BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Salle commune Serpentard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: salle serpentard   Sam 21 Mar - 12:33

Maryliss avait finit sa répartition. Elle se rappelait du moment ou le Choixpeau avait dit : Serpentard !. Le cœur de la jeune fille avait fait un bon dans sa poitrine quand le mystérieux chapeau avait prononcé ce mot. Comme elle était joyeuse ! Les Serpentard l'avaient accueillit à leur table dans un tonnerre d'applaudissement.
Mary était tellement excitée qu'elle sautillait de joie dans les couloirs en direction de la Salle Commune, sa valise dans les mains. Soudain elle s'arrêta devant un grand et mystérieux mur de briques. Elle observa le mur pendant un court instant.
*C'est là...* pensa t-elle.
- Yeux de Serpent ! dit Maryliss.
Le mur s'ouvrit alors. Elle s'empressa de rentrer dans la mystérieuse salle. Elle n'avait qu'une envie : poser cette lourde valise et dormir le plus longtemps possible. Quand elle vit la Salle Commune, elle fut bouche bée de voir une telle concentration vert et d'argenté. Comme cette Salle était vivante. De nombreux élèves jouaient aux Echecs Version Sorciers, achevaient leurs derniers devoirs ou dormaient. Mary s'avança et demanda timidement :
- Bonsoir ! Je suis nouvelle et j'aurais besoin de quelqu'un pour m'aider à porter ma valise et à m'installer...
- Salut ! intervint une très jeune femme. Moi c'est Marine, je vais t'aider ! J'allais justement dans les dortoirs. Comment tu t'appelles ?
- Maryliss.
- C'est très joli ! Allez, viens avec moi !

Mary suivit la jeune femme. Marine l'aida à porter sa valise et lui montra un magnifique lit a baldaquin aux draps verts brodés de fils d'argent. Sur ce lit, il y avait une robe de sorcier, une jupe noire et une cravate verte et argentée qui avaient l'air à sa taille.
- Voilà ! Tu dormiras ici ! Je te laisse ranger tes affaires tranquillement. J'espère que tu te plairas ici !

Maryliss obéit. Ici, c'était désormais chez elle. Elle ouvrit sa valise et en sortit une photo animée entourée d'un cadre : elle représentait sa famille, en train de lui sourire. A son tour, la jeune fille sourit et posa la photo sur sa table de chevet avant d'enlever ses affaires une par une.
*Allez Mary, soit une grande fille...*
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mar 7 Avr - 20:22

Mary revenait de la Grande Salle où elle avait prit son dîner. Elle avait eut beaucoup de mal à retrouver sa Salle Commune. Ce rêve fait près du Lac Noir l'avait complétement chamboulée ! Certes les paroles d'Alicia l'avait réconfortée mais l'image du jet de lumière verte touchant son cœur hantait son esprit... Il devait être 20 h 40 ou pas loin. Maryliss avachie sur un fauteuil de la Salle Commune décida de se remuer et d'aller prendre une douche. Arrivée à une cabine elle se déshabilla laissant apparaître un petit corps maigre et laissa l'eau brûlante couler sur sa peau. La Vert et Argent se savonna et se rinça avant de se sècher rapidement dans une serviette moelleuse. Elle enfila sa chemise de nuit blanche et argentée, brossa rapidement ses jolies dents puis sauta sur son lit et s'avachit dessus. Elle sortit de sa valise un paquet de Dragée Surprise que sa mère lui avait laissé et en pris une... qu'elle recracha aussitôt : poivron. Maryliss détestait ce légume... Elle tira la langue au paquet, comme ci c'était son pire ennemi et le fourra violemment dans sa valise. Ne savant pas quoi faire elle commença à dessiner.

Elle prit donc son parchemin et son crayon à papier en quelques traits, elle fit apparaître une forêt. Les arbres étaient légèrement grisés pour leurs donner un air effrayant. Le sol était jonché de feuilles mortes également grisées, comme des cendres. Au milieu de cet effrayant paysage fait de gris, elle dessina une jeune femme allongée sur le sol, les cheveux répartis autour d'elle sur le sol. Elle portait une longue robe blanche. Maryliss dessinait son rêve. La partie la plus calme du moins. Elle n'avait aucune envie de dessiner la silhouette, son bourreau...
Un bâillement lui indiqua qu'elle avait besoin de sommeil. Écoutant sa bonne conscience, Mary se glissa sous la couverture et ferma les yeux...


Rêve de Maryliss...
Je suis près du Lac Noir: il fait nuit... De là où je suis, je peux voir Poudlard. Les pierres du château luisent sous la lumière de la pleine lune. Je suis allongée dans l'herbe et je regarde la lune. Je suis habillée de ma longue robe blanche à bustier. Il fait froid. Soudain j'entends un cri venant de la Foret Interdite. Un appel au secours. Je cours vers la Foret en faisant attention à ne pas me prendre les pieds dans ma robe.
*Elle est trop longue...*
Je la déchire au dessus du genoux. Mais regrette vite mon choix car maintenant mes mollets nus sont couverts d'égratignures laissées par les ronces. La personne crie de plus en plus fort et j'ai peur de ne pas arriver à tant. J'ai peur tout court...
J'arrive enfin à une petite place au beau milieu de la Foret : une place faite de pavés.
*C'est bizarre*
Je regarde autour de moi. Un homme musclé est attaché à une chaise : il est couvert de sang caillé et de sueur : il hurle. Devant lui la silhouette encapuchonée, munie de sa baguette, le vise de sa baguette.
- Endoloris !
- Arrêtez ! Je vous en prie ! je crie.
- Éloigne toi gamine ! Court ! parvint à articuler l'homme attaché.

- Ca jamais ! Je ne vous laisse pas !
Je sors ma baguette.
- Expeliarmus !
La baguette de la silhouette vole alors dans ma main. Bizarrement, elle n'essait pas de fuir... Elle se contente de retirer son capuchon laissant dévoiler... un visage démoniaque, pâle munit d'un regard à faire trembler.
- Qui êtes vous ? dis je en pleurant.
- Ton pire cauchemar..
Il s'approche de moi. Je ne veux pas voir la suite... JE NE VEUX PAS !
Je sors du rêve...


Maryliss se réveille en un cri perçant, réveillant toutes les filles du dortoir. Elle pleurait... Son cœur battait à la chamade. Elle essaya de reprendre son souffle mais s'évannouit aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 8 Avr - 13:07

Myosotis venait de quitter l’infirmerie. Les paroles de Melinda raisonnaient encore dans sa tête. La jeune louve avait raison sur un point: la semi-vampire n’allait révéler son secret à personne. Après tout, pourquoi le ferait-elle ? Il était bien plus intéressant de garder cela pour elle que de le dire aux autres élèves. La salle commune était totalement déserte à cette heure-ci: tous les élèves devaient être en train de dormir. Le feu qui brulait ordinairement dans la cheminée venait sans doute de s’éteindre car un petit filet de fumée s’élevait du tas de cendre. Ne s’attardant pas plus longtemps dans cette grande pièce vide, la demoiselle aux cheveux noirs monta quatre à quatre les escaliers qui menaient aux dortoirs des filles. Alors qu’elle passait devant l’une des nombreuses portes, un cri strident la fit s’arrêter net. Ce cri provenait d’un des dortoirs devant lequel elle venait de passer. Faisant demi-tour sans même prendre le temps de réfléchir, Myosotis ouvrit la porte à la volée, sa baguette tout juste sortie de sa poche pointée devant elle.

