BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La Table des Serdaigles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: La Table des Serdaigles   Mer 7 Sep - 10:44



La Table des Serdaigles




Lisez la description dans Note du Staff + Plan juste au dessus.


A gauche de la salle lorsque l'on entre,
seuls les Serdaigles peuvent y RP lors des repas,
c'est une zone de RP libre.





Codage de Louna ©
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Dim 11 Sep - 13:31

Sawal entra dans la Grande Salle d'un pas rapide. Quelques élèves de retournèrent sur son passage et il entendit rapidement les murmures enfler. Le garçon qui avait provoqué l'invasion des canards. L'excentrique Serdaigle. Il n'y prêta aucune attention et alla s'asseoir à sa table. Les gens parurent sentir son aura sombre et froide et s'éloignèrent sensiblement de lui. Dans le train, il s'était caché dans un compartiment vide et avait passé le voyage perdu dans ses pensées torturées. Et maintenant, il était assis à table à se demander ce qu'il faisait là. Il était ici grâce à sa soeur. Et elle était morte, elle n'était plus là. Son coeur se serra un peu plus. Il n'écouta le discours du directeur que d'une oreille distraite. Il ne retint que mort et disparition. Un nom attira pourtant son attention. Sonny Ardwen. Il se souvenait de ce garçon timide croisé dans un dortoir. Il se souvenait aussi du jeune homme qu'il était à l'époque. Insouciant, rieur et volubile. Comment pouvait-il rire alors qu'Hilly subissait le pire ? Pourquoi avait-il été aussi aveugle ? Un goût métallique emplit sa bouche, il s'était mordu la lèvre à sang. Il eut une pensée triste pour ce jeune homme qui lui avait parut si timide et si adorable. Il passa une main dans sa crinière brune et passa ses yeux vairons sur la table. Aucun visage connu. Parfait.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Lun 12 Sep - 8:57

La salle se remplissait d'élèves produisant un joyeux brouaha, les profs étaient déjà installés à attendre le discours du directeur, que moi aussi j'étais impatiente de voir arriver. Parce que qui disait discours, disait répartition, puis festin, et que je mourrais de faim. En revanche, ce que j'entendis me coupa en bonne partie l'apétit. Toutes ces morts, ces blessures, ces disparitions... un garçon de ma Maison, notamment.

J'avais bien sûr très envie de voir la répartition des première année, sans compter Ariane et mon frère. En parlant de Merwin, il venait de s'assoir sur le tabouret. Il y un silence angoissant... un long silence. Les secondes passaient et devenaient des minutes. C'était la première fois que je voyais un chapeauflou, et c'était mon frangin. Soudain, le choixpeau ouvrit la "bouche" -une déchirure dans le tissu-, et l'envoya à Pouffsouffle. Je souris discrètement. C'est vrai que ça lui allait bien... Je cherchai des têtes connues autour de la table, cherchant à repérer mes amis. Je ne vis que des inconnus, une fille de septième année que je connaissais de vue, un garçon brun à l'ai r sombre, un petit qui venait d'être réparti... Soudain, un regard attira mon oeil. Des yeux vairons que j'avais croisés une fraction de secondes. La seule personne aux yeux vairons de tout Poudlard. Sawal. Je m'aprêtais à l'appeller, un grand sourire aux lèvres. Comment ne l'avais-je pas remarqué ? Je ne le vis pas immédiatement. Je cherchais une bouille ronde et enfantine, et une masse de boucles blanches. Certainement ce visage pâle et torturé encadré de mèches sombres...

"Saw..."

Je n'avais pas parlé fort, mais je savais qu'il m'avait entendue. Il était assez proche de moi, presque en face. Si j'avais changé pendant l'été, ça n'était rien en comparaison de Sawal. Certes, mes cheveux avaient poussé et mon visage semblait légèrement moins enfantin, et mon corps s'était développé, certes, mes cheveux désormais bouclés me changeaient, mais j'étais toujours... moi. Ce gars-là n'était pas Sawal, il ressemblait à Sawal. Il avait les mêmes yeux, mais c'était comme si ce fond de souffrance qui aparaissait parfois dans son regard était devenu omniprésent, comme s'il n'était plus que douleur. Je serrai le poing autour de mon pendentif, fort, très fort.
Parce que je venais de comprendre mon erreur. Ce gars ne ressemblait pas du tout à Sawal, cétait bien pour ça que je ne l'avais pas reconnu. Mais c'était lui quand même. J'entendis l'appel d'Ariane Parrish, et sursautai presque. J'étais restée si longtemps à le fixer ? Quand on l'envoya à Gryffondor, je tournai la tête vers elle. Je lui fis un petit signe alors qu'elle passait, réussissant à sourire. Je me sentais effrayée. C'était pour moi une destruction plus visible que tout ce que j'avais pu lire dans les journeaux. Je repenssai à Dorea en larmes dans mes bras. Je ne savais pas ce qu'avais vécu mon ami éxactement, mais au fond j'étais sûre que c'était la même chose. Il n'y avait que la mort d'un proche pour détruire quelqu'un comme ça.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Mar 13 Sep - 9:30

Sawal écouta la répartition d'une oreille distraite. Un seul nom retint son attention.

