BIENVENUE JEUNE SORCIER, PREPARE-TOI, LE MONDE S'ASSOMBRIT, ET UNE NOUVELLE MENACE NOUS GUETTE...
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Salle commune Gryffondor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Ven 10 Juil - 17:34

Depuis que j'avais cassé ma baguette, enfin, celle de mon oncle mort il y a de ça 6 ans maintenant, j'attendais une lettre rouge, et pas n'importe quel type de lettre rouge : une beuglante.
Par chance je savais qu'il y avait très peu de gens qui comprenaient l'italien dans ce château, et les seules personnes que je connaissaient étaient les professeurs Diagon et Aloméda.


Je m'étais levé de bonne heure pour intercepter le hibou qui me l'apporterai et éviter ainsi d'exposer mes frasques aux oreilles de tous, et m'étais installé à une table de travail proche des fenêtres. Une jeune fille que j'avais croisé dans notre maison descendit des dortoirs sur ma gauche, et alors qu'elle arrivait au niveau du portrait de la grosse dame, s'arrêta quelques instants pour me parler du temps qu'il faisait.


*Pourquoi me parler si c'est pour rougir ? Pfff les filles ne voient que mon physique ! Elles ne s'intéressent pas à qui je suis !*


Hochant la tête dans un sourire séducteur, je la regardait avec attention.


- Oui, belle journée...


*Mais plus pour très longtemps... Je parie qu'un hibou va arriver avec cette fichue lettre...*


Ne voulant pas paraître impoli (ma culture m'avait enseigné d'être galant avec toutes les femmes, même les jeunes filles), j'invitait la brune à s'asseoir avec moi pour attendre ce maudit courrier.


- Tu peux te joindre à moi si tu veux Eleanor


Je me levais et tirais la chaise au cas où Eleanor voulait s'asseoir.


#9933ff
1130 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 12 Juil - 18:06

Alors que la jeune fille pressait le pas pour éviter d'avoir l'air plus ridicule, l'adolescent lui répondit d'une voix grave et séductrice. 

- Oui, belle journée... Tu peux te joindre à moi si tu veux Eleanor.

La brunette s'arrêta net alors qu'elle était sur le point de sortir de la salle commune. Le jeune homme lui avait adressé un sourire ravageur qui lui fit monter un peu plus le rouge aux joues (si cela était encore possible). 
Elle se rapprocha de la chaise afin de ne pas paraitre malpolie. Après tout c'était elle qui avait engagé la conversation ! 
Autre chose intriguait la jeune fille : il lui semblait que ce Gryffondor ne lui avait jamais adressé la parole. Comment pouvait-il donc connaitre son nom ? A moins d'avoir retenu son prénom depuis la cérémonie du Choixpeau ? 

Elle s'assit, tenta de coller un sourire gentil et naturel sur son visage d'enfant et décida de lui poser carrément la question. Après tout, ils n'étaient pas nombreux à rester pendant les vacances, autant se faire des amis au sein de ces derniers. D'autant plus qu'Ava, la jeune Poufsouffle était rentrée chez elle, laissant Eleanor un peu perdue. 

- Merci. Je suis désolée, mais je ne sais pas comment tu t'appelles.... Par contre tu as l'air de connaitre mon nom, comment ça se fait ? Il me semblait être une élève discrète quand même.

Et voilà, la fillette s'était retrouvée à combler le silence par un laïus qui lui parut interminable, remplit de banalités affligeantes. 
Elle se tut donc tout aussi rapidement, et se mit à observer le sorcier. 
Il devait être cinquième ou sixième année, et semblait observer la fenêtre comme s'il attendait du courrier. Intéressant... Eleanor allait sûrement rester là un peu plus longtemps finalement ! 

1365 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 12 Juil - 18:31

Je vis la jeune fille rougir. Je ne savais pas si elle pouvait rougir encore, mais il semblait que c'était le cas tandis qu'elle me posa une question qui me surprit au plus haut point.




* Qui je suis ? Elle ne sait pas comment je m'appelle ? *




- Eleanor, je connais ton prénom car nous sommes peut être dans une grande école, mais entre rouge et or, on se connait tous... Enfin, c'est ce que je pensais. Tu me vois étonné de voir que tu ne saches pas mon prénom, mais j'apprécie d'être anonyme à tes yeux. Les filles pour la plupart n'arrêtent pas de me courir après, et c'est assez fatiguant... Je m'appelle Damon, Damon Salvatore.




Plongeant mes yeux bleus dans ceux verts de la petite fille, il me sembla qu'elle était gênée, et je regardait alors en direction du parc à travers la fenêtre.
Un point à l'horizon se rapprochait de plus en plus grossissant à mesure que la distance qui nous séparait de lui s'amenuisait.




Dépité, j'ouvris alors la fenêtre et soupira. Le volatile apporta une enveloppe rouge. De la fumée en sortait, signe que le voyage avait dû être long pour le hibou et que la remontrance serait maximale.
Sans prêter vraiment attention à la brunette, j'ouvris l'enveloppe, qui prit vie et se mit à hurler en italien tout en crachant du feu : 




- Damon Salvatore !



Come hai potuto ? Rompere il testimone di Mario in un magico duello stupido !




Sei una disgrazia per la nostra famiglia ! L'unico bene che hai lasciato , ridotto allo stato di ramoscelli !




Non credo che sia perché sei a Hogwarts che non siano informati del vostro ragazzo azioni ! Non aspettatevi di intascare denaro nei prossimi giorni ! E la tua nuova bacchetta sarà pagato con i soldi dal tuo conto !





Lâchant ses dernières flammes, la lettre se déchira. Une odeur de roussi se fit sentir, et la chaleur sur mon visage m'indiqua qu'il s'agissait d'un bout de mon sourcil gauche.


- Ça va ? Tu ne t'es pas fais brûler ? Je suis désolé que tu ai assisté à ça. J'espère que tu ne comprends pas l'italien...