La lumière était déjà allumée au moment où la fille aux cheveux noirs avait fait son entrée. Sûrement était-ce dû aux bonnes réactions des élèves de ce dortoir ? Fraichement tirées de leur sommeil, certaines filles de la chambre étaient assises sur leur lit, les yeux encore à moitié fermés. Seulement deux demoiselles étaient debout, juste à côté du lit dans lequel reposait une Serpentard qui semblait dormir. Mais semblait seulement… La lenteur avec laquelle sa poitrine se soulevait et se rabaissait indiquait qu’elle s’était évanouie. Ramenant sa baguette le long de son corps, Myosotis s’approcha des deux filles sans leur adresser le moindre regard. Ses yeux étaient rivés sur le corps inerte de sa camarade. Mais qu’est-ce qui avait bien pu se passer ? Pour l’instant en tout cas, cette question n’était pas primordiale. Ce qu’il fallait, c’était s’assurer que la Serpentard était en vie. Pointant sa baguette qu’elle n’avait pas rangée sur le front en sueur de la silhouette qui s’avérait être Maryliss, la Préfète murmura entre ses dents:

« Revigor »


Sans grande surprise, le sortilège fonctionna à merveille. La respiration un peu saccadée de la Serpentard redevint plus fluide. Ses paupières semblaient trembler ce qui indiquait qu’elle était en train de reprendre ses esprits. Les couvertures pendaient lamentablement à l’extérieur du lit. Fixant pour la première fois ses yeux verts sur autre chose que le corps inerte de Maryliss, Myosotis porta son attention à l’une des deux demoiselles qui avait pris la peine de sortir de son lit. La fatigue se lisait sur son visage, tout comme l’inquiétude d’ailleurs. On voyait au fond de ses yeux qu’elle n’était pas tout à fait réveillée. On pouvait également y voir un peu d’étonnement. Il est vrai que la Préfète était entièrement habillée, ce qui n’était pas tout à fait normal à cet heure-ci. Ne pouvant s’empêcher d’esquisser un sourire, la demoiselle aux cheveux noirs regarda l’autre Serpentard. Elle aussi semblait être totalement dépassée par les événements. Après un court instant d’hésitation, Myosotis décida de prendre la parole pour la première fois depuis son arrivée dans la chambre:

« Savez-vous ce qu’il s’est passé ? »


Les deux filles se regardèrent puis finirent par hocher leur tête de gauche à droite en reposant leurs yeux sur leur Préfète. Nicole, une fille blonde aux yeux bleus, prit la parole après s’être éclaircit la gorge:

« On était toutes en train de dormir, et Maryliss s’est mise à crier comme si un tueur en série était apparu devant elle… Alors avec Jeanne on s’est tout de suite précipitée vers son lit. »

Jeanne, une petite brunette aux cheveux ébouriffés qui semblait être moins bien réveillée que Nicole, hochait vivement la tête pour faire comprendre à Myosotis que ce que disait sa camarade était vrai. Tendant un instant l’oreille en direction de la porte qui était restée ouverte, la Préfète se rendit bien vite compte que ce petit événement n’avait eu aucune répercussion sur les autres Serpentard: tous dormaient à point fermé. Pas un bruit de pas, pas une ouverture de porte, tout était calme. Rapportant enfin son attention sur Maryliss qui venait tout juste de rouvrir les yeux, la Préfète se pencha pour l’aider à se redresser. Une fois que sa camarade fut assise sur son lit, la semi-vampire se retourna vers la table de chevet. Sur celle-ci était posée une carafe d’eau et un verre transparent. Elle s’empara de ses deux objets et versa un peu du liquide translucide dans le gobelet avant de tendre ce dernier à sa camarade. Voyant que cette dernière avait plus ou moins bien reprit ses esprits, elle lui demanda d’une voix apaisante:

« Hey.. Ça va ? Qu’est-ce qui t’est arrivé ? Un cauchemar ? »


Des chuchotements se faisaient entendre dans le dos de Myosotis. Les autres occupantes de la chambre n’avait pas osé s’approcher, de peur de déranger. Elles s’étaient donc réunies autour d’un seul lit pour essayer de comprendre ce qui s’était passé quelques minutes auparavant. N’y prêtant pas attention, la Préfète continua de fixer Maryliss. Le front de sa camarade était encore partiellement recouvert de sueur. Myosotis aurait bien volontiers ouvert les fenêtres, mais cela était totalement impossible étant donné que leur salle commune se trouvait sous le lac. Par conséquent, elle se contenta de poser l’une de ses mains glacés sur le front de Maryliss, repoussant en même temps quelques une de ses mèches de cheveux qui s’étaient collées contre sa peau. Dans cet état, la Serpentard ressemblait à une petite fille effrayée par un orage. Cette pensée lui arracha l’ombre d’un sourire qui disparu aussi vite qu’il était arrivé. Sans bouger, Myosotis attendait patiemment la réponse de Maryliss qui semblait être encore toute chamboulée et désorientée.
code couleur:
#00cc33
#0099ff
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Jeu 9 Avr - 19:36

Tout était dépourvu de sens. Rien ne semblait réel. Maryliss était entourée d'un décor noir et entendait des voix floues à peine audible autour d'elle. Elle n'arrivait pas à bouger comme prise dans un profond sommeil. Soudain, une voix se fit entendre plus nettement.

- Revigor !  

Maryliss se sentit d'un coup libérée d'un poids. Elle avait du mal à ouvrir les yeux ; cela ce remarquait à la lamentable façon dont elle bougeait ses paupières. Elle put respirer calmement... Mais tout restait quelque peu flou. Elle distingua un dialogue, entre la voix qu'elle avait entendu quelques instants plus tôt et une autre jeune fille du dortoir.

- Savez-vous ce qu’il s’est passé ?
-On était toutes en train de dormir, et Maryliss s’est mise à crier comme si un tueur en série était apparu devant elle… Alors avec Jeanne on s’est tout de suite précipitée vers son lit.

* Hum... Oh ! Ma tête... Qu'est ce qu'il c'est passé ? Oh non... mon cauchemar... Oh Mary ! Tu n'as pas crié quand même ! Eh bien si... Tu t'es même évanouie... Cerise sur le gâteau... Ma tête...*

Mary ouvrit  lentement ses yeux bleus clairs. Il ne faisait ni sombre, ni clair. La jeune Serpentard sentit des regards se tourner vers elle. Mais elle eu peur de tourner la tête. Elle regarda devant elle : elle aperçut la préfète de sa maison Myosotis Chrysopelea. La jeune fille l'aida à se redresser. Maryliss apprécia le geste de la préfète, et continua de regarder celle ci. Myosotis remplissait maintenant un verre d'eau qu'elle tendit à Maryliss. La jeune fille sirota le liquide à petites gorgées.

-Hey... Ça va ? Qu’est-ce qui t’est arrivé ? Un cauchemar ? demanda la préfète.

Mary ne répondit pas tout de suite, plongée dans son verre d'eau. Cette question la mit mal à l'aise et la présence de tout ce monde n'arrangeait pas la chose ! Myosotis posa une main sur le front en sueur de la jeune fille. Celle ci frissonna : cette main était glacée. Ce coup de froid l'encouragea à répondre.

- Oui... Un...un cau...cauchemar. Encore un cauchemar. Je... ne pourrais pas en parler ici... bégaya Maryliss, toute tremblotante.

La jeune Vert et Argent plongea ses yeux clairs dans ceux de sa préfète. Le regard qu'affichait Maryliss était plein de peur et de tristesse. Elle ne pouvait sourire.

*Pourquoi ? Pourquoi tous ces rêves ? Pourquoi tous ces cauchemars hantent mes nuits ? Pourquoi...*

C'était la question qu'elle se posait depuis ses 8 ans...



Code couleur :
#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Sam 11 Avr - 11:04

Myosotis observa Maryliss, ignorant à présent Jeanne et Nicole qui restaient plantées là sans bouger. Son teint était presque livide et ses mains tremblaient un peu. Son cauchemar avait sans doute été très effrayant pour la mettre dans un tel état. Lorsque la Serpentard pris enfin la parole, la Préfète ne la coupa pas dans son élan, écoutant paisiblement ce que sa camarade avait à lui dire. Elle trébuchait sur les mots, devant s’y reprendre à plusieurs reprises pour les redire correctement. Retirant sa main du front de Maryliss, Myosotis se redressa, tout en continuant d’observer la Serpentard de ses yeux émeraude. Une fois qu’elle eut fini de parler, la Préfète lui demanda avec une rare gentillesse:

« Tu voudrais m’en parler à moi ? Qu’on descende dans la salle commune pour que tu puisses me raconter ton rêve ? Ou peut-être que tu préférerai en discuter avec une de tes amies proches, ou tout simplement garder ce cauchemar pour toi… Je ne sais pas, alors, dis-moi ce que tu souhaites. »


Myosotis n’avait pas pour habitude d’être aussi prévenante avec les autres, mais les événements du mois dernier qui s’étaient passé dans la forêt lui avait fait prendre conscience de l’importance des Préfets. Si Louanne n’était pas sortie vivante de cette histoire, il était clair que les Gryffondor auraient été bouleversé. Mais… Si ça avait été la semi-vampire ? Est-ce que les Serpentard auraient réellement pleurer sa mort ? Elle en doutait, et c’était pour cette raison qu’elle avait décidé de jouer son rôle de Préfète correctement à partir de ce jour. Tout en attendant la réponse de Maryliss, Myosotis écouta la conversation que les autres filles de la chambre entretenaient à voix basse un peu plus loin.

