BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez
 

 1er cours d'astronomie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeJeu 9 Oct - 23:39

L'italien déverrouilla magiquement l'entrée au sommet de la tour d'Astronomie et en franchit le seuil. Presque aussitôt une bourrasque de vent vint se perdre dans ses cheveux bruns. Parcourant l'espace de son regard noir perçant, il se rappela de ses propres cours d'Astronomie dispensés autrefois par Aurora Sinistra. Sa prédécesseure avait d'ailleurs pris sa retraite depuis quelques années et le Professeur Dragonneau avait enfin trouvé quelqu'un pour la remplacer.
Après les grandes vacances passées à travailler sur le Chemin de Traverse, avec Tom au Chaudron Baveur, puis avec son ami George à la Boutique Weasley ou encore avec le propriétaire de l'Apothicairerie, Diagon pensait prendre quelques vacances bien méritées dans sa maison, à choyer Morgane, sa petite fiancée. Mais c'était sans compter sur cet hibou de la Directrice de Poudlard qui lui était parvenu. Elle avait retrouvé sa candidature qu'il avait émise quelque année plus tôt et lui accordait enfin le poste à Poudlard qu'il désirait. Il allait donc réintégrer Poudlard et en plus avec sa chérie qui était elle aussi promue à un autre poste.

Souriant dans l'ombre, le basané sortit sa baguette et fit apparaître des tables et des chaises tout le long de la rambarde de la tour, laissant un seul endroit vide. C'est d'ailleurs vers cet endroit qu'il se dirigea jetant un coup d'œil par-dessus la rambarde de protection. Un frisson lui parcourut l'échine en voyant à peine le sol au pied de la tour.
Se redressant, il se retourna et resserra sa cape en velours bleu nuit épaisse autour de ses épaules. Il alluma d'un simple informulé les quelques torches et disposa sur les tables quelques bocaux dans lesquels brulaient des petites flammes bleues. Regardant le ciel ou la lune briller et se refléter sur le lac, il se fit la réflexion qu'il était vraiment content d'être là. Minuit approchant, il attendit ses futurs élèves en réglant le télescope géant sur la première chose qu'il voulait leur faire étudier.
Après à peine quelques minutes, un premier groupe ne tarda pas à apparaître en haut de la tour en jetant des regards curieux autour d'eux. Quand ils croisèrent le regard noir de Diagon, ils se figèrent. Mais ça ne dura qu'un instant avant que celui-ci n'affiche un sourire chaleureux. L'italien remarqua que beaucoup avaient des visages fatigués. Ça aurait pu le faire rire, mais il se souvenait aussi de la corvée que c'était de se lever en pleine nuit pour assister à un cours.

Il attendit patiemment que tous les élèves se mettent par deux ou trois autour des tables qu'il avait fait apparaître et à minuit un, il ferma la porte d'un simple mouvement de baguette. Les chuchotements s'arrêtèrent et il parcourut l'espace de cours d'un simple regard.


-Bonsoir à tous. Je me présente, je suis le Professeur Diagon. Certains ont eu la chance de me voir travailler sur le Chemin de Traverse pendant les vacances, mais ici, je serai votre professeur d'Astronomie.

Certains hochèrent la tête et d'autres se contentèrent de le regarder fixement. Au moins, il avait l'attention de tous.

-Avant de commencer toute leçon, j'aimerais mettre certaines choses au clair avec vous. L'Astronomie est une matière rigoureuse qui demande beaucoup d'attention et un travail constant. C'est pourquoi je demanderai aux personnes qui n'ont pas la motivation ou qui prennent ce cours à la légère ou encore qui ne sont venus ici que pour se distraire, et distraire les autres, de sortir immédiatement. Sachant bien sûr que ma matière est notée aux BUSEs et aux ASPICs.

Le sourire chaleureux avait disparu de son visage et il ne restait plus que ses yeux noirs regardant le visage de chaque étudiant. Il en reconnaissait quelques un, croisés lors des vacances, et en découvrait d'autre. Personne ne bougea.

-Bien. Second Point. Une fois que la porte du haut de la tour est close, je n'accepte plus personne dans mon cours. Donc si vous êtes en retard, ce n'est même pas la peine d'essayer de vous présenter ici, je ne vous accepterai pas. Vous devrez donc rattraper le cours sur l'un de vos camarades et me faire parvenir les devoirs demandés. J'espère avoir été bien clair avec tout le monde.
Concernant les cours qui se passent ici même dans la Tour d'Astronomie, il est interdit de se pencher par-dessus le garde-corps et de jeter quelque chose dans le vide. Donc on ne chahute pas ses camarades, sinon je sanctionnerai.
Autre point important, je sais que la plupart d'entre vous sont soit effrayés d'être en ce lieu soit en admiration tout simplement à cause de l'endroit où je me trouve... D'après le célèbre Harry Potter, ce serait ici que le Professeur Albus Dumbledore aurait reçu le sortilège de la mort avant de basculer dans le vide. Il est certain que ce lieu est rempli d'histoire et de magie, mais je vous prierais de bien vouloir m'épargner vos questions à ce sujet et de demander à votre professeur d'Histoire de la Magie si le sujet vous intéresse.


Diagon attendit encore quelques instants pour être sûr que tous les visage endormis avaient compris le message avant de reprendre.

-Commençons donc ce premier cours !

Avec un sourire, l'italien se déplaça alors rapidement vers le grand télescope central qui était dirigé vers le ciel dégagé. Avec sa baguette, il tapota l'instrument et avec l'aide d'un informulé une sorte d'écran transparent apparut dévoilant aux yeux de tous les étudiants ce qui se voyait au travers des innombrables lentilles de l'appareil : un cercle de ciel avec en son centre, un point qui brillait. Il reprit la parole avec un certain amusement.

-Quelqu'un peut-il me dire ce que c'est ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeVen 10 Oct - 10:12

J'avais attendu patiemment que ce soit l'heure de mon cour d'astronomie plongée dans un bouquin dans l'ombre du couloir, c'est pourquoi quand je vis passer ce qui était sans doute notre professeur il ne me vit pas. j'attendis qu'il soit entré sur le balcon pour me lever et ranger mon livre d'astronomie, essayant de comprendre tout ça sans grand succès je devais bien l'avouer.

*Bon ! allons-y ! Il est déjà tard j'espère que ça ne va pas durer trop longtemps*

Je me rangeai avec mes camarades qui arrivaient à leur tour et très vite nous entrâmes au sommet de la tour d'astronomie, la plus haute tour de Poudlard.
En observant comment le professeur avait arrangé le balcon pour son cours je repensais aux histoires du soir que mon père me racontait et me souvins de celle qui s'était passée ici.
D'ailleurs ledit professeur nous en parla après s'être présenté.

* Bon ... Il a l'air cool du moment qu'on n'est pas en retard ... Et sa façon de mettre les tables est charmante*

Après une petite perte de concentration je sortis plume et parchemin alors que la leçon commençait :

- Quelqu'un peut-il me dire ce que c'est ?
Revenir en haut Aller en bas
Winonna DiggoryWinonna Diggory
Prefet Poufsouffle Prefet Poufsouffle


Feuille personnage
:
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeVen 10 Oct - 12:49

Winonna était arrivée un peu en avance ce soir. Elle voulait être sûre de ne pas manquer ce premier cours d'astronomie. C'était une nouvelle matière, et la poufsouffle était très enthousiaste. Elle fut étonnée de voir que c'était le jeune homme qui lui avait vendu un télescope qui s'occupait d'enseigner cette matière. Il fit un discours sur le fait d'être sérieux et attentif dans cette matière qui était importante lors des examens.

- "Commençons donc ce premier cours ! Quelqu'un peut-il me dire ce que c'est ? "

Winonna leva la main timidement et attendit que le nouveau professeur l'interroge.

- " Je ne suis pas sûre mais je crois que c'est une galaxie ,et le point lumineux est peut-être une supernova ... "


La poufsouffle n'était pas du tout sûre d'elle. Elle avait pourtant lu des choses sur les étoiles, les planètes, mais ne sachant pas à quoi elles ressemblaient vues d'un télescope, elle avait hésité avant de lever la main.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeVen 10 Oct - 15:48

J'étais déjà concentrée sur le cours comme à mon habitude et, ne parlant jamais à personne, je fus soudain très surprise quand une de mes camarades de gryffondor m'adressa la parole en s'approchant de moi.