 J'espérais de tout coeur qu'elle me dise que non. Recevoir une beuglante était déjà humiliant, mais si elle en avait compris le contenu, ça le serait encore plus.



1667 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 12 Juil - 19:11

Visiblement, le sorcier était vexé qu'Eleanor ne connaisse pas son prénom. Ses yeux s'étaient plongés dans les siens, et la sorcière fit tout pour cacher son trouble. 

* Ne pas baisser les yeux surtout *

Elle raffermit le ton de sa voix et lui répondit du tac au tac. 

- Je suis en première année, et en plus je viens d'une famille moldue. Enfin pas vraiment, mais mon père ne m'a jamais dit qu'il était un sorcier avant que je reçoive ma lettre. Bref, pas grave... J'ai eu tellement de chose à apprendre et à retenir cette année. Désolée. 

Pour sur, elle ne lui courait pas après. Bien sur, elle avait remarqué que Damon était plutôt pas mal pour son âge. Et aussi qu'une cour de sorcières trainait toujours dans les parages lorsqu'il était là. Mais elle s'était faite plutôt discrète et elle évitait à tout prix les rassemblements de pimbêches. Cela expliquait l'anonymat de son interlocuteur à ces yeux. 

Alors qu'elle allait enchainer sur autre chose, un hibou se rapprocha de la fenêtre. Damon l'ouvrit et Eleanor vit que le rapace tenait une enveloppe rouge entre ses serres. Une Beuglante. La jeune sang-mêlée n'en avait jamais vu. Mais on lui avait rapporté qu'il n'était pas bon d'en recevoir une. Sans attendre, une voix tonitruante se fit entendre dans la salle commune. 
La brunette tenta de se faire toute petite, pourtant elle reconnut sa langue maternelle: l'Italien ! 
Oubliant toute règle de politesse, elle prit un air curieux et écouta cette langue qu'elle aimait tant et qui lui rappelait les berceuses de sa mère.  


Le sorcier avait donc cassé sa baguette ? ? 
Une explosion retentit et la lettre se déchira. Eleanor ne put pas réprimer un sourire en coin. 

- Non, ne t'inquiète pas, je n'ai rien. Par contre, je dois t'avouer que ma mère est italienne, je ne suis pas totalement bilingue mais je comprend plutôt bien... Comment tu t'es débrouillé pour casser une si vieille baguette dans un duel ? 

Les évènements lui avaient donné une image sympathique de Damon. Elle qui le voyait comme un grand cinquième année sans intérêt, beau-gosse sans saveur, il se montrait sous un jour plus humain. 
La curiosité de la fillette était piquée à vif. Ils allaient avoir plein de choses à partager ces deux là ! 


1744 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 12 Juil - 21:25

Je ne m'attendais pas une seule seconde à ce que la jeune fille comprenne la lettre qui m'étais adressée !! La fureur vit le jour dans mes yeux bleus, mais l'innocence de la fraîche jeune fille me calma malgré tout. Après tout ce n'était pas de sa faute si elle comprenait l'italien !


Baissant la tête, je me mis à me frotter le cou comme à chaque fois que j'étais mal à l'aise... Alors je relevais la tête et expliqua ce qui s'était passé :


- Comme tu l'as dit, c'est une vieille baguette. Mon adversaire m'a lancé un Expelliarmus , ma baguette a volé en arrière et j'ai suivi le mouvement. Je suis tombé sur le dos, sur ma baguette que j'ai sentie se briser... Rien de bien original.


Voulant changer de sujet, je m'intéressais à ses origines. Il me paraissait étrange que son père lui ai caché qu'elle était une sorcière jusqu'au jour où elle avait dû recevoir sa lettre.


- Pourquoi ton père t'a caché que tu étais une sorcière ? Et ta mère dans tout ça ? Les mamas italiennes sont réputées pour leur caractères, et on sait très bien toi et moi qui commande réellement à la maison...
Et ne sois pas désolée de ne pas connaître mon prénom ou de savoir qui je suis, cela ne t'en rends que plus intéressante. Je n'aime pas ces groupies. Bon, ok, c'est plaisant de savoir qu'on fait de l'effet, mais on se lasse très vite... Bien souvent ces personnes sont creuses à l'intérieur, car elles ne voient qu'un physique. Et puis, ma réputation de sang pur, n'est plus à refaire... Pourtant, je n'en ai que faire du statut du sang !


J'espérai ne pas avoir fait peur à la première année, et attendis une réaction de sa part.

1238 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Mar 14 Juil - 0:38

[Rp unique]


Il faisait beau ce jour-là, et j'avais un peu de temps à tuer et potentiellement des Gallions à dépenser. Je n'avais pas vraiment envie de sortir, mais rester enfermée dans la salle commune une fois de plus n'était pas le mieux à faire maintenant que les vacances étaient arrivées. J'avais préparé ma besace en cuir, plus légère que d'habitude, n'ayant plus les livres à peser dedans. Vêtue d'une jupe en jean et de guêtre assorties, je descendis les escaliers menant à la salle commune. Soudain, une voix tonitruante et étrangère à ma langue natale ou de substitutions retentit depuis ma destination. Ce devait être une langue latine dans le genre Espagnol ou Italien.

En arrivant dans la pièce chaleureuse, je vis deux de mes congénères en pleine discussion. Une première année que je ne connaissais que peu, et Damon, un élève d'un an mon ainé si je ne me trompais pas. Un italien plutôt mignon qui en faisait craquer quelques unes, il avait dû recevoir une beuglante... enfin peu m'importait finalement. Je leur fis un signe de tête poli à chacun d'eux. Nous n'étions plus très nombreux dans la maison, on respirait un peu mieux dans cette pièce baignée de chaleur. Je ne m'attardais pas dans la salle rouge et or puis je me faufilais à travers le passage de la grosse dame qui pivota doucement.


