse, malgré son état lamentable. Sa robe avait un peu souffert, mais elle pourrait facilement la réparer, par contre son visage était défait, pâle, et ses cheveux avaient quittés le chignon serré dans lequel elle les avait enfermés.
Enfin, elle n'était pas pire que la Serpentard. Marianne... Recommençait à déblatérer, sans doute sous les effets de l'alcool que les deux avaient ingurgité. 
Ce que son ancienne amie disait fit bondir Dorea, qui serra fortement une bouteille, au point de la briser et de se couper.


-Tu sais, je m'inquiète pour toi, Adriel s'inquiète pour toi, je pense que Maryliss doit s'inquiéter pour toi, et je suis sûre que tes problèmes intéressent Troy et Bryan. Je ne sais pas... Je ne sais pas quels sont tes problèmes, mais on pourrait t'aider... Ou... Si seulement tu ne nous rejettais pas...

La dernière phrase, Dorea l'avait chuchotée misérablement, comme une plainte. Car il était évident que dans cette affaire, tous les protagonistes souffraient, et cela, encore plus que le reste, la plongeait dans l'incompréhension la plus totale. 
Fatiguée, et sentant un mal de tête pointer en réponse aux questions qui luo torturaient l'esprit, la Serdaigle se laissa tomber sur le dos, en regardant les étoiles d'été qui agrémentaient la nuit noire. C'était une belle nuit, avec une jolie lune blanche en croissant. Aucun nuages ne venaient gêner les observations astronomiques qui pourraient avoir lieu, et Dorea se réjouit quelques secondes pour les jeunes couples en quête de moments romantiques, avant de se rappeler qu'elle et Bryan formaient un jeune couple, mais qu'ils ne profitaient même pas des étoiles ensemble. Ce que lui dit Marianne la toucha et la blessa en même temps, et comme elle ne voulait pas être vulnérable, elle choisit de s'énerver plutôt que de s'en montrer heureuse.


-Bryan... Il pense que je suis fragile, hein... Toi aussi d'ailleurs. Vous voulez me protéger, mais je peux le faire seule ! 

À ce stade, Dorea en était plus rendue à supplier son amie de la croire qu'à argumenter et convaincre. Pour convaincre, il fallait être convaincue, hors, Dorea ne l'était pas, puisqu'elle se souvenait parfaitement de la faiblesse dont elle avait fait preuve à l'infirmerie à la fin de l'hiver, et elle savait que le souvenir devait aussi être présent pour les Tylerson. Elle était fragile. Et ils le savaient tous.
Pour cacher les larmes qui commençaient à couler le long de ses joues, elle cacha son visage à l'aide de ses mains, étalant du sang sur son visage, de par la coupure qui traversait sa paume droite, gracieuseté de la bouteille brisée. Cependant, ses épaules tressautant ne devaient tromper personne. Et c'est la voix pleine de détresse que l'écossaise mexicaine reprit la parole.


-Tu sais, je l'aime. Vraiment. Et fort, et ça me fait peur. On est pas comme toi et Adriel étiez, mais je l'aime, et je pense qu'il m'aime, et ça me suffit. Même si j'ai peur d'être faible, même si je déteste quand il me considère comme une enfant faible... Je l'aime. Je lui dit pas assez souvent, mais il faut qu'il le sache...

Si quelqu'un était arrivé à cette instant dans l'allée où se trouvaient les deux jeunes filles, il aurait cru avoir à faire à une alcoolique et une droguée, et la droguée ne serait pas Marianne.
  

Prenez un SAM, l'alcool c'est à petite dose:
 

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarianne Tylerson
Capitaine de Quidditch Serpentard Capitaine de Quidditch Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Dans le petit jardin   Jeu 25 Aoû - 20:34