« Attendez, qu’est-ce que Maryliss vient de dire ? » demanda une voix que la Préfète identifia comme étant celle de Clémence.

« Qu’elle avait fait un cauchemar, je crois » répondit une fille qui parlait bien trop vite pour que Myosotis puisse savoir de qui il s’agissait.

« On devrait peut-être aller voir comment elle va, non ? » demanda timidement une autre voix qui devait sûrement appartenir à Alma.

« Non.. Je pense que si on s’agglutine toutes autour de son lit, ça ne va pas l’aider à se sentir mieux. » répliqua la demoiselle qui parlait à une vitesse folle.

« Oui, tu as sûrement raison… » murmura Alma.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Sam 11 Avr - 15:05

-Tu voudrais m’en parler à moi ? Qu’on descende dans la salle commune pour que tu puisses me raconter ton rêve ? Ou peut-être que tu préférerai en discuter avec une de tes amies proches, ou tout simplement garder ce cauchemar pour toi… Je ne sais pas, alors, dis-moi ce que tu souhaites.

La préfète avait parlé d'une voix plus que douce et apaisante. Maryliss aimait la façon dont elle se comportait avec elle. La jeune blonde réfléchit à ce qu'elle pourrait répondre à Myosotis. Elle ne voulait pas commettre la même erreur qu'elle avait faite près du lac : Alicia voulait jouer le rôle de confidente, prête à laisser ses amies, mais la Vert et Argent avait refusé son aide. Mary réalisa que tout le monde chuchotait autour d'elle. Cela la mettait mal à l'aise... Elle aurait voulut se cacher au fond d'un trou, en attendant que "l'orage passe". La jeune fille essaya d'oublier ces chuchotements, prit sa décision elle répondit de sa voix tremblotante :

- J'aimerai t'en parler... à...à toi... Je crois que c'est... la... la... meilleure chose à faire.

Sans demander l'avis de Myosotis, Maryliss se leva sur ses maigres jambes flageolantes. La jeune fille invita la Préfète à la suivre en direction de la salle commune...
Revenir en haut Aller en bas
avatarMyosotis Chrysopelea
Eleve Serpentard Eleve Serpentard


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Dim 12 Avr - 11:04

En entendant la réponse de sa camarade, Myosotis fut un peu surprise. Cachant son étonnement à son interlocutrice, elle vit cette dernière se lever et se diriger vers la porte. Les jambes de Maryliss semblaient être prête à se dérober à tout instant. Etonnée que la Serpentard veuille se confier à elle, la Préfète resta un instant sur place, le regard perdu dans le vide. Sa propre gentillesse l’étonnait. Que lui arrivait-il ? Pourquoi elle, une semi-vampire qui avait toujours été de marbre jusqu’à aujourd’hui proposait-elle son aide à une fille qu’elle ne connaissait pas tant que ça ? Myosotis tenta vainement de se convaincre que ce changement de comportement était dû à la mort de Leeloo, mais elle savait pertinemment que ce n’était pas la véritable raison.

*Mais si… C’est sûrement ça.. Ca ne peut être que ça.*

Sortant de sa paralysie momentanée, la Préfète suivit Maryliss qui l’attendait près de la porte. Arrivée près d’elle, elle vit sa camarade descendre lentement les escaliers de pierre. Une fois dans la salle commune, les deux filles allèrent s’installer dans un canapé face à la cheminée. La préfète sortit sa baguette qu’elle avait rangée dans une poche soumise à un sortilège d’extension indétectable  et la pointa sur les buches éteintes. Sans qu’elle n’ait à prononcer le moindre mot, un petit jet de flamme s’échappa du bout de sa baguette pour finir sa course dans la cheminée. Le feu s’alluma immédiatement, réchauffant un peu la température basse du lieu. Se retournant un peu sur le canapé, Myosotis croisa ses jambes en tailleur pour pouvoir faire face à sa camarade. Elle lui dit alors:

« Alors… Je t’écoute. Raconte moi ce cauchemar qui semble te hanter. »

Oui, la semi vampire avait bien compris que ce n’était pas la première fois que Maryliss faisait ce mauvais rêve. A vrai dire, elle avait vu au fond de ses yeux que ce n’était pas tant le cauchemar en lui-même qui l’avait réveillée, mais le fait qu’il ne lui soit pas inconnu. Peut-être devrait-elle penser à prendre une potion de sommeil sans rêve tous les soirs avant d’aller se coucher ? Après tout, beaucoup de sorcier boivent de cette potion pour ne pas avoir à affronter leurs cauchemars malgré le fait qu’il soit vivement déconseillé d’en prendre sur une longue durée. Ses yeux émeraude plongés dans ceux de sa camarade, Myosotis attendait sa réponse sans ciller. Le crépitement du feu avait pris la place du silence, se propageant dans les recoins les plus sombres de la salle.

2001 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mar 14 Avr - 17:17

Les deux Serpentard descendirent l'escalier de pierre menant à la salle commune. Il faisait sombre... La salle d'habitude si animée, si vivante était maintenant mystérieuse presque sinistre. Myosotis s'installa sur un canapé suivie par Maryliss. La préfète pointa alors sa baguette vers les buches de la cheminées et sans dire un mot un beau feu anima le bois.

*Qu'elle est douée...*

Myosotis se retourna vers Mary.

- Alors... Je t'écoute. Raconte moi ce cauchemar qui semble te hanter.
-A chacun de mes rêves je porte une longue robe blanche à bustier. Il faisait nuit. J'étais devant le lac de Poudlard et regardais l'horrizon. Soudain, j'ai entendu un cri qui provenait de la forêt interdite. Comme un appel au secours. Alors, sans hésiter j'ai couru vers la forêt... J'ai couru... Le cri s'intensifiait au fur et à  mesure que j'avançais ; il devenait de plus en plus effrayant... Soudain, je suis arrivée sur une sorte de place au beau milieu de la foret. Il y avait un homme couvert de sang caillé et de sueur. Il etait très musclé et avait des cheveux longs... C'est lui qui hurlait ainsi. Il était attaché à une chaise par une corde sale. Une silhouette encapuchonée d'une cape noir lui jetait le sort Endoloris. L'homme me disait de fuir. De fuir loin d'ici. Mais je voulais le sauver. J'ai sortis ma baguette et j'ai jetté  Expeliarmus en direction de la silhouette noire. Sa baguette vola. Mais il ne fuit pas... Il me fixa et retira son... son capuchon. Son visage... Il était...était... il était pâle... et munit d'horribles yeux rouges...il était effrayant... Je lui demandais qui il était. Et il m'a répondu : Je suis ton pire cauchemar.

Maryliss sentit son nez picoter et sa vue se brouilla : elle pleurait. Mary regarda le feu puis la préfète. Elle se demandait si Myosotis la comprenait.

- Ce n'est pas la première fois que... Que je fais ce genre de rêve... J'en fais depuis que j'ai découvert mes pouvoirs... J'en ai fait un dans la journée près du lac noir...

Cela n'en pouvait plus. Maryliss fondit en sanglot...

1555 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mar 21 Avr - 14:23

En marchant dans les cachots pour atteindre la salle commune Septimus n’arrêta pas un instant de poser des questions au quelles Kate répondais vaguement ou en un mot.
Une fois arriver à l’entrée de la salle commune, elle s’était dit qu’il se tairait mais non c’est trop lui demander il continuait à débiter des mots à la seconde.


- Tu sais je commence à me demander si tu sais faire des phrases correcte parce la réponse en monosyllabe, ce n’est pas top.
- Et si tu faisais preuve de galanterie et que tu disais le mot de passe pour que je puisse passer. Dit-elle d’un ton sec.