Merwin Lenoir.

Ainsi Marlène avait un frère, elle ne lui en avait jamais parlé. Un étau enserra soudain sa gorge. Elle avait un frère. Un frère en vie. Son frère était vivant alors qu'Hilly était morte. Morte. Morte. Une litanie incessante et douloureuse. Il dut se faire violence pour ne pas quitter la Salle en courant.

- Saw ...

Marlène était là et le fixait d'un air étrange. Elle avait changé durant l'été, ses cheveux blonds avaient commencé à boucler et son visage avait perdu ses rondeurs enfantines. Il planta son regard dans le sien, cherchant à le comprendre.

Surprise.

Incompréhension. 

Réflexion.

Une ébauche de compréhension s'alluma dans ses yeux. Sawal l'interrompit aussitôt. Il ne voulait pas qu'elle comprenne, qu'elle ai pitié, qu'elle en parle.


- Mar. 

Sa voix était calme, rauque, froide. Il fixa la jeune fille, il savait son retard déstabilisant et n'hésitait pas à en profiter. Marlène avait déjà vu ces yeux l'année passée, mais pas si froids, si vides, si perçants. Il ne voulait pas qu'elle sache. Il la salua d'un bref mouvement de tête et détourna les yeux, espérant qu'elle ait compris qu'il ne voulait pas qu'on lui parle, qu'on devine ce qui lui était arrivé, qu'on l'approche.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Mar 13 Sep - 12:07

HRP:
 



"Mar."


Je tressaillis au son de sa voix, tressaillis au regard qu'il me lança, tressaillis encore quand finalement il détourna les yeux. Je ne comprenais pas comment il avat pu changer à ce point, il semblait... détruit. Je décidai de ne pas lui en parler immédiatement, sentant qu'il me rejetterais. Je repensai, une fois encore, au garçon joyeux qui m'appellait ainsi avant, "Mar !" , qui avait un regard si pétillant et vivant... J'en avais presque envie de pleurer. Soudain, je setis un regard sur moi, de la table d'en face. Je me retournai. Merwin me regardai, soucieux. Je lui fis un signe de la main, souriante. Profite, Mew. D'un coup ça me frappa en pleine face. Saw et Mew, Merwin et Sawal. Au fond, c'était un peu ce qu'était Sawal à Poudlard, un frère, ou quelque chose d'approchant. Mon meilleur ami garçon, un proche. On avait passé ensemble presque une année, et je m'étais profondément attachée à lui. Et j'avais déjà connu mon frère avec le ce regard.

*** Ceci est un flash-back, guys !***

J'étais rentrée dans la chambre, mon paquet à la main. Ce couloir, c'était celui des "maladies rares". Ca veut dire maladies graves, mais ça, même si on le sait, on ne doit pas le dire.Il y a deux jours, mon frère avait fait une crise, une grosse crise. Je regardai le garçon trop pâle, assis contre son oreiller. Il était mince, trop mince, certaines potions lui coupaient l'apétit. Je me consolais en me répétant que les maladies moldues sont plus graves et qu'on donne des traitements bien pires.

"Marlène ?"

J'avançai doucement dans la pièce, lui tendant le paquet de bonbons que j'avais acheté pour lui.

"Tiens. Patacitrouilles.
- Merci. Un silence. Marlène, est-ce que je vais mourir ?
- Je sais pas."
Je savais que c'était "non", que je devais répondre, même si la vraie réponse était oui. On meurre tous un jour, et mon frère mourrait plus tôt que les autres, mais je n'avais pas le droit de lui dire, même si je le savais. C'est les médecins qui me l'avaient appris. Mais j'ai pas envie de mentir à Merwin, j'ai envie de lui dire ce que je pense. Aujourd'hui, on a onze ans tous les deux. L'année prochaine, je rentre à Poudlard.
*** Fiiiin ! ***


Oui, c'est ce regard presque vide, que j'avais croisé, quand mon frère m'avait posé cette question d'une voix tremblante. Je décidai de guérir Sawal, coute que coute. Après tout, les miracles existent. Aujourd'hui, mon frère rentre à Poudlard.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Mar 13 Sep - 19:31