- Salut Victoria comment ça va ? Tu t'en sors ?

*C'est à moi qu'elle parle ? Je fais pourtant tout pour ne pas faire remarquer ...*

Me rapprochant d'elle je murmurai à mon tour :

- Oui, enfin je crois...

*Et elle connaît mon nom ... Elle a dû lire la gazette du sorcier pendant les vacances, Rita Skeeter s'en est donné à cœur joie pour me faire passer pour une folle après ...*

Je reportai mon attention sur le professeur et le cours avec un air triste et repris tout bas pour ma camarade :

- Si c'est pour satisfaire ta curiosité morbide va donc lire la gazette, sauf si Rita Skeeter s'est trouvé une autre victime.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeVen 10 Oct - 18:36

Serenna attendait ce cours avec impatience. Elle était arrivée en avance pour une fois. Elle ne voulait surtout pas louper une seconde du cours d'astronomie.

Serenna s'était installée près de sa meilleure amie. Avant que le cours commence Serenna avait décroché quelques mots à Winonna en chuchotant.


- Coucou tu vas bien ? J'ai vraiment hâte de commencer le cours.

Soudain le Professeur prit la parole.

-Bonsoir à tous. Je me présente, je suis le Professeur Diagon. Certains ont eu la chance de me voir travailler sur le Chemin de Traverse pendant les vacances, mais ici, je serai votre professeur d'Astronomie.

Serenna esquissa un sourire.

Il continua.

-Avant de commencer toute leçon, j'aimerais mettre certaines choses au clair avec vous. L'Astronomie est une matière rigoureuse qui demande beaucoup d'attention et un travail constant. C'est pourquoi je demanderai aux personnes qui n'ont pas la motivation ou qui prennent ce cours à la légère ou encore qui ne sont venus ici que pour se distraire, et distraire les autres, de sortir immédiatement. Sachant bien sûr que ma matière est notée aux BUSEs et aux ASPICs.

*Ce n'est pas mon cas...*

-Bien. Second Point. Une fois que la porte du haut de la tour est close, je n'accepte plus personne dans mon cours. Donc si vous êtes en retard, ce n'est même pas la peine d'essayer de vous présenter ici, je ne vous accepterai pas. Vous devrez donc rattraper le cours sur l'un de vos camarades et me faire parvenir les devoirs demandés. J'espère avoir été bien clair avec tout le monde.
Concernant les cours qui se passent ici même dans la Tour d'Astronomie, il est interdit de se pencher par-dessus le garde-corps et de jeter quelque chose dans le vide. Donc on ne chahute pas ses camarades, sinon je sanctionnerai.


*Moi qui suis tout le temps en retard... J'ai intérêt à me concentrer si je ne veux pas louper les cours*

- Autre point important, je sais que la plupart d'entre vous sont soit effrayés d'être en ce lieu soit en admiration tout simplement à cause de l'endroit où je me trouve... D'après le célèbre Harry Potter, ce serait ici que le Professeur Albus Dumbledore aurait reçu le sortilège de la mort avant de basculer dans le vide. Il est certain que ce lieu est rempli d'histoire et de magie, mais je vous prierais de bien vouloir m'épargner vos questions à ce sujet et de demander à votre professeur d'Histoire de la Magie si le sujet vous intéresse.

*Il s'est passé tellement de chose ici... Il y a eu tellement de morts pendant cette guerre...*

Le sourire de Serenna s'effaça quelques instants.

Le professeur s'approcha du grand télescope et un voile nous permettait de voir ce que le professeur voulait nous montrer. Il s'agissait d'un point lumineux encerclé.
La voix de Diagon résonnait.

-Quelqu'un peut-il me dire ce que c'est ?

Sa meilleure amie prit la parole.

- " Je ne suis pas sûre mais je crois que c'est une galaxie ,et le point lumineux est peut-être une supernova... "

Serenna acquiesça les paroles de Winonna.
Elle leva aussitôt la main.

- Si je peux me permettre Monsieur, la supposition d'une supernova me parait correcte car il me semble que le fait qu'une étoile disparaisse nous donne cet effet d'un point lumineux au milieu d'un cercle. Cependant cela pourrait aussi être une étoile..

Elle hésita un moment et attendit la réponse du Professeur
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeVen 10 Oct - 19:09

Crépuscule était arrivé dans les premiers au pied de la tour d'Astronomie. Enfin, la reprise d'un des cours qu'il préféré. Il grimpa rapidement jusqu'au sommet et en apprécia la vue. Après avoir reconnus le Professeur comme étant le vendeur qui l'avait servit pendant les vacances à l’apothicaire, il alla s'installé à une table libre à trois chaises. Il regarda la flamme bleu danser dans le bocal en se rappelant d'Ehsa avant de regarder le ciel étoilé.
*Cette vue est vraiment superbe...*
Il n'écouta qu'à moitié ce que racontait le professeur Diagon mais reconcentra son attention sur lui quand le cours commença véritablement. Il vit alors un écran invisible apparaître représentant ce qui était vu par le télescope géant, une étoile dans le ciel.

- Quelqu'un peut-il me dire ce que c'est ?

Crépuscule haussa un sourcil. Mais ne dit rien car Winonna, une poufsouffle qui a côté de Serenna leva la main.

-Je ne suis pas sûre mais je crois que c'est une galaxie ,et le point lumineux est peut être une supernova ...

Dans son dos il entendit alors Louanne et Victoria parler. Il connaissait la gryffondor contrairement à la poufsouffle nouvellement arrivé. Il se retourna et leur lança un regard noir, malgré ses yeux bleu roi, puis retourna son regard sur le ciel, se perdant une nouvelle fois dans la voûte céleste.

- Si je peux me permettre Monsieur, la supposition d'une supernova me parait correcte car il me semble que le fait qu'une étoile disparaisse nous donne cet effet d'un point lumineux au milieu d'un cercle. Cependant cela pourrait aussi être une étoile..

Crépuscule esquissa un faible sourire à la réponse de la Serpentarde. Le menton dans la paume de sa main il se mit distraitement à jouer avec ses lunettes d'aviateur pendue autour de son cou.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeVen 10 Oct - 19:35

Ambre détaillait avec attention le professeur Diagon, l'étudiant du regard comme à son habitude. Son discours montrait une certaine rigueur chez lui. Chaleureux, mais jusqu'à un certain point. La jeune fille écoutait avec intérêt les premiers mots du premier cours d'astronomie, curieuse à l'idée de découvrir cette nouvelle matière. En même temps, ses yeux gris balayaient toute l'étendue de la tour, profitant de la vue sur le parc et sur le ciel noir.

- Quelqu'un peut-il me dire ce que c'est ?

- Je ne suis pas sûre mais je crois que c'est une galaxie, et le point lumineux est peut-être une supernova...

Ambre jeta un coup d'oeil sur l'écran et sur le point lumineux qui brillait au centre. Cela lui rappelait vaguement quelque chose, mais c'était comme un souvenir brouillé par le temps, cette étrange sensation de déjà-vu que l'on éprouve parfois sans raison apparente.

- Si je peux me permettre Monsieur, la supposition d'une supernova me parait correcte car il me semble que le fait qu'une étoile disparaisse nous donne cet effet d'un point lumineux au milieu d'un cercle. Cependant cela pourrait aussi être une étoile...

* Disparition... Temps... *

Le visage d'Ambre se ferma, tandis qu'une image revenait danser devant ses yeux. Zephyr qui lui montrait le ciel une nuit d'été, quelques semaines après l'avoir recueillie chez lui.