Il s’exécuta en souriant. La jeune serpentarde aurait bien pu ouvrir le passage elle-même mais elle avait peur que le mot de passe ai changer durant son absence et de reste penaude devant l’entrée, donc subtilement elle avait utilisé Septimus pour qu’il ouvre le passage sans qu’il y est la probabilité qu’elle passe pour une idiote.
Ils entrèrent dans la salle commune, elle se dirigea vers la bibliothèque, où elle prit un livre sur la divination et parti s’assoir près de la cheminée. Ne faisant pas attention à ceux qui se trouvait dans déjà dans la salle, elle avait l’habitude de les occulter, non plutôt elle avait l’habitude d’occulter tout ce qui était humanoïde à bien y réfléchir, enfin quand on s’adressait pas à elle. Elle fut bien vite rejointe par Septimus.


- Tu sais, si tu veux je peux te prêter les cours que tu as loupés durant ton absence.
- Je veux bien…merci, c’est gentil. Dit-elle un mini sourire pointant sur ses lèvres
- De rien, dit-il tout sourire d’avoir presque réussit à la faire sourire, au fait pourquoi à tu quitté l’école ? demanda-t-il en fixant les yeux gris clairs de Kate de ses yeux vert
- Qui te dit que j’ai quitté l’école ?
- Euh... dit-il en détournant ses yeux trouvant en cet instant le feu très intéressant
- De toute manière cela ne te regarde en rien, trancha-t-elle froidement.
- Il me semble déjà avoir entendu ça quelque part, est-ce une réplique fétiche ou quelque chose du genre ? répliqua-t-il reportant son attention sur elle.

Kate se plongea dans son livre trouvant qu’elle avait assez parlé et que cet énergumène pouvait faire la conversation à lui seul, alors autant apprendre les principes de la chiromancie.

Septimus commença à parler mais au bout de quelque minute il se rendit compte qu’il n'avait plus aucune réaction auprès de la jeune fille aux yeux gris, pas de réponse monosyllabique, pas de réplique froide, rien !
Elle était entrain de l'ignorer, et bien si elle voulait jouer à ça, ils allaient jouer, il était le meilleur pour agacé les gens.


- Tu es en cours de divination, non ?
Non presque je crois t’avoir vu là-bas ?
Tu sais moi je comprends rien en divination, j’ai pris ça parce que c’est plus facile que l’arithmancie ?
Au faite tu as redoublé ta sixième année, non ?
Pourquoi t’as retapé ?
Et pourquoi tu n’écris jamais de lettre ?
Tes parents sont morts ? T’es orpheline ?


Ainsi Septimus continua  de laisser sortir de sa bouche de question les plus absurde les unes que les autres car il connaissait déjà la plupart des réponses, dans le seule but de faire réagir la jeune serpentarde à ses côtés qui demeurait impassible.
Enfin pas si impassible que cela d’après son collier, la rose de son pendentif se colorait doucement en rouge, témoignant de la colère de Kate. Elle avait bien essayé de se concentrer sur son livre mais les bavardages sans queue ni tête du serpentard l’énervait, elle était étonnée quand même que rien n’avait explosé dans la salle dû à sa colère.

- Tu  ne serais pas un elfe de maison ? Ou un loup garou peut-être ?
Un vampire ?
Je brule, je chauffe ou pas ?

- Tu vas te taire ! s’écria soudainement Kate en le regardant.

Le serpentard lui offrit un sourire triomphant. Ce qui énerva encore plus la jeune fille que le fusilla des yeux.

- Je commençais à croire que tu avais un….

Plus aucun son ne sortait de sa bouche malgré le mouvement de ses lèvres, il regarda la verte et argent les yeux écarquiller tandis qu’elle le regardait un sourire amusé plaqué sur ses lèvres malgré le fait qu'elle n'avait pas voulu lancer de sort.
Kate ferma son livre et se leva pour se rendre dans sa chambre où elle travaillerai mieux.


- Au revoir Septimus.

Il la regarda s’en aller vers le dortoir des filles en souriant, elle lui avait souri c’était un bon début.


3441 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Jeu 30 Avr - 10:08

Un petit mot venait d'apparaître sur le panneau d'affichage de la salle commune des Verts et Argent. Il était marqué ceci :


parchemin:
 


(3 personnes max feront leur rp en même temps. Quand une place se libèrera, un autre pourra rp, afin qu'il y ait des réponses complètes et sympas pour tout le monde).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Sam 2 Mai - 18:12

En sortant de la grande salle, Serenna se dirigea vers sa salle commune afin de pouvoir se poser et préparer une lettre surprise. Elle repensa à leur plan plutôt bien pensé afin d'entrer dans la réserve et espérait qu'ils n'auraient aucun problème. EN ce moment, les préfets et professeurs redoublent de vigilance. Il étaient presque impossible de ne pas se faire prendre mais comme on dit avec un peu de chance peut être qu'ils ne se feront même pas remarquer. Apres tout l'espoir fait vivre.
Serenna déambulait dans les couloirs et fut interpelé par une personne courant derrière elle.

-Serenna, Serenna !
La jeune fille s'arrêta, se retourna et aperçu le visage de Kai. L'un des Serpentard les observants à la table.
Elle fit alors demi-tour et accéléra le pas afin d'arriver au plus dans n'importa qu'elle endroit où le jeune homme ne pourrait aller. Malheureusement il semblait déterminé à lui parler. Elle s'arrêta.

-Quoi , encore ?!

-J'attendais que tu t'éloignes des deux autres pour te parler.
-Me parler de quoi ?
Il hésita un moment avant de se lancer sur un terrain miner.
-Si tu veux tu pourrais passer un peu plus de temps avec nous...
La jeune fille ne compris pas la demande de Kai, elle lui lança un regard froid et interrogateur. Il continua.
-On ne passe plus autant de temps ensemble qu'avant.. et je pense que..
Et soudain Serenna comprit où Kai voulait en venir.
-Et tu penses que ? Vas y expliques je ne comprend pas...!
Elle lui lança un regard aussi noir que les plumes de son hibou.
-Tu sais...
-Non je ne sais pas exprimes toi !
-Serenna les personnes avec qui tu... passes du temps.. ne sont pas.... comment dire...
-Fréquentable ? c'est ça ?
Le jeune homme devint gêné.
-Non c'est pas ça.. mais... tu connais leur réputation. C'est à cause de Kalis si..
Elle l'interrompit et soupira.
-Kai, Kai, Kai, tu es donc comme tout les autres..
Elle posa sa main sur l'une de ses épaules.
-Il ne faut pas s'arrêter aux rumeurs, elles ne sont que moqueries et méchancetés. Tu verras peut être qu'un jour tu seras au centre de toutes les discussions et à ce moment tu perdras toutes les personnes qui se disent êtres tes amis. Mais tu vois, quand ce jour viendra pour moi, je sais que je pourrais toujours compter sur eux ainsi que sur Winonna. Et d'ailleurs si tu me permets j'ai quelque chose d'important à faire.

Le jeune homme resta figer au milieu du couloirs. Serenna s'éloigna quant à elle afin de rejoindre sa salle commune.
Une fois installé sur l'un des fauteuil près de la cheminée, Serenna prit un rouleau de parchemin, une plume ainsi qu'une petite boite mystérieuse qu'elle gardait soigneusement dans son sac. Elle se mit à écrie.



"A toi, ma meilleure amie

Voici une petite lettre de fortune écrite pour une occasion particulière.
Alors avant de t’expliquer pourquoi une lettre alors que nous sommes dans le même collège je voudrais te souhaiter un merveilleux anniversaire.
Suite aux divers évènements ayant eu lieux à Poudlard et dans nos vies, nous n’avons pas eu le temps de nous retrouver.
Voilà pourquoi tu reçois cette lettre miniature en ce jour important.  
J’espère que nous allons pouvoir nous voir pendant les vacances.

Encore un joyeux anniversaire !
Ta meilleure amie qui t’aime ♥︎
Serenna.

Ps: je sais que ce n’es pas grand chose mais un petit cadeau vient s’ajouter. »



Serenna plia délicatement le parchemin et le mit dans une enveloppe. Elle y déposa la petite boite contenant un bracelet d’argent appartenant à sa maman. Serenna se souvint du jour où Winonna avait rencontrer la famille de Serenna. Winonna avait trouver très jolie ce bracelet fin et élégant. Ainsi elle pensait lui faire plaisir en lui offrant. Evidement Serenna pensait lui offrir autre chose mais le temps lui avait manqué.
Apres avoir fermé l’enveloppe, la jeune Serpentard appela son hibou afin qu’il la porte à sa meilleure amie.