La lassitude de Dorea était un sujet tellement récurent, qu'il était inutile de revenir encore dessus, et sur ses causes. Perte de temps, dans ce foutu monde qui n'avait cesse d'accélérer. Elle était rentrée, le plus discrètement possible, dans la grande salle, se fondant au maximum dans la foule. Ses cheveux avaient cependant joué le rôle d'un panneau de signalisation lumineux, et pas mal de regards avaient convergés vers elle également. 
À la table des Serdaigles, bon nombre étaient déjà assis, attendant patiemment le discours de directeur et la répartition. Dorea ne voulait pas l'entendre, mais savait ne pas avoir le choix. Ce serait dur d'écouter des personnes officielles annoncer à haute voix ce qui la tourmentait intérieurement depuis des jours. Dépitée, elle partit s'assoire juste à côté de la zone laissée libre pour les futurs premiers année, traditionnellement plutôt du côté opposé aux portes, près de la table des professeurs. Cet espace était plus grand que d'habitude, dû sans doute aux nombreux déménagement de l'an passé. Ici, Dorea était presque sûre de sa tranquillité :  ce n'était pas le coin le plus favorisé par les Serdaigles pour manger. En revanche, juste en face d'elle se trouvait la dame Grise. Elle la salua aimablement, sans pour autant attendre de réponse de la jeune femme, pas très loquace. Pendant toute sa scolarité, Dorea n'était pas sûre d'avoir eut une seule fois une conversation avec le fantôme de sa maison. Les autres étaient bien plus ouvert, enfin, le Moine et Sir Nicholas. Le Baron... N'était pas vraiment plus loquace que son homologue Serdaigle, et franchement moins rassurant, aux yeux de la jeune fille. Pour elle, c'était le Poufsouffle le plus sympathique, car l'autre était un peu sectaire :  il parlait peu aux gens exterieur à la maison Gryffondor, tout l'inverse du moine enjoué qui se baladait de tables en tables.
Le discours n'avait pas débuté, le brouhaha ambiant farcissait la tête de Dorea, qui n'arrivait pas à se concentrer. Elle apercevait un peu plus loin Marlène et Sawal, mais au vu de leurs expressions préféra les laisser discuter seuls. Cela semblait serieux, triste. Et elle n'avait oas vraiment envie d'apprendre trop de choses triste d'un coup. Si elle l'avait put, nul doute qu'elle se serait enfermée dans un cocon douillet et protecteur. Elle ne le pouvait pas. 
Ses autres camarades Serdaigles semblaient hors de vue :  pas d'Adriel, ni de Bryan dans son champ de vision. Elle distinguait de loin, sur l'une des autres tables, Marianne. Elle s'était effectivement assise de façon à avoir en ligne de mire la table Serpentard, mais ce n'était pas fait exprès. Elle tournait donc le dos aux Poufsouffles et Gryffondor, et avait sur sa droite la table des professeurs. Elle devait pivoter légèrement pour voir la répartition, qui n'avait, heureusement pour elle, pas commencé.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Mar 13 Sep - 19:47

Adriel tourna le regard vers la brunette qui venait tout juste de s'assoir quelques places devant lui. Elle ne l'avait certainement pas vu, caché derrière deux ou trois autres Serdaigles devant lui. Cette brune aux cheveux très épais, reconnaissables entre mille, il l'avait vu dans la Gazette du Sorcier. Elle avait été apparemment témoin du meurtre de cette Victoria Lester. Son visage était comme perdu. Comme si elle cherchait quelqu'un. N'importe qui. Adriel décida donc de ce décaler un peu, de manière à s'assoir en face d'elle. C'était un endroit tranquille et peu de monde c'était assis là. Adriel passa devant Sawal, qu'il eut du mal à reconnaître, puis devant Marlène, qui elle n'avait pas vraiment changé puis arriva enfin là où il voulait aller. Essayant d'être le plus discret possible, il s'assit, le regard fixé sur le Choixpeau.

- Je me souviens la première fois que je suis passé là dessous, dit-il assez bas pour que seule Dorea entende, en fixant le vieux Chapeau. Il n'avait aucuns doutes sur Serdaigle. En même temps, il n'avait pas le droit de faire erreur... Aller dans une autre maison aurait été un déshonneur total.

Il émit une petite pause avant de la regarder dans les yeux.

- Et toi ? A-t-il hésité ?

Adriel avait besoin de parler à quelqu'un et il avait le sentiment que Dorea aussi. Une amie de Marianne autre que cette tête de mule de Maryliss était la bienvenue... D'habitude, le Préfet de s'intéressait pas aux autres, les trouvant totalement inintéressant comparés à lui. Mais cette fille avait vu la Mort droit dans les yeux et semblait las et perdue... Quelque chose l'obligeait à lui parler.

Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Mar 13 Sep - 22:34

Sawal ne se préoccupa plus de Marlène, il espérait de tout coeur qu'elle était partie rejoindre ses amies. Des gens qui méritaient d'être à Poudlard et surtout, des gens joyeux. Le coeur de Sawal tambourinait dans sa poitrine avec violence, l'air lui manqua soudainement et sa main se crispa sur le rebord de la table. Il se mordit la lèvre et un goût métallique envahit sa bouche. Il ne contrôlait plus des émotions et parfois il était pris de violents accès de colère ou de tristesse. Là, c'était la rage, la haine qui le tenaillait. La haine et la jalousie. Il était jaloux de cette fille debout derrière lui. Cette fille qui avait un frère. Cette fille qui avait dû passer de bonnes vacances. Il eut un haut-le-coeur. Sa propre jalousie le dégoutait. Sawal jeta un bref coup d'oeil derrière lui et vit que Marlene etait toujours là, le regard fixé sur lui. Une sorte de détermination farouche animait son regard. Il fronça les sourcils.

- Qu'est ce que tu me veux ? siffla-t-il mauvais.

Il vit Adriel et Dorea non loin de lui. Il ne leur adressa pas la parole. Il ne voulait plus être responsable du malheur de qui que se soit d'autre. Dorea avait l'air si triste, il se vit presque à sa place. Il détourna les yeux, il ne voulait pas voir ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Mer 14 Sep - 10:42

J'eus un mouvement de recul face à sa violence. J'entendis la voix de mon frère dérrière moi, qui réagissait.

"Mew. Laisse-le, lachais-je en français, avant de me tourner vers mon ami. Je veux t'aider. Je suis ton amie, Saw, t'as pas oublié ?"


Je lui posais vraiment la question. Il ne pouvais oublié nos délires, nos "aventures" avec les canards, notre partie de carte sous le chêne... ou du moins je l'espérais. J'espérais que ça compte encore un peu pour lui. Je restai à le regarder un instant puis me retournai.

"Okay, bro'. Toi aussi tu m'écoutes. T'es mon frangin, Merwin, mais j'ai ma vie et mes affaires. Je suis heureuse que tu sois ici avec moi, mais aussi sans moi, que tu te fasse tes propres amis, et tout. Et en plus, j'ai une réputation de dure à cuire à sauver !"

J'avais prononcé ces derniers mots sur un ton de plaisanterie, et il hocha la tête, compréhensif, avant de retourner à son repas. J'aperçus Dorea, plus loin sur la table, et lui fit signe joyeusement, ainsi qu'au préfet qui la voisinait.

"Hey, Dory ! Conversation au sommet, ce soir, au dortoir !"


J'évitai de regarder sur ma droite, songeant qu'elle n'était pas la seule avec qui je devais avoir une conversation...

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Mer 14 Sep - 14:08

Après peu de temps, passé là seule à attendre, Dorea se vit rejoindre par le préfet, Adriel. Pour elle, il était un peu plus qu'un préfet, c'était aussi celui qui rendait Marianne heureuse, même si leur relation avait beaucoup de haut et de bas. La jeune fille lui en était aussi grée de venir lui parler :  voir quelqu'un en face d'elle découragerait peut-être les curieux. De plus, parler lui changeait en grande partie les idées, et le jeune homme n'était pas trop du style à poser des questions indiscrètes :  Dorea avait même l'impression que peu de choses étaient capables de retenir son attention. Elle l'avait pourtant fait, en ce soir de Septembre, et ils étaient là. C'était une situation bizarre, car plutôt inédite. 


-J'étais Chapeauxflou. On ne dirait plus trop, maintenant, mais j'aurai pu être une lionne. J'imagine qu'en entrant dans une maison, les caractères associées sont renforcées... 

L'une des choses que Dorea trouvait gênante, à converser avec son préfet, était que son niveau de langue était bien supérieur :  il parlait dans un anglais un peu noble et soutenu, tandis qu'elle s'exprimait dans un anglais parsemé d'expressions écossaise disgracieuse, et accompagnée par son éternel accent espagnol. Elle se sentait parfois rabaissée et essayait toujours d'utiliser un vocabulaire plus riche et fourni en sa présence, mais c'était inutile :  elle n'avait pas la préstance du Serdaigle, probablement liée à son éducation. Elle était, côté anglophone, une pure paysanne. L'ironie était que, comme sa mère lui avait appris dès son plus jeune âge l'espagnol des noblions aux Mexique, elle avait donc dans la langue du Sud un vocabulaire très précieux et manieré. C'était parfois sujet de plaisanterie, entre elle et ses amies. Le sujet était peu abordé avec Ria :  elle avait probablement comprit qu'il en coûtait un peu à la jeune Serdaigle de s'exprimer aussi bizarement en anglais.  Cependant, elle n'était plus là pour le confirmer... Elle se renfrogna légèrement, se rencognant sur le banc.


-Pourquoi aurait-ce été un déshonneur ?  Les Lawrence ont pour tradition d'étudier à Serdaigle ? 