1035 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Mar 14 Juil - 17:03

Damon expliqua à la jeune fille comment un sortilège basique avait cassé sa baguette. Enfin, plutôt la chute qui avait suivi le sortilège ... Peu importait, le jeune homme avait déjà l'air assez gêné comme ça, pas la peine d'en rajouter. Eleanor lui fit un sourire pour lui montrer sa compassion, mais ne releva donc pas. 
Pourtant elle mourrait d'envie de lui demander des précisions sur les circonstances qui l'avaient amené à un duel ! 


La fillette entendit du bruit derrière elle. Une Gryffondor assez originale passait dans la salle commune. Alice peut être, mais Eleanor n'était pas certaine. Elle répondit à son signe de tête par un " Bonjour timide et se re-concentra rapidement sur Damon. 

- Je ne sais pas pourquoi mon père m'a caché ça pendant toutes ces années... Ma mère devait le savoir, mais ils n'en parlaient jamais tous les deux. Je crois qu'il devait y avoir des gens qu'il n'aimait pas chez les sorciers, parce qu'il n'était pas serein sur le chemin de traverse avant la rentrée. 


Eleanor réfléchit quelques secondes avant de continuer, un air morne sur le visage. 


- Je voulais lui demander pendant les vacances, mais mes parent ont dû partir en urgence en Italie. Du coup je reste ici... 

Un voile un peu triste passa devant les yeux verts de la fillettes quand elle parla des vacances. Elle se faisait un joie de retrouver sa vieille maison et son chat, de pouvoir montrer à ses parents ce qu'elle savait faire... 

* Du nerf bon sang, tu ne veux pas passer pour une pleurnicheuse quand même... *

Eleanor reprit vite son fameux sourire de petite fille et se mit à rire en parlant de sa mère italienne.

- C'est sûr que ma mère a du caractère ! Quand elle se met en colère on l'entend de loin! Heureusement, elle parle souvent en Italien lorsqu'elle est énervée. Un pò come la tua ! 

C'était agréable de parler quelques mots dans sa langue maternelle. Elle espérait que Damon ne serait pas vexé de cette moquerie au sujet de la beuglante qu'il venait de recevoir. 

1554 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Mar 14 Juil - 17:27

Alice venait de descendre. A coup sûr la beuglante que je venais de recevoir avait dû la réveiller ou je ne savais quoi. Quoi qu'il en soit, le résultat était là, la fille au look étrange avait été chassée de notre repaire par ma faute...


J'écoutais alors la brune me parler de sa famille, me dire qu'elle ne pouvait pas rentrer chez elle à cause d'un problème familial...
J'espérai qu'elle ne serait pas malheureuse de rester ici, et je décidais de prendre la jeune fille sous mon aile. Elle m'était sympathique, et semblait peu sûre d'elle.
Cependant, elle fit une remarque sur le caractère bien trempé des femmes italiennes me ramenant à quelques instants auparavant...




Je lui lançai un regard froid, mais encore une fois, elle me fit craquer quand je pensais à ma petite soeur. Elle lui ressemblait tant à Sophia !


Avec la chaleur qu'il faisait, je décidais de laisser ma cape sur le dossier de la chaise, découvrant une partie de mon tatouage avec mon tee-shirt noir.
Je me levai de ma chaise, invitant Eleanor à me suivre. Je passai alors mon bras droit par dessus ses épaules et lui dit :


- Allez viens ! On va manger un morceau ! colazione dovrebbe essere servita


921 caractères validé par Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Mar 14 Juil - 18:05

Bien qu'adressant un regard très noir à Eleanor, Damon sembla vite craquer. Elle n'était pas manipulatrice, mais à ce moment là elle était contente d'éviter la colère du jeune italien. 


Il se leva et laissa sa cape sur le dossier de son fauteuil , révélant ainsi un tatouage. Eleanor ne s'attarda pas longtemps dessus, mais garda dans un coin de sa tête l'idée de lui demander ce qu'il représentait. 


Elle se leva à sa suite, avec l'envie de passer cette journée ensoleillée en sa compagnie. Les quelques mots d'Italien qu'il lui répondit ne fit que confirmer son enthousiasme .


- Con piacere, ho molto fame !
 

Eleanor se mit donc à rire, et laissa aussi sa cape dans la salle commune. Vu le peu d'élèves qui restait, elle ne risquait rien. La jeune fille avait un T-Shirt tout simple turquoise, ce qui faisait ressortir ses yeux encore plus clairs dans un rayon de soleil et un jean tout simple. 


L'Italien passa alors son bras sur les épaules d'Eleanor qui se raidit quelque peu de surprise. Elle n'était pas habituée à tant de proximité de la part de ses camarades. Mais rapidement elle se détendit et profita de ce contact qui la réconfortait. Après tout, ce jeune homme lui rappelait ses racines, et il était agréable d'avoir un nouvel ami plus âgé. 


Tous les deux, ils se dirigèrent donc vers la sortie de la salle commune, prêts à aller prendre leur déjeuner. 