Rp unique
3036
caractères validé par Molly

Revenir en haut Aller en bas
avatarAmaury Slyme
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Lun 15 Juin - 11:00

Il devait être trois heures du matin et Amaury ne dormait toujours pas. Quelque chose lui tournait en tête, un truc qu'il avait sur le bout de la langue, mais sur lequel il n'arrivait pas à mettre le doigt. C'était comme un écran de fumé qu'il tentait d'attraper avec les doigts, une information qui lui semblait capitale et qui le faisait tourner en bourrique dans sa propre tête.

Il se voyait mal se lever pour réveiller ses camarades et leur demander à quoi il pouvait bien penser, la legilimancie n'était sans doute pas permise et il n'était pas sûr que ses camarades puissent la pratiquer. Alors il attendait, patiemment, que le sommeil vienne ou que cette idée s'éclaire d'elle-même et lui permette de faire quelque chose.

Il posa son avant-bras sur son front, perdu dans son esprit, confus et ennuyé de se focaliser à ce point sur ce germe d'idée qui était trop long à pousser.

- "C'est un comble ça, moi qui déteste quand les choses cessent de bouger voilà que je m'intéresse à l'immobilité absolue."

Il roula sur le flanc droit et s'appuya sur son coude en secouant doucement la tête. Peut-être que son idée tomberait dans un coin de sa tête et qu'il comprendrait pour pourrait dormir, mais cela ne sembla pas fonctionner.

Un sifflement agacé s'échappa de ses lèvres et il décida de s'asseoir sur le bord de son lit. Il avait particulièrement chaud et bénissait la salle commune et le dortoir d'être à une température tout à fait raisonnable qui lui paraissait fraîche et agréable. Il aurait donné n'importe quoi pour pouvoir écouter de la musique en ce moment, la musique était toujours un bon moyen d'évasion.

Sans trop savoir, il pensa à sa mère où du moins de ce qu'il pensait se souvenir d'elle. Une petite femme à la peau laiteuse et aux cheveux acajou. Elle était souriante dans le souvenir du garçon, elle était douce et lui parlait avec amour avant de le laissé chez une femme qu'il n'avait jamais vu. Il se souvenait de son nom, Amelia Morfang, il se souvenait aussi de son odeur de maman, tout douce et fleurie.

Il se redressa et ses yeux s'emplirent d'étonnement. Morfang. C'était le nom de sa mère, mais pas le sien. Pourquoi ? Avait-il donc connu son père ? Il se leva de son lit et se dirigea vers la porte du dortoir, peut importait qu'on le croise, il lui fallait juste atteindre la volière avec un mot, il le confierait à son hibou, Flèche qui le porterait à ses amis sorciers. Les seuls qu'il avait connu dans le monde moldu et qui l'avait emmené sur le chemin de traverse l'année où sa tutrice était partie en Italie.

"Slyme, c'est mon nom de famille, probablement celui de mon père. Ma mère s'appelle Amelia Morfang, il faut que je retrouve mon père."

Il avait écrit ça en se servant du mur comme d'un banc, il savait qu'il n'avait pas à s'embarrasser de formules de politesse avec eux, ils le connaissaient assez pour savoir quel ennui a représentait pour lui. De toute façon, il faisait cet effort avec les lettres du jours. Il laissa ses affaires tomber au sol avant de quitter le dortoir en faisant le moins de bruit possible.

*Il est temps que je te retrouve. "Papa".*


Rp unique
2443
caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarAmaury Slyme
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Lun 15 Juin - 23:23

Amaury se laissa tomber sur un des canapés de cuir de la salle commune des Serpentard. La nuit était tombée depuis peu et il restait quelques élèves tardifs qui ne tarderaient sans doute pas à monter. Le jeune homme ne se sentait pas fatigué du tout et il ne pouvait s'empêcher de tripatouiller une plume qu'il faisait tourner dans sa main dans un sens puis dans l'autre. Le jeune homme s'ennuyait à mourir et il n'avait même pas pu prendre Flèche avec lui ce soir, la petite femelle brachyote n'aurait pas apprécié de ne pas pouvoir voler à l'air libre et Amaury ne se sentait pas le cœur d'enfermer cette adorable boule de plume.

Il pensait à ses plumes brun clair et blanche qui lui donnait un air si particulier et se sentit encore plus seul tout d'un coup. Il savait qu'il n'était pas doué pour parler avec d'autres personnes, mais de là à ce qu'un hibou soit son seul véritable ami après six ans passé à l'école, il y avait un sérieux problème. Il s'en était d'autant plus rendu compte au dernier cours de soins aux créatures magiques. Il ne s'était jamais senti aussi seul et perdu que pendant ce cours sur les centaures.

Il soupira et s'étira, passant ses bras par-dessus le dossier et étendant ses jambes au maximum pour éliminer les courbatures qui menaçaient de s'installer dans ses articulations.

- "À force de toujours être affalé n'importe où, je vais finir aussi mou qu'un fondant au chaudron."

Il grogna en revenant à une position assise classique et balança sa plume sur une table basse. Il avait envoyé un message à des amis sorciers qui ne lui avaient pas encore répondu et l'attente le tuait à petit feu. Si bien qu'il levait le nez au moindre bruit dans l'expectative d'une discussion ou d'un événement qui pourrait le distraire assez longtemps pour chasser les sombres pensées de son esprit.

Il n'avait même pas envie d'aller faire un tour dehors, il attendait simplement sagement que quelque chose se passe, mais il finit par abandonner cette idée et sortit un livre sur les centaures, dans l'idée de commencer à rédiger des notes de cours qu'il additionnerait avec ce qu'il avait réussi à noter pendant le houleux débat qui avait animé la classe et le professeur Aloméda.

Le souvenir de la piquante italienne lui fit froncer le nez, elle était plutôt jolie. Pour une prof s'entend. Mais Amaury ne s'intéressait pas aux filles. Ni aux garçons d'ailleurs, ni à personne en général, il n'aimait pas partager ses pensées quand il estimait que ce n'était pas nécessaire et il avait l'impression que beaucoup de couples se disaient tout et n'importe quoi pour ne pas rester dans le silence.

Avec un soupire plein de lassitude, il posa son livre sur son nez, croisa les jambes et entrelaça ses doigts en marmonnant des informations qui lui pourrissaient le cerveau et l'empêchaient de réfléchir correctement.

- "Je veux voyager. Je me fiche d'être barjo. J'ai réussi à survivre sans prononcer un mot sur les centaures. Je veux voyager. Je me fiche d'être barjo. J'ai réussi à survivre sans prononcer un mot sur les centaures. Je veux voyager. Je me fiche d'être barjo..."


#009900
Rp avec Maryliss
2460 caractères validé par Rory

Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mar 16 Juin - 15:36

Malgré sa fatigue constante, Maryliss ne dormait pas. Elle fixait le haut de son lit à baldaquin du dortoir des filles. Tout le monde dormait et quelques insomiaques fermaient les yeux pour essayer de trouver le sommeil. Pas Mary... La jeune fille soupira un grand coup. Cela faisait plus d'une demi heure qu'elle fixait le lit à baldaquin d'un œil vide sans broncher, sans penser ; comme une morte. Quelques jeunes filles qui traînaient dans la Salle Commune par cette heure tardive remontèrent dans le dortoir tout en continuant de papoter.

*Vivement que je rentre à la maison ! Je n'aurais pas à subir leurs petites discussions à longueur de temps !*

Elle recommença à soupirer de plus belle, attendant que les pipelettes se couchent. Au bout de quelques minutes tout le monde dormait. Maryliss perdit patience et se leva. Elle voulait traîner dans la Salle Commune et peut être même ailleurs si l'envie lui prenait ! Elle enfila un jean, sa fidèle paire de bottines et un T shirt moulant comme elle avait l'habitude d'en porter. La Vert et Argent descendit lentement les escaliers de pierre qui menaient à la Salle Commune. Le regard de la jeune fille se porta sur le feu qui crépitait encore dans la cheminée. Elle fut tentée de s'assoir sur un fauteuil moelleux et de lire un livre. Tout le monde était parti ! Autant en profiter ! Mais elle chassa cette idée de sa tête quand elle vit un jeune homme assit sur un canapé, encore réveillé, qui lisait un livre, marmonnant dans sa barbe.