La métisse savait bien que ça existait, notamment dans la période accompagnant les Deux Guerres sorcières, où un grand nombre de nobles sorciers encouragaient fortement leurs enfants à rejoindre la maison d'étude Serpentard, mais ne s'était jamais demandé si c'était encore d'actualité. Elle ne baignait pas dans ce monde, qui lui paraissait bien lointain. Pourtant il était plus proche que ce qu'elle ne pensait, la preuve en était encore cette discussion.
Au loin, la voix de Marlène l'interpella, et elle se tourna rapidement pour lui repondre, s'excusant rapidement auprès d'Adriel.


-A tout de suite ! 

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarJaesa Willsaam
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Ven 16 Sep - 19:45

Enfin répartit, je m'installe en bout de table à côté d'une femme fantôme à l'air morne. En face de moi, une jeune fille au teint métisse et aux cheveux sombres et crépés parle avec un garçon, elle semble triste. Peut-être connait-elle l'une des victimes dont a parlé le Directeur. Je leur souris, poliement. Le garçon avec elle a un insigne de Préfet, c'est donc lui mon préfet, je dois absolument retenir son visage. 

- Bonjour! 

A peine ai-je prononcé ce mot qu'une montagne de nourriture apparait partout sur la table. Après les deux derniers mois de nourriture médiocre, cause de l'état psychologique de ma mère, je la regarde avec une fringale phénoménale! Je remplis mon assiette de poulet, roastbeef et guacamole et souris aux autres de nouveau:

- On a le droit à ça à chaque repas?
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Dim 18 Sep - 9:40

La nouvelle arrivante surpris un peu Dorea par son physique :  il est rare de voir les premiers années aussi... Avec une personnalité aussi marquée dans leur apparence. Mais malgré celà, elle ne laissait rien paraître :  politesse, respect aussi pour cette première année qui osait ses différences, mais aussi de l'ennui, un peu. Cela ne lui importait pas. Elle avait écouté la réparation, mais n'avait pas trop retenu, juste que son nom comment c'est pas "Wi". Indice un peu maigre. Après le discours du directeur, elle avait eut autre chose à penser. Se retenir de pleurer, analyser les nouvelles informations. Damon, le joueur de Quidditch, à St Mangouste. Sa copine, Azel, morte. Mais où allait le monde ?  
Regardant la plus jeune se servir copieusement de tout, elle remarqua rapidement qu'elle était mince. Peut-être comme elle l'avait été au début des vacances. Était-elle anorexique ?  Probablement pas, ce genre de personne ne mangeait pratiquement pas.


-C'est meilleur les jours de fête et la rentrée, mais tu n'auras vraiment jamais à te plaindre de la nourriture ici 

Suivant l'exemple de sa jeune camarade, elle se servit d'un peu de chili con carne, et proposa le plat à Adriel. Dorea n'avait pas vraiment faim, sans grand étonnement , et elle commença à jouer avec sa fourchette dans son assiette.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Lun 19 Sep - 8:20

Marlène recula, surprise par la réaction plutôt violente du jeune homme. Une voix protesta derrière elle, Sawal fronça les sourcils en apercevant une  silhouette qui ressemblait étrangement à Marlène. Elle dit quelques mots en français au garçon. Sawal les regarda avec désespoir. Ç’aurait pu être lui et Hilly, si elle n'avait pas été cracmole, si elle n'était pas morte.

- Je veux t'aider. Je suis ton amie, Saw, t'as pas oublié ?

Sawal lâcha un ricanement dur et détourna les yeux, il n'avait jamais eu d'ami. Certes, Marlène et lui avaient passé de bons moments mais cette époque joyeuse était révolue. Cette dernière se tourna vers son frère et continua de lui parler en français. Son ton était doux, rassurant. Un bref instant Marlène devint Hilly. Sawal écarquilla les yeux. Il n'avait plus qu'une envie : partir ! Loin de cette vision de bonheur. Il se tourna et fixa dans la direction opposée, ses oreilles bourdonnantes.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Lun 19 Sep - 15:27

Sawazl ricana et je soupirai. J'envisageais de partir, mais c'est lui qui se leva soudainement, fuyant presque. Je restai là quelques instants, avant de me décaller de quelques places pour rejoindre les autres et me changer les idées. Là, Dorea et Lawrence parlaient avec une première année. Je me demandai si le préfet m'en voulait toujours, pour le baiser. Même si ce n'était pas moi qui avait commencé... Je saluai à nouveau Dory et atttrapai un plat d pommes de terres dans l'espoir de me remonter le moral.

"Salut Lawrence. Bonjour ! fis-je, ce dernier mot adressé à la nouvelle Serdaigle. Bienvenue dans notre Maison. Comment tu t'appelles ?"