" Regarde les étoiles, ces lumières que tu vois dans le ciel. Certaines ont disparu depuis bien longtemps, mais elles sont tellement éloignées de nous que leur lumière met plusieurs dizaines d'années à nous parvenir, voire des centaines ou des milliers. L'image de leur passé brille dans le ciel que nous voyons, tout comme nos actes laisseront des traces dans l'avenir que nous n'avons pas encore vécu. Ambre Rosier, tu garderas la marque d'un passé sanglant, mais tes actes pourront réussir à éclipser cette lumière malsaine, à condition de briller d'un feu presque aveuglant. C'est tout ce que je peux te promettre. "

Ambre n'avait rien répondu, elle s'était contentée de le laisser parler, mais inconsciemment ces paroles s'étaient gravées dans son esprit, attendant le réveil de sa mémoire. Sa main se leva d'elle-même et lorsque le professeur Diagon lui donna l'autorisation de parler, ce fut avec une voix froide et dénuée de toute émotion qu'elle s'exprima tout d'abord :

- Ce point lumineux peut très bien être une étoile ou une supernova, qui correspond à l'explosion d'une étoile. Mais il se peut aussi qu'il soit une planète, puisqu'elles renvoient l'énergie de l'étoile autour de laquelle elles gravitent sous forme de lumière.

Ambre s'interrompit un instant, puis reprit avec une voix plus basse, plus douce :

- Quelle que soit sa nature, cet astre peut encore exister ou avoir disparu depuis bien longtemps. Il peut être tellement éloigné de nous que la lumière que nous voyons est celle qu'il émettait il y a quelques centaines d'années. Observer une étoile dans le ciel située à cinquante années-lumière de nous, c'est se trouver devant l'image de son rayonnement il y a cinquante ans. Alors oui, cet astre que nous voyons peut parfaitement s'être éteint dans l'Univers et ne plus exister à l'heure actuelle.

Ses derniers mots avaient résonné dans le silence de la Tour d'Astronomie dans un murmure porté par le vent qui soufflait en rafales glacées. Ambre leva ses yeux d'acier vers son professeur, attendant calmement la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeVen 10 Oct - 20:12

Juste après avoir répondu durement à cette gryffondor je me prit le regard noir du préfet de serpentard que j'avais déjà croisée dans les couloirs et mon regard s'attrista encore plus si c'était possible.

*Voila à quoi ca m'avance d'oser parler aux gens !*

Essuyant discrètement une petite larme je commença ma prise de note sans rien y comprendre.

- Quelle que soit sa nature, cet astre peut encore exister ou avoir disparu depuis bien longtemps. Il peut être tellement éloigné de nous que la lumière que nous voyons est celle qu'il émettait il y a quelques centaines d'années. Observer une étoile dans le ciel située à cinquante années-lumière de nous, c'est se trouver devant l'image de son rayonnement il y a cinquante ans. Alors oui, cet astre que nous voyons peut parfaitement s'être éteint dans l'Univers et ne plus exister à l'heure actuelle.

*comment quelque chose si beau peut être incompréhensible ?*
Revenir en haut Aller en bas
Myosotis ChrysopeleaMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeSam 11 Oct - 0:32

Myosotis ne dormait pas ce soir là. Elle savait qu’à minuit pile elle aurait cours d’Astronomie et c’est pour cette raison qu’elle était partie faire un tour dans la forêt, prétextant faire une simple ronde de routine que lui incombait son rôle de préfète. Après avoir couru pendant plusieurs heures d’affilée entre les arbres, la jeune fille aux cheveux noirs avaient été prendre une douche. Une fois rhabillée, elle avait rejoint ses camarades de Serpentard pour se rendre au cours auquel elle devait assister. Myosotis salua leur nouveau professeur d’un sourire avant de prendre place à une table au hasard. Elle l’avait déjà vu au Chaudron Baveur lors de ses vacances. C’était ce même homme qui avait accepté de lui surveiller sa valise durant ses achats. Le cours débuta normalement. La Serpentard aux yeux verts avait écouté attentivement les réponses de ses camardes, fronçant ses fins sourcils à chaque fois que l’un d’entre eux disait une chose incohérente. Une fois qu’Ambre eut fini de donner sa réponse, Myosotis leva la main. Après que son professeur lui ait donné la parole, elle parla distinctement:


C’est une boule massive et lumineuse de plasma dont la région centrale, le cœur, a atteint la température nécessaire à l'amorçage de réactions de fusion nucléaire. En d’autre terme, c’est une étoile. Comme tout le monde le sait, l’étoile la plus proche de la Terre est le Soleil, qui fait partie des naines jaunes. Au début de sa « vie » si je puis dire, une étoile est majoritairement composée d’hydrogène et d’hélium, mais les réactions de fusion font évoluer sa composition chimique, et en particulier sa métallicité. Ces « métaux » sont principalement du carbone, de l’oxygène, de l’azote et du fer. Winonna a parlé d’une Supernova, mais l’étoile que nous voyons là n’en est pas une. En effet, les Supernova sont extrêmement rares et sont reconnaissables à leur forte luminosité. Dans la voix lactée il n’y en a qu’une à trois par siècle. Cette étoile-ci n’a pas une luminosité plus grande que ses voisines, par conséquent, la théorie disant que c’est une Supernova ne tient pas la route… Ambre a dit qu’il s’agissait peut-être d’une planète, mais ce n’est pas non plus le cas. Si ça avait été une planète, elle aurait eu une autre couleur et aurait été moins lumineuse que l’étoile que vous nous demandez d’observer. Elle aurait également été plus grosse. Si ça avait été Mars, elle serait plutôt rouge que blanche. Si ça avait été Mercure, elle aurait été légèrement dorée. Si ça avait été Jupiter, on aurait pu apercevoir des sortes de lignes grises foncées la traversant de part en part. Vénus aurait eu une couleur rouge, et si ce point lumineux avait été Jupiter, on aurait pu apercevoir ses anneaux. Bref, tout ça pour dire que non, ce n’est pas une Supernova ni même une planète, mais une étoile.


Une fois son discours terminé, Myosotis esquissa un sourire. Ses camarades semblaient être totalement épuisés. Certains s’endormaient même sur leur feuille, un filet de bave au coin des lèvres. Certaines filles parfaitement réveillées bavaient elle-aussi mais pour une raison totalement différente: le charme fou de leur nouveau professeur. Il fallait être honnête; il était vachement bien foutu. Myosotis était sûrement l’une des seules à ne pas glousser bêtement à chaque fois que son regard croisait celui de son professeur. La jeune fille aux cheveux ondulés n’était pas comme les autres filles; non. Elle mettait systématiquement un mur entre elle et les personnes du sexe opposé. Pourquoi ? Même elle n’aurait pas su le dire. C’était comme ça, et elle n’y pouvait rien. Peu de garçon avait réussit à franchir ce mur; Crépuscule Aylen qui n’était pas assis très loin de Myosotis en faisait partie. Les bras croisés sur sa table dépourvu de parchemin ou d’autres outils destinés à prendre des notes, la Serpentard attendit de voir la réaction de son professeur que les filles de la salle dévoraient de leur yeux lourdement maquillés.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeSam 11 Oct - 12:20

J'étais plongée dans ma prise de note en essayant d'oubliée mes camarades griffondor et serpentard mais le discours de cette Myosotis me coupa l'envie de comprendre la leçon. Ce fut donc déconcentrée que j'entendis ma voisine revenir à la charge d'un ton rassurant.

- Ne t'en fais pour Aylen, il ne nous dira rien. En plus le prof ne parle pas pour le moment. Et si il y a un souci je prendrais sur moi, après tout moi qui suis venue te parler, tu n'as rien demandé. Pour ce qui est de Skeeter, je ne sais pas de quoi tu parles, je ne lis jamais ses articles. Personnellement je m’intéresse aux sujets vraiment important, pas aux ragots ou à sa méchanceté gratuite. Si c'est le fait que je connaisse ton nom qui te met sur la défensive, sache que c'est normal, je suis préfète en chef, on m'a prévenue que tu étais nouvelle et qu'on t'avais nommée préfète. Alors calme toi. Louanne lui fit un gentil sourire. Bon je ne vais pas t'attirer d'ennuis, je te laisse. A bientôt, Victoria.