Fin du rp suite dans la grande salle
1077 caractères validé par Ambre

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 19 Juil - 23:56

Tant de choses s'étaient déroulées en si peu de temps et pourtant cela faisait désormais plus de deux mois qu'il détenait la belle Molly rien que pour lui. Il se souvient encore du jour où il lui avait annoncé que cela n'irait pas plus loin entre eux, à cause de McCall avec qui elle n'avait pas encore rompu. Ils avaient passé quelques jours plus distants que jamais jusqu'à ce que son petit ami se rende compte de ce qui n'avait pas tourné rond dernièrement. En même temps toute l'école était au courant de leurs petits rendez-vous secrets, il aurait été difficile de garder son copain dans l'ombre éternellement. Et puis, tout était bien mieux ainsi. Le jeune Carter se remémora McCall sortir en en furie hors de la salle commune de Gryffondor, une gifle encore bien prononcée sur la joue. Il avait sentit son cœur s'emballer d'un coup, espérant que tout était fini une bonne fois pour toute. Et c'était le cas. Malgré le fait que Molly soit en pleurs, il n'avait pu s'empêcher d'hurler de joie sous les quelques applaudissement de Gryffondors spectateurs qui, eux aussi, attendaient ce moment depuis des semaines. Il l'avait pris dans ses bras et l'avait consolé du mieux qu'il pouvait. Ils allaient enfin pouvoir être libres tous les deux. Libres de faire ce qu'ils voulaient. Inutile de préciser qu'ils avaient séché bon nombre de cours, étant donné que c'était la fin d'année, il n'en avait plus grand chose à faire à vrai dire. Surtout qu'on l'avait exempté de passer ses BUSES, du coup il ne voyait pas trop pourquoi bosser. Molly elle était en sixième année et n'avait pas d'examens particuliers, ils étaient donc tous les deux bien tranquille. Mais les vacances d'été arrivèrent bien vite et c'est là qu'il se rendit compte qu'il ne lui restait plus que deux mois pour se remettre à niveau. Molly lui avait déjà proposé de l'aider et de nombreux professeurs l'avaient encouragé à bien travailler cet été pour ne pas se retrouver largué l'année prochaine. Il était dans la salle commune assit nonchalamment sur le canapé en attendant sa bien-aimée. Contrairement à dehors, il faisait bien frais à l'intérieur de la tour, ce qui ne l'empêchait pas d'être en débardeur oversizé blanc et en jean bleu avec des baskets blanches. Ils allaient enfin commencer à réviser, mais il n'avait pas vraiment la tête à cela. Il devait être près de quatre heures de l'après-midi et quelques personnes occupaient également la salle, notamment un groupe de trois jeunes filles qui n'arrêtaient pas de l'observer de loin. S'allongeant un peu plus confortablement sur le canapé, il passa ses mains derrière sa nuque, exposant ses bras musclés contractés à la vue de tous. Mais c'était Molly qu'il attendait lui.

- Ahh farniente....


RP avec Molly Dawkins
2047 caractères
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Lun 20 Juil - 7:48

Molly revenait du deuxième étage où elle avait été rendre à Mme Pince les journaux qu'elle avait emprunté il y avait quelques temps maintenant.
La bibliothécaire fut contente que la blondinette rende son emprunt en temps et en heure ; les vacances avaient commencées et l'austère femme brune avait eu peur que certains élèves ne partent sans rendre leurs ouvrages.


Arrivée au 7e étage, bien que les murs soient frais et agréables grâce aux pierres par rapport à la chaleur extérieure, la lionne eut commencé à avoir chaud, en ne voyant pas la grosse dame dans son portrait... Molly allait devoir attendre son retour, et elle le savait, quand Elly était avec Violette, cela prenait des heures !
Heureusement, la cantatrice revenait.

* Je suis partie si longtemps ? *
Une sorcière brune la suivait de près : Violette.

* Ha tiens, pour une fois c'est la grosse dame qui reçoit*


- Bonjour Elly. Pardonnez moi, mais je n'ai pas le temps de discuter et je vois que vous êtes avec votre amie, alors... Branchiflore !

Avant même que la gardienne ne puisse prononcer un mot, elle fut obligée d'ouvrir le passage à la sixième année qui s'engouffra dans son deuxième endroit préféré : sa salle commune. Le premier était sans aucun doute le lit de l'Américain où elle passait toutes ses nuits dans les bras musclés du brun.
D'ailleurs, elle le vit : assis nonchalamment dans le canapé sous le regard de trois filles...


*Ce que ça m'agace ! Elles savent qu'il est à moi ! Allez plutôt baver devant un autre, c'est pas le choix qui manque !*



Se dirigeant vers son batteur, elle parla assez fort pour que le groupe l'entende :


- Faites gaffe, vous bavez !


Molly arriva avec un grand sourire devant son amoureux. Et elle lui annonça la couleur :


- Fini le farniente, place à l'action et à la mise à niveau !


Elle se rappela alors la fois où il lui avait murmuré à l'oreille que c'était elle qu'il allait remettre à niveau, et le rouge monta aux joues de la blondinette. Elle avait depuis longtemps abandonné l'idée de passer à une étape supérieure au flirt, car la curiosité de James avait été piquée quand elle s'était refusée à lui dès les premiers jours.


Un sourire en coin, le brun sembla repenser à la même chose que la jeune femme, et elle se précipita pour ajouter :


- Mise à niveau en magie bien sûr...


*Pourvue que j'ai été convaincante...*

N'y croyant pas une seule seconde du moins, elle resta debout à côté du canapé, les bras croisés sur sa poitrine, et attendait que James la suive dans le dortoir du garçon pour qu'ils révisent sortilèges, enchantements et métamorphose. Elle allait devoir revoir tous les basiques avec lui...


2057 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Mar 21 Juil - 0:49

C'est là qu'elle arriva, sa belle et bien aimée. Celle qu'il chérissait plus que tout au monde. Elle était à lui tout entière et rien, absolument rien ne pouvait les séparer désormais. Surtout pas ce McCall et encore moins les trois filles qui l'observaient ouvertement jusqu'à ce que Molly leur lance une de ses piques comme il les aimait tant. En arrivant devant lui, elle lui adressa un grand sourire auquel il répondit avec joie, contemplant d'un air langoureux la belle bouche de la demoiselle qu'il aurait tant désiré pouvoir goûter, là maintenant tout de suite sans avoir à se préoccuper des autres personnes présentes dans la salle commune. Bon et puis à quoi bon ! Il lui saisit le bras et la fit se pencher pour lui dérober un baiser sur les lèvres. Mais apparemment elle avait l'air bien décidée à le faire réviser jusqu'au bout de la nuit. Grognant légèrement, en voyant que sa fin d'après-midi sera belle et bien une séance de révision et non une séance qui aurait tourné aux câlins comme il l'avait espéré. Mais bon il pouvait bien essayer de faire changer la demoiselle d'humeur. Caressant vigoureusement les jambes de Molly, il se leva en faisant glisser ses mains jusqu'à ses bras croisés pour les délier. Il lui déposa un nouveau baiser sur ses lèvres sublimes et lui prit la main pour la mener jusqu'à son dortoir pour qu'ils puissent "réviser". Mais en passant devant la table des trois filles il entendit un bout de conversation chuchotée qui lui fit tendre l'oreille.