La petite avait un look coloré et joyeux. Un peu comme Saw... avant. Je déglutis et tentai de chasser mon ami de mes pensées. Du moins, si c'était encore mon ami. Je me concentrai sur l'instant présent, faisant abstraction de tout le reste afin de ne pas gâcher complêtement cette rentrée.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarJaesa Willsaam
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Lun 19 Sep - 21:56

Alors que je croque dans une grosse cuisse de poulet bien grasse, une blonde aux cheveux longs s'approche. Elle salue mes interlocuteurs et se tourne vers moi afin de me souhaiter la bienvenue. Elle a l'air très gentille elle aussi. Je finis ma bouchée avec difficulté et m'essuie la bouche avant de lui répondre poliment:

- Merci! Je m'appelle Jaesa, je suis contente d'être chez les aigles, comment vous vous appelez?

Réalisant que je n'ai pas demandé aux autres, la question s'adresse aux trois "grands" qui doivent d'ailleurs avoir dans les âges de Finn et Mickael, mes frères. Je m'essuie la main et la tend à la blonde en ajoutant:

- Je suis enchantée de faire ta connaissance, tu es en quelle année?

J'ai hâte de voir ma salle commune, mon dortoir, ma petite zone à moi, loin de la tristesse quotidienne de ces derniers mois. J'espère que Trent va bien s'occuper de maman.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Sam 24 Sep - 10:33

Je ris. Un tout petit rire, très bref, mais qui fut suffisant pour atténuer un peu la boule que j'avais dans la gorge.

"Marlène. Je suis en sixième année."


J'attrappe sa main et la serre, pas comme une poignée de main, non, je prends sa main et j'exerce une légère pression sur celle-ci, avant de la relâcher.

"Bienvenue à Serdaigle, Jaesa Wilsaam." dis-je en souriant.


Une phrase qui pouvait parraître solennelle, mais qui ne l'était pas réellement. Mon ton était normal, avenant. Cette façon que j'avais d'accueillir les nouveaux en leur souhaitant la bienvenue "dans les règles" était une habitude prise en troisième année. Les habitudes. C'était quelque chose de normal, et stupidement, ça me réconforta. Peut-être que ce soir, c'est ce dont j'avais besoin, un peu de normalité.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarAdriel Lawrence
Prefet Serdaigle Prefet Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Sam 24 Sep - 14:42

- J'étais Chapeauxflou. On ne dirait plus trop, maintenant, mais j'aurai pu être une lionne. J'imagine qu'en entrant dans une maison, les caractères associées sont renforcées... Pourquoi aurait-ce été un déshonneur ?  Les Lawrence ont pour tradition d'étudier à Serdaigle ? 
- On peut dire ça comme ça, effectivement, sourit-il. Aucun membre de ma famille n'a jamais mis un pied dans une autre Salle Commune que celle de Serdaigle.

Le Préfet allait changer de sujet quand soudain, la voix de Marlène parvint aux oreilles des deux Serdaigle. Apparemment, une discussion entre filles s'imposait. Dorea s'excusa timidement, mais le préfet lui indiqua d'un signe de tête que ce n'était pas grave. Enfin, une nouvelle petite Serdaigle un brin excentrique vînt s'assoir en face de Dorea, tout près d'Adriel.

- Bonjour! fit-elle toute joyeuse avant qu'une montagne de nourriture apparaisse sur la table devant ses yeux ébahis.

La petite fille se servit joyeusement puis demanda :

- On a le droit à ça à chaque repas ?
- C'est meilleur les jours de fête et la rentrée, mais tu n'auras vraiment jamais à te plaindre de la nourriture ici, répondit Dorea qui venait de se servir du chili con carne.

La brunette tandis le plat à son préfet qu'il prit poliment avant de la remercier en souriant légèrement. Il s'en servit un peu avant que Marlène intervienne à nouveau faisant soupirer longuement le Préfet. Si elle s'imaginait qu'il n'était plus fâché, elle se trompait lourdement. Et l'aborder à répétition l'agaçait plus qu'autre chose.

- Salut Lawrence. Bonjour ! fit-elle à l'adresse de la petit première année. Bienvenue dans notre Maison. Comment tu t'appelles ?
- Merci! Je m'appelle Jaesa, je suis contente d'être chez les aigles, comment vous vous appelez ? Je suis enchantée de faire ta connaissance, tu es en quelle année ?
- Marlène. Je suis en sixième année. Bienvenue à Serdaigle, Jaesa Wilsaam.

Les deux jeunes filles s'échangèrent une poignée de main. Puis Adriel s'adressa à la première année :

- Moi c'est Adriel. Adriel Lawrence, préfet de ta maison. Heureux que tu te plaises déjà ici.

Puis, le Préfet se tourna vers Marlène en lui jetant un regard noir avant de lui lancer :

- Il va vraiment falloir qu'on ai une discussion Lenoir.