*Elle ne me connais vraiment pas ?! ... Bah je commence bien alors ! Quelle idiote !*

Pour lui montrée que je n'étais pas contre sa compagnie je me remis à sourire en me glissant à sa table. Je me détendis et me reconcentra sur le professeur sans pour autant prendre note du "petit" discours de cette Myosotis.

*Alors déjà j'y comprenais rien ! Mais là elle viens de gâcher la beauté de ce je-sais-pas-quoi !*
Revenir en haut Aller en bas
Maître du JeuMaître du Jeu


Feuille personnage
:
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeSam 11 Oct - 14:09

Molly était arrivée dans les premiers en haut de la tour. Déjà que la jeune femme avait le vertige, il fallait en plus que les étoiles lui paraissent si compliquées...

* Je vais me mettre à côté de Aylen, au moins il pourra m'aider...*

C'est donc en lui souriant que la Gryffondor s'installa à côté du jeune homme serpentard dans l'intention d'avoir du soutien dans cette matière.

Le professeur prit la parole et dit :

- C'est pourquoi je demanderai aux personnes qui n'ont pas la motivation ou qui prennent ce cours à la légère ou encore qui ne sont venus ici que pour se distraire, et distraire les autres, de sortir immédiatement. Sachant bien sûr que ma matière est notée aux BUSES et aux ASPICs.



Molly se serait levée toute suite, s'il n'avait pas ajouté que ça serait notés aux examens...

Aylen avait vu l'hésitation de Molly et l'interrogeait du regard lorsqu'elle se rassit dépitée... Le cours commençait et tout le monde y allait de ses connaissance, et Molly était larguée plus que jamais... Elle ne comprenait absolument rien.

Murmurant à Aylen la jeune femme lui dit :

- Je pourrais copier sur toi ? je ne comprend rien ! je suis complètement larguée !

Les larmes commençaient à monter aux yeux de la rouge et or qui se sentait mal vue la hauteur, et se savait perdue d'avance dans cette matière.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeSam 11 Oct - 16:39

Crépuscule n'avait rien dit du fait que Molly c'était assise à la même table que lui. Il fut cependant étonner de voir qu'elle avait hésité à partir quand le prof avait demandé à ce qui ne voulait rester de partir, mais là encore il ne dit rien.

A un moment donner la blonde se pencha vers lui les larmes aux yeux et lui chuchota

-Je pourrais copier sur toi ? je ne comprend rien ! je suis complètement larguée !

Un énième soupire retenu, il quitta le ciel des yeux pour les porter sur sa camarade.

- Non, tu ne pourras pas me copier dessus Molly. Mais si tu as besoin d'aide, je t'aiderais.

Crépuscule reconcentra son attention sur le prof qui interroger au fur et à mesure les autres étudiant il sourit intérieurement en entendant les réponses des uns et des autres, mais surtout à celle de Myo. Elle allait rapporter des points à Serpentard à coup sur.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeSam 11 Oct - 23:15

Une première main se leva et Diagon interrogea la jeune Poufsouffle avec un sourire. Elle lui dit se prénommer Winonna Diggory et lui donna sa réponse. Il acquiesça pour lui faire comprendre qu'il avait entendu.

- Quelqu'un d'autre ?

La voisine de la Poufsouffle leva également la main. C'était une Serpentard, se prénommant Serenna MacMillan. Elle compléta ce qu'avait dit la jaune et noir et avant qu'il n'ait eu le temps de demander si quelqu'un d'autre avait une réponse la Préfète en Chef leva la main. Cette dernière parla avec une voix étrange au début, mais Diagon n'en tenu pas compte.

- Quelqu'un veut rajouter qu'elle que chose ?

Ce fut une nouvelle fois une Serpentard qui leva la main. La Préfète de Serpentard Myosotis Chrysopelea. Après avoir écouté sa longue tirade, Diagon sourit et tapota dans ses mains. Il ne s'attendait pas à tant de connaissances de la part d'une de ses élèves surtout pour un premier cours, ou la plupart des jeunes n'y connaissaient rien.

-Bien, bien ! Excellente réponse Miss. Pour toutes les réponses que vous m'avez fournies, j'accorde 5 points à chacune de vous. En fait, ma question n'était pas du tout une question piège. Ce que vous voyez et effectivement une simple étoile comme l'on dit certaine de vos camarades. Mais qu'est-ce qu'une étoile ? Bien que Miss Chrysopelea ait donné une bonne définition, je vais tacher d'être plus concis pour que tout le monde puisse bien comprendre.
Pour faire au plus simple, c'est une sphère de gaz en équilibre entre gravité et pression. Cette dernière étant plus ou moins dense, et, plus ou moins chaude.
Il faut savoir que part nos yeux d'homme, nous avons l'impression que toutes les étoiles sont sur le même plan et qu'elle forme une seule et même voute tout autour de la Terre. Cela est totalement faux. Vous savez bien sûr que le Soleil est l'étoile la plus proche de la Terre ? Et bien sachez que la deuxième étoile la plus proche de nous, Alpha du Centaure qui n'est visible que depuis l'hémisphère sud de notre planète, est à 4,3 années-lumière. Sachant qu'une année-lumière équivaut à environ 9 500 milliards de kilomètre, vous imaginez un peu l'espace qu'il doit avoir entre nous les étoiles actuellement au-dessus de nos têtes.


Diagon s'arrêta de parler avec un sourire. Les jeunes en face de lui le regardaient un peu bizarrement. La première fois qu'il avait compris et vraiment admit ça, l'italien avait flippé. Mais maintenant, il savait qu'il n'y avait pas à sens faire, ce n'était pas aujourd'hui que la gravité disparaitrait sur terre.

- Et comme l'a justement souligné votre camarade de Serdaigle le rayonnement d'une étoile que nous voyons et peux être celui d'une étoile qui n'existe déjà plus...
Mais revenons-en aux étoiles !
Ils en existent plusieurs sortes. Celles dont l'éclat n'est pas constant, variant de quelques heures à quelques années, sont dites -je vous le donne en mille- variables.
Celles dont l'éclat reste le même pendant une période approximative de 100 à 200 millions d'années après leurs naissances et qui ne subissent aucun changement d'éclat sont dites fixes. Quand le gaz qui les compose s'épuise alors elles cessent tous simplement de briller.


Il s'arrêta et jeta un œil à toutes les personnes qui le regardait fixement, certaines chuchotaient entre elles, mais s'arrêtèrent bien vite. D'autre n'avait pas l'air de suivre le cours ou encore d'autre dormait sur leur table.
Soupirant, Digon claqua de nouveau plus fortement des mains et parla d'une voix forte qui résonna au sommet de la Tour et fit sursauter tous les élèves même ceux au fond de la classe qui semblait vouloir passer inaperçu.


-J'espère que vous prenez tous des notes... Il y aura, bien évidemment, des contrôles de connaissance. Et avant que vous ne posiez la question la réponse « une étoile, c'est jouli » n'est bien sûr pas envisageable.

L'italien avait dit ça avec un sourire diabolique qui redevint rapidement chaleureux.

- Bien, continuons !

Rapidement, Diagon déplaça le télescope et une nouvelle image apparut sur l'écran.

1er cours d'astronomie 300px-Orion_Nebula_-_Hubble_2006_mosaic_18000

-Ceci est une nébuleuse. En l'occurrence celle d'Orion. Les nébuleuses se trouvent généralement proches des étoiles fixes. Elles sont composées de gaz et de poussières. Si on les voit, c'est essentiellement grâce aux étoiles à proximité desquelles se trouvent sont. Leur rayonnement entre en contact avec le gaz et la poussière et « illumine » la nébuleuse. Il en existe de plusieurs sortes, mais nous verrons cela lors d'un prochain cours.
Tout à leur Miss Diggory et Miss Chrysopelea nous parlaient de Supernovae. Ces objets célestes sont tous comme les Novae, mais en plus puissant. Il s'agit d'étoile variable dont l'intensité augmente brutalement pendant une courte période, quelque jour par exemple, avant de disparaître.
Il existe également certaines étoiles qui semblent briller seules, mais sont en fait regroupées et liées entre elles par une grande force gravitationnelle. On les appelle des Amas ou Superamas. Le plus connu est sans doute l'Amas Mel 111 situé près de gamma de la Chevelure de Bérenice.
Il existe bien sûr, des structures qui sont encore plus complexes dans notre univers. Comme les Amas de Galaxie, qui regroupent des dizaines de Galaxie entre elles. Certaine ne sont même pas visible en entière.
Bien, mais assez parlé pour le moment. Il y a d'autres corps célestes qui peuplent le ciel. Pouvez-vous me citer quatre des plus connus ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeSam 11 Oct - 23:15

Suivant toujours le cour près de ma camarade gryffon mais sans prendre de notes j'observais à mon tour la salle de classe et m'amusais de voir plusieurs filles du cour baver sur notre professeur d'astronomie.