- Ils sont ensembles ?

- Mais oui, c'est avec lui qu'elle trompait McCall !

- Mais pourquoi l'autre jour elle a embrassé McCall ?

James ne put s'empêcher de se tourner vers elles en demandant de vive-voix hésitant entre la suspiçion et l'amusement :

- Qui a embrassé McCall ?

Cela lui semblait tellement ridicule, qu'il n'y croyait pas une seule seconde. Molly ne lui aurait jamais fait ça. Pas elle.


Fin du RP suite dans les dortoirs des garçons
1501 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Mar 21 Juil - 7:37

Molly suivait James qui la tirait par la main pour la mener vers le dortoir. Malheureusement pour la jeune femme, les trois pestent avaient décidé de raconter potins et rumeurs sur elle.
L'Américain écouta alors une bribe de conversation de ces trois vipères, qui racontaient qu'une fille avait embrassé McCall.
L'information était déformée, mais la lionne savait que le batteur ne lâcherait pas l'affaire, et Molly savait comment remédier à cela, pour plusieurs heures du moins.


- Vous n'avez pas mieux à faire que de colporter des ragots sur Garance ? Bandes de vipères à la langue bien pendue !


Les filles n'osèrent alors pas répondre et préférèrent quitter la salle commune des rouges et or. La sixième année, qui savait que la bataille n'était pas encore complètement gagnée, eut l'idée de tenter son amant qui pour une fois, n'avait plus de raison de refuser. Ils parleraient après, pour le moment, les deux jeunes gens étaient seuls dans la tour...


La blondinette se passa alors la langue sur la lèvre inférieure en regardant James, et monta à reculons les marches une à une tout en faisant parcourir ses doigts sur le bord de son débardeur.
Le plan marchait car le brun montait les marches. Une fois arrivée dans le dortoir, il referma la porte en se poussant contre elle, et un regard de prédateur dans les yeux commença à avancer vers la blondinette...
Elle ne lui connaissait pas ce regard qui semblait vouloir dire : je vais te manger toute entière là maintenant...
Déglutissant, la jeune femme recula au fur et à mesure que son amant avançait. Elle se retrouva très vite acculée contre le bord du lit, et un sourire victorieux se dessinait sur les lèvres du garçon aux yeux verts.
Elle savait ce qui allait se passer, elle l'attendait depuis ce qui lui semblait une éternité...
James ne reviendrait pas à la charge pour l'histoire de McCall pour le moment, l'heure était plus à des choses intimes...


RP avec James
1526 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: dortoirs garçons gryffondor   Sam 25 Juil - 16:39

Après la réplique de Molly, James se dit qu'après tout cela ne devait être que des ragots et il n'y fit plus attention, car la jeune demoiselle commençait à l'aguicher comme pas possible et il était bien décidé à la suivre dans son jeu. Si cela signifiait qu'il n'aurait pas à réviser, tant mieux. La langue sensuelle de sa copine était terriblement tentatrice et elle le mena jusqu'à son dortoir, l'un de ses lieux favoris depuis qu'il y passait la plupart des nuits en secret avec elle. Les mains baladeuses de la jeune femme ne faisaient que faire monter la température encore plus fortement en lui. Il ignorait pourquoi elle se comportait ainsi mais ça lui plaisait énormément. Il ferma brutalement la porte derrière eux, ils étaient seuls. Il s'avança lentement vers elle tel un prédateur devant sa proie. Elle semblait à moitié effrayée et à moitié excitée, mais peu importait car il savait qu'elle désirait cela plus que tout au monde. Il l'avait fait attendre si longtemps qu'elle était littéralement à ses pieds et rien ne parviendrait à la faire changer d'avis. Il la poussa violemment sur son lit s'assurant que sa chute soit amortie par ses oreillers. Son regard de braise s'installa dans ses yeux et il esquissa un sourire satisfait. Elle était à lui toute entière. Il se mit sur le lit et monta à quatre pattes au dessus d'elle. Il l'embrassa tendrement sur le front, avant de descendre vers son oreille droite qu'il mordilla gentiment, puis en retournant à sa bouche pour se délecter de ses lèvres pulpeuses au sein desquelles il y inséra sa langue experte tout en lui caressant les hanches de ses mains vigoureuses. Il lui retira rapidement son T-shirt avant de lui lécher le cou et d'entamer de longs baisers sur son soutien-gorge qui lui tardait d'enlever. Lui léchant de façon sensuelle son ventre, il attarda ses baisers sur son nombril tout en agrippant de ses mains puissantes le beau derrière bien ferme de la demoiselle en s'appliquant à lui ôter son jean aussi délicatement qu'il le pouvait. Jetant le jean de sa compagne au sol à côté du haut qu'il venait également de lui retirer, il s'attaquer à lui embrasser les jambes de la façon la plus vigoureuse qu'il pouvait. Il la voulait tellement, il allait la dévorer. Il ôta son débardeur laissant dévoiler ses muscles saillants, de ses pectoraux généreusement  volumineux à ses abdos finement sculptés, il appuya son corps contre celui de la demoiselle pour lui faire ressentir sa puissance tout en l'embrassant tendrement sur les lèvres. Ses mains étaient remontées au niveau de la tête de la jeune fille et lui tenaient fermement le visage pour qu'il puisse la lécher et l'embrasser à sa guise. Lui donnant quelques coups de reins pour l'exciter de plus en plus il finit par retirer son propre jean, laissant les deux amants l'un sur l'autre en sous-vêtements. La chaleur était à son comble et de la sueur commençait à apparaître sur son torse tandis qu'il faisait glisser l'une de ses mains sous la culotte de la jeune demoiselle pour la palper et bien lui faire comprendre là où il voulait en venir. Embrassant langoureusement sa petite femme, et lui caressant les seins de l'autre main, il la débarrassa de son soutien gorge qu'il jeta au loin qui ne tarda pas à être rejoint par la culotte et le boxer de ces deux adolescents bien entreprenants.