*Il devrait pas être au lit, lui ? Pas moyen d'être tranquille ici !*

Sans dire un mot, Mary se laissa tomber comme une masse sur le canapé un peu à l'écart du jeune homme. Elle remarqua que quelques magazines et livres traînaient sur la table basse. Elle pointa donc sa baguette vers les ouvrages et dit :

- Accio !

Un numéro de La Gazette du Sorcier lui tomba entre les mains. Mary haussa les épaules et commença sa lecture. Elle sentait le regard du garçon po[size=13]
sur elle... La Vert et Argent regarda la première page.

- Pffff... Ils doivent encore parler des Centaures... murmura t- elle plus fort qu'elle ne l'aurait voulut.

Les souvenirs du cours de Miss Aloméda lui revinrent en mémoire. Elle serra les poings de rage sur le journal, frissonnant les minces pages, puis, reposa le numéro. Pas envie de parler ni même de lire quelque chose sur les Centaures ! Restant dans l'ennui total elle regarda le garçon plongé dans son livre. Il avait les cheveux bruns et décoiffé, des yeux d'une couleur indescriptible virant vers le vert. Il était très grand contrairement à la Maryliss et son 1 m 68. Elle avait fait une poussée de croissance incroyable et aimait se sentir plus grande.

*Hum... Il me dit quelque chose celui là... En cours peut être. Oui ! Dans le cours sur les... Centaures.*

La jeune fille constata que le garçon lisait également un livre sur les Centaures.

- Comment tu peux lire ça... J'imagine que c'est pour le devoir de cette furie de Miss Aloméda...

Maryliss sourit.

- Personnellement j'ai déjà fait mon devoir. Une chose inutile de moins à faire  pour des causes qui ne valent pas la peine d'être débattue...

Nouveau sourire. Forcé cette fois.

- Insomniaque si je comprends bien ? Pourquoi veilles tu par cette heure si tardive ?

Maryliss fixa le jeune homme avec attention, se demandant ce qu'il allait bien lui répondre.
[/size]


couleur Maryliss : #993366
2623 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarAmaury Slyme
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mar 16 Juin - 17:25

Amaury leva le nez, lâcha son livre et haussa les épaules. La jeune fille face à lui avait des cheveux blond et des yeux bleus, des yeux qui plaisait à Amaury, des yeux indéchiffrable. Il ne lui fallut pas longtemps pour baisser les yeux vers son livre et le lancer sur la table basse la plus proche.

- "J'ai trouvé le cours particulièrement intéressant, mais pas par rapport aux centaures..."

Il avait passé ce cours à suivre les échanges fou entre les élèves et à voir son professeur passer par toutes les émotions possibles. Après, il avait fini par se lasser des cris comme en témoignait ses notes de cours qui ne ressemblait à rien, d'ailleurs, elles étaient là sur la table basse, sous le livre qu'il avait lancé plus tôt.

Il regarda ses notes d'un air médusé et continua de marmonner sa litanie, de manière un peu plus audible cette fois-ci. C'était ce qui lui donnait un peu de courage, son objectif de voyage, son côté insouciant de l'avis de l'autre à son sujet et le fait qu'il avait survécut à ce fameux cours.

Cependant, il n'avait pas encore commencé le devoir à rendre. Et ça, il faudrait bien qu'il s'y colle à un moment ou un autre parce que ne pas rendre un devoir risquerait de faire perdre des points à sa maison. Il était étonnamment trop fidèle pour ça. Cependant, il se concentra de nouveau sur la jolie jeune fille en face de lui et se décida à lui répondre.

- "Je ne suis pas insomniaque non. J'attends une lettre et je n'ai pas envie de dormir. J'attends au cas où. Et toi ?"

Il sourit gentiment à la jeune femme et jeta un œil à la une du journal. Sa camarade de maison avait raison, ils parlaient encore des centaures et il se détourna de ses informations inutiles pour écouter son centre d'intérêt du soir.

S'il avait appris une chose en venant à Poudlard, c'est qu'il y avait toujours d'autres personnes à voir et écouter, d'autres personnes à "analyser". Amaury aimait beaucoup lire les expressions sur les visages et celui de Maryliss ne lui disait presque rien, c'était comme s'il devait apprendre à lire d'une nouvelle manière. Il plissa légèrement les yeux et sourit de plus belle.

- "Les centaures semblent t'énerver on dirait."

Il se rendit compte qu'il ne s'était pas présenté, mais ne savait pas s'il devait le faire. Dans le pire des cas, il décida de jouer un peu et inclina respectueusement la tête avec un sourire taquin.

- "Amaury Slyme, et qui êtes-vous charmante demoiselle ?"


Couleur #009900
1898 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 17 Juin - 9:30

- J'ai trouvé le cours particulièrement intéressant, mais pas par rapport aux centaures...
*Complétement d'accord ! Les débats étaient absolument ma-gni-fiques...*

- Je ne suis pas insomniaque non. J'attends une lettre et je n'ai pas envie de dormir. J'attends au cas où. Et toi ?
- Moi par contre je le suis ! Je n'arrive pas à trouver le sommeil...

Maryliss reprit sa respiration et continua.
- Je n'ai absolument rien à faire *ce qui pourrait m'amener à me promener dans le château par cette heure si tardive...*, alors je vais sans doute attendre avec toi...

Le garçon sourit.
- Les centaures semblent t'énerver on dirait.
- Oh ça oui ! Elle rigola discrètement. Tout le monde ne parle que d'eux. Moi je dis qu'il faut passer à autre chose ! C'est ridicule d'être toujours concentré sur la même idée !

Maryliss fixa le garçon de ses yeux bleus. Celui ci sourit à nouveau et se présenta d'une manière assez théâtrale.
- Amaury Slyme, et qui êtes-vous charmante demoiselle ?

La Vert et Argent hésita à répondre. Elle se méfiait toujours de tout ; surtout des présentation. Et ce "charmante demoiselle" la perturbait un peu. Mais elle ne montra aucune expression, laissa son visage inexpressif comme elle avait l'habitude de le faire en cas de situations gênantes et finit par répondre.

- Maryliss Brown, charmant jeune homme.

Maryliss essaya de jouer à son "jeu", en prenant ses propos. Elle l'avait déjà fait avec Carlotta et avait remarqué que cela mettait les gens mal à l'aise. Elle sourit.

- Il faut vraiment que cette lettre soit importante si tu l'attends avec autant d'impatience. Alors ? Quel est son sujet ci ce n'est pas trop indiscret ?


1276 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarAmaury Slyme
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 17 Juin - 10:20

Amaury sourit à la jeune fille quand il entendit le "charmant jeune homme", il n'était pas habitué à ce qu'on lui retourne ses compliments. Il était cependant étonné de savoir que Maryliss (puisque c'était son nom) était insomniaque. Ils avaient du se croiser et rater plusieurs fois si elle descendait régulièrement dans la salle commune quand elle ne dormait pas, ne serait-ce que quelques jours plus tôt quand il avait quitté son dortoir pour envoyer cette lettre. Il avait d'ailleurs eu la chance incroyable de trouver Flèche rapidement et de pouvoir lui attacher la lettre à la patte avant de l'embrasser et de l'envoyer chez ses amis.

Le contenu de cette lettre semblait intéresser sa camarade de maison et il ouvrit la bouche pour lui répondre avant de se rendre compte qu'il allait peut-être gaffer, comme à chaque fois qu'il parlait de ses parents. Il chercha rapidement ses mots et fut satisfait de trouver une formulation qui ne choquerait sans doute pas la blonde en face de lui.

- "Je suis à la recherche de mes origines et j'ai découvert quelque chose. J'en ai parlé avec des amis sorciers et j'attends leur réponse."

C'était flou, c'était vague, mais c'était la stricte vérité et c'était assez enrobé pour paraître normal sans que cela ne le fasse passer pour un pauvre petit garçon qui ne connait pas ses parents chéris. Amaury ne ressentait pas la même chose que la plupart des autres élèves par rapport à sa situation, lui ne voyait pas le côté triste de la chose. Pourtant, certaines personnes semblaient trouver ça triste ou se sentaient gênées de voir un serpentard sans famille.