* Oui ca va il est pas mal ... Mais il ne vaut pas ses yeux*

Tout en me faisant cette réflexion je ne puis m'empêcher de jeter un œil sur ce préfet de serpentard que ma voisine avait nommer Aylen. Je détournais rapidement les yeux pour ne pas me faire remarquer mais ne pu m'empêcher de rougir, le cœur maintenant battant la chamade.

*Concentre toi sur le cour ... Concentre toi sur le cour*

Ma plume se remit à noircir mon parchemin histoire de me changer les idées, du moins j'essayais.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeDim 12 Oct - 12:54

Ambre eut un léger froncement de sourcil lorsque Myosotis évoqua Vénus et la luminosité des planètes, mais elle demeura silencieuse, ne voulant pas intervenir une nouvelle fois. Le professeur Diagon poursuivit néanmoins son cours. Ambre se saisit de sa plume pour prendre des notes sur les nébuleuses. Elle écrivait une ligne sur les Supernovae lorsqu’un gloussement résonna derrière elle. Ambre tourna légèrement la tête, suffisamment pour apercevoir une Gryffondor rougissante qui lançait des regards insistants au professeur, tout en échangeant des chuchotements précipités avec sa camarade de Serpentard, dont le regard n’était pas moins brillant. Ambre leur lança un regard froid qui les calma soudain et retourna à sa feuille pour continuer ses notes sur les galaxies.

* Difficile de faire mieux niveau stupidité… *

- Bien, mais assez parlé pour le moment. Il y a d'autres corps célestes qui peuplent le ciel. Pouvez-vous me citer quatre des plus connus ?

Louanne donne une définition et quelques exemples de corps célestes. Ambre hésita un instant, mais finit par lever la main, attentant d’être autorisée à parler.

- Comme l’a dit Myosotis précédemment, le Soleil fait partie de la catégorie des étoiles. Il est donc inutile de séparer les deux. La lune, que Louanne a citée, est un satellite de la Terre, c’est-à-dire que c’est un corps en orbite autour de cette planète. En parlant de planète, permettez-moi de préciser quelque chose sur ce que notre camarade de Serpentard a évoqué il y a quelques instants. Vénus est non pas de couleur rouge, mais jaune, voire blanche lorsqu’on la regarde à l’œil nu. De plus, on ne peut pas dire que les planètes sont moins lumineuses que l’étoile que nous observons. En fait, cela serait plutôt le contraire. Selon les périodes, Vénus, Jupiter et Mars peuvent devenir les astres les plus lumineux du ciel nocturne. La plupart du temps, Vénus est de loin l’astre le plus brillant, observable même à l’aube et au crépuscule, encore plus lumineux que Sirius, l’étoile la plus lumineuse du ciel que nous voyons. J’exclus bien sûr la lune et le Soleil qui sont, de par leur proximité par rapport à nous, naturellement les plus brillants. Vénus a ainsi été longtemps confondue avec une étoile et guidait les bergers dans les temps anciens. C’est pour cela d’ailleurs qu’on la surnomme « Etoile du berger ».
Hormis les étoiles, nous nous retrouvons donc avec les planètes et leurs satellites naturels. Oui, je précise naturels, car les Moldus envoient des satellites dits « artificiels », mais ce ne sont que des engins de leur invention. Les planètes, qui tournent autour du Soleil, peuvent être telluriques, comme Mercure, Vénus, Terre et Mars, ou bien gazeuses, comme Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Les telluriques possèdent une surface rocheuse, à base de silicates et de fer. Elles ont donc une densité élevée qui explique leur petite taille. Par ailleurs, elles peuvent être assez massives pour retenir une atmosphère gazeuse. Les planètes gazeuses, elles, sont essentiellement composées d’hydrogène et d’hélium autour d’un noyau solide. Elles sont donc de faible densité et de grande taille. Les planètes ont une orbite circulaire autour du Soleil, contrairement à d’autres corps que je ne nommerai pas pour laisser les autres les détailler. Pourquoi circulaire alors qu’elles sont attirées par le Soleil ? Parce qu’elles tournent autour de cette étoile à toute vitesse, ce qui produit une force centrifuge qui s’annule avec la force d’attraction de cette étoile. Cela leur permet donc de n’être ni trop attirées par le Soleil, ni trop attirées vers l’extérieur, ce qui les stabilise sur une orbite circulaire. Bien sûr, le cercle n’est pas parfait, mais le principe est là. Pour les élèves de première année qui ne comprendraient pas ce qu’est la force centrifuge, voici un exemple très simple. Lorsque l’on fait tourner rapidement une bouteille pleine autour d’un centre, l’eau ne coulera pas au moment où la bouteille sera dans une position renversée, car une force l’attirera vers l’extérieur du cercle formé. C’est la force centrifuge. Voilà pour les planètes. Parlons à présent des satellites, qui sont des astéroïdes, voire des planètes naines. Les astéroïdes sont des corps célestes de forme irrégulière et de petite dimension formés de roche, de métaux ou de glace. Lorsqu’ils percutent une planète, on les appelle des météorites. Les planètes naines, comme Pluton, sont en quelque sorte de gros corps sphériques de la même composition que les astéroïdes, mais qui ne remplissent pas toutes les conditions pour être appelés planètes. C'est une classe intermédiaire, pour simplifier les choses, mais la dénomination d'astéroïdes reste applicable pour ces corps. Enfin, ces deux types de corps célestes ne sont pas obligatoirement les satellites d’une planète. Ils sont aussi présents dans une ceinture entre Mars et Jupiter, et dans une ceinture au-delà de l’orbite Neptune qu’on appelle la ceinture de Kuiper.
Je vais donc m’arrêter là. Je n’ai fait que préciser ce que Louanne a dit auparavant et je laisse à présent le soin à d'autres de citer d’autres corps célestes.


Ambre se tut et attendit la prochaine prise de parole.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeDim 12 Oct - 13:42

Je restais bouche bée devant l'exposée de la serdaigle et avais décrochée ma prise de note et mon attention d'elle depuis au moins cinq minutes.

*Elle est pire que l'autre serpentard !*

Osant aborder ma voisine de table je me penchais sur elle pour murmurer doucement :

- Tu as tout suivit ? Parce que moi non ! ... au faite tu t'appel comment ?

Attendant si elle allait me répondre je fis semblant de suivre le cour mais pour ce soir j'avais abandonnée depuis déjà un quart d'heure.
Malgré ma raison qui me disait de regarder ailleurs mon regard dévia sur le préfet de serpentard un peu trop craquant à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeDim 12 Oct - 13:44

- Bien, mais assez parlé pour le moment. Il y a d'autres corps célestes qui peuplent le ciel. Pouvez-vous me citer quatre des plus connus ?

Le brun avait écouté avec attention ce qu'avait dit le professeur. Il connaissait la plupart des corps céleste qu'il évoquait mais il y en avait plein d'autre. Il écouta Louanne et Ambre parler des planètes et de leurs satellites mais dans le regard amusé de leur professeur, il était presque sur que ce n'était pas ça qu'il attendait. Faisant fit des bavardages environnant, le préfet leva alors la main et une fois interrogé et parla de sa voix neutre et grave.

- Ambre a parlé d'astéroïdes et je pense que l'on peux aussi mettre dans le lots des corps célestes les comètes. Après il existe également certain corps qui ne sont pas visible à l'oeil nu, comme les trous noirs qui absorbent toute lumière ou les pulsars qui sont tous de très faible intensité et on un aspect clignotant.