Fin du RP
2676 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Jeu 30 Juil - 1:28

Ce matin-là, j'étais épuisée, j'avais très mal dormi, j'avais fait des cauchemars dont je ne me souvenais pas. Il était encore assez tôt, peut-être neuf heures du matin, je mettais ma robe de chambre, cala Peeta, mon boursouflet dans ma capuche, pris mon bloc de feuilles de dessin, mes crayons et descendit dans la sale commune encore vide à cette heure. Des braises rougeoyaient encore légèrement dans la cheminée. Prenant une bûche, je ravivais un peu le foyer, qui commença doucement à se rallumer.

Une fois le beau feu grondant de nouveau dans la cheminée, bien que l'on soit en été, je m'installai dans le canapé qui lui faisait face, et posai mon bloc sur mes genoux. Je commençai à le feuilleter, observant l'évolution de mes dessins au cours de l'année, puis j'arrivai au dernier. Un vertige me prit soudain et un frisson me parcouru l'échine. J'étais seule mais tout de même mal à l'aise. Je regardai autour de moi pour m'en assurer puis je me mis à contempler mon dessin, le meilleur que j'eus fait cette année, réaliste et ressemblant.

Il représentait le professeur d'Etudes des Objets Magiques, William Turner, adossé à son bureau. Je l'avais dessiné en début de cours et il avait du glissé de ma pochette en quittant la salle de classe. Quelques jours auparavant, il m'avait croisée à Pré-au-Lard et m'avait rendu mon oeuvre. Le souvenir de ce sentiment de honte me hanterai longtemps.

Je ne sais pas depuis combien de temps j'observais le dessin, mais je décidai finalement de le ranger. Je voulais dessiner, mais l'inspiration ne me venait pas. Alors je commençai par des yeux d'homme, espiègles, jeunes, même si je n'avais pas prévu de dessiner qui que ce soit, je savais qui m'inspirai soudain. Une vague de honte me traversa, mais tant pis, il occupait mes pensées.

Rp avec Molly
1408 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Ven 31 Juil - 21:48

Molly descendit les marches du dortoir des garçons de cinquième année et arriva dans la grande salle. Encore ensommeillée, la jeune femme reconnut Alice grâce à ses cheveux roses si reconnaissables. Se faisant discrète, la blondinette arriva derrière le canapé où son amie était installée à dessiner.


Des yeux, Alice dessinait des yeux jeunes, espiègles... Il n'en fallut pas plus à la jeune femme pour reconnaitre le regard du vendeur-professeur qu'elle avait vu la veille. Pas de doute possible, la futur cinquième année avait littéralement craqué sur le professeur.

* Je savais bien que je savais ! *

Sans préambule, et faisant sursauter son amie, Molly intervint :


- T'as craqué sur Turner hein ?


La lionne vint s'installer dans le canapé à côté de la dessinatrice. Dans sa voix, la curiosité n'était pas présente, elle énonçait juste un fait.

676 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Ven 31 Juil - 22:44

Je dessinais tranquillement dans le silence de la pièce et n'entendis pas les pas de mon amie qui lança d'une voix claire et sans détour:

- T'as craqué sur Turner hein ?

Sa phrase résonna dans ma tête comme un coup de glas, sursautant, je fis tomber mon crayon alors qu'elle s'asseyait à côté de moi. Elle avait l'air sûre d'elle, en tous cas plus que moi, cela ne faisait aucun doute.

* Oh seigneur! Cela se voit-il tant que ça ? *

J'essayais de tenir ma contenance, mais je n'étais clairement pas très habile. Je devais être rouge une fois de plus, fichue timidité! Je regardais Molly, ne sachant que répondre dans l'instant.

- Je... non! Bien sûr que non! C'est un professeur! Je n'aurais pas cette prétention ! Je... pourquoi tu dis ça ?

Je bégayais, j'étais tout sauf crédible et je m'enfonçais littéralement dans ma gêne. Je baissai alors les yeux et d'une voix basse:

- Ça se voit tant que ça ?


684 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Sam 1 Aoû - 10:14

Cela avait été beaucoup plus facile que toutes les autres batailles qu'elle menait. Alice avait avoué toute seule son béguin pour le prof d'études des objets. Elle avait bien sûr tenté de nier, mais ses bégaiements et le rouge aux joue l'avaient trahis toute seule.
La fille au boursoufflet s'inquiétait alors de savoir si cela était si visible que cela, et après quelques secondes de réflexions elle eut cette réponse :


- Non, je ne pense pas. Mon œil est aguerrit  à ce genre d'exercice, alors forcément, moi qui mène toujours mes petites enquêtes, je l'ai vu comme le nez au milieu de la figure. J'avais remarqué que tu dessinais un homme en cours, mais j'avais pas prêté plus attention que cela, tu as toujours un carnet de dessin dans les mains. Mais ta rencontre avec lui à Pré au Lard et notre discussion chez Gaichiffon m'ont travaillée. Alors forcément quand hier je suis allée voir pour ma baguette sur le chemin de traverse, j'ai tout compris.
Quand je lui ai dit que je vous avais vu à Pré au Lard discuter ensemble et que tu étais partie rouge comme une pivoine, il a rougit à son tour et a coupé court à la discussion. Je ne sais pas s'il n'est pas indifférent ou gêné.  Si tu veux je pourrais me renseigner pour toi...


C'était son petit quotidien à la blondinette : se renseigner de tout pour avoir les meilleurs potins en sa possession. Elle se ferait donc un plaisir d'aider Alice pour savoir ce que pensait le Professeur de la jeune fille au look particulier.