Il se frotta les yeux et se coucha en travers du canapé pour poser sa tête sur l'accoudoir et pouvoir tourner la tête vers Maryliss quand il le désirait. Il se souvenait de l'avoir vue plusieurs fois à sa table dans la salle commune, mais il était plutôt solitaire. Il ne refusait pas les conversations, mais en engageait rarement une quand il ne voyait pas quoi dire. Et à cet instant précis, il ne savait pas vraiment quoi dire, alors il resta silencieux quelques minutes, à jeter quelques coups d'oeil à la jeune femme pour finalement soupirer.

- "Je déteste attendre, pas toi ?"

Le jeune homme mourrait d'envie d'aller attendre à la volière, mais s'ils se faisaient attraper tous les deux, ils passeraient un sale quart d'heure. D'autant qu'il n'était même pas sûr de recevoir une réponse ce soir.

- "Tu fais quoi d'habitude quand t'arrives pas à dormir ?"



#009900
1962 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaryliss Brown
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 17 Juin - 16:21

- Je suis à la recherche de mes origines et j'ai découvert quelque chose. J'en ai parlé avec des amis sorciers et j'attends leur réponse.

*Hum... "A la recherche de tes origines" dis tu... Orphelin donc. Ta réponse est trop vague... Pas assez de détails pour tout épier.*

Lire dans les phrases... Un de ses passes temps favoris !
- Eh bien j'espère que tu recevras vite cette lettre et que tu en apprendras davantage sur... tes origines

Maryliss se sentait un peu gênée. Peut être aurait elle dû penser plus à sa phrase avant de s'adresser à Amaury... Elle n'en savait rien. Tout ce qu'elle savait c'est quelle devait faire plus attention à ce qu'elle disait pour en savoir d'avantage, dans la douceur.
*Trop curieuse... Beaucoup trop curieuse...*

Le jeune homme se coucha sur le canapé et prit un peu plus de place. Maryliss se décala un peu.
- Je déteste attendre, pas toi ?
- Pareil...
- Tu fais quoi d'habitude quand t'arrives pas à dormir ?
- Oh... Eh bien soit je dessine. Soit je me la coule douce sur le canapé *comme tu peux le voir*. Soit je sors me balader dans les couloirs. J'ai remarqué que les préfets ne sont pas très... réactifs ces derniers temps...

Soudain, une idée prit forme dans le cerveau de la Vert et Argent.
- Hey ! Mais pourquoi tu n'irais pas guetter ta chouette ou ton hiboux ou... ton oiseau dans le parc. Ou à la volière... Ou près du lac ! Dehors quoi. Tu n'es pas à une retenue près. Si tu veux je t'accompagne... A moins que tu préfères te la couler douce sur le canapé et attendre.

Maryliss savait qu'elle présentait la situation plus que bien. Elle attendit une réponse du jeune homme en souriant malicieusement.


1246 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaître du Jeu


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Dim 21 Juin - 21:14

La Directrice venait d'entrer dans la salle commune. Sans prêter plus d'attention aux regards qui se posaient sur elle, la jeune femme épingla un mot sur le panneau d'affichage :


Une cérémonie en l'honneur du Professeur Leeloo sera organisée ce soir.
Si vous souhaitez rendre un hommage à cette ancienne et très estimée Professeur, cela se passera à la lisière de la forêt.


Mme Dragonneau repartit sans un mot vers un autre étage, une autre salle commune. Elle espérait que les élèves seraient nombreux à cette cérémonie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Lun 22 Juin - 23:29

Crépuscule entra dans le dortoir des sixièmes années.

A son grand soulagement il était vide. Fatigué, il s'assit sur le bord de son lit, celui le plus proche de la porte. C'était par commodité qu'il avait cette place là dans le dortoir, lié à son devoir de préfet. Il soupira et retira sa cape de voyage bleu nuit. Il sortit sa valise de sa poche et lui fit reprendre sa taille originale.
Sans la moindre énergie, le brun défit son paquetage. Il rangea minutieusement ses affaires dans sa commode et finit par faire glisser la valise vide sous son lit. Sur le pardessus seul restait un cadre photo. Le prenant dans ses mains, il regarda l'image bouger à l’intérieur. Il voyait son père et sa mère lui sourire, Blue lui faire de grand signe et il se voyait lui-même enlaçant une jeune femme et lui déposer des baisers sur la joue. Cette dernière souriait en faisant des clins d'oeil au Crépuscule en dehors du cadre. Leurs ressemblances ne faisaient pas douter sur l'identité de la jeune femme. Il s'agissait d'Aurore, sa jumelle. Passant un doigt léger sur le verre, il déposa le cadre d'argent sur sa table de nuit.

Le serpentard partit alors en direction de la salle d'eau après avoir récupéré son uniforme. Il s'enferma dans la pièce et enleva ses vêtements de type moldu. Il glissa alors sous l'eau de la douche glacée. Il avait besoin de remettre ses idées en place tant la situation présente lui semblait irréel. Il était revenu à Poudlard, après des mois et des mois d'absence. Tout ça avec l'accord de la directrice mais il s'était passé tellement de choses depuis...

Il y avait eu la mort de leur professeure qui avait marqué profondément l'école. Il était resté deux semaines après le drame puis il avait dû partir pour éviter un propre drame dans sa famille. Aurore était tombée malade. Très malade. Et pour pouvoir lutter elle avait besoin de la magie de son double près d'elle. Crépu n'avait pas hésité et avait disparut de l'enceinte de l'établissement en quelques heures. Il n'avait pu dormir et calmer son stress avant d'être au côté de sa jumelle. Et arrivé à l'hôpital, il avait tout de suite participé au soin...

Aurore était maintenant hors de danger. Pourtant bien que le séjour auprès de sa jumelle fut à la fois éprouvant physiologiquement pour Crépu et à la fois réconfortant d'avoir passé autant de temps près d'elle, quelque chose avait bel et bien changé...
Sortant de la douche et se séchant, le serpentard remis immédiatement à son poignet gauche le bracelet en cuir qui ne le quittait plus. Puis il regarda son reflet dans le miroir. La première chose qu'il vit fut bien sur ses yeux bleu roi, typiques de sa famille. Puis il vit les cernes qu'il se traînait depuis des mois et qu'il peinait à faire partir. Ses joues étaient légèrement creusées et ses cheveux bruns étaient encore plus courts que lorsqu'il était parti la dernière fois. Malgré sa carrure toujours imposante, il avait quand même maigri et le manque d'exercices physiques lui avait fait perdre un peu de muscles.
Tout ce qu'il avait vécu au côté de sa soeur, l'avait profondément marqué. Pour sa mère, il était encore devenu plus adulte qu'il ne l'était déjà. Pour son père, il était devenu l'image même des Aylen. Pour son frère, il était juste un gosse perdu. Et pour sa soeur, il était beaucoup trop sérieux et inquiet pour rien. Et pour lui-même il était juste fatigué... De tous...

Séchant d'un coup de baguette ses cheveux, il passa son uniforme et accrocha la broche d'argent frappé d'un "P" sur sa poitrine. Il était surpris d'être encore Préfet, mais personne ne lui avait donné de contre ordre, donc il continuerait à assumer son rôle. Il finit par prendre ses lunettes d'aviateur qui était sur le lavabo. Il les passa autours de son cou avant de les faire glisser sur le sommet de son crâne. Seule cette habitude n'avait pas vraiment changé.
Crépuscule sortit enfin de la salle de bains et revint dans le dortoir. Il rangea ses dernières affaires et reprit sa cape de voyage.

S'il était revenu aujourd'hui, ce n'était pas pour rien. Dans les nombreuses lettres de Myosotis qu'il avait reçu la dernière lui précisait qu'une cérémonie en l'honneur du Professeur Leeloo était organisée ce jour même. Il voulait y assister, pour la famille et pour ses amis qui avaient vécu cette perte ce jour là dans la forêt.