Sa réponse était certes moins élaboré que la Préfète en Chef des Serdaigle mais au moins ses réponses sortaient de l'ordinaire. Surtout qu'il en avait déjà observé la fois ou Blue l'avait emmené dans un observatoire magique à ses douze ans. Il avait boudé son frère en repartant. Tellement ça l'avait fasciné qu'il avait voulu élire domicile là bas...
Attendant la suite du cours, le brun perdit une nouvelle fois son regard dans le ciel étoilé.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeDim 12 Oct - 15:28

Sursautant discrètement puisque mon attention avait encore virée sur le préfet, je me tournais vers ma camarade pour écouter sa réponse :

- Oui j'ai tout suivi, Diagon, Myo et Ambre s'exprime assez clairement je trouve. Et je m'appelle Louanne, je suis la préfète en chef. Pour ça que je connais déjà des choses sur toi.

Je lui sourit vaguement lui faisant comprendre que je ne voulais pas parler de ça pour le moment et me retournais vers cet Aylen, cette fois pour écouter ce qu'il avait à dire sur le cour.

- Ambre a parlé d'astéroïdes et je pense que l'on peux aussi mettre dans le lots des corps célestes les comètes. Après il existe également certain corps qui ne sont pas visible à l'oeil nu, comme les trous noirs qui absorbent toute lumière ou les pulsars qui sont tous de très faible intensité et on un aspect clignotant.

*Oh moins avec lui j'y comprend quelque chose*

Je souriais d'une façon particulière en reprenant mes notes et en me laissant envouté par la voix du jeune homme. Un petit soupir de contentement passa mes lèvres malgré moi pendant que ma plume évoluait sur mon parchemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeDim 12 Oct - 22:43

-Ceci est une nébuleuse. En l'occurrence celle d'Orion. Les nébuleuses se trouvent généralement proches des étoiles fixes. Elles sont composées de gaz et de poussières. Si on les voit, c'est essentiellement grâce aux étoiles à proximité desquelles se trouvent sont. Leur rayonnement entre en contact avec le gaz et la poussière et « illumine » la nébuleuse. Il en existe de plusieurs sortes, mais nous verrons cela lors d'un prochain cours.
Tout à leur Miss Diggory et Miss Chrysopelea nous parlaient de Supernovae. Ces objets célestes sont tous comme les Novae, mais en plus puissant. Il s'agit d'étoile variable dont l'intensité augmente brutalement pendant une courte période, quelque jour par exemple, avant de disparaître.
Il existe également certaines étoiles qui semblent briller seules, mais sont en fait regroupées et liées entre elles par une grande force gravitationnelle. On les appelle des Amas ou Superamas. Le plus connu est sans doute l'Amas Mel 111 situé près de gamma de la Chevelure de Bérenice.
Il existe bien sûr, des structures qui sont encore plus complexes dans notre univers. Comme les Amas de Galaxie, qui regroupent des dizaines de Galaxie entre elles. Certaine ne sont même pas visible en entière.
Bien, mais assez parlé pour le moment. Il y a d'autres corps célestes qui peuplent le ciel. Pouvez-vous me citer quatre des plus connus ?

Le professeur leur montra une image d'une beauté inouï.
*Comment une chose aussi merveilleuse peut elle exister ?* Les yeux de Serenna brillaient de milles feux.

Serenna regardait le professeur avec intérêt. Elle était vraiment passionnée par ce cours.
Elle voulait prendre la parole mais le professeur interrogea trois élèves avant elle. Tout d'abord, Louanne prit la parole.

- Si je me souviens bien de ce que j'ai lu dans mon livre d'astronomie, les "Corps céleste" c'est  une locution employée pour désignée tout objet se trouvant dans l'univers. De façon désuète, il désigne un objet céleste visible dans le ciel depuis la terre et de nos jours, il désigne un objet de l'espace. Donc dans ces cas là, si j'ai bien compris, le soleil, la lune et les étoiles sont des corps célestes.

*Oui c'est ça Lou, mais le soleil est une étoile, la lune est un corps céleste mais est appelé satellite de la Terre*

Puis c'était au tour de Ambre qui avait l'air de bien s'y connaitre.

- Comme l’a dit Myosotis précédemment, le Soleil fait partie de la catégorie des étoiles. Il est donc inutile de séparer les deux. La lune, que Louanne a citée, est un satellite de la Terre, c’est-à-dire que c’est un corps en orbite autour de cette planète. En parlant de planète, permettez-moi de préciser quelque chose sur ce que notre camarade de Serpentard a évoqué il y a quelques instants. Vénus est non pas de couleur rouge, mais jaune, voire blanche lorsqu’on la regarde à l’œil nu. De plus, on ne peut pas dire que les planètes sont moins lumineuses que l’étoile que nous observons. En fait, cela serait plutôt le contraire. Selon les périodes, Vénus, Jupiter et Mars peuvent devenir les astres les plus lumineux du ciel nocturne. La plupart du temps, Vénus est de loin l’astre le plus brillant, observable même à l’aube et au crépuscule, encore plus lumineux que Sirius, l’étoile la plus lumineuse du ciel que nous voyons. J’exclus bien sûr la lune et le Soleil qui sont, de par leur proximité par rapport à nous, naturellement les plus brillants. Vénus a ainsi été longtemps confondue avec une étoile et guidait les bergers dans les temps anciens. C’est pour cela d’ailleurs qu’on la surnomme « Etoile du berger ».
Hormis les étoiles, nous nous retrouvons donc avec les planètes et leurs satellites naturels. Oui, je précise naturels, car les Moldus envoient des satellites dits « artificiels », mais ce ne sont que des engins de leur invention. Les planètes, qui tournent autour du Soleil, peuvent être telluriques, comme Mercure, Vénus, Terre et Mars, ou bien gazeuses, comme Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Les telluriques possèdent une surface rocheuse, à base de silicates et de fer. Elles ont donc une densité élevée qui explique leur petite taille. Par ailleurs, elles peuvent être assez massives pour retenir une atmosphère gazeuse. Les planètes gazeuses, elles, sont essentiellement composées d’hydrogène et d’hélium autour d’un noyau solide. Elles sont donc de faible densité et de grande taille. Les planètes ont une orbite circulaire autour du Soleil, contrairement à d’autres corps que je ne nommerai pas pour laisser les autres les détailler. Pourquoi circulaire alors qu’elles sont attirées par le Soleil ? Parce qu’elles tournent autour de cette étoile à toute vitesse, ce qui produit une force centrifuge qui s’annule avec la force d’attraction de cette étoile. Cela leur permet donc de n’être ni trop attirées par le Soleil, ni trop attirées vers l’extérieur, ce qui les stabilise sur une orbite circulaire. Bien sûr, le cercle n’est pas parfait, mais le principe est là. Pour les élèves de première année qui ne comprendraient pas ce qu’est la force centrifuge, voici un exemple très simple. Lorsque l’on fait tourner rapidement une bouteille pleine autour d’un centre, l’eau ne coulera pas au moment où la bouteille sera dans une position renversée, car une force l’attirera vers l’extérieur du cercle formé. C’est la force centrifuge. Voilà pour les planètes. Parlons à présent des satellites, qui sont des astéroïdes, voire des planètes naines. Les astéroïdes sont des corps célestes de forme irrégulière et de petite dimension formés de roche, de métaux ou de glace. Lorsqu’ils percutent une planète, on les appelle des météorites. Les planètes naines, comme Pluton, sont en quelque sorte de gros corps sphériques de la même composition que les astéroïdes, mais qui ne remplissent pas toutes les conditions pour être appelés planètes. C'est une classe intermédiaire, pour simplifier les choses, mais la dénomination d'astéroïdes reste applicable pour ces corps. Enfin, ces deux types de corps célestes ne sont pas obligatoirement les satellites d’une planète. Ils sont aussi présents dans une ceinture entre Mars et Jupiter, et dans une ceinture au-delà de l’orbite Neptune qu’on appelle la ceinture de Kuiper.
Je vais donc m’arrêter là. Je n’ai fait que préciser ce que Louanne a dit auparavant et je laisse à présent le soin à d'autres de citer d’autres corps célestes.