Et son regarda divagua jusqu'à la table des Serpentard où Marianne discutait avec Maryliss, Kalis et un autre élève qu'Adriel ne connaissait pas. Quand leurs regards se croisèrent, Adriel se figea. Mais il lui sourit timidement tout de même.
Il ne voulait pas la rendre triste.
Et il ne voulait pas rester en froid avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Sam 24 Sep - 16:00

Le préfet ne répondit pas à mes salutations, mais je ne m'en souciai pas. Jusqu'au moment où il me lança un regard furieux avant de me lâcher un :


"Il va vraiment falloir qu'on ai une discussion Lenoir.

- Lawrence..."


Je me tus. J'étais sûre de savoir à quoi il faisait référence, et le regard qu'il lança à Marianne m'en assura. Le baiser que j'avais échangé avec ma cousine cet été, et qui pour moi, ne signifiait rien - rien de plus en tout cas qu'un souvenir de blague idiote, l'avait fait souffrir. Et apparemment, il m'en voulait toujours. Je n'aimais pas l'idée qu'Adriel Lawrence m'en veuille, je l’appréciais vraiment. Je ne comprenais. Marianne lui avait tout expliqué, il ne devait donc pas voir une rivale en moi... normalement. Je sortis de mes pensées et plantai mes yeux dans les siens d'un vert profond.

"T'as raison, faut qu'on parle."

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Sam 24 Sep - 18:40

Manger en silence était une chose que Dorea faisait très bien, et elle pouvait ainsi ne pas suivre les discussions. Elle était fatiguée, surtout lasse, mais ne voulait pas paraîtremmalpolie et tenta malgré tout se se concentrer sur les bavardages ambiant. Celui entre son préfet et son amie attira son attention, car ce n'était pas le même type de ton que les divers retrouvailles.


-Quelle ambiance, c'est aussi tendu que les muscles dans mes épaules, qu'est ce que j'ai des courbatures...

Elle savait bien n'avoir aucun commentaire à faire sur l'humeur des gens connaissant la sienne mais voir Marlène d'habitude toujours enjouée aussi sérieuse était étrange, et voir le regard d'Adriel sur Marianne lui brisait le coeur. Elle n'avait pas suivi tout l'histoire mais pensait pourtant que les deux s'étaient réconciliés après le bal, ce n'était peut être pas le cas. À la colo elle avait eut l'impression de ne jamais croiser Marianne, pendant le match elles avaient juste échangé deux mots et après... Elle préférait ne pas y penser. Elle se sentait mal, Dorea, et cette impression d'être une amie indigne grandissait depuis longtemps déjà dans son coeur et dans son esprit. Preuve supplémentaire en était :  elle n'était manifestement pas au courant d'une querelle entre son amie et Adriel. Elle n'osait pas appeler Adriel "ami", mais il était assurément devenu au fil du temps une personne qu'elle appréciait. Il avait ses défauts, mais qui n'en avait pas ? Dorea ne pouvait pas se vanter sur ça.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarSawal Azel
Eleve Serdaigle Eleve Serdaigle


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Dim 25 Sep - 0:12

Marlène se détourna finalement de lui pour aller discuter avec Adriel, Dorea et une première année pétillante. Il ne pouvait s'empêcher de les écouter parler ensemble, comme des amis. Son coeur se serra. Ils avaient l'air si joyeux. Ou presque ... il ne compris pas pourquoi Adriel et Marlène était autant en froid. Il sentit une pointe de tristesse au souvenir de ces deux-là discutant avant le bal. Il se mordit la lèvre. Il n'avait pas à être triste, il ne devait plus s'attacher. D'un mouvement rageur, il se leva et quitta la Grande Salle presque en courant. Une fois dehors, Sawal s'appuya à l'une des colonnes de pierre qui entouraient la porte et se laissa glisser au sol, la tête entre les bras. Il respira profondément plusieurs fois avant de fermer les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Dim 25 Déc - 20:39

[Au dîner, 3 jours avant les vacances de Noël]
 
Pouah , ca sentait l’ambiance niaise des fetes de Noel a plein nez absolument partout, jours et nuits depuis quelques temps . Je n’aimais pas ces fetes commerciales au possible , completement detournees de leur idee originelle , ou il fallait faire semblant d’etre gentil avec tout le monde et accepter les ragots sur la famille , et surtout les critiques sur ceux qui n’etaient pas purs . Une sacree hypocrisie cette fete , oui . Cette annee , pour la premiere fois , j’allais passer Noel a Poudlard et j’en etais bien contente , j’allais pouvoir echapper a cela au moins en partie .
 
Meme les menus proposes dans l’ecole de magie avaient deja pris un air de fete ces derniers jours . De ca , au moins , je ne pouvais pas me plaindre . Il y avait de quoi se regaler , me disais-je en me servant .
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Dim 25 Déc - 21:34

Y'avais du monde, pensais-je en soupirant d'avance. en même temps, j'étais venue à l'horraire le plus bondé, je ne pouvais pas me plaindre. Je repérai une place à côté de Maëlyss, une fille de l'année inférieure que je connaissais peu, mais que j'apréçiais.