Mais la vérité, c'est que maintenant qu'il était là, il avait peur. Peur de la réaction des gens à son retour et surtout peur de la réaction de Myo quand il la reverrait. Il n'avait pas répondu à une seule  de ses lettres, pas une. Au début, il ne pouvait pas, avec les traitements qu'il subissait en même temps qu'Aurore, mais après il n'avait pas osé reprendre l'échange épistolaire. Pourtant, la noiraude lui avait énormément manqué et il craignait que leur relation ait pris un coup...
Regardant l'heure sur le réveil, le serpentard attacha sa cape et finit par sortir du dortoir. Il était tendu et avait la mâchoire serrée. Le visage neutre qui le caractérisait, la fameuse "Carapace Aylen" avait retrouvé sa place et s'est tapi dans les ombres du château qu'il se dirigea vers la lisière de la forêt.


Rp unique
4057 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarAmaury Slyme
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Mer 24 Juin - 11:02

Le serpentard leva le nez vers sa camarade de maison en fronçant les sourcils. Sortir à cette heure-ci ? S'ils se faisaient épinglés ils auraient des ennuis, mais après tout pourquoi pas, le serpentard avait été très discret jusqu'à présent et on avait que peu de choses à lui reprocher. Il haussa les épaules, s'apprêtant à accepter le marché quand la Directrice entra dans la salle pour afficher quelque chose sur leur panneau.

Amaury resta interdit et silencieux jusqu'à ce qu'elle reparte et lâcha un soupir de soulagement en la voyant partir sans leur prêter attention. Il se pinça l'arrête du nez et se frotta les yeux avant de reporter son attention sur Maryliss.

- "Très bien, allons-y. J'aurais l'occasion de voir Flèche comme ça."

Le garçon était déjà reparti dans un monde de rêverie quand il se leva, main dans les poches, pour sortir en compagnie de la blonde.


696 caractères validé par Molly
Suite dans la forêt interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: salle commune serpentard   Sam 4 Juil - 16:16

Crépuscule entra dans la salle commune après sa ronde. Elle avait duré très tard et c'est donc sans surprise qu'il trouva la pièce vide. Dans la pénombre il se dirigea vers la cheminée ou quelque braise rougeoyait encore. Il s'assit lourdement dans le canapé, posant le grimoire confisqué sur la table basse, avant de soupirer. Ça faisait même pas une semaine qu'il était rentré à Poudlard que déjà il jouait pleinement son rôle de préfet. 
Soupirant une nouvelle fois, il attrapa une plume et un parchemin vierge qui traînait sur la table basse et écrivit.

"Mme la directrice, 


Je vous informe que durant ma ronde nocturne, j'ai surpris Miss Victoria LESTER, Poufsouffle sixième année, et Mr Dean ELOY, Poufsouffle cinquième année sortir de la bibliothèque.
Je les ai donc sanctionnés de points, mais j'ai également découvert que Mr ELOY avait volé un des livres de la réserve (ci-joint).
Je vous laisse donc prendre les dispositions suite à cette infraction grave du règlement de l'école.


C. Aylen
Préfet de Serpentard"


Reposant la plume il plia le mot, rajoutant le nom de la Directrice dessus et le posa sur le livre. Il irait le poster par hibou dès la première heure le lendemain matin. Il s'enfonça de nouveau dans le canapé, fatigué. Tournant la tête vers le dortoir des filles, il se demanda si Myosotis était rentrée.

Un crac sonore retentit alors et vit un elfe de maison avec un tablier au couleur de Poudlard remettre des bûches dans l'antre du feu. L'être magique ne l'avait pas vu.


- L'elfe, tu peux me rendre un service ?


Sursautant en se retournant, l'elfe se confondit en excuse en s'inclinant maintes fois devant le Serpentard.


- Tout va bien. Ne t’inquiète pas tu ne seras pas sanctionné. Je peux te demander quelque chose ?
- Tout ce que vous voulez Mister.
- Amène ce livre avec ce mot sur le bureau de la directrice.
- Très bien Mister. Il vous faudrait autre chose après ?
- Non.
- Très bien Mister. J'y vais tout de suite Mister.


L'Elfe disparut avec le livre et la note à l'intention de la directrice. Se levant, Crépuscule se dirigea vers le dortoir. L'Elfe devait se sentir très mal, il n'était pas censé être vu par les élèves, mais il s'en fichait un peu. Au moins il pourrait dormir un peu plus durant cette courte nuit.


RP Unique
Caractères : 1772 validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
avatarArfanas Courtduhaut
Eleve Serpentard Eleve Serpentard

MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   Jeu 9 Juil - 18:01


En cette belle fin de journée ensoleillée je rentrai du parc et j'allai m'allonger sur mon lit immensément grand.
Blizz sortit de ma cape avec sa petite statue en or qu il avait fait au parc. Alors que je m’étirai de tout mon long. Blizz me dis:

- Si seulement  mes créations n’étaient pas éphémères.

- Nous serions riche répondis-je avec amusement.

- Surtout je serai pas obliger de refaire une statuette de Kers tous les jours me dit-il tristement.

- Il est vrai que ça pourrait être sympa mais bon nous demanderons à père de te faire une statuette en or.

Cette suggestion ravit Blizz. Je me rassis sur le bord du lit pour prendre une baguette magique à la réglisse.

- tu manges tout le temps cette cochonnerie et il ne t'en reste presque plus, me reprocha Blizz,  il ne me reste presque plus de cerises non plus. Tu pourras passer commande  auprès de madame Courtduhaut pour  qu'elle nous envoie d'autre cerises ! Continua-t-il en entrant dans son abris de fortune qu'il avait aménagé dans ma table de nuit.
 
Blizz dormait dans mon lit mais il s’était aménagé un genre de petit salon avec garde manger et tout une zone où il avait stocké ces cerises. Sur la table de nuit, j'avais posé une lanterne ainsi que mon livre sur la ménagerie magique et un parchemin. Je pris un parchemin et je me mis a réfléchir pour faire une lettre à ma mère. Je pris ensuite un autre parchemin et commençai à rédiger mon bon de commande chez Honeydukes, commande de 3 boites de baguettes magiques à la réglisse à 24m9n le tout * bah c'est pas donner tout sa * Je pliai mes deux feuilles et les reposai sur ma table de nuit. Blizz c’était endormi noyé dans la couette et les oreillers du lit * dort bien mon ami. * je me rallongeai sur le lit * demain j'enverrai les deux lettres avec les hiboux du collège *.




RP unique
Arfanas  #336600
Blizz #9900ff
1405 caractères validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: dortoir des garçons serpentard   Ven 14 Aoû - 20:15

Un bruit sourd retentit dans le dortoir vide des 6es années. Crépuscule venait de refermer sa valise. Il avait fini de ranger ses affaires. Épuisé, il s'allongea sur son lit. Demain, avec l'accord de la direction, il se rendrait au Trois Ballais à Prés-au-Lard pour mettre un terme à ses vacances à Poudlard et repartir chez lui.


Enfin chez lui, c'était ce qu'il devait faire normalement, mais, finalement, il y avait un changement de plan et ses parents avaient accepté malgré la réticence première de son père. Il allait rejoindre Myosotis dans son nouveau lieu de résidence. Chez son tuteur. Dire que le brun appréhendait était un euphémisme. Il savait que la nouvelle famille de sa petite-amie était à une moitié près comme elle. Donc s'était plutôt dangereux pour lui, même si Myo était là. Un accident est si vite arrivé... 
Mais il avait confiance. La noiraude ne l'aurait jamais mis dans un danger quel qu’il fut. Il était heureux de pouvoir passer ces quelques jours avec elle et avait vraiment hâte de pourvoir à nouveau serrer celle qu'il aimait dans ses bras.


Sans s'en rendre compte, le Serpentard s'endormit. C'était sa dernière nuit ici, dans ce dortoir. L'année prochaine, il serait dans celui des septièmes et dernières années. Sur la table de chevet brillait son insigne de préfet. Il allait là laissait, là son successeur en aurait besoin plus que lui. A la rentrée, il n'aurait plus ce rôle, mais bien celui de capitaine de l'équipe de Quidditch. Un poste tout aussi important. Mais pour l'heure, c'était la dernière nuit du brun au château. Ses dernières heures en temps que Préfet et sixième année. Demain, il ne serait plus que Crépuscule C. Aylen, sorcier de 17 ans, en vacances...




Rp Unique
Caractères 1364
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Salle commune Serpentard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle commune Serpentard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-