*Vénus... qu'elle belle planète*
Serenna eu un air emerveillé.

Puis, c'était autour de son préfet.

- Ambre a parlé d'astéroïdes et je pense que l'on peux aussi mettre dans le lots des corps célestes les comètes. Après il existe également certain corps qui ne sont pas visible à l'oeil nu, comme les trous noirs qui absorbent toute lumière ou les pulsars qui sont tous de très faible intensité et on un aspect clignotant.

*oui, les pulsars j'aimerais tellement pouvoir en voir un jour*

Serenna prit en notes tout ce qu'elle entendait sur son carnet vert. Elle commença a dessiner les images que le professeur leur avait montrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeDim 16 Nov - 21:07

L’italien attendit alors que de nouveau des élèves lèvent la main. Beaucoup semblaient avoir des difficultés pour suivre à cause de la fatigue. Malgré cela il interrogea la Préfète en Chef des Gryffondor qui ne paraissait pas très sûr d’elle. Pourtant, ses propos étaient justes bien qu’ils ne répondirent pas véritablement à la question que le brun avait posée. Avec un sourire, il acquiesça avant d’interroger une nouvelle fois Miss Rosier. Celle-ci se mit à parler sans discontinuer.

- Très bien, Miss. Mais la prochaine fois, évitez de trop vous étendre sur un sujet ou de vous éloigner de la question posée. A moins que vous ne vouliez prendre ma place.

Avec un sourire entendu, il fit le tour de la classe. Avec des élèves qui en savaient autant, il se demandait vraiment si c’était bien utile qu’il donne des cours au final. Le regard de l’Italien fut accroché par un nouveau bras tendu. Il appartenait au Préfet des Serpentard qui partageait sa table avec deux Gryffondor semblant perdues avec toutes ses explications.
Il acquiesça derechef après la réponse et chercha un nouveau volontaire parmi les étudiants. Mais beaucoup d’entre eux étaient en train de prendre des notes, de lutter contre le sommeil ou de regarder ailleurs. Il était temps de clôturer ce premier cours.


- Quelqu’un d’autre ?
- Excusez-moi…
- Oui, Miss ?
- Qu’est qu’un Pulsar ?


Une flamme d’intérêt s’alluma dans le regard du professeur. Avec un sourire, il reprit donc le cours là où il l’avait laissé.

- Pour répondre à votre question Miss, et pour préciser ce qu’a dit votre camarade, un Pulsar est une étoile à neutrons qu’il n’est pas possible de voir à l’œil nu. A ne pas confondre avec une simple étoile, les étoiles à neutrons sont ce qu’il peut rester du noyau d’une étoile après son implosion. Elles sont constituées en grande majorité de neutrons qui gravitent autour d’un cœur à densité élevé. Ces neutrons tournent très vite, plusieurs dizaines de tours par seconde. Plus l’étoile tourne vite sur elle-même et plus son champ magnétique est puissant, plus on a la chance de voir un faisceau lumineux nous parvenir.  Mais encore faut-il que l’axe de rotation soit dans le sens de l’observateur. Ce phénomène produit généralement des ondes radios très brèves.

Diagon fit une pause en attendant que tout le monde ait fini de prendre des notes, puis il enchaîna.

- La deuxième catégorie de corps célestes dont je voulais vous parler est celle des Quasars. Ils sont définis comme des objets ayant une apparence quasi stellaire. Ce sont les corps célestes les plus lumineux mais également les plus éloignés de nous. De ce fait, leur nature exacte est encore incertaine. Néanmoins, les scientifiques se sont mis d’accord pour dire qu’il s’agissait d’une galaxie dont le noyau capture la matière grâce à la gravitation. Donc les Quasars sont ce qui entoure un trou noir super massif d’une galaxie massive.
Ce qui nous amène à la troisième catégorie. Les Trous noirs. Ce sont des objets célestes très denses, dont la gravité est si forte que même la lumière ne peut s’en échapper. S’il n’y a pas de lumière, l’objet est donc noir, dit invisible. Il est donc très difficile de les observer. Il faut savoir qu’il en existe là aussi de différentes sortes.


Pendant ses explications Diagon déambulait entre les tables et tapotait de sa baguette les tables des élèves qui étaient somnolents pour reconcentrer leur attention sur lui.

- La dernière catégorie que nous allons évoquer pour ce soir est celle des comètes. Leurs tailles peuvent aller de quelques dizaines de mètres à plusieurs centaines de kilomètres. L’une des plus célèbres est la comète de Halley qui a traversé le ciel en 1986 et qui ne réapparaîtra que dans 76 ans soit en 2062. En effet, comme de nombreux corps célestes de notre galaxie, elle gravite autour d’une étoile et c’est pourquoi on l’observe si peu souvent. Les comètes sont des ensembles de gaz gelés à l’intérieur desquels sont emprisonnées des particules de poussières. Ce noyau est dit actif contrairement à celui des astéroïdes. La lumière de la queue d’une comète  est due à l’émission de matière réchauffée par la lumière solaire. Au cours de leurs déplacements, les comètes peuvent se désagréger. Ces parties continuent de suivre la même trajectoire. Si elle entre en contact avec l’atmosphère terrestre, elles produisent ce que l’on appelle météores ou  étoiles filantes. Sous l’effet de frottement de l’air la plupart de ces débris se désintègrent avant de toucher notre sol. Si l’objet est trop gros et n’arrive pas à se désagréger complètement avant de percuter la surface terrestre, on parle alors de météorites.

L’italien claqua alors dans ses mains. Avec amusement, il vit certain de ses élèves sursauter.

- Bien ! Je termine ainsi ce premier cours. Sachez que j’attribue 5 points à chaque personne qui décide de prendre la parole. Lors du prochain cours, j’attends de vous que vous soyez un peu plus éveillés. J’ai aussi été étudiant dans ce même château et je sais qu’il n’est pas impossible d’être en forme lors de ce cours. Vous savez maintenant comment il se déroule alors essayez d’être aussi attentifs que lors de vos cours en journée.
Je vais maintenant vous distribuer le devoir que vous rendrez pour la prochaine fois.


D’un coup de baguette, un parchemin glissa devant chaque étudiant.

- Si vous avez des questions, je vous écoute, sinon vous pouvez sortir.  N’hésitez pas à venir me trouver dans mon bureau si vous avez le moindre problème. Sur ce, bonne nuit à tous.


(Les devoirs sont des travaux individuels, toutes copies identiques ou copier/coller du cours se verront pourvus de la note minimale.
J’autorise l’aide des ouvrages de la bibliothèque tant que vous exprimez vos idées avec vos propres mots.)


Devoir d’Astronomie N°1

Nom :
Prénom :
Année :



Qu’est-ce qu’une étoile ? Nommez-en une.

Quelle est la particularité de la constellation d’Orion ?

Qu’est-ce que Mel 111 ?

Citez six corps célestes.

Citez deux corps célestes que l’on ne peut pas voir à l’œil nu et donnez l’une de leurs particularités.

Quelle est la différence entre une comète et un astéroïde ?

Cherchez le nom d’une comète et donnez l’année de sa dernière apparition.

8° Bonus : cherchez et nommez différents types de trous noirs.


Barème :

O = Optimal (10)
E = Effort Exceptionnel (9.5-7.5)
A = Acceptable (7-5)
P = Piètre (4.5-3)
D = Désolant (2.5-1)
T = Troll (0.5-0)
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeLun 17 Nov - 12:38

J'avais toujours mon regard fixé sur mon parchemin pour éviter de dévier sur le préfet de serpentard, chose très difficile, et je continuais de noter le cours quand une élève posa une question intéressante. Tout de suite j'oubliai Aylen et me tournai vers cette élève et le prof, attendant curieusement sa réponse :

- Excusez-moi ... Qu'est qu'un Pulsar ?
- Pour répondre à votre question Miss, et pour préciser ce qu’a dit votre camarade, un Pulsar est une étoile à neutrons qu’il n’est pas possible de voir à l’œil nu. A ne pas confondre avec une simple étoile, les étoiles à neutrons sont ce qu’il peut rester du noyau d’une étoile après son implosion. Elles sont constituées en grande majorité de neutrons qui gravitent autour d’un cœur à densité élevé. Ces neutrons tournent très vite, plusieurs dizaines de tours par seconde. Plus l’étoile tourne vite sur elle-même et plus son champ magnétique est puissant, plus on a la chance de voir un faisceau lumineux nous parvenir.  Mais encore faut-il que l’axe de rotation soit dans le sens de l’observateur. Ce phénomène produit généralement des ondes radios très brèves.