1170 caractères validé par Molly


Dernière édition par Molly Dawkins le Mar 4 Aoû - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 2 Aoû - 20:03

- Non, je ne pense pas. Mon œil est aguerrit à ce genre d'exercice, alors forcément, moi qui mène toujours mes petites enquêtes, je l'ai vu comme le nez au milieu de la figure. J'avais remarqué que tu dessinais un homme en cours, mais j'avais pas prêté plus attention que cela, tu as toujours un carnet de dessin dans les mains. Mais ta rencontre avec lui à Pré au Lard et notre discussion chez Gaichiffon m'ont travaillée. Alors forcément quand hier je suis allée voir pour ma baguette sur le chemin de traverse, j'ai tout compris.
Quand je lui ai dit que je vous avais vu à Pré au Lard discuter ensemble et que tu étais partie rouge comme une pivoine, il a rougit à son tour et a coupé court à la discussion. Je ne sais pas s'il n'est pas indifférent ou gêné. Si tu veux je pourrais me renseigner pour toi...

Mes yeux s'écarquillèrent. Elle avait osé lui en parlé et lui avait même souligné ma gêne? Oh je ne pourrais pas retourner dans son cours l'année suivante à ce rythme. Pourrais-je me désinscrire? Je l'ignorais. Soudain, je réalisai autre chose dans les mots de la blonde.

- Attends! Tu veux dire que tu l'as vu chez Ollivander? C'est le nouveau vendeur dont tout le monde parle? Celui qui cerne super bien les gens d'un simple regard?

Mon teint devait être plus vif que mes cheveux. Si c'était bien lui, il avait certainement dû se rendre compte vis à vis de mon attitude, que quelque chose clochait. Oh la poisse! Comment allais-je faire? Je devais y aller pendant mes vacances, faire vérifier ma baguette et peut-être devoir en prendre une nouvelle. Moi qui espérais y faire un stage pendant les vacances, il était hors de question que j'y mette les pieds! Jamais je n'oserais demander après cela. Tant qu'il ignorerait mon projet de vacances tout irait bien. Il suffisait juste que la seule personne au courant se taise... Molly...

* Je suis foutue *


1457 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 2 Aoû - 20:30

Molly sourit à son amie. Jamais elle n'imaginerait ce qu'elle avait appris lors de cette visite chez le fabricant de baguettes...

- Oui oui c'est bien lui ! Il est vachement bon d'ailleurs ! C'est pour ça qu'il est le prof d'étude des objets magiques d'ailleurs !
En plus, il est prêt à accepter des stagiaires dans sa boutique ! Je lui ai bien demandé, mais il m'a sortit tout un patacaisse sur la rigueur et blablabla... Pfff...

Soudain une idée germa dans l'esprit de la blondinette : et si elle donnait un coup de main à son amie ? !


- Mais j'y pense ! Tu devrais peut être lui demander de faire un stage ! Je lui ai dit que j'en parlerai autour de moi pour voir si des personnes étaient intéressées...



Donnant un petit coup d'épaule gentil dans celle d'Alice, la sixième année lui fit un clin d'oeil complice. Pour sûr, elle aiderait le destin, des plutôt deux fois qu'une !
Dès qu'elle aurait un moment, la lionne enverrai sa chouette Pearl livrer un petit mot à M. Turner. Elle lui dirait qu'Alice était très tentée par un stage chez le vendeur, mais sa timidité l'empêchait de le lui demander elle même... Et le jour où la miss irait pour la vérification de sa baguette...
Le plan était parfait !

- Je peux te prendre une feuille et ton crayon deux minutes s'il te plait ?


Se saisissant quelques secondes plus tard des fournitures demandées, Molly écrivit un petit mot pour le Professeur :



M. Tuner,




Suite à notre entretien hier concernant un possible stage dans votre boutique, j'ai décidé après mûre réflexion de céder ma place à une amie qui est passionnée par la fabrication des baguettes. Je pense que vous la verrez très bientôt et la reconnaîtrez assez facilement (son look et son coup de crayon si définissable font d'elle quelqu'un qu'on remarque facilement).
Sa timidité l'empêchant de vous le demander directement, c'est pourquoi je vous envoie ce courrier.




Merci de votre compréhension.

Molly Dawkins

La jeune femme referma son pli sans laisser le temps à la dessinatrice de deviner ce qu'elle préparait et lui rendit en la remerciant son crayon. 


- Et tu y va quand toi pour ta baguette ?

1648 caractères validé par Molly


Dernière édition par Molly Dawkins le Mar 4 Aoû - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 2 Aoû - 20:46

* Et flûte, elle s'en rappelle, oh la la dans quel pétrin je me fourre? *

Totalement paniquée à cette idée, je posai ma main droite sur le bras gauche de mon amie comme pour appuyer mes propos qui allaient suivre. Je n'oserais jamais faire un tel pas vers cet homme qui se moquerait certainement de moi.

- T'es pas dingue? Lui demander un stage? Après ce qu'il s'est passé? Si il cerne les gens comme ça il a sûrement dû comprendre, et il est hors de question que je fasse face à une telle ridiculisation! Je ne lui demanderai rien, ahhhh ça non tu peux en être sûre! Je... je profiterai de mes vacances et réviserai un peu dans le parc... c'est bien comme programme aussi!

Molly paraissait à la fois déçue mais pas surprise, elle connaissait ma timidité. Elle me demanda un papier et un crayon, et bien que je craignait le coup fourré, je ne voyais pas la raison d'un refus potentiel, je lui donnai. Elle me demanda alors quand j'irais pour ma baguette. Ouais ben j'étais pas pressée!

- J'en sais rien, je sais juste qu'il faut que j'y aille avant la rentrée, mais bizarrement j'en ai pas très envie...


850 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 2 Aoû - 21:02

La lionne n'était pas surprise de la réaction d'Alice. Cependant, la jeune femme avait soulevé un détail auquel n'avait pas pensé la blondinette dans sa course aux potins : Turner avait sûrement deviné ce que préparait Molly...