- Bryan... Il pense que je suis fragile, hein... Toi aussi d'ailleurs. Vous voulez me protéger, mais je peux le faire seule ! 
Je ne voyais pas du tout où elle allait chercher ça. C'était faux. Je le savais. On le savait tous. Mais Dorea le savait-elle ? Apparemment pas. Ou alors elle cherchait à etre rassurée. De quoi ? Aucune idée...
- Dory. Je te protège mais tu n'es pas fragile. Tu ne le seras jamais autant que tu ne le crois. Si je te protégeais parce que tu es fragile, tu penses qu'Adri le serait ? Mary ? Troy et Bryan ? Tu me dis de ne pas éloigner Adriel à cause de ça et tu fais pareil avec mon frère. Tu lui brises le coeur ! C'est ça que tu veux ?
Ca faisait mal, je le savais. Mais en disant cela, je comprenais que pour protéger les gens que j'aimais, je m'y prenais mal. S'il me fallait voir mon grand frère le cœur brisé par ma seconde meilleure amie, alors c'est que ça devenait grave. Très grave.
- Ne fais pas les mêmes erreurs que moi, Dorea. Tu vaux mieux que ça...
Elle s'essuya le visage avec ses mains. J'avais bien compris qu'elle pleurait. J'étais pas cruche. Je m'aporochais, laissant tomber mon sac au sol. Je retirais ses mains. Elle avait du sang partout. On aurait dit moi, le soir où Troy m'avait retrouvée les poignets en sang...
-Tu sais, je l'aime. Vraiment. Et fort, et ça me fait peur. On est pas comme toi et Adriel étiez, mais je l'aime, et je pense qu'il m'aime, et ça me suffit. Même si j'ai peur d'être faible, même si je déteste quand il me considère comme une enfant faible... Je l'aime. Je lui dit pas assez souvent, mais il faut qu'il le sache...
Je décidais un morceau de tissus provenant de sous le jupon de ma robe et essuyai son visage avec. Ensuite, j'entrepris de lui faire un bandage. Je pris une bouteille d'une boisson contenant un peu d'alcool - ma réserve personnelle - et la vidai sur sa main. Je l'entourait du tissu et lui répondait en l'attachant
- Il ne te prend pas pour une gamine, justement. Il ne sait juste pas comment faire. Il a jamais eu de lui aussi fort avec une fille, à part avec moi. Et, si tu te crois faible, tu le seras. Mais si tu veux être forte - je tirai sur le tissu, emprisonnant sa main si fort qu'elle devait souffrir le martyr - tu le seras aussi. Mais faut d'abord y croire, ma vieille. Et si tu veux, je peux même t'aider. Avant j'étais comme toi. Et quelqu'un m'a aidé à grandir. Choisis. Force ou faiblesse ? Bryan ou solitude ? Vie... Ou mort ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Capitaine de Quidditch Serdaigle Capitaine de Quidditch Serdaigle


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: Dans le petit jardin   Jeu 25 Aoû - 21:16

Dorea était définitivement complètement ailleurs, et avait l'inpression que ses sentiments voletaient entre colère et tristesse continuellememt. Elle avait toujours été légerement lunatique, mais visiblement, l'alcool n'arrangeait rien, au contraire, et maintenant qu'elle s'était un peu calmée, la Serdaigle avait la sensation de planer. Cependant, l'application du tissus imbibé d'alcool sur ses plaies la réveilla parfaitement pour entendre ce que la Serpentard avait à lui dire. Et ça faisait mal, aussi. L'alcool, et ce qu'elle avait à lui dire. Parce que maintenant, Dorea réalisait que effectivement, son comportement avec Bryan avait été plus qu'atroce. En fait, elle s'était parfaitement comportée en quelqu'un de fragile en souhaitant juste se protéger de ses sentiments. Pauvre, pauvre Bryan... Elle était réellement un monstre. La tristesse et la honte reprirent leurs places dans son esprit et son cœur, mais le fait que Marianne serrait fortement sa main blessée faisait que la Serdaigle conservait toute son attention envers la discussion si sérieuse de deux personnes totalement désinhibées par l'alcool. 


-Si je pouvais choisir, j'hésiterais pas. Y'a pas de doutes à avoir. Et la première option est totalement mieux que la deuxième. Mais pourtant, je sais que là je suis plutôt dans la deuxième. Je suis faible...

La dernière phrase avait été soufflée par Dorea dans une sorte de soupir, s'approchant d'un chuchotement. Le dire à haute voix rendait plus réel ce qu'elle savait depuis un moment déjà, plus réel et donc plus douloureux. À ce moment la jeune fille aurait aimé être dans les bras de sa mère, au coin du feu, dans sa maison en Ecosse profonde, mais elle se rappela bien vite que sa maman et sa maison, elle ne les avait pas revues depuis deux ans, et que par conséquent la hâte de les revoir en était un peu diminuée par la rancœur. 
Elle réenchaîna presque aussitôt : 


-Je suis faible, je fais souffrir Bryan. Je le fais pas exprès, tu sais. J'te jure que je le fais pas exprès ! Je voulais pas... J'ai pensé qu'à moi, un peu comme toujours, et pas à lui. J'ai pas grandi, j'suis vraiment resté une de ces gamines égoïstes... Égoïste et faible. Et lâche.

Lâche, pour s'être planquée dans son dortoir pendant deux mois, en février et mars. Lâche, pour ne pas avoir plus chercher à parler à Marianne. Lâche, encore, pour ne pas pouvoir parler à Bryan en face. Enfin si, ils se parlaient. Mais pour ne pas réussir à lui dire "I love you". Pas bien compliqué, et elle connaissait bien les mots, en plusieurs langues. Marlène lui avait apprit le français "Je t'aime", elle connaissait l'Espagnol depuis son plus jeune âgé "Te quiero". Enfin, le vocabulaire ne lui manquait pas. C'était juste le courage. On savait pourquoi Dorea était à Serdaigle, et pas à Gryffondor, au moins.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dans le petit jardin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le petit jardin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2031/2032 (2015/2016) :: Été 2032 (2016) :: Le Bal de fin d'année :: Le parc-