*Hum ! Vraiment fascinant !*

- La deuxième catégorie de corps célestes dont je voulais vous parler est celle des Quasars. Ils sont définis comme des objets ayant une apparence quasi stellaire. Ce sont les corps célestes les plus lumineux mais également les plus éloignés de nous. De ce fait, leur nature exacte est encore incertaine. Néanmoins, les scientifiques se sont mis d’accord pour dire qu’il s’agissait d’une galaxie dont le noyau capture la matière grâce à la gravitation. Donc les Quasars sont ce qui entoure un trou noir super massif d’une galaxie massive.
Ce qui nous amène à la troisième catégorie. Les Trous noirs. Ce sont des objets célestes très denses, dont la gravité est si forte que même la lumière ne peut s’en échapper. S’il n’y a pas de lumière, l’objet est donc noir, dit invisible. Il est donc très difficile de les observer. Il faut savoir qu’il en existe là aussi de différentes sortes.


*Ca y est ! Je commence à comprendre ! ... Et à apprécier ce cours !*

En levant une seconde mon regard de la course effrénée de ma plume sur mon parchemin je vis que le prof se promenait entre les tables tout en terminant son exposé. Je lui souris au passage lui signalant par là que j'aimais bien son cours.

- La dernière catégorie que nous allons évoquer pour ce soir est celle des comètes. Leurs tailles peuvent aller de quelques dizaines de mètres à plusieurs centaines de kilomètres. L’une des plus célèbres est la comète de Halley qui a traversé le ciel en 1986 et qui ne réapparaîtra que dans 76 ans soit en 2062. En effet, comme de nombreux corps célestes de notre galaxie, elle gravite autour d’une étoile et c’est pourquoi on l’observe si peu souvent.  Les comètes sont des ensembles de gaz gelés à l’intérieur desquels sont emprisonnées des particules de poussières. Ce noyau est dit actif contrairement à celui des astéroïdes. La lumière de la queue d’une comète est due à l’émission de matière réchauffée par la lumière solaire. Au cours de leurs déplacements, les comètes peuvent se désagréger. Ces parties continuent de suivre la même trajectoire. Si elle entre en contact avec l’atmosphère terrestre, elles produisent ce que l’on appelle météores ou  étoiles filantes. Sous l’effet de frottement de l’air la plupart de ces débris se désintègrent avant de toucher notre sol. Si l’objet est trop gros et n’arrive pas à se désagréger complètement avant de percuter la surface terrestre, on parle alors de météorites.

Malgré mon sourire quand je m'arrêtai enfin de prendre mes notes mon poignet me faisait mal. Par chance le prof annonça la fin du cours :

- Bien ! Je termine ainsi ce premier cours. Sachez que j’attribue 5 points à chaque personne qui décide de prendre la parole. Lors du prochain cours, j’attends de vous que vous soyez un peu plus éveillés. J’ai aussi été étudiant dans ce même château et je sais qu’il n’est pas impossible d’être en forme lors de ce cours. Vous savez maintenant comment il se déroule alors essayez d’être aussi attentifs que lors de vos cours en journée.
Je vais maintenant vous distribuer le devoir que vous rendrez pour la prochaine fois.


*Bah ... J'essaierai, j'irai lire des livres*

Je ne pus m'empêcher de bailler alors que je rangeai mes affaires dans mon sac après avoir noté le devoir à faire. Levant la tête j'aperçus ma voisine de table et la saluai :

-- Bon bah ... Bonne nuit Louanne. Ravie d'avoir parlé avec toi ... A plus tard.

Mon regard dériva une dernière fois sur un certain serpentard et je me sentis toute drôle, ajouté à ça la fatigue due à l'heure tardive. J'entendis à peine le prof nous souhaiter bonne nuit alors que je passais près de Aylen pour sortir de la tour d'astronomie en rougissant, le cœur battant.
Revenir en haut Aller en bas
Alice SkellingtonAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeJeu 26 Fév - 18:45

Endormie sur un banc, dans un recoin sombre, je fus réveillée par des voix et des pas pressés dans le couloir. Je sortis ma montre à gousset de ma poche. *Merde! 23h55!* J'avais eu de la chance que, même fatigués, des élèves allant en cours étaient bruyants.

Je m'installais vers le fond de la classe, non loin d'un élève de serpentard du genre discret. Mon regard se posa sur le prof avant qu'il ne prenne la parole. Je l'avais déjà vu. Il fit son speech peu rassurant concernant son cours puis nous montra quelque chose.


-Quelqu'un peut-il me dire ce que c'est?

Mes yeux me brulaient tellement que je ne voyais pas grand chose. Winonna lança une hypothèse, puis une jeune fille de serpentard que je ne connaissais pas encore. Tout le monde avait l'air épuisé, la préfète de ma maison parlait à une nouvelle de Poufsouffle, d'autres chuchotaient, quand une serdaigle intervint dans le cours. Tout ce qu'elle dit, je le sais déjà, mais cette façon de le dire, c'est bizarre.

C'est alors qu'une autre serpentard donna une réponse plus que complète, une vraie encyclopédie, parfaitemant insupportable et soporiphique.
* Ça doit être l'heure tardive qui me fait avoir de telles pensées négatives.* Je luttais contre le sommeil et pour ce faire, j'observais tout ce que je pouvais autour de moi. C'est là que mes yeux s'arrêtèrent sur ce garçon tout seul au fond. Lorsqu'il rabattit sa capuche sur sa tête qu'il enfouit dans ses bras, je regrettais de ne pas avoir opté pour une cape avec capuche pour fois.

J'avais toujours été passionnée par l'astronomie, mais à une heure si tardive après une journée bien remplie... Et puis ce prof qui n'avait pas encore affirmé la moindre réponse!
*Farces pour Sorciers Facétieux! Ouiii, c'est lui qui m'avait conseillé pour acheter un "rêve éveillé"*
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité
1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: tour astro   1er cours d'astronomie I_icon_minitimeSam 1 Aoû - 20:01

Il était 14 h 50. Crépuscule montait silencieusement les marches de la tour d'Astronomie. Il était fatigué d'avance de ce qui allait se passé. Il devait surveiller une colle, alors qu'il était en vacances. Un comble pour le jeune homme qui n'aspirait qu'à la tranquillité.

* Si seulement ce n'était pas moi qui avait surpris Tom...*

Arrivant en haut, le vent lui fouetta le visage. Ses lunettes d'aviateur qu'il avait autour de son cou bougèrent légèrement. Le brun soupira, l'air était lourd. D'un pas traînant, il se dirigea vers le rebord pour trouver un peu d'air frais. Mais ce ne fut pas le cas. 
Crépuscule s'assit alors par terre, son dos appuyé contre les rambardes, et il sortit les deux baguettes qu'il garda en main. Il ferma les yeux un instant et ce concentra sur les chants des Élémentaires qu'il entendait en contrebas.
Néanmoins cette quiétude fut brisée par l'arrivée du vieux concierge. Le Serpentard le salua rapidement avant de se désintéresser de lui. Il ne restait plus qu'à attendre Tom et la torture allait pouvoir commencer. Car oui, c'était bel et bien de la torture. Regarder l'un de ses camarades trimer n'était pas la passion du brun et perdre son temps non plus. 

RP avec Tom et Rusard (f)
Caractères : 977
Crépuscule : #3366ff
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

1er cours d'astronomie Vide
MessageSujet: Re: 1er cours d'astronomie   1er cours d'astronomie I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
1er cours d'astronomie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: Les cours :: Astronomie-