* Hors de question qu'elle me fasse faux bon ! *


Réfléchissant à toute allure, la jeune femme prit un air faussement désolé :


- Ha... Ben c'est à dire, que... Je lui ai dit que tu irais sûrement le lendemain... Tu comprends, il m'a demandé de tes nouvelles, et je lui ai dit que tu allais très bien. Il ne semblait pas tout à fait convaincu et du coup, je lui ai dit qu'il pourrait s'en rendre compte par lui même aujourd'hui...
Et puis bon, il faut bien prendre l'hyppogriffe par l'encolure !


Bien décidée à les faire se rencontrer, Molly accompagnerait s'il le fallait Alice jusqu'au portoloin ! Elle enverrai le courrier par le biais de Dobby qui ne lui refusait jamais rien. En effet, la sixième année avait toujours pour lui une ou deux paires de chaussettes dépareillées à lui offrir. Les elfes transplanant instantanément, le vendeur aurait le courrier avant l'arrivée de la jeune femme aux cheveux roses !
Foi de Dawkins, elle ferait tout pour que son amie fasse son stage chez son Professeur préféré et bien aimé !

977 caractères validé par Molly


Dernière édition par Molly Dawkins le Mar 4 Aoû - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarAlice Skellington
Prefet Gryffondor Prefet Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 2 Aoû - 21:16

- Aujourd'hui? Oh non, non je peux pas, surtout après tout ce que tu m'as dit! Je ne te crois pas quand tu me dis qu'il a demandé des nouvelles...

Au fond de moi, je voulais la croire évidemment, mais loin d'imaginer son plan machiavélique, je pensais surtout qu'elle voulait les nouvelles au plus vite. Je ne voulais pas y aller seule. Peut-être pourrais-je demander à Warren, cela effacerait peut-être l'idée que j'avais le béguin pour le jeune professeur...

- Il faut que je me douche, et que je n'y aille pas seule, je vais demander à Warren Peace de chez Serpentard, comme ça il pensera pas qu'il me plait!

J'étais contente de mon idée, restait à trouver le jeune homme dans le chateau. Ce serait déjà plus compliqué. Je pourrais demander à Molly, mais j'étais persuadée que c'était une mauvaise idée, j'ignorais pourquoi...


640 caractères, validé par Alice
Revenir en haut Aller en bas
avatarMolly Dawkins
Moderateurs Moderateurs


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 2 Aoû - 21:31

- Commence déjà par t'habiller ! Je vais aller voir si je trouve ton Serpentard pendant ce temps !


* Demander à Warren ? Un Serpentard ? Hors de question !! Je vais aller trouver Dobby tout de suite oui ! *


- Allez hop hop hop ! Pas une minute à perdre !


Poussant gentiment son amie pour la faire lever, Molly n'avait qu'une hâte : aller dans les cuisines trouver l'elfe de maison afin de lui donner le petit mot à remettre à M. Turner. Hors de question d'aller trouver un Serpentard pour qu'il fiche en l'air tout le plan établi par la blondinette !! Non non non ! Foi de Dawkins, elle accompagnerai elle même Alice chez le fabricant, et advienne que pourra ! Elle les laisserai certainement tranquilles quelques minutes afin qu'ils fassent plus ample connaissance... Après tout, les premiers instants étaient les plus décisifs !


S'assurant que son amie montait se préparer, la blondinette préparait mentalement sa sortie : filer droit hors de la salle commune direction les cuisines avant de revenir ici annonçant la mauvaise nouvelle à Alice : Warren serait bien sûr introuvable (puisqu'elle ne l'aurait pas cherché) et se dévouerait pour accompagner la miss chez le fabricant (avant de lui fausser compagnie pour la laisser faire plus ample connaissance...)


La jeune femme adorait monter des plans comme ceux là ! Il faudrait qu'elle pense à une réorientation : journaliste..

1061 caractères validé par Molly


Dernière édition par Molly Dawkins le Mar 4 Aoû - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarElizabeth Peverell
Eleve Gryffondor Eleve Gryffondor


Feuille personnage
:
MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   Dim 2 Aoû - 21:44

[Avec autorisation d'Alice et Molly]

Avançant lentement dans les couloirs, certainement futurs spectateurs de mes problèmes d'orientation, je reste silencieuse à côté de mon père qui parait s'émerveiller à chaque statue. Il a toujours aimé les décors un peu ancien, un peu médiévaux, et on nage dedans dans ce château. Mon institution française et moderne me manque déjà, mais je sais que je ne dois pas restée enfermée dans cette pensée qui m'empêchera d'avancer correctement au sein de ce nouvel établissement.

Mon père tend soudain son bras devant moi, me montrant un portrait d'une grosse femme vêtue d'une robe rose. Pourquoi me la montre-t-il? Il me pousse légèrement dans sa direction et une fois devant elle annonce un mot de passe "Branchiflore" et la grosse dame, après avoir fait une révérence étonnamment grâcieuse fait pivoter son cadre, laissant place à un trou béant.

- A tout de suite Papa, je dépose ma malle et je reviens.

Mon père, après un signe de tête entendu, fait tournoyer sa baguette. Le connaissant, il a alléger ma malle. Prenant mon souffle, j'empoigne la grosse poignée et ne m'étonne pas de la sentir aussi légère qu'un sac à main. J'entre par le trou.

L'intérieur est époustoufflant! Les couleurs sont chaudes et douces à la fois, et tellement conviviale. Une jeune fille, blonde, est assise dans le salon devant un feu qui chauffe la pièce. Je m'approche, un peu perdue.

- Excuse-moi? Je suis nouvelle, pourrais-tu m'indiquer les dortoirs s'il te plait?

L'endroit est calme, mais je garde en tête que ce sont les vacances. Une ambiance idéale pour lire, je vais apprécier.
1244 caractères validé par Molly
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Salle commune Gryffondor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle commune Gryffondor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Le RPG :: Divers :: RP hors cours :: Année RP 2030/2031 (2014/2015) :: Les couloirs-