"Salut, fis-je en m'asseyant, ça t'ennuie si je m'installe ? Il reste pas énormément de place, et t'es une des rares que je connais."

Je posai mon sac sur le banc à mes côtés, une habitude que j'avais prise quand je partais avant Dorea au repas. Ca n'arrivait pas si souvent, mais je n'y manquais pas, et c'était devenu une habitude... même si, pendant quelques temps, elle n'avait pas mangé du tout. Je me rembrunis un instant à cette idée, avant de sentir l'odeur sucrée/salée du filet mignon au pommes, et celle, moins marquée, de la tourte à la citrouille. C'était très anglais, enfin, surtout chez les sorciers. Autant je ne dépréçiais pas le jus, autant je n'étais pas fana de ces tartes. En revanche, la viande... je me servis abondement et mis de la sauce dessus, tout en engageant la conversation avec ma voisine.

"Ca va, les profs vous harcèlent pas encore trop avec les BUSEs ?" questionnais-je avec un sourire amusé. S'il faisaient comme l'année dernière, je connaissais déjà la réponse...

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Dim 25 Déc - 22:50

« Oh, salut Marlene ! Pas de probleme, vas-y installe-toi ! »
 
Je ne lui avais parle qu’une seule fois , mais cette fille m’inspirait confiance . Elle n’avait rien dit aux autres , quand elle m’avait vue vulnerable dans la salle commune il n’y avait pas tres longtemps . En tout cas , je preferais que ce soit elle plutot que quelqu’un d’autre . Au moins etais-je un petit peu plus a l’aise . Et puis lui accorder un peu de mon attention me permettait de ne pas penser aux autres Serdaigle qu’il y avait autour de moi .
 
«  Les BUSES, ils nous parlent de ca depuis la premiere semaine de septembre, autant dire que ca fait deja des siecles ! »
 
Je me mis a rire . C’était la stricte verite , a croire que les professeurs ne pensaient qu’a ca . Si quelqu’un n’avait pas compris au bout de la premiere semaine que ces examens etaient deteminants pour la suite de notre vie , il l’aurait vite compris des la semaine suivante .


Dernière édition par Maëlyss Layn le Jeu 19 Jan - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarDorea MacHaddish
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
: Cliquez à gauche c'est méga intéressant !
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Dim 25 Déc - 23:42

Dorea était arrivé seule dans la grande Salle, partie un peu après son amie : elle avait prit le temps de commencer sa valise. Après tout c'était pas tout les jours qu'on partait fêter Noël chez ses parents avec le gars qu'on aimait.
Fin, la voilà dans la Grande Salle. Elle aperçut de loin Marlene, assise en face de Maëlyss, et vient s'asseoir à la droite de la française.

-Hello vous deux ! Vous parlez de cours ?


Après tout Maëlyss était en cinquième année, et Dorea se souvenait encore combien les BUSES étaient stressantes. Une fois qu'elles étaient passées en revanche on se disait que c'était pas si pire que ça. Bon, c'était peut-être parce que Dorea n'était pas complètement conne, et qu'elle avait même des facilités en cours.
Fin là n'était pas la question, Dorea avait un petit creu, et elle se servit de pommes de terres.

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarMarlène Lenoir
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   Lun 26 Déc - 10:40

Je ris.

"Je te comprnds, on a vécu ça, aussi. Pas vrai, Dory ? ajoutais-je en voyant mon amie qui s'installait, posant le sac au pied du banc.
- Hello vous deux ! Vous parlez de cours ?

- Hé, on est des Serdaigle !" blaguais-je.


Les gens de notre Maison avaient une forte réputation d'intellos, et ce n'était pas totalement injustifié. Mais de là à parler de cours H24... on ne le faisait pas beaucoup plus que les autres Maisons... bon peut-être un peu quand même. Je mangeai quelques bouchées avec appétit.

"Et sinon, tu reste ici pour noël ou tu rentre chez toi, Maëlyss ?"



Je connaissais déjà le choix de Dorea : elle rentrait chez elle. Mais cette année, Bryan venait avec elle, ce dont je me réjouissais. Moi, je restais au château avec mon frère, pour la première fois. Même si ma meilleure amie me manquerait un peu, ainsi que mes parents, je prévoyais de passer un assez bon noël.

_________________

Marlène Lenoir
Moineau-robase I, Française Folle de Service et Marraine la bonne fée des Serdy.



      

Médailles & récompenses (OU Quand Marly se la pète (un peu) ^^):
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La Table des Serdaigles   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Table des Serdaigles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Poudlard :: La grande salle-